Partagez | 
 

 Tu finis pas tes frites? [PV : Summer]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


Masculin
Messages : 27
Age : 22

Feuille de personnage
Expérience :
206/1000  (206/1000)
Points Job:
824/890  (824/890)




MessageSujet: Tu finis pas tes frites? [PV : Summer] Dim 27 Avr - 5:17

Assis sur le sommet d'un toboggan dans un square l'homme animal et sa charmante compagne tuaient le temps, le premier en tentant de recruter les enfants venu et la seconde faisant  fuir les dit enfants pour garder la balançoire et Adriel à elle seule. Cependant le balafré semblait ne pas être dans son assiette à en juger par la sueur dégoulinant le long de ses tempes et par ses yeux à la fois exorbités et reflétant sa profonde réflexion. Il les ferma en grognant et croisa les bras, peut être essayait il de se concentrer un peut plus? Qu'en sais je, je ne suis pas dans sa tête! Il s'accroupit soudainement, manqua de se cogner le front contre la barre du toboggan, prit sa tête entre ses deux mains et commença à gémir tout bas. Le ton de sa voix se fit par la suite de plus en plus fort jusqu'à laisser échapper un hurlement digne d'une bête en émoi.


- Aaaah ma tête me fait mal, c'est horrible, insupportable! Serait ce le doute qui brûle en moi? Ce serait ça? Dit, Ashantilly, j'ai une question pour toi. Puis je la poser?
- Hmm, pose la?
- Est ce considéré comme un adultère si je t'aime et m'aime en même temps?
- M'en balance.
- Ahaha je vois, je vois. Ah mais ne t'en fais pas tu seras toujours ma number one juste après moi!
- J'les crocs.
- Il est bientôt l'heure de manger c'est vrai.
- C'est tout le temps l'heure de manger.
- Justement! Allons nous repaître de ce pas!


Sa bonne humeur et son insouciance retrouvé Adriel glissa jusqu'au sol caoutchouté de l'air de jeu et entraîna la belle Ashanti avec lui à travers les rues de la ville à la recherche de quoi satisfaire leurs appétit hors normes. La question qui se pose à présent est la suivante. Où allez? Le duo séjournait dans cette ville depuis pas moins de trois jours déjà et mis à par les restes que laissaient les restaurants chinois ou les chats de gouttières ils n'avaient pas trouvé grand chose à se mettre sous la dent. Bien sur ils auraient pu boulotter un touriste ou même un enfant du square mais ces deux là sont des adultes responsable et civilisé... Ou du moins pas assez con pour se mettre toute une ville à dos sous prétexte d'avoir mangé l'un de leur habitant. C'est le cas d'Ashanti mais qu'en est il d'Adriel? Personnellement il serait plutôt dans la case trop con pour ne pas y avoir pensé avant, ce type est dénoué de bon sens après tout.

Mais revenons en à l'instant présent, les voilà longeant la galerie marchande à la recherche d'une boutique ouverte dont les poubelles ne sentiraient pas aussi bon que les toilettes publiques. Pas de chance de ce côté là pour eux, l'heure n'est pas la bonne pour un raid d'ordure toutes fraîche vu que la plupart des resto ici n'ouvrent pas avant un petit moment. C'est donc en arborant son éternelle moue depuis qu'il a pénétré la galerie marchande qu'Adriel scrute les environs, ses sourcils froncés finirent cependant par s'arqué lorsque ses yeux croisèrent un grand immeuble qui n'avait jusqu'ici pas capté son attention. Le carcajou s'approcha prudemment d'un écriteau et hocha la tête en souriant. Il ne savait pas lire. Il kidnappa le bras d'une vieille dame passant pas là pour qu'elle déchiffre ces étranges symboles, voici ce que disait le panneau : SOLDE, 90% DE REMISE DE PRIX, VENEZ NOMBREUX PROFITER DE NOS ARTICLES!

Ou quelque chose comme ça.

Rendant sa liberté à la petite grand mère qui reprit son bout de chemin avant de tomber dans une bouche d'égout pour y être mangé par des crocodiles Adriel fit signe à Ashanti de ramener sa fraise par ici. D'après les informations gracieusement offertes par les affiches placardé sur les baies vitrées du building cet endroit renfermé des montagnes de nourriture n'attendant qu'une seule chose : passé dans leur estomacs. Après avoir rit en clamant ô combien c'était un signe du destin que d'être tombé sur cet immeuble Adriel pointa le ciel en remerciant la divinité qui les avait conduit jusqu'ici et qu'en guise de remerciement ils devaient consommé toute la bouffe présente en ces lieux. Assez rigoler, il est temps de bâfrer!

Limite s'il ne se viandait pas après avoir passé la porte battante le pauvre homme à l'écharpe violette manqua de se faire renverser par un chauffard aux commandes d'un chariot duquel débordait une véritable montagne de produits empilé les un sur les autres qui menaçait de céder à chaque pas mais ne le faisant pas. Vu sa vitesse  sa tour aurait dû s'effondrer depuis un moment d'ailleurs. Et elle ne serait pas en morceau sur le sol du magasin si ce fou n'avait pas insulté Adriel alors qu'il était en faute dans l'histoire. M'enfin, on s'en tape de lui et des larmes qu'il verse devant ses boîtes de céréales renversés partout par terre car pendant qu'il s'apitoyait sur son sort le duo s'empara de son cadis et mirent les voiles à travers les rayons. Direction la zone de bouffe à fond les ballons!

Après qu'Ashanti ai prit place dans le chariot et qu'Adriel se soit emparé des commandes les deux affamés roulèrent jusqu'à leur destination. Sur leur passages des paysages désolés, des étagères vides desquelles ont avait arraché sauvagement les produits, des enfants qui pleurent parce que maman n'a pas le temps de leur acheter un gâteau avant la fin des soldes. Alors que l'odeur de la viande surgelée commençait à emplir ses narines l'homme balafré freina soudainement dans un splendide dérapage. Il avait la désagréable sensation d'être observé par les yeux d'un fauve, à en déduire par le regard d'Ashanti elle aurait la même impression que lui. L'excitation prit le contrôle de son corps, au diable la bouffe il devait mettre la main sur cet autre prédateur afin de se mesurer à lui dans les plus bref délais! Mais sa compagne ne l'entendait pas de cette oreille, descendit du chariot dans lequel elle était assise et partit de son côté chercher quelque chose à se mettre sous la dent. Adriel se retrouvait donc seul pour cette chasse... À en juger par son sourire il semble plus soulagé qu'autre chose. Quel type compliqué à lire parfois.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
DON'T TREAT ME LIKE AN IDIOT JUST BECAUSE I'M STUPID
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Féminin
Messages : 95
Age : 21

Feuille de personnage
Expérience :
0/0  (0/0)
Points Job:
0/0  (0/0)




MessageSujet: Re: Tu finis pas tes frites? [PV : Summer] Jeu 1 Mai - 3:25

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Elle se lève péniblement de son matelas, son ventre gargouillant comme jamais. Elle avait faim, horriblement. Mais, on ne pouvait pas dire que chez elle il y avait beaucoup de choses a mangé, car en général, ce qu'elle prenait pour pouvoir se nourrir durant toute la semaine ne durait pas plus de quelques jours, quatre pour être précise. Alors, elle devait sortir, se rendre dans un magasin pour pouvoir prendre de quoi se nourrir pendant une période aléatoire, encore. Elle regarde par la fenêtre de sa chambre, il semblait faire beau, mais il y avait surtout beaucoup d'enfants dehors, arf, des gosses et encore des gosses à perte de vue, ça lui donnait des nausées et des terribles envies de meurtres d'entendre ses gamins rigoler comme des abrutis en dessous de sa fenêtre, il y avait d'autres endroits pour le faire, merde.

Avançant lentement, mais sûrement dans les rues, elle avait les mains dans ses poches, ses cheveux qui n'arrêtaient pas de venir l'embêter, bien décider à rester collé contre son faciès jusqu'à ce que le vent ce calme, mais le vent lui ne semblait pas vouloir se calmer, mais peut importe, elle entrait dans la galerie marchande, elle cherchait un magasin qui lui permettrait d'atteindre son but, se nourrir. Alors, elle entre à son tour dans ce fameux magasin, magasin où il y avait visiblement des soldes, magnifique. Elle pourra prendre encore plus de choses, peut-être pour une durée encore plus ... longue ? Mais peu importe la durée, elle prenait donc un caddie comme tout le monde et elle marchait le long des allées remplies de divers articles tous les plus inutiles les uns que les autres, ce qu'elle voulait c'était quelque chose de sucré, mais aussi de la viande, ça faisait longtemps qu'elle n'en avait pas mangé en fait, plus ou moins dirons-nous. Alors, elle déambule dans le magasin et croise une sorte de fou furieux en train de courir avec une personne dans son chariot ? Summer soupire un long moment puis elle part à la recherche du rayon « sucreries » où elle pourrait largement remplir son caddie, mais il fallait laissé de la place pour la viande et les trucs pour ... accompagner la viande ? Non, la demoiselle à la tignasse émeraude reste quand même une prédatrice, alors il n'y avait rien d'autre pour accompagner la viande que de la viande, haha, pour une personne normalement constituée est-ce que cela paraîtrait bizarre, peut-être que oui, mais Summer n'aimait pas les personnes normales.

Et elle continue de faire ses petites courses, croisant à plusieurs reprises le mec débile qui se croyait dans un circuit de rallye avec un caddie, lâchant un grand soupire, la demoiselle continue néanmoins de prendre tout ce dont elle avait envie, tout ce qui lui ferait plaisir, à elle et à son estomac aussi, il ne faut pas oublier que le, physiquement, petit estomac de la demoiselle prenait autant de nourriture que cinq estomacs, estomacs de personnes ayant un grand appétit. Haa, Summer la gourmande, la petite qui aimait se goinfrer de tout et de rien, elle quittait le rayon des viandes, donc, pour se rendre dans un autre, regardant du coin de ses yeux ce fameux mec qu'elle n'arrêtait pas de croiser, ayant un pressentiment assez spécial. Lui aussi, devait être un prédateur, elle avait comme une intuition qui le lui disait, son petit doigt qui la démangeait et ses mains qui se crispaient sur le truc qui lui permettait de pousser le chariot. Mais, autant son pressentiment la perturbait, mais elle avait un peu l'impression d'être suivie depuis qu'elle avait quitté ce fameux rayon, depuis qu'elle avait eu cette fameuse intuition, alors elle se retourne, histoire de voir s'il y avait une quelconque chose qui lui paraîtrait anormale, mais non. Il y avait juste des personnes avec leurs caddies et leurs immondes gosses et rien de plus, la demoiselle soupire et continue de se balader dans d'autres rayons. Il ne lui manquait pas grand-chose avant de faire le « plein ». Elle faisait donc très vite pour pouvoir enfin sortir de ce magasin remplit de vieux de gosses pour pouvoir se détendre sur son doux matelas qu'elle aimait tant et se goinfrer comme une dalleuse. Mais, les choses ne se passent jamais comme elle l'espère, malheureusement. Et elle heurte quelqu'un, levant la tête, elle arque légèrement un sourcil et essaie de garder son calme, il y avait des choses qui étaient tombés sur le sol, mais là n'était pas le problème. C'était le même taré que tout à l'heure. Un mec qui, sans qu'elle ne le connaisse, arrivait déjà à lui taper sur le système, encore plus que ces gosses qu'elle haït tant. Posant son regarde dorée sur le faciès du timbré au caddie, elle grogne légèrement et laisse un souffle faire vibrer ses lèvres.

« Oï, fait plus attention la prochaine fois, 'tain. »  Dit-elle dans un léger soupire avant de se rendre compte que, ce pressentiment qu'elle avait. Il était bien causé par cette personne qui venait de la percuté, mais ne sachant pas trop comment l'interprété, elle se contente de ramasser les articles, qu'elle avait mis dans son chariot, qui étaient tombés sur le sol du magasin.

» Hrp ; Ne pose pas de question sur le non-rapport de l'image du rp et du rp en lui-même, please. xD
codage par Palypsyla sur [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
« Tu peux pas vomir des arc-en-ciel ? Moi je peux » ✘ Couleur : #FFA9A9
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Masculin
Messages : 27
Age : 22

Feuille de personnage
Expérience :
206/1000  (206/1000)
Points Job:
824/890  (824/890)




MessageSujet: Re: Tu finis pas tes frites? [PV : Summer] Jeu 1 Mai - 5:45

- Un instant manante, hurla t-il en fronçant les sourcils et s'emparant d'une viande surgelé, qu'est ce que c'est que ça? *sniff,sniff* Cet animal est mort depuis des semaines. Il est froid. Et dur. *mord* Et à un drôle de goût. Tu ne compte tout de même pas manger ça?


On sentait à la fois l'inquiétude mais aussi le dépit dans le ton de sa voix, il était clair qu'Adriel se sentait concerné par l'alimentation de son point de vu désastreuse de ce prédateur femelle aux cheveux verts. Quand à elle que se soit les commentaires du carcajou, le fait qu'il l'ai traité de manante ou son ignorance de l'existence de la viande surgelé elle n'avait pas l'air d'humeur à le suivre dans son petit délire et récupère sa nourriture en gonflant les joues. Ils se fixèrent dans le blanc des yeux un instant, lui jugeant sa force et elle jugeant son taux d’imbécillité avant que la femelle ne rompt tout contacte visuel pour reposer la viande dans son chariot. Viande qu'Adriel fixait toujours comme un chat fixant son reflet pour la première fois de sa vie. Il finit par croiser les bras sans s'écarter du chemin de la prédatrice à la crinière verte.


- Inconsciente, regarde toi tu as la peau sur les os et le pelage pale! Ce qu'il te faut c'est de la bonne viande bien rouge arraché aux entrailles encore chaudes de ta proie encore vivante pour en apprécier toute la saveur. Ahaha mais ne t'en fais pas petite écervelé sans cervelle car je serais ton guide dans ta quête à la recherche d'un véritable repas! renverse son cadis sans la quitter des yeux, Voilà une bonne chose de faite. Écoute bien jeune sotte car je me nomme Adriel et futur roi de ce monde je serais. Mais trêve de bavardage en avant soldat inconnue, partons chasser ensemble!


Sur ces mots et sans attendre de réponse de la part de la principale concernée Adriel l'agrippa par le poignet et se mis à courir à toute allure rayon charcuterie en évitant sur son passage les petits vieux en déambulateur et les enfants en pogostick. Guidé par son flair l'homme balafré sourit à pleine dent lorsque l'étalage de viande rouge s'offrit à ses yeux, là se trouvait un véritable banquet alignant toute sorte de viande encore saignante qui lui mirent l'eau à la bouche. Il fit un effort pour ne pas inonder l'immeuble de sa bave et présenta l'étalage d'un geste de la main à sa nouvelle recrut en lui faisant comprendre qu'un prédateur doit savoir saisir de telle chance lorsqu'elles se présentent à eux. Ses yeux brillant d'une étrange lueur et en ignorant les plaintes du boucher Adriel saisi un morceau de FSTEAK qu'il pressa contre la joue de la jeune femme en la dévisageant d'un regard qui ne lui sied pas. Mange, ordonna t-il en patientant sagement pour la réaction de l'inconnue.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
DON'T TREAT ME LIKE AN IDIOT JUST BECAUSE I'M STUPID
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Féminin
Messages : 95
Age : 21

Feuille de personnage
Expérience :
0/0  (0/0)
Points Job:
0/0  (0/0)




MessageSujet: Re: Tu finis pas tes frites? [PV : Summer] Dim 4 Mai - 4:15

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Stoper dans ses mouvements à cause de cette personne, inconnue, qui se trouvait devant elle, criant, tout en fronçant ses sourcils, à la demoiselle à la chevelure émeraude de s'arrêter. Summer arquait légèrement un sourcil en le voyant faire, reniflant la viande surgelée comme le ferait n'importe quel animal devant un bout de chair fraîche. Et elle comprend peu à peu son drôle de présentiment, il était peut-être, lui aussi, un félin ? Vu son geste, elle en était presque sûre, mais elle ne voulait pas tirer de conclusions trop vite, alors elle se contentait de le regarder et de l'écouter, ses sourcils ne pouvant pas se détendre en voyant les gestes, les réactions de l'homme se trouvant en face d'elle. Lâchant péniblement un soupire, Summer pose ses mains sur son chariot, déjà prête à partir et à retourner bien au chaud chez elle, une bonne fois pour toute. Mais elle était plutôt étonnée, perplexe face au ton que le jeune avait adopté. On pouvait y sentir de l'inquiétude, du dépit. On le sentait concerné par les habitudes alimentaires de Summer, qui, malgré le fait qu'elle se posait un nombre incalculable de questions, n'arrivait toujours pas à comprendre pourquoi il se sentait aussi concerné parce qu'elle pouvait ingurgiter, ce qu'elle achetait pour pouvoir vivre pleinement son activité favorite, manger. Encore et toujours, car la gourmandise est son plus vilain défaut. Elle n'était donc pas d'humeur à suivre qui que ce soit, pas d'humeur à céder aux caprices de quo que ce soit non plus, peut-importe le fait que ça soit un de ses collègues félins ou pas, elle n'en avait strictement rien à faire, mais.

Alors qu'elle le regardait dans le blanc des yeux, pendant un bon moment tout de même, avant de partir comme une personne qui n'éprouverait aucune utilité par rapport à son discours, elle reposait la dernière barquette qu'elle venait de prendre sur le sol dans son chariot de façon à pouvoir enfin pouvoir partir, oh oui, laissons ce fou furieux tout seul dans son délire. Il la stressait, il la stressait en regardant la viande qu'elle venait de déposer dans son chariot. Summer arquait légèrement un sourcil, partant dans un instant de gaminerie en levant la barquette et en la bougeant dans tous les sens pour voir si le regard de l'inconnu suivrait sa main, mais. Il croise les bras, Summer soupire. Même pas capable de te distraire, hein ? Une sorte de déception se sentait dans le regard de la sorcière alors quelle croise ses bras en dessous de sa poitrine, regardant son interlocuteur droit dans les yeux en tapotant la barquette sur ses cotes. Il ne semblait pas vouloir s'écarter, il ne semblait pas vouloir la laisser passer. Mais, non de dieu. Il avait quoi celui là, godness. Summer grogne légèrement. Quoi elle était pâle. Quoi elle avait de la peau sur les os. Elle était loin d'être anorexique et encore plus loin de ressemble à un clown, vous savez, leur maquillage blanc sur leur visage là ... Cherchez pas pourquoi elle prend un exemple pareil, mais en tout cas, elle était en désaccord total avec ce qu'il pouvait marmonner. Que ce soit pour son teint et pour son poids, mais aussi pour le fait d'arracher de la viande de ses proies, what the fuck man, t'es pas dans la savane, réveille toi un peu. T'as cru qu'elle allait faire un remake des dents de la mer version tigre ou quoi ? Elle lâche un long soupire puis décroise ses bras, prête à partir ... Prête à partir ... Elle baisse les yeux, son chariot par terre, ses aliments par terre, son rêve de pouvoir se goinfrer de bonbons, par terre aussi, tout comme son ambition de pouvoir manger de la viande tranquille en lançant des ronces sur la tête des mioches qui traînaient par-dessous sa fenêtre aussi. Elle restait inactive, regardant son chariot avec la bouche entre ouverte. Restant fixe, comme une poutre au milieu d'une maison. Une bonne chose de faite ? UNE. BONNE. CHOSE. DE FAITE ???? JE VAIS TE REFAIRE LE PORTRAIT ET LA CE SERA UNE BONNE CHOSE. Pensa-t-elle, tout en restant immobile. Elle pousse un léger grognement se rapprochement d'un rugissement puis elle regarde ce Adriel qui se prenait pour le futur roi du monde et elle montre les crocs. D'où il la prenait déjà comme l'un de ses soldats ? Et puis, elle n'avait aucune envie de chasser avec lui, mais. Le temps qu'elle réfléchisse, il la tirait déjà par le poignet, direction le rayon charcuterie. Il évitait les vieux, trop lent. Les gosses en pagostik, que Summer se faisait une joie de frapper discrètement avec son bras disponible, faisant croire que son bras bougeait violemment dans sa course folle vers les charcuteries et qu'elle ne pouvait rien y faire. Il sourit, les viandes rouges toutes exposées devant lui le font sourire, alors que Summer, elle, est plutôt de mauvaise humeur, maintenant. C'est peut-être ça qu'il trouvait plus appétissant, bien que ce n'était pas vraiment de la chair fraîche qu'il avait pris lui-même des entrailles d'un animal craintif, mais pour lui ça revenait peut-être au même ? Après tout, sa débilité flagrante ne pouvait pas esquiver une telle déduction de la part de la demoiselle aux yeux dorés. Elle le regarde, il lui présentait l'étalage d'un simple geste du bras. Summer soupire, elle savait à quoi ça ressemblait de la viande emballer dans une barquette, et c'était la même chose que ce que tu venais de renversé sur le sol il y a quelques minutes, mais d'où tu sors mec ? Marmonne-t-elle pendant que le boucher sermonnait cet inconscient qui saisissait un morceau de viande rouge qu'il pressa contre la joue d'un Summer énervée qui se voyait déjà en train de lui faire bouffé sa fichue viande par les narines. Il la dévisage, lui ordonne de manger, mais niet.

Summer essaie de rester calme, mais c'est une dure épreuve. Elle arrache la viande des mains de ce pauvre fou qui se tenait en face d'elle puis elle lève son bras, la viande se collant à son poignet dans son geste, puis elle grogne et baisse rapidement son bras, frappant l'homme dénué de toutes traces d'intelligences avec la viande rouge qui laissait quelques traces de sang encore frais sur sa joue, tout comme il en avait laissé sur la joue de la demoiselle. Elle fronce les sourcils et fixe Adriel d'un regard assez sérieux, montrant sa colère.

« Tu peux la manger tout seul, cette viande, non ? Moi j'en veux pas. » dit-elle en laissant la viande sur le haut du crâne d'Adriel tout en ronchonnant et en croisant ses bras de nouveau, en faisant tout de même attention à ne pas tâcher ses merveilleux vêtements. Quoi ? Elle venait de les achetés et du sang sur des vêtements c'est presque impossible à enlever.

« Tu viens de quelles planètes mec ? De un, je doute que tu devienne le roi du monde, de deux je ne deviendrais jamais ton soldat et de trois ça ne se fait pas de prendre la viande dans un magasin comme ça et de la manger. »  Summer se gratte la joue avec son index puis elle soupire.

« Tch. »

Elle donne le dos à Adriel et elle lève la main, comme pour lui dire au revoir, ou plutôt « à jamais. », voulant retourné près de son chariot pour enfin être loin de se débile aux idées folles.

Elle comptait partir, elle comptait partir ... Mais vas-tu la laissé s'enfuir ?

» Hrp ;[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
codage par Palypsyla sur [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
« Tu peux pas vomir des arc-en-ciel ? Moi je peux » ✘ Couleur : #FFA9A9
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Masculin
Messages : 27
Age : 22

Feuille de personnage
Expérience :
206/1000  (206/1000)
Points Job:
824/890  (824/890)




MessageSujet: Re: Tu finis pas tes frites? [PV : Summer] Dim 4 Mai - 17:12

La réaction de la femelle fut plus que surprenante, Adriel n'eu même pas le temps de se demande ce qu'il lui arrivait qu'il se retrouvait avec du sang sur la joue, de la viande sur la tête et une capricieuse sur le dos. Le balafré resta un moment immobile le regard perdu dans le vide puis il s'empara du bout de viande trônant sur son crane et le fixa en se léchant les babines. Ses yeux vairons perdirent leur éternelle crédulité qui fut remplacer par une faim carnassière insatiable de chasseur. Une flamme inquiétante brûlait dans son regard tandis qu'il plongeait ses crocs dans la chair rouge pour en arracher un important morceau. Déchiquetée en quelques secondes la viande ne fit pas long feu dans la gueule de ce prédateur sanguinaire qui prit une seconde bouchée en manquant de peut de se mordre un doigt. Et à chaque nouveau bout de viande ingurgité sa faim grandissait un peu plus et son regard perdait en humanité bien qu'humain il ne le soit pas totalement.

Cependant avant qu'il n'ai le temps de sombrer dans une sorte de transe où chaque personne autour de lui serait devenu une proie potentielle la voix de sa nouvelle recrue se glissa jusqu'à ses oreilles et le ramena à la réalité. Ayant retrouvé cette lueur puéril au fond des yeux Adriel redescendit de son trip et reprit une nouvelle bouchée sans se demander ce qu'il venait de lui arriver. Tout en continuant de mâchouiller sa nourriture Adriel écoutait attentivement les plaintes de la femelle au pelage couleur entrailles de kiwi. Cette dernière n'attendit même pas de réponse de sa part et tourna les talons suivit d'un mouvement de cheveux très classe comme on en voit dans les pub de shampoing. L'homme finit son morceau de viande par une descente bruyante, se lécha le bout des doigts et sourit, dévoilant ses crocs acérés tâchés de sang animal.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

- Ohooo, intéressant, alors comme ça tu doutes de mes capacités à faire de ce monde ma propriété? N'ai crainte petite païenne, je saurais te faire voir mes capacités en temps voulu. sa voix se fit grave de même que son regard et pourtant il continuait de sourire, À moins que tu ne désires une démonstration de mes talents ici même.


Déchirant un nouveau morceau de viande d'un coup de mâchoire Adriel paraissait sérieux en lui offrant cette proposition mais connaissant le type depuis belle lurette il était certainement en train de se jeter des fleurs mentalement en se félicitant pour avoir été si cool. Aww yeah. La femelle n'avait pas l'air plus partante que ça par contre ce qui refroidit aussitôt l'homme carcajou comme si on venait de placer sous son nez lui un large choix de viande pour tout lui enlever avant qu'il n'ai le temps d'y goûter.


- Très bien, quel est ton nom jeune impudente! Pour ma part je me nomme Ad--
- Summer.
- ....... Soldat Summeurtrière au rapport! Joignons nos forces et notre amour pour la viande et dominons le monde dans la joie et les effusions de sang!


L'idiot n'avait pas remarqué qu'il s'était déjà présenté mais passons, vu la grimace de la femelle surnommée Summeurtrière son opinion sur Adriel ne faisait qu'empirer de minutes en minutes.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
DON'T TREAT ME LIKE AN IDIOT JUST BECAUSE I'M STUPID
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Féminin
Messages : 95
Age : 21

Feuille de personnage
Expérience :
0/0  (0/0)
Points Job:
0/0  (0/0)




MessageSujet: Re: Tu finis pas tes frites? [PV : Summer] Sam 16 Aoû - 4:32






Tu finis pas tes frites ?





Déranger. Véritablement. Ce mec était vraiment fou. La demoiselle à la chevelure verte pomme fixait l'homme en ayant un sourcil arqué alors que ses bras étaient croisés en dessous de sa poitrine. Il avait le regard perdu dans le vide, le sang de la viande sur la joue. Soit, la demoiselle était bien consciente que ce qu'elle venait de faire était très inappropriée, mais elle en était fière, fierté se reflétant sur son faciès grâce à un sourire laissant apercevoir toutes ses dents. La viande qu'elle venait de lancer sur la tête de l'inconnu n'était pas rester longtemps à cette place. Adriel avait pris cette dernière, laissant donc et état second dans lequel il semblait être il y a de cela un instant. Se léchant les babines tout en passant d'un regard innocent à celui d'un carnivore en manque de chair fraîche, il planta ses canines dans la viande. Les iris de Summer s'écarquillent, manquant de vomir en voyant cette scène affreuse. Sous sa forme humaine, ce genre de choses l’écœurait au plus haut point, ne supportant pas la texture et l'odeur de la viande fraîche et crue. Cependant, la même lueur puéril avait fait son retour, aussi vite que cette lueur étrange qui baignait dans son regard à l'instant. Summer souffle sur sa frange alors qu'elle pose sa main dans sa longue chevelure verte, grattant ton cuir chevelu, donnant son dos au fou furieux.


• • •


Summer laisse échapper un soupire de ses lèvres avant de se retourner et de fixer l'homme d'un air littéralement désintéresser. Il y croyait vraiment, à son projet de conquête du monde. C'est bien là le problème. Summer commençait à en avoir marre de le voir s'accrocher ainsi à un rêve qui semblait, du point de vue de la demoiselle, impossible. Il veut dominer le monde, certes. Mais avec son manque de diplomatie et avec cet air totalement puéril, il n'irait pas vraiment loin. Néanmoins, son regard à ce moment-là, ce regard sérieux et déterminer, avait réussi à attirer l'attention de la demoiselle à la chevelure pomme. Elle posa une de ses mains sur sa joue, posant son coude sur la barre de son chariot, puis elle le fixe, se présentant donc à lui comme il le lui avait demandé si poliment, mais en y réfléchissant bien ... Summer fut complètement refroidit par le surnom qu'il venait de lui donner et encore plus par le reste de sa phrase. Lâchant un soupire, elle pose ses mains sur le chariot puis elle fixe de nouveau le cannibale.

— Oh la. Je vais être claire avec toi Adriel, tu ne pourras pas dominer le monde avec cette puérilité qui déborde de partout chez toi. So, je vais tranquillement retourner chez moi, ok ? Et tu viendras me reparler quand tu seras le maître du monde. Dit-elle en levant ses yeux au ciel avant de tourner les talons et de se diriger vers une caisse pour acheter ses courses et retourner dans son petit nid douillet.

☆ HRP ; OK J'AI MIS UNE ÉTERNITÉ A RÉPONDRE OMG. Mais bon voilà je voulais quand même finir avant de reboot, so. J'espère que c’est pas trop court et que ça te vas, keurkeur. ;A;




(c) MEI pour [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]




_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
« Tu peux pas vomir des arc-en-ciel ? Moi je peux » ✘ Couleur : #FFA9A9
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tu finis pas tes frites? [PV : Summer]

Revenir en haut Aller en bas
 

Tu finis pas tes frites? [PV : Summer]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Une petite idee de qui est Larry Summer/Mondialisation.ca
» Summer Davis - Devil behind blue eyes
» DSC : De Summer à Constantinople.
» Aimez- vous les frites ? Vous en privez-vous ?
» Des frites explosives...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  DEATH CITY :: Bogeyman Square-