Partagez | 
 

 Docteur Wolfen Stein [MISSION]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


Invité


Invité


MessageSujet: Docteur Wolfen Stein [MISSION] Ven 17 Juin - 15:16

*C'est désert*

Et effectivement, il n'y a absolument personne dans les parages! J'ai traversé la savane pendant plusieurs jours pour arriver dans un petit village où il n'y a pas âme qui vive. Aucune activité. Das ist anormal! Je ne suis bien évidemment qu'à l'entrée du village, mais quelque chose me dit que ce silence de mort et ces perpétuels bruits de portes qui claquent ne présagent rien de bien vivant dans tout ça. Mais j'entre quand même et visite les lieux, au cas où. Et le "cas où" s'est effectivement présenté.
à environ deux cent mètres de moi, une silhouette ressemblant à... vous voyez les sumo? Mettez y du muscle, enlevez le gras, gardez la taille et voilà! Bref, il me donne la chaire de poule. Je m'avance vers lui prudemment et lance d'une voix tremblante:

"Ça va monsieur?"


La forme est penchée sur quelque chose et fait des bruits bizarres ressemblant à des bruits de bouches... ou plus précisément, des mâchouillements... *Mais qu'est ce qu'il mâche bon sang!* Il lève la tête vers moi et je distingue très distinctement et avec grande distinction, des yeux blancs luisants comme deux soleils. *C'est des lampes torches intégrées ou quoi?* Maintenant que je suis plus près, je me rends compte qu'il a peau toute noire. *Un villageois je présume* Il ouvre une bouche démesurée, laissant voir des dents acérées et bien flippant. J'ai bien envie de partir tout d'un coup. Il court vers moi en galopant comme un cheval, à quatre pattes. *Mais c'est quoi ce délire!?* Et alors qu'il bondit sur moi, j'active mes chaussures volantes et fait une pirouette avant, l'évitant de justesse, puis profite du mouvement pour lui donner un bon coup de talon derrière sa tête. Je n'aurai jamais pu l'éviter avec un saut normal: il est beaucoup trop vif et avait bondit à deux mètres du sol pour éviter toute fuite de ma part et me dominer de tout son haut.
Me retrouvant dos à lui, je lui fais volte face dès que je retouche le sol et le vois par terre, bien assommé. *"augmenter l'efficacité des coups de pieds à la gueule" hein* En y observant de plus près, je remarque que son crâne est posé sur une grosse pierre par terre, ensanglantée. Je me penche sur lui pour l'examiner de plus près car je commence à me douter qui est derrière ce malade, mais j'entends des coups de feu qui mettent mes sens en alerte. Je me lève et regarde autour de moi. *Une fusillade pas loin* Je n'ai même pas fait deux pas que six personnes passe à travers la façade de l’hôtel à ma droite en criant. Des débris de ce mur de bois volent de partout. Juste après, une sorte de monstre la détruit entièrement avec ses énormes pattes en passant aussi à travers, mais avec un rictus diabolique. Et moi, au beau milieu de la rue, je regarde les six hommes se cracher contre le bâtiment en face, comme poussée par une force invisible, et le monstre, pattes en avant, atterrir dans un bruit sourd, détruisant le sol autour de lui.*purée la classe!* Une femme au dernier étage de l'hôtel en ruine, s'avance au bord, un énorme gun dans les mains, puis tire un unique coup qui fait partir une lance. Elle traverse le dos du monstre ensuite la femme l'attire à elle en appuyant une nouvelle fois sur la gâchette. Alors que sa proie est encore dans les airs, elle saute à sa rencontre, pieds joints sur sa trajectoire mais de sens opposé. Le choc renvoie la bête là d'où elle vient, la femme sur le dos. Il s'écrase par terre et meure dans un râle un unique et inhumain. Elle saute une dernière fois pour s'en assurer laissant échapper un petit pet bruyant et sec à sa victime.

"Bravo! Bravo!"

Je continue à taper dans mes mains pendant à peu près quelques secondes puis me dirige vers elle. Elle pointe son arme contre moi quand je suis à son niveau.

"Hé ho! Je suis avec vous! Je ne suis pas un monstre, regardez moi!
- Je n'ai confiance en personne en ce monde"

Et elle continue son chemin: celui que j'avais pris avant la bataille.
Le monstre est face contre terre, mais je devine qu'il est humain. Comment le décrire?... son buste en comptant la tête est celui d'un homme robuste et d'une musculature moyenne, il est noir de peau. Un autre villageois sans doute. Il a pour jambes, des pattes de loup gigantesques à la musculature hyper développée, dont il se servait pour marcher debout. Il marchait à deux pattes en somme. Je crois bien que ses membres inférieurs font le double de son buste. Une fois mon inspection faite, je suis la guerrière.

"ATTENDEZ MOI! JE VIENS AVEC VOUS!"

Bien entendu, elle ne m'écoute guère et accélère même le pas.

"Shibusen dis-tu?
- Oui, on m'a envoyé pour vous aider"

Quand j'ai suivi la fille, elle a essayé à plusieurs reprises de me tuer. J'ai donc vite abandonné l'idée de la suivre à pied et j'ai pris la voie des airs. Je me suis juste posté sur bâtiment élevé et j'ai attendu qu'elle me mène à sa bande en la suivant du regard, puis je l'ai rejoint aussi vite que j'ai pu. Quand j'ai débarqué en sueur, il m'ont pris pour un réfugié et m'ont mené à leur chef. Je lui ai donc raconté le but de ma venue.

"Nous avons besoin d'armes et de munitions, pas d'un gamin vieillard.

- Pourquoi vieillard?
- Chez nous, seuls les vieillards aux cheveux blancs ONT des cheveux blancs!
- Est ce de la discrimination ou vous me prenez pour un débile venu d'ailleurs?
- Un peu des deux."

Le chef me regarde dans les yeux d'un air décidé. J'en fais de même. Nous nous regardons dans un silence de mort. Enfin de compte, Nous éclatons de rire au bout de dix secondes.

"Je perds toujours à ce jeu là! Me dit- il de ses yeux larmoyants.
- Si tu savais la grosse merde que je suis, tu aurais su qu'il fallait juste attendre quelques secondes de plus!"

Puis il pose sa main sur mon épaule avec un sourire amical.

"Tu sais que tu tombe à pic?
- Ah oui?
- Oui, nous venons de trouver la cachette du docteur et nous avons besoin d'hommes forts et courageux pour nous assister.
- Je suis des vôtres les amis!"

Je passe la nuit au camp des réfugiés, avec pour protectrice la femme au super gun.

On me secoue violemment ce matin- là.

"RÉVEILLES TOI! Nous devons partir!"

J'ouvre les yeux un peu perdu, surtout que c'est ma protectrice qui me tient par le col.

"Qu'est ce qu'il y a? C'est déjà l'heure?
- Nous sommes attaqués, les loups diaboliques nous ont retrouvés! Allons nous en!"

Je m'habille vite fait puis sort de ma tente. Autour de moi, tout fonctionne au ralentis pour moi. Des êtres, mi-hommes mi-bêtes, ravagent, tuent et exterminent avec une brutalité digne du plus grand *Diable!* Mon visage est crispé, mes entrailles m'interpellent, mon esprit s’éveille. Tout mon être n'est plus que colère et tristesse, je ne me sens plus aucune peur pour rien, juste une haine féroce envers le Mal. Je m'apprête à foncer droit devant, dans la bataille, quand une main ferme m'arrête.

"Que fais- tu? Nous devons partir! Le chef m'a ordonné de te mettre à l'abri, tu es notre dernier espoir maintenant que nos guerriers sont au combat! nous devons aller chez le docteur et ensuite!
- Non non non! Je ne suis l'espoir de rien du tout, je suis un guerriers moi aussi, un combattant du bien. Je ne peux pas laisser ces gens se battre et mourir sans rien faire. Si je dois m'en prendre à quelqu'un sur ce coup là, ce sera à ces maudits monstres bestiaux!
- Mais tu ne..."

Je suis déjà parti. Et elle? Dieu la garde.

Je frappe et tue avec rage et furie. Je crois que je ne me suis jamais autant laissé aller à la colère que ce jour là. Je tends mon bras droit et tire sur un mutant qui voulait écraser avec une masse d'arme une petite fille qui s'enfuit dès qu'il s'est effondré. Alors que l'un d'eux veut m'écraser de ses bras surdimensionnés, je bondis en arrière au dernier moment, puis me projette grâce à mes chaussures vers lui et lui donne un puissant coup de pied qui l'étale par terre. Et autour de moi, il y a autant, si ce n'est plus, de bravoure et de déchaînement dans l'anéantissement de l'ennemi. Tout à coup, un bruit métallique se fait entendre. *Une chaîne?... LA chaîne!* Il est trop tard: elle s'enroule autour de moi et le bout de la chaîne vient me frapper le haut du crâne violemment et m'étourdis quelque peu. *Bordel, je... tombe dans les pommes...* -out-

Je me réveille dans un bar, entouré par six hommes. Ce sont ceux qui se sont fait projetés contre le bâtiment en face de celui détruit par la bête aux grosses pattes! Très longue périphrase n'est ce pas? Bref, je suis en sécurité.

"Il se réveille le bonhomme?
- Euh... où suis- je?
- Dans un bar.
- Ça je le sais, il vient de le dire, mais... Qu'est ce que je fous là!? J'étais en pleine bataille et... une chaîne s'est enroulée autour de...
- On le sait, on a tout vu! On intervenue juste avant que le suppôt de Satan ne vienne te chercher après t'avoir emprisonné avec sa chaîne.
- Mais comment? Elle...
- T'en fait pas va! Je l'ai juste coupé avec ça"

Il me montre une hache robotique. Il appuie sur un bouton derrière et une aura électrique vient recouvrir la lame. Il détruit une table d'un seul coup.

"C'est ÇA, la classe" Me dit- il en admirant son arme.

Celui qui m'a parlé à mon réveille s'appelle Redwan. Les autres, je n'ai pas cherché à savoir leurs noms et quelque chose me dit qu'ils ne me l'auraient jamais dit. Je me lève et sort dehors. Il fait déjà nuit.

"Nous devons y aller, le docteur et sa chienne son bien trop vivants à mon goût.
- On y compte bien, mais ne devrais- tu...
- Non! Je vais bien, allons- y!"

Je n'ai qu'une envie:*Dérouiller!*

Devant le bâtiment de Wolfen, je fais tinter mes chaussures métalliques contre le sol. J'entre le premier, suivit des autres. L'entrée semble vide... Trop vide! C'est là qu'un de mes coéquipiers se reçoit une giclée d'une gluante substance sur l'épaule droite. Il lève les yeux en l'air et voit un cauchemar qu'il aurait aimé ne pas vivre: une dizaine de créatures venues des enfers sont accrochées au plafond.

"ATTENTION!!!!!" Ne put-il que crier avant que les monstres ne tombent par terre dans un bruit roque.


Ils sont tous de la même forme et envergure que le monstre tué par la guerrière la veille. *On est pas dans la merde* Je braque mes deux index vers les deux monstres qui ont eu la malchance de tomber de chacun de mes côtés puis tire. Je vise bien évidemment la tête et l’expose d'un coup. Je regarde autour de moi. Redwan active sa décharge d'énergie avec plus de puissance que la dernière fois *ouah!* Ses cheveux se hérissent et convergent tous vers le haut. Son visage s'illumine ainsi que ses yeux devenus foudres. Et d'un coup, il pulvérise deux monstres aussi. Ils étaient côte à côte. Mes autres compagnons terminent les restants. Zéros perte. Pour l'instant.
Et tout au long de notre progression, monstres et compagnies sont nos aléas. Arrivés devant la dernière salle, nous ne sommes plus que trois. On se toise du regard latéralement, puis nous ouvrons la salle de nos trois mains droites comme un seul homme.

"Bravo! Bravo!"

Et Wolfen applaudit. Il nous applaudit tout le temps que nous avançons vers le milieu de la salle.

"Bravo! Bravo! Vous m'avez bien fait band...
- Docteur! S'exclama son assistante. Un peu de retenue!
- Ah oui! Pardon ma chère Estelle, mais ces gamins me donnent des fourmillements dans l'anu..."

Il ne peut finir sa phrase, Estelle l'étrangle avec sa chaine avec une expression contrariée masquée par un sourire crispé.

"Bien, reprit-elle à la place du malheureux se débattant avec les chaînes, ce que mon patron essayait de vous dire c'est que vous êtes maintenant à la fin de votre initiation et qu'il peut vous dévoil..."

Redwan, grâce à la force électrique et sa vitesse augmentée, s'attaque à Estelle espérant la réduire en cendre. C'est sans compter sur sa queue qui la projette hors du lieu de l'attaque. Mais Redwan n'abandonne pas et la poursuit dans toute la salle.

"Allons- y alors, dit le docteur en rejetant la chaîne en arrière, je le libère enfin!"

Il ferme les yeux et ne bouge pas un poil. Soudain, ses oreilles s'agrandissent*c'est pas possible* sa chevelure prend en volume *non!* son visage s'allonge*ça ne peut être vrai!* Et son corps double de taille *Oh my god!* Il se lève et me fixe de ses yeux rouges vifs. Une queue touffue vient l'enlacer la taille régulièrement pendant qu'il sourit en ne me quittant pas des yeux une seule seconde.

"Wolfen Stein est de retour!" Crie-t- il.

Il tire sur un levier et le mur derrière lui tombe pour laisser place à ma protectrice dévouée enchaînée par les poignets et les pieds, nue, en mode loup garou.

"Voici ma compagne!"

Mes yeux laissent échapper quelques larmes. Je saute alors vers lui, poing en avant. Il fait juste un pas sur le côté pour me laisser passé et me donne un coup de pied dans les côtes, m'envoyant m'écraser contre un mur. Heureusement, dans les airs, je me reprends vite et atterris sur mes pieds, utilisant mes chaussures pour me projeter vers le haut ,évitant de m'écraser. Apparaît alors devant moi Redwan et son adversaire se battant sans même faire attention à moi. La chaine traine derrière Estelle. Je l'attrape puis la tire. Arrêtée dans son élan, Estelle tombe de haut. Redwan en profite pour la trancher en deux, de haut en bas, dans les airs. Elle meure dans un cri horrible.

"Merci frère, me lance -t- il d'en bas, besoin d'aide?

- Ce serait pas de refus, il est trop fort pour moi."

Je redescends et fait un plan avec mon compagnon d'arme. Une fois fait, je fonce droit sur Wolfen the wolfman avec l'impression de me trouver en plein film d'épouvante *j'espère que ça va marcher!* Je me projette vers lui et lui donne un coup de pied. Un combat acharné commence. Au moment où je passe devant la chaîne qui a servit à étrangler le docteur, je la prends. Wolfen me donne un coup de patte sur la tête. Je me baisse, l'attrape rapidement et attache la chaîne à son bras poilu. Sachant pertinemment qu'elle ne le retiendra pas, je lance l'autre bout à Redwan qui l'attache à la lame de sa hache. Wolfen lui fait face, le regardant avec mépris.

"Ah! J'ai compris! Sachant que cette chaîne est indestructible et conducteur, vous pensez pouvoir m'électrocuter. Mais je pense que vous me sous- estimez trop."

Il attrape son entrave et le réduit en mille morceau avec sa force surhumaine.

"WAHAHAHAHAHAHA QU EST CE QUE VOUS PENSEZ DE CA!?

*Et toi? Qu'est ce que tu pense de CA!*

Venu du fond des nues et des abimes célestes, je tombe violemment sur Wolfen! En fait, durant la confrontation Wolfen/ Redwan, j'ai utilisé mes chaussures pour m'élever le plus haut possible, puis je les ai désactivé et attendu que l'énergie cinétique fasse son reste. Comme le prévoit le plan, Redwan le termine avec sa hache puisque je suis out pour au moins vingt secondes. Un bruit d'éboulement détonne.
Là où était encore mon ancienne protectrice, se trouve des ruines. Le troisième d'entre nous a fait le tour pendant tout ce temps pour la libérer.

"Tu crois qu'on pourra la sauver? Me demande Redwan.
- Ah ça! le temps nous le dira..."
Revenir en haut Aller en bas
 

Docteur Wolfen Stein [MISSION]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Docteur wolfen stein ! [mission]
» [MISSION] Dr.Wolfen Stein ~
» Dr Frank Stein
» Rapport : Mission de bataille à 1500 points ork vs tyty
» Première mission

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: [Monde Passé] :: Afrique-