Partagez | 
 

 Science Eater Crysis : Prologue

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


Messages : 25




MessageSujet: Science Eater Crysis : Prologue Lun 22 Déc - 11:53

SCIENCE EATER CRYSIS : PROLOGUE (partie 1)



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Ce monde est remplis de différences. Couleurs, Rangs sociaux, Races, Possessions... chaque être est unique à sa manière. Mais les humains ont tous une chose en commun : ils sont faibles, fragiles, peu importe à quel point ils ont pu travailler pour dépasser leur imperfection. Depuis des milliers d'années, ils sont coincés à une forme qui n'évolue pas. Certes, ils ne sont pas les seuls : bien des races ont cessé d'évoluer, mais pourquoi ? Personne ne le sait réellement. Pourtant, certains pensent que ce n'est pas tout à fait vrai. Certains pensent que l'évolution existe toujours, et qu'elle a été révélée au monde entier il y a de cela quelques années lorsqu'un homme du nom d'Albaël Ryu a dévoilé les secrets les plus profonds du gouvernement : l'existence des Soul-Users. Des humains ou des armes ayant la capacité d'utiliser leur âme comme arme. Cette nouvelle avait choqué bien des gens ; mais pour d'autres, cela n'était que la confirmation que l'espèce humaine n'avait pas arrêté d'évoluer. Pour beaucoup, c'était une occasion d'accueillir ces gens à bras ouverts... mais c'était un accueil dont quelques Soul-Users ont profité pour étaler leur suprématie. Capables d'actions surhumaines, les armes de l'humanité ne suffisaient parfois pas à les arrêter, et leur nombre ne fit que croître au fil du temps. Bien qu'ils n'étaient pas tous à mettre dans le même panier, il s'agissait de regarder les deux côtés de la pièce : il y avait ceux qui menaient une existence normale sans poser de problèmes... ceux-ci n'étaient pas visés par le gouvernement, excepté s'ils avaient un lien vers la seconde partie de leur communauté : ceux qui abusent de leurs pouvoirs pour créer la terreur au sein des humains parfaitement normaux. Meisters, Armes, Sorcières, Monstres, Corrompus... ils ne mirent pas très longtemps à comprendre leur avantage dans ce nouveau monde, après être descendus du ciel dans leurs cercueils. Ce monde était peuplé d'êtres humains, et ceux de leur « genre » n'étaient qu'une petite partie. Ils avaient un avantage que les humains normaux n'avaient pas... encore une fois, c'était une affaire de différence ; Une différence de supériorité. En tout temps, le gouvernement a emprisonné les premiers Soul-Users ou les a utilisé afin de renforcer leurs armées respectives dans les guerres et autres... mais depuis que cela n'est plus une obligation, et que les Soul-Users aveuglés par la supériorité sèment la terreur au milieu de l'humanité ; une section de forces spéciales créer par le gouvernement international fut créer. Des humains ayant acquis une technologie capable de rivaliser avec les Soul-Users, les emprisonner et rétablir l'ordre : le Science Department.

---

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Mon nom est Vyacheslav Voidyanoi. Dur à prononcer hein ? Peu importe. Je suis une ex-soldat de l'armée Russe, dévouée à ma patrie, je n'ai pas supportée de voir comme celle-ci a été ravagée par l'arrivée de cette « Brigade Prestige » qui manipules tout dans l'ombre... elle est devenue pourrie de l'intérieur par ces saloperies. Je n'ai pas reçu énormément de détails sur cette mutation. Tout ce qu'on m'a donné, c'est des coordonnées précises menant à un quartier de Chicago...et vu le nombre de types en costume noir que j'ai croisé sur le chemin qui disaient aux passants de prendre une autre route pour passer.. il y avait déjà de quoi se poser des questions. La musique résonnait tellement dans mes oreilles que je n'avait pas entendu ce type m'arrêter et me demander mes papiers d'identité... au final, je sortit de mon sac-baluchon ce maudit bout de plastique pour lui montrer, et après avoir bien examiné celle-ci, il me la rendit et ouvrit le passage. D'immenses portes métalliques qui isolaient un ensemble d'immeubles hors de la rue. J'avais l'impression d'être comme ces espèces de V.I.P du gouvernement... mais ce n'était pas la première fois qu'on ouvrait une porte de cette taille pour moi après-tout. L'homme hocha la tête et me fit signe d'avancer, ce que je fis sans me poser de questions en rangeant le bout de plastique dans mon sac et en continuant de marcher comme si je portait tout mon ennui sur mon dos. À quoi allaient ressembler mes collègues de travail ? Je connaissais les services américains assez bien pour savoir qu'ils sont généralement d'un caractère péteux et sûr d'eux... ça allait certainement être une plaie que de travailler avec des frimeurs, pour une raison que je ne connais toujours pas. N'auraient-ils pas pu avoir la décence de me faire un briefing sur ma mission ? Y aller à l'aveugle n'est pas mon style. Mais le temps que j'arrête de penser à toutes ces choses, je me trouvais déjà devant la bâtisse où j'étais sensé me rendre... pour être tout à fait honnête, j'ai cru qu'il s'agissait d'un lycée à l'architecture japonaise plutôt qu'un bâtiment de section gouvernementale. Le bâtiment principal qui se trouvait au milieu des autres était un immeuble blanc sur lequel on avait fixé deux grosses structures qui ressemblaient à des ailes... c'était probablement pour cette raison que ce QG s'appelait « l'Ailé ». Celui qui avait fait les plans de cette bâtisse devait sûrement avoir un sacré pète-au-casque.. ou en tout cas c'est ce que je me disais. Je restait un peu devant le bâtiment à scruter les environs : à l'autre bout de la rue se trouvait une autre porte gigantesque.. sûrement la seconde entrée ; après-tout, ce QG se trouvait en plein milieu d'une rue commerciale ; mais les portes étaient assez grandes pour empêcher la vue générale de l'endroit... comme de gigantesques murs. Il y avait des agents à droite et à gauche, de toutes les nationalités, la plupart vêtus de costumes blancs au lieu de l'habituel noir que je voyais sur la plupart des agents américains. Ils avaient pour la plupart tous une valise dans la main... on m'avait prévenu que les gens de cette faction étaient très attachés à leur valise pour une raison qui m'échappe un peu. Assez perdu de temps, il est temps d'entrer à l'intérieur.

-

J'avais un sentiment de déjà-vu. Je ne suis pas une très grande fan de jeux vidéos modernes mais je me rappelais avoir déjà vu ce genre d'intérieur et d'assemblage de couleurs dans un jeu du nom de « Mirror's Edge » une fois..un maudit jeu en 3D comme je les déteste. Un design propre et épuré, des couleurs unies, d'une couleur assemblée à du blanc pour la plupart des zones.  Les gens allaient et venaient dans le hall... ils n'étaient pas beaucoup. Ou en tout cas, pas autant que je me rappelait en avoir vu dans les bureaux du FBI. Quelle genre de faction étais-ce sensé être au juste ? Il me suffisait de regarder à droite et à gauche pour remarquer qu'il y avait des canapés et des consoles de jeux sur écrans plasma à perte de vue. Des agents assis sur des sofas jouant avec des consoles portables... des écrans géants diffusant des pubs pour des consoles qui viennent de sortir. Quel genre d'endroit est-ce sensé être ? Une salle d'arcade !? À peine arrivée et me voilà déjà percutée par le choc des cultures... il faut dire que ce n'était pas non-plus ce que j'imaginais d'une faction américaine. Je soupirais, m'approchait de l'accueil et fit face à la jeune femme qui s'occupait du service d'accueil. Une jeune femme à la chevelure blonde dans un costume de barman, toute souriante et heureuse qui me demanda ce maudit bout de plastique que j'aurais mieux fait de ne pas ranger dans mon sac. Après avoir confirmé mon identité, elle posa sur la table un bout de papier et une ..boîte ? Il y avait clairement d'imprimé sur la boîte « PS Wita » ; une console qui venait de sortir il y a un an tout juste.. En lui demandant pourquoi elle m'avait remis ça, elle m'expliqua simplement qu'il s'agissait d'un cadeau offert par la maison, mais également un outil de travail.. est-ce que c'était ces genres de consoles modifiées par le gouvernement pour y installer des logiciels secrets ? Comme dans les films d'espionnage ? Je trouvait toujours cette offre bizarre mais je n'eut pas réellement d'autres choix que l'accepter et la ranger dans mon sac. Le bout de papier quand à lui m'indiquait la pièce dans laquelle j'étais sensée attendre pour faire le meeting avec celui qui serait mon nouveau patron, et afin qu'on m'explique en long et en large en quoi ma nouvelle mission allait consister.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Il n'aura pas fallu plus de dix minutes avant que je ne me perde. Ce bâtiment était un véritable labyrinthe avec toutes ses pièces, et pourtant on ne penserait pas ça d'une bâtisse n'ayant que six étages. Après avoir galéré pendant une bonne vingtaine de minutes, je finis par retrouver mon chemin. C'était la bonne pièce : une salle d'attente apparemment... n'allais-je pas directement rencontrer mon boss ? Pourquoi devrais-je attendre ? Il fallut que je pousse la porte pour mieux comprendre la raison de cette attente : je n'était pas seule. En plus de moi, il y avait quatre autres personnes. Je fermais la porte derrière moi et alla m'asseoir à une table... cette salle d'attente était tout simplement immense.. rien à voir avec celle dans laquelle on attend le docteur. Au final je n'eut pas réussi à restreindre ma curiosité et je me mis à regarder les autres personnes dans la pièce... après tout, ils allaient sûrement être mes collègues de travail d'ici quelques minutes. Il y avait une fille aux cheveux roses assis sur une chaîne, vêtue de vêtements assez particuliers avec beaucoup de ceintures. Elle avait des cernes atroces.. de quoi faire s'évanouir une styliste. Elle avait un air plutôt désintéressé et ne semblait s'intéresser qu'à la PS Wita qu'elle avait dans les mains ; la même que celle que j'avais reçu... elle n'avait décidément pas perdu de temps pour la retirer de son emballage et commencer à jouer. Au fond... elle ressemblait à une gamine. Elle ne devait pas avoir plus de dix-neuf ans à première vue. Ensuite... il y avait un type aux cheveux blancs avec une mèche sur  un oeil et une cigarette coincée entre les lèvres. Il n'y avait cependant pas de fumée qui s'en échappait... est-ce qu'il faisait ça pour le style, le cyclope ? Il feuilletait un magazine de goodies japonais.. il faut dire que les livres posés sur la table étaient tous des magazines d'animes et d'autres marchandises du pays du soleil levant... encore une fois, celui qui s'occupait de cette structure devait avoir un câble de débranché. Juste à côté de lui se trouvait un autre type aux cheveux blancs ; celui-là était habillé d'un pull sans manche rouge et se trouvait adossé au mur, les deux mains contre ses oreilles. Il avait mal à la tête ? Impossible de le dire, mais il ne semblait pas vouloir entendre quoi que ce soit. Et en dernier... il avait ce type baraqué qui soulevait des altères. Pantalon militaire et T-shirt noir ; une montagne de muscles au visage balafré et aux cheveux en piques. Il avait l'air particulièrement fier de monter et descendre ces poids avec aise... mais ça avait l'air un frimeur. Les minutes passèrent en silence et finalement quelqu'un entra dans la pièce. Il ne s'agissait pas d'un autre futur agent, mais de la dame de l'accueil qui s'était déplacée jusqu'ici pour donner la suite des instructions. Tout les regards se tournèrent dans sa direction et tout le monde écoutait attentivement ce qu'elle avait à dire.

- Re-bonjour ! Il va être temps de vous présenter à l'office de Mr.Kaiba ! Navrée pour cette attente, nous attentions le sixième membre, mais il a eut un contre-temps et ne pourra pas se présenter avant demain. Veuillez me suivre s'il vous plait ~

Elle nous tourna alors le dos et commença à marcher. On s'était tous levés et avaient commencés à la suivre. Je pensais que je me serais un peu habituée à la vue de tout ces gens en bas en train de jouer aux jeux vidéos ; mais non.. c'était toujours aussi bizarre peu importe combien de fois je regardait. Avant que j'ai le temps de dire « Ouf », on était déjà rendu à l'office mentionnée par la dame de l'accueil. Celle-ci tapa à la porte et posa sa main sur la poignée pour ouvrir celle-ci... On pouvait entendre deux voix : celle d'un homme et celle d'une fille.

- Brasse bien. Ah et, je sais à quoi tu pense et NON on ne pisse pas dans la piscine.
- Ah, désolé...



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

La porte fut ouverte... et j'avais un peu du mal à comprendre ce que je voyais. C'était bien un bureau, en effet, mais... il était gigantesque, pour commencer, et il y avait une grande piscine au milieu... une piscine dans laquelle se trouvait une petite piscine... dans laquelle se trouvait une jeune fille en maillot de bain japonais comme on en voit dans les animes pour pervers. À côté d'elle, dans l'autre piscine, il y avait un type aux cheveux blancs portant des lunettes de soleil ; en slip de bain rouge pompier, qui attrapait ses bras et qui les remuait dans tout les sens. Qu'est-ce que c'était sensé être ? Un cirque !? La dame de l'accueil nous sourit une dernière fois et nous laissa en refermant la porte derrière elle... est-ce qu'elle avait au moins remarqué la face médusée qu'on était tous en train de faire !? Le type aux lunettes de soleil et la jeune fille aux cheveux blonds vénitien finirent par nous remarquer. Le type au slip de bain rouge extrêmement osé finis par sortir de la piscine et posa ses deux mains sur ses hanches en lançant un coup de bassin en avant ; il avait un sourire fier... c'était qui ce weirdo au juste !?

- Ahhh vous devez être les nouvelles recrues. Le dernier membre a eut un empêchement à ce qu'on m'a dit... bah, on va commencer comme ça...

Il lança un autre coup de reins... comment ne pas regarder cette chose rouge qui nous désigne ?! Est-ce que c'était lui le « Boss » ?

- On ne vous a pas appris les bonnes manières ? Allez hop ! On se présente ! Je suis Kaiba, Vice Président du SDPT. Ou quelque chose comme ça, je sais plus.

Comment ça « Je sais plus » ?! Il lança un coup de bassin vers moi, j'ai sursauté.

- On va commencer par toi ! Nom, Prénom, Âge, Ancien boulot et Raison de mutation s'il te plait !

Je me raclas la gorge et croisa les bras.

- Vyacheslav Voidyanoi. 22 ans, Sergent major de l'unité anti-terroriste Russe. La demande de mutation a été faite par mon supérieur.
- Merde je saurais pas dire lequel est ton prénom et lequel est ton nom ; les deux sonnent comme un bafouillage d'un type un peu trop torché.

Dans tout les cas, il plaça ses deux mains derrière sa tête et lança un autre coup de bassin suggestif, cette fois vers la personne qui se trouvait à côté de moi. Il désignait le type aux cheveux blancs à l'oeil couvert. Il tourna son œil vert vers le type aux mouvements pervers en comprenant qu'il était désigné.

- Et toi ?
- Taru Aura, 24 ans, J'ai été recruté directement par des agents.

Un nouveau coup de rein à côté ; celui-ci désignait la fille aux cheveux roses qui compris immédiatement qu'elle était ciblée par la magnifique bosse du pervers aux lunettes de soleil.

- Aphra Xiuhcoatl, 19 ans, Soul-User capturée... on m'a muté suite à ma succession de missions réussies.
- Tu t'es assez éloignée de la guillotine pour lécher le cul à tes ravisseurs ? Bien bien bien. Et toi le type aux oreilles bouchées ?

Le coup de rein désignait cette fois le type qui se couvrait les oreilles avec ses deux mains. Il retira ses mains de là et pris une grande inspiration... il avait l'air agacé. Qui ne le serait pas après avoir été pointé du...euh... « doigt » par un pervers en slip de bain rouge qui balance des coups de reins en direction des gens ? Dans tout les cas, le type au pull rouge garda sa présentation aussi courte que possible.

- Kane.
- What a boner-killer. Okay, reste plus que toi le tas de muscles.

Un coup de rein final dans la direction du macho balafré. Il avait un sourire de psychopathe.. je n'étais pas vraiment à l'aise à côté de ce type qui croisa les bras avec fierté et qui se présenta comme si on allait lui décerner une médaille.

- Takaoka Mitsurugi, 28 ans, Major d'unité spéciale anti-terroriste et disposé à la formation de nouveaux soldats. J'ai été muté par mon supérieur.
- Hah, un Nippon, fun.

Il marqua une pause et pénétra à nouveau dans la piscine, commençant à nager vers la piscine pour enfants dans laquelle la jeune fille nageait... ou pataugeait plutôt. Elle n'avait rien dit depuis le début, mais au final, on ne savait pas grand chose sur elle. Ses bras et ses jambes étaient marqués de marques de brûlures intenses, et elle avait l'air plutôt insouciante. Une mascotte peut-être ? La fille de ce pervers ? Ou bien étais-ce sa petite amie ? Ce type était assez dégueulasse pour épouser une gamine sûrement, et le gouvernement américain est tellement pourrit que ça ne serait pas une surprise... en tout cas, c'est ce que je me disais. Il attrapa les épaules de la jeune fille et l'aida à remonter retirer sa bouée et l'accompagner à la sortie de la piscine. Elle sortit finalement de l'eau, replaça correctement son maillot de bain sur son derrière et nous sourit. Le pervers restait à côté d'elle avait les mains dans le dos.... cependant, ce qui sortit d'entre les lèvres de la jeune fille nous fit tous tiquer pendant quelques secondes.

- Nirvana Shepard, 22 ans, Rank 1 Hunter du Science Department ; Leader de la Team Q.

…. « Team Q »... j'ai mis du temps à comprendre que c'était exactement le même nom qui avait été employé sur la demande de mutation. J'avais du mal à croire ce que je venais d'entendre : cette gamine était notre boss !? Comment est-ce qu'une enfant aurait pu avoir un tel rang au sein de cette faction ? C'étati une blague de ce type aux lunettes de soleil, il n'y avait pas d'autres explications possibles. Ou en tout cas, c'est ce que j'espérais entendre de sa part.. mais contrairement aux choses débiles qu'il faisait depuis tout à l'heure, il ne fit rien. Il se contenta de sourire en remarquant nos faces dépaysées. J'avais bien envie d'ouvrir le dialogue à propos de cette affaire bizarre, mais le type baraqué aux cheveux en piques le fit à ma place. Il pris l'air le plus dédaigneux qu'il avait et commença à parler.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

- Vous vous foutez de notre gueule ? Cette gamine est notre boss ? C'est quoi ces conneries ?
- C'est un garçon, pour commencer.

Est-ce que c'était une blague de plus !? Comment ça pourrait être un garçon ? Elle avait des hanches plus féminines que les miennes !

- Arrêtez de me prendre pour une tête de con. On a assez blagués. Je ne vais pas me soumettre à une petite merde dans son genre.
- Oh ? Vraiment ?

L'androgyne aux cheveux blonds vénitiens s'avança. Dans le silence, on pouvait entendre ses pieds claquer contre le carrelage...et bizarrement l'ambiance devint soudainement plus lourde. Au fur et à mesure qu'il s'approchait, je put mieux l'observer... ses marques de brûlures étaient intenses, et il avait des cernes très prononcées sous les yeux. Son regard était... je n'ai jamais su comment le décrire. Il s'en dégageait un profond sentiment de menace, quelque chose qui me fit me sentir mal à l'aise. Il nous regardait avec un sourire aux lèvres et les yeux mi-clos... la même expression qu'il adoptait depuis le début de notre arrivée ici. Il leva ses yeux orangés vers le japonais qui l'observait avec un air dédaigneux... il avait vraiment l'air d'une brute, et il mesurait bien plus haut que lui.

- Qu'est-ce que t'as à me regarder comme ça ? J'en ai brisé en deux pour moins que ça.
- Oh c'est impressionnant !
- Tu te fous de ma gueule petit !? Tu veux que j'écrase tes petites couilles avec un bon punch !?
- Oh non ! J'en ai besoin pour faire pipi.
- Non, ça t'aidera pas vraiment à pisser, tu peux t'en débarrasser.
- Sérieux !?

Takaoka perdit patience et attrapa l'androgyne par une bretelle de son maillot de bain une pièce et le souleva dans les airs. Il avait l'air en colère... mais je ne pouvais pas approuver qu'il s'en prenne à quelqu'un dans défense. Je m'apprêtait à l'arrêter quand je fus stoppée par le type à la mèche devant l'oeil. Il avait raison.. ce n'était pas mes affaires, je n'avais pas à m'en mêler ; mais j'en pensais pas moins. Le type aux cheveux en piques leva l'androgyne et le regarda avec une face emplie de colère.

- Dix ans que je bosse dans l'armée et jamais on ne s'est foutus de ma gueule à ce point. Ce microbe !? Notre boss ?! M'faites pas rigoler. J'ai pas quitté ma division pour me faire commander par une petite tapette !
- Gah. Je vois qu'il y a un petit soucis d'obéissance, comment on va régler ça....
- Moi je sais.

Le regard de l'androgyne était de plus en plus obscure... j'en avais des frissons dans le dos. Et à en voir son visage, Takaoka commença a trembler tout en tentant de conserver un air supérieur. Je connaissais cette sensation.. ou la connaissait tous : une aura meurtrière intense, terrifiante se dégageait de ce gamin. Il souriait comme à son habitude, et pas une seule fois il ne s'était laissé impressionner par la montagne de muscles qui faisait bien deux fois sa taille.

- Si on réglait ça sur un bras de fer ? Si je gagne, vous serez forcés d'admettre que je suis le boss, et vous deviendrez tous mes amis ! Si je perd, Takaoka pourra me casser le bras et devenir votre boss, ça vous convient ?

Ça devenait ridicule et insensé.. comment est-ce que ce gamin pourrait gagner un bras de fer contre un type avec un corps aussi sculpté que celui de Takaoka ? Ça n'avait aucun sens. Mais au final, le tas de muscles accepta son défi avec un sourire sadique quoi qu'un peu dérangé par cette sensation meurtrière qui émanait du dénommé « Nirvana ». Je pouvais clairement le ressentir... mais à ce moment là, je ne savais pas réellement de quoi il s'agissait. J'avais l'impression que ce gamin était largement plus dangereux qu'il n'en avait l'air. Takaoka reposa Nirvana au sol, et Kaiba fit glisser une table jusqu'à eux en sifflotant nonchalamant.. on allait assister à un cassage de bras de la part d'un sadique de militaire japonais. Pas le genre de spectacle qui me fait plaisir à voir.. mais Kaiba insista sur le fait qu'il s'agissait d'une démonstration pratique pour prouver l'efficacité de leur boss. Est-ce qu'il était si confiant que ça en les capacités du gamin ? Plus les choses avançaient et plus je m'inquiétait pour le gosse. Les deux se firent alors face et posèrent leur coude sur la table ; la main énorme de Takaoka attrapa la petite main de Nirvana et il força dessus de toutes ses forces.

- Je vais te péter en deux, gamin.
- Au fait... j'espère que tu ne tiens pas trop à ton bras...
- H-He---


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Il y eut un long silence. Le visage fier de Takaoka ne fut plus qu'un triste souvenir... son expression était celle d'un homme terrifié. Il lui suffisait de regarder le sourire calme du gamin, et sentir cette sensation meurtrière pour comprendre que les choses n'allaient pas se passer comme il l'espérait. Dans sa rage, il plaça toutes ses forces dans la panique, et tenta de casser le bras de Nirvana … mais le bras de l'androgyne ne bougea pas d'un centimètre.

- QU-QU-QU-QU'EST-CE QUE C'EST QUE CE DÉLIRE !?
- Gaaaaaaaaame Ooooooo-----VER !

Un son inhumain se fit entendre.... le bras de Taokaka se retourna dans des sens qui détruisaient la logique humaine. Ses os éclatèrent en morceaux et son hurlement de terreur se fit entendre dans toute la pièce alors qu'il s'écroula sur le sol et glissa jusqu'à tomber dans la piscine... Nirvana avait réduit la tables en miettes en retournant le bras de son adversaire jusqu'à ce qu'il ne touche le sol. Une scène d'une brutalité monstrueuse qu'aucun d'entre nous n'arrivait bien à comprendre sur le coup. Ça avait été un massacre... Nirvana l'avait massacré sans même perdre son sourire une fraction de seconde. Kaiba soupira et appuya sur le bouton de l'interphone en demandant à des infirmières de venir au plus vite s'occuper de Takaoka... et nous... nous regardions tous notre nouvel « ami ».

- Fufufufufu ça va être fun ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Messages : 25




MessageSujet: Re: Science Eater Crysis : Prologue Mar 23 Déc - 18:20

SCIENCE EATER CRYSIS : PROLOGUE (partie 2)

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Sniff Sniff... C'était le petit son que Vyacheslav entendait près de son oreille. Son supérieur était en train de la renifler de la même façon que le ferait un chien de garde. Et il faut dire que son attitude s'était montrée tout aussi bizarre qu'à sa première apparition... Nirvana avait toujours été quelqu'un de particulièrement excentrique et original. Cela faisait maintenant trois jours depuis le premier meeting... Takaoka fut viré de l'équipe pour désobéissance et tentative de blesser son supérieur.. mais au fond, personne n'était inquiet pour le petit androgyne; tous avaient vu de quoi il était capable. Jamais de sa vie la russe n'avait vu un bras prendre une forme aussi étrange; Un spectacle à coller des frissons. Elle s'était demandée comment il était possible qu'un si petit corps, sans muscles visibles, soit capable de faire preuve d'une telle force.. mais elle n'en voyait pas la réponse. Après-tout, à moins d'être l'un de ces "Soul-Users", il était plus ou moins impossible que quelque chose du genre ne se produise. La jeune femme à la chevelure verte reporta son attention sur le tableau où Kaiba expliquait en détail la raison de leur venue au Science Department, et l'importance de leur mission en ces lieux.

- Bien. Vous êtes tous passés hier par la table d'opération où vous avez rencontré Grigori Iandovitch, aussi appelé "Le créateur". Celui-ci vous a inséré une petite puce dans le crâne qui sera le récepteur de votre ADAM, votre arme de travail. Je sais qu'on vous a déjà expliqué ce qu'est une ADAM, mais je vais tout de même vous faire une piqûre de rappel parce qu'on est jamais trop prudents. Enfin... je dis "Tous" pour paraître plus cool mais au final il n'y a que Kane, Vyadlzlpdfl, et le retardataire qui sont passés sur le billard : le Cyclope en a déjà un et les autres ne sont pas concernés

Sur le tableau numérique s'afficha une arme en 3D; une épée à la forme bien particulière. à côté de celle-ci se trouvait une mallette sur laquelle était inscrit "Standby Form". Kaiba pointa du doigt l'épée en tournant la tête vers son audience... chacun écoutait avec une certaine attention; exceptée le petit androgyne qui continuait de marcher le long de la table en se penchant vers chaque personne pour les renifler avec un air sceptique. C'était très dérangeant pour ceux qui se faisaient renifler, mais au final, personne ne détourna réellement son attention des explications de Kaiba. Après-tout, ils étaient tous passés entre les mains de ce type du nom de Grigori... une petite opération de quelques minutes pour leur insérer une puce pas plus grande qu'une mine de crayon dans le cerveau. Kaiba se racla la gorge et expliqua en détails.

- A.D.A.M tient pour "Arme Démoniaque Artificiellement Manufacturée". C'est à dire qu'il s'agit d'une Arme démoniaque maniable par de simples humains, mais qui n'est pas pourvue d'une conscience. En clair, c'est une autre version de la gamine aux grosses cernes assise à côté du sourdingue. Les ADAMs sont créer en fusionnant une âme à un matériel spécial créer par Grigori du nom de "Merveille", c'est le résultat d'une collaboration entre le pouvoir de Nirvana et sa propre capacité à manufacturer des armes compatibles. Le clan d'où provient Nirvana se spécialise dans la fusion des âmes sur des objets.. ils sont les seuls au monde à être capable de faire ça. Bref. L'ADAM est pourvu d'une âme qui voit sa "longueur d'âme" transformée en batterie qui s'use au fur et à mesure que vous utilisez votre ADAM.. voyez ça comme une sorte de pile qui perd de sa puissance au fur et à mesure des utilisations. Pour les recharger, il vous suffit de laisser votre ADAM dans sa "Standby Form"; où elle se transformera en mallette qui auto-rechargera ses batteries. Le pouvoir de votre ADAM dépends de l'âme qui a été utilisée pour la forger. Et pour finir, la puce que vous avez dans le cerveau permet de transformer vos ondes cérébrales en une simulation de longueur d'âme, afin de créer le même genre de connexion qui lie une arme démoniaque à son Meister. ça signifie aussi qu'une ADAM est propre à son utilisateur, et votre puce ne pourra être connectée qu'à un seul ADAM : celui qui a été créer avec son code. En clair, vous ne pourrez pas utiliser l'ADAM d'un autre Agent; ça ne sera rien de plus qu'un bout de métal sans pouvoirs. Est-ce que j'ai été bien clair? on m'écoute toujours? Okaaaay alors passons à la suite.
- Trouvé!!
- Hah?

Kaiba tourna la tête vers Nirvana. Celui-ci était complètement penché sur l'arme démoniaque du groupe qui le regardait avec de grands yeux curieux... mais pas autant que les siens. Il posa ses deux mains sur les épaules d'Aphra avec un grand sourire aux lèvres et lui demanda avec un air émerveillé

- T'aimes les jeux vidéos pas vrai!?
- Euh...Ouais?
- Yaaaaayyy! On va jouer dans ma chambre dis? Dis dis dis dis dis dis dis!
- Nirvana on est au milieu d'une discussion à la fois sérieuse et diablement chiante. Tu peux pas attendre un peu?
- Mais!...

L'androgyne joignit ses deux mains en se tournant vers l'homme aux lunettes de soleil et fit de grands yeux de biche kawaii Desu stage 10. Kaiba soupira, posa une main contre son crâne et fit un geste de la main.

- Stupid Sexy Voxy. Fous moi le camp avant que je ne change d'avis. De toutes façons je suppose qu'Aphra connait déjà les règles du SDPT.
- YAAAAAAAY!

Il ne fallut pas plus de trois secondes pour que l'androgyne n'attrape les mains de l'arme démoniaque et ne l'entraîne à l'autre bout de la pièce, jusqu'à passer les portes avec autant d'énergie qu'il pouvait en montrer malgré son visage clairement fatigué. Kaiba attendit qu'ils aient quitté la pièce pour reprendre là où il s'était arrêté... ou plutôt, c'est ce qu'il pensait pouvoir faire, mais quelqu'un rentra dans la pièce sans même prendre la peine de toquer à la porte. Un blond avec des lunettes de soleil.. sûrement de la même race sans-yeux que Kaiba. Le type mâchouillait un chewing-gum, fit un signe de la main et alla s'asseoir à côté des autres sans dire un mot... une présentation originale de la part du dernier membre de la Team Q qui avait fait l'effort de se ramener cette fois-ci. Cependant Kaiba lui ôta l'honneur de faire la moindre remarque et procéda à ses explications en se fichant complètement que ce type soit là où non. Après que les regards des autres membres se soient détachés du nouvel arrivant, il repris sur un air qui se voulait sérieux, mais qu'on pouvait clairement sentir faux.

- Votre mission en tant que membres du Science Department est de chasser, capturer ou tuer les Soul-Users dangereux pour la société, qui ont commis des crimes ou qui ont dépassé le montant de puissance autorisé par le gouvernement. L'une de nos règles d'Or est que chaque SU est une potentielle cible à abattre; allié par emprisonnement ou non. Ne baissez jamais votre garde et évitez de salir vos pantalons si vous tomber sur un qui a l'air particulièrement balèze. Vos ADAMs vous procurerons des capacités inhumaines et vous permettrons de rivaliser contre eux.
- Qu'arrive-t-il aux Soul-Users capturés?
- Bonne question tête d'algue. On leur colle un bracelet autour du poignet leur indiquant combien de temps il leur reste avant leur mise-à-mort. Ils doivent remplir des missions afin de repousser la date de leur exécution. Plus ils réussissent de missions et plus la date est repoussée, c'est une constante bataille pour leur survie. Cruel? Je trouve ça plutôt fun, ça donne un sens à leur errance. Il y a des cas rares comme Aphra où un Soul User est devenu assez docile et conforme à nos idées pour que sa date soit repoussée de quelques années et qu'une promotion leur soit offerte. Une offre qu'ils ne peuvent bien sûr pas refuser. C'est peut-être un peu tard pour récapituler ça mais je vais quand même vous citer les différences entre un Soul-User et un humain : les manipulateurs de Chi et autres énergies spirituelles ne sont pas considérés comme des Soul-Users, de même que ceux qui se sont fait lobotomiser la cervelle à Shinushi. Ceux qui utilisent la magie d'enchantement ne sont pas non-plus mis sur la liste des gens à décapiter. Meisters, Armes démoniaques, Humains Corrompus et Sorcières sur le menu. Cependant pour rester en bons termes avec les autres factions, on a pas le droit de couper la ligne de vie à n'importe quel Soul-User : seulement les cibles qui nous sont attribuées. Par ordre de priorité : Les terroristes, les trafiquants, les criminels en général; et en dernier seulement, ceux qui ont dépassé la limite de potentiel autorisé. Bien sûr, c'est au cas-par-cas alors je ne vais pas vous expliquer en détails comment vous torcher le cul d'accord?

Il claqua des doigts et la tableau afficha le logo du SDPT. Kaiba se mit alors à sourire en rangeant ses deux mains dans ses poches.

- Les Team Q (vous) et Team L (mon équipe) bénéficient tout deux de privilèges spéciaux offerts par le gouvernement. Dans votre cas, vous bénéficiez du droit de tuer absolument n'importe qui sans poursuite judiciaires: vos crimes seront pardonnés tant que vous menez à bien votre mission. Dans le cas de la Team L, le privilège est une immunité totale du privilège de la Team Q : vous ne pourrez lever la main sur aucun des membres de mon équipe et moi y compris. Vous l'aurez compris mais le SDPT se compose de cinglés provenant de tout les continents et il n'est pas rare de voir les agents s’entre-tuer pour diverses raisons.  Deux dernières précisions avant que je ne vous lâche la grappe : Personne n'éteint la Nintendo 64 dans la pièce principale ; et même si ça peut être tentant, personne ne fait d'attouchements sexuels à Vox sous peine de se faire décapiter par la petite pisseuse aux cheveux roses. ça sera tout, foutez moi le camp, j'ai un bronzage à faire.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

C'est en sortant de nulle-part une chaise pliante et un tube de crème solaire que l'excentrique aux cheveux blancs quitta la pièce en sifflotant comme s'il s'apprêtait à passer des vacances bien méritées sur la terrasse de son bureau au troisième étage. Il finis par laisser seuls les membres de la nouvelle Team Q qui se regroupèrent les uns vers les autres pour faire plus ample connaissance. à partir d'aujourd'hui, ils seront tous partenaires et collègues dans cette chasse aux Soul-Users dangereux. Tous proviennent de services différents et de régions différentes du monde, mais ont tous quelque chose en commun. Le nouvel arrivant à la crinière blonde fut le premier à captiver l'attention des autres en secouant sa main de droite à gauche pour attirer l'attention sur lui, faisant ses présentations avec un peu plus de retard que les autres.

- Dave S. Ryu. J'ai été muté par mon oncle qui est politicien...eh...faisons du bon boulot?

Il avait un air particulièrement blasé. pas un sourire, pas une once de tonus dans sa voix. On aurait dit qu'il s'adressait à une photocopieuse plus qu'à des êtres humains. Le reste du groupe n'était pas particulièrement surpris des informations qu'il venait de libérer : les dossiers de tout les membres de la Team Q avaient été affichés lors d'un meeting s'étant déroulé il y a deux jours; plus ou moins tout le monde connaissait les origines et le parcours militaire de chacun. Ce type était ce qu'on appelle un "Adepte":  un être humain capable de manier une arme et utiliser la force de son esprit pour renforcer ses coups. Un utilisateur d'épées de talent qui avait fait ses preuves dans son clan natal. Âgé de 19 ans seulement, il avait su se démarquer des autres membres de sa famille et a atterris directement au Science Department en tant qu'Agent. L'homme à la mèche devant l'oeil, Taru Aura, croisa les bras et commenta le meeting qui venait de se dérouler.

- Je dois avouer que j'ai passé plus de temps dans la branche japonaise du SDPT qu'à celle de Chicago... les gens ici sont bien plus bizarres que les nippons.
- Donc... la console n'est pas un appareil d'espionnage?
- Non, c'est juste une PS Wita. Tu veux faire une partie de Goddess Eater Burst? je suis plutôt bon à ça.
- Est-ce que c'est comme Tétris? j'aime bien Tétris.
- T'as l'âge de mon grand-père ou quoi? On a pas revu ce jeu depuis des siècles.
- Heeeeh!? Ce sont de vrais jeux, ça ! pas comme ces jeux vidéos en trois dimension.
- Haon', on a une grand-mère dans l'équipe? Trop. Cool. Genre.
- Merde ce que vous êtes bruyants... fermez là un peu, j'ai mal au crâne...
- On t'as déjà dit que tu ruinais le fun des gens toi?
- Tu veux un pain?
- VOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOXXXXXXXXYYYYYYYYYYYYY!!!

Un hurlement se fit entendre. Tous tournèrent la tête vers la porte d'entrée où une jeune fille se mit à dévaler en criant assez fort pour que Kane ne recommence à se bouger les oreilles en montrant un visage terrifiant de colère. La fille s'arrêta, glissant sur ses chaussures et tournant la tête à droite et à gauche en cherchant du regard une personne qui n'était malheureusement pas là. Elle afficha immédiatement un air déçu, puis hautain en détournant le regard vers les personnes qui se trouvaient devant elle. C'était la première fois qu'elle les rencontrait et réciproquement, mais à voir leur visage, elle n'eut aucun mal à reconnaître les membres de la Team Q, sont équipe, elle qui était une vétéran en même temps que Nirvana. Elle les regarda avec insistance et ils lui rendirent son regard. Elle s'approcha alors, croisant les bras et gonflant les joues en fixant Vyacheslav en particulier.

- Une fille hein... j'espère que tu l'as pas approché.
- H-Hein?... à qui ai-je l'honneur?
- Hah? on vous a même pas parlé de moi!?

Elle se mordit l'ongle du pouce en rage.

- Ce foutu Kaiba.... gah. Je suis Clover. Je suis le vice-boss de la Team Q. Et vous... vous êtes les nouveaux membres de la Team Q hein? Je suis soulagée, il n'y a qu'une seule pétasse avec qui rivaliser...
- Qui est sensée être cette "pétasse"?
- J'peux me planter mais.. y'avait pas une autre fille dans le groupe? enfin, sur les fiches que j'ai vu...
- Si, elle est partie avec le boss jouer dans sa chambre.
- ........Excuses-moi?

La fille aux cheveux roses en couettes s'approcha de Taru et l'attrapa par le col. Le Finlandais ne réagit cependant pas à cette approche pour le moins particulière, et se contenta d'observer sa réaction. Celle-ci piqua littéralement une crise en relâchant le pauvre homme à la chevelure blanche et grinça des dents.

- Comment ça "Jouer" avec le boss!? Qu'est-ce que cette salope est en train de lui faire au juste!? Je vais la tuer!! Elle se croit plus belle que moi !? Je vais lui apprendre moi gnnnnrrgng!...
- ... C'est quoi ce phénomène
- Je suis jaloux, pourquoi la tarlouze a plus de succès avec les meufs que moi?
- Peut-être parce que le look Douchebag ne plait pas à tout le monde?
- T'essaye de me dire que "prêt-à-se-faire-emmancher" est plus tendance dernièrement?
- Surveilles tes paroles, Douche!... Nirvana est... merveilleux! Je ne tolérerais pas une insulte de plus sur sa personne!!

Vyacheslav s'approcha de Dave et baissa la voix; Kane et Taru rejoignirent le petit groupe de messes basses pendant que Clover était trop occupée à se bouffer l'ongle du pouce en bouillonnant de jalousie.

- Vous croyez que c'est la tarée dont Kaiba a parlé?
- Aucun doute là-dessus, c'est elle...
- Elle est mignonne pourtant... merde, j'suis vert.
- Sérieusement, on pourrait genre parler toujours comme ça? silencieusement, c'est bien, sans bruit
- C'est la seule raison pour laquelle t'as rejoins le commérage? t'es assez spécial comme type, Kane...
- Je suis toujours interdite de m'approcher de la chambre de Vox jusqu'à la semaine prochaine.... je m'occuperais de cette pétasse à l'heure du dîner! Tsh! Elle a plutôt intérêt à pas l'avoir touché ou je vais lui broyer les os!
- ......Et on a une yandere ici...

---

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

La porte se refermait derrière Aphra. La jeune femme à la tignasse rose regardait tout autour d'elle avec de grands yeux curieux. Parce qu'elle était contente ? Pas particulièrement, mais plutôt parce que cette pièce était tout particulièrement bizarre. Au moins autant qu'à celle à qui elle appartenait. Gigantesque, comme la plupart des pièces dans lesquelles elle avait mis le pied depuis son arrivée au Science Department ; mais pas seulement.. les murs roses étaient complètement tapissés de photos et de posters... bien que quelques unes des photos représentaient un groupe de personnes qui devait sûrement être l'ancienne équipe de Nirvana.. la plupart des photos et des posters représentaient un homme à la aux yeux d'or ayant une cicatrice sur le haut du nez. Aphra connaissait cet homme... ou plutôt, elle en avait déjà entendu parler au cours de ses missions à droite et à gauche. Il s'était fait connaître qu'assez récemment, il n'y a pas plus d'un an... mais son importance au sein des balances sociales avait su se faire sentir : le Shinigami. Des photos de lui manifestement prises à son insu (et bizarrement toujours dans des positions parfaitement photogéniques) recouvraient les murs de la chambre de Nirvana. Parfois, il y avait des encadrés comme on peut en trouver dans les chambres des adolescentes de douze ans envers leur crush pop-star d'allez-savoir-quel-boys-band. En cœur, en étoile, il y en avait partout. Le nombre de photos de Nirvana avec son ancienne équipe s'avérait tout particulièrement maigre pour le coup. Le second détail qui attrapa le regard d'Aphra fut la façon dont était décorée cette chambre : un immense lit balledaquin, des consoles de jeux à perte de vue, des tapis de jeux de carte, des jouets pour garçons comme pour filles.. la plupart des marchandises étaient des goodies d'animes ou de jeux vidéos japonais... des grosses peluches de lapins, ours et autres animaux. Difficile à croire que cette chambre appartenait à un garçon de vingt-deux ans. Nirvana pressa le pas et attrapa le poignet d'Aphra pour la forcer à approcher d'une table sur laquelle était posée tout un tas de trucs .. du matériel de dessin. L'espace d'un instant, le regard d'Aphra se posa sur les créations de l'androgyne, et elle dut avouer que son talent n'avait rien à envier aux plus célèbres dessinateurs dans le style où il s'exerçait. Divers portraits, dont le sien et celui des autres membres de la nouvelle Team Q. Mais cela sembla ne pas avoir d'importance pour le garçon efféminé qui envoya tout valser d'un grand coup de bras sur la table, et qui posa deux consoles portables de chaque côtés de la table avant de s'asseoir ; tapotant l'autre bout de la table avec ses doigts en faisant signe à Aphra de s'asseoir avec un regard insistant et un grand sourire aux lèvres. L'arme démoniaque n'eut pas d'autres choix qu'accéder à sa requête et tira la chaise pour s'asseoir face à l'excentrique petit boss qui allait être son nouveau donneur-de-missions. Au fond... ça ne faisait pas grande différence pour Aphra. Elle savait depuis des années maintenant que le reste de sa vie signifierait traquer et tuer des gens. La seule chose qui change est la façon de faire, l'endroit où elle dort, et la date où elle le fait. Pour elle, cette « promotion » n'était rien de plus qu'une petite mise-à-jour dans l'immense cycle répétitif qu'elle suivait depuis des années maintenant. Maintenant.. elle devait faire connaissance avec cette créature bizarroïde qui avait retourné dans trois sens différents le bras d'une brute musclée de près de deux mètres dans un simple jeu de bras de fer. Nirvana alluma les deux consoles et laissa les deux jeux charger un peu. Durant cette courte attente, Aphra posa une question en laissant son regard dériver sur cette mer de photos de toutes tailles du Shinigami de Death City.

- Un fan ? Du Shinigami, je veux dire.
- Fan ? Faaaan.... Non.  C'est le Roi Démon, et je suis le Héros. Ma mission est de tuer le boss final... mais avant j'ai toute l'aventure à faire, il y a un cycle à respecter.
- Hein ?
- Je dois faire progresser la storyline, monter mon expérience, augmenter le drama ! J'ai pensé qu'une histoire d'amour tragique pourrait faire l'affaire. Imagine ! Le héros  - enfin, l'héroïne si ça te plait plus – et le Roi Démon qui tombent follement amoureux l'un de l'autre en ignorant complètement leurs identités... puis PAW ! Ils finissent par apprendre la vérité et doivent faire le choix entre leur amour ou leur responsabilité... ça déchire, nan ?

Maintenant qu'elle y réfléchissait, tout ça paraissait plus logique dans la tête d'Aphra. Si les Soul-Users sont les ennemis, alors quelqu'un de l'importance du Shinigami représente pour les Soul-Users une source d'espoir, un exemple. Il est donc naturel qu'il fasse partie des plus grosses cibles du Science Department. Ce qu'elle avait du mal à comprendre en revanche c'était cette histoire de « Héros » et « Roi Démon »... il lui fallut un peu de temps pour comprendre que son interlocuteur se croyait en plein dans un jeux vidéos, et que pour lui, toute cette affaire ne devait être rien de plus que la progression de l'histoire. Nirvana fit signe à la jeune femme que le jeu avait fini de charger et tout deux commencèrent à tripoter les boutons de la console et naviguant dans les menus, commençant à créer leurs personnages.

- Goddess Eater Burst ! J'ai acheté le jeu hier soir en trente exemplaires pour jouer avec tout le monde mais personne n'avait le temps alors je suis content que tu prenne un peu de temps pour jouer avec moi. D'abord on va créer notre personnage puis---....
- Huh ?...

Il s'était soudainement arrêté en plein milieu de sa phrase. Ses mains tenaient la console portable de façon complètement fixe, et son regard était complètement dépourvu de présence. Ses yeux orangés reflétaient la lumière de l'écran comme deux billes à la propreté exemplaire. Après quelques secondes sans bouger, Aphra se pencha en avant pour vérifier s'il était toujours « fonctionnel ». C'est à ce moment là qu'elle remarqua quelque chose qu'elle n'avait pas compris sur le coup. Sous le chandail de Nirvana se mit à couler un liquide rougeâtre qui tâcha son shorts et s'écoula sur la moquette... tout simplement comme s'il venait de se prendre une balle dans les côtes. Ne sachant comment réagir, Aphra se leva de sa chaise et tapa sur l'épaule de l'androgyne pour essayer de l'aider à se ressaisir sans trop comprendre ce qu'il se passait.. au final, Nirvana finis par réagir, se levant à son tour ; le sang ne fit que couler encore plus d'entre ses bandages maintenant visibles sous son haut.

- Oh. Ça s'est rouvert.
- Ehhhh comment je soigne ça moi. Une bassine d'eau chaude et des serviettes propres ! … Ah non, merde... eh..ugh...

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Au final, Aphra amena Nirvana aux étages inférieurs où Grigori s'occupa des blessures de l'androgyne. L'arme démoniaque patienta dans le couloir avec sa console entre les mains ; c'est à ce moment qu'un homme à la chevelure noire portant des lunettes de soleil (sûrement un cousin de Dave et Kaiba) s'approcha avec les bras croisés. D'ici on pouvait voir le scientifique fou enrouler des bandages propres autour des côtes de Vox. Aphra leva les yeux vers le type aux lunettes de soleil avec un air un peu curieux ; l'homme éleva la voix mais semblait se parler tout seul.

- ….Ce maudit Clyde essaye encore de le tuer hein...

Elle n'avait pas la moindre idée de qui pouvait être ce « Clyde » et encore moins qui était ce type, mais elle pouvait en déduire qu'il s'agissait d'une connaissance de Nirvana, et sûrement un habitué de ce genre de situations. Un peu de mémoire sélective plus tard, elle finis par se rappeler de sa face et de ses lunettes de soleil : il était présent sur l'une des photos accrochées au mur dans la chambre de Nirvana. L'homme se tourna vers Aphra et haussa un sourcil.

- Oh, tu dois faire partie de la nouvelle équipe ?
- Et vous êtes ?...
- John. John Peterson. Je suis un vétéran de la Team Q ; mais il n'y a pas longtemps j'étais à ta place.
- Qu'est-ce qu'il lui est arrivé ?

Le dénommé John tourna les yeux vers la salle de soins ; Nirvana était toujours aussi souriant d'habitude.. un sourire malsain et effrayant qu'il ne pouvait décidément pas se détacher du visage peu importe combien de temps passait.

- Nirvana est le petit-fils adoptif du directeur du Science Department. Ce type l'envoie exécuter les pires missions avec le moins d'équipement possible. Habituellement ses blessures guérissent vite, mais nos adversaires sont des Soul-Users : parfois la magie utilisée par les sorcières causent des blessures plus profondes et difficiles à guérir que ce qu'on peut trouver chez les criminels « normaux ». Il a été envoyé tuer trois sorcières sans ADAM ; je suppose que même s'il a réussi sa mission, il ne s'en est pas vraiment sortit indemne... les sorcières sont puissantes après-tout.

Aphra était un peu impressionnée. Elle avait souvent reçu des missions pour tuer des Soul-Users, mais jamais encore on ne l'avait mis face à une sorcière. Elle savait que ces êtres magiques étaient dotés d'une puissance incroyable et que bien des Meisters sont morts en les affrontant. Apprendre qu'une personne serait capable d'en tuer trois en même temps sans utiliser d'arme relevait de la scince-fiction pour elle. Mais après le spectacle qu'elle avait vu il y a trois jours ; elle se doutait bien que son supérieur était capable de ce genre de choses. John changea de sujet et adressa un sourire à l'arme démoniaque en voyant son bracelet qui indiquait une date placée quelque part en 2019.

- Tu es la deuxième que je vois avec une date aussi reculée
- Je suis forte.
- J'en doute pas un instant. Seulement... parfois on a pas d'autres choix que faire quelque chose de mal pour faire avancer la justice.
- Vous n'avez pas besoin de me dire ça, je suis habituée à tuer ce qu'on me demande de tuer.
- Je vois...

Il détourna le regard et commença à marcher dans le sens inverse ; sortant de sa veste un cigare qu'il coinça entre ses dents et alluma avec un zippo.

- Prenez soin de lui.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Science Eater Crysis : Prologue

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Soul Eater : Crysis - Arc 4 : Farewell] - Un piège pour Shibusen !? [/!\ Gore /!\]
» Un triste départ ... pour toute la communauté du forum RPG Soul Eater
» [LOI] Lois héraldiques royales : prologue
» Prologue
» Soul Eater RPG

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: SDPT HQ :: L'Ailé (SDPT HQ)-