Partagez | 
 

 Visite guidée en enfer ~ [PV : Aphra & Nirvana]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


Féminin
Messages : 110
Age : 20

Feuille de personnage
Expérience :
43/3500  (43/3500)
Points Job:
1979/2220  (1979/2220)




MessageSujet: Visite guidée en enfer ~ [PV : Aphra & Nirvana] Sam 3 Jan - 9:30

HRP :
 


Bonjouuuuuuuur les enfants ! Bienvenue dans « Comment se mettre dans la plus grosse des merdes puantes en seulement quelques foutus mots ! » Aujourd’hui, nous retrouvons Kamillia Bridgestone qui, à peine a-t-elle retrouvé ses esprits dans un camion lugubre qui l’emmène vers une destination inconnue, s’insultait déjà de tous les noms possible et imaginables ! Pourquoi ?

BORDEL, PARCE QUE C’EST UN KIDNAPPING FAIT DE PLEIN GRÉ GAAAHlLKJSDFLK !

La plupart du temps, quand quelqu’un vous tabasse jusqu’à en sombrer dans le monde des rêves, puis vous lie les poignets et les chevilles avec de la corde, la victime a souvent tendance à protester et à se débattre. Dans le cas de Kam, tout ça lui était arrivé par choix. Elle est complètement folle, vous me direz. D’un autre côté, c’était ça ou elle et ses compagnons crevaient ou se retrouvaient tous dans la même merde puante. Hors de question de voir Kumo dans le même état que Zodiasiadoz. Au moins, avec ce que cette exécrable petite loli lui a subtilement révélé, la weapon savait un peu à quoi s’attendre. Grâce à elle, elle savait qu’elle allait devenir le pion d’une organisation x et qu’ils la forceront à manger des tas de pommes. Godamn apples…

C’est donc après s’être fait enlever avec joie que la miss se retrouva allongée sur le métal froid du fond d’un camion sombre d’on l’autre extrémité (et la seule sortie possible par-dessus le marché) était gardée par deux gorilles, avec le ronronnement du moteur pour seul bruit de fond. Une fois qu’elle eut terminé de passer intérieurement sa colère sur elle-même, Kam se décida enfin à bouger un peu. Elle parvint, d’une manière ou d’une autre, à se relever pour se pelotonner dans un coin du camion. Bon, la meilleure chose à faire dans des situations pareilles, c’est de vérifier si on est toujours en un seul morceau. Son cerveau s’était transformé en pâte à modeler prisonnière d’une machine à laver, comme engourdi et tout son corps était endolori, mais à part ça, on comptait toujours deux bras, deux jambes, 32 dents et tous ses cheveux ! Le pire c’était d’endurer le goût du sang. La bonne nouvelle était que sa robe de demoiselle d’honneur était intacte, elle qui a coûté si cher. Mais… Où était donc passé son ombrelle ? Sans elle, elle allait devenir un poulet frit !

Juste comme elle commençait à chercher son précieux accessoire, le camion freina brusquement, faisant presque perdre l’équilibre aux deux gardes. Le temps de dire « Hey Pwapawark ton tonton tond ton tonton non d’une téquila t’as pas envie de l’aider j’te jure les jeunes de nos jours ils sont impossibles » et les portes du camion par où était entré Kam s’ouvrirent. Alors que cette dernière s’attendait à mourir carbonisée sous les rayons du soleil, la seule lumière qui l’agressa fut celle de la lune. What !? Ne faisait-il pas jour deux secondes plus tôt ? Combien de temps était-elle resté inconsciente ? Était-elle toujours en Océanie ? …. En quelle année sommes-nous ? QUOI, 2015 !?

Allez, grimpe là-dedans espèce de chien galleux !

La seconde après que l’un des gardes est craché cette gentille phrase, un homme se fit projeter dans le camion d’un bon gros coup de pied porté par Hildibrand. Lorsque ce dernier entra en collision avec le sol, un objet s’envola en tournoyant comme une scie circulaire pour venir atterrir tel un papillon délicat sur les cuisses de la noiraude, qui préféra porter son attention sur ledit objet plutôt que sur le nouvel arrivant. L’ombrelle ! Voilà un problème de réglé ! Et en un sens, le simple fait de savoir son parapluie-pour-riches lui apportait un peu de réconfort. Après tout, c’était son bouclier, mais surtout le symbole de sa liberté.

Nggh… Ben dit donc… T’as mauvaise mine, toi ! Urgh !

Redescendant sur terre, la weapon leva les yeux vers l’inconnu fraîchement kidnappé. Ce dernier était de toute évidence le genre d’homme fier qui ne se laisse pas marcher dessus peu importe la situation. Maintenant, il essayait de retrouver un peu de son orgueil perdu en rabaissant la seule personne présente excepté ceux qui viennent de lui donner la raclée de sa vie. Rien à foutre. Kamillia ignora simplement l’inconnu et ferma les yeux. La nuit, ça n’est pas le moment de s’engueuler, plus particulièrement dans ce genre de situation.

***


Lorsqu’elle ouvrit les yeux à nouveau, la noiraude se retrouva exactement à la place où elle s’était endormie plus tôt, à la seule différence qu’elle était désormais entourée de plus d’une dizaine de personnes, toutes affichant un visage ensanglanté. Un silence de mort planait sur l’endroit, à tel point qu’il était facile de comprendre qu’elle était en ville, à en juger par le son que produit le peuple ; coups de klaxon, freinages serrés, blah blah bourdonnent ; le tout étouffé par l’épaisseur des murs du camion. Pas moins d’une heure s’écoula sous la même musique avant que le moyen de transport ne s’arrête enfin… Mais était-ce pour le mieux ? Si ça n’était que de Kam, cette foutue prison express roues intégrées n’aurait jamais éteint son moteur ! Les portes du conteneur à otages s’ouvrirent et un courant d’air tiède pénétra tout l’espace. Le soleil se levait à peine et le ciel étoilé était encore parfaitement visible, si ce n’était de la teinte rosée qu’il prenait en descendant à l’horizon. Rapidement, les gardes tranchèrent les cordes liant poignets et chevilles des otages à l’aide d’un couteau suisse pour les menotter l’instant d’après. Deuxième étape : Sortir de la boîte de conserve. À la queue leu leu, les prisonniers débarquèrent tous du camion, certain se faisant traîner du fait qu’ils étaient toujours dans les vapes. Le paysage retrouvé en sortant était encore plus menaçant que tout le trajet refait trois fois. Le décor se résumait en trois mots. Gros bâtiment badass. Sur son sommet, le nom de la mystérieuse compagnie était écrit en grosses lettres.

Science Department…

Bienvenue en enfer, gamine ! Bwahahaha !

Enfin, comme si les vagues la traînaient de force vers une éternelle chute en bas de Santo Àngel, toute la bande de joyeux prisonniers entra de gré ou de force dans enceinte du bâtiment. À l’intérieur, une bonne centaine de gardes au regard de fer collaient déjà leurs yeux sur les détenus. Une fois que tout le groupe eu pénétré le hall, une voix féminine amplifiée dans un haut-parleur au volume à fond se mit à résonner sous un ton ennuyé, comme si elle avait répété la même chose des dizaines de fois en une journée.

Très bien, écoutez-moi tous parce qu’on vous le redira pas deux fois… Vous êtes tous accusés d’être des criminels extrêmement dangereux et d’avoir commis plusieurs crimes comme le maniement ou la transformation d’arme démoniaque. Pour la peine… Vous êtes tous condamné à mort…

Fuckfuckfuckfuckfuckfuckfuckfuck…

Mais n’aillez crainte… Science Department peut vous aider. Si vous voulez vivre, travaillez pour nous. Si vous refusez, nous n’aurons aucune gêne à vous exécuter sur-le-champ.

Merde, ça sentait encore plus mauvais que ce que Kam avait prédit ! Vu les méthodes utilisées pour rassembler tout ce beau monde ici, il était plus qu’évident que les captifs n’avaient pas le choix d’obéir aux ordres. La weapon serra plus fort la poignée de son ombrelle.

Veuillez vous mettre en ligne afin d’officialiser votre entrée dans la Science Department…

Tous s’exécutèrent. Par un malheureux concours de circonstances, la miss se fit constamment pousser en avant pour finalement se retrouver à la tête de la file. Damn it ! Ça ne pouvait pas aller plus mal. Bon, au moins elle n’aurait pas à subir la torture de l’interminable attente. On lui retira ses menottes et, à peine eut-elle le temps d’accrocher son ombrelle à son coude que le garde qui lui faisait face attacha une espèce de montre à la Ben Ten sur le poignet gauche. Dafuq ? En quel honneur ? Le bracelet est bizarre… Ce truc ne se retirera probablement pas, même avec une bombe nucléaire en plein pif… Dès le moment où elle vit le bracelet se refermer autour de son bras, Kamillia eut la très désagréable impression qu’on venait de lui arracher sa liberté si durement gagnée… Pour toujours.

Avance ! Tu vois pas que tu m’fais perdre mon temps !? Va chercher ta mission et dégage au plus sacrant !

Hein !? Et les pommes, alors ?

***

Ooooooooook. Deux heures venaient de s’écouler en trois secondes et quart. Dans ces 120 minutes, Kam avait réussi à savoir qu’elle se trouvait en Californie, la BFF du soleil, la date, l’heure, s’était lavé le visage et avait joué au pickpocket le reste du temps histoire de ne pas crever de faim. Elle avait quatre heures pour trouver un agent de l’organisation qu’elle venait d’intégrer et pour… Pour… Abréger ses souffrances.

Mais le temps n’était pas à la réflexion. Elle se morfondra plus tard. Pour l’instant, la noiraude devait se concentrer sur le fait que sa vie était menacée et qu’il lui restait deux heures pour la sauver. La position du mec qu’elle devait tu… trouver était indiquée sur le cadran de sa montre. Cachée sous son ombrelle, évitant le regard des gens, elle fit s’arrêter un taxi pour se rendre plus rapidement à destination. Une fois confortablement assise, ne lui restait plus qu’à écouter les chansons qui passaient à la radio et que le chauffeur semblait bien aimer. Pendant la moitié du trajet, impossible de penser à quoi que ce soit. Dans sa tête : le vide. Puis, soudainement, l’évidence frappa. Kamillia Bridgestone prenait le taxi, chose banale pour se rendre aux lieux d’un meurtre. Meurtre dont elle sera bientôt responsable… ! Prise d’une violente envie de vomir, l’arme démoniaque plaqua une main tremblante sur ses lèvres.

Tout va bien mam’zelle ? Err, si vous voulez dégueuler, faites ça ailleurs, hein ? Tiens ça tombe bien on est arrivé ! Oubliez pas d’me payer, hein ?... Hein ?

Kamillia prit un tas de billets au hasard et les lança sèchement au visage du conducteur avant de claquer la porte derrière elle. Le chauffeur ne perdit pas de temps à reprendre la route, furax, laissant derrière lui la jeune femme adossée contre un mur en s’agrippant plus fort que jamais à son ombrelle. Elle jeta un œil dégoûté à son bracelet. Il était tout près et il ne lui restait que 10 minutes. Machinalement, elle se mit à marcher en direction de sa cible. Elle déboucha dans une ruelle sombre, à l’abri des rayons du soleil. La fraîcheur des murs rendant l’endroit ironiquement confortable. Devant elle, un cul de sac. Au pied du mur, une femme, immobile, probablement dans la vingtaine. La noiraude s’arrêta devant elle et baissa les yeux sur les bras de l’inconnue, espérant de tout cœur ne pas retrouver ce à quoi elle s’attendait.

Fuck. C’était bien sa cible. Un rapide coup d’œil à sa propre montre suffit pour lui indiquer qu’il ne lui restait plus que 3 minutes. La weapon ferma son ombrelle et transforma son avant-bras droit en Vorpal Blade, ajoutant Pinocchio à la recette pour se tenir le plus loin possible de sa victime lorsque la pointe de sa lame traversera son corps…

2 minutes.

Tremblant de tout son corps, la miss se mit en position. Elle déposa la lame sur sa main gauche pour mieux viser le cœur. Elle prit une grande respiration et observa une dernière fois le visage de l’agente.

30 secondes.

Kam avança d’un pas. Sa cible, qui attendait depuis un bon moment déjà, plongea son regard dans celui de son bourreau. Elle allait le faire. Elle allait réellement tuer une innocente, une victime accusée à tort d’être ce qu’elle est. Ce qu’elle était !

10 secondes.

… Ce qu’elle était. Oui, car dans deux secondes, elle n’allait plus être de ce monde. Comme pour rendre le moment encore plus difficile, une larme glissa sur la joue de la cible. Dans un murmure presque inaudible, l’agente poussa ses derniers mots.

…… Vas-y…

3 secondes

Kamillia ferma les yeux aussi forts qu’elle le pouvait et donna le coup final. Elle entendit l’horrible son des os qui craquent, du sang qui gicle et de l’étouffement au moment où la victime se noie dans son sang avant de rendre l’âme. Le corps de l’agente disparu pour ne laisser qu’une âme rongée par la folie. L’arme démoniaque observa cette dernière, figée comme une statue de glace, le regard vide, pendant au moins 30 autres minutes. Elle aura vraiment laissé cette inconnue dans l’attente de sa mort pendant 5 heures… ?

Égoïste…

Et puis, pourquoi avait-elle éprouvé ce sentiment de soulagement lorsqu’elle planta sa lame dans le cœur de l’agente ?

Monstre… !

Le sang qui avait giclé sur elle était encore chaud. Lentement, de sa main libre, Kam enroula ses doigts autours de la poignée de son ombrelle et se réfugia en dessous d’elle. C’était officiel, elle venait d’obtenir le titre de meurtrière ! Meurtrière ! Meurtrière !! C’est avec cette pensée que la noiraude tourna des talons et fit quelques pas chancelants en traînant sa lame format géant derrière elle… Mais enfin, ne part pas comme ça, dit quelque chose ! Une prière pour souhaiter paix à l’âme que tu viens de voler à son corps ! N’importe quoi !

…. Ah. Ma robe est fichue.

_________________
• K N I G H T M A R E •
SIP CRIMSON TEA
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ~ [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Messages : 9
Age : 22

Feuille de personnage
Expérience :
500/1000  (500/1000)
Points Job:
0/0  (0/0)




MessageSujet: Re: Visite guidée en enfer ~ [PV : Aphra & Nirvana] Sam 3 Jan - 18:49

Ses pieds se balançaient dans le vide, installé sur le rebord du toit d'un appartement une paire de jumelles devant les yeux Aphra examinait les rues de la ville. Mâchant un chewing gum goût fraise en faisant quelques bulles pour passer le temps ses mirettes roses scrutaient les environs dans les moindres détails. Les bâtiments alentours, fenêtres ouvertes comme fermées, ruelles suspectes ou encore personnes correspondant de près ou de loin à sa cible. Tout ça ayant pour but d'accomplir sa mission le plus rapidement possible afin d'être rentré à l'heure pour le goûter. Aujourd'hui c'est crêpes et limonades. Yay. Quand finalement l'objet de ses recherches se dévoile au grand jour en sortant d'un taxi l'insomniaque ne peut que sourire de toutes ses dents. Après avoir rangé ses jumelles et s'être craqué les articulations la weapon glissa le long d'une échelle de secoure sur le côté de son perchoir jusqu'à atteindre la terre ferme.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Les mains fourrées dans les poches de sa veste la récente recrut de la nouvelle team q commençait à marcher en direction d'un homme en costume coiffé d'un chapeau melon qui ressemblait comme deux goût d'eau à sa prochaine victime. Sans changer sa vitesse de marche Aphra le percuta dans l'épaule, lui déroba son porte feuille, s'excusa sèchement et poursuivit sa route. Après quelques pas lorsque les cris d'étonnement de l'homme sans porte feuille se fit entendre la weapon accelera modérément sa marche jusqu'à le conduire dans un cul de sac. Il jura et jura de l'avoir vu prendre ce chemin mais impossible de mettre la main sur le petit punk à chapka qui lui avait fait les poches. Il y avait quelques chose de louche ici et monsieur chapeau melon n'avait pas l'air d'avoir envie de savoir quoi, seulement...

- Bouh.
- Ah! Toi!
- Z'avez perdu quelque chose je crois...

C'est avec un grand sourire sur les lèvres qu'Aphra présenta le bien volé maintenu entre son index et majeur. L'homme récupéra son porte feuille qu'il ouvrit immédiatement pour vérifier que son argent était toujours là. Mais au lieu de billets verts tout ce qu'il trouva fut un papier blanc plié en quatre. Il lança un regard furtif dans la direction du pick pocket qui le regardait d'un air à la fois curieux et désintéressé tout en faisant des bulles roses. L'homme se racla la gorge et commença à ouvrir la feuille. Il y trouva une photo de lui, son nom, sa date de naissance, adresse, lieu de travail, famille proche comme éloignée ainsi que... Son crime?

Un déluge de question se mis à pleuvoir dans sa tête à la vu des caractères marqué sur le papier. C'était écrit là, noir sur blanc, que le crime dont il était coupable avait été d'être né en tant qu'arme démoniaque. Un mal à effacer de la face de la planète peut importe les moyen employé. Des gouttes de sueurs froides coulaient de son visage par milliers. Ses genoux cédèrent et il s'écroula au sol sans pouvoir quitter la feuille des yeux. Son corps tout entier tremblait et ne semblait plus vouloir lui obéir. Le pauvre homme était paralysé par la peur. Des bruits de pas avancèrent dans sa direction mais il ne bougeait pas. Une ombre menaçante n'ayant rien d'humain se projetait au dessus de lui mais il ne bougeait pas. Une lame lumineuse lui trancha la tête et là il ne bougeait plus du tout.

- Cible éliminée, mission accomplis. Retour à la b... Hm?

Reprenant forme humaine l'insomniaque aperçu deux silhouette de l'autre côté du grillage séparant les ruelles. Grimpant en hauteur tout en restant caché dans la pénombre Aphra s'installa dans une cage d'escalier pour profiter du spectacle. Une femme en robe et parapluie, à en croire sa démarche et son hésitation c'est une nouvelle. Qu'allez t-elle bien pouvoir faire? Tuer pour rester en vie ou la laisser en vie et être tuer? Aphra ricana doucement puis paria contre son ami imaginaire sur le premier cas. Et elle le fit. Et ce fut magnifique. Le sang gicla avec abondance lorsque la lame pénétra le corps affaiblis de la victime résignée.

Aphra se demanda vaguement pour personne ne lui donnait de mission contre des adversaires pareil, ça serait tellement plus drôle de voir une personne résolue à mourir et essayer de les enfoncer plus pour voir si leur choix est réellement décisif. Une vague de regrets frappa la weapon qui se dit qu'une petite torture psychologique avant d'achever le type au chapeau ça aurait été pas mal. Ses yeux se tournèrent vers le corps le l'homme baignant dans le sang et les ordures. Quel gâchis. M'enfin bon, une prochaine fois peut être.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Ses yeux vermillons s'écarquillèrent soudainement. La voix la nouvelle venait de la ramener sur terre avec la plus belle des réactions possible suite à son premier meurtre. Aphra sauta des escaliers en se balançant comme un petit singe avant d'atterrir au sommet du grillage pour descendre tout en grâce et en finesse avec un saut périlleux avant pour se réceptionner pile entre le corps de la victime et celui de la meurtrière. Dans une vie antérieur Aphra aurait pu être gymnaste ou membre d'un cirque. La brune au parasol fit volte face et leur yeux se rencontrèrent.

- ... Ta robe? Fichue? Huehe... Hehe hahahahaha! C'est la meilleure oh putain, haha, vraiment la meilleur réaction que j'ai vu depuis que je bosse ici! Hahaha, bordel, t'es trop toi, haha arg mes cottes... Fuaah, ça fait du bien de rire un coup. Sympa le parasol. Sinon tu t'habilles comme ça parce que t'es en deuil constant ou c'est genre pour faire Grande Faucheuse qui vient te chercher dans ton lit. Ah non... C'est ce pédo de croque mitaine ça. J'ai jamais pigé pourquoi ce nom, est ce que c'est à cause de ça que les mitaines on pas de doigts? Parce qu'elles se les ont fait croquer? Oh... Avant que j'oublis c'quoi ton nom ô Grande Faucheuse? Moi c'est Aphra. Appelles moi Senpai.

La pauvre brunette en face d'elle n'avait pas eu le temps d'en placer une qu'un flot de parole s'écoulait déjà de la bouche d'Aphra d'habitude si économe en rencontrant de nouvelles personnes. Lorsqu'enfin l'insomniaque lui laissa l'occasion de répondre elle fut réduit au silence par un merde! tonitruant de la part de la petite tête rose qui se rua jusqu'au cadavre de la femme embrochée il y a peu. Pourquoi? Rien à voir avec son fétiche nécrophile Aphra a juste besoin de savoir l'heure et vérifie si la morte à une montre sur elle. Ce qui est le cas, quelle aubaine.

Après avoir relevé ses manches et essuyé le cadran taché de sang frais la weapon lâcha un soupire agacé en voyant l'heure indiquée par les aiguilles. Aphra ne sait pas lire les montre avec les aiguilles. Se redressant et choppant la gothique par le poignet sans mots dire Aphra sauta sur une moto garée pas très loin de leur position, invita la nouvelle à s'asseoir, bidouilla quelques files, ignora les hurlements au voleur à l'autre bout de la rue et démarra aussitôt. C'est une longue et silencieuse route qui attend les deux détenus du SDPT. Rien de personnel. C'est juste que parler en roulant rend Aphra malade.

_________________
That's why I'll be the villain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Messages : 25




MessageSujet: Re: Visite guidée en enfer ~ [PV : Aphra & Nirvana] Sam 3 Jan - 20:30

à droite, un building dans lequel se trouvait un trou béant de la taille de cinq camions empilés les uns sur les autres. Les bords étaient encore fumants comme si la bâtisse avait été percée par un rayon laser. Il suffisait de tourner la tête à gauche pour remarquer que cinq autres buildings étaient dans le même état... comme de géants gruyères de plâtre et d'acier. Les flammes tout autour semblaient s'être calmées... ne laissant derrière elles que des voitures noircies comme des toasts qu'on aurait oublié dans le grille-pain. La route était en miettes, des fissures se traçant sur un bon kilomètre, et un cratère gigantesque séparant un partie de la route et une autre. Au milieu de cette scène de carnage se trouvaient deux personnes.. ou plutôt une personne et le cadavre d'une bête gigantesque ressemblant vaguement à un mélange entre un buffle et un dragon. Le corps d'une sorcière alchimiste ayant goûté à ses propres concoction et s'étant transformé en la bête qui avait causé tout ce vacarme. Au sommet de la bête de vingt mètres de haut se trouvait une toute petite silhouette... la silhouette d'un androgyne au sourire dérangeant qui tenait contre son épaule un marteau métallique géant au design très futuriste duquel s'échappait de la fumée rougeâtre... de la longueur d'âme de folie. Il n'y avait plus âme qui vive autour de lui... tout les habitants de cette petite ville s'étaient fait massacrer par la bestiole géante avant l'arrivée du gamin aux cheveux blonds vénitiens. Il porta sa main à son oreille pour rétablir la communication entre sa position et le HQ. De cette hauteur, il pouvait pleinement sentir le vent filtrer dans ses cheveux imbibés du sang de la bête géante... du sang qui le recouvrait de la tête aux pieds. à quelques mètres de lui flottait une toute petite âme violette.

- Mission Clear! Tululutulututututuuuuu !

---

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

- Les premiers jours de la semaine tapent toujours fort hein Voxy?
- Mais on est jeudi...

Ce fut la première réaction du leader de la Team L en faisant face à son trap préféré couvert de sang, laissant passer une blague sur le moment le plus détesté de la vie des femmes en référence à l'apparence rougeâtre et collante qu'arborait l'androgyne qui n'avait manifestement pas saisit le blague. Il demeurait là au milieu de la salle géante. Il faisait clairement tâche par rapport aux murs blancs, lui qui suintait le rouge et laissait les gouttes de sang couler le long de ses mèches. Il n'avait pas changé d'expression... il avait toujours ce sourire dérangeant ineffaçable, imperturbable, qui ne permet jamais de savoir à quoi il pense. Il tenait dans sa main droite ce gigantesque marteau métallique comme s'il ne pesait pas plus qu'une plume... trois hommes s'approchèrent à la commande de Sugita et prirent des mains ensanglantées de l'androgyne le grand marteau qu'ils durent porter à trois à cause de son poids... un poids qui était le résultat de la non-résonance entre eux et l'ADAM. Malgré tout ils parvinrent à éloigner l'arme et à la rapporter au laboratoire de Grigori Iandovitch. Nirvana demeurait là face à son collègue qui lui aussi avait un sourire.. un sourire amusé, montrant pratiquement toutes ses dents; ne laissant pas non-plus déchiffrer son expression cachée derrière ses lunettes de soleil avec lesquelles il est soupçonné d'être né. Les deux se regardèrent de blanc-d'yeux-à-verres-noirs pendant une bonne dizaine de secondes avant que le grand type aux cheveux blancs ne croise les bras.

- Félicitations pour ta mission, comment elle était cette sorcière de l'Ouest?
- Elle s'est transformée en une espèce de créature géante... je n'ai pas pu sauver les habitants, elle a tout réduit en poussière avec sa magie. Le côté positif c'est que...
- Que?
- J'avais vraiment l'impression d'être dans une partie de Monster Hunter! avec ce bidule géant qui crache des lasers et qui utilise le même pattern à répétition! j'ai juste eut à lui éclater mon marteau dans la face! Je lui ai coupé la queue, brisé les pâtes, le dos et les cornes... Hey hey dis dis! je peux me faire une bonne armure avec ça!?
- Une armure... probablement pas. Mais c'est l'âme d'une sorcière que tu as rapporté... avec ta coopération, Grigori devrait être capable d'en faire un puissant ADAM que tu pourras utiliser pour tes prochaines...eh... "chasses".
- Yeee-hey! ♥
- Maintenant... comment dire.... va prendre une douche, tu pues le sang de sorcière.
- C'est mon odeur virile qui te perturbe?
- Ma pouffiasse de soeur est plus virile que toi et c'est un mannequin pour une chaîne de mannequinat. Va juste te doucher
- Ay ay sir.


Une chose était certaine : comme d'habitude, Nirvana attirait tout les regards. Tout le monde n'avait d'yeux que pour le gamin imbibé de sang qui n'en était pas à sa première apparition en cet accoutrement. Il marcha le long de la pièce, se dirigeant vers les appartements des membres haut-gradés pour aller prendre une douche comme l'avait suggéré Kaiba. Mais sur le chemin, quelque chose attira l'attention de l'androgyne aux yeux orangés qui s'arrêta soudainement au milieu de sa route. Plusieurs personnes marchaient le long de la pièce, dirigés par des médiateurs du SDPT. Ce n'était pas la première fois qu'il voyait ça : un nouvel arrivage de prisonniers tout fraîchement capturés. C'était devenu une habitude par ici : de temps en temps un groupe de Soul-Users capturés arrivaient en masse dans la pièce principale du building et se faisaient lire les commandements du Science Department, et se voyaient assignés leur toute première mission qu'ils n'avaient généralement que très peu de temps pour mener à bien. Bien des SUs meurent dès le premier jour, les autres ne tardent pas à succomber les semaines qui viennent...et parfois on trouve des perles rares qui survivent plusieurs mois de suite, et dans de très très rares cas, des années. Le SDPT a une règle qui veut que chaque Soul-User capturé réussissant sa première mission, soit pris en charge par un Hunter expérimenté pour la journée.. afin de répondre à toutes ses questions et pour l'utiliser dans diverses tâches. à chaque fois qu'un arrivage comme ça fait son apparition, un prisonnier au hasard est donné à Nirvana pour lui apprendre deux ou trois trucs... mais dans la majorité des cas, il ne s'en sert que pour jouer aux jeux vidéos avec eux sans jamais leur apprendre quoi que ce soit. Haussant les épaules, et ne voyant aucun prisonnier qui puisse attirer son regard en particulier; l'androgyne fila en direction de la douche.

Il en sortit une heure plus tard, habillé d'un autre exemplaire des vêtements qu'il portait un peu plus tôt. Ceux-ci étaient roses au lieu de noir; de la jupe jusqu'au bandana qu'il finis d'enrouler autour de sa tête. Un rapide coup d'oeil à la pendule lui suffit pour réaliser qu'il allait être en retard avec sa corvée du jour. Il était particulièrement pressé de savoir quel genre de prisonnier on allait lui mettre entre les mains aujourd'hui. Tel un gamin dans un magasin de jouets, il descendit les escaliers des appartements et fila vers le building principal... durant sa course, il se cogna le nez contre quelque chose de dur : le dos d'une personne aux cheveux roses qu'il reconnu après que celle-ci se soit tournée vers lui et ne lui affiche un sourire psychotique agréable. Il s'agissait d'Aphra, demeurant dans la salle principale avec une jeune femme aux longs cheveux noirs, habillée d'une robe tâchée de sang... avec un bracelet numérique autour du poignet. Aucun doute là dessus, ce devait être la prisonnière qu'on allait lui assigner. Elle était jolie, comme une poupée en porcelaine.... une poupée qu'il avait envie d'habiller à ses propres goûts. Ses yeux de transformèrent en étoiles et sans perdre son air mi-souriant mi-fatigué, l'androgyne attrapa les deux mains de l'inconnue et la fixa dans les yeux tout en s'adressant à Aphra.

- Elle est pour moi!? elle est pour moi!? elle est trop mignonne! Gouzi-gouzii!

Il agissait devant la prisonnière comme une personne devant un nouveau-né. Il s'apprêtait à tirer les joues de la fille quand il s'arrêta soudainement et tourna la tête vers la jeune femme aux cheveux roses.

- Hmmm... faudrait lui trouver des fringues. Hey! on lui fait faire du cosplay!?

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Féminin
Messages : 110
Age : 20

Feuille de personnage
Expérience :
43/3500  (43/3500)
Points Job:
1979/2220  (1979/2220)




MessageSujet: Re: Visite guidée en enfer ~ [PV : Aphra & Nirvana] Dim 4 Jan - 8:02


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Kamillia portait toute son attention sur un chat errant qui passait par-là lorsqu’elle entendit un bruit derrière elle. L’exact même son que font deux pieds lorsqu’ils entrent en contact avec le sol. Ce ridicule petit bruit passa à un cheveu de faire faire une syncope à la noiraude. Était-ce possible ? La seule chose susceptible de se mouvoir derrière elle était… Oh oh !

Zomb-- … Eh ?

Ah c’est vrai. Pas de corps, juste une petite boule de lumière. L’espace d’un instant, Kam était certaine de retrouver sa victime debout sur ses pieds en se désarticulant pour venger sa propre mort… Ha ha ha ! Quelle chose ridicule à penser ! C’est donc avec une main serrée au niveau du cœur et un sourire nerveux que l’arme démoniaque accueillit l’inconnue qui venait d’atterrir derrière elle. Cependant, un simple coup d’œil à son allure, mais surtout à son poignet lui confirma que là n’était pas le temps de prendre un pause pour se remettre les idées en place. La ninja se mit à parler. Au début, un simple murmure. Ensuite, un rire hystérique. Son opinion à Kam était faite à cet instant précis. Cette fille était complètement folle…

La noiraude n’écouta qu’à moitié le baratin qu’elle lui vomissait à la vitesse de la lumière. Vous comprendrez qu’elle avait la tête ailleurs. Maintenant qu’elle venait d’enlever la vie à une innocente, qu’allait-elle devenir ? Pas besoin d’être un génie pour comprendre qu’elle aurait à faire la même chose des tonnes d’autres fois. La simple idée de sentir son glaive trancher la chaire de ses futures victimes et de se sentir soulagée ensuite la rendait nauséeuse. Le bon côté des choses était que Kumo était en sécurité. D’ailleurs, où pouvait-elle bien être en ce moment ? Le mariage auquel elle avait été invité avait-il eu lieu ? … Et depuis quand s’inquiétait-elle au sujet de personnes qui ne lui sont d’aucune aide ? La seule personne au monde à qui elle devait penser maintenant était elle-même et personne d’autre…

Menteuse.

Le silence soudain de l’inconnue ramena la weapon à la réalité. Elle n’eut pas le temps de prononcer le moindre mot qu’elle se faisait déjà traîner de force vers une moto random qui reposait sur le bord du trottoir. Cela devait être le genre de moment que l’on ne retrouve que dans les films policier : Le moment où les coupables fuient la scène de crime sans laisser de traces ! La ninja démontra ses talents de James Bond en court-circuitant le moyen de transport afin de le faire démarrer. Elle prit les commandes, laissant Kam s’asseoir à l’arrière. Cette dernière prit place en laissant ses deux pieds pendre du même côté de la moto, jugeant cette position plus confortable. Trois secondes plus tard, elles étaient déjà parties, comme si le fait de voler un bien si coûteux malgré la maigre qualité de la marque de l’engin était complètement banal. Mais bon, c’était ça ou tu crève. À toi de voir.

Dans son cas, Kamillia préférait faire ce qu’on lui demandait. Elle n’était pas prête à mourir et ça n’était certainement pas cette organisation de malheur qui allait lui prendre sa vie !

Les deux filles roulèrent dans le silence le plus total, au grand soulagement de la Bridgestone. Mais si elles roulaient en silence, elles roulaient sacrément vite ! La ninjames se faufilait à travers le pire des trafics en passant entre les voitures qui klaxonnaient les unes après les autres. Bien sûr, elles ne passèrent pas inaperçues en faisant un truc pareil. Bien vite, la sirène d’une voiture de police se mit à sonner. Irritée par tout le vacarme que produisait l’automobile, Kamillia tourna la tête pour jeter un regard foudroyant au chauffeur, histoire de bien lui faire comprendre qu’elle n’avait aucune envie de dealer avec lui aujourd’hui… Mais son expression se changea plutôt en surprise à la vue du chauffeur. Ça n’était pas une voiture de police mais bien trois autres motos ! Voyant cela, la jeune femme grogna et s’agrippa plus fermement à son siège. Elle cria pour enterrer le boucan infernal des autres moyens de transports.

J’espère que tu as une idée pour les semer ! J’ai eu ma dose pour ce qui est de me faire menotter !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Bien qu’elle n’entendit pas la moindre réponse, la weapon fut presque certaine que la chauffarde eut un léger rire. Dès lors, elle savait à quoi s’attendre : Sans doute la course poursuite la plus badass de tous les temps…. De toute sa vie, du moins. La noiraude reporta à nouveau son attention sur les policiers. Celui du milieu portait un casque rouge, le deuxième à la gauche était coiffé d’un casque jaune et celui de droite était protégé du même casque, bleu cette fois. Red, Yellow et Blue, donc. Red attrapa un magnétophone et souleva sa visière pour mieux gueuler dans le micro.

VOUS ÊTES EN ÉTAT D’ARRESTATION ! ARRÊTEZ VOTRE VÉHICULE IMMÉDIATEMENT !

En guise de réponse, Kamillia tira la langue et étira sa paupière inférieure avec son majeur. Constatant la réponse de la gothique, Red raccrocha son mégaphone et rabaissa sa visière avant de prendre de la vitesse. Ninjames ne se laissa pas faire et fonça à plein gaz vers un camion qui normalement devrait transporter des voitures, sauf qu’il était vide. À quoi est-ce qu’elle joue !? Elle préfère mourir plutôt que de se faire prendre !? Kamillia ferma les yeux bien forts et se prépara à recevoir le choc. Mais à la place d’un gros boum, elle se sentit plutôt… Voler. Elle entrouvrit les yeux pour voir si elle n’était pas morte et en train de se rendre au paradis, mais la réponse qui s’offrit à elle était toute autre. D’une manière ou d’une autre, Ninjames avait réussi à passer sur le camion à voitures pour se propulser sur un autobus qui, par hasard se trouvait là, complètement bouché dans le trafic et enfin prendre son envol en slow motion. La conductrice eut même le temps d’envoyer un beau gros finger aux poursuivants, sous les yeux ébahis de l’arme multiple. Les Power Rangers étaient complètement abasourdis face aux skills que démontrait la jeune femme aux cheveux de gomme balloune. Tellement que Yellow en oublia de regarder devant lui et entra en collision avec le même taxi que Kamillia avait payé plus tôt. Un de moins. Plus que deux. Les deux filles atterrirent avec grâce sur l’asphalte de l’autoroute. Mais si elles avaient gagné quelques mètres, ça n’était pas pour très longtemps car la moto que conduisant Ninjames commençait à trouver le trajet difficile. À court de patience, Kamillia décida d’accélérer un peu les choses. Elle dégaina la lame de sa canne-épée et embrocha un peu n’importe quoi à mesure que l’engin passait à toute vitesse à côté de différents stands de nourriture. Elle se retrouva en quelques instants armée d’une magnifique brochette de bouffe ainsi qu’une pomme entre les dents. Elle prit une bouchée du fruit avant de le lancer avec force pile entre les roues de la moto de Red, qui montrait une ouverture. Ce dernier perdit vite le contrôle de son véhicule et s’écrasa sur une fourgonnette. Parfait ! Les choses avançaient bien ! Ne restait plus que Blue. Ce dernier ralentissait la cadence. Il abandonnait ? Heh ! Il n’allait certainement pas s’en sortir indemne ! Kam pointa sa brochette vers le policier et visa quelques secondes avant de fendre l’air d’un coup de lame, balançant direct toute la bouffe qui se trouvait dessus. Bouffe qui vint s’écraser sur la visière de Blue et sur son chemin, engluant ainsi les roues de son moyen de transport. N’y voyant plus rien, il perdit lui aussi le contrôle de son véhicule et vint se briser le coup après avoir été éjecté de sa moto en glissant sur la nourriture écrasée. La weapon ne se rendit compte de ce qu’elle venait de faire seulement après avoir regardé le dernier policier cracher une mare de sang. Trois autres victimes innocentes venaient de s’ajouter à sa liste de meurtre. Fuck… En quoi la SDPT était-elle en train de la transformer ?

Kamillia resta immobile tout le reste du trajet, le regard perdu dans l’horizon.

***

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Et enfin, pour finir, tu signe là, là et là ~ Ringo.

Cela faisait déjà une bonne heure qu’elle et Ninjames étaient rentrées faire leur rapport à l’organisation. Celle qui se faisait appeler « Aphra » avait terminé de rédiger le sien dix minutes après avoir reçu sa paperasse. Kam, elle, se faisait tout expliquer par Zodiasiadoz depuis déjà trop longtemps. Elle avait mit un temps fou à décrire ses méthodes pour éxécuter sa cible et tout le reste, incapable d'écrire correctement. Finalement, elle griffonna son nom à la va-vite et fourra le dossier dans les bras de la loli et la fit s’éloigner en balayant l’air avec ses mains. Qu’on la laisse seule, par pitié ! La jeune femme eu juste le temps de pousser un long soupir fatigué que quelqu’un attrapa ses mains avec l’excitation d’un gamin de 5 ans. Kessé ? On allait encore la menotter ? Noooooo…

Elle est pour moi!? elle est pour moi!? elle est trop mignonne! Gouzi-gouzii!

De… Qui… Hein ? Pourquoi cette fille parlait d’elle comme si elle n’était qu’un vulgaire jouet pour enfant ? Ne sachant trop comment réagir, la noiraude fixa simplement l’inconnue avec toute la confusion du monde dans les yeux. Ne trouvant aucune réponse à ses questions, Kamillia se contenta de suivre le regard de la gamine hyperactive. Regard qui menait sur Aphra. Cette dernière gardait son éternel sourire de psychopathe, ce qui ne rassura pas le moins du monde la weapon sur les intentions qu’avait l’autre fille. Si elle la prenait réellement pour un jouet… Ça voudrait dire que…

Hmmm... faudrait lui trouver des fringues. Hey! on lui fait faire du cosplay!?

HAH !? PAS QUESTION !

L’arme démoniaque retira sèchement ses mains de celle de l’étrange jeune fille et tourna les talons en déposant le manche de son ombrelle sur son épaule.

J’ai mieux à faire que de jouer à la poupée !

Mieux à faire ? Elle ne savait même pas quoi faire exactement ! Tout ce qu’elle savait, c’était que tout ce qu’elle voulait en ce moment était de trouver un coin frais et sombre, là où elle pourrait digérer sa journée avant de devenir complètement folle. Le mieux pour l’instant était de mettre quelques mètres de distance entre elle et ces deux mystérieuses personnes. Elle soupira à nouveau et commença à marcher dans une direction x. Comme l’avait dit l’inconnue à l’instant, elle devait se refaire une beauté.

Excusez-moi, mais je dois aller me rincer le visage… À jamais, j’espère !

_________________
• K N I G H T M A R E •
SIP CRIMSON TEA
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ~ [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Messages : 9
Age : 22

Feuille de personnage
Expérience :
500/1000  (500/1000)
Points Job:
0/0  (0/0)




MessageSujet: Re: Visite guidée en enfer ~ [PV : Aphra & Nirvana] Dim 4 Jan - 14:25

Les deux jeunes aux yeux cernés observaient la brune s'éloigner d'eux d'un air dédaigneux. Ils se jetèrent un regard et échangèrent un sourire qui ne signifiait rien de bon pour la nouvelle. Aphra la rattrapa en quelques pas, les mains dans les poches, et l'accula contre le mur. L'aura menaçante se dégageant se son corps était atténué par son petit gabarit en comparaison à la gothique. Les 15 centimètres séparant le prédateur de sa proie niveau taille était pour le moins risible. Mais la brune avait l'air d'avoir envie de tout faire si ce n'est rire. Les mirettes éclatantes de la weapon la dévisageait comme un bâtard fixe les restes d'un resto chinois. Elle semblait mal à l'aise et le silence d'Aphra n'aidait en rien. Quelques secondes s'écoulèrent avant que Nirvana ne les rejoigne en souriant.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

- Tu vas venir faire du cosplay avec le Boss, pas vrai miss Grande Faucheuse?

Le ton de sa voix était joviale mais l'expression sur son visage laissait transparaître ses véritables couleurs. Un sourire carnassier ne quittait pas ses lèvres et ses yeux qui ne clignaient pas semblait la dévorer. La gothique à la robe souillée de sang dirigea son attention vers Nirvana. Son visage devint livide. Les battements de son coeur s’accélérèrent. Elle cessa de respirer une demie seconde puis acquiesça d'un faible mouvement de tête. Le duo de psychopathe semblait ravis, c'est simple, Vox rayonnait encore plus que d'habitude. Il devait être content d'avoir un mannequin a déguiser rien que pour lui. Sans attendre une seconde de plus l'androgyne prit la brunette par la main et l'entraîna jusqu'à sa chambre, l'insomniaque les suivant de près sans pour autant se presser.

Aphra avait beau être entré dans cette pièce surnommé le sanctuaire du Roi démon par ses soins ça lui faisait toujours autant d'effet que la première fois. Les murs étaient tapissé par des photos de l'homme connu sous le rôle du Roi démon selon Nirvana. Ce dernier était trop excité à l'idée de faire porter tout et n'importe quoi à sa nouvelle poupée pour remarquer la détresse qui se lisait dans ses yeux dès qu'elle entra dans sa chambre. L'insomniaque s’affala dans un siège comme un sac de patate mal fermé tandis que son Boss entraînait une gothique hébétée qui ne savait plus où donner de la tête. Sortant un chewing gum de sa poche et un appareil photo volé plus tôt de l'autre Aphra se préparait à immortaliser cette petite séance de cosplay. La weapon laissa échapper un ricanement en entendant l'autre prisonnière hurler dans la cabine d'essayage.

- Blackmail material, hehe.

Durant les réglages de l'appareil photo l'esprit d'Aphra dériva ailleurs, songeant à ces trois flics décimé par la gothique lors du trajet. Si seulement elle avait idée des conséquences que ces meurtres allez avoir sur sa carrière au sein du département scientifique. Les monstres c'est eux, pas nous, pourtant chaque fois qu'une nouvelle recrut commet un actes qu'elle ne devrait pas elle renforce l'idée que tout les SU sont des monstres. Ils ont raisons. Ce sont des monstres. Nous sommes des monstres. Cette fille est un monstre. Je suis un monstre. L'insomniaque répétait ce petit sutra mental avant de redescendre sur terre, les cris avaient cessé, les cosplayers étaient fin prêt à poser et défiler. Aphra s'arma de l'appareil, l'objectif braqué sur le rideau qui allait s'ouvrir d'un moment à l'autre.

_________________
That's why I'll be the villain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Messages : 25




MessageSujet: Re: Visite guidée en enfer ~ [PV : Aphra & Nirvana] Dim 4 Jan - 15:36

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Comment on appelle un homme qui déshabille une fille contre son gré? Un pervers! Mais comment est-ce qu'on appelle un androgyne n'ayant strictement aucune attirance pour les femmes, mais qui continue malgré tout de dé-saper une fille contre son gré en ignorant tout ses hurlements? Nirvana. Beaucoup auraient pu voir le côté sale de la pièce, mais l'androgyne ne ressentait strictement rien à l'égard de la pauvre arme démoniaque qu'il s'amusait à déshabiller et habiller comme une dress-up doll. De l'extérieur on pouvait voir la robe se jeter sur le porte-rideaux, puis bientôt ce furent les vêtements de Nirvana qui allèrent rejoindre ceux de la brune sur le porte-rideaux. Quelques secondes et hurlements plus tard, le rideau s'ouvrit face à Aphra qui s'amusait à faire des bulles avec son chewing-gum tout en pointant sur les une-fille-et-demi l'objectif d'un appareil photo avec lequel elle s'apprêtait à prendre sa propre part de fun... et c'est d'une magnifique robe blanche et violette que la brune était habillée; une sorte de serre-tête sur le crâne et hop! un cosplay de la Magical Girl Akemi Hokura de la série d'anime Madao Magica. Elle ne semblait malheureusement pas dans son assiette comparé au second cosplayeur à ses côtés qui s'était habillé en Alissa Illinichina Amiera de Goddess Eater... une casquette rouge en tartan, un haut noir qui ne dépasse pas le nombril; une jupe en tartan de même motifs que la casquette, des collants noirs et des bottes......et une gigantesque épée en plastique déterrée du coffre à jouets. Deux séries assez différentes... aussi différentes que les humeurs des deux cosplayeurs : La jeune femme aux cheveux noirs affichait une tronche d'enterrement tandis que Nirvana souriait... comme d'habitude. Les flashs photos se succédaient les uns après les autres alors qu'Aphra continuait de prendre son pied à sa façon...enfin, jusqu'à ce que Nirvana décide que ses vêtements n'étaient pas réglementaires à la chambre et ne la force aussi à entrer dans la cabine... là où des fringues et un shit-ton de ceintures passèrent par dessus pour se retrouver sur la pile de vêtements... lorsque Aphra ressortit, elle alla immédiatement se rasseoir sur le gros pouf en forme de Mogeko et continua de prendre des photos comme si elle ne venait pas de se faire arracher les vêtements par le petit androgyne qui avait fait d'elle "Kuristina" de Frankens;Gates. Inutile de dire à quel point la fille aux cheveux noirs devait résister pour ne pas essayer de planter ces deux là avec sa lame... mais il fallait dire qu'ils ne laissaient pas la moindre ouverture. Aphra comme Nirvana laissaient s'échapper d'eux une constante aura qui procurait un certain malaise chez l'arme démoniaque. Une impression meurtrière qui leur collait à la peau, et refusait de s'en aller alors même qu'ils affichaient une expression joyeuse. Quelques flashs photos plus tard, le fun toucha à sa fin. Aphra s'amusait en regardant la bonne liste de photos compromettantes qu'elle avait fait à l'encontre de la petite nouvelle qui semblait lui avoir tapé dans l'oeil, tandis que Nirvana se tenait au milieu de la pièce sans rien dire, une main posée contre sa jupe et l'autre contre son oreille... tout était devenu subitement silencieux. Jusqu'à ce que l'androgyne ne laisse s'échapper quelques paroles adressées à la jeune femme aux cheveux noirs. C'était quelque chose qu'Aphra n'était pas étonnée d'entendre. après tout, elle devait sûrement s'y attendre depuis qu'elles avaient enfourché la moto...

- Des agents de la police ont été tués durant une course poursuite pour un vol de moto.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Un lourd silence pesa alors. Le sourire d'Aphra disparut; son expression avait été remplacée par un regard intéressé envers Nirvana qui ne se retournait toujours pas vers elles. Il se contentait de fixer le mur, comme s'il y voyait quelque chose que les deux autres ne voyaient pas. Il n'y avait probablement rien, peut-être qu'il ne faisait ça que pour renforcer le drama... allez savoir ce qui se trame dans la tête de ce gamin. Il retira sa main de son oreille, désactivant l'oreillette qui venait de lui transmettre l'information de dernière minute. Il poursuivit sur une voix qu'on ne saurait décrire. était-il content? en colère?

- Les Soul-Users capturés qui parviennent à assassiner leur première cible dans le court laps de temps se voient attribués un écart d'une semaine sur leur date de mise-à-mort... mais si un être humain a été tué dans le processus... c'est l'exécution immédiate.

Doucement, sa main alla chercher la poignée de l'épée en plastique géante qu'il souleva sans aucun problème et approcha de son visage pour mieux la regarder.

- Dis-moi, Kamillia.. est-ce que tu as tué ces agents?

Un long silence remplaça la réponse de l'arme démoniaque qui semblait étouffée par cette aura meurtrière qui se dégageait du petit androgyne. Il ne s'était même pas retourné... mais quelque chose dans ses mots donnait l'impression de se faire étrangler par des fils de piano. Jusqu'à ce que soudainement... il ne se retourne, et qu'un véritable rayon de lumière ne traverse la pièce et n'aille atterrir dans le mur. Un bruit violent se fit entendre, des bouts du mur se fissurèrent et quelques petites parties de celui-ci tombèrent par terre. à quelques centimètres de la tête de Kamilla se trouvait maintenant l'épée en plastique que Nirvana tenait dans sa main il y a une microseconde de ça. Une simple épée en plastique qui venait de s'enfoncer dans le mur comme un javelot, fissurant ce dernier avec une brutalité sans nom. Ce qui était plus effrayant encore c'était l'expression que Nirvana adoptait... elle n'était pas si différente de celle d'habitude.. mais dans son regard, il n'y avait aucune trace de vie. Juste de l'obscurité sans nom, et une intention meurtrière à en procurer des cauchemars au pire des criminels. C'était un véritable monstre avec un visage d'ange; esquissant un sourire digne des plus cruels démons.

- Je vais laisser ça.... mais si ça se reproduit, tu deviendra ma nouvelle ADAM.

Son expression changea après la menace; affichant un petit sourire coquet en fermant les yeux et en laissant s'échapper un petit gloussement typiquement féminin. Il venait d'infliger à la jeune femme un choc mental qui la rendrait sûrement un peu plus docile à partir de maintenant... après tout, rares sont ceux qui se sortent d'une remontrance de Nirvana avec toute leur santé psychique.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Féminin
Messages : 110
Age : 20

Feuille de personnage
Expérience :
43/3500  (43/3500)
Points Job:
1979/2220  (1979/2220)




MessageSujet: Re: Visite guidée en enfer ~ [PV : Aphra & Nirvana] Lun 5 Jan - 8:30


Si Kamillia s’attendait à quelque chose le moment où elle s’était fait capturer, ça n’était certainement pas à ça. Forcée de jouer le mannequin de service, elle s’était retenue plusieurs fois de gifler celle qu’Aphra avait appelé ‘’Boss’’. Pendant sa petite séance d’essayage, elle s’était en plus rendu compte que la gamine qu’elle croyait en fait être une fille frêle et plutôt princesse était en réalité un mec complètement taré, ce qui rendant la torture du cosplay encore plus effrayante. Elle ne savait plus comment réagir tellement elle était humilié. Devrait-elle creuser pour se cacher si pieds sous terre ou rester planter là et fondre pour ne devenir qu’une ridicule flaque de bouette Kamilesque ? Ni l’un ni l’autre, elle serrait les dents et attendait que le temps passe.

Au bout d’un moment, juste comme la weapon commençait à croire que le flash de l’appareil photo d’Aphra allait lui exploser les rétines pour le reste de ses jours, le Boss marqua une pause, ce qui visiblement attira l’attention de la ninjames, qui s’arrêta aussi quelques secondes plus tard. Kam profita du court silence qui s’installa pour cligner des yeux dans l’espoir de faire disparaitre ces foutus points bleus et se masser les tempes. C’était bien la première fois qu’elle affrontait une lumière aussi forte sans son ombrelle…

Des agents de la police ont été tués durant une course poursuite pour un vol de moto.

!?

Le souffle court, figée comme une statue de pierre, la jeune femme se mit à trembler comme une feuille et à avoir des sueurs froides à la simple écoute de ces mots. Les images des corps des trois policiers se fracassant contre métal et roche défilèrent au ralentit dans son esprit en même temps qu’une vague de regret et de peur lui comprima le cœur et serra son estomac. Elle balaya rapidement des yeux la pièce à la recherche de son ombrelle objet sur lequel elle reposait pour se calmer, mais se rappela qu’elle l’avait laissé dans la cabine. Cette fois, elle n’avait pas de bouclier pour se protéger de ses propres sentiments… Et le regard du Boss n'aidait pas du tout !

Les Soul-Users capturés qui parviennent à assassiner leur première cible dans le court laps de temps se voient attribués un écart d'une semaine sur leur date de mise-à-mort... mais si un être humain a été tué dans le processus... c'est l'exécution immédiate.



Les mots restaient coincés dans sa gorge. Comme si l’effroi serrait ses mains froides et sèches autour de son cou. Elle voulait répondre quelque chose, n’importe quoi qui pourrait la rendre le moindrement innocente, mais aucune excuse ne lui venait en tête. Par-dessus tout, elle avait peur de se faire décapiter dès le moindre murmure de sa part. Encore plus quand l’androgyne lança son épée de plastique avec la force de 300 gorilles ; Épée qui vint se planter dans le mur comme un harpon sur une baleine à pas deux centimètres de sa tête. Sous l’effet de la surprise, la noiraude ne réussit qu’à laisser s’échapper un petit couinement misérable et à perdre l’équilibre pour venir s’dosser contre le mur, le cœur battant à mille à l’heure. Bordel mais c’est qui ce mec !? C’est quoi cet endroit ? Ça n’était plus une organisation, c’était carrément l’enfer sur terre ! Et elle qui croyait devoir manger des pommes jusqu’à plus faim, elle s’était bien mit le doigt dans l’œil ! Ça en faisait même pitié ! Maintenant elle allait crever. Crever comme une merde. Quelle ironie !

Je vais laisser ça.... mais si ça se reproduit, tu deviendra ma nouvelle ADAM.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

… Avait-elle bien comprit ? Sérieux ? Une seconde chance ? Incroyable. Pour toute réponse, Kamillia ne put retenir un léger rire, même si ses yeux étaient à la fois tristes et effrayés. Lentement, elle se laissa glisser contre le mur pour ensuite se rouler en boule en serrant sa tête entre ses deux mains comme si elle allait éclater. Pour être ironique, toute cette histoire battait les records ! Après avoir arraché la vie de quatre innocents sans la moindre petite once de pitié, c’était elle qui survivait ? Kamillia, la menteuse, la tueuse, la sans cœur… Le monstre d’égoïsme ! Oui, voilà pourquoi elle se sentait rassurée lorsqu’elle mettait fin à ces vies. Parce qu’elle était heureuse de l’être. Tuer pour rester en vie. Une loi injuste, mais tellement vraie… Injuste, injuste, injuste, injuste ! La vie est tellement injuste ! Le seul moyen d’arranger tout ça, c’est de tuer, non ? Tuer Aphra ! Tuer le Boss ! Ils ont été tellement injustes avec elle ! Tuer tout le monde ! Tuer Kamillia ! Tuer… Kumo ! Tout est de sa faute, après tout ! Tuertuertuertuertuer…

Partie dans son délire, la jeune femme en avait même complètement oublié la présence d’Aphra et Nirvana. Il n’y avait plus qu’elle, son sourire, ses larmes et la noirceur.

_________________
• K N I G H T M A R E •
SIP CRIMSON TEA
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ~ [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Messages : 9
Age : 22

Feuille de personnage
Expérience :
500/1000  (500/1000)
Points Job:
0/0  (0/0)




MessageSujet: Re: Visite guidée en enfer ~ [PV : Aphra & Nirvana] Mar 6 Jan - 22:48

La jeune femme s'écroula sur la moquette pour s'enfoncer lentement mais surement dans son petit délire. Le monde autour d'elle n'existait plus. Les deux maniques la dévisageait, l'un en souriant l'autre en faisant la gueule. Pathétique. En moyenne les nouvelles recrues ne font pas de dépression nerveuse avant au moins une semaine suivant leur première mission. Délaissant la petite crise de la gotique Aphra marcha en direction d'un set d'ordinateurs en veille. L'androgyne à casquette lui entama le pas et alluma les machines, ces deux s'étaient compris sans échanger un mot.

La weapon jeta l'appareil photo en l'air qui atterris dans le coussin géant de tout à l'heure. L'appareil sombra petit à petit jusqu'à ce faire complètement absorber par le pouf pour ne jamais revoir la lumière synthétique de cette chambre. Son attention se porta ensuite sur la gothique qui n'avait pas l'air d'en avoir finis avec sa crise d'angoisse. N'ayant pas toute la journée Aphra lui chopa le bras pour la redresser d'un coup sec. Ses yeux fixés sur le sol étaient en larme et ses pleurs ne semblait pas vouloir s'arrêter. La pauvre fille était toujours dans son monde. Aphra soupira. Un soupire si rauque qu'il s'approchait plus d'un grognement agacé que d'un soupire.

L'empathie n'étant pas l'un de ses points forts l'insomniaque la prit par la manche pour la traîner jusqu'aux ordinateur où son Boss les attendait impatiemment. Aphra laissa la brunette en état de choque sur un siège et se posa comme une masse amorphe sur une chaise à l'envers, les bras croisés sur le dossier. Pas de réaction. Nirvana, assis devant l'écran d'a côté, lui mit un casque sur les oreilles avant de faire de même. Toujours pas de réaction. Intéressant. Faisant une dernière bulle rose Aphra se sépara de son chewing gum bien aimé pour le coller dans la crinière brune de la nouvelle. Et là, c'est le drame.

Comme la bulle de chewing gum celle de la petite nouvelle éclata. Elle jeta un regard noir de jais en direction d'Aphra qui se contenta d'un oooh monotone et faussement surpris en guise de réponse. Sa tête pivota vers Vox à sa droite affublé d'un casque avec micro intégré qui se dandinait sur son siège en regardant un écran de chargement. Plus confuse qu'autre chose elle se palpa la tête à la recherche de l'objet inconnu que l'autre weapon lui avait si gentiment offert contre son gré pour découvrir qu'elle portait elle aussi un casque sur les oreilles. Et, comme si elle était finalement sortit d'un rêve elle réalisa qu'elle faisait fasse au même écran de chargement que sur l'ordinateur de l'androgyne. Un ricanement d'Aphra accrocha alors son attention.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

- T'as pas l'air d'être du genre à aimer les meuporgs, ou les jeux vidéo tout court. Mais c'est pour ça que je suis là, j'te servirais de joker si tu bloques. Même si en toute honnêteté y'a pas plus simple que Monkey Hunter, même un singe y arriverait. T'es pas un singe, hein? Rassure moi. Booooss, tu lui expliques les règles vite fais?

_________________
That's why I'll be the villain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Messages : 25




MessageSujet: Re: Visite guidée en enfer ~ [PV : Aphra & Nirvana] Mer 7 Jan - 10:54

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Attrapant sa manette de jeu sur un coin du bureau, l'androgyne détourna le regard vers ses deux partenaires de jeu avec un sourire en coin. l'Ecran de chargement continuait de loader le meurporg, ce qui laissait assez de temps à Nirvana pour expliquer à cette pauvre fille les règles du jeu et comment il se joue. Cependant... allait-elle vraiment écouter? Elle avait l'air complètement à côté de la plaque. Y serait-il allé trop fort avec elle? on pouvait toujours voir des perles d'eau salées couler le long de ses joues alors qu'elle affichait un sourire forcé. Elle était en train de craquer complètement, sa santé mentale n'allait pas tenir long feu ici.. en tout cas, c'est ce que Nirvana se disait en l'observant. Au final, il rêvassait au lieu de parler, et c'est la voix d'Aphra qui lui rappela ce qu'il avait à faire. Laissant s'échapper un petit "Oh!" de ses lèvres, il se redressa sur sa chaise, posa sa manette et mis ses deux mains sur le rebord de son siège pour se pencher sur Kamillia avec un grand sourire aux lèvres.

- Dans Monkey Hunter, tu incarnes un chasseur de singes démoniaques! le but du jeu est de les chasser et se servir des matériaux qu'ils font tomber pour créer de nouvelles armures ou armes, pour chasser des singes de plus haut niveau encore! C'est un jeu en coopération, il faut être stratégique pour tuer les sin----

Il n'aura pas eut le temps de finir sa phrase qu'un son perturba l'ambiance. Il s'agissait du haut-parleur incrusté dans le plafond de la chambre de Nirvana, où l'on pouvait entendre la voix de la dame de l'accueil. Tous les trois tournèrent la tête en direction de la provenance de la voix.. ce n'était pas une bonne nouvelle.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

- Nirvana, Aphra, une mission d'urgence vient d'arriver. Un centre commercial au Nord d'Ici vient d'être pris en otage par une Arme Démoniaque de type Canon et ses complices. La cible est "Fireball", un SU classé A. Une ADAM sera préparé pour cette mission, descendez aussi rapidement que possible.

Nirvana afficha une moue déçue l'espace de quelques secondes, mais il n'avait pas vraiment d'autres choix que coopérer. La vie de citoyens était en jeu, il ne pouvait pas simplement se poser là et jouer à Monkey Hunter avec Aphra et Kamillia. Retirant son casque et se levant de sa chaise, l'androgyne s'étira un petit moment avant de courir en direction de la sortie de sa chambre...avant de s'arrêter d'un seul coup et se tourner en direction des deux armes démoniaques avec un sourire vicieux aux lèvres.

- Comme punition pour avoir goofé, Kamillia nous accompagne. J'ai bien envie de voir de quoi tu es capable contre des méchants.

Il gloussa puis ouvrit la porte et courut dans les escaliers. Aphra le suivit au pas, tandis que Kamillia elle, semblait un peu traîner la patte, son esprit embrumé par toutes les horreurs qu'elle avait pu subir en si peu de temps. Arriverait-elle réellement à survivre à tout ces événements? peut être qu'elle allait se faire tuer dans cette mission, peut-être qu'elle perdrait les pédales et commettrait une erreur comme tuer quelqu'un qui n'avait strictement rien à voir avec cette histoire. Sa vie ne tenait qu'à un fil, et ce fil de tissu était constamment menacé par une gigantesque paire de ciseaux prêt à le rompre à tout moments. Mais elle savait qu'elle ne pouvait pas mourir maintenant. Tant bien que mal, la brune se ressaisit et fila au pas également, descendant les escaliers pour y retrouver l'arme démoniaque et l'androgyne qui se tenaient à côté du laboratoire où un homme aux cheveux hérissés donna entre les mains du trap le même marteau géant avec lequel il était arrivé : nettoyé et recalibré... une arme de très grande taille qui faisait un certain contraste avec la taille réduite de son utilisateur. Maniant l'énorme marteau comme s'il ne pesait pas plus lourd qu'une plume; l'androgyne remercia le scientifique et commença à remonter les escaliers, suivit par Kamillia et Aphra. Direction l'hélisurface au sommet du bâtiment principal, là où les attendait un hélicoptère prêt à décoller. Les trois montèrent à l'intérieur en oubliant un certain détail : ils étaient toujours cosplayés. N'ayant guère le temps pour se changer, l'hélicoptère décolla : direction le centre commercial au nord de Chicago!

Le vol ne dura qu'une poignée de minutes, et de là haut on pouvait déjà voir quel genre d'agitation tout ce bordel avait accumulé : une quarantaine de voitures de police; des barrières de sécurité derrière lesquelles se trouvaient des citoyens effrayés et indignés... les agents du SDPT sur place firent leur possible pour éloigner au maximum les caméras des journalistes afin de préserver le secret du département. L'appareil se posa à terre, loin de la foule, et les trois sautèrent de celui-ci. En touchant le sol, on pouvait réaliser qu'ils prenaient une pose de mangas : Aphra les bras croisés et le dos semi tourné avec un air badass et mystérieux; Nirvana à accroupis, les jambes contre son torse et le marteau géant positionné à l'horizontal devant lui. Et Kamilla.... forcée d'adopter une pose de Nekogirl par Aphra qui la manipulait comme on le ferait pour un pantin. La pose réalisée pour la bonne-chance, les trois entrèrent par la porte arrière à l'intérieur du bâtiment. Arrivés dans les toilettes où se cachaient des clients, ceci sera le point de séparation. Nirvana se posa contre un mur et tourna la tête vers Kamillia puis vers Aphra. Ensuite, il tourna les yeux vers la map du magasin, incitant les deux filles à y jeter un oeil également.

- Voilà le plan. Je vais occuper le leader en allant directement le voir. Je gagnerais du temps. Pendant ce temps là, vous allez éliminer aussi discrètement que possible ses sbires et libérer les otages. "Fireball" est connu pour les dégâts collatéraux qu'il fait, alors il faut s'assurer que personne ne soit dans le chemin lorsque je devrais le capturer. Aphra, tu pars de la boutique D&G et tu redescend vers les niveaux inférieurs; Kamilla, tu partira à partir de Hell2U et rejoindra Aphra aux niveaux inférieurs. D'après les renseignements, "Fireball" est tout en bas avec la plupart des otages. Il va falloir être discret, est-ce que vous avez des questions?

Seul un silence répondit à l'Androgyne. Son instinct de leader l'obligeait cependant à vérifier les réactions de ses deux coéquipiers du jour : Aphra semblait parfaitement calme, souriante même; on pouvait sentir que cette mission lui procurait un certain plaisir. Mais dans le cas de Kamillia, elle tremblait comme une feuille et semblait petit à petit perdre la boule... il restait juste à espérer qu'elle ne mette pas les otages en danger. Nirvana posa son marteau contre le mur et posa sa main sur l'épaule de Kamillia pour la calmer en lui offrant son plus tendre sourire.

- Calme-toi. Everything is gonna be Daijobu!

C'était assez rare de voir Nirvana agir de la sorte.. mais plus que tout il ne voulait pas que les citoyens soient mis en danger à cause de son irresponsabilité. Voyant que Kamillia commençait à se calmer, il repris son arme, hocha la tête et fonça hors des toilettes, se séparant des deux autres en descendant les escaliers aussi rapidement et discrètement que possible. Sa destination : le rez-de-chaussée du Centre commercial, là où se trouvait une immense place visible de par tout les autres étages supérieure. Le centre commercial était une sorte de grande cercle avec des magasins tout autour, mais une gigantesque place au milieu. C'est là où se trouvait Fireball et tout les autres otages. Ceux-ci étaient couchés sur le sol, les mains sur tête; alors que l'Arme démoniaque avait transformé son bras droit en énorme canon. Il allait falloir faire vite et précis.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

N'ayant manifestement guère le temps de prendre les escaliers; c'est après être descendu au sixième étage que l'androgyne sprinta vers le rebord et se jeta de toute cette hauteur en passant par dessus la barrière et en se laissant tomber une trentaine de mètres plus bas. Une chute qui aurait tué un humain normal... mais Nirvana n'était peut-être pas une personne normale. Il retomba sur ses deux pieds comme si rien ne s'était passé, au milieu des otages, et plus particulièrement devant le canon démoniaque qui le regardait avec des yeux médusés... comme s'il croyait avoir rêvé ce qu'il venait de voir. Le type correspondait bien à la [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Un type aux dents pointues comme un requin; aux yeux noirs perçants; ayant une coupe de cheveux bizarre avec deux épis. Il eut un temps de réaction plutôt long avant de réagir à ce qu'il venait de se passer.

- H-H----...D-D-D'où tu sors toi!?
- Ah c'est embarrassant tout le monde a vu ma culotte...
- Non personne n'a rien vu, c'est ça le problème! J'répète! d'où tu sors!? fous-toi par terre avec les autres otages! Magnes-toi!
- Ahhh je suis désolé mais je ne vais pas pouvoir faire ça. Je suis venu te casser la gueule après-tout.
- Tu crois que je suis débile? tu vois pas tout ces otages!?
- Oh, si. Hey! Mesdames et messieurs! courrez! vous êtes libres!

En quelques secondes, tout les otages autour de lui se levèrent dans la panique et commencèrent à courir vers la sortie sous les yeux médusés du preneur d'otages qui, une fois de plus, mis longtemps à comprendre que tout ses otages étaient en train de prendre la poudre d'escampette. Après avoir réalisé ça, il s'énerva et braqua son canon vers l'androgyne.

- OYYYYYYYYYYYYYYYY!!! Comment t'as fais ça!?
- Bah je leur ai dit de partir. Tu peux pas tirer sur tout le monde avec ça pas vrai? C'est un canon, tu pouvais viser qu'une partie des otages mais pas l'autre. Résultat, quand je leur ai dit de partir, t'as été choqué et t'as tiré sur personne.
- ..................................................
- ....
- ........JE VAIS TE PLOMBER PETITE CONNE EN COSPLAY!

Une détonation se fit entendre : une boule de feu alla s'écraser dans une boutique du rez-de-chaussée. Esquivé par Nirvana qui s'amusait à faire tournoyer son marteau métallique.

- Gaaaaaame Start! ♥

Que la diversion commence!

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Féminin
Messages : 110
Age : 20

Feuille de personnage
Expérience :
43/3500  (43/3500)
Points Job:
1979/2220  (1979/2220)




MessageSujet: Re: Visite guidée en enfer ~ [PV : Aphra & Nirvana] Mar 13 Jan - 2:45

Et c’est reparti ! À peine le temps d’attraper l’ombrelle que le trio était en chemin pour une nouvelle mission meurtrière… Ô joie. Le pire dans tout ça, c’était que la mission se déroulait dans un centre d’achats ! L’instinct féminin ne trompe jamais la femme : le simple fait de connaître sa destination une fois dans l’hélicoptère lui donnait soif ; Soif de faire du shopingngngngngn !

Depuis sa fugue plusieurs mois plus tôt, Kamillia s’était découvert un véritable talent pour flairer le bon magasin selon ses envies, peu importe où ce dernier se situait. C’était vite devenu un passe-temps très apprécié, car même si elle ne dépensait pas, ce type d’endroit avait pour effet de lui faire oublier tous ses soucis. Espérons que ça soit aussi le cas pour aujourd’hui, aussi extrême et différent de son ancienne vie soit-il !

Le plan était simple : Butter les méchants messieurs au look louche qui se trimballent avec des guns et sauver les pauvres innocents bâillonnés. La weapon avait vite fait une photographie mentale de la carte des lieux une fois arrivés. Peu de temps après, l’équipe se sépara et sans vraiment s’en rendre compte, la noiraude se retrouvait déjà devant le magasin Hell2U. C’était un endroit dédié à tout ce qui se rapprochait du rock. Des vêtements en lambeaux, des CD de musique, des piercings et même des perruques et autres accessoires pour cheveux, tous plus ridicules les uns que les autres. L’effet des belles paroles du Boss n’avait pas tardé à se dissiper à mesure que le stress de se balader à découvert grimpait. La seule idée de faire couler le sang une fois de plus la faisait trembler. Impossible de stopper la secousse de ses mains crasseuses. Ses mirettes vertes pommes descendirent vers son poignet gauche ; sur son bracelet. Elle était tombé bien bas, huh ?

Un cri soudain la fit sursauter. Une lamentation qui de toute évidence, craignait pour sa vie. Le bruit provenait de l’étage d’en dessous, juste en bas des escaliers roulants. Pas besoin de réfléchir pour comprendre que quelqu’un était en danger. Était-ce un otage prit dans la ligne de mire d’une arme à feu ou un terroriste effrayé qui se faisait pourchasser par un membre de la SDPT ? Un seul moyen de le savoir. Si elle n’agissait pas vite, l’organisation n’allait pas se faire prier pour la tuer… Et ça n’allait certainement pas être ces monstres qui allaient lui ôter la vie !

L’arme démoniaque referma son ombrelle et l’accrocha à son cosplay dans le dos avant de passer par-dessus la barrière de l’étage en mode acrobate et d’atterrir sur la même barrière, seulement un étage plus bas. Devant elle, toutes les réponses à ses questions lui tombèrent dessus comme une enclume. Trop concentrés pour la remarquer, cinq terroristes (probablement en train de faire une ronde pour s’assurer qu’aucun flic ne se soit introduit) étaient groupés quelques mètres devant, en face d’une boutique de cosmétiques. Quatre des membres encerclaient le cinquième. Celui qui semblait être le leader pointait une arme vers ce dernier avec un grand sourire collé aux lèvres, comme si d’intimider le plus faible était amusant.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

J’ai bien entendu c’que t’as dis ? Hein ? C’est qu’tu chiales comme un chien à moitié-mort, tu vois ?

M-Mais-- J-J-Je ! J’ai juste dit que c’était inutile de tuer l’otage plus tôt ! Tu sais, le vieux, avec ses lunettes rondes !

Peh ! J’pouvais plus le sentir ! Et toi aussi, tu commences sérieusement à m’gaver !

Le leader chargea son pistolet et tira en plein dans le front de son compagnon. Les trois autres ne bronchèrent pas, effrayés d’avoir droit au même sort s’ils protestent, peut-être. Mais, voyant ce meurtre totalement gratuit, Kam avait bien envie de répondre à ce criminel, même s’il venait de lui rendre service en retirant de sa liste l’une de ses nombreuses cibles. Répondre avec les mêmes méthodes.

Moi ce qui me gave, c’est la cruauté de l’homme.

Mais qu’est-ce qu--

D’un coup, les quatre terroristes firent volte-face, leurs armes braquées sur la miss, prêt à tirer. Mais dès qu’ils virent à qui ils avaient affaire, ils se détendirent un peu. Le leader, lui, semblait même décontracté. Il fit quelques pas en avant en ricanant.

T’es sérieuse… ? Tu comptais nous faire peur avec ta p’tite phrase toute philosophique habillée comme ça ? Bordel qu’est-ce que tu fais peur avec toute cette boue sur la figure ! Ha ha ha !

Ah… Ça. Kamillia avait complètement oublié ce détail : Cosplay. Ces deux pervers sans scrupules l’avaient forcé à porter ces vêtements ridicules et à détruire son orgueil à force de le marteler. Honteuse de sa condition, la weapon baissa les yeux en grinçant les dents et serra ses poings pour contenir sa colère. Qu’est-ce qu’elle avait les nerfs à vif aujourd’hui… On se demande pourquoi ? Confiant, le chef du petit groupe se campa juste devant la jeune femme sans jamais lâcher son regard jugeur.

Pfiou ! Tu devrais retourner jouer avec les porcs, sale truie, avant que j’te défonce. À moins que tu ne veuille rejoindre les otages ? … Oh mais que vois-je ! T’as un chewing-gum sur les cheveux !

Lentement, il décolla le bonbon des cheveux de l’arme démoniaque et ouvrit grand la bouche, laissa tomber la friandise-qui-donne-une-haleine-fruitée sur sa langue et se mit à mâcher. Ugh ! Non mais-- WHAT, c’est, que, gue, nein, euh, yolo, ARK ! Retenant une irrésistible envie de vomir, la noiraude leva des yeux grands comme des soucoupes sur le porc qui se tenait devant elle. Dégoûtée, elle l’observa mâcher quelques secondes.

Toi, t’as une main sur le crâne… Ou serait-ce des griffes ?

Hein ?

Concentrant toute sa rage dans son seul geste, la weapon agrippa fermement la tête du terroriste de sa main gauche, puis transforma sa main droite en glaive pour y déposer le tranchant de sa lame sur la gorge du singe. Vraiment, la cruauté de l'homme ne mériterait q'une chose : Disparaître. Tous, autant qu'ils sont. Tous ceux qui n'ont pas d'âme, cette jolie petite boule bleue, en eux ne méritent pas le cadeau de la vie. Elle observait maintenant la tête de sa victime avec un regard vide, comme si elle venait de couper l’alimentation dans son cerveau.

Jouons à un jeu, veux-tu ?

D’un coup sec, elle lui trancha la tête avec une force qui lui était inconnue. À croire que sa colère la rendait plus forte ! En elle, il y avait comme un océan de haine en plein milieu d’une terrible tempête. Impossible de se calmer. C’était devenu instinctif, un réflexe pour sa survie : lorsqu’elle savait qu’elle allait tuer parce qu’on lui en a intimé l’ordre, elle se réfugiait tout de suite dans sa haine pour la SDPT et sa rage d’y avoir laissé sa liberté, tout ça pour fuir l’horreur du meurtre. Et à chaque fois qu’elle tuait dans cet état, c’était comme si elle se défoulait. Les têtes de ses victimes devenaient celles des membres de l’organisation. Voilà qui explique ce sentiment de soulagement lorsque ses victimes rendent leur dernier souffle !

Je comprends maintenant… Vous m’avez ouvert les yeux !

Elle observa la tête de l’homme qu’elle tenait toujours entre ses doigts et étira un sourire sadique entre ses lèvres. Il n’avait eu que ce qu’il méritait, ce primate écœurant ! Bouche-bées, les autres n’avaient d’yeux que sur le lac de sang qui s’étendait vers eux.

Eh bien ? Que dirais-tu d’une partie de baseball ?

Sur ces mots, Kamillia reprit sa forme d’origine et attrapa son ombrelle avant de lancer la tête haut au-dessus d’elle, se positionna comme le ferait un joueur de baseball débutant et visa. TOC ! Un grand swing et la tête s’envola de l’autre côté de l’étage, fracassa une vitrine et disparu.

HOOOOOOOOOOOOME RUN ! HA HA HA HA HA !

Gh ! Petite merdeuse !

Oh ? Vous voulez jouer aussi ?

Les trois terroristes pointèrent leurs armes sur la noiraude. L’un d’entre eux avait une carabine, l’autre une arme automatique et le dernier, un simple pistolet et un couteau. Par lequel commencer ? Il faut dire qu’elle avait l’embarra du choix. Celui qui ressemblait à Aphra peut-être ? Ou l’autre, aux allures d’Hildibrand ? Rapide comme le vent, la jeune femme reprit sa forme partielle de Vorpal Blade et frappa la carabine du premier, qui appuyait au même moment sur la gâchette. Résultat : Il tira sur le sol et se prit la crosse de son arme sur le nez, l’assommant immédiatement. Le deuxième se prit un glaive dans la gorge et le dernier, l’épée dissimulée dans son ombrelle en plein dans l’œil.

Mmmh ? C’est déjà fini ? Vous n’étiez pas très coria-- Ah !

Mais quel était ce pincement dans le mollet ? Il semblerait que le mec au couteau visait un peu mieux que prévu… Maintenant elle se retrouvait avec un trou dans la jambe ! Voyant cela, Kamillia vu rouge. Noir même. Mauve ! Son cœur se mit à battre si fort qu’elle n’entendait plus que lui et une puissante poussée d’adrénaline lui fit oublier son souci… Était-ce la magie du shoping ? Oublier jusqu’à la douleur d’une blessure par balle ? À la fois euphorique et enragée, la jeune femme murmura inconsciemment d’une voix sinistre…

C’est l’heure du massacre…

***

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
… Dafuq ?

D’un coup, Kam se retrouvait dans un grand magasin, dans la section électronique… Magasin qui devait sans doute être Walt Smart vu les prix. Apparemment, elle avait eu un blackout ou quelque chose comme ça… Mais le plus surprenant dans tout ça, c’était qu’une trentaine de terroristes l’observaient avec les yeux d’un prédateur affamé et qu’encore plus d’otages étaient regroupés derrière eux, ligotés et bâillonnés. Le seul problème était que les otages semblaient avoir plus peur d’elle que de leurs agresseurs… La bonne nouvelle dans tout ça, c’était qu’elle venait de trouver où sont tous les otages. Malheureusement pour eux, ils n’allaient pas être saufs tout de suite parce que, en ce moment, leur sauveuse est paumée. Confuse et irritée, la noiraude balaya l’endroit du regard, cherchant une quelconque porte de sortie pour y mijoter n plan, n’importe quoi… Ses yeux tombèrent plutôt sur un miroir. Dieux du ciel, mais quel était ce monstre ? Était-ce vraiment son reflet à elle, Kamillia Bridgestone, la gosse de riche si propre et majestueuse ? Dans la glace on retrouvait surtout une crotte aux traits tirés qui donnaient un air d’itinérant en sérieux manque de sommeil, les poumons en feu qui ne cessaient plus de pomper de l’air qui sortait tout juste de l’enfer. Kam laissa tomber le bras qu’elle tenait et se dit qu’il serait judicieux de prendre ses jambes à son cou avant de faire plus de dégâts et de tuer un otage. Mais ça ne servirait pas à grand-chose vu qu’elle laisse une trace collante de liquide rouge dont on ne prononcera pas le nom à chacun de ses pas…

- C’est… Mais putain c’est le bras de Roger !

- Il y en a d’autre comme elle qui ont réussi à entrer !?

- Merde on est mal ! Tirez ! TIREZ !!!

- IIIIIIIIH ! JE NE VEUX PAS MOURIIIIIIIR !!

Pas question de tuer plus de gens, peu importe s’ils sont gentils ou méchants ! Ça risquerait de dégénérer encore une fois et les deux finiraient par y laisser leur peau… Son seul réflexe fut de se de rouler en boule et de se cacher derrière son ombrelle, comme si tel accessoire pouvait parer les balles de tout le monde… Bordel qu’est-ce qu’elle aurait aimé prendre une douche avant de crever !

_________________
• K N I G H T M A R E •
SIP CRIMSON TEA
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ~ [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Messages : 9
Age : 22

Feuille de personnage
Expérience :
500/1000  (500/1000)
Points Job:
0/0  (0/0)




MessageSujet: Re: Visite guidée en enfer ~ [PV : Aphra & Nirvana] Ven 30 Jan - 1:42

Une boucherie, Aphra ne trouvait rien d'autre que ce mot là pour décrire l'état dans lequel se retrouver cette partie du bâtiment. Du sang, des tripes et des cadavres éparpillés sur le carrelage d'un étage se trouvant juste en dessous du point de repère de la nouvelle. Aucune trace d'elle ceci dit. Un des membres sanglants dans le tas lui appartient peut être, qui sait? Le grand optimisme de la weapon l'obligea cependant à continuer de chercher la brune jusqu'à ce que sa mort soit officiellement confirmer. Déambulant dans la galerie marchande déserte un magasin en particulier capta son attention dû au nombre de truands armés qui se ruaient à l'intérieur comme des insectes attirées par du miel. Ou fuyant la tapette à mouches.

Se lancer à leur poursuite était le plus simple à faire et donc bien évidemment en tête de la liste de choix d'Aphra et pourtant l'agent en cosplay opta pour le plan B qui était bien plus à son goût. La filature! Grimpant l'escalator quatre à quatre l'insomniac traversa une passerelle pour rejoindre la boutique juste au dessus du repère de brigands. Après avoir pété les portes vitrines pour infiltrer le premier bâtiment Aphra s'accroupis au sol, colla son oreille contre le carrelage et ferma les yeux. Lorsque ses paupières se rouvrirent un sourire naquit sur ses lèvres. La weapon se redressa à son rythme pour faire quelques pas dans le magasin qui semblait être une boutique de chaussures. Son corps s'arrêta, se baissa et sa main caressa le sol du bout des doigts; un parfait à peine audible s'échappa d'entre ses lèvres. C'était le moment.

Une portion d'armure se matérialisa autour de sa taille dans un flash brillant. Sa main donna une légère tape au niveau du dos pour en extraire un rectangle qu'Aphra déploya, révélant sa véritable forme : un X! À moins que ce ne soit une croix? Au pire on s'en tape ok, poursuivons. De l'arme jaillit une lame fluorescente que l'amateur de panda planta dans le sol et d'un geste précis y découpa un cercle, perfora le milieu avant que le morceau de carrelage ne tombe l'étage d'en dessous et le posa à ses côtés. Le trou était à la fois discret et suffisamment grand pour que son corps s'y glisse sans problème. Lancement officiel du plan B dans trois, deux, un... zero...? Hmm... Gnhngn.... Merde! Avant même qu'Aphra n'ai le temps de passer l'ouverture créé par ses soins un cri d'alerte l'obligea à se replier pour ne laisser passer que sa tête en mode chandelier.

Roger? Qui c'est ça Roger? Quelqu'un à finalement eu la peau de ce satané lapin? Le premier cri, en provenance d'un des bandits qu'Aphra avait suivit jusqu'ici, vu rapidement rejoins par une flopée d'autres de la part de ses collègues. Ils semblaient tous être à la fois surpris et effrayé par un ennemie commun que la weapon chercha du regard un moment avant de pousser un soupire. Encore elle. Cette fille avait le chic pour faire le contraire de ce qu'on lui demande, vivante comme présumée morte. N'étant pas un monstre Aphra la complimenta tout de même mentalement lorsque ses yeux se posèrent sur les otages à couverts derrière les hommes armées. Les derniers comme les premiers avaient l'air autant effrayé par la petite nouvelle les un que les autres.

Il y eu un hurlement. Le genre d'appel à l'aide que l'on pousse lorsqu'on est sur le point de faire face au danger d'une possible mort mais que la rage de vivre en nous n'est pas suffisamment puissante pour nous porter en sécurité. Lorsque ce genre de cas arrive c'est donc aux autres de nous porter. Et c'est ce que faisait actuellement Aphra qui après avoir plongé dans le trou fonça à vitesse grand V sur Kamilla chopée dans un bras façon mariée après les noces. Aphra était maintenant en mode power armor complet et faisait tournoyer sa X sword de l'autre main afin de neutraliser les balles destinées à la brunette. Cette dernière s’agrippait à son cou tel une enfant dans les bras de son ainé. Ses yeux jusque là fermé par la peur de se faire cribler de balles s'écarquillèrent tout à coup pour faire face à son mystérieux héro masqué.

- Wow, t'aurais pu me dire que les anglais avaient débarqué... Regarde moi ça j'en ai partout sur le bras, c'est crade. Hein? Comment ça c'est pas le tien? Hmmm... Je sens que je vais devoir sortir le désinfectant en rentrant.

_________________
That's why I'll be the villain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Visite guidée en enfer ~ [PV : Aphra & Nirvana]

Revenir en haut Aller en bas
 

Visite guidée en enfer ~ [PV : Aphra & Nirvana]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Visite guidée en enfer ~ [PV : Aphra & Nirvana]
» visite guidée
» Une visite guidée à Bélair ,Ayiti, tache senti'w
» Visite Guidée du forum
» Visite guidée [PV Irving]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: SDPT HQ :: L'Ailé (SDPT HQ)-