Partagez | 
 

 SEC Shenanigans #2 ↭ "Juliette et Butcher"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


Féminin
Messages : 37

Feuille de personnage
Expérience :
3500/3500  (3500/3500)
Points Job:
0/0  (0/0)




MessageSujet: SEC Shenanigans #2 ↭ "Juliette et Butcher" Mer 18 Juin - 5:33

Une goutte s'éclata sur le sol, mais elle ne provenait pas du ciel. En cette lourde et chaude journée d'été, marchaient dans les rues quatre personnes vêtues d'uniformes blancs de travail. Casquettes, gants pour manipuler de lourds objets.. ils marchaient plus ou moins en groupe : Tyzy et Caleb marchaient latéralement en portant un frigidaire de la meilleure façon qu'ils le pouvaient : l'albinos en dessous, tentant de porter ça avec sa tête pendant que son "bro" câlinait l'énorme objet blanc en se déchirant la colonne vertébrale. Ils n'avançaient pas, pas du tout même; et ils faisaient assez pâle figure masculine devant les deux seules membres féminins des Freelancers : La rousse borgne portait son frigo avec une main, l'autre rangée dans la poche, pendant que la petite blonde marchait tranquillement en lisant un bouquin et en portant son frigo avec la puissance de sa magie; tel fantasia sans les musiques. L'albinos et le brun faisaient de leur mieux pour ravaler leur haine de ne pas être aussi pratique que ces deux là, et ils le faisaient à merveille... Parce qu'ils avaient maintenant une nouvelle stratégie : Tyzy était monté sur les épaules de Caleb et portait le frigidaire avec ses deux mains. La stratégie s'annonça malheureusement très peu efficace. Les deux Freelancers se cassèrent la face par terre, le frigo fit deux tonneaux et s'écroula sur un mètre plus loin alors que le brun et l'albinos ravalaient leur fierté et quelques graviers sur le sol. Fronçant les sourcils, pataugeant dans leur propre pathétisme, ils regardèrent les deux filles s'éloigner bien loin d'eux sans qu'elles n'aient à faire aucun effort.

- Je me suis jamais senti aussi frustré de toute ma vie...
- Attends de voir la suite du RP.
- Tu le tenais pas assez bien avec ta tête. Faut faire comme ces filles en asie tu sais, qui portent des vases sur leur tête.
- Ma technique n'est pas encore parfaite, j'ai jusqu'à maintenant été capable que de porter des éléphants roses avec ma tête.
- T'étais High.
- VOUS DITES TOUS CA! VOUS ME CROYEZ JAMAIS!

Soudain, Tyzy et Caleb s'arrêtèrent de débattre sur si ce "Scoffield McTickledick" l'éléphant rose était réel ou non. Ils tournèrent alors la tête vers là où il semblait y avoir du raffut, posant leurs mains sur leurs fronts comme des visières pour voir le long de la ruelle. Ils gisaient là au milieu de la rue comme deux clodos à qui on a coupé les deux jambes, et qui tentent de ramper jusqu'à un frigo lui-même cabossé comme les sous-vêtements de Kilari. Ils pouvaient entendre des bruits qui ressemblaient à des grognements de douleur, et des bruits d'appareils photos prenant des clichés à un endroit précis. Les "Flashs" sortant de la ruelle confirmèrent la théorie. Les deux meilleurs amis se regardèrent l'un l'autre et hochèrent la tête en se relevant simultanément, abandonnant le frigidaire sur place et avançant vers cette ruelle qui continuait de s'illuminer toutes les trois secondes. Curieux, le tandem se fit une place dans cette foule de photographes qui avaient bizarrement tous la même tête et tous des lunettes carrées de vilains hipsters. Ce qu'ils s'attendaient à voir... une top-modèle peut-être? une star? ou bien encore une scène de crime, il y a des gens qui aiment ça après-tout. Mais ce que Tyzy et Caleb virent fut une vision d'horreur plus intense encore que tout ce qu'on peut imaginer. Quelque chose de plus illogique que toute la trame de la storyline jusqu'à présent. Quelque chose de plus mindfuck que toute la saga des Evangelion. Quelque chose de tellement improbable qu'il fut à Caleb de vérifier sa date de naissance sur son téléphone pour s'assurer qu'il était bien encore la même personne. Mais il fallait le réaliser, c'était là, devant eux... Butcher, l'énorme montagne zombie putréfiée dont les croutes mortes doivent être plus nombreuses que les cellules dans son cerveau, était vêtue d'un costard de péteux coûtant sûrement plus cher que la virginité de toutes les filles de Death City. Ce n'était que la première partie du cauchemar, car la seconde partie se manifestait sous la forme d'une jolie jeune femme en tenue de mariée qui se pendait au bras déjà pendant de la masse putride.

- ....O-Oyyy..... c'est la belle et l'horreur non?
- ...Putain j'ai toujours voulu être sur un tournage! HEY! HEY MAMAN! JE SUIS A LA TÉLÉ!

Pendant que Caleb s'agitait comme un con devant un appareil photo sur un trépieds qui n'était même pas allumé, Tyzy ne put que constater de plus près cette improbabilité. Butcher restait là, fixe, avec son sac à patate sur la tête.. un sac-à-patate propre et décoré de fleurs sur les clous. Son énorme hache dégueulasse qui sentait les vomis combinés de trois-cent-milliards-d'enfants-malades était toute propre, le bois ciré... c'était irréel, il commençait même à croire que lui aussi venait de toucher à la collection d'herbes médicinales de Caleb. 

*Du calme Tyzy, il peut y avoir un tas de raisons pour lesquelles Butcher se retrouverait dans ce genre de situations. Peut-être que c'est pas lui? peut-être que c'est une réplique!? pourquoi cette fille est aussi mignonne!? Non, vu l'odeur et ce groupe d'hipsters partis gerber dans un coin, aucun doutes sur son identité... mais alors si c'est lui... C-Comment!? Pourquoi!? Donde!? Doshite!? HOW!? WHY!?*

Alors qu'il pétait une pile sur place, Tyzy fut rejoins par Caleb qui eut visiblement terminé son auto-message devant cet appareil photo éteint. L'albinos posa sa main droite sur l'épaule de son meilleur ami et tourna à son tour la tête vers ce qui ressemblait à tout sauf un couple normal. Sérieusement, comment ça aurait pu seulement être un couple normal!? la taille de son annulaire dégueulasse devait être plus de 90% de la tête de cette fille! Au bord de la démence, le Shinigami pouvait déjà avoir les premiers tics indiquant que sa raison foutait le camp à toute vitesse : clignements d'yeux intempestifs, mains qui tremblent, bouche qui s'ouvre et se ferme pour rien. Il  attrapa les épaules de l'albinos et le secoua dans tout les sens pendant qu'il riait comme une tâche.

- QU'EST-CE QU'IL SE PASSE ICI!? C'est vidéo gag!? la fille est un futanari !? Butcher a gagné au loto?! Explique moi!
- Peut-être qu'il en a une plus grosse...
- Même si c'était le cas, elle devrait être plus rien d'autre qu'un vieux Joystick de SNES qu'on aurait écrasé sur une piste de dragster!

Tyzy et Caleb ne tardèrent pas à être rejoins par deux filles qui semblaient être déjà plus sérieuses à leur travail qu'eux : Kagura et Liliha semblaient déjà avoir terminé leur transport de frigo et regardèrent la scène en souriant et en croisant les bras avec une synchronisation tellement parfaite qu'il fallut aux deux membres des Freelancers pour se demande si elles ne s'étaient pas secrètement entraînées à faire ça depuis quelques jours au moins. Le pire étant qu'elles ne semblaient pas du tout autant paniquées que Tyzy et Caleb pouvaient l'être face à cette situation pour le moins..atypique et dérangeante. 

- Comme quoi même un préservatif usager peut trouver l'amour-aru!
- Comme c'est romantiiique...
- ... 
- ......les préservatifs ont vraiment des sentiments?

Le regard de Tyzy envers Caleb voulait clairement dire "Je te juge" mais ce n'était pas le sujet présentement. ça n'avait aucun sens, et pourtant à part ces deux là tout le monde avait l'air de trouver ça parfaitement normal et "touchant"... c'était manifestement le remix le plus lugubre de "l'amour est dans le cercueil". Le Shinigami était trop occupé à être stressé et paniquer pour remarquer que les deux membres féminins lui adressaient un regard qui en disait long sur leurs intentions...Caleb le faisait aussi, donc ça rendait la situation un peu plus creepy de secondes en secondes. Le Creepymeter ne pouvait cependant pas être plus haut, pour ça il faudrait que Bridget se pointe, et le monde du RP n'est pas encore prêt pour accueillir autant d'horreurs. Cela dit.. les quatre Freelancers n'eurent pas besoin de demander pour obtenir la réponse à leurs questions; car comme dans tout mangas qui se respectent, un PNJ va parler avec un autre PNJ très fort et résumer la situation en parlant très très fort (ou très très bas mais relativement assez près pour qu'on puisse entendre).

- C'est Juliette Rimbumbel non? la célèbre actrice?! j'ai entendu dire qu'elle se préparait à se marier récemment avec un homme du monde du catch américain. Cet homme est assez particulier! solide, grand, il ne retire par son masque et il a l'odeur de la victoire!
* ...Catch américain? SERIAL KILLER DANS UNE SECTE SATANIQUE OUI! Et depuis quand la victoire sent comme la cuisine de Black*Star!?*
- Je suis réellement content qu'elle ai trouvé l'amour! elle a l'air particulièrement heureuse. Elle est jeune et jolie, pleine d'avenir. Je me demandes à quoi leurs enfants ressemblerons.
* LA MÊME CHOSE QUE SPYRO CHEZ LES SKYLANDERS *
- Il paraît que c'est quelqu'un de très doux et attentionné. Il travaillait dans la boucherie avant, mais aurait quitté son travail car détesterais tuer les animaux. Un géant avec un grand coeur, encore! quelle chance elle a...
* ...Oy, je suis à peu près sûr qu'il a perdu son coeur il y a un bail!!*

C'était trop de nonsense d'un seul coup pour le Shinigami du nonsense. Il refusait d'admettre ce qu'il voyait. Il ne pouvait pas l'accepter, il ne pouvait pas assimiler une information pareille. Il était au bord du gouffre et ne pouvait pas faire marche arrière; il devait comprendre, il devait mettre les choses au clair. Il s'apprêtait à avancer vers le couple heureux quand Liliha attrapa son poignet et l'empêcha d'aller plus loin. La jeune femme en robe de mariée prenait entre ses mains un micro; les gens jetaient des confetties et continuaient de prendre des photos avec la vitesse d'une sulfateuse. La jeune femme était en effet absolument magnifique... certainement pas à l'image de ce vieux bout de viande périmé et répugnant qui s'enveloppait dans un costard certainement taillé pour aller à Dambo. La jeune femme pris la parole, d'une voix douce et claire, comme celle de la plus calme et gentille de toutes les Waifus connues à ce jour.

- Merci à tous et à toutes pour votre soutient. Moi et Butchy-san seront très heureux ensembles. Nous prévoyons d'avoir cinq ou huit magnifiques petites têtes blondes. Peut-être qu'ils seront acteurs? Hahahahahah! 

S'en suivit des rires sympathiques, simultanés et affreusement chiants dans toute la foule, ainsi que des applaudissements, ou bien des cris de fangirls venant des deux membres féminins du groupe d'hommes-à-tout-faire qui s'étaient toutes les deux découvert une passion pour les fanfics bizarres. Tyzy se tenait simplement là, vaincu, K.O, décoloré et se trouvant dans la même pose qu'un certain meneur de Gurren-Dan lors de ses derniers moments. Pendant que Caleb lui tapais dans le dos en continuant à repenser à cette histoire de préservatifs avec des sentiments. Chacun son obsession.. dans tout les cas ce qu'il venait de se passer dans cette ruelle était définitivement un cauchemars.


En tout cas c'est ce qu'aurait voulu croire Tyzy, assis sur le banc du restaurant où ses trois autres collègues dévoraient leur Death Meal comme s'ils n'avaient rien bouffé depuis trente semaines. Le sujet de conversation n'avait pas changé depuis leur arrivée dans le fast-food, et tout le monde ne semblait plus avoir de bouche que pour parler du récent mariage entre la magnifique Juliette et l'ogre répugnant qui était la brute chirurgicale connue sous le nom de Butcher. Le leader des Freelancers semblait profondément mort; dans son estime encore plus que dans son propre physique. Il ne comprenait simplement pas comment une horreur pareille pouvait seulement avoir un brin de succès chez les dames (et au fond, c'était un peu l'avis général, mais avec l'euphorie on oublie que c'est un sac de viande périmée... kinda). La rousse borgne réveilla le Shinigami à l'aide de son quotidien "rôt de victoire" qu'elle exerçait après chaque repas après le travail, et qui avait de quoi attirer l'attention d'un stade de foot tellement sa sonorité peut être HQ. Levant son unique oeil vers son patron, la chinoise posa la seule question qui lui vint en tête.

- ..Tu manges pas tes frites?
- ...
- Cool !

Il ne lui aura pas fallu plus de deux point une seconde pour lui soutirer son plat. Un geste si rapide et magnifique qu'on aurait cru que le bac de frites s'était téléporté comme dans un jeu des Elder Scrolls. Finissant de boire son cola, Liliha relança le sujet du moment, et Caleb et Kagura ne mirent pas très longtemps avant de mordre à l'hameçon et continuer d'en parler comme deux commères et un compère.

- J'trouve ça mignon moi. Il est moche et repoussant et débile, et elle est belle et vivante et riche. ça ne peut pas être l'argent en plus, Butcher et pauvre pas vrai-skaa?
- La dernière fois que je suis passé à la base il était en train de tricoter une chaise avec une batte et un ballais à chiottes. Ouais, je crois qu'il a pas beaucoup d'argent.
- Pourquoi tu voudrais aller avec un mec s'il est pauvre-aru? Nah! elle a flashé dessus, elle doit être un peu tarée.
- Les célébrités ont souvent un grain. Mais ils sont mignons tout les deux nan? il était tout gêné! 
- M'avait l'air plutôt normal. Il a pas bougé, mode légume, comme d'hab.
- Hey hey hey hey hey hey......

Tyzy penchait la tête en arrière; ses cheveux recouvrant ses yeux alors qu'un sourire malsain, dépourvu de toutes lueurs d'espoirs en l'humanité, faisait son apparition sur ses lèvres. Son pied tapait sur le sol nerveusement comme un addict à la cafféine alors qu'il faisait crisser ses ongles sur le plateau du fast-food. Il allait perdre la boule, inévitablement. Baissant d'un seul coup la tête, il adressa à ses trois collègues la face du désespoir ultime, le visage d'un homme fou naissant.

- Vous foutez pas d'ma gueule hahahahahaha.... ce truc.. peut pas avoir ça. J...J...Naaaaahhh! C'est des conneries! Conneries! les Star aiment faire paraître des trucs et n'importe quoi et et et et...soyez sérieux! ce truc ne parle pas! il sert qu'à découper les gens en morceaux! il pue comme le parc où Sadaharu va déféquer! y'a pas moyen que ce mec..que ce truc...Hahahahahahaha....hhahahhahahahaha....hahahaha...
- Ne me dis pas que t'es jaloux de Butcher...Tu nous as nous!

Caleb, Kagura et Liliha firent la même tête stupide en même temps, en regardant le désespéré et quasi-suicidaire leader des Freelancers qui les fixa un long moment avant de se lever de table sans même avoir touché à son assiette et commença à courir dans la direction de la sortie en poussant des hurlements et en défonçant la porte. Les trois Freelancers restants restèrent à leur table et se regardèrent les uns les autres avant de parler sérieusement de la situation. L'albinos posa son coude sur la table et sa main dans sa paume, regardant tour à tour les deux filles.

- Mais je suis d'accord, c'est un peu bizarre. Hier encore Butch n'était qu'un gamin stupide qui apprend à faire du piano avec une enclume et aujourd'hui on dirait un businessman italien avec un sac-en-papier sur la tête. Il a prévenu personne.. peut-être qu'Yzyt sait quelque chose?
- On a pas que ça à foutre. Mais Tyz va définitivement péter une pile si on apprends pas ce qu'il se passe...p'tet que ça le calmera un peu s'il sait le pourquoi du comment?
- Je propose qu'on achète un voilier.
- Pourquoi on achèterais un voilier?
- "Pourquoi"!?...mais voyons! ça coule de sour---

Malheureusement les paroles de Caleb s'évanouirent dans le creux de la table, là où sa bouche fut écrasée sous le coup de poing de Kagura qui n'avait visiblement pas supporté la blague pourrie et s'est sentie obligée de réagir immédiatement avant que les choses ne tournent mal. Caleb K.O, les deux filles se regardèrent l'une l'autre et commencèrent à élaborer des théories complexes. La discussion dura deux longues heures... deux longues heures qui changèrent le destin de cette ville. 

Lorsque Kagura, Caleb et Liliha sortirent du fastfood avec l'estomac bien rempli et un bleu à la joue pour l'un d'entre eux; ils firent face à une Death City.. euphorique. La rue était pleine de guirlandes, orchestres, gens, ballons, copies de l'epic sax guy et voitures d'escorte partout. L'allée des noyés était devenue une véritable salle de fête en plein air; et tout ça s'était placé en seulement deux heures d'absentéisme hors-écran. L'albinos ne put s'empêcher de laisser s'échapper un petit sifflement impressionné alors qu'il avançait en même temps que les deux filles émerveillées vers le milieu de la foule. On pouvait reconnaître beaucoup de visages heureux mais confus et perplexes... l'un d'eux était celui de Maka, adossée à un mur, qui applaudissait en même temps que tout les autres tout en ayant l'air affreusement sceptique sur ce qu'elle voyait. Kagura et Liliha s'approchèrent d'elle, l'Albinos restant en retrait et regardant à droite et à gauche pour essayer de chercher Tyzy dans toute cette foule, là où il était fort probable qu'il soit. La blonde aux couettes fit les deux filles arriver et leur adressa un sourire en s'approchant d'elles, les mains dans les poches de sa veste , tenant entre ses dents un pocky.

- C'est vraiment particulier comme ambiance pas vrai? ils ont demandé à Soul de jouer un peu de piano pour la fête. Vous êtes venues regarder?
- On cherche Tyzy, il a pété un câble. On a peur qu'il fasse des bêtises.
- Il avait l'air très blessé-ssu...
- ....Ah..Mais... vraiment...

La blonde tournait les yeux vers le fin fond de la foule; là où se trouvait une gigantesque estrade où se tenaient les deux mariés, assis à une table d'honneur avec les parents de la mariée et les autres membres des Gears qui ... étaient là comme "famille représentative" de l'énorme sac de viande périmée. Maka regardait dans cette direction avec les sourcils froncés, croisant les bras en penchant légèrement la tête sur le côté. L'air sympathique dans sa voix n'avait pas changé, mais elle sonnait un peu gênée et dérangée par la situation.

- Je me demandes sérieusement ce qu'il se passe. Butcher n'a pas l'air du style romantique, et même s'il l'était, avec son apparence ça me paraît assez ... compromis.
- Il a dit la même chose avant de perdre la raison. Faudrait pas que ça t'arrive aussi-aru!
- P-Pas moyen! je reste en retrait de toutes façons. Je suis juste venue m'assurer que rien ne se passe mal. Je vais chercher Tyzy moi aussi, je vous appelle si je le trouve avant vous, ok?
- Il va pas être difficile à trouver. Il hurlait comme un condamné dans une prison quand il est parti.

Sur ces mots, les trois filles se séparèrent dans la foule. Caleb errait quand à lui tout seul près des buffets où il n'y avait... rien du tout. Toute la bouffe avait été pillée comme si des pirates avaient fait irruption dans la fête et avaient décidé de s'approprier tout les vivres. Un peu déçu, l'alibnos renfonça ses mains dans ses poches et s'adossa à une table, tournant les yeux vers l'estrade blanche où il aperçu Butcher assis sur deux chaises qu'ils avaient manifestement découpés et solidifiées avec des briques d'or pour le faire tenir. De toutes évidences, l'un des deux partis était riche, mais c'était plutôt la famille de la mariée qui devait l'être. Il pouvait déjà voir de là Yzyt en robe en train de pleurer comme une gamine; Maze aspirer toute la bouffe sur la table en ouvrant la bouche en mode aspirateur, ou encore Alice qui se jette sur Maze et commence à l'asséner de coups de poings dans le ventre en espérant lui faire recracher ce qu'elle lui avait pris. L'albinos détourna les yeux après avoir rit un petit coup, et retira ses mains de ses poches pour mettre ses écouteurs.. bizarrement les paroles de sa musique allaient très bien avec les lèvres d'un type encapuchonné qui avait l'air particulièrement flippant au loin. La musique s'appelait "Red Wedding" et avait un style de Metal Médiéval ou quelque chose dans le style.

Liliha cherchait le Shinigami fou en liberté de son côté également, mais elle n'avait pas plus de chances dans ses recherches que les deux autres. Elle s'était pourtant rapidement retrouvée à être la plus près des mariés : elle avait passé les barrières de sécurité sans problèmes et n'était qu'un fantôme aux yeux des gardes du corps qui semblaient particulièrement sérieux dans leur travail. Surtout Stephen qui regardait absolument partout... sérieusement partout : il tournait sur ses talons à 360° et pivotait sur place sans faire de saut cette fois... lentement mais sûrement. Telle une sentinelle-ballerine-yamakasi dans les jeux de Zelda. S'accroupissant pour mieux se fondre dans le décors; tout ce qui était visible de la blonde aux yeux rouges, c'était son "antenne" sur sa tête qui gigotait dans tout les sens; et ce jusqu'à ce qu'elle parvienne à aller derrière l'estrade. Tyzy avait pété les plombs, aussi les chances de le retrouver près des mariés à organiser un coup foireux étaient plutôt élevées. Elle s'attendait à voir le Shinigami... mais s'adossant à un pilier pour ne pas être vu, elle fit une découverte plus intéressante que retrouver un zombie grosbill avec une psychologie instable et un quotien criminel assez élevé pour qu'on puisse lui blaster la tronche avec un Dominator (même si ça ne l'arrêterait pas) Il y avait derrière l'estrade un groupe de personnes en costumes noirs; tous avec un air extrêmement italien. Elle tendit l'oreille discrètement.

Mafieu A - Don. Je pense qu'il ferait l'affaire, c'est une brute comme on en a toujours cherché dans la famille.
Don - Je vous fais confiance. Joulietta a intérêt à continouer à faire ce qu'elle fait jusqu'à ce que votre ... "Science" soit au point. Avec les celloules de ce gros bidoule, on aura aucun problèmes. 
Mafieu A - Mais ça n'aurait pas été mieux de simplement l'enlever et ... pourquoi faire une cérémonie de mariage?
Don - On a besoin d'argent pour le développement de la machine. Tant que personne ne fous la merde à ce mariage, tout ira comme sur des roulettes.
Mafieu A - Aucun problème, je me suis assuré que la sécurité est à sa place. J'ai fais paraître ce mariage totalement normal; j'ai même employé un musicien de rue.
Mafieu B - Don, à quoi sert cette machine déjà?

Liliha restait fidèle à son post, tendant l'oreille comme une espionne. Son ouïe était particulièrement bien développé et à cette distance elle n'avait aucun mal à comprendre ce que l'italien grassouillet déblatérait. Au fil des paroles de l'homme, le visage de la Nekomata se changeait en une mine de plus en plus paniquée.

•••

à suivre dans la partie 2

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Féminin
Messages : 37

Feuille de personnage
Expérience :
3500/3500  (3500/3500)
Points Job:
0/0  (0/0)




MessageSujet: Re: SEC Shenanigans #2 ↭ "Juliette et Butcher" Mer 18 Juin - 14:42

Précédemment dans Soul Eater Crysis :

- John! pourquoi tu me quittes!? Je croyais que notre amour était carpette!
- Je... je n'ai pas eut le choix... le chien m'a dit de le faire.
- shibe
- OH NON! LE CAKE EST EN FEU! JE NE PEUX PLUS ÊTRE MARIÉE!
- SACRIFIEZ L'ENFANT-TAUPE AU NOM DE SATAN!

•••

Bien, ce trailer n'était pas particulièrement épique et en réalité il n'appartient même pas à notre série mais passons. Les choses commençaient à être de plus en plus bizarres sur la place des noyés, là où on pouvait pourtant entendre un flot de paroles incessantes sur un pseudo-nouveau-couple heureux de la part des invités qui semblaient n'avoir que ce mot à la bouche comme s'ils avaient été lobotomisés pour devenir des vendeurs de chez Ikea. Il faut dire qu'il y avait de quoi trouver ça révoltant sur quelques points, mais personne n'avait vraiment l'air "normal" dans cette assemblée; c'est comme si personne ne remarquait que le mari était une montagne de maladies plus destructrices que celles à qui on ne doit pas donner de noms. "Personne".. pas réellement. Quelqu'un dans la foule regardait l'estrade avec un sourire malsain, drapé dans une longue cape, son visage caché par sa capuche ne laissait entrevoir que le sourire d'un homme fou égaré de toutes raisons. Il semblait cacher quelque chose sous cette cape alors qu'il progressait doucement mais sûrement vers l'estrade en faisant attention à ne pas attirer l'attention; car évidemment, quand vous marchez en plein milieu d'une foule, il y a cet espèce d'halo grisonnant qui vous indique que vous êtes invisibles et que vous ne pouvez pas vous faire attraper! Et c'est pour cette raison que l'homme mystérieux passa à côté de quelques pouffiasses ganguro de 16 à 17 ans et jeta un flot de pièces par terre en espérant attirer leur compagnie pour continuer son Stealth Mode.. ce qui ne marcha pas réellement : elles lui lancèrent toutes des claques dans la gueule avant de ramasser les pièces PUIS de se tirer. Pas de chances pour lui, il allait devoir faire du parkour. Enfin c'est sûrement ce qu'il aurait fait s'il n'était pas une feignasse du pire nom. L'homme soupira, haussa les épaules et tenta de trouver un autre chemin à travers la foule en commençant à rire comme un abruti.

Soudainement, l'attention fut accaparée par le fin fond de la rue populaire de Death City où les gens se levèrent de leurs chaises, tournèrent leurs regards vers le récent couple heureux et prirent un tas de clichés : l'homme baraqué et puant s'était mis debout : il était tellement grand qu'on ne voyait même plus sa "tête" sous le parasol positionné sur l'estrade. On pouvait néanmoins voir cet énorme corps, raide, tenant entre ses doigts un verre de vin qui paraissait tellement minuscule. La mariée tournait le regard vers l'heureux du jour qui se vit remettre un micro entre ses mains (ou plutôt entre son indexe et son pouce) apparemment pour "porter un toast" d'après ce qu'avait dit l'hôte chargé d'animer la soirée. Plus personne ne faisait attention à quoi que ce soit d'autre que ça, après tout, ils n'avaient pas réellement d'autres choix: c'est la première fois qu'on voyait ce truc faire un mouvement depuis deux heures, c'était déjà un très grand effort de procédure cérébrale. Le silence se créa.. le silence ... le silence... et le silence. Il avait bien le micro positionné devant son énorme sac-à-patate, mais il ne parlait pas. Tout ce qu'il faisait c'était se tenir devant la foule en tenant un verre de vin sur le point d'éclater entre ses doigts et le micro qui avait du mal à tenir correctement. Yzyt tourna la tête vers lui et tapa dans ses mains pour le "réveiller". après ce long temps de réaction qui aurait largement pu justifier une page de pub, le gros bidule s'exprima par ses paroles romantiques, pleines d'amour et de poésie.

- Gnnnnrarrrkkk GRRRMMMLL....GGRLLLM.

S'en suivit un tonnerre d'applaudissements; des cris de fangirls séduites par cette douce attention qu'il portait à sa bien-aimée. Du moins...c'est la traduction qu'elles en faisaient. Les Gears applaudissaient en lâchant des larmes (ou de l'huile, pour la robotte); tandis que la famille de la fille (qui se constituait essentiellement d'hommes moustachus qui portaient des tuxedos et des haut-de-forme; avec une fleur dans la poche) se contentèrent d'applaudir sans même porter un quelconque regard au gros bidule. Soul, de son côté, trifouillait les feuilles de partition en ayant manifestement beaucoup de mal. Se grattant les cheveux, réfléchissant et réfléchissant... il finis par abandonner.

- C'EST UNE FEUILLE DE RESTAU' ITALIEN, PAS DES PARTITIONS ! RARHNFGH!
- 'Sup, t'as un problème?
- Oh, Salut Kagura. Ces gars m'ont appelé pour leur jouer un morceau mais les feuilles sont...'fin..

La rousse était apparue là de nulle-part. Elle se pencha en avant vers le piano et attrapa lesdites "Partitions" et commença à les examiner très minutieusement en fronçant les sourcils. Soul pouvait maintenant admirer avec toute son attention la délirante face de tryhard de la chinoise qu'il avait l'air de faire son possible pour comprendre de quoi il s'agissait. Et après une très minutieuse inspection, elle déclara en tendant le menu-du-jour du restau italien du coin de la rue :

- ...C'est du Mozart!
- C'est MOZARELLA! Rah, ça me gave, j'arrête là pour aujourd'hui, ils trouverons un autre musicien.

L'albinos aux dents pointues se leva en se grattant les cheveux, commençant à marcher vers les escaliers descendants de l'estrade. Laissant Kagura sur place, il progressa dans les escaliers et commença à s'en aller jusqu'à ce qu'il ne remarque un type atrocement suspect qui n'essayait même pas de se fondre dans le décors : en fait tout ce qu'il faisait c'était jeter des pièces dans la foule comme un crétin en espérant qu'ils fonctionnent comme la mécanique de jeu d'un produit d'ubishit. Le pire était peut-être que son costume ne laissait de doutes façons aucun doutes sur son personnage : les sutures le trahissaient, son air de crétin le trahissait, et sa façon désespérée de croire que les gens fonctionnent tous de la même façon le trahissait également. Soul soupira, s'approcha du "mystérieux personnage" et posa sa main sur son épaule.

- ...Hey Tyzy?
- No es connaisson aucuno tyji, mistakes you make alibifag. Wish wish, ouste, me crazy me souloud.
- ... Pardon, j'ai du me tromper de personne.
- Rincipe Rhabibou! RRRRRRRINCIPE RRRRHABIBOU. RHHHHH RHHHHH rHHHHHHZUSRHAYHFYE
- O-Ok, Ok.

Soul s'éloigna tout doucement sans faire de geste brusques après avoir vu le Leader des Freelancers faire des mouvements bizarres avec ses bras, comme s'il tentait de prendre des poses de Karatéka ivre ou quelque chose comme ça. Le pauvre musicien avait vu trop de bizarreries pour aujourd'hui et n'avait pas réellement d'autres choix que quitter la scène pour ne pas finir aussi taré que tout les autres. Laissant seul ce mystérieux personnage qui n'est absolument pas Tyzy ou quoi que ce soit; ce dernier regarda par dessus son épaule pour voir s'il était bien seul désormais, et commença à avancer, portant entre ses bras un tas de "trucs" qu'on ne saurait vraiment identifier dans l'obscurité produite par les parasols juste au dessus de sa tête. Toujours est-t-il qu'il riait comme un dément et sans la moindre discrétion.. comme quoi les mafieux à l'autre bout devaient être sourds, aveugles et stupides. Cependant.. les choses ne se passèrent pas aussi bien que Soul l'espérait. Lui qui pensait pouvoir tout simplement quitter la scène, il se vit assez rapidement encerclé par dix mafieux dans la ruelle d'à côté. Les types avaient tous le même visage, tous les mêmes lunettes de soleil et tous la même coupe ridicule.

- ....euh... Team Rocket?

Les deux mafiosio se regardèrent les uns les autres et commencèrent à parler avec un très fort accent allemand; et des paroles hachurées entre l'anglais mal prononcé et quelques paroles du pays des films de course poursuite et de David Haseloff.

- Diz albifag will play for zi führer! play ! play for zi führer!
- Mais on ne m'a même pas donné de partitio----
- GEFAHR! SCHLAGEN DIE! SCHLAGEEEENNNNNN!!

Il n'eut pas réellement réalisé ce qu'il venait de se passer mais le voila maintenant genoux contre le sol, avec une très forte douleur derrière les mollets. Deux mafieux derrière lui lui avaient fauché les jambes et un autre lui avait lancé un coup contre le crâne. Deux autres pointèrent des kalashnikovs dans sa direction alors qu'ils étaient en train de chanter l'hymne nationale de l’Allemagne sans réelles raisons.

- MAIS POURQUOI VOUS ME FRAPPEZ
- YA WILL PLAY FOR ZI FÜHRER ! AND THE PLAN WILL BI PERFECT! HEIL ZI FÜHRER, DEATH TO AMERIKA!
- M...E...A-eu-hein?...é-écoutez, pas la peine de s'énerver. Filez moi les partitions e---
- WILL NOT NEGOCIATE , MEISTERN SIE DIE ALBINO!! YATAAAAAA!

Et c'est en hurlant comme Kenshiro que le mafieu du milieu lança un coup de pied dans la face de la Death Scythe qui fit un vol au ralenti; son grognement de douleur se répétant dans un écho digne d'un Street Fighter alors que sa barre de vie tombait à zéro et qu'un H.U.D "K.O!" faisait son apparition sur l'écran et que le mafieux commençait à adopter une stance de combat. ça n'avait aucun sens, ça n'avait pas besoin d'avoir de sens de toutes façons. Néanmoins l'un des mafieux fit remarquer à son collège que si le musicien était K.O il serait difficile pour lui de jouer....C'est ainsi que Soul se retrouva devant le piano, la face écrasée contre les clés de l'instrument; ce dernier émettant tout le temps la même note que personne ne semblait remarquer de toutes façons puisque le vacarme dans la foule était trop assourdissant pour qu'on entende la "musique". Tout ça avait été fait pour rien depuis le début, pauvre Soul.

Pour des raisons pas très claires, Absolument-pas-Tyzy se trouvait maintenant à croupis sur une gargouille décorative juste au dessus de l'estrade, sur un toît. C'était stupide et dangereux mais il avait l'air hyper classe avec son drap de lit qui flotte au vent et ses yeux dorés qui brillaient sous l'obscurité de sa capuche. Derrière-lui, sur le toît, se trouvait un homme à moustache et lunettes qui ressemblait à un policier, ou un inspecteur, ou un shérif, ou n'importe quel personnage secondaire d'un Batman. Allumant sa cigarette, il tournait les yeux vers le cinglé et son drap pokémon.

- Cette ville a changé.. elle a besoin d'un héros. Ce mariage a besoin d'un héros. Mais pas le héros dont elle a besoin, mais celui qu'elle mérite. On se connait depuis des années maintenant... peut être que j'aurais du t'en empêcher depuis le départ. Bat---...eh...

Le type à moustache se pencha en avant pour regarder le type à capuche et constata qu'il s'était planté de gargouille, et de maniaque aussi. Il haussa les épaules, fit quelques pas vers l'autre gargouille où se trouvait un type vêtu de latex noir et d'une tenue de dominateur avec un logo de chauve-souris sur sa poitrine; et il répéta exactement le même texte. Absolument-pas-Tyzy ignora tout simplement ce qu'il venait de se passer et répéta une fois de plus dans sa tête son plan. Ses yeux tournaient vers plusieurs endroits stratégiques de l'allée des noyés: il pouvait de là voir Maka, Caleb, Charlie, Kagura...et ses deux cibles : la mariée et le mari. Riant comme un crétin, il s'apprêtait à faire son coup.

Dans la foule se tortillait dans tout les sens un épis blond qui semblait chercher quelque chose; mais il fallait baisser un peu la tête pour voir à qui il appartenait: après tout, Liliha était tellement petite sous cette forme qu'il était compliqué de la remarquer dans cette vague de reporters qui avaient plus ou moins tous la carrure et le style vestimentaire d'un Joestar. Elle semblait alarmée, pressée, paniquée, et on lui avait offert des chewing-gums gratuitement sur le trajet. Elle devait rejoindre quelqu'un au plus vite, n'importe qui, les alerter de la situation, de ce qu'elle avait entendu et surtout elle devait se débarrasser de tout ces paquets de chewing-gums qu'elle tenait dans ses bras et qu'elle n'avait pas envie de jeter par terre. Après avoir paniqué bien comme il faut, elle tomba sur une silhouette familière : un type en costard blanc rapiécé, boulon dans la tête, verre de vin à la main et couteau enfoncé dans le poignet d'un type qu'elle ne connaissait même pas et qui semblait évanouit sur la table; l'autre main du professeur cinglé dessinant des marques sur la peau du type pour préparer "quelque chose". Liliha s'arrêta, essoufflée, et leva les yeux vers le grand type aux cheveux gris qui la regarda à son tour.

- Stein ! i-i ----i!
- Du calme, du calme. Expliques moi lentement, reprends ta respiration et ré-explique ça trèèèèèès lentement pendant que je me prépare à cette dissection publique, première de son genre.

La blonde fermas les yeux, ouvrit grand la bouche, inspira profondément puis expira en laissant tomber par terre tout ses paquets de chewing-gum. Lorsqu'elle rouvrit les yeux, Stein était déjà en train d'aligner ses scalpels sur la table à manger qui s'était mystérieusement changée en table d'opération avec une nappe.

-Tyzyàpétélesplombsonnesaitpasoùilesty'adesmafieuxpartoutdanslavillecemariagen'estqu'unprétextepourréunirdel'argent
etutiliserbutcherpourcréerunpuissantetmaléfiqueproduitcapablededécaperlemondeentieretplusencore
etcetypebizarrem'afilédeschewing-gumsest-cequetuenveuxun!? ....huuuu...
- Hu-uh. Tu peux me passer le ciseau à ta droite? merci.

Oui bon il ne fallait pas espérer que le scientifique fou écoutes toute cette histoire; même si elle l'avait répété à vitesse humaine. En effet il était trop occupé à entailler le poignet de ce type pendant que la blonde lui passait les ciseaux et que certains invités du mariage commençaient à se tirer pour ne pas vomir devant tout le monde. Le type que Stein était en train "d'opérer" à la lumière du jour se mit à hurler. Le prof maniaque de Shibusen le regarda avec un air à glacer le sang.

- Non Bob, si tu commences à crier les choses vont vraiment devenir très compliquées, et tâchées. Shhhht... tout va bien. touuuuut va bien.
- GYAAAHHHHHHH!!
- Liliha, calmes-le.
- YES SIR.

C'est en remplissant la bouche du pauvre Bob de chewing-gums étalés par terre et ayant dépassé la légendaire règle des trois secondes; que Liliha répéta calmement tout ce qu'elle venait de dire au professeur qui semblait l'avoir écouté cette fois, tout en continuant d'observer les intérieurs du bras du type qui était maintenant en train de s'étouffer avec une mixture de bonbon et de dessous-de-chaussure d'une bonne centaine de personnes. Le professeur de Shibusen posa son scalpel et se retourna vers la blonde, tournant les yeux vers l'estrade où Butcher semblait ..."discuter" avec la mariée qui riait comme une abrutie à tout ses grognements qui ressemblaient plus à des supplications d'achèvement que des blagues devant la machine à café. Stein avait déjà l'air un peu plus sérieux quand il reporta à nouveau son regard vers la quatrième Freelancer qui semblait particulièrement inquiète.

- Un produit pour "décaper" le monde en utilisant les cellules de Butcher? Je suis scientifique et j'ai moi-même du mal à comprendre ce que tu veux dire par là.
- J'ai pas réellement compris non-plus mais c'est mots-pour-mots ce qu'ils ont dit! Ils sont en train de piller les banques de Death City pendant que toute l'attention est concentrée ici, et ils veulent enlever Butcher pour faire un truc avec son ADN!  Leur opération commence dans dix minutes, quand tout les invités seront là!
- ...C'est fâcheux. On devrait prévenir la DCPD. Où est Steph?
- Introuvable!

En réalité le policier marchait juste derrière eux, à la recherche de ses lunettes qu'il avait perdu dans la foule. Mais comme tout ce que les gens voyaient, c'était que Barry le mannequin assistait au mariage; ça ne rendait pas la reconnaissance de la partie perdue de son âme plus évidente. Stein grinça des dents et croisa les bras.

- C'est le pire timing possible.
- Comment ça?
- Regarde bien.

La blonde pivota sur elle-même pour suivre le regard de Stein. C'était effectivement le pire scénario possible : les gens commençaient à se réunir en masse près de l'estrade et commencèrent à danser. C'était une tradition dans les mariages que de faire jouer de la musique avec deux mafieux tapant la tête d'un albinos sur les touches d'un piano; pendant que les invités du mariage se joignent à des pas de dance romantiques. On pouvait entendre les mafieux au loin parler un peu au dessus du son amplifié du piano avec des "Tu vois je t'avais dis qu'il pouvais toujours jouer!" - "NIZE" et autres. La blonde grinça des dents : il n'y avait manifestement plus de place pour les recherches, avec toute cette foule, trouver Tyzy ou Stephen s'avérerait être le pire calvaire possible. Caleb, Kagura et Maka demeuraient également introuvables; et Liliha était maintenant toute seule avec le professeur dans cette foule de gens qu'elle ne connaissait pas. Elle n'aurait pas vraiment d'autres choix qu'infiltrer la piste de dance pour améliorer ses chances de recherche mais... elle restait tout simplement plantée là, rouge comme une tomate et tremblante. Le professeur tourna les yeux vers elle après avoir coupé une veine du pauvre type agonisant et s'étouffant avec son chewing-gum qui émettait un tas de bulles de chewing-gum mélangées à la saleté.

- Qu'est-ce qu'il t'arrive, tu ne vas pas les chercher?
- J-J-Je fais qu-quoi si u-un m-mec m'm'invite à d-d-danser?...

Stein leva les yeux vers la blonde. Il avait un air si blasé qu'on aurait sérieusement pu se questionner sur les liens de parenté entre Tyzy et lui. Même l'air était pareil, la réplique d'enfoiré également.

- T'inquiète, t'es hors-course.
- Hi-Hidoi-ssu...

SHOTS FIRED. La blonde resta planté là, blanche comme un linge, abattue et commença à se retourner en marchant vers la foule pendant que Stein reprenait ses activités de découpage et collage, bientôt rejoins par Faust, Medusa et sa fille qui s'installèrent autour de la table avec un jeu de dé, comme s'ils jouaient à Docteur Maboule... la version psychopathe.

De son côté, Maka avait eut l'intelligence de chercher dans les hauteurs de la ville pour avoir une meilleure vue. Sautant de balcons en balcons en tournant la tête à gauche et à droite dans l'espoir de voir un type suspect sur le point de casser sa dernière corde de sanité; elle posa sa main contre son front comme une sorte de visière pour mieux voir à travers les rayons d'un soleil qui se faisait extrêmement brillant et lourd. Malheureusement elle n'eut pas réellement de succès dans ses recherches, et elle finis par simplement faire une pause en s'asseyant sur le rebord d'une grille, soupirante et laissant ses yeux dériver sur la foule en regardant les couples danser. Elle eut l'air soudainement déprimée, penchant sa tête sur le côté, plissant les yeux et retroussant les lèvres alors qu'elle regardait avec jalousie cette bande de gens heureux; elle laissa son esprit imaginer des trucs.. qu'elle s'arrêta immédiatement d'imaginer en se lançant des claques sur les joues, un peu rouge. Sa reprise de conscience faillit la faire tomber de son perchoir, mais ce soudain déséquilibre lui permis s'entendre des paroles intéressantes par deux habitants du building qui parlaient sur le balcon du dessous et observaient le mariage de haut.

- Ce type est rentré par la porte de l'appart, tête la première, il fait une roulade, marché sur ma table et a fait un espèce de truc comme dans les films pour monter sur le toît du dessus. Il avait un drap de lit autour de lui et il riait pour rien.
- Woaw.
- Je sais pas pourquoi, il a jeté des pièces tout le long du chemin , il attendait qu'on les ramasse.. quand il a vu que ça marchait pas, il a pris la fuite en hurlant des trucs en arabe.
*....ça ressemble à Tyzy.*
- Et juste après, un autre type a fait la même chose, sauf qu'il était habillé en latex moulant et il ressemblait à une chauve-souris. Même scénario, roulade, monte sur la table, jette des pièces, hurle des trucs en arabe et se met à fuir.
* ....attend, quoi?!*
- Et puis un troisième. On aurait dit un inspecteur : moustache, lunettes, imperméable.. même scénario, roulade, monte sur la table, jette des pièces et hurle des trucs en finlandais.
*....je...euh...ok.*

Maka était un peu troublée par les deux dernières informations, mais elle tenta de les chasser de sa tête pour mieux se concentrer sur ce qu'elle recherchait vraiment : Tyzy était ici il n'y a pas longtemps, aussi il devait sûrement être encore relativement près de la dernière position, si son but était de gâcher la fête ou quelque chose comme ça. La blonde se jeta du balcon vers le toît supérieur et commença à courir le long, tournant la tête vers la foule où elle chercha un "abruti en cape pokémon"... elle ne fut pas déçue de le remarquer immédiatement, en train de danser extrêmement près de l'estrade, mains dans la mains avec une personne. Cette vision lui provoqua une expression colérique.. jusqu'à ce qu'elle ne voit qu'il ne dansait avec personne d'autre que son "bro". Tout les deux dansaient un slow comme deux canards alcooliques sous méthamphétamines. Blasée, Maka sortit son téléphone et composa le numéro de Kagura; celle-ci avait tout simplement abandonné les recherches et s'était ruée aux côtés d'Alice, près du nouveau buffet où elles étaient toutes les deux responsables de la disparition de la bouffe.

- J'ai...retrouvé Tyzy, je crois. Et Caleb aussi , si c'est important.
- *crunch crunch* Mhhh t'es chure que ch'est eux?

Maka baissa les yeux avec son air dépité. Ils étaient les deux seuls cons en train de pratiquer une danse différente des autres, et aussi les deux seuls cons à chanter pendant qu'ils le faisaient. On pouvait les entendre hurler comme des attardés "OOOOH OUIII YOUPIIIII! DANSONS LA CARIOOOOCAAAAA! C'est bieeeeen! faisez tous comme moiiii!".

- ...Aucun doute là-dessus, c'est les vrais. ils sont à nous. Mais je crois qu'on arrive trop tard.. si Tyzy s'est éloigné de l'estrade ça veut sûrement dire qu'il a déjà fait ce qu'il voulait faire.
- *munch munch* Qu'est-che que tchu veut dire par là? mhhnn...
- J'en sais rien, franchement, on peut s'attendre à tout. J'ai surtout l'impression que Caleb l'aide dans ses conneries qu'autre chose. Regardes-le, il a déjà un bonnet Pikachu...et Tyzy a retiré sa .."capuche". Il faut que j'aille voir ce qu'il se passe derrière l'estrade, j'ai un mauvais pressentiment. ça et... Soul ne joue pas plus mal que d'habitude!?
- il joue du Mozarella-aru!
- ....euh... ah? p-peut être...? En tout cas j'y vais. Préviens Liliha pour moi s'il te plait.
- Roger!

La blonde aux couettes rangea son téléphone dans la poche de sa veste et s'approcha du rebord du toit, baissant les yeux vers les deux Meisters attardés qui se tapaient une chorégraphie de Dirty Dancing cette fois, et elle fut assez dégoûtée de constater comme Caleb faisait une bonne partenaire de dance. Elle passa sa main sur son visage avec l'air profondément blasée.

- Peut-être que je devrais aller leur parler avant...

Reprenant ses esprits, elle se lança par dessus la rambarde et glissa le long du poteau pour atterrir au milieu de la foule dansante, commençant à piquer un sprint au milieu de la foule pour se faire une place parmi la foule de gens qui dansaient sur un slow... pour le moins massacré, vu que ça ressemblait plus à un gosse qui tapait sur un xylophone qu'une prestation au piano. Le sang se répandait sur les touches de piano alors que la tête de Soul était compressée et compressée sur les touches qui émettaient un son atroce. (pour des raisons X ou Y les gens avaient l'air de ne pas y prêter attention) Pour finalement atterrir devant Tyzy et Caleb qui en étaient maintenant rendu à Pulp Fiction. Pour les sortir de leur délire, elle hurla leurs deux prénoms assez forts pour qu'ils l'entendent et ne s'arrêtent. Lorsque Caleb entendis son prénom, il paniqua, fit un saut arrière, sortit un bâton de dynamite de sa veste et hurla comme un dément.

- VOUS NE M'ATTRAPEREZ JAMAIS VIVANT! ZBLAAAAAAAAAAAAAAAAAAAHHHHH!

et s'enfuit pour des raisons qu'elle ne comprenait pas vraiment. Caleb avait disparu dans la foule, armé, dangereux et stupide. Maka ne chercha pas à comprendre ce qu'il venait de se passer; elle reporta tout simplement immédiatement son attention vers le Shinigami psychotique qui portait un drap pokémon autour de son cou. Il ne la regardait pas, il regardait quelque part dans la foule, son regard perdu dans le néant. La blonde s'approcha doucement sans faire de gestes brusques.

- Euh... Tyz?... tu vas bien?...
- ....Ouais. Je vais très bien.

Il pencha la tête en arrière, regardant le ciel bleuté. Un sourire démoniaque se formant sur ses lèvres.

- Est-ce que tu sens cette odeur Maka?
- ...Oui, ça sent le barbecue.
- Exact. C'est l'odeur de la vérité.
- Le ...barbecue est la vérité?
- Précisément! 

Le Meister commença à rire, baissant la tête et commençant à marcher vers la blonde. Il attrapa son poignet d'une main et passa son autre main derrière son dos pour la rapprocher de lui. Tel un sadique conspirateur manipulateur d'émotions et revêteur de draps pokémons très swag, le zombie regarda droit dans les yeux une Maka extrêmement gênée qui n'arrivait pas à faire le moindre geste, elle ne pouvait qu'écouter le Shinigami déblatérer des conneries à la seconde.

- Ils m'ont tous pris pour un fou mais j'avais raison depuis le début. Je vais leur montrer, je vais tous leur montrer d'ici quelques minutes que c'était EUX les fous! pas moi! hahahaha, c'est si bon d'avoir raison. Je suis tellement bien là, tellement, tellement bieeeeen...
- Fufufufu M-Moi aus...attend c'est pas la question là, qu'est-ce qu'il va se passer dans dix minutes!?

Le Meister s'arrêta de parler, son sourire disparut. Il se contenta de regarder la blonde fixement sans dire un mot. Il tourna les yeux à droite, puis à gauche, avant de reporter son regard sur la blonde à nouveau; un nouveau petite sourire naissant sur ses lèvres.

- Shhhht.... C'est rien.
- ...Tu ressemble sérieusement à Stein là.
- Dansons Maka, dansons. La victoire, contemplons la victoire à deux! Reste près de moi pendant ces dix minutes avant la tempête. Dansons comme si c'était notre dernière journée ensemble! HEIN MAKA!
- J-Je e-eh A-Attend!! TYZ---

Bon, il avait définitivement laissé ses nerfs au placard. La blonde venait juste de recracher son âme à force de rougir comme une pivoine et faire de son mieux pour suivre les pas de dance du Shinigami taré. Dix minutes... dix minutes et il se passerait quelque chose de terrible, quelque chose que la blonde ne serait sûrement plus là pour voir vu dans quel état elle se trouvait dans l'instant. Soul, éliminé, Maka, éliminée, Caleb éliminé, Kagura éliminée, et Liliha trop lente et déprimée pour se frayer un chemin vers la foule. Avec Stephen introuvable, qui allait sauver ce mariage!? QUI!? Personne. La volonté du Shinigami du Nonsense s'avérerait être glorieuse en cette journée, car aujourd'hui était le jour où la vérité éclate, le jour où tout le monde se réunis pour tuer l'imposture et glorifier la justice! Car ce jour est la sortie en DVD de Soul Eater Crysis Saison 2! cela dit ce n'est pas une sortie officielle mais faisons comme si.

•••

J'avais prévu de terminer ça rapidement mais comme j'ai pas eut la place... à suivre dans la dernière partie!

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Féminin
Messages : 37

Feuille de personnage
Expérience :
3500/3500  (3500/3500)
Points Job:
0/0  (0/0)




MessageSujet: Re: SEC Shenanigans #2 ↭ "Juliette et Butcher" Mer 18 Juin - 20:19

Précédemment dans Soul Eater Crysis :

- La vérité est ailleurs, Jhonson. Je pense que le véritable meurtrier est... lui!
- Impossible! l'avocat Dio a bien démontré que c'était impossible!!
- MUDA DA!!
- Aurais-tu déjà oublié sa relation avec l'exécutrice!? Rien ne sépare le lien entre une femme et son tracteur!
- MONKEY NANDA YOOOOO!

•••

Death City, 17h10. La fête battait toujours son plein dans l'allée des noyés, là où des centaines de tables étaient entreposées et où tout un tas de gens fêtaient le mariage d'une célèbre star de cinéma avec un catcheur américain assez méconnu mais ayant apparemment un grand coeur. Et une très, très grosse hache. Cinq banques de Death City étaient toutes entourées par quelques voitures noires stationnant là où elles ne devraient certainement pas se trouver. Dans chacune de ses voitures on pouvait trouver un minuteur qui décomptait minutieusement les secondes jusqu'à arriver au zéro absolu. Il ne restait que trois, minuscules petites minutes avant le début des opérations et le monopole total de l'attention de la ville durant la fête. La mafia pourrait alors exercer son coup de maître et piller toutes les banques simultanément pour finalement se retirer sans même qu'on ne les soupçonne de rien avant quelques heures. Le but? il était compliqué à comprendre, et peu d'infos circulaient à ce sujet. C'était à propos de "décaper le monde"; telle était la phrase utilisée par Don Rumbel'. De nombreuses choses s'étaient passées en très peu de temps : la descente aux enfers de l'état mental du Shinigami, qui était maintenant estimé à aussi sensible que celui d'une adolescente en pleine période de menstruations; la fuite spectaculaire de Caleb et de ses dynamites; Un pervers stoppé dans une rue de la ville pour s'être exhibé devant une maternelle dans une tenue moulante en latex et en se faisant appeler Batman; et pour finir, une promotion pour tout achat de lave-vaisselle au Death Mart le plus proche jusqu'à samedi prochain. Il ne restait que deux minutes et la tension était déjà à son comble sur la place publique où les deux meilleurs Meisters de Shibusen dansaient un slow romantique.. ou presque : l'un riait comme un retard en regardant vers l'estrade pendant que l'autre faisait de son mieux pour ne pas surchauffer. De son côté, Liliha se laissait volontairement bousculer par tout le monde, sa volonté tuée par les paroles de Stein, elle se laissait tout simplement étouffer par la masse comme une protagoniste de film vore. Stephen toujours introuvable, c'était la panique chez ceux qui partageaient cette information et bien sûr personne n'était assez intelligent pour composer le numéro de la police pour qu'ils fassent quoi que ce soit. Tout ce que tout le monde pouvait faire, c'était assister à l'horreur qui allait arriver bientôt..

Une minute restante avant le coup d'envoi, que ça soit le drame que Tyzy avait préparé, ou encore le coup de la mafia... les deux événements prendraient place exactement en même temps. La mariée se retira un petit instant en s'excusant, désirant "s'en aller aux toilettes" elle laissa Butcher sur place sur ses deux chaises rapiécées. L'énorme zombie était étonnamment calme et gardait ses deux grosses paluches sur ses genoux et regardait nulle-part en particulier. Il était maintenant seul... seul et vulnérable. Il tournait la tête de temps en temps pour voir ce qu'il se passait autour de lui, mais rien de ce qu'il se passait ne semblait l'intéresser... il n'était qu'un géant dépossédé de sa fougue destructrice, un animal domestiqué qui restait sagement là en attendant le retour de sa maîtresse. Mais étais-ce vraiment le cas? peut-être, pour l'instant en tout cas. Mais derrière le géant s'approchait un silhouette.. la silhouette de quelqu'un de grand et fin; un sourire tranchant; des yeux rouges et des cheveux blancs raides. Il approchait doucement, très doucement... jetant par terre cette carotte peinte et teinte en dynamite qu'il avait utilisé pour s'enfuir tout à l'heure. Il s'approchait doucement, très doucement de Butcher. -30 secondes restantes au compteur... tout allait se jouer maintenant.

Approchant la blonde de lui et tenant sa main dans la sienne, le Shinigami se mis à chuchoter à la meister dans cette danse diabolique les fondements de son plan de ruinage de mariage. Elle levait la tête, partagée entre la gêne et l'envoûtement alors que ses oreilles restaient pendues aux lèvres vicieuses et perfides du leader calculateur de Shibusen. Un pas de danse sur le côté, il la fit tourner un petit peu avant de la rattraper en angle.

- Pour commencer je n'ai jamais dis que j'étais tout seul.
- Quelqu'un t'aide à faire ces imbécilités? qu'est-ce que tu veux au juste!?
- La vérité Maka, la vérité...
- Rahh! tu peux pas juste admettre qu'il y a des filles qui aiment des garçons... "spéciaux"!?

Il la redressa en souriant, commençant à tourner lentement avec elle; puis s'arrêta soudainement, lâchant ses mains et tournant la tête vers l'estrade. Il avait manifestement perdu son sourire dément et repris son expression habituelle. Seul un léger rictus restait présent sur son visage alors que la blonde fronçait les sourcils et attendait une réponse de sa part.

- Plus sérieusement. Butcher est manipulé. Je ne sais pas pourquoi ou comment, ni qu'est-ce que ça rapporte à l'autre famille mais.. Butcher est un ami important, bien que con et pas vraiment très tendre.
- ...Tu veux dire que vous avez fait tout ça pour lui?
- Nope, j'arrivais juste pas à admettre qu'il ai réussi à faire ça. Dans tout les cas, il n'y a qu'un seul moyen de mettre les choses au clair pas vrai?

Le Shinigami tourna les yeux vers la Meister qui lui rendit un sourire, croisant les bras.

- T'es vraiment qu'un abruti.
- Au moins je suis pas le seul.

9...8....7....6...

Liliha parvint finalement à se creuser un chemin jusqu'à l'estrade et aperçu son patron et la blonde aux couettes. à moitié morte et complètement fatiguée, elle se plaça à côté d'eux, essoufflée, elle ne fit que lever une main pour leur adresser des salutations. Elle n'avait même pas le temps de parler pour lui dire qu'est-ce qu'il se passait ici, car...

5...4...3...2....

Les mafieux aux quatre coins de la ville prirent leurs armes, ouvrirent leurs portes tous simultanément. Caleb quand à lui, approchait sa tête de celle de Butcher...

- .....Il y a des gens qui ont kidnappé Alice, dans la foule.
- GRNNGNNGNRNRGKKKGKKKRKKRRK!!!!

à l'exacte même seconde; les mafieux se ruèrent sur les banques. et à l'exacte même seconde, Butcher se leva en sursaut, son crâne perçant le parasol alors qu'il ramassait sa hache sur le côté de la tente pour finalement lancer un gargantuesque coup de pied sur la table pour la faire voler quelques mètres plus loin. Les assiettes et tout ce qui se trouvait dessus s'éclatèrent aux pieds des deux Freelancers et de la blonde qui regardait la scène avec un regard plutôt inquiet. Tyzy et Caleb étaient les deux seuls à afficher un sourire absolument machiavélique alors que l'énorme brutasse se jetait de l'estrade; ses pieds faisant trembler le sol lors de son atterrissage. Les gens commencèrent à hurler en voyant le géant distribuer des coups de hache dans le publique, ils partaient dans toutes les directions comme des fourmis apeurées. Au même moment, à plusieurs endroits de Death City; les portes de banques s'apprêtaient à être forcées; mais le système de sécurité empêchait encore l'avancement des mafieux dans les bâtiments. Néanmoins, la police n'était pas alertée, et toute l'attention de celle-ci était concentrée sur le mariage où visiblement tout se passait mal. Caleb descendit de l'estrade à son tour et rejoignit Tyzy, Maka et Liliha pendant que Butcher frappait dans tout les sens sans prendre conscience de s'il allait blesser quelqu'un ou non.

- Good job, Bro.
- Vous êtes des MONSTRES!
- Bah... déjà moins que lui.
- E-Et si son amour était sincère et que vous veniez juste de lui pourrir sa chance!?
- Hu ça...euh .. l'est...ueh... pas.

Liliha semblait au bord de la crise d'asthme, mais elle arrivait malgré tout à se tenir debout en attrapant la manche du kimono de Tyzy. Levant la tête, elle pris une grande inspiration et fit de son mieux pour expliquer ce qu'elle avait entendu derrière l'estrade plus tôt, aussi vite qu'elle le pouvait, les trois paires d'yeux rivées en sa direction.

- Il y a des membres de la mafia un peu partout dans la ville, ils uh...v-veulent attaquer cinq des plus grandes banques de la ville en même temps pendant que l'attention de la police est ici... mais comme tout les agents de police sont sous couverture, on a pas été capables d'en trouver un seul.
- ...Well, j'en vois cinq qui essayent d'arrêter Butcher.
- ...Putain il a fait un de ces vols celui-là
- Wow.... hey attend! on est pas là pour juste regarder le spectacle, il faut qu'on fasse quelque chose!!
- On pourrait commencer par arrêter les mafi---... et merde ils ont déjà pris la fuite.

Ils regardèrent l'estrade : il n'y avait plus âme qui vive, si on oublie Maze qui n'avait pas bougé de place et Yzyt qui croisait les bras et gonflait les joues de voir le seul mariage où il avait pu être demoiselle d'honneur partir en fumée. C'était déjà présentement le chaos dans l'allée des noyés, et il faut dire que la DCPD avait déjà énormément de mal à gérer le gros tas de viande périmée qui s'agitait dans tout les sens avec sa hache. Le Meister aux yeux dorés regarda à droite et à gauche : Kagura n'était absolument nulle-part; certainement avait-t-elle migré vers la seconde partie de l'allée des noyés pour aller directement piller dans la bouffe amenée par les traiteurs. Il ne fallait pas s'attendre à la revoir, aussi il ne restait plus que ces quatre là pour faire quelque chose. Tyzy croisa les bras, et tourna les yeux vers chaque membre de cette team improvisée à chaque fois qu'il prononçait leurs noms. Pendant qu'il parlait, le chaos s'accumulait bien sûr de secondes en secondes et les corps inconscients des pauvres policiers ne firent que les survoler; les cris de souffrance se multipliaient et tout le monde continuait de courir comme des émeus attardés en pleine savane.

- Caleb, essaye de calmer Butcher du mieux que tu peux.
- Okay gourgandin!
- Maka, essaye de trouver Steph au plus vite, je vais faire un truc dangereux donc j'aimerais quand même qu'il soit là pour protéger les habitants si quelque chose tourne mal.
- Compris.
- Liliha euh.... t'as l'air plutôt crevée donc tu vas me suivre.

Après s'être tous échangés un dernier regard, Caleb partit en direction de Butcher, sa longueur d'âme noirâtre matérialisant des tentacules d'encre en niveau de ses bras alors qu'il fonçait sur l'énorme mort-vivant au milieu de la foule en panique. Maka de son côté fonça en direction de la seconde partie du parc pour voir si elle ne pouvait pas trouver le chef de la police. Il ne restait que le Shinigami et la Nekomata épuisée. Il la regarda un petit moment avant de s'approcher d'elle et de se mettre dos à elle, accroupis. Elle s'avança, monta sur son dos et s'accrocha à son cou alors qu'il commençait à courir vers l'estrade... il devait le faire, il devait changer la donne avant que la ville ne soit ruinée à nouveau! Lançant son pied sur la première marche de l'estrade! il ! il !!!....

-....SHIT---

Se planta. Son pied glissa sur la marche de l'escalier, il perdit alors l'équilibre et se cogna contre les autres marches, glissant lamentablement jusqu'en bas de celles-ci. Son crâne avait tapé contre celui de la pauvre blonde... ce sera un double-K.O mesdames et messieurs, et le vainqueur est encore et toujours le méchant et diabolique conseil des escaliers dominateurs d'univers. ça valait bien le coup de faire le héros qui change la situation et a toutes les valeurs charismatiques, mais ce n'était que du vent : lui et Liliha étaient les premiers à foirer leur mission, et en beauté. Les deux corps gisaient sur le sol, près des marches, inanimés. On aura jamais eut l'occasion de savoir quel était son plan.. bah, tant pis.


Dans le public, Butcher continuait encore et toujours à chercher "la personne qui a kidnappé Alice". Agitant sa hache tendrisseuse dans tout les sens comme un pantin désarticulé à qui on aurait accroché les fils directeurs à un ventilateur. Sa hache s'écrasait partout où c'était possible, et miraculeusement aucun innocent n'avait été blessé pour l'instant. Ce n'était malheureusement pas le cas de la DCPD camouflée en civils qui se firent gercler les uns après les autres comme des PNJs impuissants sous la force démentielle de la brute grisâtre. Mais quelqu'un qu'il connaissait plutôt bien approchait. Cette même personne qui l'avait lancé sur toute cette foule en panique.

- HEEEEERE'S CALEEEEEEEEB!

La brute anticipa le coup: le tentacle arm de Caleb et l'énorme hache de Butcher se frappèrent l'une contre l'autre. Mais tellement de puissance était envoyée dans le coup de l'exécuteur que l'albinos fut projeté en arrière; mais parvint à se réceptionner parfaitement avec un salto arrière; ses vans déchiquetées glissant contre le sol de l'allée des noyés. Le leader des GEARS face à l'énorme boucher; le match risquait de s'avérer intéressant, et Caleb n'était jamais à cours d'envie d'un peu d'adrénaline, même si cela pouvait vouloir dire que sa tête risquait de faire un vol jusque dans la rue d'à côté. Butcher grogna, lança sa lance toute propre et toute brillante sur le Meister qui esquiva d'un autre saut arrière. Mais le zombie enchaîna avec une attaque verticale, forçant le Freelancer à lui foncer dessus, glisser sur ses genoux et passer in-extremis sous la lame, son menton frôlant presque le plat de celle-ci alors que sa glissade se poursuivit jusqu'à ce qu'il ne passe sous le géant, et arrive de l'autre côté. Le mosher se redressa, esquiva un autre coup de hache, lente mais lourde, qui décrocha quelques pavés sur le sol.

- Viens Butchy viens!
- GRRNNNRRKRKNKKRRZZRNNN!!!

Cette fois Caleb n'utilisait plus son avantage d'agilité contre le géant qui lui fonça dessus en furie et abattit sa hache avec force sur lui. L'arme s'écrasait tellement fort dans sa direction qu'on aurait dit qu'une lumière divine était tombée du ciel. Mais aussi brillante que soit cette lumière; elle ne sera jamais assez propre pour venir à bout de la dégueulasserie des Freelancers : Caleb stoppa l'attaque en plaçant ses deux bras couverts de longueur d'âme noire en X. Le choc fut pourtant extrêmement violent, mais il l'encaissa; ses deux pieds s'enfonçant dans le sol et faisant s'éclater quelques briques autour de lui. Il luttait contre la force du géant qui mettait de plus en plus de poigne sur son arme. Un duel entre la brute et le cotontige doppé à la longueur d'âme interdite. Cependant.. Caleb avait un net avantage sur son adversaire : les tentacle arms se déplièrent et gagnèrent un peu de terrain, enlaçant la hanche de l'exécuteur, Caleb fit usage d'une force surhumaine et se pencha en arrière : il parvint à utiliser une version modifiée des techniques de judo pour lancer l'énorme masse de muscles derrière-lui, dans une sorte de German Supplex extrêmement violent. La tête de Butcher s'enfonça dans le sol, et ce-dernier se craquella sur une dizaine de mètres... c'était fini. L'albinos se redressa, avança de quelques pas et fit craquer sa nuque en souriant, jetant un dernier regard au Corrompu qui avait subit pas mal de choses pour rien aujourd'hui.

- ....Au moins maintenant je sais comment porter le frigo la prochaine fois.

Butcher était "calmé".. même si le mot "inconscient" était sûrement plus approprié. Dans tout les cas, Caleb avait réussi à rectifier le tir.. mais ça ne changeait rien à la situation générale : les gens paniqués continuaient de courir dans tout les sens en hurlant à la mort et personne n'était assez intelligent pour tout simplement quitter la rue. Les civiles sont stupides lorsqu'ils ne sont pas guidés... il leur fallait quelqu'un pour leur dire quoi faire, ou bien ça ne s'arrêterait pas. De leurs côtés, les mafieux semblaient rencontrer quelques soucis de leur côté : en effet, peu importe comme ils tiraient sur les portes des banques, aucunes d'elle ne voulait s'ouvrir. La fille du Don, Juliette, arriva sur les lieux. L'expression de la mariée avait complètement changé, passant de la douce et gentille jeune femme à celle d'une héritière autoritaire et capricieuse.

- Qu'est-ce que c'est que ces bêtises!? vous ne les avez toujours pas ouvertes!?
- Madonna! c-ces portes elles résistent à toutes nos munitions! le perceur n'a rien fait, la bombe non-plus!
- Comment un truc pareil serait possible? bande de crétins, il n'y a pas de portes blindées qui résistent à nos outils. Trouve une autre explication ou je te fais flinguer!

Soudainement, l'attention de la jeune femme en robe de mariée fut accaparée par la présence d'un homme. Il était probablement le seul civil dans toute la ruelle qui était complètement vide de toutes présences autres que celle de la mafia. Cet homme se tenait là, tranquillement adossé à un poteau, croquant dans une pomme en regardant les hommes en noirs tenter d'exploser la porte depuis une demi-heure. Il avait un chapeau, un veston blanc par dessus une chemise rouge; un bouc bizarre et un regard moqueur et un peu blasé aussi. La Madonna attapa l'un de ses subalternes par le col et le pressa à répondre... mais il n'eut pas le temps d'en placer une : le type qui dévorait la pomme fut celui qui parla en premier, avançant dans leur direction avec une main dans la poche et l'air plutôt à l'aise , alors même qu'on pointait des armes dans sa direction.

- Z'aimez les sorts de protection? la banque de la ville me paye salement pour que j'installe ces petits trucs à la con. Allez-y, tapez dessus comme vous voulez, ça ne bougera pas sans la présence d'un Soul-User. Vous pouvez essayer de dynamiter toute la bâtisse aussi si vous voulez. ça bronchera pas avec des armes normales.
- Dois-je comprendre que vous êtes celui qui empêche mes hommes d'entrer?
- Yup.

La jeune femme eut un petit rire nerveux et s'approcha du grand homme, posant sa main sur son épaule et commençant à utiliser ses numéros de charmes en espérant faire craquer ce type qu'elle n'avait jamais vu auparavant et dont elle n'avait de toutes façons rien à faire.

- Il n'y a pas moyen que vous nous.. laissiez rentrer?
- Hmmmm.....

Havelock tourna la tête à droite, puis à gauche, commençant à réfléchir tout en continuant de mâcher quelques bouts de pomme dans sa bouche. Il finis par poser le regard sur elle.

- Vous avez combien sur vous?
- Voyons voyons, pour qui me prenez-vous? je dois bien avoir cinq ou six millions juste lààà...
- Marché conclu, je vous fais rentrer.
- Vraiment!?
- Oh mais oui, vraiment.

Havelock sourit, jeta sa pomme en arrière et commença à marcher près des voitures, faisant craquer ses doigts. Il se plaça devant la banque et plaça sa main dans la poche arrière de son jean; en sortant un petit livret. Il posa les yeux distraitement dessus et éleva la voix pour que tout le monde entende bien ce qu'il avait à dire.

- Cela dit, c'est une magie complexe lorsqu'il s'agit de la désactiver. Vous allez devoir faire comme je vous dis.
- Faites comme il dit, bande de larves!
- Oui, Madonna!
- Pour commencer... vous allez devoir tous vous placer devant la porte, comme si on faisait une photo de famille.

ça paraissait ridicule mais Havelock avait l'air très sérieux dans ce qu'il disait. Ses yeux verts suivaient les lignes sur son petit carnet; et alors que la bande de mafieux se plaçaient tous les uns à côté des autres devant la porte de la banque, le sorcier levait de temps en temps les yeux dans leur direction pour s'assurer qu'ils étaient bien placés comme il le faut. Après s'être assuré que tout était en place, il se racla la gorge et commença à faire quelques gestes avec son poignet droit pendant que sa main gauche tenait le livre qu'il était en train de lire. Il comptait bel et bien les faire rentrer à l'intérieur, aucun doute là-dessus. Là où ils auraient du avoir des doutes pour commencer, c'est lorsqu'il avait sortit son petit carnet : en effet il y avait marqué "A song of ice and fire : pocket edition" sur la couverture. Ce n'était pas un grimoire... pas du tout même. Mais c'était de toutes façons trop tard pour faire marche arrière.

- And the lady of fire said "Watch out, because Death City is dark and full of tricksters"!

Un vent extrêmement puissant s'éleva.. un vent surnaturel, brutal, qui s'échappa d'un cercle magique nouvellement formé devant le sorcier et qui lançait dans la direction de toute la petite équipe de mafieux une très puissante onde de choc. Ils hurlèrent de douleur, mais perdirent conscience assez rapidement lorsque l'onde de choc augmenta la pression de l'air à son maximum; et exerça contre leurs corps et la bâtisse une telle force que les murs tombèrent en ruine et que les dix voitures, trente mafieux et leur patronne, furent projetés à l'intérieur de la banque, inconscients et complètement battus en un seul sort. Il n'avait pas menti.. il les avait laissé rentré. Cependant il n'avait pas promis qu'il allait les laisser rentrer conscients et capables de faire quoi que ce soit. Satisfait de lui-même, Havelock marcha en direction de l'intérieur de la banque où l'alarme se fit entendre. Il s'approcha de tout les corps inconscients et pris le contenu de leurs portefeuilles, uns par uns, avant de tout simplement quitter les lieux en matérialisant une nouvelle pomme.

- ...Quelle belle fin de journée, cette ville est plutôt fun ~ ♪

Maka continuait d'errer en ville sans le moindre succès dans sa recherche du Stephen sauvage. Tout ce qu'il y avait dans cette rue où tout le monde se bousculait comme des PNJs dans un Assassin's Creed, c'était des débris et un type qui cherche ses lunettes, mais qui ne lui rappelle absolument rien physiquement parlant. Maka grinça des dents et tenta de chercher ailleurs.

Mais les gens continuaient de paniquer, inévitablement. Quelqu'un devait faire quelque chose, quelqu'un devait sauver cette situation désespérée! quelqu'un devait être le chef de ces pions! l'Olimar à ses pikmins! le Kars à ses Pyramid Mens! Doucement, Tyzy et Liliha reprirent confiance, la face contre les escaliers. Ils n'avaient pas la force de se lever contre cet ennemi puissant, effrayant et impitoyable qu'était l'escalier de l'estrade. Tellement de marches.. le niveau de puissance d'un escaliers est déterminé par son nombre de marche, mais également sa raideur. Il ne fait aucun doute que cet escaliers était placé sous le signe de l'empereur, et son stand, était Motherfucker Red! Plus sérieusement, le Shinigami n'avait pas la force de se lever; et la blonde était toujours dans les vapes, son filet de bave tâchant le col de la chemise noire aux bords rouges de son patron. Joue contre une marche, il ne pouvait que lever les yeux et réaliser comme il était petit et faible dans ce monde dominé par les marches. Elles étaient là depuis longtemps, à observer les humains évoluer chaque jour, à les étudier, les épier! ils existent depuis la nuit des temps, et sont responsables de tellement de drames; faisant glisser les gens sur leurs corps, pour qu'ils aillent s'ouvrir le crâne en bas. Faisant perdre l'équilibre de pauvres gens transportant un livraison; ou encore, en étant les protagonistes d'une affreuse émission télé qui passait le midi sur TF1. Que pouvait-t-il faire? rien... il n'y avait rien à faire. Il ne pouvait que fermer les yeux et laisser ses forces l'abandonner. Quand soudain... dans son subconscient, il vit... une poule. Une poule à trois yeux, ayant un dentier coincé dans le bec; et ayant un teint très... violet. Sur son bec se trouvaient des lunettes triangulaires et translucides qui lui donnaient fière allure, ça et sa cape brûlante s'envolant dans les cieux de la motivation éternelle et la voie de l'homme-poulet. Tyzy se tenait là dans cet espace vide, face au poulet; et bien sûr, nu, parce que Naked-comprehension-scene oblige.

~ [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ~

- ...Cotcot cotcot cot cot cotcot.
- ...Je n'en suis pas capable.
- Coctocto. Cot.
- Non, je ne pense pas que pondre un oeuf va m'aider...

Le boulet aux lunettes fancy tourna la tête vers le Meister et commença à avancer dans sa direction, cognant son bec contre sa cheville, avant de simplement prendre son envol, lui tourner le dos et montrer sa magnifique cape.

- Don't cotcot in yourself. Cotcot in me who cotcot in you!
- ...!!!

Tout était clair maintenant. Non, en fait ça n'avait absolument rien de claire mais faisons comme si. Tyzy ouvrit les yeux, sourcils froncés et l'air déterminé. Toujours couché sur les escaliers comme une larve alcoolique qui rentre d'un grand-chlem de la bouteille, le Meister était prêt à affronter le défi, battre son ennemi juré sur son propre terrain! réaliser l'impossible!! Dans cette scène totalement exagérée bourrée d'effets spéciaux de matérialisation du vent et de particules Eyeshieldesques, le Meister lança son bras par dessus sa tête et attrapa la première marche juste au dessus de lui. La sueur coulant de son front; ses dents se serrant sous l'effort, alors qu'il sentait ses forces l'abandonner, mais son âme brûler par la passion des véritables hommes du poulet cosmique. Il n'y avait pas moyen qu'il perde, il ne pouvait simplement pas abandonner. Forçant sur ses muscles, Tyzy hissa son corps jusqu'à la seconde marche, et lança à nouveau son bras vers l'une des marches supérieures, se hissant sur l'escalier tel un escargot de l'espace. Un orchestre s'était réunis derrière lui, une chanteuse d'opéra et un rappeur dans le même orchestre , encourageants ses efforts pour la domination de l'humanité contre les escaliers. Il faut y croire! dépasser ses limites et vaincre l'ennemi! pour la liberté! la fraternité! l'amérique! et les bitches!

- ...Just whoo..... the hell....

Serrant la mâchoire et utilisant toute sa force, il força sur la dernière marche, traînant son corps endoloris le long de la rampe. Mais il perdit l'équilibre, ses doigts commençaient à lâcher... il allait lâcher, il allait retomber; tout ces vingts centimètres parcourus allaient être pour rien. Mais étais-ce acceptable? bien sûr que non! parce que les vrais hommes se battent même quand tout est perdu. Liliha se réveilla, fronçant les sourcils, elle hurla de toutes ses forces en même temps que le Meister qui repoussait ses limites et défiait la logique du monde pour imposer sa propre volonté et gravir les escaliers : ses veines se contractèrent sous sa peau alors qu'il exerçait une force impressionnante en hissant son corps.

- DO YOU THINK I AAAAAAAAM!?
- IKEEEEEE EYESHIELDO NIJUITCHI-SSU!!!

Son corps arriva jusqu'à l'estrade, dans une scène dramatique, au ralenti, et avec une montagne en éruption en background. Ses bottes glissèrent sur le sol de l'estrade alors qu'il se retrouvait maintenant debout, vainqueur, triomphant des escaliers! et ayant finalement accomplis la bataille la plus épique de toute sa vie! tout ce discours pompeux pour raconter le triomphe du Shinigami of Nonsense, contre l'ennemi le plus puissant de la planète : un escalier d'un mètre vingt ! Il avait accomplis cette épreuve, et il se sentait tellement léger maintenant, tellement léger! si léger qu'il en avait! .....complètement oublié pourquoi il voulait monter sur cette estrade à la base.

- ....merde on est venus faire quoi déjà...
- ....

Les deux Freelancers s'échangèrent un regard confus. Ils allèrent s'asseoir silencieusement à la table durant quelques minutes en regardant la foule s'agiter dans tout les sens et pousser des hurlements stridents à mi-chemin entre les supporter de foot et un génocide arménien. Ils avaient beau regarder les gens paniquer et souffrir, l'idée de ce qu'ils devaient faire ne revenait pas du tout. Alors ils restèrent simplement là à ne rien faire en attendant que l'idée ne revienne. Maka finis alors par arriver, un peu essoufflée, montant les escaliers menant à l'estrade comme si ce n'était rien du tout (ce qui était le cas d'ailleurs) et se tourna vers les deux Freelancers en épongeant un peu de sueur de son front.

- J'ai pas trouvé Steph, désolée... qu'est-ce que vous faites?
- ...On sait pas, c'est ça le problème.
- ....donc vous n'allez RIEN faire!?
- ..Non. Tu veux t'asseoir?
- ...Ok.

Maka s'assieds à côté de Liliha et croise les bras, regardant la foule en démence souffrir sans aide. Ils avaient oublié, ils avaient oublié, qu'est-ce qu'ils pouvaient faire de plus à propos de ça? Néanmoins, ils tentèrent quand même de rechercher ce qu'ils devaient faire, et ce au travers de moyens mémo-techniques hasardeux.

-.. Je suis à peu près sûr que ça a un rapport avec eux.
- Tu crois?
- C'est possible, mais qu'est-ce qu'on doit faire avec eux?
- Danser, peut être?
- Non, ça serait stupide..
- Hmmm...
- Hmmmmmmmm....
- Hmmmmm...

L'idée ne revenant pas, ils se contentèrent de regarder la foule en panique comme s'ils regardaient une émission de télé réalité : en s'emmerdant, et en se relaxant sur leurs chaises. Mais ils finirent tout les trois par être rapidement ennuyés par les bruits de la foule en délire, des bruits qui leur déchiraient les oreilles. Agacé, Tyzy attrapa le micro posé sur la table et s'apprêtait à leur dire de tous la fermer et de rentrer chez eux.. mais il se rappela soudainement de ce qu'il était venu faire ici.

-...Putain ça me revient.

Il se leva de sa chaise et commença à parler; attirant l'attention de tout ceux qui se trouvaient sur la place publique.

- ...Euh..salut. Shinigami here... hm... restez calme... réfugiez-vous près des banques de la ville, les forces de l'ordre prendrons soin de vous. Et euh...merci d'être venus.
- ...T'es vraiment à chier pour les annonces.
- ça allait mieux à l'ouverture de Shibusen, me demande pas d'être éveillé après cet effort surhumain que j'ai fais!

Dans tout les cas, le message semblait avoir fonctionné : les membres de la DCPD en civiles comprirent le message et amenèrent les invités en direction des banques les plus proches. Ils découvrirent là-bas les membres de la mafia et les arrêtèrent tout simplement à vue. Il n'y eut aucun mort ce jour là, seulement quelques blessés. La ville hérita de la somme des mafioso arrêtés, ce qui aida à remplir les coffres de la ville. Cependant, 2 millions restent encore disparus, mais nous ne pointerons le doigt sur aucun Havelock. Maintenant le sujet en ville concernait surtout le fait que la star de cinéma était liée à ces dangereux membres de la mafia qui auraient apparemment travaillé sur une machine capable de transformer l'ADN de puissants sportifs en décapant pour surfaces ménagères... apparemment toute cette mise en scène et tout ce projet était fait pour créer le détergeant le plus puissant au monde. Mais heureusement, Death City fut sauvée de ce fléau et les murs sales de la ville ont peut-être encore de beaux jours devant eux. Stephen demeura toujours porté disparu depuis, la théorie étant qu'il aurait été kidnappé par les mafieux mais qu'ils n'aient pas encore avoué où il se trouve; ils sont questionnés et tabassés tout les jours jusqu'à ce qu'ils crachent le morceau sur la localisation du chef de la DCPD.

4 jours après le mariage, un homme aux cheveux noirs marchait le long de la place et finis par s'arrêter, le sourire aux lèvres, s'accroupissant; il ramassa ses lunettes et les nettoya un peu avant de les poser sur son nez.

- ...Je me demande si j'ai loupé quelque chose... bah, pas grave. content de les avoir retrouvées.

Et encore une fois dans les rues de la ville, on pouvait entendre les Freelancers se plaindre en portant des machines à laver d'un bout à l'autre de la ville; les deux filles portant leurs lourds bagages par le biais de leur magie abusée, et Caleb ayant trouvé une ... nouvelle méthode, consistant à étreinte la machine, se pencher en arrière et lui faire un German Supplex sur les deux bons kilomètres qui les séparaient de leur destination. Autant dire que vous pourrez trouver des pièces de la machine sur tout le trajet, et vous pourrez les ramasser comme le petit poucet. Tyzy quant à lui plongea sa main dans ses cheveux et regarda le ciel avec un petit sourire aux lèvres alors que la caméra nous quitte doucement pour montrer le ciel de Death City.

-...Préservatifs usagers avec des sentiments hein? huehehehehehehe...


#FIN

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: SEC Shenanigans #2 ↭ "Juliette et Butcher"

Revenir en haut Aller en bas
 

SEC Shenanigans #2 ↭ "Juliette et Butcher"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» SEC Shenanigans #2 ↭ "Juliette et Butcher"
» Juliette Charlotte de Bourgogne ; Demandez votre sujet
» Juliette récupère les jumeaux [PV JB et Ninon]
» Juste le temps d'un soirée? ou plus si affinité? [juliette]
» Olivia / Juliette

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  DEATH CITY :: Bogeyman Square-