Partagez | 
 

 Croix de bois, croix de fer, si je ment je vais en enfer ! [PV : Hikari]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


Invité


Invité


MessageSujet: Croix de bois, croix de fer, si je ment je vais en enfer ! [PV : Hikari] Lun 15 Nov - 19:03

« Je te dit qu'on est pas dans la bonne direction ! », hurlait Mokona
« Et depuis quand ton rubis sur le front est devenu une boussole ? »
« C'est pas une boussole !! »


Je marchais dans les rues de Death City, je cherchais quelque-chose, et ce manjuu blanc me disais que je n'étais pas dans la bonne direction. Mais qu'importe, j'étais sur que je ne le trouverais pas dans cette ville, alors autant dire que c'était une petite ballade. L'air de la nuit y était frais, les étoiles brillaient de toute leurs splendeur et la pleine lune illuminait les rues de façon étonnante face à ces immenses ténèbres qui faisaient office de ciel. Le vent glacial souleva mon écharpe bleue, ainsi que les oreilles de cette boule à oreilles parlante qui se trouvait sur mon épaule et qui continuait à me hurler dessus, insistant sur le fait que je n'allais pas dans la bonne direction, mais je l'ignorais complètement. Armé de mon brassard, j'arpentais les chemins déserts, dénués de toute vie humaine, passant devant toute sorte d'établissements : Des bars encore ouverts, rempli d'adultes qui buvaient de l'alcool tout en riant fortement sur le niveau sonore, des magasins dont les lumière étaient éteintes, laissant la vitrine ou s'affichaient des objets sombres en tout genre, des pâtisseries ou les rideaux étaient tirés devant les vitrines, ne laissant qu'entrevoir le titre de l'établissement et quelques maisons par-ci par-là, certaines ou l'on voyait des chambres d'enfant encore éclairés, d'autres ou l'on voyait seulement la lumière des télévisions qui éclairaient la pièce jusqu'à la fenêtre. Une nouveau courant d'air frappa mon dos qui se mit à trembler de froid. Je m'arrêtais un instant devant un lampadaire accrochés au mur d'une maison, et j'observais mon ombre menaçante qui s'affichait à ma droite. J'aimais les ombres, car elles n'ont pas de regard, aucun corps matériel, rendant son existence quasi-nulle, et pourtant, elle est partout, sous différentes formes. Soudain, je vis une autre ombre que la mienne passer à ma gauche à une vitesse folle. Je me retournais et vit quelque-chose se déplacer un peu trop vite pour un humain à mon gout. Je me mit à courir, sentant Mokona glisser de mon épaule et qui s'accrochait au bout de mon écharpe pour ne pas se faire éjecter. Je m'arrêtais un instant, l'ayant perdu de vue. Plutôt rapide. Soudain, j'aperçus ce qui devait être sans doute une jambe. Je recommençais à courir, le vent me soufflais dans les yeux et la pression de mes jambes commençait à augmenter. Je m'arrêtais alors devant une église catholique, le souffle haletant de fatigue, voyant que les portes étaient ouvertes. Je rentrais à l'intérieur à toute vitesse et je m'arrêtais en plein milieu de l'édifice. La salle était plutôt grande, une gigantesque statue d'un homme surplombait les lieux. Des fenêtres dessinés et colorées m'entourait dans tout les coins de murs, laissant passer la lumière de la lune pour éclairer faiblement la pièce. Il y avait des bancs en bois alignés en deux colonnes. L'atmosphère y était... Pesante, bien que vide. Je n'entendais aucun son, excepté les petits pas que faisait Mokona pour pouvoir remonter sur mon épaule.

« Tu crois que... »
« Oui, c'est surement pas un chat »


Je fermais les yeux, laissant les Ténèbres submerger ma vue, je me concentrais pour pouvoir tenter de localiser son âme, si il s'agissait bien d'un Kishin. Je senti une sensation de vide, comme si le sol se dérobais sous mes pieds et que le plafond s'écartait de moi de plus en plus. Rien. Il n'y avais aucun âme dans cette église exceptée la leur. Ou a-t-il bien pu passé ? A moins qu'il ne s'était pas arrêté là et que je m'étais trompé de piste, le laissant filer à l'heure actuelle. De toute façon, vu la vitesse à laquelle il allait, je n'aurais jamais le temps de le rattraper, autant le laisser partir, puisqu'un jour ou l'autre quelqu'un d'autre se chargera de son cas, ces manieurs qui savent utiliser une arme et être assez social pour devenir amis. Je les enviais, ces personnes. Elles n'avaient aucun souci pour se faire de nouveaux compagnons, et par dessus tout, ils ne connaissaient pas la douleur de la solitude.

« Il s'est enfui ? », me coupa Mokona dans mes pensées
« Probablement... »


Je levais la tête, observant la grande statue, représentant probablement Dieu, faite de pierre. Étrangement, cette statue semblait me regarder... Est-ce de sa faute si je suis ici ? M'aurait-il appelé ? Ou bien est-ce une coïncidence pure et simple qui l'a amenée dans ces lieux. Enfin, inutile de penser à ce genre de questions.


Dernière édition par Tsumaki le Mer 17 Nov - 18:18, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Féminin
Messages : 928
Age : 22

Feuille de personnage
Expérience :
2074/3500  (2074/3500)
Points Job:
2045/2220  (2045/2220)




MessageSujet: Re: Croix de bois, croix de fer, si je ment je vais en enfer ! [PV : Hikari] Lun 15 Nov - 23:27

Les églises, des lieux religieux qui sont toujours considérés comme des lieux saints et impénétrables pas toutes créatures maléfiques ou personnes aux mauvais carmas. Enfin c'est ce qu'on dit et ce qu'on entend dire par tout le monde à Shibusen ou plus exactement c'était ce qu'Hikari avait entendu parler à l'académie alors qu'elle était en train de chercher une mission digne de ce nom. Au lieu de ça, la jeune manieuse avait plutôt décidé d'aller faire une petite excursion par envie. non pas car elle avait envie de flemmarder et ne pas aller bosser comme tout bon élève loin de là ! La demoiselle était allée se promener car elle avait entendu quelques rumeurs concernant l'église de la ville comme quoi un soi-disant "pré-démon" rôderait par là-bas mais sûrement rien de bien grave vu que ça n'avait pas été signalé dans les demandes de missions. Donc, il n'y avait aucun soucis à se faire mais bon... On connait tous la manieuse avec sa curiosité de fer, toujours à vouloir mettre son nez dans des affaires qui ne la regarde absolument pas. Ce n'est pas vraiment de sa faute, à vrai dire, c'était plus fort qu'elle, elle se sentait toujours obliger d'aller fouiller un peu partout tout comme un chat le ferait. 'Fin bref... Hikari était partie en direction de la "fameuse église", pour satisfaire sa curiosité et aussi car elle s'ennuyait à l'école. Faut dire qu'elle n'avait pas envie de retourner nettoyer les poussières du sous-sol ou de la bibliothèque à cause de Sid qui l'aurait choppé une nouvelle fois dans les couloirs car elle était encore en retard à son cours. Avancer à pas lent comme toujours, les bras croisé derrière la tête, la manieuse avançait à son rythme vers le bâtiment avec naïveté et insouciance. Elle n'avait pas du tout idée de ce qu'elle pourrait trouver là-bas mais c'était ça le plus excitant pour elle. Aller quelque part sans savoir quelle surprise on y trouverait. La manieuse avançait toujours tranquillement quand elle vit un jeune homme aux cheveux bruns passer à toute vitesse à un croisement, une mouche l'avait piqué ou quoi ? Mais elle remarqua qu'il se dirigea vers la bâtisse où elle-même se dirigeait. Hikari le suivit en accélérant son pas voir elle commençait même à trottiner. Au niveau de l'église, la jeune fille se stoppa, elle sentait l'âme de deux personnes dans la bâtisse alors qu'elle avait vu seulement un jeune homme courir par ici. A moins qu'il n'y ait déjà quelqu'un d'autre à l'intérieur, un rendez-vous en amoureux ? Non... Pourquoi faire ça dans une église c'était ridicule et complètement stupide quoi que certaine personne aux idées absurdes pourrait enfin... Ce n'était pas le cas présent, enfin elle espéra. La meister pénétra dans le plus grand calme et la plus grande discrétion dans le bâtiment et ne vit que le jeune homme qu'elle entendit parler avec une petite boule de poil blanche sur son épaule. C'était quoi ? Aucune idée. Mais elle, elle n'était pas là pour ça mais pour savoir ce qui se tramait ici. Et comme, c'était une fille curieuse et que même si ça ne la regardait pas vraiment elle interpella le jeune homme.

- Qu'est ce que tu fais ici ?

Hikari croisa les bras derrière la tête en attendant une réponse du jeune homme avec sa drôle de boule de poil. La jeune fille sourit au jeune homme, en faite, elle s'en fichait qu'il soit là mais c'était toujours bien de savoir ce que faisait les gens dans ce style d'endroit au beau milieu de l'après-midi, à croire qu'on avait rien d'autre à faire. La preuve en est Hikari se trouvait ici car elle s'ennuyait et n'avait vraiment rien d'autre à faire de sa journée. La demoiselle resta donc devant le garçon et son lapin blanc celui d'Alice au pays des merveilles ? Non, faut pas rêver. Mais la jeune manieuse attendait une réponse franche et correcte de la part du meister car oui ! Elle avait parfaitement ressentit son âme qui était inévitablement celle d'un meister tout comme elle.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Invité


Invité


MessageSujet: Re: Croix de bois, croix de fer, si je ment je vais en enfer ! [PV : Hikari] Mer 17 Nov - 19:57

La situation était quelque-peu désagréable. J'étais parti faire une ballade nocturne dans Death City, soudain un Kishin apparait et s'enfuie sous ma vue. Alors qu'il a pris la fuite pendant que je le poursuivais, il m'amena jusque dans une église ou je me retrouvais seul une fois rentré à l'intérieur. Finalement, je me résiliais à le chercher et je m'arrêtais un instant pour observer les lieux qui avaient une atmosphère un peu sinistre. Bon, et bien maintenant que le Kishin est parti, qu'est-ce que j'allais faire ? Une sensation de vide empli mon corps, comme si j'avais quelque-chose à accomplir et j'étais là a observer une église. Que devais-je faire à présent ? Rentrer chez moi ? Continuer ma ballade ? La question me taraudait dans mon esprit. Bon, et bien autant continuer, il n'était pas aussi tard, alors autant continuer mon but premier, alors que je me retournais pour partir d'ici, un individu se tenait devant-moi et venait de m'interpeller.

« Qu'est ce que tu fais ici ? »

A en voir son visage si fin, sa peau si blanche, a moins que ce ne se soit un effet d'optique de la luminosité de la lune, sa longueur de cheveux, son style vestimentaire, il n'y avait aucun doute la-dessus, c'était une fille. Elle était plutôt mignonne, un visage plutôt agréable à voir, bien que derrière se visage semblait ce cacher une sorte de malice. Elle devait avoir une personnalité intéressante à analyser. Mais je pouvais lui retourner la question qu'elle venait de me poser, que faisait-elle ici ? Serait-il possible qu'elle ai vu également le Kishin que je poursuivais ? Ou bien était-ce à nouveau qu'une simple coïncidence ? C'est alors que je me souvins les paroles de cette sorcière que j'ai rencontré, cette sorcière qui m'a donné Mokona. Était-ce lui fruit du destin ? Ceci était-il inéluctable ? Probable.

« Hum... Qui sait ? Peut-être que j'attendais ta venue. »

Je fermais les yeux et je me sentais à nouveau tomber dans les ténèbres. Soudain, je vis une lumière éclairer les lieux, la lumière se trouvait en face de moi, sous forme d'âme de meister, et lorsque je rouvris les yeux, je vis la jeune fille à la place de l'âme. Il n'y avait donc aucun doute, cette fille était une manieuse de Shibusen. Encore une élève à la solde de Shinigami pour éradiquer les Kishins, décidément, ce ne sont pas des sbires qui lui manquent. Et oui, il avait beau être le dernier membre du Shini-Kaimetsu, l'organisation existe encore, et j'étais encore l'allié des Kishins et des Sorcières. Enfin tout du moins, ma véritable identité est encore inconnue de Shinigami, je peux donc encore entrer à Shibusen pour observer leurs mouvement. Je servais d'espion aux Sorcières.

« Je me nomme Tsumaki. Puis-je connaitre ton nom ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Féminin
Messages : 928
Age : 22

Feuille de personnage
Expérience :
2074/3500  (2074/3500)
Points Job:
2045/2220  (2045/2220)




MessageSujet: Re: Croix de bois, croix de fer, si je ment je vais en enfer ! [PV : Hikari] Dim 21 Nov - 22:04

Le jeune homme en face d'elle c'était retourné pour faire face à la manieuse qui le regardait dans le blanc des yeux attendant qu'il lui réponde quelque chose. Bon, il est vrai que sa question était tout de même indiscrète envers lui, un manieur dont elle ne connaissait absolument rien. En même temps, elle ne l'avait jamais vu ou remarquer à Shibusen donc c'était quelque chose de compréhensible, non ? Enfin... Hikari observa tout autour d'eux, drôle d'église, il y régnait comme une étrange sensation des moins rassurantes. La meister observa tout de fond en comble sans trop savoir quoi dire d'autre attendant juste que le jeune homme lui réponde et se fut le cas quand elle le regarda et qu'il lui dit "Hum... Qui sait ? Peut-être que j'attendais ta venue." Il attendait sa venue ? Comment ça ? La jeune fille ne comprenait pas vraiment ce qu'il venait de lui dire bon c'est vrai qu'elle ne comprenait pas toujours tout et qu'elle était du genre longue à la détente mais là ! Quand même ce n'était pas quelque chose de compréhensible. Le destin avait qu'ils se serait rencontré ici car ça avait dessiné dans des étoiles ou une toute autre croyance du même style, c'était vraiment n'importe quoi ! Bon. Il faut dire qu'Hikari n'avait jamais vraiment cru à toutes ces choses et elle n'y croirait sûrement jamais. Enfin bref... Elle observa le jeune homme sans rien dire, elle l'observait essayant de lire en lui comme si c'était un livre ouvert en face d'elle. C'était un manieur avec un caractère qu'elle n'avait encore jamais rencontré, en même temps, elle ne connait pas énormément de monde à Shibusen. Sans oublier que d'habitude, ce n'est pas une fille qui va vers les autres, elle n'est pas très sociable mais elle fait avec. La manieuse c'était gratter la tête ne sachant vraiment pas quoi dire quand ce jeune homme dénommé Tsumaki, lui demanda son nom. Ah mais oui ! Quel manque de politesse ! On se représente avant de demander le nom de quelqu'un mais bon là, il n'avait rien dit. Hikari fit quelques pas en avant passant à côté du jeune homme, regardant toujours la statue qui trainait dans l'église.

- Je m'appelle Hikari, je suis manieuse à Shibusen comme tu dois l'être toi aussi quoi que je ne t'ai jamais vu à l'académie en même temps je ne fais pas vraiment attention à ce qu'il y a autour de moi.

La jeune fille ricana gentiment, elle racontait sa vie par ci, par là. C'était plus fort qu'elle, ce n'était vraiment pas de sa faute ou peut-être un petit peu si. En tout cas, la manieuse le regarda longuement en souriant chaleureusement, elle avait comme un doute chez Tsumaki et cette boule de poil blanche qui trainait sur son épaule qu'est ce que c'était ? Un lapin à l'évidence avec un joyau rouge sur le front c'était assez surprenant il fallait bien l'avouer. La jeune meister regarda le lapin avant de sourire de plus belle en ajoutant "Et comment s'appelle le petit lapin blanc avec toi ?" Curiosité encore et encore comme toujours quoi ! Ce n'est vraiment pas sa faute à notre petite Hikari, c'était dans ces habitudes de vouloir toujours tout savoir. Peut être qu'il la prendrait pour la concierge du coin avec toutes les questions qu'elle lui posait ce qui était complètement compréhensible mais bon. La demoiselle se gratta l'arrière du crâne, un peu gênée il fallait le dire. Elle observa la réaction du jeune homme et elle se préparait à répondre à n'importe quelles questions de sa part. La meister soupira longuement en regardant cette statue qui les observait depuis un moment déjà, elle n'aimait pas vraiment cette endroit et en y repensant, il n'y avait pas vraiment l'air d'avoir un monstre qui trainait par ici, c'était donc belle et bien des rumeurs infondés comme toujours quoi. Mais pour le moment, elle n'attendait qu'une réponse de la part de Tsumaki avant d'ajouter une autre question.

- Comment ça tu attendais ma venue ? Je ne comprends ce que tu veux dire par là.

Hikari était suspicieuse et attendait une quelconque réponse avec impatience même si tout pouvait être complètement absurde ou encore mieux, peut-être n'avait-il aucune réponse à cette question...

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Invité


Invité


MessageSujet: Re: Croix de bois, croix de fer, si je ment je vais en enfer ! [PV : Hikari] Dim 28 Nov - 12:21

« Je m'appelle Hikari, je suis manieuse à Shibusen comme tu dois l'être toi aussi quoi que je ne t'ai jamais vu à l'académie en même temps je ne fais pas vraiment attention à ce qu'il y a autour de moi. »

Hum, au moins sur ce dernier point, nous étions similaires. Hikari ? Il ne me semblais pas en avoir entendu parler, il faut dire qu'à force de rester seul n'aide pas à actualiser les dernières informations, et le fait que je sois un allié des sorcières et des kishins n'aide pas non plus. La lumière de la lune commençait à s'assombrir, cachée par un nuage noir qui passait par-là. L'église passa de la faible lumière à l'obscurité quasi-totale. Impossible de voir plus loin que le bout de ses pieds. A en voir le nuage, ces ténèbres allais encore rester un petit peu. Le silence s'installait dans l'édifice, un silence de plomb que je ne voulais pas rompre, j'avais comme l'impression que nous n'étions pas si seuls qu'il n'y paraissait. Hum, je me trouvais désormais dans une position plutôt déplaisante. Si le kishin se trouvait bien dans ces lieux, je n'avais que deux solutions qui s'offraient à moi : Sois j'exterminais un de mes alliés sous les yeux de la manieuse pour ne pas éveiller ses soupçons envers mon alignement, sois j'aidais le kishin à tuer cette Hikari, mais le risque était qu'elle s'en sortirait et qu'elle fasse son rapport à Shinigami, car le problème est qu'elle était plus puissante que moi, ainsi que le kishin, donc même sans arme elle pourrait s'en sortir. La lumière lunaire revint dans l'église et la manieuse rompit le silence.

« Et comment s'appelle le petit lapin blanc avec toi ? »
« Je suis pas un lapin ! Je suis Mokona ! »
, disait-il en se jetant sur la manieuse pour lui faire un câlin.

Maudite boule de poil. Et dire que sa seule fonction était de me rendre moins "effrayant" et de la contacter. Décidément, cette sorcière me le payera, elle pouvait en être certaine.
Encore cette sensation d'être observé.
Quand allait-il enfin passer à l'action ? Ou plutôt quand allait-il s'en aller ? Ah zut, il n'y avait qu'une seule entrée dans cet établissement, et manifestement elle était occupée par la manieuse qui me faisait face. Attendait-il que je l'emmène ailleurs pour qu'il puisse s'enfuir ? Or de question, j'avais des questions à lui poser et il ne quittera pas cette pièce le premier. Je devais donc faire partir cette Hikari au plus vite, avant qu'elle ne se rende compte de la présence du kishin. Mais comment la faire partir ? Si il lui demandait poliment, elle resterait forcément à cause de sa "curiosité" qu'elle affichait. Niveau supériorité, sa domination m'indique de ne pas essayer de la menacer. Lui mentir ? Non, je n'ai pas assez de réthorique pour inventer une excuse valable. Le seul moyen serait de... Lui faire peur ? Mais comment ? Ce n'est pas une grimace réussie qu'il réussira à l'impressionner. Décidément, je crois n'avoir aucun moyen de la faire partir par mes propres moyens.

« Comment ça tu attendais ma venue ? Je ne comprends ce que tu veux dire par là. »
« Oh ce n'est rien, une habitude qui me vient de cette sor...
...
D'une amie à moi. »


Elle me hantait tellement qu'elle faillit sortir de ma bouche, une chance que j'ai réussi à me rattraper au dernier moment, en espérant qu'elle n'essaye pas de comprendre le mot que j'ai failli employer. Si je disais que cela venait de cette maudite sorcière, mon masque tombera à tout jamais, et je n'avais aucune chance de survie.
Je me demande si... Non, cette solution serait trop brusque, cela dit, assez brusque pour la faire partir. A moins que sa ne curiosité ne l'oblige à lui faire face pour lui demander ses raisons. Que devais-je faire ? A moins que... Non, cette solution ne conviendrait pas non plus : Passer pour une victime et faire croire que je travaillais pour eux de force reviendrait à le rapporter à Shinigami pour lui expliquer la situation, du coup je serais "enfermé" à Shibusen à jamais, plutôt mourir. Je devais m'attendre au pire désormais, car si elle venait à découvrir, je vais devoir improviser, et mes improvisations sont rarement saines, surtout celle qui me venait tout de suite à l'esprit. Quitte à en faire un fardeau, au moins je serais sur qu'elle garderais le silence.
Ah zut, j'avais oublié qu'elle avais sans doute une Arme, Arme qui risquerais d'informer la disparition d'Hikari.
Était-elle intouchable ?! C'était bien ma veine !

« Puis-je te retourner la question ? Que fais-tu ici ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Féminin
Messages : 928
Age : 22

Feuille de personnage
Expérience :
2074/3500  (2074/3500)
Points Job:
2045/2220  (2045/2220)




MessageSujet: Re: Croix de bois, croix de fer, si je ment je vais en enfer ! [PV : Hikari] Lun 29 Nov - 22:09

La petite boule de poils blanche avait sauté sur Hikari après avoir parlé, ça parlait ? c'était surprenant quand même, la jeune fille n'avait jamais vu ça auparavant alors là, elle était quelque peu surprise par ce qu'elle venait d'entendre. Non seulement il parlait mais il avait répondu à la place de son maître en se présentant sous le nom de Mokona. La jeune fille avait le petit animal dans les bras en train de lui faire câlin, elle n'avait pas vraiment réagit et même quand elle regarda le petit lapin blanc, elle ne dit rien, elle avait l'air adorable cette petite boule de poils. Enfin... L'attention qui c'était diriger sur le petit lapin, se redirigea sur le manieur qui était toujours face à elle. Il n'avait pas bougé, toujours là, la meister attendait sa réponse qui mit un petit moment à venir, le jeune homme avait l'air perplexe et surtout en train de réfléchir à quelque chose mais à quoi ? Aucune idée. Enfin... Il lui répondit : "Oh ce n'est rien, une habitude qui me vient de cette sor... D'une amie à moi." C'était quoi cette hésitation ? Cette "sor.." quoi ? Qu'est-ce qu'il allait dire ? Bon sans trop réfléchir mais au bout d'une bonne minute, elle comprit qu'il allait dire sorcière ou bien sorcier mais elle ne voyait pas qu'est-ce qu'il allait bien dire d'autre mise à part ces deux mots qui venaient à l'esprit de la jeune fille. La manieuse avait tout à fait compris ce qu'il allait dire mais elle ne lui fit rien remarquer "pour le moment", elle préférait l'observer que de dire autre chose. Ce Tsumaki devenait de plus en plus suspect aux yeux de la jeune fille, il ne disait rien et un nouveau silence s'installa entre eux, la manieuse était prête à n'importe quel moment à dégainer son katana si il y avait nécessité. Pour l'instant, rien mais ce n'était que le début donc il valait mieux rester prudent dans ce genre de situation, il faut toujours rester prudent ! Hikari soupira en silence, elle avait comme un mauvais pressentiment comme on pouvait avoir dans des endroits lugubres au beau milieu de la nuit avec une personne qu'on ne connait rien qui pourrait vous sautez dessus à n'importe quel moment pour en finir rapidement.

Humm... Il avait l'air perdu dans ces pensées, à quoi pensait-il ? Hikari le fixa un moment sans rien dire quand il cassa le silence en lui demandant à son tour ce qu'elle faisait ici. C'était un peu dû au hasard en faite. Bon il y avait ces rumeurs qui trainaient dans les parages et elle avait voulu voir de plus près de quoi il s'agissait plus exactement. Puis elle l'avait vu courir après quelque chose et par curiosité elle l'avait suivit jusqu'ici. En faite, même si elle ne l'avait pas suivit, elle serait venue ici pour vérifier si les rumeurs étaient vraies. Mais vu le calme et le silence qui régnait dans l'église pour l'instant, il n'y avait pas l'air d'y avoir grand chose. Hikari respira doucement avant de prendre une grande bouffée d'air et de répondre à Tsumaki "J'ai tout simplement entendu des rumeurs sur un pré-démon qui rôderait par ici alors j'étais sur le point de venir quand je t'ai vu courir comme une furie dans un carrefour alors je t'ai suivi...Vu que tu allais vers où je me dirigeais.." La jeune fille passa ces deux bras derrière la tête en observant toujours les moindres recoins de l'église se demandant ce qu'elle pourrait bien lui dire de plus mise à part le fait qu'elle est suivie la seule chose qui lui vint à l'esprit c'était de savoir pourquoi il était sur le point de dire sorcière ou sorcier tout à l'heure... La demoiselle se gratta la tête se dirigeant vers un coin de la pièce pour toucher les murs froids de l'église avant de se retourner vers Tsumaki l'observant une dizaine de secondes avec Mokona qui était toujours sur elle.

- Dis-moi... Si je ne m'abuse tu allais dire sorcière ou sorcier tout à l'heure non ? Pourquoi tu as changé de mot au dernier moment ?

Est-ce qu'il allait lui répondre ? C'était surtout ça que redoutait Hikari. Il cachait quelque chose ça sentait jusqu'ici en faite.. Même si elle en était pas totalement persuadé, son âme avait l'air méfiante envers elle ce qui était normal mais c'était comme si il la redoutait. La jeune fille le regardait un moment sans rien dire attendant une quelconque réponse de sa part à moins qu'il ne lui balance un vent en pleine figure ce qu'elle n'apprécierait sûrement pas, elle n'allait pas le tuer car il allait dire sorcière ou autre chose... Enfin, la meister s'adossa contre le mur légèrement froid en le regardant.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Invité


Invité


MessageSujet: Re: Croix de bois, croix de fer, si je ment je vais en enfer ! [PV : Hikari] Mer 8 Déc - 14:30

« Dis-moi... Si je ne m'abuse tu allais dire sorcière ou sorcier tout à l'heure non ? Pourquoi tu as changé de mot au dernier moment ? »

Et m... Niveau couverture, c'est raté ! Qu'est-ce que j'allais faire ? La tuer ? Aucune chance, elle est bien plus forte que moi, c'était clair là-dessus. Ceci dit, en y réfléchissant bien, ne serait-elle pas un peu... naïve ? Bête serait le terme le plus judicieux. Elle n'a pas compris que si j'allais dire sorcière, cela voulait dire que nous étions ennemis ? Que j'étais contre Shibusen et que si j'étais la-bas c'était pour de l'espionnage ? Rien de tout ça n'est parvenu jusque dans son esprit ? Ceci-dit, c'est une chance pour moi, si tout ce passe bien, elle ne dira rien à personne et le problème est réglé. Mais qu'allais-je lui répondre ? Que je pactise avec les Kishins et les Sorcières pour tuer Shinigami ? Trop direct, et si je sort ça il est clair qu'elle ne tiendra pas sa langue. En plus, j'ai parlé d'habitude, si elle réfléchissait un peu, cela voudrait dire que je la vois plusieurs fois et que ce n'était pas une rencontre infortunée ! Enfin bref, qu'est-ce que je pouvais bien lui dire ? Cette sorcière avait raison, il y à bien quelqu'un dans mon entourage qui serait intouchable, moi qui ne l'avait pas crue sur le moment, je me rend bien compte qu'il s'agissait de cette fille en face de moi ! Finalement ce n'était peut-être pas que des ragots ce qu'elle raconte à longueur de temps. Bon, et bien, tant pis, il fallait bien que ça arrive un jour ou l'autre.

« Si j'ai failli dire Sorcière, c'est pour la simple raison que je suis dans leur camp, je fais parti d'une organisation qui est allié avec les Kishins et les Sorcières, organisation qui veut renverser Shinigami de son trône. »

Bien ! Maintenant que la vérité avait éclaté au grand jour, je n'avais que quelques solutions : Mourir, lui proposer un pacte de silence, ou la persuader de me rejoindre. Les perspectives ne m'étaient pas très favorables, sauf peut-être la dernière, mais il est presque certain qu'elle ne me rejoindra pas, elle est sans doute bien trop attachée à Shibusen et à ses amis. J'étais dans de beaux draps ! Et l'autre qui ne se décidait pas à venir l'attaquer, même au péril de sa vie, dans ce cas il n'avait qu'à fuir si il n'attaquait pas, quel trouillard ce Kishin. Lui que j'avais poursuivi pour des informations sur Ashura, il s'est planqué et me voilà coincé ici en train de dire mes quatre vérités à une parfaite inconnue qui est également mon ennemie ! C'est de sa faute, il mériterait de mourir. Finalement, il agit bien en restant planté comme un haricot, il recevra son châtiment dès qu'elle s'en ira. Je replaçais mon regard vers Hikari, n'ayant pas d'autres options, je posais un genou droit à terre et plaça mon avant-bras sur le genou gauche en baissant la tête.

« Alors écoute-moi, maintenant que tu connais la vérité, je te propose de garder le silence, en échange, je ferais ce que tu voudra. »

Me voila réduit à l'état d'esclave, bravo Tsumaki, bravo.

[Désolé pour le retard et ce post minable --"]
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Féminin
Messages : 928
Age : 22

Feuille de personnage
Expérience :
2074/3500  (2074/3500)
Points Job:
2045/2220  (2045/2220)




MessageSujet: Re: Croix de bois, croix de fer, si je ment je vais en enfer ! [PV : Hikari] Jeu 9 Déc - 17:37

Tout en observant cette église dans les moindres recoins, Hikari gardait tout de même un œil sur le jeune homme qui était avec elle, Tsumaki... Hummm... IL avait l'air d'être quelqu'un d'assez mystérieux, très discret aussi. Elle ne l'avait jamais vu auparavant et aujourd'hui c'était bien la première fois qu'elle voyait le manieur. Cette hésitation qu'il avait eu après qu'elle lui pose cette question, ça prouvait bien que c'était exactement ce qu'il voulait dire et il n'avait pas essayé de nier la vérité. De toute façon, même si il avait essayé, la jeune fille ne l'aurait pas cru alors bon autant l'avouer directement plutôt que de passer par quatre chemins. Bref... La demoiselle le regarda adosser à ce mur en attendant une quelconque réponse de sa part, est-ce que seulement il allait lui répondre. Il avait choix, en faite, Hikari en avait un peu rien à faire qu'il ne lui réponde ou pas, qu'il lui dise la vérité ou pas. Franchement, la manieuse ne savait même pas pourquoi elle restait là à lui poser des questions qui ne l'intéressait que par curiosité, c'était déplacé puis elle était seulement venu ici à cause de cette stupide rumeur qui concernait cette église. Ces élèves a raconté des bêtises à tout bout de champ, ils avaient vraiment rien d'autre à faire de leur journée eux. Hikari soupira en se grattant le coup, la petit lapin blanc appelée Mokona était toujours sur son épaule, il était drôlement mignon mais depuis quand les lapins blancs parlent mise à part dans "Alice aux pays des merveilles", la meister n'en avait jamais vu et encore ce n'était que dans un conte pour enfant. Enfin, un lapin blanc qui parle c'est quand même moins impressionnant qu'un akuhei ou un pré-démon de deux à trois mètres de haut alors bon. Elle cessa de se poser des questions aussi idiotes les unes que les autres et essaya de se re-concentrer sur Tsumaki qui lui répondit après un moment de réflexion.

- Si j'ai failli dire Sorcière, c'est pour la simple raison que je suis dans leur camp, je fais parti d'une organisation qui est allié avec les Kishins et les Sorcières, organisation qui veut renverser Shinigami de son trône.

Alors il allait bien dire sorcière, ça se devinait facilement, il n'y avait pas une infinité de mot commençant par "sor". Enfin à cause de ce qu'il venait de dire, la jeune fille avait encore plus de question à lui poser, ça commençait à se bousculer un peu dans sa tête. Comment on pouvait être du côté de ces monstres de kishins ? Ok, les sorcières, la jeune fille n'avait jamais vraiment appréciés qu'on s'attaquent aux "bonnes" sorcières mais protéger des monstres qui tuent des innocents pour se nourrir c'était mais complètement absurde ! C'est vrai quoi ! On pourrait très bien se retrouver dans leur assiette du jour au lendemain et lui ! Il était de leur côté. Tout ça devenait vraiment ridicule... Tsumaki n'avait vraiment pas les idées claires ou alors elles étaient éclaires mais c'était lui qui était fou. Hikari qui avait déjà vu des monstres comme les akuheis, ces futurs kishins... Comment on pouvait aider ça... La jeune fille baissa les yeux perdus un peu dans ces pensées, elle serra ces poings avant de regarder à nouveau le jeune homme droit dans les yeux. Donc il voulait renverser Shinigami, personnellement ça ne regardait que lui donc qu'il fasse ce qu'il veut, elle en a rien à faire mais protéger des monstres comme les akuheis, elle était moins d'accord. Elle soupira et se rapprocha de lui sans le perdre des yeux. Il y avait toujours cette sensation pesante dans cette église, c'était à en avoir froid dans le dos. La demoiselle soupira encore une fois amenant sa main à son front avant de croiser les bras et de le regarder encore une fois. Prête à lui dire le fond de sa pensée quand tout à coup, Tsumaki s'agenouilla en quelque sorte devant elle, la manieuse fut surprise par l'action de la personne en face d'elle ne sachant comment réagir. Garder le silence en échange il ferait ce qu'elle voudrait ? Non hors de question, elle n'était pas du genre à mettre les gens sous ces ordres, elle avait même horreur de ça autant qu'elle n'était déjà pas quelqu'un de très sociable en temps normal alors lui à ces ordres ? HORS DE QUESTION ! Puis il pouvait rien faire pour elle de toute façon... Elle lui tendit la main tout en regardant autre chose, lui faisant signe de se relever n'aimant pas le voir comme ça devant elle.

- Relève-toi, je ne suis pas du genre à mettre les gens à mon service... Puis tu fais bien ce que tu veux de ta vie mais je me pose une question...

Un petit silence s'installa entre les deux adolescents, attendant qu'il se relève, la jeune fille se gratta la tête nerveusement soupirant encore une fois, ne comprenant vraiment pas pourquoi il faisait ça.

- Comment tu peux aider des monstres comme les kishins ? Ces créatures n'ont pas de pitié et elles tuent des innocents pour se nourrir tu trouves ça normal toi !?

La jeune fille avait en quelque sorte perdu son calme en lui demandant ça, ça l'a mettait en peu hors d'elle de savoir qu'on pouvait aider ces choses...

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Invité


Invité


MessageSujet: Re: Croix de bois, croix de fer, si je ment je vais en enfer ! [PV : Hikari] Sam 11 Déc - 0:11

« Relève-toi, je ne suis pas du genre à mettre les gens à mon service... Puis tu fais bien ce que tu veux de ta vie mais je me pose une question... »

Faire ce que je voulais, quelle belle illusion, on n'y croirait presque. C'était absolument faux, je ne faisais pas ce que je voulais, si tel était le cas, le monde ne serait pas ce qu'il est, et serait ce qu'il n'est pas. Je ne saisissait pas la logique de cette fille... Voulait-elle simplement vivre sa vie tranquillement sans s'attirer d'ennuis ? N'en avait-elle rien à faire de la situation dans laquelle elle se présentait désormais ? Mon destin et mon âme tenait entre ses mains et elle reste tout de même impassible ?! Quelle est cette logique ? Comment peut-être aussi naïf ? Je voulais comprendre, je voulais savoir, je voulais voir son âme, la sonder et comprendre ses agissements. Enfin, je me plaignais, mais la situation était en ma faveur désormais. Je n'aurais ni besoin de servir cette manieuse, et je ne serais, sans doute, pas dénoncé à Shinigami qui ferait sans doute tout pour me retrouver, je ne devais pas oublier que j'ai conclu un pacte avec lui, et il à été clair sur ce sujet. Sans agripper la main qu'Hikari me tendait, je me relevais, Mokona se mit soudain à sauter et à revenir sur mon épaule, la mine plus sérieuse que d'habitude.

« Comment tu peux aider des monstres comme les kishins ? Ces créatures n'ont pas de pitié et elles tuent des innocents pour se nourrir tu trouves ça normal toi !? »

Pourquoi, hein ? Quelle belle question. Pourquoi étais-je au service de créatures qui ne veulent que tuer des humains pour amplifier leur pouvoir. Elle ne peut pas comprendre, tout du moins pas naïve comme elle est actuellement. Peut-être qu'avec le temps elle finirais par saisir l'existence, mais celui qui ne sait rien ne peut rien comprendre. Le silence s'installait à nouveau dans ce lieu sinistre et sombre, la lueur de la lune commençais à devenir de plus en plus intense au fil des minutes qui passaient. Je serrais mon poing. Pourquoi me fatiguerais-je à expliquer quelque-chose à une fille qui ne comprend même pas la situation dans laquelle je me trouve, à moins que... Elle me sous-estime ?! Elle pense que je ne suis pas assez puissant pour renverser Shinigami ?! Sous son masque d'innocente se cacherait finalement une personnalité hautaine ? Au point de se moquer des plus faibles et de les rabaisser plus bas que terre ?!



Je tendis en une fraction de seconde mon bras vers Hikari et des câbles, sortis de mon brassard, rampèrent dans les airs et filèrent comme des flèches vers la poitrine de l'ennemie. Ne regardant même pas si je l'avais touchée ou pas, je pliais mon bras et les câbles se rembobinèrent pour se ranger dans le brassard qu'elles avaient quittés quelques secondes plus tôt.

« Pourquoi j'aide les kishins, tu m'as demandé ? Je vais te le dire : Ces "monstres" comme tu les appelles ne cherchent que le pouvoir, ils veulent surpasser les autres et soumettre ses semblables. Mais sache que Shinigami n'est pas différent, il à peur des kishins, alors il envoie des élèves pour éliminer cette menace qui à le pouvoir de prendre sa place au pouvoir ! Vous n'êtes pas différents des kishins, vous les tuez pour avoir le pouvoir et mieux les exterminer, les kishins ont exactement le même but ! »
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Féminin
Messages : 928
Age : 22

Feuille de personnage
Expérience :
2074/3500  (2074/3500)
Points Job:
2045/2220  (2045/2220)




MessageSujet: Re: Croix de bois, croix de fer, si je ment je vais en enfer ! [PV : Hikari] Mer 15 Déc - 22:25

La jeune fille avait tendu sa main gentiment mais en vain, le jeune homme s'était levé de lui-même sans avoir eu l'aide de la manieuse. Hikari retira donc sa main tranquillement, c'était bien les hommes ça, ne jamais accepter l'aide des autres. La demoiselle soupira longuement en se grattant la tête tentant de réfléchir à nouveau sur ce que Tsumaki avait dit plus tôt. Je lui avait posé ma question et j'attendais maintenant une quelconque réponse de sa part sans vraiment d'impatience, je le regardait avec méfiance. Il était "l'ennemi" de la jeune meister mais la demoiselle parlais tranquillement avec comme si de rien n'était, ça devait faire un jolie tableau tout ça ou tout simplement du grand n'importe quoi. La jeune femme n'avait plus bougé d'un centimètre allait-il lui répondre un jour où l'autre, ce n'est pas qu'elle soit impatiente, non, juste que sa patience avait des limites à ne pas dépasser. Son attente s'acheva quand tout à coup, le jeune manieur tendit son bras et que d'étranges câbles sortirent brusquement se dirigeant vers la meister avec vitesse. Hikari qui l'observait attentivement eu assez de temps pour réagir et elle esquiva de justesse l'attaque du manieur qui commençait à répondre à la question de la jeune fille. L'attaque qu'elle venait d'esquiver l'avait légèrement frôlée au niveau de son bras droit, une simple égratignure, rien de bien méchant mais heureusement qu'elle l'avait esquivé rapidement sinon ça l'aurait surement transpercé en pleine poitrine et ça aurait été rapide et direct comme douleur. Enfin... Qu'est-ce qu'il lui disait encore ? Les kishins n'étaient pas des monstres qui voulaient obtenir le pouvoir mais seulement dépasser les autres et les soumettre ? Il se foutait de sa gueule là. Ils bouffent des âmes humaines comme des gâteaux apéros mais ce sont pas les méchants dans l'histoire ? N'importe quoi ! Il racontait vraiment que des sornettes et plus la discussion avançait plus c'était débile, idiot, incrédule... Il n'y avait même pas de mot assez précis pour décrire la tournure que prenait les choses. Il avait tenté de la tuer là et instinctivement la manieuse avait dégainer son katana après avoir éviter ces drôles de câbles qui était retourner dans son brassard. Si on revenait sur ce qu'il disait, Shinigami et les manieurs n'étaient pas mieux que les kishins car eux aussi voulait obtenir le pouvoir. Peut-être ? Elle s'en fichait complètement elle, si la jeune fille avait rejoins Shibusen c'était seulement pour s'améliorer et venger sa mère en tuant son abruti de père qui faisait parti de ces monstres de kishins. Hikari inspira longuement serrant le sabre qu'elle tenait entre les mains regardant le jeune homme dans les yeux avec mépris. Rien à foutre de ce que voulait faire Shinigami, qu'il prenne le pouvoir en tuant les kishins ce n'était pas ces oignons. Mais que des démons comme les akuhei qui tuaient des innocents c'était normal de les protéger ? Alors il était tout aussi écœurant qu'eux... Il ne valait pas mieux. La meister se dressait face à lui le dévisageant de ces yeux rouges flamboyants, prenant une bonne inspiration, elle n'allait pas garder son calme très longtemps.

- Tu penses bien ce que tu veux, j'en ai vraiment rien à cirer de ton avis, je pense que c'est pareil pour toi au niveau du mien mais si tu aides ces choses sans pitiés, c'est que tu ne vaux pas mieux qu'eux. Si tu crois que manger l'âme d'une personne innocente est quelque chose de bien c'est qu'il faudrait que tu penses à te réveiller un jour ! Tsss... Shinigami fait bien ce qu'il veut, j'en ai rien à faire de ce qu'il veut faire mais si t'es pour ces monstres de kishins, on est ennemi.

Hikari dévisagea encore plus le jeune homme face à elle, il avait tenté de l'attaquer surement en espérant qu'elle se fasse tuer et bien perdu ! Il ne fallait pas trop rêver non plus, elle ne se serait pas laisser faire comme ça. La manieuse resta en face de lui sans bouger regardant si il allait tenter une seconde attaque, prête à riposter à n'importe quel moment. Est-ce qu'il retenterais son coup de câbles sortant de son brassard ou bien allait-il faire autre chose ? Et déjà, est-ce qu'il essayerai de l'attaquer de nouveau. Il était peut être pas à la hauteur de la manieuse ou au contraire. C'était peut-être un jeune homme bien entrainé et il sait surement ce qu'il fait. Dans ce ca s, il ne fallait pas le sous-estimer mais pas non plus le surestimer, il ne faut pas abuser tout de même, ça restait un simple manieur.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Invité


Invité


MessageSujet: Re: Croix de bois, croix de fer, si je ment je vais en enfer ! [PV : Hikari] Mer 29 Déc - 12:32

« Tu penses bien ce que tu veux, j'en ai vraiment rien à cirer de ton avis, je pense que c'est pareil pour toi au niveau du mien mais si tu aides ces choses sans pitiés, c'est que tu ne vaux pas mieux qu'eux. Si tu crois que manger l'âme d'une personne innocente est quelque chose de bien c'est qu'il faudrait que tu penses à te réveiller un jour ! Tsss... Shinigami fait bien ce qu'il veut, j'en ai rien à faire de ce qu'il veut faire mais si t'es pour ces monstres de kishins, on est ennemi. »

Ennemis, hein ? Non, ne pas y penser, jamais. Hikari avait dégainé un sabre, banal, et se tenait en position devant moi. Je rabaissais mon bras, mes câbles étant revenus à son brassard, comme l'attaque n'avait pas porté ses fruits. A en voir la posture et le regard de la manieuse adverse, il semblerait qu'elle n'attaquera pas, pas maintenant tout du moins, mais elle ne se laissera pas tuer non plus. J'hésitais sur mes actions. Ma stratégie ne composait pas de victime parmi les humains. J'avais conclu un accord avec Asura, avec difficulté pour ne pas tenir de la folie je dois dire, et lui informer que si je devais être un espion de Shibusen, je devais tuer des pré-démons, mais il n'avait pas l'air de réagir à cette information. Certes je pouvais tuer ces œufs de kishins, mais il n'était pas question de tuer des manieurs ou des armes, cela m'attirerais des ennuis envers Shinigami... Non, ne pas y penser ! Si j'y pense, je me fais tuer, que ce soit par les kishins, mais aussi par les étudiants de Shibusen, je n'aurais plus aucun camp et je me retrouverai à fuir tout le monde, chose que je ne tient pas à faire toute ma vie.
Déjà, rien que la situation ici ressemble à un petit aperçu de ma peut-être future vie : Une manieuse devant-moi prête à me tuer si je l'affronte, et un pré-démon caché dans l'ombre du plafond, accroché avec ces griffes en train de mater la situation pour savoir quand s'enfuir au bon moment. Heureusement pour moi, Hikari n'avait pas l'air de se rendre compte de sa présence, elle pourrait penser que c'est une embuscade de ma part. Mes bras tremblaient, pas de peur, d'ailleurs, je ne savais pour quelle raison ils tremblaient. Je serrais les poings, cette situation devenait critique et dangereuse, non pas la situation ici, mais la situation générale. Soudain, Mokona ouvrit ses yeux et son rubis se mit à s'illuminer. Sa lumière se propagea dans l'église et une jeune femme apparut dans un écran rond de lumière.

« Toi...! »
« N'hésite plus, tu n'as pas besoin de le garder en vie. »
« ... »
« Nous n'arrivons plus à repérer Asura, alors il ne te repérera pas non plus. »
« Tu savais ! »


Avant que cette maudite sorcière ne réponde, l'écran lumineux de Mokona se dissipa et les Ténèbres emplirent alors à nouveau la salle, suivi de la faible lumière de la lune. Un sourire s'esquissait alors sur mon visage. Pas un sourire de satisfaction, signifiant que j'étais heureux, non, ce sourire narquois qui s'affiche lorsqu'un désir cruel vous parcours les entrailles. Je pliais mes jambes, prit une bouffée d'air et prit appui sur mes pieds. Soudan, je me mit à bondir à une hauteur de plus de trois mètres de hauteur, me dirigeant vers la statue de pierre qui se trouvait en face de moi. Je fis un nouveau bond pour sauter plus haut et soudain, mon brassard étendit ses câbles sur le kishin et le transpercèrent en plein abdomen les uns après les autres, quand soudain ils se déployèrent chacun d'un côté différent, déchiquetant complètement le corps du pré-démon qui disparu dans un écran noir et laissa une âme rouge qui retombais sur le sol, en même temps que moi.

« Mokona, envoie ça à cette sorcière. »

Sous un acquiescement de la tête, la boule de poil blanche aspira l'âme du pré-démon et la goba entièrement. Maintenant que la gêne était partie, je pouvais réveler mon plan à cette Hikari. Mon véritable plan.

« Nous sommes moins ennemis que tu ne le crois. Je fais effectivement parti du clan des kishins et des sorcières, mais pour une seule et unique raison : C'est pour plonger au cœur de la source du mal et l'anéantir par mes propres mains, et pour se faire je dois connaitre mon ennemi, pas comme Shinigami qui en porte un regard extérieur. Mais pour le moment, tu viens de me montrer que je suis loin d'être au niveau pour cette mission. Je t'en remercie, maintenant si tu permet... »

Sur ces mots, je traversais la porte en bois massif de l'église et repris mon chemin pour reprendre la ballade nocturne que j'avais commencer, sans même dire au revoir à la jeune manieuse a qui j'avais révélé mon plan, à mes risques et périls. Saleté de sorcière, elle me rendra fou.

[ Désolé pour le temps de réponse et ce post... Minable ^^" ]
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Féminin
Messages : 928
Age : 22

Feuille de personnage
Expérience :
2074/3500  (2074/3500)
Points Job:
2045/2220  (2045/2220)




MessageSujet: Re: Croix de bois, croix de fer, si je ment je vais en enfer ! [PV : Hikari] Jeu 30 Déc - 22:27

La meister était face à lui, elle ne disait rien de plus, elle n'avait pas grand chose à ajouter à ce qu'elle venait de dire attendant une quelconque réaction de Tsumaki. Le jeune homme était calme pour le moment après cette tentative d'attaque, il n'avait rien tenté de supplémentaire.. Heureusement d'ailleurs, ça aurait pu partir de travers mais elle devait être trop concentré sur lui car elle avait la sensation d'avoir oublier quelque chose. Quelque chose qui lui passait sous le nez sans qu'elle ne s'en rende compte mais quoi ? D'où venait cette sensation étrange ? La jeune femme n'arrivait pas à le deviner son regard concentré sur le meister face à elle et ce petit lapin blanc, qui était-il ? Elle ne comprenait rien... Enfin Hikari l'avait tout de même à l'œil le moindre faux pas pourrait être fatal au jeune homme si il tentait de l'attaquer en traitre comme tout à l'heure, elle répondrait volontiers à sa provocation dans la moindre hésitation de sa part. Un petit soupire sortit de la bouche de la jeune femme, elle n'allait pas rester comme ça toute la journée non plus, est-ce qu'il allait vraiment l'attaquer une nouvelle fois ? Avait-il remarqué la différence de puissance entre eux deux ? Ou bien peut-être qu'il avait voulu tester ces capacités en l'attaquant ? Tant de questions qui se bousculait dans la tête de la jeune fille. Elle n'aurait pas de réponse car elle ne poserait aucune de ces questions quoi qu'il se passe. Le silence avait prit part à leur "discussion" peu amicale, à quoi pensait-il ? Humm... Hikari regarda de nouveau le petit lapin blanc qui ouvrit ces grands yeux d'un coup en même temps que le mystérieux joyaux rouge se mit à scintiller sur son crâne. Qu'est ce qu'il se passait encore ? Une attaque ou alors un imprévu ? Un imprévu... un style d'hologramme fit son apparition sur une des parois de l'église, une femme apparut dans cet auréole de lumière. Qui était-elle ? Ce lapin blanc était vraiment étrange, réussir à sortir une lumière avec une femme qui parlait au travers comme une conversation vidéo. Ils commencèrent à parler de quelque chose, tuer quelqu'un ? Elle ?! Non ce n'était pas elle dont il s'agissait mais de qui alors ? Il parlait d'Asura.. C'était mauvais signe ça, parler d'un puissant kishin, ce n'était pas pour aller lui proposer une tasse de thé. La manieuse resta là, elle les regardait, perplexe de ce qu'ils disaient, elle ne les comprenait pas. Hikari gardait son sabre en main par précaution, son attention et sa concentration n'était plus diriger vers eux et elle commença à sentir une autre âme dans cette pièce, une âme qui était noire, obscur... Un pré-démon ? Où ça ? Elle regarda à gauche puis à droite avant de lever les yeux au plafond. Merde ! Elle ne l'avait pas remarqué avec tout ça, elle était bien de trop concentrer sur le meister qui lui avait fait affront. Le regard de la demoiselle se tourna de nouveau vers Tsumaki, l'écran de lumière c'était dissipé et un sourire se dessina sur le visage du jeune homme, ce n'était pas très rassurant. Le jeune homme s'accroupit avant de sauter en hauteur pour se diriger sur la statue et ensuite assassiner le pré-démon qui les observait depuis un bon moment déjà. La jeune femme le regarda faire sans rien dire, si il ne l'avait pas fait, elle l'aurait fait à sa place donc bon. Tout de même, surprise de sa réaction auprès de l'embryon, elle se gratta la tête, en pensant toujours perplexe.

*Qu'est-ce que c'est que ce bordel... Il y a à peine cinq minutes, il était pour ces monstres et maintenant il en assassine un devant mes yeux...*


Qu'est ce qu'il se passait... L'âme du monstre atterrit au sol en même temps que lui, la jeune femme décida de ranger son sabre à l'intérieur de son fourreau, ça ne servait à rien de le garder, elle ne pensa pas qu'il tenterait de l'attaquer à nouveau. Hikari observait toujours cette scène de le silence et le calme le plus complet qui soit. La demoiselle regarda la lapin bouffer l'âme, euh... C'était risqué pour lui non ? Si il mangeait ça, il aurait lui aussi des chances de se transformer en pré-démon..? Elle ne comprenait rien, il était bizarre ce Tsumaki, bien qu'elle l'est jamais croisé à l'académie enfin bref... Et là, tout à coup, pour on ne sait quelle raison, il se mit à dévoiler tout son plan à la meister comme ça sans aucune raison particulière, peut-être qu'elle en avait trop vu pour rester dans l'ignorance plus longtemps. Plonger au cœur de la source du mal ? C'était ça son objectif.. Il lui avait donc mentit tout à l'heure ou bien il lui mentait maintenant. Quoi qu'il en soit, il faisait bien ce qu'il voulait, le meister n'avait pas tenté de nouvelle attaque envers elle, aucune raison de le suivre ou pas. Elle le regarda partir sans rien dire, Hikari n'avait rien à ajouter à ça. Qu'il fasse ce qu'il veut, si il était de son côté, il se battrait ensemble contre ces monstres de kishins ou au contraire il serait ennemi sur le terrain et elle ne lui ferait aucune pitié. Tsumaki était un jeune homme bien étrange... Bien qu'elle ne lui ait parlé qu'un peu, un combat contre lui ! Voilà ce qu'elle voudrait la prochaine fois, espérant qu'il soit plus puissant que maintenant car si il avait reconnu sa faiblesse face à elle, c'est qu'il était modeste, une qualité. Enfin... Elle n'allait pas rester planter ici, seule dans le noir de cette église qui lui aurait donné froid dans le dos. Hikari soupira, un sourire se dessina sur son doux visage avant qu'elle ne décide de rebrousser chemin pour rentrer chez elle.

[RP FINI]

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Croix de bois, croix de fer, si je ment je vais en enfer ! [PV : Hikari]

Revenir en haut Aller en bas
 

Croix de bois, croix de fer, si je ment je vais en enfer ! [PV : Hikari]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Croix de bois, croix de fer, si je ment je vais en enfer ! [PV : Hikari]
» [Recherche] Victini eclair croix + flamme croix
» CRUCIFIX TYPE "JANSÉNISTE"
» [Dons/Events]Victini Flamme Croix-Éclair Croix
» [Théorie] Les Attaques et Capacités

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Archives Rpg-