Partagez
 

 Miami - Le soleil, la mer, et les emmerdes [ Kyoufu, Azariah, Bridget]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Keira Knowledge


Féminin
Messages : 311
Age : 22

Feuille de personnage
Expérience :
Miami - Le soleil, la mer, et les emmerdes [ Kyoufu, Azariah, Bridget] Left_bar_bleue3500/3500Miami - Le soleil, la mer, et les emmerdes [ Kyoufu, Azariah, Bridget] Empty_bar_bleue  (3500/3500)
Points Job:
Miami - Le soleil, la mer, et les emmerdes [ Kyoufu, Azariah, Bridget] Left_bar_bleue5601/6500Miami - Le soleil, la mer, et les emmerdes [ Kyoufu, Azariah, Bridget] Empty_bar_bleue  (5601/6500)




Miami - Le soleil, la mer, et les emmerdes [ Kyoufu, Azariah, Bridget] Empty
MessageSujet: Miami - Le soleil, la mer, et les emmerdes [ Kyoufu, Azariah, Bridget] Miami - Le soleil, la mer, et les emmerdes [ Kyoufu, Azariah, Bridget] EmptyMar 3 Juil - 23:09

« La diplomatie. c’est l’art de savoir dire “gentil toutou”
tant qu’on a pas mis la main sur une pierre. 
»

Un claquement sec, d’un simple mouvement de la main, la jeune femme venait de refermer son livre, sur cette ultime réplique avant de le balancer négligemment sur sa table de nuit. Avec agilité, elle balança ses jambes de manière a ce qu’elles sortent du lit immense sur lequel elle était allongée pour pouvoir se lever. Du regard elle embrassa la pièce, sa chambre d'hôtel qu’elle avait loué pour son court séjour à Miami. Le mobilier, made in china of course, simulait la grandeur et la noblesse par le bais d’imitations de meubles dans le style de la renaissance. Le tout dans des tons blancs et noirs avec quelques fausses dorures qui scintillaient d’un éclat terne. Joli, mais la causeuse blanche méritait son surnom de “casse-cul”, rien de mieux qu’une causeuse “casse-cul” pour mettre mal à l’aise les gens et leur faire discrètement payer leur visite. Sur sa gauche un grand miroir aux cadre noir sous lequel se trouvait un petit bureau de couleur acajou, sûrement fait en bois aggloméré, un coin aménagé en salon avec ladite causeuse “casse-cul” une table en bois vernis noir et quelques canapés plus un écran plat. Une large porte fenêtre se trouvait sur la gauche du lit, donnant sur un balcon et lui offrait une belle vue sur la mer puisque l'hôtel se trouvait sur la croisette. Une place de choix pour elle, et l’envie de procastiner un peu plus lui vint à l’esprit. Vaincue, elle secoua la tête, faisant voleter ses cheveux d’obsidienne, une journée de plus passée à procastiner l’attends une nouvelle fois! Même si en réalité ce n’était que la première puisqu’elle venait d’arriver pas plus tard qu’hier soir et qu’elle était juste allée au bar de l'hôtel pour se remettre de ses émotions suite a son vol en avion.

Ainsi, d’un pas lent et mesuré elle s’aventura pieds nu sur la moquette aussi blanche que pouvait être la moquette dans un hôtel 5 étoile malgré tout le travail des femmes de ménages. Une main sur la poignée en fer, elle la tourna lentement pour se retrouver dans une salle de bain imitation marbre noir, un lavabo sur sa gauche agrémenté d’un immense miroir et à sa droite des toilettes et une douche. Elle se déshabilla, bien qu'elle n’avait pas grand chose a se mettre cela dit, elle entra dans la douche et fit couler un jet d’eau chaude sur elle pendant une dizaine de minutes. Elle se lava par la suite, et sortit de la salle de bains vêtue d’un peignoir en coton doux, et prise d’un envie subit de prendre l’air, et toujours pied nue, elle s’aventura hors de la salle de bain pour traverser la chambre, ouvrir la porte fenêtre et poser pied sur le balcon. L’ai frais de l’océan s’engouffra brusquement dans la chambre et lui donna des frissons jusque dans le creux des reins. L’odeur de l’iode suivit de la douce chaleur du soleil calmèrent ses frissons et elle embrassa du regard la vue qui s’offrait à elle. Le bleu de l’océan, le bleu du ciel, qui se rejoignaient inexorablement à l’horizon. Un coup d’oeil sur le balcon attenant au sien lui confirma ce qu’elle pensait, un couple, un homme et une femme qui discutaient gentiment avec quelques hurlement qui lui confirma ses craintes. Des gamins. Le degré d’horreur qu’elle éprouvait à leur égard est difficile a exprimer avec des mots. Ainsi, sans un bruit, elle rentra dans sa chambre en refermant silencieusement la porte derrière elle pour se préparer à sortir.

Ses vêtements enfilés, elle s’approcha du miroir et s’observa d’un œil critique. Un pantalon noir en tissu fin pour parer a la chaleur estivale, une simple chemise en soie d’un bleu sombre aux reflets éclatants mettant en valeur ses jolies mirettes de la même couleur. Finalement elle enfila une paire de chaussures à talons noires, plutôt confortables et discrets flattant sa silhouette. Ses cheveux encore un peu humides retombaient sauvagement sur ses épaules, cassant l'apparence propre et soignée que lui conféraient ses vêtements. Elle poussa un soupir et s’en alla dans la salle de bain s’occuper de ses cheveux et en profiter pour mettre une petite touche de maquillage histoire d’illuminer son visage, discret en somme. Encore une fois après avoir pris tout son temps pour se préparer elle en ressort, finalement prête à sortir. Ou pas. Car oui, une sorcière digne de ce nom ne peut se séparer de son artefact, en l'occurrence un grimoire, et ce pour rien au monde. Malheureusement, ce genre de choses est un peu trop voyante a son goût. Que faire ? Elle se tourne en regardant la chambre d’un regard critique et soudain l’illumination ! Un sac, mais oui ! Il faudrait juste prendre garde a ne pas se le faire voler. Elle trouva ce qu’elle cherchait, et y glissa son grimoire d’une couleur bleu nuit fermé par des chaînes de métal avant de fermer la fermeture éclair et de passer le sac à son bras avant de sortir en fermant la porte à clé.

Les rues étaient bondés, fendant aisément la foule de badaud, la sorcière maintenait d’une main ferme son sac contre elle, bien décidée a ne pas le perdre. Elle fronça le nez lorsque les effluves de sueur, de fast-food et.. d’autres choses commencèrent a devenir vraiment gênante pour elle. Ainsi, elle profita que les lumières des feux de signalisations passent au vert pour traverser le trottoir bondé pour passer de l’autre coté de la rue donnant accès direct à la mer. Relevant la tête, elle vit les mouettes haut dans le ciel bleu, poussant leur caractéristique cris « perce-tympan » qui refilent la migraine. Elle reporta son attention sur la vue qui s’offrait à elle : des gens faisant du jet-ski sur la mer, d’autres nageant, ou encore restant sous le soleil a bronzer comme des limaces. Jetant un regard sur sa gauche, elle avise avec contentement un bar, bien que pour une fois, et que dieu en sois témoin, elle ne voulait pas picoler mais prendre quelque chose de plus rafraîchissant. Arrivée au bar, une musique, ce qu’ils appelaient « techno’ » était dispensé par d’énormes baffles disposées de par et d’autre du comptoir. Une place à éviter donc si elle voulait conserver son ouïe intacte. Elle avisa alors une place dans un recoin, dos au mur et s’y précipita avant que quelqu’un ne lui vole la place. Bien évidemment, le fait qu’il y ait une chaise libre en face d’elle allait attirer les hommes, ou les femmes on ne sait jamais après tout, comme le miel attire les abeilles.

Elle ne fut pas déçue, trois hommes se succédèrent, et tous repartirent soit le rouge aux joues, soit dépité par sa réaction. La sorcière dans ces circonstances ne s'embarrassait pas avec la politesse et n’hésitait pas a leur faire comprendre qu’elle n’était pas intéressée, démontrant qu’elle était ni plus ni moins qu’une langue de vipère lorsque l’occasion se présentait. Toutes les femmes le sont, certaines le montrent plus que d’autres seulement. Elle savourait sa commande, un sorbet au chocolat presque liquide, lorsqu’un quatrième protagoniste s’installa en face d’elle sans aucune gêne. Rien qu’a sa tête, ses cicatrices, et a son odeur plus que repoussante, elle sut que discuter ne servirait à rien, elle laissa alors l’argent sur la table, préférant battre en retraite au lieu de faire sauter sa couverture stupidement. Elle se leva brusquement, coupant court a ses illusions, l’argent sur la table devait lui avoir donnés de mauvaise idées, et fila, pressée de quitter les lieux. Elle s’incrusta dans le flot de passant, et fila aussi vite que possible, en marchant vite, jouant des épaules et des coudes pour écarter les gens de son passage se foutant bien de leur réaction au vu de ce qui pouvait éventuellement être en train de la suivre. Elle retourna la tête pour voir derrière elle et ne fut pas déçue. On peut dire qu’il persévérait le bougre, ou le porc, ou.. n’importe quoi. Désespérée, et sachant qu’elle ne pouvait faire usage de magie sans avoir de gros problème, elle recherchait désespérément autour d’elle une porte de sortie, et en désespoir de cause se dirigea une nouvelle fois sur la plage, toujours la racaille au cul, ce qui la contraint a courir avec ses talon au risque de se fouler la cheville. Arrivée vers le sable, elle se débarrassa en deux coup de pieds de ses chaussures à talon avec une pointe de regret et redoubla d’effort pour regagner le terrain perdu. Elle regrettait amèrement le fait de ne pas pouvoir lui régler son compte en quelques secondes mais ses fesses importaient plus, ou du moins sa tête dans ce cas présent. Elle regarda désespérément autour d’elle, cherchant une aide potentielle, répétant la même supplique dans son esprit, en passant sur les mots vulgaires :


« Alleeeez... cela ne se fait pas de laisser une jeune femme se faire courser comme ça par un pervers non ?!? »

_________________


Dernière édition par Keira Knowledge le Jeu 5 Juil - 16:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyoufu


Masculin
Messages : 489
Age : 26

Feuille de personnage
Expérience :
Miami - Le soleil, la mer, et les emmerdes [ Kyoufu, Azariah, Bridget] Left_bar_bleue3500/3500Miami - Le soleil, la mer, et les emmerdes [ Kyoufu, Azariah, Bridget] Empty_bar_bleue  (3500/3500)
Points Job:
Miami - Le soleil, la mer, et les emmerdes [ Kyoufu, Azariah, Bridget] Left_bar_bleue7231/7640Miami - Le soleil, la mer, et les emmerdes [ Kyoufu, Azariah, Bridget] Empty_bar_bleue  (7231/7640)




Miami - Le soleil, la mer, et les emmerdes [ Kyoufu, Azariah, Bridget] Empty
MessageSujet: Re: Miami - Le soleil, la mer, et les emmerdes [ Kyoufu, Azariah, Bridget] Miami - Le soleil, la mer, et les emmerdes [ Kyoufu, Azariah, Bridget] EmptyMer 4 Juil - 0:46

Miami... Les plages, les cocotiers... Nan plutôt les palmiers ! Les boîtes et les quelques casinos... NON ! Je suis la pour me reposer ! Pas pour dilapider mon argent ! Arg ! C'est dur n'est ce pas ? De résister à la tentation de Miami... Sans compter les paris des drift la nuit... STOP ! Dois plus penser à la tune ! Bref... Qu'est ce que je fais déjà ? A oui ! Je suis en train une tenue d'été... Avec mon manteau et mes autres vêtements c'est peut être pas très pratique... Cela tiens beaucoup trop chaud ! En plus avec la foule de monde à l’extérieur... Où suis-je précisément ? Je viens de vous le dire non ? Dans un magasin ! Ah la marque ? Heu... Mais on s'en branle de la marque ! On juge pas une personne à ses vêtement ! Mais plutôt a sa valeur... Enfin bon, c'est ce que j'ai toujours crue... Et ça continuera ainsi ! Je soupirais et faisait un non avec ma tête... La caissière croyait que je lui disais non à elle... Je me rattrapais en disant que cela n'avait aucun rapport avec les achats ! Bon récapitulons un peu... Je sortais du magasin avec le tout dans un sac que je portais en bandoulière. Maintenant ? Direction l’hôtel ! Faut bien que je me change pour pouvoir bien apprécier ce moment de calme !

De retour dans ma petite chambre donnant sur l’océan... J'avais de la chance pour le coup, une chambre bien que assez petite se trouvant en face de cette étendue d'eau pour un prix aussi peu élevé m'arrangeait grandement ! Je jetais le sac sur le lit une place qui se trouvait face à l'entrée. Refermait la porte avec un coup sec involontaire et me jetais a mon tour sur le lit. Me changer et profiter de cette eau pour faire trempette ? Non pas maintenant... J'étais là à regarder le plafond gris. Mouai, cela n'allais pas m’avançait beaucoup de faire cela ! Mon regard tombait du plafond pour observer la chambre. Contre le mur sur la gauche un petit meuble qui contenait quelque vêtement, une télévision d'une taille médiocre, à côté la porte sur la salle de bains. Sur ma droite, la table de chevet avec une radio, contre le mur un crochet où mon manteau pendait et enfin pour finir une fenêtre d'où provenait la lumière... L'ampoule avait grillé hier soir en plus. Je me redressais, puis me mit debout. J'ouvrais la fenêtre pour laisser entrer un peu d'air frais ferais du bien à cette chambre aux couleurs grises. Je regardais l’extérieur avec une certaine moue.

Combien de temps cela fait que je suis accoudé au bord de la fenêtre ? Dix ? Quinze minutes ? Bah ! Je commence à perdre la notion du temps ! Du coup qu'est ce que je fais ? Je me rejette sur mon lit... Ma mains droite tente désespérément d'allumer la radio... Trop loin. Je me tortille sur mon lit pour me rapprocher de l'interrupteur. Aller un peu plus ! Voilà ! Évidement... Je tombe sur une chaîne qui grésille... Au fait pourquoi la radio alors que j'ai la télé ? Flemme d'aller plus loin ! J'ai l'impression d'être un loque en ce moment ! Je cherche une chaîne avec de la musique... De la musique calme ! RAH ! Du rap ! Je change de chaîne tout de suite... Je tombe sur du metal. Cela passe d'une extrême à l'autre... Trop violent ! J'ai dit du calme ! Bon et maintenant ? De la techno ? Au moment où j'allais changer de chaîne, du violon se met jouer en même temps dans la musique... En fait, cela passait bien ! J'écoutais la musique comme transporter ailleurs...


Bien sur à la fin... Aucun commentateur ne disait qui était l'artiste... Donc il avait du le dire avant ! Bah tant pis ! Au moins, cela m’a enlever cette air de flemme ! Je me relevais, éteignis la radio et regardais le sac que j'avais écrasé... Je comprend mieux cette sensation bizarre que j'avais dans le dos... J'ouvris le sac pour sortir les affaires. Une espèce de penta-court vert avec une tête de renard noir au bas d'une des jambe avec marqué en dessous Fox... Heu... J'ai pas fait exprès ! Je jure ! Il y a aussi un filet... Qui doit servir pour aller à la flotte... Me regarder pas comme cela ! Même a Death City j'ai jamais posé une patte à la piscine ! Une petite veste de même couleurs que le penta-court, manche courte... Une paire de claquette. Un bob noir... Faut pas prendre de coup de soleil ! Et pour finir des lunettes de soleil... Sans le bob, je crois que je pourrais être pris pour un keke des plages... Bon aller ! Je mettais le tout ! Je fermais pas la veste... A quoi cela sert quand on vas à la plage ? Surtout que je suis pas gras, ni gros ! Quelques muscles... Pas comme les bodybuilder hein ? Les lunettes resterais ici ! Pas besoin ! J'avais fait un troue dans le penta-court pour laisser ma queux de renard libre ! Pas besoin de la torturer comme pour l'essayage ! Je sortais de la chambre tout en sifflotant l'air de la musique qui restait dans ma tête.

Me voilà sur le sable chaud... Que faire ? No se ! Je me dirigeais vers un bars... De la techno... Pas comme celle que j'avais entendue... Bref ! Je me posais sur un siège devant le bar, commandais un cocktail ! A base de fruit exotique... Puis je me mis à observer... Franchement... C'est moi où la jeune femme assise dans son coin rameute pleins de mec ? Cela me faisait rire à chaque fois qu'elle les envoyait balader. Jusqu’à ce qu'un gars ne se fasse pas prier... Il se posait devant la jeune femme. Elle se levait d'un coup, puis partit... Bah ! Elle avait bien raison ! Mieux vaut fuir parfois. Sauf que le type se levait et partit en direction de la jeune femme... Ok... Là je devais quand même intervenir non ? Je me levais à mon tour, je donnais un pourboire à la serveuse. Je soupirais à nouveau, je pouvais franchement pas laisser de côté de qui allait peut être se passer si l'homme réussit à attraper cette femme. Rah ! Franchement ! Je suis attiré par les emmerdes ! Je partais à leur poursuite.

Je courrais derrière eux pour les rattraper... L'homme n'avait plus qu'à tendre la mains pour l'attraper. Je posais ma mains gauche sur l'épaule droite de l'homme. Celui-ci ce retournât... Sa figure fut accueillit par un coup de poing de la droite. Il reculait...

- Ta pas d'honte ? Sérieux ! Bordel... Les types de ton espèce se croit tout permis...

Alors que je me préparais à recevoir un coup, un bruit s'approchait a grande vitesse... On aurait dit un moteur.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Azariah Mina Dholak


Féminin
Messages : 100
Age : 23

Feuille de personnage
Expérience :
Miami - Le soleil, la mer, et les emmerdes [ Kyoufu, Azariah, Bridget] Left_bar_bleue2883/3500Miami - Le soleil, la mer, et les emmerdes [ Kyoufu, Azariah, Bridget] Empty_bar_bleue  (2883/3500)
Points Job:
Miami - Le soleil, la mer, et les emmerdes [ Kyoufu, Azariah, Bridget] Left_bar_bleue3314/3534Miami - Le soleil, la mer, et les emmerdes [ Kyoufu, Azariah, Bridget] Empty_bar_bleue  (3314/3534)




Miami - Le soleil, la mer, et les emmerdes [ Kyoufu, Azariah, Bridget] Empty
MessageSujet: Re: Miami - Le soleil, la mer, et les emmerdes [ Kyoufu, Azariah, Bridget] Miami - Le soleil, la mer, et les emmerdes [ Kyoufu, Azariah, Bridget] EmptyMer 4 Juil - 1:54

- WOAW, COMME C'EST BEAAAAAAAAU!!


C'est la main sur le front servant de visière de fortune et un immense sourire aux lèvre que la petite yokai s'émerveillait du décor qui se trouvait tout autour d'elle. Et elle où se trouvait elle? Perchée au sommet d'un bâtiment a observer les divers passants ainsi que la sublime plage qui se trouvait à quelques mètres de la cité. Une envie irrésistible de nager dans ces eaux naquis et la fillette descendit de son immeuble pour se ruer en direction de la plage. Lorsque ses pieds touchèrent le sable chaud elle sursauta presque immédiatement, c'est comme si elle n'avait jamais touché ce genre de matière auparavant aussi s'agenouilla t elle et prit une poignet de sable avant de le renifler et de passer quelques coup de langue dessus tout en étant dévisagée par les gens des environs. Avez vous déjà goûte du sable? Non? Tant mieux, vous êtes normaux alors... Azariah était réellement intrigué par cette matière aussi continua t elle à l'analyser sous tout les angles. *Hmm, ça à la même consistance que du sucre et pratiquement la même couleur mais ce n'est pas du sucre... C'EST DU SEL! Mwahaha j'en était sure je... Oh purée, des jet ski en location!!* La brunette relâcha son précieux sable apparemment salé et se précipita en direction des nombreux jet ski proposé aux gens sur la plage; la femme qui les louait avait l'air d'être une bonne patte ça sera certainement simple de l'amadouer. Azariah s'approcha du petit comptoir boisée et demanda d'une voix mielleuse et enfantine si elle pouvait emprunter un appareil pour son grand frère -grand frère qu'elle n'a pas bien entendu- et devant tant d'innocence et de charme enfantin la jeune femme ôta ses lunettes de soleil et lui tendit les clef du jet ski. L'impala était aux anges, c'est la première fois qu'elle pourrait en faire, ce jour mes amis est à marquer d'une pierre blanche! Ou pas...

La gamine enclencha le contacte et mis les voiles -quelles voiles c'est à moteur- sur la divine eau salé à bord de son jet ski tel un chevalier en armure sans armure sur son noble destrier à moteur. Mina fit quelques zigzag de ci de là en riant aux éclats, elle n'avait jamais ressentit une telle sensation de légèreté; elle avait l'impression de marcher sur l'eau, l'impression de voler, l'impression de... S’ennuyer. Et oui, aussi attrayant soit une balade en jet ski il en faut peu à Azariah pour qu'elle s'en désintéresse, elle se lasse facilement et rapidement pour qu'elle se divertisse réellement il aurait fallut qu'elle ai un adversaire et qu'ils fasse tout deux une course sur les flots! Ouais, ça sonne plutôt bien dit comme ça. Maintenant il ne reste plus qu'à trouver un rival. Un rival... Fort. Un rival... avec un jetski. Un rival fort avec un jet ski! Ou pas. Un rival fort suffira amplement, Azariah verra plus tard pour lui louer un jet ski. Tiens, elle venait de repérer un type vers la plage qui semblait être le genre de type à ne jamais refuser un défis qu'il s'agisse d'un bras de fer ou d'une course de jet ski avec une gamine. L'impala cabra l'appareil et manqua de tomber à l'eau avant de s'élancer à toute vitesse vers son futur adversaire sauf qu'il y avait quelque chose qu'elle n'avait pas prévus : le passage de l'eau à la terre ferme. Son jet ski heurta violemment un coquillage random et se souleva en l'air comme si elle venait de gravir une rampe, la suite est simple à deviner la coque de la machine cogna la tête de l'homme qu'elle avait désigné comme rival et le jet ski s'écrasa de tout son long et tout son poids sur le pauvre gars. Les gens autour avaient tous l'air plus ou moins surpris, après tout une gamine à corne chevauchant un jet ski qui fracasse un gros baraqué on voit pas ça tout les jours. Surtout à Miami... Mina leva un doigt vers les cieux l'air de dire 'même pas mal' avant de prendre une grande inspiration sans se soucier de l'homme qui gisait sous le jet ski.


- ... YEEEEEEEEAAAAAAAAAAAAAAAAAH!!!! il y eu un grand silence tandis que le type en dessous essayait de parler, en vain, Hey, qui pour une course de jet ski?!

_________________
Miami - Le soleil, la mer, et les emmerdes [ Kyoufu, Azariah, Bridget] 1399817615024252800

nyoomdles
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bridget


Messages : 80

Feuille de personnage
Expérience :
Miami - Le soleil, la mer, et les emmerdes [ Kyoufu, Azariah, Bridget] Left_bar_bleue3500/3500Miami - Le soleil, la mer, et les emmerdes [ Kyoufu, Azariah, Bridget] Empty_bar_bleue  (3500/3500)
Points Job:
Miami - Le soleil, la mer, et les emmerdes [ Kyoufu, Azariah, Bridget] Left_bar_bleue3397/3534Miami - Le soleil, la mer, et les emmerdes [ Kyoufu, Azariah, Bridget] Empty_bar_bleue  (3397/3534)




Miami - Le soleil, la mer, et les emmerdes [ Kyoufu, Azariah, Bridget] Empty
MessageSujet: Re: Miami - Le soleil, la mer, et les emmerdes [ Kyoufu, Azariah, Bridget] Miami - Le soleil, la mer, et les emmerdes [ Kyoufu, Azariah, Bridget] EmptyMer 4 Juil - 15:55

Miami - Le soleil, la mer, et les emmerdes [ Kyoufu, Azariah, Bridget] 1341410088005228700


----------- [Musique d'ambiance] -----------

Ahhh Miami , un véritable paradis sur t... Nan je déconnes, les trois précédents posts ont déjà évoqué Ô combien c'est une belle ville tip-top pour les vacances , c'est bon on commence à comprendre à force! c'est trop mainstream!. Avançons quelque peu, dans le rues de Miami, qui sont d'ailleurs plutôt bondées en cette période chaude de l'année qui signe la fin des examens des jeunes petits chiards qui ne savent pas quoi faire de mieux de leurs journées que se bourrer la gueule, aller "Enfanter" sans enfants ou bien faire chier tout ce qui passe juste pour hurler "YOLO" pour pour signifier Ô combien ils sont jeunes, stupides et qu'ils n'ont absolument aucune responsabilité... bah ! ils ne diront plus ça quand les demoiselles seront allongées sur un lit avec un petit objet électronique blanc sur lequel est inscrit "Positif" et qui chialerons leurs mères pour avoir été aussi stupides. Cependant on s'éloignes un peu du sujet... dans cette grande foule où se mêlaient petits et grands (plus de grands que petits) c'était la totale fiesta. Et à vrai dire j'ai un peu mentit, il n'y avais pas le moindre "Petit" dans cette rue, car nous nous trouvons dans un quartier "étudiant" de la ville, et en cette période de l'année, les Examens se terminent tout juste ! Certains noient leur défaite dans l'alcool, alors que d'autre célèbrent leur nouveau grade ... dans l'alcool aussi. C'était absolument noir de monde et c'est alors que nous repérons quelque chose qui fais tâche : Entre toutes ces personnes plutôt grandes, on peut voir passer dans la foule une petite tête blonde haute comme trois pommes, des cheveux plutôt courts et d'un doré clair, coiffée comme une petite starlette. portant un vêtement de Nonne ... retaillé pour les vacances ?.. assez difficile à imaginer, à vrai dire. on pourrais dire que c'était une sorte de haut bleuté avec un peu de blanc, couvrant jusqu'en haut de son nombril, sans manches. le bas était du même style, un petit mini-short aux couleurs d'Azulith. Des chaussures plutôt.. grandes et imposantes, bleues et blanc, des plaques de métal aux semelles qui émettaient un petit "Clong" à chaque pas qui n'était pas sans rappeler un certain jeu de Nintendo avec un mec qui change de bottes plus vite que Flash ayant bouffé Sonic tout en étant possédé par le Ghost rider. à par ça, détail troublant : un tatouage sur l'épaule gauche, de multiples bracelets à la main droite, des mitaines sombres, une seule boucle d'oreille à l'oreille gauche, arborant fièrement les sept épées d'Azulith et ... Une peluche qui vole avec une espèce de tête étrange gravée dans le dos avec du sang... il semblerais aussi qu'elle se trimbales avec une imposante menotte géante qui gênes tout les jeunes. Vous l'avez reconnu (YOU DON'T SAY!) ce n'est autre que Bridget, le/la Shokan dont personne ne connais le sexe. Les jeunes s'écartaient en le/la voyant arriver avec son air innocent, posant doucement sa langue sur le cornet de glace qu'il/elle venait de s'acheter, eh oui, Bridget commençais à être craint(e) ! ... non je déconnes, ils reculaient surtout en voyant la tache de sang immonde dans le dos de la peluche volante qui les toisais avec un regard psychopathe qui n'est pas sans rappeler la Tails Doll. la petite tête blonde continuais à marcher tout en léchant sa glace, s'approchant de la fin du quartier étudiants, se mettant alors à parler à cette même peluche qui ne lui répondait pas. détournant ses yeux azurés et profonds vers la peluche, ne regardant pas vraiment où elle s'en allais.

- Tu sais Willson, les gens sont bizarres ici, ils sont tous tout nus ... Ah? alors pourquoi ils portent des lunettes ... avec des rayures en plastique horrible qui leurs gâchent la vue? ... ah.. j'en ai entendu parlé, ça a été inventé par N..Napoléon Borntoparty je crois ! mais c'est pas beau.. c'est quoi l'école? c'est quoi les Examens? c'est quoi une partou... me coupes pas comme ça quand je parles! Willson! sinon j'aurais pas d'autre choix que de te renvoyer sur ton Île.. Comment ça je sais pas où je vais? Je suis un garde d'Azulith moi! je sais toujours où je vai- - ... Oh..

Vision très étrange, Bridget ne se rendit compte de là où il/elle était qu'à partir du moment ou, sa délicieuse glace venait de prendre vie et de se fixer entre les jambes d'un type bizarre à l'allure pédophile, on aurais dit qu'il avait un attirail de chien derrière lui ... ou un loup, ou un renard.. c'était pas humain en tout cas. Bridget écarquillait les yeux en voyant son super cône glacé, être devenu un Organe vivant glacé... petite explication? simple, ne regardant pas où il allais, Bridget a tout simplement continué tout droit vers la plage et sa glace a fini entre les jambes d'un pauvre inconnu que tout le monde fuyais. La petite tête blonde recula doucement avec les joues rougies en voyant le cône remplacer l'organe génital du Renard qui la toisais avec un air blasé. Bridget se mis à rapidement secouer les mains en parlant plutôt fort pour se faire entendre, alors que la peluche elle, avais soudainement pris une tête de Pedobear en regardant le Renard, en sortant une pancarte "Eh! tu te souviens de moi? La promotion pédophile 2002 ! on était dans la même classe !!" Bridget ne pouvais cesser de regarder l'espèce de cône qui fondait entre les jambes du type et tenta de s'expliquer en se calmant pour parler de manière à être audible sans être brouillé.

- E-E-Excusez-moi j'-j'savais pas qu-qu-qu-que v-v-vous ét-étiez u-un.... Alien nudiste avec un organe génital en forme de cône glacé...

ET PAN! Dumb Bridget Strikes again! elle n'avais visiblement pas remarqué la disparition de sa glace et pensais que l'être en face de lui/elle était un alien de la planète biteencôneglacé et présenta immédiatement ses plus plates excuses alors que Willson sortait de plus en plus de pancartes avec un air des plus motivés "Tu te souviens de la petite Anna!?" , passant ensuite à "On gérais le van du campus ensemble !!" , "Tu te souviens de Joey? NIGGA STOLE MY VAN, t'avais chialé comme une gamine!" mais Bridget ne semblait pas trop faire attention à lui et se contentait de cacher timidement ses yeux en détournant le regard pour admirer la magnifique plage ... et la magnifique...demoiselle au loin. C'est alors qu'avec une certaine violence la petite tête blonde poussa Kyoufu sur le côté pour se précipiter vers la jeune femme aux cheveux noirâtres et à la beauté absolument affriolante, allant même jusqu'à marcher sur le cadavre d'un pauvre loubard avec le crâne aussi défoncé que si un Scooter des mers lui était rentré dans le crâne... elle fini par timidement observer la jeune femme sous toutes ses coutures, les joues rouges et les yeux qui balançaient limite une attaque "Météor", alors qu'on pouvais voir un petit filet de bave très mince sortir de la lèvre inférieure de Bridget.

- V-v-vous êtes tr-très s...se..belle...

puis se mis une violente claque au visage qui lui laissa une jolie petite marque rouge alors qu'il/elle marmonnais.

- Non non non non non non non non et non! Sois fidèle à Angelika, juste Angelika... Aww... mais elle est canon...mignonne... Grrr...

puis alors que son regard ne voulais décidément pas se détacher de la poitrine de la sorcière, il fut néanmoins transporté de force vers quelque chose qui faisais la raison de sa venue ici : Un tatouage avec des chiffres... elle l'observait d'un air intéressé avant de se retourner vers biteencônedeglace et remarqua qu'il en avais un aussi.. avec un optimisme enfantin il/elle tapa dans ses mains, tandis que Willson continuait d'harceler le renard avec des pancartes si subliminales qu'elles étaient carrément mosaïquées par le Staff de Soul Eater Crysis (Ehh ça oui, le Staff , il les connait, les mosaïques !) s'apprêtant à déclarer la raison de sa venue d'aussi loin de Death City... en fait il/elle n'était pas seul(e), Angelika avais besoin de faire des emplettes et la petite tête blonde se faisais chier, mais ayant entendu parler de personnes portant des marques bizarres qui seraient apparus dans des cercueils pile le jour ou elle a perdu la mémoire, ça avais de quoi affrioler ! le petit shokan s'apprêtait à parler quand soudain elle vit une fille avec des cornes s'approcher... elle la fixa longuement avec un air blasé, froid... puis sortit de sa poche un crucifix avant de paniquer en sautant derrière Keira pour se cacher en brandissant son objet saint.

- U-UN PUTAIN DE DEMON! ARGH... Je suis pas vraiment une nonne! c'est juste mon style !! Dégages!!

_________________
Miami - Le soleil, la mer, et les emmerdes [ Kyoufu, Azariah, Bridget] Bridgetlv52signa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keira Knowledge


Féminin
Messages : 311
Age : 22

Feuille de personnage
Expérience :
Miami - Le soleil, la mer, et les emmerdes [ Kyoufu, Azariah, Bridget] Left_bar_bleue3500/3500Miami - Le soleil, la mer, et les emmerdes [ Kyoufu, Azariah, Bridget] Empty_bar_bleue  (3500/3500)
Points Job:
Miami - Le soleil, la mer, et les emmerdes [ Kyoufu, Azariah, Bridget] Left_bar_bleue5601/6500Miami - Le soleil, la mer, et les emmerdes [ Kyoufu, Azariah, Bridget] Empty_bar_bleue  (5601/6500)




Miami - Le soleil, la mer, et les emmerdes [ Kyoufu, Azariah, Bridget] Empty
MessageSujet: Re: Miami - Le soleil, la mer, et les emmerdes [ Kyoufu, Azariah, Bridget] Miami - Le soleil, la mer, et les emmerdes [ Kyoufu, Azariah, Bridget] EmptyJeu 5 Juil - 16:43

Aussitôt dit aussitôt fait! Un bruit sourd se fit entendre et curieuse elle se retourna et vit avec une immense satisfaction le pervers au mains avec quelqu’un qui s’était ENFIN décidé à l’aider. La jeune femme, pas si jeune après tout, haletait et elle se retenait de danser sur place a cause du sable un peu trop chaud qui commençait à lui brûler les pieds, et eu l’idée de se venger du pervers qui faisait face a son sauveur. Elle se préparait a lui porter un coup bien bas lorsque le bruit étrange du métal entrant violemment en contact avec une surface dure, un bruit de moteur crachotant péniblement, l’interrompis dans son geste. Grand bien lui en prit car à peine quelques secondes plus tard une forme floue lui passa devant les yeux a grande vitesse et écrasa le pervers qui lui courait après. Pour une fois que le karma se décidait a lui venir en aide, de manière fort incongrue certes, mais de l’aide quand même. Une jeune fille, étrange chevauchais le jet-ski, ou du moins ce qu’il en restait. Sa mâchoire se décrocha lorsqu’elle vit que ladite jeune fille avait une belle paire de cornes. Que pouvait-elle bien être ? La était la question. Yokaï ? Akuhei ? Ou autre chose ? Impossible de le dire, et elle ne comptait pas se risquer a le lui demander en voyant un peu l’étendue des dégâts qu’elle pouvait faire. Elle se pencha un peu pour voir, avec plaisir que le pervers était bel et bien coincé la moitié de son corps écrasé par le jet-ski. Elle sursauta lorsque la jeune fille cria, pour une raison qui lui échappa, laissant un silence de plomb s’installer tandis que le pauvre homme coincé dessous et encore en vie, chose bien dommage, tentait de parler. La jeune fille, ou chose après tout dieu seul savait ce qu'elle pouvait bien être, demanda d’un ton enjoué, comme si elle n’avait pas écrasé quelqu’un avec son engin, une course de jet-ski.

La jeune sorcière ne prit pas la peine de répondre, puisqu’elle ne voulais pas se prêter au jeu autant l’ignorer donc. Des chuchotement s’élevèrent par-ci par-la autour du petit groupe, le spectacle attirait les regards et beaucoup de gens allaient se poser des questions si ils ne s’en posaient pas déjà. Ou pire encore il pouvait très bien rameuter les flics et elle n’en avait absolument pas besoin. Dans un soupir elle s’apprêtait à s’éloigner discrètement, et leur laisser le soins de s’arranger avec les autorités si elles venaient à ramener leur fesses dans l’histoire. C’était sans compter l’arrivée d’une autre jeune fille. De taille modeste, elle repoussa son sauveur pour se diriger vers elle. D’un regard scrutateur elle l’observa s’approcher d’elle, ses vêtements évoquant ceux d’une nonne bien que l’impression qui se dégageait d’elle était tout autre. Rien à voir avec une sainte, ou une nonne, et l’espèce de nounours derrière elle qui brandissait des pancartes aux messages plus que...tordu amplifiait cette impression qui émanait de cette jeune fille au minois plus que charmant. Ses grandes mirettes bleue étaient pleine d'innocence , son teint de pêche était sans imperfection et ses cheveux blond dorés. L'apparence typique d’un angelot si on la comparait à elle, avec son teint légèrement bronzé, ses yeux bleu et ses cheveux noir de jais, de parfait opposé en somme si l’on s’arrête à l'apparence. La jeune fille relativement petite semblait la dévorer des yeux pour une étrange raison. De la bave suintait de sa bouche, comme si elle bavait devant une délicieuse friandise, ce qui eu le dont de mettre la jeune femme mal à l’aise, ne sachant pas le moins du monde à quoi s’attendre. La sorcière sursauta lorsqu’elle se colla une baffe violente, comme si elle voulait reprendre ses esprits. Mais pourquoi ? Quel est la raison ? Déstabilisée elle ne sut que répondre lorsque la blondinette s’aperçut enfin de la présence de l’autre fille cornue et paniqua pour aller se réfugier dans son dos brandir une breloque sainte et déblatérer des conneries. Si il y avait bien une chose qu’elle n’appréciait pas c’était qu’une inconnue se cache dans son dos et ce pour de multiples raisons. Cependant, elle tiqua un peu trop tard lorsqu’elle réalisa qu’elle avait bel et bien crié haut et fort LE mot interdit. « Démon ». Ça y est, elle pouvait d’avance entendre les flics ramener leur cul sur la plage, alertés par ses cris. Elle se retourna et plaqua sa main sur sa bouche pour la faire taire.

« Shht ! Ce n’est pas un démon, et même si c’est était un évite de le crier sur tout les toit si tu ne veut pas te retrouver avec les flics au cul  okay ? »

Son ton était pressant, et tout ce qu’elle voulait c’était foutre le camp d’ici pronto. Elle prit alors une inspiration tremblante et lui fit son plus beau sourire.

«  Et si on foutais le camps d’ici ? On a déjà bien assez attiré l’attention comme ça tu ne penses pas ? »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyoufu


Masculin
Messages : 489
Age : 26

Feuille de personnage
Expérience :
Miami - Le soleil, la mer, et les emmerdes [ Kyoufu, Azariah, Bridget] Left_bar_bleue3500/3500Miami - Le soleil, la mer, et les emmerdes [ Kyoufu, Azariah, Bridget] Empty_bar_bleue  (3500/3500)
Points Job:
Miami - Le soleil, la mer, et les emmerdes [ Kyoufu, Azariah, Bridget] Left_bar_bleue7231/7640Miami - Le soleil, la mer, et les emmerdes [ Kyoufu, Azariah, Bridget] Empty_bar_bleue  (7231/7640)




Miami - Le soleil, la mer, et les emmerdes [ Kyoufu, Azariah, Bridget] Empty
MessageSujet: Re: Miami - Le soleil, la mer, et les emmerdes [ Kyoufu, Azariah, Bridget] Miami - Le soleil, la mer, et les emmerdes [ Kyoufu, Azariah, Bridget] EmptyJeu 5 Juil - 17:56

Le bruit de moteur qui arrivait droit sur nous que j’avais entendu il y a... Quelques secondes, étaient en réalité un jet-ski qui avait quitté l'eau pour aller écraser l'harceleur... D'ailleurs, j'ai bien faillit y passer aussi sous le jet-ski ! A quelques centimètre près mes pieds passaient dessous ! Attend... Cela veut dire que j'ai enfin eu de la chance dans ma foutue vie ? Wait... Il y a quelque chose qui colle pas... D'habitude j'ai la poisse... Et là j'ai rien eu... Donc cela voudrais dire qu'une connerie vas m'arriver d'ici peu ? Et merde... Non ! Je dois pas y penser ! Sinon il vas vraiment m'arriver un truc ! Je respirais un grand coup, puis bien sur expirais l'air... Je me grattais l’arrière du crane pour tenter de vraiment comprendre ce qu'il venait de ce passer ! Une espèce de tic le soupire et le grattage de l’arrière du crane, je viens juste de le remarquer ! En tout cas, j'avais mon eternet tic a l'oeil ! Je regardais la machine ainsi que l'homme tour à tour.

Mon regard se dirigeât enfin vers le haut de l'engin, c'était une jeune fille... Avec des cornes ! Une yokai tout comme moi ? Cela fait fort longtemps que j'avais pas vue quelqu’un comme moi... En fait... A part mes parents, je crois que j'en ai jamais vue d'autre... Bah ! En tout cas elle avait l'air bien survolté sur son engin à crier comme une dératée en poussant des « YEAH ! ». Un peu trop survoltée... Bah ! La jeunesse ! Puis elle demandait qui voulait faire une course de jet-ski... Pas moi ! Si c'est pour ce prendre un jet-ski dans le coin de la gueule non merci !

Puis tout d'un coup, je sentis quelque chose de froid... Voire glacé ce collé aux bijoux de famille... Je regardais en bas pour voir ce qui m'était arrivé... Une gamine blonde habillé en bonne sœur m'avait collé un cornet de glace à l'endroit sacrée... Je me disais bien qu'il allait m'arriver une connerie dans ce genre... En fait ma poisse ne m'avait pas quitté, elle c'est dit que l’écrasement de pied n'était pas assez fun mais qu'un cornet de glace collé a cet endroit serait le must pour m'emmerder au plus haut point... Bon la jeune demoiselle s'excusa avec du mal, en bégayant quoi... Mais de la a me traiter d'alien nudiste avec un organe de type cône de glace... Merci ! Franchement ! Bah au moins, elle semblait franche sur ce détail ! Je remarquais qu'il y avait une espèce d'ourson en peluche qui volait a côté d'elle... C'est moi où il sa tête avait changé d'un coup ? Puis il se mit à écrire sur des pancartes façon Elizabeth de Gintama... Le premier panneau me déconcerta. Il parlait d'une promotion en 2002... Heu... Quoi ? La seule école où je suis allé était Shibusen... Enfin à l'époque ! Maintenant c'est une espèce de café. Il tournait le panneau... Hein ? Mais quand est ce qu'il a écris de l'autre côté sans que je le voie faire ? Il me demandais si je me souvenais d'une Anna... Il retournât encore le même panneau... Wait ! Comment peut-il écrire sur un panneau qui a été déjà utilisé sans que l'on voit écrire ou effacer quoi que ce soit ? Encore la magie du staff hein ? Van ? Campus ? Je comprenais de moins en moins la peluche... Et puis attend... Je tiens une conversation avec une peluche ? What the fuck ?! Alors que je regardais la peluche, la blonde me fut donna un grand coup de tête pour aller voir l'autre femme qui c'était fait agressé... Je me tenais le bide, la peluche me montrait encore des tas de pancartes... Le contenue devenait de plus en plus malsain !

J'entendais pas tout ce qu'elle disait à l'autre femme... Mais j'en avais rien à carré ! Puis la tête blonde se retournât d'un coup pour examiner... Quoi ? Aucune idée ! Bref... En tout cas, la dernière citée venait tout juste de remarquer l'autre présumée yokai... Elle se mit à hurler au démon... Mouai... Pas très convainquant... Mais cela attirât encore l'attention de la foule ! Bon là, faut vraiment ce barrer avant que cela ne partent en cacahuète ! D'ailleurs la femme avec les cheveux noirs plaquât sa main sur la bouche de la nonne pour la faire taire puis proposa de s’éclipser.

- Tout à fait d'accord ! Faut partir d'ici le plus vite possible !

Puis voilà que quelque chose de complètement inattendue ce produisit... Toutes les têtes se retournaient vers la flotte... Des bruits bizarre venait de là-bas. Puis des remous dans l'eau. Une espèce d'ombre était voyante sous la surface de l'eau. Elle était d'abord petite, puis elle se mit à grossir jusqu'à sortir de l'eau... Enfait, c'est juste que la bête était caché sous le sable, d'où l'impression que cela grossisait... Bête ? Oui je parle bien d'une bête ! Tout simplement qu'un putain de kraken venait de sortir de l'eau ! Oui, vous savez les sortes de pieuvres géantes scandinaves ? BAH Y EN A UNE ICI ! Elle commençait à choper les personnes sur la plage... Beaucoup partie en courant rejoindre la ville. Je regardais la créature avec un tic à l'oeil. Bordel... La glace était pas assez humilliante ? Faut rajouter en plus un putain de poulpe haut de quelques mètres ? Avec pour largeur sept ou huit bien gros éléphants l'un à côté de l'autre ? Bordel... J'ai la poisse !


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Azariah Mina Dholak


Féminin
Messages : 100
Age : 23

Feuille de personnage
Expérience :
Miami - Le soleil, la mer, et les emmerdes [ Kyoufu, Azariah, Bridget] Left_bar_bleue2883/3500Miami - Le soleil, la mer, et les emmerdes [ Kyoufu, Azariah, Bridget] Empty_bar_bleue  (2883/3500)
Points Job:
Miami - Le soleil, la mer, et les emmerdes [ Kyoufu, Azariah, Bridget] Left_bar_bleue3314/3534Miami - Le soleil, la mer, et les emmerdes [ Kyoufu, Azariah, Bridget] Empty_bar_bleue  (3314/3534)




Miami - Le soleil, la mer, et les emmerdes [ Kyoufu, Azariah, Bridget] Empty
MessageSujet: Re: Miami - Le soleil, la mer, et les emmerdes [ Kyoufu, Azariah, Bridget] Miami - Le soleil, la mer, et les emmerdes [ Kyoufu, Azariah, Bridget] EmptyJeu 5 Juil - 20:00

Suite à son arrivé plus que fracassante Azariah remarqua l'arrivé plus ou moins amusante d'une blondinette en tenue de bonne soeur qui venait de loger son ravissant cornet de glace au niveau de l'entre jambe d'un touriste à queue de renard avant de s'excuser rapidement le rouge aux joues... Un touriste... Avec une queue de renard? Ce pourrait il que ce type soit un yokai lui aussi? Ah, cette sensation de savoir qu'on est pas seul sur Terre, c'est merveilleux. Bref. La nonne avait rebaptiser le yokai renard d'alien nudiste avec une bite en forme de glace, si c'est pas beau la jeunesse et les connaissances qu'elle apporte? La blonde se détourna par la suite de l'homme aux parties gelé pour harcelé une superbe créature brune juste à côté de l'impala cette dernière n'avait d'ailleurs même pas remarqué ces deux individu lors de son arrivée remarquable et remarquée. Cette fillette semblait plutôt agitée ce qui ne manquait pas d'attirer l'attention de la yokai aux yeux flamboyant. *Elle est pas nette cette fille, elle se colle des tartes à elle même, elle est maso'?* Alors qu'Azariah examinait silencieusement la petite nonne cette dernière se retourna avant d'hurler des choses sur les démons en brandissant un crucifix en direction de la fille impala qui clignota plusieurs fois des yeux en guise d'incompréhension totale.

Azariah sourit innocemment, elle s'apprêtait à allez rassurer la blondinette mais au même moment une ombre titanesque recouvrit plus de la moitié de la plage en éclaboussant au passage quelques personne. Un poulpe géant venait de faire une entré en scène encore plus remarquée que celle d'Azariah et commençait maintenant a chopper les baigneurs et autres bronzeur et volleyeur à l'aide ses tentacules. La vue de l'immense bête ranima une flamme dans le regard de Mina, elle était tout excité à l'idée de le voir de plus prêt, elle empoigna le jet ski avant de le traîner en direction de l'eau pour observer ce monstre tout en tentacules. Elle jeta un coup d'oeil derrière elle et vit le renard aux couille en crème glacée, la bonne soeur blonde et la brune qui fixait le kraken avec une sorte de dédain, d'amusement et de perversion qui animé leur regards. Un drôle de mélange en somme. La gamine tout de rouge vêtu leur adressa son plus beau sourire ainsi qu'un clin petit d'oeil.


- Je vous promet de revenir jouer avec vous plus tard!


Sur ces paroles elle enfourcha son vaillant destrier à moteur et surfa tel un super héros avide d'aventure vers la bestiole aux proportions gargantuesques. Plusieurs fois elle manqua de se faire prendre par l'une de ses nombreuses bras mais esquiva avec toute la grâce d'une danseuse étoile sur la glace mais sur l'eau, euh, une patineuse artistique en gros... Mais sur l'eau... Et sur un jet ski. Le moins qu'on puisse dire c'est qu'elle s'amuse plutôt bien, plus que bien même elle s'éclate comme jamais auparavant! C'est certainement dû à l'adrénaline qu'elle ressent chaque fois qu'elle passe à quelques centimètres d'un tentacule du kraken. Ouais, vive l'adrénaline! Grâce à elle on fait des chose stupide mais on s'amuse bien et niveau stupidité on peu dire que la yokai est gâtée.

_________________
Miami - Le soleil, la mer, et les emmerdes [ Kyoufu, Azariah, Bridget] 1399817615024252800

nyoomdles
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bridget


Messages : 80

Feuille de personnage
Expérience :
Miami - Le soleil, la mer, et les emmerdes [ Kyoufu, Azariah, Bridget] Left_bar_bleue3500/3500Miami - Le soleil, la mer, et les emmerdes [ Kyoufu, Azariah, Bridget] Empty_bar_bleue  (3500/3500)
Points Job:
Miami - Le soleil, la mer, et les emmerdes [ Kyoufu, Azariah, Bridget] Left_bar_bleue3397/3534Miami - Le soleil, la mer, et les emmerdes [ Kyoufu, Azariah, Bridget] Empty_bar_bleue  (3397/3534)




Miami - Le soleil, la mer, et les emmerdes [ Kyoufu, Azariah, Bridget] Empty
MessageSujet: Re: Miami - Le soleil, la mer, et les emmerdes [ Kyoufu, Azariah, Bridget] Miami - Le soleil, la mer, et les emmerdes [ Kyoufu, Azariah, Bridget] EmptyJeu 5 Juil - 23:01

Un kraken... le doute n'est plus permis. Alors que la bestiole se ramena avec une vitesse surhumaine (PEUT-ÊTRE PARCE QUE C'EST PAS HUMAIN , LOL) en soulevant le sable et en faisant s'abattre des torrents d'eau et de poussière, provoquant de multiples assauts poussièreux qui avaient de quoi irriter une bonne partie de la plage, alors que des touristes s'en allaient en hurlant, voyant leurs derniers instants, laissant tout les parasols, serviettes de bain et compagnie ... c'est alors que la démone à la tenue flamenco remonta sur son jet-ski en leur adressant un air des plus classe, disant d'un air parfaitement distinct qu'elle s'en allait affronter la bête ... Bridget la regardait avec des étoiles dans les yeux, fan de super héros depuis sa plus tendre enf... elle a eut une enfance?... enfin bref, elle aimais bien les super héros quoi. La regardant partir limite en brandissant un drapeau à son effigie, alors que Kyoufu et Keira commençaient dors-et-déjà à prendre leurs jambes à leurs cou ... c'est alors que la petite tête blonde reçu un assez violent coup sur la tête de quelque chose qui émettait le même son que lorsqu'on casse du bois... ce n'était autre que Willson qui venais de lui exploser une pancarte sur le haut du crâne, la petite tête blonde se frotta nerveusement la tête après avoir poussé un petit cri aigïe, regardant avec un brin de colère sa peluche volante qui brandit alors une autre pancarte avec une certaine vitesse, sur celle-ci était marqué ". . . . . ." , il tourna la pancarte et afficha " . . . . . . .", maintenant, tout était clair dans la tête de la fausse nonne qui se retourna vers le Kraken avec un air des plus sérieux... fixant le poulpe géant essayer d'attaquer Azariah, la petite tête blonde usa d'un glitch de la frame du forum pour que l'image devienne tout d'un coup très pixelisée et ....


.... UN OCTILLERY SAUVAGE APPARAIT!
DRESSEUR BRIDGET : WILLKACHU ! GO !


Bridget était dans la tenue très connue du deuxième dresseur de Pokémon, j'ai nommé "Gold", portant une casquette à l'envers et un Ours-souris électrique sur l'épaule qu'elle envoya en front, alors qu'elle faisait face de loin à cet énorme poulpe rouge et jaune qui n'avais de cesse de suinter de la buée toxique sur la plage, donnant des ordres à son Willkachu allié qui ne connaissais actuellement qu'une seule attaque ... le vent se faisait extrêmement fort et tout ceux qui ne s'étaient pas encore enfuis restaient là à regarder cette scène incroyablement stupide, et la petite blonde qui y croyais à mort. Avec un air de vainqueur, le/la shokan redressa sa casquette en levant un bras en l'air et s'apprêtait à lancer le coup fatal au poulpe adverse.

- WILLKACHU! ATTAQUE ....

La tension était palpable, le suspense à son cooooooooomble !!

- TREMPETTE !

La peluche tomba dans la flotte et se noya, mais rien ne se passe ... l'incompréhension général produisait la stupidité de la scène alors que la petite tête blonde restait là à regarder le poubelle géant de rouge et de jaune, s'exciter comme un fan hystérique des Tokyo Motel pour chopper une orthographe de l'une de ces tarlouzes... il redressa ses tentacules vers Bridget, se préparant à lui lancer l'assaut fatal... c'est alors que Bridget sortit une espèce de sphère bizarre de sa sacoche et la lança avec puissance vers le Poulpe au loin...une Pokéball! La balle lui fit stopper son attaque et ricocha contre sa tête, absorbant le poulpe géant dans la sphère qui tomba a la surface de la flotte, remuant légèrement, puis de plus en plus violemment. Les vrais fans de pokémon étaient sur la plage, attendant le moment fatidique ou le "1.. 2... 3 et HOP! Octillery est attrapé!" , et c'est alors que les fanatiques sur la plage se mirent à compter en coeur

-(Citoyens de la plage) : UN ! ... DEUX ! .... TROIS !! YEAAAAAAAAAH


C'était la fête sur la plage alors que la vue de tout le monde quittait les pixels pour revenir au monde réel, la balle bicolore flottant sur l'eau sans couler, et Bridget ayant repris ses vêtements normaux en regardant la ball flotter au loin avec une hamsterface des plus niaises... les fans se réjouissaient et commencèrent à hisser des drapeaux à l'éffigie de Bridget, SEEMS LEGIT. C'est alors que le Wild text appears.

"Voulez-vous donner un nom à Octil----BOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOM !!!"

Une explosion gargantuesque sortit alors de la Ball, alimentant une bourrasque digne d'un putain de cyclone sur toute la plage, créant des remous gigantesques dans l'eau alors que la Ball venait carrément d'exploser comme trente barils de C4 en plein millieu de l'eau, que Bridget continuait à regarder d'un air des plus niais, Willson sortit de l'eau et se ramena vers la Shokan qui était complètement observée par ce dénouement pour le moins ... inattendu ... oui, la Pokéball était une grenade. Des tentacules grillées style barbecue tombèrent du ciel alors que Bridget se retourna vers Keira et Kyoufu et pris leurs mains dans les siennes en commençant à avancer silencieusement... alors que le silence dans la plage était devenu aussi vaste qu'un raide apocalyptique de Zombis, les "Cerveaaaaauuuux" en moins.

_________________
Miami - Le soleil, la mer, et les emmerdes [ Kyoufu, Azariah, Bridget] Bridgetlv52signa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keira Knowledge


Féminin
Messages : 311
Age : 22

Feuille de personnage
Expérience :
Miami - Le soleil, la mer, et les emmerdes [ Kyoufu, Azariah, Bridget] Left_bar_bleue3500/3500Miami - Le soleil, la mer, et les emmerdes [ Kyoufu, Azariah, Bridget] Empty_bar_bleue  (3500/3500)
Points Job:
Miami - Le soleil, la mer, et les emmerdes [ Kyoufu, Azariah, Bridget] Left_bar_bleue5601/6500Miami - Le soleil, la mer, et les emmerdes [ Kyoufu, Azariah, Bridget] Empty_bar_bleue  (5601/6500)




Miami - Le soleil, la mer, et les emmerdes [ Kyoufu, Azariah, Bridget] Empty
MessageSujet: Re: Miami - Le soleil, la mer, et les emmerdes [ Kyoufu, Azariah, Bridget] Miami - Le soleil, la mer, et les emmerdes [ Kyoufu, Azariah, Bridget] EmptyJeu 12 Juil - 0:41

La sorcière cligna des yeux plusieurs fois de suite, peinant à comprendre l'exotique tableau qui se trouvait sous ses yeux. En face, un kraken tout juste fumé par les soins d'une jeune nonne un peu tarée. Au milieu des flots et de la fumée elle arrivait encore à percevoir le jet-ski, mais pas celle qui le chevauchait. Autour d'eux, enfin d'elle et de l'homme dont émanait une aura magique étrange, le commun des mortels se retournant lentement et observant l'espèce de monstre au traits adorables déguisé en nonne. Jamais le dicton " L'habit ne fait pas le moine" ne s'était aussi bien appliqué que dans son cas. Lentement, elle se retourna vers eux tandis que des morceau de kraken brulés ou cuit à points tombaient du ciel. Il faudrait aussi en passant qu'elle lui demande qui était ses artificier qu'elle s'en procure un exemplaire en prévision de futur emmerdes possibles. La jeune blondinette prit alros les main de la sorcière et du jeune homme qui semblait avoir, et dieu seul savait pourquoi un cornet de glace sur sa... enfin sur son entrejambe. Elle posa sa main devant sa bouche et fit mine de bailler pour cacher son hilarité, bien que le plissement de ses yeux l'indiquait clairement. Elle se laissa guider par la blondinette qui marchait très très lentement, comme pour éviter de s'attirer les possibles foudre de la foule d'humains derrière eux, et fair ecomme si de rien était. Revenant à la réalité la sorcière regarda autour d'elle à la recherche de ses talons mais apparement quelqu'un s'était servi et ils avaient disparu. Elle grogna et fut attristée par la disparition de ses talons haut, qui coutaient bel et bien la peau des fesses. Elle serra son sac griffé contre elle et fut rassurée de sentir les contour de son grimoir contre ses côtes. Un mal pour un bien en somme. Lorsque le petit groupe arriva vers le trottoir, les flics, en vélo quelle blague, les attendaient au tournant. Réagissant alors au quart de tour, elle serra la main de la blondinnete lui demandant de ne pas la lâcher pour ensuite leur tourner le dos et se mettre à courri au hasard dans les rues de miami. Courir sur du bitume, pieds nu et couverts de sable n'est le moin du monde la meilleure des idées et la sorcière se retenait de danser sur place tant la chaleur lui faisait un mal de chien. Elle jetait fréquemment des regards autour d'elle pour trouver une issue possible. A gauche rien, à droite nada.

Elle commencait à désespérer surtout que les flics étaient à vélo et qu'ils pouvaient à tout moment les rejoindre. Fendant la foule de badau qui s'écartaient, après tout nous sommes à miami une bien jolie ville mais avec un sacré taux de criminalité, sans leur chercher des noises. Puis soudain, Ô joie, une possible porte de sortie! La! Entre deux immeubles d'habitations, une petite ruelle bien crade comme elle les détestait. BIen heureusement, les chances de les semer montaient en flèche dans ce genre d'endroit. Ainsi, regardant vite fait si la voie était dégagé elle les entraina a sa suite jetant rapidement quelques regard à la dérobée pour s'assurer qu'ils tenaient le coup et qu'ils ne l'avait pas lâché. La spécialiste ès Fuite, c'était bien elle. S'engageant dans cette ruelle, absolument pas rassurante, le petit groupe s'y enfonça de plus en plus pour finir par s'arrêter dans une allée sombre, entre deux immeubles d'habitations mal famés, désert à cette heure. Elle se stoppa et haletante tenta de reprendre le contrôle de sa respiration. Ses pieds lui faisant extrêmement mal, elle maudit la garce qui lui avait chouré ses talons sous ses yeux en plus ! Elle se releva et observa tour à tour la blondinette et le jeune homme, évitant délibérément son entrejambe, ne voulant pas savoir si elle s'écroulerait de rire ou si elle pourrait garder une image digne. Elle s'épousseta négligemment et observa la ruelle, crade avec des saletés au sol qu'elle ne tenta pas d'identifier.


« Ici au moin nous devrions être en sécurité, temporairement Of course... Que..! »

Interrompue par un bruit étrange, elle se retourna pour faire face à une ruelle sombre, malgrés le ciel bleu resplendissant, loin au dessus de leur tête. Le même son se répéta, encore et encore, et la sorcière recula vers ses deux compères derrière elle, pas rassurée pour un sou. Dieu seul savait ce qu ecette chienne de vie allait leur réserver.

[HS - Milles excuses pour le retard >_< ]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyoufu


Masculin
Messages : 489
Age : 26

Feuille de personnage
Expérience :
Miami - Le soleil, la mer, et les emmerdes [ Kyoufu, Azariah, Bridget] Left_bar_bleue3500/3500Miami - Le soleil, la mer, et les emmerdes [ Kyoufu, Azariah, Bridget] Empty_bar_bleue  (3500/3500)
Points Job:
Miami - Le soleil, la mer, et les emmerdes [ Kyoufu, Azariah, Bridget] Left_bar_bleue7231/7640Miami - Le soleil, la mer, et les emmerdes [ Kyoufu, Azariah, Bridget] Empty_bar_bleue  (7231/7640)




Miami - Le soleil, la mer, et les emmerdes [ Kyoufu, Azariah, Bridget] Empty
MessageSujet: Re: Miami - Le soleil, la mer, et les emmerdes [ Kyoufu, Azariah, Bridget] Miami - Le soleil, la mer, et les emmerdes [ Kyoufu, Azariah, Bridget] EmptyJeu 12 Juil - 22:48

Je venais d'assister à la scène la plus bizarre au monde... Je devais être en train de rêver... OUI ! C'est la seule explication raisonnable ! Je rêve ! Je suis allongé sur mon lit à l’hôtel avec un fond sonore provenant de la radio ! De un les oursons en peluche ne volent pas et ne communiquent pas à l'aide de panneaux ! De deux les krakens sont bon pour la mythologie scandinave ! Heu... Tout compte... Après mon épisode dans la grotte contre le renard géant à neuf queux, il est possible que les créatures mythologiques existent... Hum... Mais par contre le dernier point... J'avais déjà vue du changement instantané de vêtement avec Tyzy lors de l'affrontement contre Hakumen... MAIS LA ON SE CROIT DANS POKEMON ! Je regardais la scène avec mon éternel tic à l’œil qui pouvait dire tant de chose... Là, on pouvait traduire mon tic par de l’incrédulité et la surprise totale de la scène. Bah cela paraît normal non ? Est-ce que vous voyez tous les jours des personnes qui s'habillent en dresseur de pokemon et qui tente de capturer un kraken ? Bah... La nonne à vraiment balancé une pokeball sur la créature... Mais c'est pas ça le pire brainfuck de l'histoire... Le truc qui m'a complètement fait disjoncter le cerveau... C'EST QUE CE MONSTRE EST VRAIMENT RENTRER DANS LA POKEBALL ! Là... Ce fut le moment où je commençais à me reposer des questions sur l'existence, la mort... Oh et puis flemme... Quelque secondes après la capture, la boule qui avait servie pour la capture explosa... Des tonnes de tentaculle et autre chose du monstre étaient ressortit grillé et tombait sur la plage, bah oui avec l'explosion les morceaux ont été propulsé là-haut. C'est là que la nonne se tourne vers moi ainsi que la jeune femme qui c'était fait agressé, pris nos mains et nous tiras de par là.


Je venais de remarquer que j'avais encore ce stupide cornet de glace entre les jambes... Puis tout d'un coup, je me sentis tirer par la jeune fille... Elle était elle même tiré par l'autre. Moi qui ne m'attendais pas à ce changement de vitesse soudain, je faillis bien me casser la gueule suivit d'un contact avec un poteau... La poisse ! J'avais un peu plus de mal à me rattraper... Voilà fait ! Un peu difficile au début, mais mes jambes suivaient le mouvement ! Pendant la course, je me posais une question... Pourquoi cette gamine avait-elle pris nos mains ? Aucune idée ! En tout cas, je ne faisais pas attention au décors pendant la course... Encore trouvé le moyen de me perdre sans pouvoir retourné à mon hôtel avant une ou deux heures du matin !

Nous arrivions dans une ruelle sombre, après un petit coup d’œil de ma part sur la grande rue principale, je ne voyais aucun flic dans cette foule... Soit ils étaient bloqué par les gens et ne pouvaient pas avancer, soit ils avaient abandonné la recherche. Par sécurité, nous continuons d'avancer, pour rejoindre une autre ruelle qui avait l'air de faire la jonction avec d'autre rue. Voilà, enfin stoppé ! La femme au pied nue se mit à nous regarder tour à tour... Bien sur, j'avais vue son regard se poser une fraction de seconde sur ce cornet... Nan, j'ai pas vraiment vue le regard c'est plutôt les coins de la bouche qui m'indiquait cela... Et puis, il y avait aussi cet odeur d'hilarité... Je ne voie pas comment là décrire pour des personnes tel que vous ! C'est même trop compliqué d'exprimé la pensée animale pour des humains... Bref ! Après un coup d’œil à la blondinette qui regardait la brune avec des yeux « émoustillé »... Je reportais mon attention à ce cornet de glace... Ce machin commençait à me les casser... Ou plutôt à me les geler en l’occurrence ! Bah... Pour un type qui maîtrise le psychisme, je pense pouvoir me débrouiller... J'enlevais le cornet, il y avait une marque... Bien sur ! Un petit coup d'illusion et hop plus rien ! Ni vue... Mais connue... Bah juste un détail ! La grande se mit à parler... Puis s’arrête d'un coup sur une note assez aiguë. Un son se fit entendre... Puis plus rien... Plus un brui... Le silence. Encore le son. Silence. Heu... Ouai ! Mais non... C'est quoi ce bordel encore ? Je penchais ma tête pour voir derrière la femme... Les flics ! Encore ! Pas encore vue ? Je tournais ma tête vers mes compagnons de fortune... La blondinette allait parler ! Je plaquais ma main sur sa bouche, puis je pointais du doigt l'allée où les flics regardaient... Ils étaient bien visible ! Et surtout de dos. Je regardais autour de nous, il y a avait pas une isue... Une plate-forme grillagé avec une fenetre d'ouverte... Trop haute malheureusement. Je remarquais que le mur où c'était callé la brune était une porte, je lui demandais de se pousser... Je testais la poignée... Voulait pas s'ouvrir la garce ! Un grand coup dans la porte ferat venir les policiers... La crocheter ? Je suis pas bon dans ce genre de chose... Mais bon... Je pense pouvoir obtenir des résultat en modifiant légèrement mes griffes psychiques à chaque blocage... A sur, mais cela peut fonctionner... Une lames violettes apparut à mon poignet droit, cela trop longtemps que je ne m'en était pas servie ! Voyons voir... J'introduis la griffe en modifiant la taille, à chaque descente ou monté, je modifié la structure... Allez ouvre toi ! Un petit clic se fit entendre... Yes ! J'ouvrais la porte... Pas de chance... Le son de la porte émis un grincement affreux... La poisse me poursuivait !

- Aller vite on entre, avant qu'on vienne regarder si c'est pas d'ici d'où viens tout ce raffut !

Une fois tout le monde rentrée, je fis l’opération inverse de l'autre côté... Je leur disais de pas rester là ! On sait jamais ! Je sais pas si elles voyaient quoi que ce soit, mais ma vue d'animal m'indiquait un bâtiment inutilisé depuis longtemps... Toiles d’araignées et poussière étaient les maîtres ici.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Azariah Mina Dholak


Féminin
Messages : 100
Age : 23

Feuille de personnage
Expérience :
Miami - Le soleil, la mer, et les emmerdes [ Kyoufu, Azariah, Bridget] Left_bar_bleue2883/3500Miami - Le soleil, la mer, et les emmerdes [ Kyoufu, Azariah, Bridget] Empty_bar_bleue  (2883/3500)
Points Job:
Miami - Le soleil, la mer, et les emmerdes [ Kyoufu, Azariah, Bridget] Left_bar_bleue3314/3534Miami - Le soleil, la mer, et les emmerdes [ Kyoufu, Azariah, Bridget] Empty_bar_bleue  (3314/3534)




Miami - Le soleil, la mer, et les emmerdes [ Kyoufu, Azariah, Bridget] Empty
MessageSujet: Re: Miami - Le soleil, la mer, et les emmerdes [ Kyoufu, Azariah, Bridget] Miami - Le soleil, la mer, et les emmerdes [ Kyoufu, Azariah, Bridget] EmptyVen 13 Juil - 22:43

Tout était allez tellement vite qu'elle ne avait plus où donner de la tête, elle était tranquillement en train d'essayer de proposer une course de jet-ski au poulpe géant lorsque ce dernier disparu avant d'exploser dans un BOOM phénoménale ne laissant derrière lui qu'une pluie de tentacule grillé et une yokai sans adversaire pour sa course. Elle sauta de son canasson à moteur pour chopper un morceau de tentacule bien cuit comme elle les aimes avant de retomber et de faire coucou aux petits poissons sous l'eau tandis que son jet-ski avançait encore et toujours avec un conducteur fantôme. Azariah sortit la tête de la flotte pour respirer l'air frais et évacuer l'eau salé de ses narines le tout en grignotant le bout de kraken et en nageant vers la rive. Une fois de retour sur le sable chaud il n'y avait plus grand monde, les trois guss qu'elle avait défié plus tôt étaient en train de prendre la fuite, les lâche, ils voulaient évité de se faire rétamer durant une course de jet ski contre Azariah alors ils ont décidé de la transformer en course à pieds! La fillette avala en vitesse ce qu'il restait de son casse dalle et prit les trois traîtres en chasse en faisant bien gaffe de bousculer le plus de personne possible sur son passage. Au bout de quelques minutes cependant elle faillit les perdre de vue lorsqu'ils pénétrèrent une ruelle, qu'à cela n'tienne le reste de sa filature se fera dans la plus discrète des discrétion. La tenue de la jeune fille changea en un clin d'oeil, elle portait maintenant un grand imperméable beige, vous savez ces long manteaux que porte les satyres qui aiment montrer leur partie génitales à la sortie des maternelles? Et bien c'est ce même genre d'imper' que porte la brunette, son manteau s'accompagna d'un chapeau ressemblant étrangement à celui de Sherlock Holmes ainsi qu''une paire de lunette noire dissimulant ses yeux orangés. Elle se plaqua contre un mur et avança à petit pas avant de regarder discrètement dans la ruelle sombre où les trois autres avaient filés.




Azariah entendu ou cru entendre un bruit étrange en provenance de la ruelle aussi s'aventura t elle à son tour dans la petite rue plus que sombre pour découvrir que ceux qu'elle recherchait avait disparut. À l'image de ces bandes de jeune des années 80 l'impala se mis à claquer des doigt tout en faisant sauté plusieursfois une pièce de sa main droite, elle arborait un visage impassible digne d'un meneur de groupe. Dans un mouvement de pure maladresse elle fit tomber sa pièce qui partit rouler quelques mètre plus loin avant de s'engouffrer sous une porte aussi vieille que le bâtiment sur lequel elle donnait. La fillette entendait des gens gueuler non loin d'elle, un petit groupe d'homme en uniforme s'agitait en parlant du remue ménage qu'il y avait eu sur la plage tout à l'heure, si ça se trouve ils la suivaient! Ils la cherchaient! La traquaient! Ils voulaient l'enfermer alors qu'elle n'avait fait que proposer une innocente course à quelques personne qui ne lui avaient d'ailleurs même pas répondu. Lorsqu'elle perçut des bruit de pas qui se rapprochait elle n'eu le temps de réfléchir et ouvrit grand la porte avant de courir droit devant elle pour au final se prendre le dos de la petite nonne de tout à l'heure, les deux fillette se cassèrent la tronche pratiquement en même temps. Mina tomba lourdement sur les fesse mais retrouva vite le sourire quand elle remarqua qu'en plus d'avoir remis la main sur les trois types de la plage elle était tombé juste à côté de sa pièce adorée. La gamine se redressa et balança son manteau, chapeau et lunettes avant d'adresser un salut de la main aux autres façon Star Trek.

_________________
Miami - Le soleil, la mer, et les emmerdes [ Kyoufu, Azariah, Bridget] 1399817615024252800

nyoomdles
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bridget


Messages : 80

Feuille de personnage
Expérience :
Miami - Le soleil, la mer, et les emmerdes [ Kyoufu, Azariah, Bridget] Left_bar_bleue3500/3500Miami - Le soleil, la mer, et les emmerdes [ Kyoufu, Azariah, Bridget] Empty_bar_bleue  (3500/3500)
Points Job:
Miami - Le soleil, la mer, et les emmerdes [ Kyoufu, Azariah, Bridget] Left_bar_bleue3397/3534Miami - Le soleil, la mer, et les emmerdes [ Kyoufu, Azariah, Bridget] Empty_bar_bleue  (3397/3534)




Miami - Le soleil, la mer, et les emmerdes [ Kyoufu, Azariah, Bridget] Empty
MessageSujet: Re: Miami - Le soleil, la mer, et les emmerdes [ Kyoufu, Azariah, Bridget] Miami - Le soleil, la mer, et les emmerdes [ Kyoufu, Azariah, Bridget] EmptyMer 18 Juil - 16:00

Tout s'était enchaîné avec une certaine rapidité... tout d'abord ce fut la ravissante sorcière qui entraîna l'androgyne et le pédophile dans une ruelle sombre afin d'échapper aux autorités, puis l'alien en bitedecôneglacé a fais un machin style 007 avec sa magie en crochetant la serrure d'une vieille bâtisse dans la ruelle.. ce que faisais Bridget pendant ce temps là? il se contentait de rester à admirer la sublime poitrine de la sorcière en louchant pratiquement avec le sourire de quelqu'un à qui vous venez de faire plus de cinq heures de soins rapprochés... voir "très" rapprochés. If you know what i mean. Au final le Shokan était sûrement la dernière personne à se soucier de ce qu'il se passait actuellement. Le renard avait finalement réussi à crocheter la porte et l'ouvrit, incitant la demoiselle à rentrer... mais Bridget était omnibulé(e) et restait droit(e) comme un piquet en refusant complètement de bouger... les bruits se rapprochaient, pourquoi la police les recherchait? pas la moindre idée. C'est alors que quelque chose cogna contre son dos et Bridget se ramassa la tronche sur le coin de la porte... se relevant doucement il retourna lentement la tête... et vit le démon de tout à l'heure en écarquillant les yeux... l'effet fut extrêmement rapide, Bridget se mit à hurler d'une voix extrêmement aiguë , les larmes aux yeux, et se précipita en quatrième vitesse sur Keira avant de lui sauter dessus en s'accrochant à elle comme un Koala en tremblant de tout ses membres et en enfonçant sa tête dans son cou en se crispant et en serrant les dents presque à s'en faire saigner. Le renard referma alors la porte derrière l'Impala en restant sur le pas, on pouvait voir les ombres des autorités passer, ou plutôt leurs ombres... un certain silence se fit pendant un petit moment, jusqu'à ce que les voix disparaissent pour de bon, tout le monde se calma ... sauf le Shokan qui restait crispé comme pas possible à la sorcière en chuchotant des prières.

- Pitié mon dieu sauvez moi et exterminez cette saloperie j'ai peur j'ai peur j'ai peur j'ai peur j'ai peur j'ai peur j'ai peur j'ai peur j'ai peur j'ai peur j'ai peur j'ai peur j'ai peur j'ai peur j'ai peur j'ai peur !! Aidez moi!! Ghiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii !!

Willson flottait dans les airs et montrait un air déprimé à l'égard du pédophile d'en face et continuais à agiter ses pancartes de plus en plus obscènes, mettant en scène des ours et des demoiselles dans des euh... compétitions de Rodéo? le Crâne de Bridget était remplis de scénarios atroces et plus ils devenaient ignobles plus il/elle exerçait une pression sur le corps de la sorcière... il pris son courage à deux mains et tourna doucement la tête vers Azariah qui faisait un salut style Spoke... c'était encore pire que dehors !! non seulement elle avait des cornes, mais en plus l'ambiance de la salle était absolument ignoble ! Toiles d'araignées, faible luminosité, les planches qui craquent et des bruits bizarres à l'étage, Bridget laissa s'échapper un autre hurlement aiguë et resserra ses jambes autour de la taille de Keira en la serrant encore plus, des larmes perlèrent sur ses joues à une vitesse plutôt grande alors qu'elle se remettait à se remémorer Ô combien sa vie avait été géniale ... mais il n'a PAS de mémoire ! pas au delà de deux mois ! Arrrgh !! Bridget frotta sa joue à la poitrine de la sorcière , en état de crise.

- Ma vie aura été si courte et je n'aurais absolument rien pu faire, rien pu accomplir, je n'ai pas pu réaliser mon rêve de passer une nuit avec Angelika, j'aurais pas eut mon BAC, j'aurais pas pu devenir Gardien officiel d'Azulith, ma vie est nulle à chier et je vais crever, ici, sans que personne ne le saaaache !! M-MAMAN! ... non, j'ai pas de Maman... JIIIIIIIIIIIN... ANGELIKAAAAAAAA! THERIUS !! .... KAMINA !

[post plutôt court, navré, manque de motivation...]

_________________
Miami - Le soleil, la mer, et les emmerdes [ Kyoufu, Azariah, Bridget] Bridgetlv52signa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keira Knowledge


Féminin
Messages : 311
Age : 22

Feuille de personnage
Expérience :
Miami - Le soleil, la mer, et les emmerdes [ Kyoufu, Azariah, Bridget] Left_bar_bleue3500/3500Miami - Le soleil, la mer, et les emmerdes [ Kyoufu, Azariah, Bridget] Empty_bar_bleue  (3500/3500)
Points Job:
Miami - Le soleil, la mer, et les emmerdes [ Kyoufu, Azariah, Bridget] Left_bar_bleue5601/6500Miami - Le soleil, la mer, et les emmerdes [ Kyoufu, Azariah, Bridget] Empty_bar_bleue  (5601/6500)




Miami - Le soleil, la mer, et les emmerdes [ Kyoufu, Azariah, Bridget] Empty
MessageSujet: Re: Miami - Le soleil, la mer, et les emmerdes [ Kyoufu, Azariah, Bridget] Miami - Le soleil, la mer, et les emmerdes [ Kyoufu, Azariah, Bridget] EmptyMer 1 Aoû - 23:01

Le jeune homme, les fit entrer dans un bâtiment abandonné avant que les flics ne les remarquent. L'intérieur était, crade, sale, sentait le renfermé comme tout droit sortis d'un film d'horreur. Le fond sonore était principalement composé de grincements, de bruits de pas, des soupirs sortant d'on ne sait ou. La totale, à se demander si ils n'étaient pas tombé dans le cliché même de la maison d'horreur. Elle eut des frissons en imaginant le nombre de saloperies qui avaient, et qui doivent encore, traîner ici. Non pas qu'elle avait peur, après tout c'est une sorcière et le lieu ou elle avait grandis se trouvait être dans le même style bien que étant beaucoup plus propre et entretenu. Curieuse, elle s'approcha du papier peint tandis qu'un bruit sourd se fit entendre derrière elle. Elle se retourna et vit avec surprise la fillette cornue à terre à coté de la nonne. Elle jeta un regard à la porte, entrouverte qui laissait filtrer la lumière du jour, mal fermée donc. Rien de très problématique en somme. Malheureusement ce fut sans compter la réaction de la nonne face au salut étrange de la fillette cornue. Elle se releva, la nonne, et hurla avant de se jeter sur la sorcière qui en passant n'avait rien demandé et s'accrocha à elle de toute ses forces. Perdue et confuse, la sorcière ne savait absolument pas réagir, pis encore lorsque la nonne se mit à trembler et à chuchoter une suite de mots que la sorcière eu bien de mal à saisir. Ne sachant que faire, elle resta immobile tandis que le silence retombait sur la pièce. Un ourson flottait dans les airs et brandissait des pancartes difficile à lire dans la semi-pénombre. L'homme referma la porte et étrangement elle sentis quelque chose d'humide se répandre sur sa chemise. Elle baissa la tête et réalisa que la nonne venait littéralement d'éclater en sanglot contre sa poitrine, combiné à ses petit cris et a son étreinte mortelle qui la gênait pour respirer. Et écouta, sans vraiment être étonnée son discours sur sa vie. La sorcière décida alors qu'elle voulais vivre se pencha un peu vers la nonne et posa une main apaisante sur sa tête et lui murmura des paroles apaisantes.

«Allons, allons, inutile de flipper. La preuve tu es encore en vie et moi aussi n'est-ce pas ? Je te promet que tu ne mourras pas alors si tu...pouvais.. desserrer ton étreinte...pour.. enfin... histoire que....je... respire...Pleaaaassse ?»

Iiiiik, la pression est si forte et elle viens d'user ses dernières ressources d'oxygène pour parler. Déja qu'il fait noir, sa vision s'obscurcis encore et encore inlassablement tandis que son corps lutte pour reprendre une bouffée d'air, elle remarque alors quelque chose d'étrange. Un bruit sourd qui est suivit par quelque chose de bien innatendu. Le bois qui se brise et des choses étranges sortent du mur. Des, bras ? Impossible de dire dans cette pénombre, et puis de toute manière, elle sombre dans l'inconscience. Tandis que ses jambes s'afaissent sous elle et qu'elle se laisse tomber sur le sol crasseux. Si il lui était resté un tant sois peu d'oxygène JAMAIS elle ne serait tombée dans les pommes, avec des gens aussi louches dans les parages. C'est vrais après tout, regardez donc un peu le topo. Un jeune homme bien louche capable de crocheter les portes, une nonne naine accompagné d'un ourson animé et une jeune... jeune quoi d'ailleur ? Antilope ou... ? Allez savoir. Il Ne lui restais plus qu'à prier pour que l'un d'eux ai la décence de détacher la nonne effrayée de la sorcière, sans quoi ils auraient un corps à cacher sur les bras.





[Navrée pour le temps d'attente et la... réponse >_<]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyoufu


Masculin
Messages : 489
Age : 26

Feuille de personnage
Expérience :
Miami - Le soleil, la mer, et les emmerdes [ Kyoufu, Azariah, Bridget] Left_bar_bleue3500/3500Miami - Le soleil, la mer, et les emmerdes [ Kyoufu, Azariah, Bridget] Empty_bar_bleue  (3500/3500)
Points Job:
Miami - Le soleil, la mer, et les emmerdes [ Kyoufu, Azariah, Bridget] Left_bar_bleue7231/7640Miami - Le soleil, la mer, et les emmerdes [ Kyoufu, Azariah, Bridget] Empty_bar_bleue  (7231/7640)




Miami - Le soleil, la mer, et les emmerdes [ Kyoufu, Azariah, Bridget] Empty
MessageSujet: Re: Miami - Le soleil, la mer, et les emmerdes [ Kyoufu, Azariah, Bridget] Miami - Le soleil, la mer, et les emmerdes [ Kyoufu, Azariah, Bridget] EmptyVen 10 Aoû - 22:50

Tiens tiens… La jeune yokai nous avait rejoints ? Comment elle nous avait tracés, c’était une bonne question… Que je laissais de côté ! Après tout, un peu plus de personne dans cet endroit sordide n’est pas de refus… Même si on l’a découvert… J’ai toujours cette impression d’être espionné ! C’est quoi encore ce merdier pas possible ! Non… Les fantômes n’existe pas… Et puis… Même si ils existent… Ils seraient d’un chiant ! On ne pourrait même pas les trancher ou les frapper ! Non… Les fantômes c’est définitivement impossible qu’ils existent ! Il n’y a pas de preuve scientifique ! Non… On se calme ! Inspire, expire, inspi… J’arrêtais tout mouvement et retenais ma respiration. Un bruit résonnait en fond… Je me retournais… Non… C’était surement un rat… Oui ! Un rat qui traine dans le coin et qui cherche à bouffer… C’est définitivement un rat ! Cela ne peut être autre chose ! En fait si… Un chat chassant un rat ! Oui oui… NON NON ! JE NE DEVIENS PAS FOU A LIER ! Une goute de sueur perlait de mon front. Je me remis à inspirer et expirer. Calme ! Je regardais les femmes…

Apparemment la jeune nonne blondinette c’était accroché à la brune… Elle croyait encore qu’il s’agissait d’un démon… Bah ! D’après certains points de vue, en Europe on pense que les démons ont des cornes non ? Ce qui peut paraitre logique ! Je m’accroupissais devant la gamine, tout en tentant d’oublier toute cette histoire de fantôme… NON ! C’EST UN PUTAIN DE CHAT QUI CHASSE UN RAT ! Je tentais de lui expliquer quelques détails.

Hum… Pourrais-tu desserrer un peu la pression ? Elle devient rouge cramoisie… C’est peut être pas très bon pour elle tout ça… Et pour finir, cette « démone » est comme moi une yokai, n’est ce pas demoiselle ?

Du moins c’est ce que je croyais… Si c’était pas une déformation naturelle humaine… Si c’était le cas, je pleins sa mère qui à accouché d’elle... Bah ! Ce n’est pas très grave… Enfin je crois… Je me relevais. Et maintenant qu’est ce qu’on pouvait faire ? Attendre sagement ? J’pense pas… D’après le peu que j’ai vu, cette « démone » est une pile ! La nonne à un comportement complètement ramdom… Tandis que brune était calme. Bon… On allait peut être restait un moment dans ce vieille immeuble… Alors faudrait peut être connaitre les noms de chacun ? Bref… Je me présentais… Et maintenant ? ENCORE UN BRUIT VENANT DU FOND ! Non… Calme !

[Passage assez cour, mais j’avais pas d’idée !]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Azariah Mina Dholak


Féminin
Messages : 100
Age : 23

Feuille de personnage
Expérience :
Miami - Le soleil, la mer, et les emmerdes [ Kyoufu, Azariah, Bridget] Left_bar_bleue2883/3500Miami - Le soleil, la mer, et les emmerdes [ Kyoufu, Azariah, Bridget] Empty_bar_bleue  (2883/3500)
Points Job:
Miami - Le soleil, la mer, et les emmerdes [ Kyoufu, Azariah, Bridget] Left_bar_bleue3314/3534Miami - Le soleil, la mer, et les emmerdes [ Kyoufu, Azariah, Bridget] Empty_bar_bleue  (3314/3534)




Miami - Le soleil, la mer, et les emmerdes [ Kyoufu, Azariah, Bridget] Empty
MessageSujet: Re: Miami - Le soleil, la mer, et les emmerdes [ Kyoufu, Azariah, Bridget] Miami - Le soleil, la mer, et les emmerdes [ Kyoufu, Azariah, Bridget] EmptyMer 15 Aoû - 18:05

Et la voilà, la réaction d'effrois. Cette réaction plutôt marrante et attendu de la part de la blonde en costume de bonne soeur qui s'accrocha illico presto à l'autre femme en traitant Mina de démon une nouvelle fois, laissant cette dernière faire de grand yeux rond exprimant son incompréhension totale tandis que la brune étouffait sous l'étreinte herculéenne de la gamine blonde. Il est vrai qu'elle n'avait pas tout à fait tort, quand elle le veux la petite yokai sait se montrer démoniaque mais elle n'est en aucun cas un monstre ou autre connerie du genre! C'est juste un animal à corne ayant la possibilité de prendre forme humaine. Pourquoi personne n'aime ses cornes, hein? Elles sont belles pourtant! D'un rouge rubis qui ferait palir n'importe qu'elles pierre précieuse et... EH!! La brune est en train de manquer d'air, que quelqu'un appelle une ambulance, les pompier, les Power Rangers, quelqu'un quoi! Aucun des trois groupe plus tôt n'arrivèrent mais l'homme à queue de renard tentât de calmer la religieuse tout en défandant le statut de yokai d'Azariah qui hocha vivement la tête sans rien dire. À force de remuer la tête trop vite elle avait un peu le tournis en plus...

La petite blonde n'avait pas l'air de vouloir lâcher la pauvre femme qui passait du rouge au bleu puis au violet et au rouge à nouveau, elle se fit ensuite toutes les autres couleurs de l'arc en ciel avant de devenir pale comme un linge bien propre qui aurait était lavé avec de la lessive hyper chère senteur pain d'épice. Cette histoire de pain d'épice arc en ciel donnait bigrement faim à la fille impala qui se mis d'ailleurs à baver en pensant à toute cette bonne bouffe qu'elle n'avait pas encore engloutit dans cette belle cité. Elle fut cependant ramenée sur terre par un bruit fort étrange venant du fin fond du bâtiment. Qu'est ce que cela pouvait il bien être? Il n'y avait qu'un seul et unique moyen de le découvrir.... Allez voir ça sois même et inspecter comme un forcené jusqu'à ce que l'ont découvre les ruine d'un ancien temple d'une secte adoratrice de poulet. Et ça bien entendu c'est un boulot pour Azariah Holmes! L'enfant yokai ramassa son chapeau et sortit un pipe qui fait des bulles de nul part avant de prendre de faux airs de détective Anglais bien sérieux tout en faisant des bubulle. La brunette à cornes fit quelques pas en avant avant de s'arrêter, murmurant quelques parole inaudible pour les trois autres avant de se retourner vers eux en affichant une mine plus que ravis.


- Mesdames et Monsieur, j'ai l'honneur de vous avertir que... Nous somme en présence d'un véritable fantôme! Laissez tomber les Power Rangers et appellez plutôt les Ghost Busters fissa, ou mieux! Appellons les... Ghost Rangers!!! Allez les gens, en avant!


Il y eu un petit silence, tous restèrent perplexe devant la proposition étrange d'Azariah. Ils réagirent pratiquement tous en même temps par la suite; l'homme renard s'arrachait les cheveux en parlant de chat et de rat dans son coin tandis que la nonne se décrochait de l'autre femme qui reprit enfin sa respiration. Le sourire de la fille impala ne quitta pas son visage enjoué, elle se débarrassa à nouveau de son beau chapeau Sherlock Holmes en le balançant quelque part dans la pénombre, elle conserva néanmoins la pipe parce qu'elle fait des bulles et les bulles c'est cool. La fillette demanda alors aux autres sur un ton de d'enfant voulant faire une chasse aux trésors s'ils ne voulaient pas visiter les lieux pour débusquer le fantôme. Bah quoi? C'est assez original comme requête, non? Vive le tourisme!

_________________
Miami - Le soleil, la mer, et les emmerdes [ Kyoufu, Azariah, Bridget] 1399817615024252800

nyoomdles
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bridget


Messages : 80

Feuille de personnage
Expérience :
Miami - Le soleil, la mer, et les emmerdes [ Kyoufu, Azariah, Bridget] Left_bar_bleue3500/3500Miami - Le soleil, la mer, et les emmerdes [ Kyoufu, Azariah, Bridget] Empty_bar_bleue  (3500/3500)
Points Job:
Miami - Le soleil, la mer, et les emmerdes [ Kyoufu, Azariah, Bridget] Left_bar_bleue3397/3534Miami - Le soleil, la mer, et les emmerdes [ Kyoufu, Azariah, Bridget] Empty_bar_bleue  (3397/3534)




Miami - Le soleil, la mer, et les emmerdes [ Kyoufu, Azariah, Bridget] Empty
MessageSujet: Re: Miami - Le soleil, la mer, et les emmerdes [ Kyoufu, Azariah, Bridget] Miami - Le soleil, la mer, et les emmerdes [ Kyoufu, Azariah, Bridget] EmptySam 25 Aoû - 11:56

(si j'alternes entre "Lui/Il" ou "Elle" c'est normal)

Ce n'est qu'après avoir prié quarante-cinq fois dans sa tête et bien avoir profité de sa proximité entre son visage et les ravissants "Arguments" de la sorcière qui, d'une manière ou d'une autre parlaient à sa place, que la petite tête blonde finis par réussir à stopper sa crise d'hystérie et lâcha la jeune femme en essayant ses larmes avec le revers de sa manche .... qu'il n'avait pas. La petite nonne bleue frotta ses pieds contre le sol et réprima un petit "Désolé.." quasiment inaudible avant de se retourner vers l'Impala et tenta de tout regarder sauf ses cornes... tout , regarder.. Il y avait rien à voir ! habituellement les femmes ont un truc qui te permets de cibler autre chose que des cornes, mais elle elle était aussi plate que la nonne ! L'ambiance dans la salle était plutôt tendue , même si Azariah avait tenté de faire un petit numéro burlesque au style du grand détective anglais, il semblait y avoir quelque chose de bizarre dans cette maison, il y avait au loin, du moins, avec la vue acclimatée de Bridget, Un grand couloir avec une cage d'escaliers. elle avait déjà vu ça quelque part... Kainé lui avait montré un jeu dont il ne se souvenait plus le nom ... Esseusépé? SCP?... un truc comme ça, toujours est-il que rien qu'à l'idée de voir ça, elle se mettait à trembler et se mis à chopper Wilson en plein vol et l'étouffer contre la poitrine que ... qu'il n'a pas non-plus. C'est alors que l'Impala retira son chapeau de Sherlock Holmes et le jeta dans le couloir sombre et terrifiant... il y eut un étrange bruit de griffonnements .... le chapeau revint de l'ombre, en pièces, complètement dévoré, il y avait des fils partout. Tous restèrent de marbre... sauf sûrement ce type louche qui griffonnait les murs avec ses dents et démarrais des élucubrations tordues comme quoi les chats deviendraient un beau jour les rois du Rock. La petite tête blonde avala sa salive pour s'empêcher d'aller à nouveau se consoler sur la douce poitrine de la sorcière et se contenta de prendre son courage à deux mains, passant à côté d'Azariah, doucement. Millimètre par millimètre. Elle tandis sa main pour atteindre l'épaule de l'Impala, gardant Willson dans l'autre bras, qui s'excitait. Sous la peur, Bridget fermas les yeux, tout s’enchaîna brusquement.. Willson se retira d'un coup de son bras, repoussant la nonne dont la chaussure s'accrocha sur un clou dépassant du sol, tombant à genoux, sa main arriva à destination au moment ou elle ouvrit les yeux... même si ce n'était pas la destination souhaitée... une main sur le sol et une autre sur la fesse de l'Impala ! ... son expression de peur pris quasi-immédiatement une expression de plaisir, un peu la même tronche qu'on dire quand on s'amuse avec une boule de coton... mais sa main fut assez rapidement retirée quand elle aperçu à nouveau les cornes, et se releva quasi-immédiatement, à la vitesse d'un putain de Sonic. Joignant ses mains ensemble et adressant une courbette timide en guide d'excuse, il pensais "Bon, j'aurais essayé une technique d'approche.... c'était douuuux.... c'est pas la question ! Hey !" puis ouvrit les yeux et passa devant l'Impala, marchant doucement vers le couloir sombre, retournant sa main de façon à ce que la paume soit dirigée vers le plafond, et une petite lumière bleutée et froide surgis de sa main, cela éclairait un peu le couloir, mais de manière assez faible... elle posa sa main contre son oeil qui déroba cette même lumière, résultat, son oeil servait de lumière. Les bruits s'approchaient, les flics seraient-ils déjà revenus? mais la question reste : POURQUOI ILS FUIENT? cette question restera à jamais une tourmente de l'esprit de l'Androgyne qui fera finalement abstraction de ça ... Ils étaient là, derrière la porte, ils commençaient à donner des coups de pied dedans, et vu la gueule de la porte, elle ne tiendrait pas bien longtemps !. Bridget pris tant bien que mal son courage à deux mains et ouvrit la marche (impériale) en direction du couloir.

- J-Je vous jure que s-si on survis à c-ce t-t-t-t-truc je me marierais avec A-Angelika !

Une fois que tout le monde passa dans la cage d'escaliers, quelque chose d'étrange se produisit... derrière eux, une rune démoniaque portant des yeux d'Akuheis fit son apparition et les empêchait de faire marche arrière... ils étaient bloqué dans cette cage d'escaliers sans possibilité de retour... cela valu un énorme cri aiguë de la part de notre herma' favoris qui tomba presque de la première marche lorsque ce truc apparus... il fallait y faire face: ils étaient coincés dans une maison habitée par un esprit démoniaque, et le seul moyen de se tirer de là était obligatoirement d'avancer. Willson avait pris une gueule de gros dur à cuir avec une clope dans la bouche et un protège-ventre de Samurais , tandis que Bridget essayait de prendre la main de quelqu'un, parce que côté flippette, Il pètes des scores. La main qu'elle avait saisit était chaude, douce.... elle tourna la tête vers la personne à qui ça appartenait ... c'était l'extraterrestre à keketteenformedecôneglacé ! elle retira aussitôt sa main et l'essuya sur son shorty et pris la main de quelqu'un d'autre... et tourna doucement la tête vers l'Impala... commençant un perdre peu à peu ses couleurs..

- N-Ne me mange pas...

Bridget commença à descendre les escaliers en tremblant comme une feuille alors que son oeil droit faisait office de lampe azurée éclairant un temps sois peu les escaliers... ils finirent par poser un pied au sol, il y avait marqué sur le mur, avec des caractères un peu effacés : "G-1" .. Ground 1? Bridget tourna la tête et aperçus un autre escaliers... et un tonne d'autres escaliers en dessous des escaliers !! Elle fit presque un malaise et se cramponnait à la main de l'Impala, parce que pour l'instant, une démone ça fait moins flipper qu'un escalier sombre, tout le monde hais les escaliers sombres ! ils sont nous ennemis depuis l'australopithèque ! ils effrayaient les dinosaures depuis la nuit des temps! C'est même de cette façon qu'ils sont tous morts, se prenant leurs grandes pattes dans les escaliers sombres de la préhistoire, uns par uns ils s'écrasèrent la nuque sur le sol rocheux, brisés par ces marches de pierres sans foi ni loi! ce sont eux les vrais terroristes , souvenez-vous, les escaliers sont nos ennemis : Votez l'Ascenseur. Trêves de conneries, toujours au G1, un bruit de grognement montait les escaliers avec une grande vitesse, à peu près tout le monde adoptait une posture de combat. Même si au final celle de Bridget ressemblait plus à une posture de "S'il vous plait, bouffez-les mais pas moi !" ... Une chose inhumaine montait les escaliers !! ça avait une gueule atroce ! c'était nu ! des yeux exorbités, une mâchoire qui s'étendait jusqu'à son torse, on aurait dit un monstre d'Amnésia !! Bridget se mis à hurler littéralement alors que la bête n'était plus qu'à trois marches d'elle, en beuglant... elle n'avait plus qu'une seule arme... gardant la main de l'Impala dans la sienne, Bridget baissa doucement son Shorty jusqu'aux lignes de "Ce qui n'est pas sensé se trouver là" et fit de même avec son T-Shirt, adoptant une pause Ecchi fétichiste alors que le Background devenait rose avec des petites bulles ... le monstre se stoppa, se retourna.... puis commença à Sprinter comme un malade dans les escaliers en laissant derrière lui des traînées de larmes ... Vexé, Bridget remonta sa culotte et son Short et pris un air blasé.

- ... Il comprends rien à la beauté...

[au cas ou vous n'aurez pas compris, j'ai démarré un délire SCP, libre à vous de me suivre Awesome]

_________________
Miami - Le soleil, la mer, et les emmerdes [ Kyoufu, Azariah, Bridget] Bridgetlv52signa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé




Miami - Le soleil, la mer, et les emmerdes [ Kyoufu, Azariah, Bridget] Empty
MessageSujet: Re: Miami - Le soleil, la mer, et les emmerdes [ Kyoufu, Azariah, Bridget] Miami - Le soleil, la mer, et les emmerdes [ Kyoufu, Azariah, Bridget] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Miami - Le soleil, la mer, et les emmerdes [ Kyoufu, Azariah, Bridget]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Miami - Le soleil, la mer, et les emmerdes [ Kyoufu, Azariah, Bridget]
» NEG MIAMI SOT VE LAVARUCE GAUDET QUAND DU DA POU PREZUDAN !
» Un stade de Football à cité Soleil...
» Parce que toute histoire a un début. (Elisabeth)
» Un maire d’origine haïtienne élu à North Miami

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Archives Rpg-