Partagez | 
 

 Surprise ! Ou comment se faire avoir [PV Reda]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


Masculin
Messages : 11

Feuille de personnage
Expérience :
0/0  (0/0)
Points Job:
0/0  (0/0)




MessageSujet: Surprise ! Ou comment se faire avoir [PV Reda] Mar 11 Nov - 18:05


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Surprise ! »


Death City, une ville où tout semblerait pouvoir se passer. Sous sa forme de phénix, Raven admirait la ville sous ses immenses ailes. De là-haut, on peut facilement se croire supérieur à toutes les petites fourmis qui forment l'espèce humaine et qui suivent leur train-train quotidien sans trop se poser de question. Quoique, il devait y avoir plus de personnes bizarres que d'humains normaux ici. Raven se classait dans la catégorie des gens bizarres ET dangereux. Dangereux, vous n'allez pas tarder à savoir pourquoi. Tout d'abord, il faisait parti d'un groupe de rebelles qui se battaient contre l'ordre établi, les anti-skulls. Pourquoi le phénix avait-il rejoint ce mouvement que la plupart appelaient "terroriste" ? Déjà, rien que le nom, c'est la classe non ? Bon plus sérieusement, la première raison est qu'il peut foutre la pagaille autant qu'il veut, maintenant qu'il en fait parti, autant s'y mettre à fond quitte à se faire arrêter, mais aussi parce que l'ordre établi en ce moment n'est pas tout à fait en accord avec ce que s'imaginait le bakemono. Ou alors, c'est juste par esprit de contradiction, ouais, c'est sûrement ça. De toutes manière, ses raisons resteraient secrètes et ils les emporteraient avec lui dans sa tombe. C'est pas non plus comme s'il avait quelque chose à qui se confier non plus.

Raven survolait maintenant Bogeyman Square, la zone commerciale qui grouillait toujours d'énormément de monde. Ce qui est parfois un avantage, surtout pour voler. Quand il y a de la foule, c'est toujours plus facile de ne pas se faire attraper et, pour ne rien vous cacher, le phénix n'avait pas vraiment d'argent et pas non plus de travail pour se payer de la bonne bouffe et on peut pas dire qu'il reçoive beaucoup d'argent pour faire du grabuge. Et, pourtant faut bien se payer un loyer alors on arnaque qui on peut, on vole ce qu'on peut, un peut comme un voleur de bas-étage, mais en plus classe. Et puis, Raven réussissait assez bien à instiller la peur dans les jeunes de son quartier, à qui il avait ordonnés de lui ramener toutes sortes de choses utiles à son quotidien. Qu'est-ce qu'il avait bien pu faire pour mériter cette peur et ce respect ? On préfère vous éviter les détails sanglants ....

Soudainement, en regardant une place où un marché s'était installé et où les marchands qui le peuplait essayer tant bien que mal d'attirer la clientèle, Raven eut envie de faire un peu parler de lui. Façon de parler puisqu'il se faisait souvent discret, reportant ses actions sur d'autres personnes qui avaient souvent finis mortes ou interrogées. Il ne tenait pas vraiment à tomber sur un gros dur qui lui ferait avaler ses plumes, il avait conscience qu'il y avait plus fort que lui dans la ville alors il préférait jouer sur la finesse et la subtilité plutôt que sur la force brute. Alors le phénix, auparavant caché par les nuages, fondit sur la place bondée de monde. A partir de ce moment, ce fut la débandade. Tous les civils se mirent à hurler devant cet oiseau de feu qui mettait le feu à leurs marchandises. Un oiseau peut-il sourire ? En tout cas, s'il le pouvait, il le ferait. C'était un sentiment puissant que celui que l'on ressent lorsque l'on sème la peur et la panique chez les autres. La place était en feu, les cris fusaient partout, les gens couraient dans tous les sens et regardaient le majestueux oiseau qui tournait en cercle au dessus de leurs têtes. Maintenant, après avoir ruiné les efforts de marchands innocents, il lui restait un bouc émissaire à faire accuser à sa place. Le regard de braise de l'oiseau se posa sur un jeune homme singulier, aux cheveux argentés et au regard limpide qui exprimait la surprise. C'est vrai que l'on ne voyait pas un phénix tous les jours. Il avait l'air assez étonné pour mettre assez de temps de se remettre de ses émotions, ce qui le rendait parfait au yeux du rebelle. Il fondit alors sur lui, l'englobant dans une tempête de plumes se transformant caché aux yeux de tous et, lorsque sa transformation se fut achevée, il bondit en arrière et prit un air étonné. Tout avait marché comme sur des roulettes étant donné les regards furieux posé sur le jeune homme. Un sourire se dessina sur le visage de Raven. Encore une fois, il avait réussi son coup. Seul sa victime devait savoir qu'il était réellement l'auteur de cet incendie. Il ne l'avait pas brûlé, simplement il avait laissé quelques plumes sur lui pour que l'effet soit plus saisissant. Il étouffa un petit rire en voyant les civils se diriger vers lui avec des regards sombres. Comment égayer sa journée selon Raven : faire porter le chapeau à un pauvre innocent.


C O D A G E P A R @G A K I. S U R [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Masculin
Messages : 59
Age : 22

Feuille de personnage
Expérience :
482/1000  (482/1000)
Points Job:
4872/5600  (4872/5600)




MessageSujet: Re: Surprise ! Ou comment se faire avoir [PV Reda] Mer 12 Nov - 8:05

Spoil indésirable mais utile dans la compréhension:
 


Enjoying the town ([Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien])


Death City, une ville perdue au fin fond des terres arides américaines, une ville en plein milieu du désert du Nevada.
*Qui est-ce qui avait décidé de la construire dans un trou paumé pareil bon sang ?*
Reda venait fraichement de débarquer dans un nouveau lieu incontournable et nécessaire de visiter pour son voyage autour du Monde. C’est vrai que partout on en entendait parler, de cette ville à l’infrastructure si particulière. Des têtes étranges ressemblant à des squelettes ornait l’entrée de l’endroit, lui donnant un coté plutôt menaçant. Ajoutez à ça le fait que la plupart des bâtiments étaient identiques d’aspect avec leurs murs blancs et leurs toits rouges en forme de cône et ça vous donne un mélange plutôt glauque. Bien sûr il ne fallait pas non plus oublier l’académie Shibusen avec ses têtes de squelettes et ses bougies géantes et sa place surplombant la ville de Death City. L’école de Meisters et d’Armes démoniaques qui fait la gloire de la ville illustre parfaitement l’endroit, une ville qui se démarque par sa singularité décadente.
Le jeune homme à la chaine venait donc tout juste d’arriver et, comme à  l’accoutumée, entreprit de faire un tour de la ville. Après avoir récupéré le plan de la ville et quelques informations sur les endroits phare du coin, il commença donc par visiter les alentours de Siren Alley et ses canaux d’eau. On se serait presque cru en Italie à Venise, bien que l’ambiance était différente et qu’on ne voyait pas de gondole passer. Il fit vite fait le tour du quartier en passant par la plage et les quais.
*C’est comme ça qu’il se réapprovisionnent en eau.. Je vois ! Curieux quand même comme infrastructures*
Il marcha ensuite plusieurs minutes dans des rues qui lui semblaient être digne d’un labyrinthe et, malgré le fait qu’il s’était basé sur le plan, s’était finalement perdu. Les bâtiments autour de lui ne l’aidaient vraiment pas à ce dirigé aisément. C’était un délire farfelu d’appartements tous plus déformés les uns que les autres qui se présentaient à ses yeux, aucun de la même taille, aucun de la même forme et celui-là il… Il avait des fenêtres complètement tordues ! Le garçon se tapa sur le crâne du poing en essayant de réfléchir à comment se repérer sans se perdre. Il regarda vers le haut dans l’espoir de voir l’académie Shibusen mais les bâtiments étaient beaucoup trop hauts pour qu’il puisse apercevoir l’école. Dans un soupir de désespoir, il demanda son chemin à une personne qui passait par là.
« - Euh.. Bonjour ! Je suis un peu perdu, pourrait tu m’aider ?
- N.. Ne me touche pas espèce de pervers ! »


Yamete you perverted baka ! ([Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien])


*bitchslaaaaap* Outch ! Elle n’était pas sympa la mignonne ! Reda se caressait la joue pour atténuer la douleur tandis que la jeune fille s’en allait en courant et en criant dans une ruelle plus loin. *Qu’est-ce que j’ai fait de mal ?* se demandait-il dans sa tête. Enfin, si elle était parti par la, peut-être que ça menait à un lieu bondé donc autant la suivre dans ce sens. Mais quelle décision idiote franchement.
Lorsqu’il arriva à la fin de la ruelle, il vit la fille en train de discuter avec deux hommes en tenue bleu et casquette qui se retournèrent dans le sens de Reda et qui portèrent leurs regards sur le jeune homme. La jeune fit le pointa alors du doigt tout en s'écriant :
« C’est lui ! C’est le pervers ! »
*Que.. quoi !?* Reda avait cette pose que prennent toutes les personnes coupables lorsqu’elles s’apprêtent à courir, vous savez ? Se pencher vers l’arrière un bras devant le visage et les jambes écartés l’une devant et l’autre bien en arrière. Sans ajouter bien sur l’expression de surprise et de panique sur son visage qui ne faisait que le stigmatiser encore plus !
*Hey mais t’es censé m’aider pas m’enfoncer !!* Je sais, je sais mon cher, mais il est tellement plus jouisif de te tourner au ridicule !
Tout ça pour dire que des que les policiers commencèrent à lui courir après, comme l’idiot qu’il est, *Arrête ça !* il s’est mis à courir dans l’autre sens comme un dératé. La suite donna scène à une de ses poursuites ridicules de police-voleur que l’on voit dans les dessins animés, même si, pour
le coup, le voleur n’arrêtait pas de crier « J’ai rien fait M’sieurs les policiers jvous jure ! Elle était consentante ! »
*Mais j’ai jamais dit ça !*

Après avoir courageusement fuit les forces de l’ordre au quatre coin de la ville, il finit par les semer, se retrouvant complètement paumé dans un endroit dont il n’avait aucune idée d’où il était. Coup du sort, il avait aussi perdu son plan de la ville dans la course ! Il avança un peu et tomba alors sur une rue animée. Il y avait beaucoup de passants par la, mais après l’expérience qu’il venait d’avoir avec la jeune fille dans une ruelle sombre…
*Tu dis n’importe quoi la ruelle était juste déserte et je n’ai RIEN fait de mal !!*
Oui donc dans une ruelle déserte… Même si finalement ça ne change pas l’effet malsain de la scène, il s’en alla donc plutôt s’adresser à un homme. Il lui demanda ou était la place principale la plus proche, expliquant qu’il ne connaissait pas bien la ville, venant tout juste d’arriver, et on lui expliqua la direction à prendre :
« Ben tu prends, la première à droite, pis tu tournes à gauche, ensuite tu vas tout à droite du gîte, pis à gauche, pis à droite et tu descends les escaliers, pis la ben tu seras au Boogeyman Square voilà ».
Bon, au moins ça avait le mérite d’être clair !
Reda remercia le bonhomme puis parti dans la direction qu’on lui avait indiqué. Il tourna donc à droite, pis à gauche, pis il tomba sur quelque chose auquel il ne s’attendait vraiment pas pour le coup, un poste de police. C’est drôle car pour le coup il était entièrement exposé et bien sûr, comme par hasard, les deux policiers qu’il venait tout juste de semer se trouvaient juste devant celui et, bien évidemment, le voyaient là, planté en plein milieu de la rue, les bras ballants et la mâchoire pendante en mode « T’es sérieux ?! ». Et c’était donc parti pour une autre partie de police-voleur qui dura bien  moins de temps que la première puisque, miraculeusement, il arriva au Boogeyman Square, endroit bondé de monde qui lui permit de se fondre dans la foule.


Do you feel unlucky yet ? Because it’s not over !


Alors qu’il se croyait finalement à l’abri, une scène captiva son attention. Un objet en feu fondait sur la place en descendant des cieux. Il fallait faire quelque chose ! Tout le monde allait y passer sinon !
En criant aux personnes à côté de lui, il créa un mouvement de panique qui vit fuir la majorité des personnes se trouvant sur la place. Une silhouette se dessinait alors sur l’objet en feu qui tombait des cieux, une silhouette d’oiseau qui, au dernier moment se cabra et cracha des flammes sur les étals des marchands qui se trouvaient en dessous de lui. Les flammes se propagèrent alors rapidement, brulant par la même occasion les marchandises des marchands qui s’y trouvaient. L’oiseau se mit alors à faire des rondes autour de la place, comme s’il cherchait quelque chose. La scène était fascinante à voir malgré la panique et Reda la regardait avec une certaine admiration.
Le piaf sembla finalement avoir trouvé ce qu’il voulait, il semblait regarder le jeune garçon à la chaine qui, les yeux pétillants, l’observait. Il fonda sur Reda, tel du chocolat sur une crêpe (jolie métaphore hein ?), qui se cacha le visage avec les bras. Dans un océan de plumes rouges et de flammes crépitantes, l’oiseau disparut au nez et à la barbe de Reda, qui est imberbe mais on ne le dira pas *C’est pas bien de se moquer !* Je sais mais je le fais quand même na !
Dans un premier temps, le garçon au cheveux argenté ne comprenait pas, l’oiseau venait de disparaitre d’un coup en lui fonçant dessus. Il regarda alors autour de lui et vit, derrière lui, un garçon habillé en noir et à l’air moqueur qui s’efforçait de garder un air apeuré, cachant de petit rire et regards vicieux.
*Qu’est-ce que… ?*

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

« - C’est lui qui à tout cramer ! Attrapez-le !
- C’est ce garçon bizarre aux cheveux argenté avec une chaine dans le cou qui a fait ça ! Capturez-le !
- Que.. Quoi !? Mais c’est pas moi !
- Vient là espèce de pervers! Tu vas payer cher croit-moi !! »

Alors que Reda comprit qu’il allait être dans de beaux draps si on l’attrapait, il se retourna vers le garçon en noir qui était littéralement en train de mourir de rire en se roulant par terre.
« C’était toi ! Grrrrrah ! » Il se prit la tête entre ses deux mains et se frotta les cheveux avant de finalement prendre la poudre d’escampette encore une fois, mais cette fois-ci poursuivi par les policiers ET les marchands de la ville. La scène ridicule du garçon courant à perdre haleine poursuivi par des hommes et des femmes armés de bâtons, de balais, de pelles et autres armes improvisées était digne d’une scène d’un dessin animé comique. En plus de ça, les marchands étaient armés à distance, lui balançant des tomates juteuses qui eurent vite fait de le rendre complètement rouge de dos. Il eut à esquiver plusieurs fois des embuscades en passant par différentes rues, escaladait des murs et des endroits inaccessible pour échapper à ses poursuivants et, finalement, après une belle demi-heure de fuite, avait réussi à se caser sur un toit à l’abri des regards.

*C’est quoi lproblème de cette ville ?* Il s’était fait poursuivre toute la journée alors qu’il était complètement innocent ! Et ce garçon qui était en fait l’oiseau et qui l’avait berné pour lui mettre tout sur le dos ! Il allait le payer ça c’était sûr ! On aurait dit que de la fumée lui sortait par le nez, tel le cri d’un train à vapeur. Tandis qu’il jurait de tout son vocabulaire pour expier un tant soit peu sa colère, le garçon  se relevait pour observer du haut de son toit l’endroit où il se trouvait, les bras croisés et les doigts pianotant frénétiquement sur ses biceps.
« Tu vas m’entendre si je t’attrape SALETÉ DE POULET ENFLAMMÉ ! »

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Qu’est-ce qu’il s’était fait ridiculisé quand même…
*La ferme ! C’est de ta faute aussi ! T’a pas arrêté de te ficher de moi enfoirée de voix-off !*

_________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Masculin
Messages : 11

Feuille de personnage
Expérience :
0/0  (0/0)
Points Job:
0/0  (0/0)




MessageSujet: Re: Surprise ! Ou comment se faire avoir [PV Reda] Mer 12 Nov - 17:19


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Surprise ! »


Franchement, la tête que sa victime tirait était vraiment comique à regarder. C'était toujours aussi drôle de faire accuser quelqu'un à sa place, Raven ne s'en lasserait jamais. Le mec aux cheveux blancs commençait à peine à capter la chose que les marchands commençaient à vociférer contre lui. Malgré tous ses efforts, le phénix ne put s'empêcher de partir en fou rire. La scène devait être bien étrange entre des étals en feu, des marchands en colère, un garçon aux cheveux blancs paumé et un mec en noir mort de rire. Bref une scène pour le moins originale. Raven essuyait encore les larmes qui avaient été provoquées par son fou rire quand son bouc émissaire se retourna vers lui en l'accusant ce que, bien sûr, personne n'avait entendu et qui paraissait sans doute sans importance puisque Raven leur avait donné un parfait coupable. Les marchands commençait d'ailleurs à se diriger vers lui d'un air menaçant.

« Tu ferais mieux de .... »

Et voilà qu'il commençait à partir avec des gars costauds et bien furax à ses trousses.

« courir. »

Le sourire de Raven s'agrandit. Il avait hâte de voir ce que deviendrait le garçon aux chaînes. Il monta alors en haut d'un immeuble et suivit la scène d'en haut, courant en regardant la scène amusante qui se déroulait sous ses yeux : les marchands commençaient à jeter le reste de leur marchandises sur le pauvre innocent. Innocent qui allait sûrement devoir se racheter un tee-shirt étant donné la couleur maintenant orangée qu'il arborait. Du jus de tomate, absolument charmant. Cela valu un nouveau rire de Raven. Décidément, ce gars était une vrai source d'amusement ! C'était à présent inenvisageable de le laisser partir sans s'informer de ce qu'il deviendrait par sa faute.

Au bout d'une bonne demi-heure de course - sûrement plus sportive pour la personne poursuivie - il l'aperçut essoufflé sur un toit. Maintenant, Raven le surplombait, lui-même juché sur un toit. Le pauvre était en train de crier, et on devine de suite le sujet de son énervement, surtout après avoir entendu l'adjectif peu glorieux de poulet enflammé. Il bondit alors pour se retrouver non loin du mec avec une distance de sécurité - on ne sait jamais ce dont est capable un homme trompé. Tout sourire, il pencha légèrement la tête.

« Alors, cette petite course ? Pas trop fatigante ? »

Question rhétorique, bien évidemment, puisqu'il savait que ça avait été très épuisant rien qu'à sa tête. D'ailleurs, il devait ne pas être originaire d'ici, il avait l'air un peu paumé. Un étranger peut-être ? De visite ici ? Dans tous les cas, on pourra dire que son voyage aura été mouvementé. Quoi de mieux qu'une sympathique course poursuite dans un lieu bondé de monde pour bien commencer la journée ?

« En tout cas, c'était très amusant à regarder. »

Ouais, il parlait beaucoup. Et alors ? Ça gène quelqu'un ? Oui ? Bah tant pis, rien à foutre. De toute manière, il était là pour s'amuser une énième fois au dépens de son nouvel "ami". En fait, il attendait avec impatience sa réaction.

C O D A G E  P A R  @G A K I.  S U R  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Masculin
Messages : 59
Age : 22

Feuille de personnage
Expérience :
482/1000  (482/1000)
Points Job:
4872/5600  (4872/5600)




MessageSujet: Re: Surprise ! Ou comment se faire avoir [PV Reda] Mer 12 Nov - 23:13



You fool ! ([Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien])


Alors qu’il exprimait à haute voix et d’une façon clairement pas inaperçue tout le mal qu’il pensait de la personne qui l’avait dupe, une voix se fit entendre derrière lui.
« Alors cette petite course, pas trop fatigante ? »
*Cette voix… C’est quand même pas… ?!* Reda se retourna pour donner un visage à la voix qu’il venait d’entendre et son sang ne fit qu’un tour en l’apercevant. Le type en noir de tout à l’heure était sur un toit un peu plus haut en train de le regarder de son air moqueur, une main devant la bouche cachant son sourire de malicieux. Son sang ne fit qu’un tour. Alors qu’il lui avait fait porter le chapeau de tous ses méfaits, ça ne lui avait pas suffi ? Il l’avait suivi pour se foutre encore plus de sa gueule. Reda n’en croyait pas ses yeux, qu’est-ce qui n’allait pas dans cette ville ?
Tout ça pour dire qu’il ne prit pas la peine de réfléchir et s’apprêtait à bondir sur son tortionnaire.

« - En tout cas, c’était très amusant à regarder.
- Jvais t’en donner moi dlamusement espèce d’enfoiré ! »

Bondissant tel un chat de gouttière sur un écureuil, Reda s’élança à la poursuite de la pie moqueuse qui s’éloigna sur un autre toit tout en riant comme un attardé. Une poursuite sur les toits de Death City commençait donc et notre cher garçon à la chaine, animé par une seconde vie grâce à la colère se surmenait à rattraper l’oiseau moqueur.
Les rires ne s’arrêtaient pas, et ça avait tendance à irriter Reda encore plus. Un Reda qui faisait des têtes de plus en plus ridicules à force que la colère ne monte en lui. Le garçon en noir descendit des toits afin de courir sur les pavés de la ville et, bien évidemment, notre cher animal enragé le suivi. Quel ne fut pas son erreur. Lorsqu’il s’aperçut qu’ils étaient revenus vers la place du marché, Reda fit tout ce qu’il put pour freiner sa course, laissant derrière lui une trainée de poussière ainsi qu’une odeur de pneus brulés. Quoi ce n'est pas une voiture ?
Le malheureux n’avait pas réagi à temps, et pendant que le garçon en noir était en train de le pointer du doigt en s’esclaffant de rire, les marchands derrière lui s’étaient armés pour un second round de chasse au sorcières, qui, bien entendu, commença par un arrosage de tomates qui, au moins faisait qu’il était maintenant rouge de devant et de derrière. Notre petit souillon, repartit donc dans l’autre sens, un bus de personnes en colère lui hurlant des injures et lui promettant une correction atroce aux fesses.
Quel genre de balade en ville était-ce donc ?! Il avait probablement fait le tour de plusieurs quartiers à force de fuir, mais n’avait finalement pas pu prendre son temps pour observer ce qui l’entourait. Perdu dans le labyrinthe des rues de Death City, il s’était finalement retrouvé à un endroit qui lui était familier, Siren Alley. Ni une, ni deux, au croisement d’une rue serrée proche des canaux, il plongea, tête la première à l’eau afin de s’y camoufler. Il entendit la marée qui le suivait courir autour, se demandant ou il avait encore bien pu passer et se séparant pour le débusquer.
*C’est officiel, je déteste cette ville !*
Sentant que la menace s’était éloignée, il sortit trempé, mais lavé des canaux dans lesquels il s’était caché. Se disant qu’il ne valait mieux pas s’attarder par la, il usa des dernières forces qu’il lui restait pour suivre une route qu’il n’avait pas encore prise jusque-là.


Après une bonne dizaine de minutes de course, il déboucha sur une place plutôt animée remplie de jeunes discutant et s’amusant ensemble sur des terrasses de café ou des bancs publics.
Reda s’arreta près d’une fontaine, le corps penché en avant et les mains appuyés sur ses genoux et sa chaine pendant au sol dans un bruit de ferraille.
Humant l’air tel un vieux poney après un 200 mètres, il ne fit pas attention au pas qui s’avançait en sa direction. Il sentit une présence devant lui, qui se confirma par l’apparition d’une ombre recouvrant partiellement Reda.
« - Tu ne serai tout de même pas… ?
- Qu.. Hugh.. Urf.. Uuuh.. Quoi encore.. ? Humf.. »
Il eut tout juste le temps de lever la tête vers la voix féminine qui venait de s’exprimer pour voir au-dessus de lui, élevé dans la lumière du soleil un livre que la jeune fille semblait s’apprêter à : « Reeeeeeeevyyyyyy CHOPU~ ! »
*fblaaaaap krik krik!* C’est le bruit que fit l’impact du livre lorsqu’il eu atteint le crâne de Reda, l’allongeant tête la première sur le sol comme une vulgaire serpière.


God damn once again ? ([Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien])


*Gnéhé* Tandis qu’il reprenait peu à peu ses esprits, Reda essayait de se rappeler ce qu’il venait de se passer, chose assez facile à faire puisque la douleur sur son crane était encore présente. Il observa les alentours, il se trouvait semble-t-il dans un parc au vue de tous les arbres qui se trouvaient autour. Il était assis sur les fesses, complètement ligoté avec ses propres chaines. Tentant de se libérer, une voix aigüe se fit entendre, s’adressant, semble-t-il à lui.
« - Tu t’es finalement réveillé hentai-boy~ ?
- Hum.. Mouai. Ou est-ce qu’on est ?
- Dans un jardin de Deadman Streets, mais ce n’est pas le problème pour l’instant. Le problème voit-tu, c’est que partout on te recherche dans la ville pour avoir agressé une jeune femme et toutes les filles de la ville ont peur à cause de toi. Ce qui signifie que tu vas devoir te prendre une petite correction avant que je ne te livre à la police. »
Cette jeune fille aux cheveux bleu et la mine mignonne et innocente faisait claquer un gros livre semblable à une encyclopédie dans ses mains de manière répétitive et d’un air menaçant.

« - Att.. Attend ! Je suis complètement innocent ! J’ai rien fais du tout !
- N’essaye pas de te trouver des excuses !! Fit-elle d’un ton sévère.
- Ecoute au moins ma version des faits ! Répondit Reda dans un élan désespéré.
- Bien.. Je vais t’accorder une minute pour t’expier, ensuite tu recevras ce livre en pleine poire !
- Je viens juste de débarquer ici ! Je.. Je m’étais perdu dans une rue avec plein de..
- 45 secondes !
- De batiments bizarres donc j’ai demandé mon chemin à une fille qui passait et..
- 30 secondes !
- Arrete de décompter comme ça c’est stressant !
- 20 secondes !
- Raaaaaaaaaah ! Donc jme suis fais poursuivre par des policiers à qui elle m’avait dénoncé donc je me suis enfuit et je me suis retrouvé sur la place du marché ou un espèce d’enfoiré qui est capable de se transformer en oiseau de feu a tout cramé et en m’a fait porter lchapeau !
- Si tu avais été innocent tu ne te serai pas enfui !
- J’ai paniqué !!
- Un oiseau de feu tu dis ? Et c’était un humain ?
- Oui enfin il peut aussi stranformer en humain. Il m’a suivi pendant que les marchands me poursuivaient juste pour pouvoir se moquer de moi. Donc jvoulais le passer à tabac mais il m’a ramené au marché ou je me suis encore fait poursuivre et..
- En fait tu es un idiot non ?
- Hey !
- En tout cas, ton histoire n’a ni queue ni tête mais je ne pense pas que tu mentes.
- Evidemment que je mens pas !!
- Je t’accorde le bénéfice du doute ! »

Enfin quelqu’un qui avait bien voulu l’écouter ! Il lui donna tous les détails sur ce qu’il s’était passé et la fille décida de le croire, lui demandant de la suivre.
« - Je suis Revy ! Et toi ?
- Reda ! Enchanté de te connaitre Revy ! »
S’échangeant un sourire kawaii digne d’un manga shojo, le duo se dirigea alors vers l’appartement de Revy.

_________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Masculin
Messages : 11

Feuille de personnage
Expérience :
0/0  (0/0)
Points Job:
0/0  (0/0)




MessageSujet: Re: Surprise ! Ou comment se faire avoir [PV Reda] Sam 15 Nov - 18:19


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Surprise ! »



L'air surpris du mec aux cheveux blancs se transforma bientôt en colère. Quoi de plus normal ? Il s'était fait poursuivre pendant un bout bon de temps par des marchands enragés et quelque chose lui disait que ce n’était pas fini ....
« J'vais t’en donner moi dlamusement espèce d’enfoiré ! »

A peine avait-il prononcé ces paroles qu'il bondit sur Raven qui avait déjà prévu le coup et commençait à fuir tout en riant. Il faut dire que la scène sortait de l'ordinaire. Quelques fois, dans sa course, le phénix se retourner pour être sûr qu’il le suivait mais, comme il l’avait prévu, le jeune homme était guidé par sa rage et ne se doutait pas un seul instant qu’il allait se refaire avoir en beauté une fois de plus. Sa tête était franchement comique tellement il rageait. Ce qui, bien évidemment, faisait redoubler les rires de Raven qui n’en pouvait plus. Soudainement, le bakemono bondit du toit pour atterrir par terre, à la place du marché, où les marchands en colère attendaient encore de pouvoir accomplir leur vengeance. Le pauvre compris bien trop tard qu’ils étaient retournés là où ses malheurs avaient commencés. Alors Raven, qui était maintenant aux côtés des marchands.

« Regardez ! C’est lui ! »

C’est fascinant de voir l’effet que peut produire de simples mots. Les personnes qui l’entouraient tournèrent immédiatement la tête ; remarquant le jeune homme qui venait de s’arrêter brusquement et reconnurent celui qu’ils avaient poursuivi quelques temps plus tôt. De nouveau, des tomates volèrent et le pauvre se retrouva complètement rouge de jus, ce qui eut l’effet d’amplifier les rires de Raven. La course poursuite reprit mais le jeune homme finit par semer ses poursuivants. Le phénix était encore en train de suivre sa trace mais, quand il arriva dans une petite place, il n'aperçut pas sa victime. Il plissa les yeux mais il eut beau chercher, il ne le trouva pas. Il pesta en errant à travers la place. Il ne pouvait pas le perdre comme ça ! C'était un jouet assez amusant et ses réactions exagérées l'étaient encore plus alors le perdre comme ça était assez .... gênant.  Où avait-il pu aller ? Pas bien loin, il ne connaissait rien de la ville, c'était évident. Un jeune homme aux cheveux blancs, ce n'était pas banal, surtout quand il était recouvert de jus de tomate. Quelqu'un l'avait forcément remarqué. Raven commença à poser des questions aux badauds, mais ils semblaient plus intéressés par leurs propres activités que par les questions d'un inconnu, ce qui eut le don d'énerver le bakemono. Finalement, il tomba sur un homme qui le renseigna.

« Oui, je l'ai vu en compagnie d'une jeune fille aux cheveux bleus »

Raven le remercia d'un signe de la main. Alors comme ça, il était tombé sur une fille qui lui avait porté secours. Aux cheveux aussi étranges que les siens apparemment. De nouveau, un sourire se dessina sur les lèvres de l'oiseau. La chasse allait pouvoir recommencer.
C O D A G E  P A R  @G A K I.  S U R  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Masculin
Messages : 59
Age : 22

Feuille de personnage
Expérience :
482/1000  (482/1000)
Points Job:
4872/5600  (4872/5600)




MessageSujet: Re: Surprise ! Ou comment se faire avoir [PV Reda] Dim 16 Nov - 0:28



Home Sweet Home~ ([Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien])


Ils se dirigèrent tous les deux vers les rues vers la Bloody Mary Avenue, sous le regard méfiant des passants qui avaient surement entendus la rumeur d’un garçon aux cheveux argentés ayant une chaine au cou qui était recherché par la police et les marchands de la ville. Ce qui les firent, bien évidemment, presser un peu plus le pas. Ils arrivèrent près de la zone A et entrèrent dans une résidence plutôt chic. L’endroit était bien entretenu avec des jardins de fleurs arrangés, un petit ruisseau traversant le jardin et tous pleins d’autres décorations qui fait d’elle un bel endroit ou vivre.
Ils pénétrèrent du bâtiment, et s’avancèrent jusqu’à s’arrêter devant une porte : *n°122*
Les deux compères entrèrent à l’intérieur de l’appartement. En traversant le couloir on tombait dans une salle qui faisait office de séjour et de salle à manger avec deux fauteuils, une petite table couverte de livres et une bibliothèque pleine, sur la droite on pouvait apercevoir une petite cuisine séparée par un petit bar. En continuant sur la droite après le bar, on accédait à un couloir qui débouchait sur deux chambres en face l’une de l’autre ainsi que la salle de bain et les toilettes qui se trouvaient tout au fond du couloir.
« Bienvenue chez moi ! C’est un peu en bordel depuis que ma coloc’ est parti mais fait comme chez toi~ ! »
La jeune fille lui proposa de laver ses vêtements qui avaient pris un sacré coup de sale avec toutes ses mésaventures. Il se déshabilla, ne gardant que sont calbute sur lui, ce qui rendit toute rouge la jeune fille, tendant à cet exhibitionniste une serviette pour qu’il puisse aller se prendre une douche.
Elle lui tendit également quelques vêtements masculins (un débardeur noir, un hoodie vert et un pantalon noir) qu’une des nombreuses conquêtes de son ex colocataire avait laissé là. Après une bonne douche qu’il avait bien mérité, Reda s’asseya à côté de la jeune fille qui l’attendait dans le salon. Ils discutèrent de ce qu’il s’était passé en ville et de comment ils allaient régler le malentendu.


Serious time



La jeune fille se leva, prit un ton strict en posant ses lunettes sur son nez et les réajustant avec un doigt :

« - On va devoir se rendre à la police du coin et tu devras leur expliquer tout ce que tu viens de me dire. Je te servirai de témoin en ta faveur !
- Ouai.. Hum comment t’expliquer que j’ai fuis la police toute la journée et que je ne pense pas qu’ils vont tranquillement m’écouter ?
- Mais non ! Ne t’en fait pas je suis là avec toi !
- Je te fais confiance alors.
- Parles-moi de ce garçon que tu as rencontré et de sa forme d’oiseau.
- O.. Ok. Ben euh comment dire, l’oiseau est descendu du ciel en piqué. On aurait dire un missile qui allait s’abattre sur la place du marché. Tout lmonde le regardait et puis ben euh il s’est redressé avant de s’écraser au sol. Il s’est mis à cramer toutes les marchandises qu’il voyait et à tourner en rond autour de la place. En fait il cherchait juste quelqu’un sur qui mettre toute la faute et c’est tombé sur moi.
- Comment a-t-il fait pour te rendre coupable ?
- Il m’a foncé dessus et j’ai senti plein de flammes m’entourer mais sans me bruler, c’était un peu bizarre comme sensation. Ensuite j’avais plein de plumes rouges sur moi et quand je msuis retourné je l’ai vu la avec sa fausse tête d’effrayé. Reda commençait à serrer le poing et à serrer les dents de colère.
- Reda, calme-toi.
- Ouai pardon… Donc il était là à m’accuser en me pointant du doigt et tous les marchands se sont armés pour me poursuivre ! Quand j’ai réussi à m’échapper sur les toits, je l’ai vu sur un toit plus loin à se ficher de moi et à rire comme un débile ! Le garçon prit ses mains et les mirent au-dessus de sa tête tout en se frottant les cheveux et en grognant.
- Je vois, et tu l’as donc suivi encore une fois et refait poursuivre c’est ça ?
- Grrrr oui ! Sérieux si jlui met les mains dessus !! Raaaaaaaah bon sang !!
- Bon répétition terminé ! Maintenant on peut aller parler à la police. Mais, il reste une chose à régler… fit-elle en fixant les chaines dans le cou du jeune d’homme tout en réajustant ses lunettes d’un air strict.
- Meh… Hey non arrete ! Nooooooooooooon ! »


On the road to the police station ([Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien])


Après 15 minutes de lutte acharnée, le duo sortait de la résidence et se dirigeait vers Siren Alley afin de se rendre au Commissariat de Death City qui, en soit, n’était pas idéalement placé. Entre une Revy blasée et en colère et un Reda qui ne savait pas comment s’y prendre pour se faire pardonner, une petite tension pouvait se faire ressentir dans l’air. Après tout Revy avait tout fait pour lui enlever ses chaines de façon à ce qu’il paraisse moins coupable, ce qu’elle n’avait pas réussi à faire et qui avait réussi à l’irriter. Elle était en colère et rien n’allait changer tout ça. Malgré tous les efforts qu’il fut pour essayer de la faire sourire, elle ne faisait que lui tourner le dos en lui adressant un petit *humf !* hautain tout en levant la tête vers le haut.

_________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Surprise ! Ou comment se faire avoir [PV Reda]

Revenir en haut Aller en bas
 

Surprise ! Ou comment se faire avoir [PV Reda]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  DEATH CITY :: Bogeyman Square-