Partagez | 
 

 Une affaire pas très normale ! [Ouvert only SDPT]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


Féminin
Messages : 48
Age : 24




MessageSujet: Une affaire pas très normale ! [Ouvert only SDPT] Lun 2 Fév - 2:26

Spoiler:
 

Dans une ville paumée au cœur du Colorado deux filles habillées étrangement pour le contexte courraient comme des dératés dans les rues d’une petite ville au nom inconnu. D’un côté d’un accoutrement pas du tout adapter à ce style de course, bien que ça ne semble pas la déranger, nous avons une jeune femme habillée toute noire, robe noire, ombrelle noire, cheveux noirs… Bref ! Vous avez compris le principe, seule sa peau contrastait avec tout ce noir, elle était entièrement blanche. A ces côtés, une jeune fille tout aussi discrète mais pour des raisons totalement différentes. Des longs cheveux verts attachés sous forme de couettes entourait son visage, elle était habillée dans un uniforme scolaire typiquement japonais en rouge extrêmement voyant. La gamine portait une longue mallette blanche qui malgré sa taille ne semblait pas gêner la japonaise.

Vous vous doutez bien que ces filles ne courent pas comme des folles pour rien, non. A une vingtaine de mètres derrières elles, une troupe d’au moins une cinquantaine de personnes les poursuivaient. La plupart d’entre eux avaient les yeux rouge, exorbités et ne semblaient avoir qu’un seul objectif : Tuer les deux filles…

Mais pour comprendre cette situation désastreuse revenons deux semaines en arrière au Japon.

« YAAA ! » *zuuum*

Un bokken fendit l’air avec cri de la jeune fille qui la maniait. Sa concentration était à son comble, son environnement n’existait plus, seul son entraînement était dans son esprit. Le bokken se retourna et fendit l’air à nouveau plusieurs fois faisant un enchaînement de coup dans le vide. Soudainement, la jeune fille s'arrêta, puis salua le vide en s’inclinant puis sortit du tatami.

« Je comprends toujours pas pourquoi quelqu’un qui utilise un sniper a choisi de faire du kendo.
- Oh, Hajime-kun.
- Un peu plus de réaction que ça Kiryoku-san… T’es au courant de l'évènement d’aujourd’hui ?
- Non. *s’essuie le visage avec une serviette*
- Le tirage au sort… Ti-ra-ge au sort. Tout le monde en parle depuis au moins un mois comment tu fais pour ne pas être au courant, sérieux…
- Pas le temps de faire attention à toutes les absurdités que disent les gens en cours. Si j’ai du temps à perdre je l’utilise pour étudier les soul-users.
- Mid… Kiryoku-san, c’est une promotion pour aller directement au siège de Chicago. LE siège du Science Departement, on offre la possibilité à des jeunes Hunters d’aller directement là-bas et exécuter une mission pour leur compte.
- ... »
La jeune fille, Midori, sorti du dojo situé au cœur du siège du SD de Tokyo, lui-même situé au cœur d’un gigantesque parc d’attraction. Elle ignora totalement le japonais qui était théoriquement son partenaire dans l’école de Hunters… Il faudrait revenir en arrière pour comprendre un peu mi... Mais on ne va pas faire que ça du coup on va continuer !

Bref, vous savez où nous allons, alors passons tout le passage pour arriver directement au moment qui nous intéresse ! Tous les élèves de l’école des Hunters du SDPT de Tokyo étaient réunis dans un amphithéâtre au cœur du QG. Toutes les places étaient prisent, contrairement à ce que l’on pourrait croire, la salle n’était pas pleine de japonais, loin de là, nous pouvions trouver un peu toutes les nationalités, tous les âges également. La seule condition pour être là est juste d’être un ou une apprenti Hunter.

« Bonjour à toutes et à tous, vous me connaissez tous mais personne ne connaît mon nom car il n’a aucune importance. Je vais aujourd’hui réaliser le tirage au sort tout à fait aléatoire car ce n’est en aucun cas le narrateur qui a prévu à l’avance le résultat de ce tirage. »

Des murmures se propagèrent rapidement dans l’assemblée, car les gens se rendirent compte d’une chose très importante à ce moment-là. Personne ne connaissait le nom de cet individu, pourtant tout le monde le connaissaient. Toussant dans son micro pour faire taire l’assemblée, le vieux attendit quelques secondes que le tumulte se calme puis enchaîna.

« Sur ce que le tirage commence ! Je vais tirer un numéro qui correspondra au numéro de votre badge, si je dis votre numéro vous avez gagné ! Attention le gagnant est …. APRÈS LA PUB ! Haha ! »

Le vieux explosa de rire, tout seul, les apprentis hunter étaient imperméable à l’humour totalement absurde du "présentateur" qui était visiblement très fier de sa blague.

« Trêve de plaisanteries ! Le numéro gagnant est le… 1342 ! On me dit à l’oreillette que la personne qui correspond à ce numéro est Miss Midori Kiryoku ! »

La fille aux cheveux verts se leva sous les regards noirs et envieux de toute l’assemblée et descendit les escaliers.
*Je veux mourir, maintenant, laissez-moi tranquille j’en veux pas de votre prix de merde.*
La jeune fille, malgré ces pensées négatives s’approcha de l’estrade où se trouvait le vieux, ce dernier lui tendit un badge neuf, semblant être en rapport avec le SDPT de Chicago et lui dit :

« Bien ! Maintenant que le passage du badge est fait tu es officiellement transférée à Chicago. Une voiture t’attend au sous-sol immédiatement pour ton transfert, tu as rendez-vous là-bas demain à 10h heure locale. Bonne chance ! »

C’est à ce moment-là que les gens commencèrent à se poser des questions du style “Attend, ce qu’elle vient de gagner c’est pas un cadeau empoisonné ?” Malheureusement, ces gens-là était très loin de la vérité…

Je vous épargne le voyage totalement inintéressant de Midori comprenant un voyage en voiture puis en avion privé du SDPT puis de nouveau un passage en voiture pour arriver à un bâtiment étrange mais bien nommé : L’Ailé. En effet ce grand bâtiment immaculé de blanc semblait avoir deux ailes. La fille aux cheveux verts rentra dans le bâtiment, valise blanche à la main.
L’ambiance était… Totalement différente de celle de Tokyo. Les anciens du siège de Tokyo semblaient avoir pitié d’elle quand elle est partie… Mais la japonaise comprend mieux maintenant pourquoi. Le bâtiment était rempli de consoles de jeux, d’écrans géants diffusant des informations. Quand Midori s’avança dans le hall, les écrans au-dessus de l’accueil changèrent pour afficher des messages du style "Midori Kiryoku rejoint votre équipe." avec la musique de victoire de final fantasy diffusée en fond sonore.

*C’est classe... MAIS C’EST TOTALEMENT DÉBILE JE SUIS DANS UNE MAISON DE FOUS OU QUOI ?!*

La femme à l’accueil semblait habituée, elle lui tendit un petit carton et indiqua à la jeune fille un bureau où se rendre. Malgré tout le côté “jeux vidéo” omniprésent, le bâtiment était plutôt bien organisé et propre. Midori frappa à la porte du bureau puis rentra dans ce dernier. Une femme d’âge mûre était assise derrière un bureau rangé de façon totalement anarchique, elle semblait plutôt heureuse de voir la japonaise.

« Bonjour, vous êtes un peu en retard, mais bon vous arrivez directement du Japon on ne peut rien y faire, ne vous asseyez pas c’est inutile vous allez partir immédiatement, j’ai besoin de vous pour une mission urgente nous ne pouvons mettre personne d’autre sur le coup… Bon pas immédiatement, c’est peut-être trop soudain, vous partirez demain. Votre mission sera de stopper un complot fait par des soul-users pour tuer des innocents et manger leurs âmes. Ce sont des jurés d’un tribunal auto-suffisant d’une ville perdue dans le Colorado, ils sont sensé juger tous les crimes de la ville sauf qu’ils ne font que tuer des innocents de façon barbare. Arrêtez-les par tous les moyens, nous voulons leurs âmes…
J’ai entendu parler de vos capacités, pour la réussite de votre mission nous allons vous confier cette jeune fille... Kamillia tu peux rentrer.
»


Dernière édition par Midori Kiryoku le Mar 3 Fév - 14:36, édité 4 fois (Raison : Ajout couleur dans spoiler au début + Modif couleurs pour conformité du RP)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Féminin
Messages : 110
Age : 19

Feuille de personnage
Expérience :
43/3500  (43/3500)
Points Job:
1979/2220  (1979/2220)




MessageSujet: Re: Une affaire pas très normale ! [Ouvert only SDPT] Mar 3 Fév - 4:52

Voilà maintenant un mois qu’elle avait rejoint les rangs, aussi dégradants soient-ils, de la Science Department. C’était un mois de trop. Seule assise sur un banc de parc situé tout près de l’Ailé, Kamillia venait tout juste de remettre le rapport de sa dernière mission à l’accueil. Ne sachant trop quoi faire, elle s’était simplement assise sur ce banc et prenait l’air, à l’abri du soleil brûlant de la Californie cachée sous son ombrelle, pensive. Impossible de détacher son regard de sa goddamn montre.

Un mois, quatre semaines, trente jours. Pour le peu que ces heures étaient à travailler en tant qu’esclave de la SDPT, la noiraude avait l’impression d’y être depuis dix longues années, et ce, en revivant chaque jour la même impression qui l’avait frappé à son arrivée. La haine. C’était comme une malédiction que le diable en personne lui aurait jeté. Condamnée à vivre enchaînée dans un bain de sang, privée à jamais de sa liberté. Liberté si précieuse à ses yeux… Ce mois passé lui avait presque fait oublier le pourquoi de sa présence ici.

- Kumo… Je me demande où cette mauviette en est.

Plongée dans ses pensées, deux paires de pieds bien différentes les unes des autres se posèrent devant elle, pétant soudainement sa bulle. Ces chaussures, elle pourrait les reconnaitre entre mille. C’était celles d’Hildibrand et de son esclave, Zodiasiadoz. Ces deux personnages étaient ceux qui l’avaient si gracieusement kidnappée quelques semaines plus tôt. Il était donc facile de deviner à quel point son amour pour eux était catastrophique. Malgré tout, désireuse de ne pas se faire couper la langue, Kamillia ravala ses insultes et plongea son regard émeraude dans celui du Hunter gentleman. Ce dernier s’adressa à elle, sourire toujours aussi rebutant collé aux lèvres, en effectuant ses habituelles poses ‘’fabulous’’, accompagné de la petite loli amateur de pomme, qui avait plutôt opté pour une posture à la jojo, en silence juste à côté.

- Kamina Bridgetstone. On te demande « tu-sais-où » pour recevoir une nouvelle mission. Tu dois commencer à connaître la chanson, non ?

Sans même daigner lui répondre, la weapon se leva de son siège en poussant un léger soupire afin d’évacuer son exaspération. Ces deux-là avaient le don de la mettre de mauvais poil par leur seule présence. Enfin… C’était surtout celle d’Hildidi qui était intolérable. Zodiasiadoz n’était qu’une victime parmi tant d’autre au sein de cette organisation. La jeune femme fit voler sa chevelure d’un gracieux coup de poignet tout en faisant dos au duo. Quelques mèches vinrent fouetter le visage du détective alors qu’il fixait ses muscles dopés en se tenant sur une jambe du bout de ses orteils. Ne s’attendant pas à cette attaque ultra fémininement bitch, il en perdit l’équillibre, surpris. Sachant son coup réussi, Kamillia se calma instantanément. Hehe. C’était comme de voir un chat s’emmêler les pieds dans sa propre queue.

- Atchoo ! Hm.

- Oh, je suis confuse. Quelle maladresse...

- Apparemment, il s’agit d’une mission difficile. Tu seras accompagnée. Essais quand même de rester en vie ~ Ringo !

- Évidemment. Toi aussi Zozo…

***

Sa visite dans le bureau de son supérieur fut rapide. Elle ne lui dit qu’une seule phrase.

- Attend simplement que j’appelle ton nom, hors de mon bureau.

Cela faisait déjà une demi-heure qu’elle attendait, assise à même le sol juste à côté du bureau de cette garce qui n’était même pas capable de côtoyer une soul user plus d’une minute. Gameboy entre les mains, elle tuait le temps en essayant tant bien que mal de défendre la belle planète Garzak de l’envahisseur. Du coin de l’œil, elle vit deux pieds s’arrêter devant la porter. Ça en fait, des pieds, en moins d’une heure.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

C’était de petits pieds féminins qui balançaient parfaitement l’équilibre de la donzelle. Japonaise. Ça se voyait à un kilomètre. L’inconnue entra dans la petite pièce privée et y resta quelques minutes. L’arme démoniaque écouta d’une oreille ce qui s’y disait. La mission était donc de jouer les politiciens meurtriers, huh ? Entendant finalement son nom, Kamillia abandonna sa console de jeu en prenant soin de ne pas la fermer et entra à son tour. Elle se posta juste à côté de l’immigrante sans même lui accorder un regard et concentra son attention sur sa supérieure…. Même si tout le monde était supérieur à elle, ici.

- Bien. Camilla, je te présente Kiryoku Midori, une Hunter compétente qui vient tout juste d’immigrer du Japon. Tâche de la traiter avec tout le respect qui lui est dû. Kiryoku, voici Camille. Kamila. Kamina. Enfin… Peu importe. Fais ce que tu veux d’elle. Bref. Vous travaillerez ensemble à partir d’aujourd’hui. Prenez le reste de la journée pour vous préparer et faire connaissance. Vous pouvez disposer.

Les deux filles pénétrèrent hors du bureau. Yaaay, c’est partit pour une nouvelle aventure en compagnie d’une japonaise coincée aux cheveux aussi originaux que sa meilleure amie, sous les ordres d’une pétasse incapable de faire la différence entre Camille et Kamillia. Camille… Si seulement elle pouvait la voir une dernière fois. Juste une minute, le temps de prendre de ses nouvelles et de lui dire qu’elle ne l’oubliait pas. Hmpf. Ça n’allait certainement pas être entre ces murs qu’elle pouvait espérer revoir le visage de sa sœur ! Quoi qu’il en soit, c’était un peu le jour de chance de Kam. Elle qui craignait devenir complètement folle, et cette fois pour de bon si on lui demandait de tuer un quelconque soul user au casier judiciaire le moindrement remplit. Cette fois, c’était une promenade de routine. Tuer une VÉRITABLE nuisance. Voilà qui convenait parfaitement à la weapon. Une chose, cependant, un seul petit problème, une seule ombre sur le tableau…

Midori. Kamillia n’avait certainement pas envie de supporter la présence d’un Hunter et Midori n’avait certainement pas envie d’avoir une weapon qui la suit comme une chien de poche. Mais bon, mieux vaut commencer cette mission du bon pied. À commencer par réparer l’erreur de la boss en se présentant comme il se doit, même s’il fallait s’attendre à être royalement ignoré ou même, insulté… D’un geste expert, Kam referma son ombrelle après s’être assurée que rien n’était susceptible de l’aveugler, puis fit une noble révérence à la naine qui se tenait devant elle.

- Kamillia Bridgestone……… Pour… Te servir.

_________________
• K N I G H T M A R E •
SIP CRIMSON TEA
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ~ [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Féminin
Messages : 48
Age : 24




MessageSujet: Re: Une affaire pas très normale ! [Ouvert only SDPT] Mar 3 Fév - 22:34

L'ambiance dans la salle était retombé lorsque la fille toute de noire vêtue était rentrée. La japonaise était incrédule devant la scène qui se passait sous ces yeux. La femme qui leur donnait la mission était devenue tout un coup beaucoup plus froide et directe. Quelque chose n’était pas normale avec cette fille qui venait de rentrer, quelque chose qui sent pas bon… Enfin pas niveau odeur, mais vous m’avez compris quoi !

« Bien. Camilla, je te présente Kiryoku Midori, une Hunter compétente qui vient tout juste d’immigrer du Japon. Tâche de la traiter avec tout le respect qui lui est dû. Kiryoku, voici Camille. Kamila. Kamina. Enfin… Peu importe. Fais ce que tu veux d’elle. Bref. Vous travaillerez ensemble à partir d’aujourd’hui. Prenez le reste de la journée pour vous préparer et faire connaissance. Vous pouvez disposer. »

Midori avait jeté un coup d’œil à l’arrivante, mais son attention n’était plus porter sur elle, la fille aux couettes vertes salua sa supérieure en s’inclinant légèrement et quitta la salle accompagnée de… Caïa ? Un truc comme ça. Midori était complètement perturbée par toutes les appellations qui avaient pu être donné de la fille qui marchait à ses côtés une ombrelle à la main. De plus d’après le discourt de… Mais elle n’avait même pas donné son nom en fait ? … Bref, d’après son discourt, Midori était la responsable de la mission. Ce tirage au sort est vraiment stupide jusqu’au bout. Le pire dans l’histoire c’est que la fille à côté de la japonaise n’a pas broncher devant le traitement absurde de la supérieure. Encore une fois, c’était louche.

Alors que notre gamine aux cheveux verts était perdue dans ces pensées et avançait au pif dans les couloirs, la personne qui était à ces cotés ferma son ombrelle et se mit à faire une révérence typiquement noble

« Kamillia Bridgestone……… Pour… Te servir. »

A ce moment-là un grand blanc se forma dans l’esprit de Midori.

*Elle vit de dire «Servir» ?... ELLE VIENT DE DIRE QUOI ?!*

Le regard de Midori se porta par réflexe sur le poignet de la fille en face d’elle. Là tout devenu clair à ces yeux, le comportement froid, la non réaction tout. Cette fille était une esclave, une folle de soul-user travaillant pour le SDPT… En plus, elle l’avait tutoyé, cette folle d’esclave l’avait tutoyé ? Un sourire se dessina sur le visage impassible de la japonaise, un sourire qui n’annonçait rien de bon…

« Enchantée Ka-Kamilla, oups ma langue a fourchée. Je me présente à nouveau Kiryoku Midori. Je serai responsable de l’opération que nous allons effectuer. En tant que ta -supérieure- je te prierai à l’avenir de me montrer un peu plus de respect. Bien ceci étant dit, je vais voir si l’on peut avoir une salle où discuter de la mission… Non mieux. Fait moi visiter les lieux et on ira cherche une salle après. »

Midori n’avait pas était aussi heureuse depuis quelques temps, elle traitait Kamillia comme un déchet sur pattes, de façon un minimum subtile tout de même, et ignorait totalement les réactions de cette dernière. Le meilleur, c’est qu’elle allait tuer des soul-users le lendemain ! Elle peut maltraiter psychologiquement une soul-user et en tuer le lendemain ! Finalement, ce tirage au sort était extrêmement bien tombé !

Soudainement Midori en eut marre de la visite se retourna et "malencontreusement" cogna la jambe de la fille en noir à ces cotés avec la valise contenant son ADAM. La rencontre entre la valise grise et weapon semblait plutôt douloureuse pour cette dernière.

« Bon je pense qu’on a fait le tour ? Au pire on verra ça plus tard on n’a pas que ça à faire. Mmh… Puisque j’ai un peu faim vu l’heure qu’il est je te propose qu’on aille se chercher un sandwich et qu’on aille dans une salle pour discuter un peu de la mission, tien pour te -remercier- de la visite je t’offre le sandwich de ton choix au distributeur… Bon allons-y ! »

La peste aux cheveux verts prit les devants sans attendre Kamillia qui semblait ne pas avoir apprécié le coup de valise… Mais Midori l’ignorait complètement, elle était contente, ce qui est plutôt rare pour être souligné. Tout comme lors de la visite elle avançait calmement dans les couloirs en écoutant rapidement ce que la fille de noire vêtue lui disait, par moment elle se permettait de lui répondre par des phrases courtes du style « Je vois. « Mais ça n’allait pas plus loin. Les deux filles arrivèrent au rez-de-chaussée où Midori alla rapidement à l’accueil pour réserver une salle, et apprendre qu’on lui en avait mit une à disposition avec toutes les informations sur la mission dans un ordinateur dans cette dernière. On lui indiqua également plusieurs endroits pour manger, elle prit l’option qu’elle avait déjà prévue, les distributeurs.

Arrivée devant les distributeurs la japonaise fut plutôt surprise, l’offre était plutôt complète dans un seul distributeur, elle était plutôt habituée à ce genre de machine dans son pays mais elle ne s’attendait pas à en trouver des pareilles dans d’autres endroits du monde.

« Je t’en prie, choisis ce qu’il te plaira là-dedans. »
La japonaise fit un signe de la main tout en badgeant avec sa carte tout dernièrement acquise. Midori ne regarda même pas la commande, un sac en papier tomba, il semblait plutôt rempli.

*Elle a dut prendre toutes les options possible tsk…*

Quant à la gamine, elle prit juste un sandwich classique jambon beurre avec un lait-fraise en boisson avec un dessert au pif. Elle prit la poche en papier en bas du distributeur puis annonça à la soul-user de la suivre.

Notre duo arriva au bout de quelques minutes dans une petite salle de réunion d’apparence plutôt «pro et moderne» prévue maximum pour 5 personnes, une table rectangulaire 5 chaises avec à un bout un ordinateur connecté à un projecteur qui afficher les ordres de mission à l’autre bout.

« Bon au moins une salle à peu près normale sans consoles dans tous les coins… Mangeons un peu et parlons un peu de tout ça après. »

Midori s’installa au bout de la table posant sa valise grise par terre et son sachet contenant son repas sur la table, en plus de ça elle avait ce petit carton qu’on lui avait donné à l’accueil qu’elle n’avait même pas prit la peine d’ouvrir. Maintenant qu’elle était posée, la curiosité la piqua et elle ouvrit ce carton… Ce qui lui arracha un facepalm immédiat. Son cadeau d’entrée dans ce bâtiment était une 3DZ… Vraiment strictement rien avoir avec le QG de Tokyo… Certes ce cadeau lui sera utile, mais pas dans le cadre d’une mission et encore moins pour l'extermination d’un soul-user ! Il y avait le dernier Munster Hunter à l'intérieur… Midori referma la boite et la posa à côté d’un air désespéré.

Elle prit un de ces sandwiches triangle et commença à manger tout en commençant à naviguer sur l’ordinateur pour regarder ce qu’elle avait à disposition. Carte de la ville, identité des coupables, photos, emplacement du tribunal, liste des victimes… Autant que ça ? En pratiquement cinq mois, les jurés ont tué plus de 200 personnes référencés. Midori tiqua sur quelque chose d’important. Il y a le lieu de travail, mais pas les domiciles. S’il n’y était pas, soit on n’avait pas l’information, soit on ne voulait pas la communiquer. Dans tous les cas elle n’aurait jamais l’information…

« Je pense que tu sais lire comme moi, nos cibles sont ces cinq types. *affiche la photo des jurés* Notre mission est d’exécuter ces types et par conséquents tous leurs complices qui ne sont pas écrit ici. Tous les cinglés liés à cette affaire doivent mourir. S’il y a des non soul-users qui sont lié à ce trafic d’âmes, contacte-moi. Pour cette mission je te confie un de mes matos perso tu seras prié d’y faire attention *fait glisser sur la table un petit dispositif* Tu mettras ça dans l’oreille c’est une mini oreillette avec micro intégré, je serai à même de communiquer avec toi à distance.
Ça c’est pour le topo officiel. Au vu de la mission je n’ai pas besoin de te donner trop de détails sur ma personne, je vais juste te dire que je suis un sniper, même si dire ça à un monstre sanguinaire est ironique mais tu seras mon bouclier quand je serai découverte. Ah et au cas où l’envie de me laisser mourir te passe par la tête n’oublie pas que si je meurs en mission tu seras poursuivie puis tu seras exécutée. Mais bon je pense que tu es déjà au courant sinon tu ne serais pas sagement assise à me regarder dans le blanc des yeux. D’ailleurs je n’ai jamais discuté avec un monstre, parle-moi un peu de toi !
»

Midori planta la paille dans son lait-fraise et commença à boire en regardant de façon insistante la weapon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Féminin
Messages : 110
Age : 19

Feuille de personnage
Expérience :
43/3500  (43/3500)
Points Job:
1979/2220  (1979/2220)




MessageSujet: Re: Une affaire pas très normale ! [Ouvert only SDPT] Sam 7 Fév - 20:33

HRP :
 

Midoriiiiiii… Jamais Kamillia n’avait rencontré personne plus haïssable qu’elle depuis Robert l’insecte ! Elle pensait surtout au coup de valise porté pile sur sa blessure qui remontait à sa toute première mission dans la SDPT, lorsqu’une balle lui avait atteint le mollet. Pour sûr, cette gamine savait viser ! Mais le pire dans tout ça, c’était……

KaKamilla ?

Heh… Kiryoku Midori….. Allait payer cher son erreur. La noiraude se le promis intérieurement lorsqu’elle offrit son regard le plus noir à cette peste aux cheveux verts.

« Bon je pense qu’on a fait le tour ? Au pire on verra ça plus tard on n’a pas que ça à faire. Mmh… Puisque j’ai un peu faim vu l’heure qu’il est je te propose qu’on aille se chercher un sandwich et qu’on aille dans une salle pour discuter un peu de la mission, tien pour te -remercier- de la visite je t’offre le sandwich de ton choix au distributeur… Bon allons-y ! »

Ooh ? Un cadeau ? Kamillia n’allait pas se gêner. C’était sans doute la première et dernière fois qu’elle se verra offrir un présent, autant en profiter… D’autant plus que Midori devait payer. Et pour payer, elle allait le faire ! Cette gamine allait regretter de l’avoir fait boiter ! Devant le distributeur, la weapon sélectionna tout ce qui lui faisait envie. Sous-marin au jambon, deux ou trois rafraîchissements, une barre de céréale et un petit dessert sucré. Damn, ça faisait longtemps qu’elle n’avait eu autant de nourriture sous le nez !

Les deux filles s’installèrent dans une pièce vide pour manger et établir une stratégie. Alors que Midori s’installa devant un ordinateur et feuilleta le dossier de la mission, la noiraude se rempli la pense. Il ne lui restait qu’une boîte de jus lorsque la hunter lui adressa à nouveau la parole. Elle lui montra cinq visages déformés sous la folie soit de rage, de peur ou d’ordre. Ensuite, elle lui glissa une oreillette. Merde. Aucun moyen d’éviter sa petite voix stridente. Bon, tant pis. Cet objet allait être vital pour la réussite de la mission, autant faire avec.

Ça c’est pour le topo officiel. Au vu de la mission je n’ai pas besoin de te donner trop de détails sur ma personne, je vais juste te dire que je suis un sniper, même si dire ça à un monstre sanguinaire est ironique mais tu seras mon bouclier quand je serai découverte. Ah et au cas où l’envie de me laisser mourir te passe par la tête n’oublie pas que si je meurs en mission tu seras poursuivie puis tu seras exécutée. Mais bon je pense que tu es déjà au courant sinon tu ne serais pas sagement assise à me regarder dans le blanc des yeux. D’ailleurs je n’ai jamais discuté avec un monstre, parle-moi un peu de toi ! »

Pour seule réponse, le silence. Kamillia aspirait le contenu de sa boîte de jus tout en tournant lentement sur sa chaise de bureau, pensive. Alors comme ça, Midori optait pour la solution facile. Autrement dit, celle qui les tuerait toutes les deux… Kam continua à faire régner le silence quelques instants alors qu’elle réfléchissait, considérait toutes les options tout en éliminant les probabilités. Elle ne brisa le silence qu’une fois le contenu de son breuvage vidé (celui de Midori aussi, d’ailleurs).  Elle cessa de tourner sur sa chaise et prit une position plus sérieuse… C’est-à-dire, un coude sur la table, le menton enfouit dans la main sous l’ennui assommant, et les jambes croisées pour plus de féminité. Yeah. Elle ne regardait même pas sa coéquipière dans les yeux.

Je désapprouve. *Sight* Ils sont trop nombreux pour que tu les headshot tous, Minidori… Ah, ma langue a fourché. Les noms japonais se ressembles tous. Bref, contrairement à ce que vous, hunters, pensez, la vie n’est pas qu’un jeu. Attaquer…

Marquant une pause, Kamillia étira son bras droit vers le centre de la table pour donner une vue V.I.P à la hunter sur sa transformation partielle. Certainement que voir un tel spectacle soul-useresque allait lui donner des hauts le cœur… Le glaive vorpalin ayant pris la place de sa main droite, l’arme démoniaque continua.

… Est une perte de temps, même cachée dans l’ombre, derrière la cible de son sniper. Vaut mieux se fondre dans la masse, pour mieux frapper, sans que personne ne nous remarque.

Cela dit, Kamillia se mit à jouer avec le reflet du soleil qui brillait sur sa lame pour aveugler la hunter. On ne pouvait pas mieux faire pour expliquer à une enfant. Huehuehuehuehuehue…

_________________
• K N I G H T M A R E •
SIP CRIMSON TEA
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ~ [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Féminin
Messages : 48
Age : 24




MessageSujet: Re: Une affaire pas très normale ! [Ouvert only SDPT] Sam 14 Fév - 17:37

HRP :
 

*Elle m’énerve, elle m’énerve, ELLE M'ÉNERVE !*

Inutile de vous faire un dessin sur l’état d’esprit de la japonaise. La seule envie qu’elle avait dans la seconde c’était de se lever prendre la valise de son ADAM et de lui caler dans la mâchoire. Fort heureusement la gamine a un minimum de retenue (sisi j’vous assure). Cette folle essayait de jouer au même jeu que Midori qui la regardait toujours de façon insistante dans les yeux. Bon ok elle était vachement embêter par un reflet du soleil qu’elle recevait dans ses yeux justement. Quel est l’idiot qui a fait des salles de réunion sans stores ou volets ou quoi que ce soit qui puisse bloquer le soleil… Les architectes de nos jours sont complètement stupide et ça n’aide pas du tout la japonaise à garder son calme. Toujours est-il qu’elle n’allait pas laisser passer ça, elle n’aurait pas dû lui offrir à manger, même si c’était gratuit pour la hunter, voir la weapon se goinfrer de la sorte la mettait hors d’elle, elle aurait dû lui donner un bout de salade avec du café salé.

Le plus gros problème dans cette histoire c’est que la prisonnière avait raison. L’envoyer au front puis tous les exploser à distance est impensable. Il y en aurait eu deux voir même trois, mais dans le cas présent ils étaient cinq. Même si Midori en tuait deux à distance, ils ne resteraient jamais sans rien faire et la weapon se ferait massacrer et la hunter suivrait peu de temps après. Néanmoins cet échange donna une information précieuse à la gamine, le monstre qu’elle a sous ces yeux n’a aucune envie de mourir, et ce n’est pas pour lui déplaire !

« *soupir* Il est évident que nous n’allons pas les attaquer de front. J’en ai peut-être pas l’air mais j’ai pas envie de crever tout de suite. Bref, le seul problème que nous allons avoir dans l’histoire sera l’infiltration, entre moi qui a une tête de japonaise obsédée par le cosplay et toi qui a une tête de poupée anglaise gothique, c’est pas la joie pour s’infiltrer dans une ville de merde comme celle-là… »

Midori soupira à nouveau. En reprenant la parole elle avait regagné un peu son calme devant les provocations de Kamillia. La japonaise est habituellement quelqu’un de froid et insensible, cela ne lui ressemble pas de perdre son calme pour quelques provocations enfantine, il faut dire qu’habituellement quand elle faisait du harcèlement envers quelqu’un cette personne n’osait rien faire. Il faut bien les comprendre, quand on est un collégien normal et qu’une fille de yakusa te fait du harcèlement, tu n’as pas envie de lui répondre ! La weapon ne semblait pas se soucier de tout ça et ça déstabilisait la gamine.

La japonaise se leva de sa chaise affichant un plan de la ville au projecteur commençant à montrer les divers points stratégiques de la ville, tribunal, hôtel de ville, diverses planque. Bref vous avez compris l’idée.

« Les procès étant ouvert au public, le but serait d’y assister, mais y aller comme ça est plutôt trop voyant comme je le disais tout à l’heure… Je vais faire en sorte que l’on ait une adresse là-bas pour faire croire que nous déménageons dans cette ville… Je sais ce que tu penses, je pense la même chose, aucune envie d’être associé à toi même dans une ville paumée. Dans la seconde, je n’ai pas de meilleure idée, si tu en as une je suis prête à t’écouter…
D’ailleurs ça n’a rien avoir mais tant que j’y pense. Je suis consciente, et je pense que tu t’en es largement rendue compte, de mon racisme envers les monstres que sont les soul-users, mais je vais tenter de faire un effort pour la réussite de la mission. Dans la même lignée si tu me ressorts une blague du genre "Minidori" tu manges ma valise dans les dents, ça serait triste d'abîmer ton "beau" visage. Mon prénom c’est Midori, Mi-do-ri. Pas la peine de s’étaler sur des comportements enfantins. Enf-...
»

C’est à ce moment-là que la porte s’ouvrit avec fracas et qu’un jeune garçon au regard désespéré avec un serre-tête qui a un truc noir de la taille d’un fil maintenant une boule rouge au-dessus de sa tête, il a un nez de clone et des petites ailes en plastique attaché dans le dos.

« Bonjour… kupo. Je viens vous délivrer un message… kupo. Par tirage au sort totalement arbitraire vous gagnez un membre supplémentaire...
Le garçon sortit une télécommande de sa poche et appuya sur le gros bouton rouge qu’elle possédait déclenchant la musique de victoire tant connue. kupo. Il devrait arriver prochainement… kupo. Bonne journée à vous… kupo. »

Le gamin totalement désespéré referma la porte derrière lui ce qui eut pour effet de couper la musique dans la salle. S’en suivit un blanc mémorable ou les deux filles devaient se demander ce qui venait de se passer sous leurs yeux. Puis soudainement Midori explosa de rire.

« Sérieusement ils ont fait se déguiser ce gamin en Mog pour lui faire délivrer les messages, mais c’est complètement débile, haha. La tête de désespéré qu’il avait c’était mémorable haha. C’est vraiment un QG de cinglés sérieusement… »

Après sa tranche de rire où elle avait totalement ignoré la fille qui était dans la même salle qu’elle, Midori, commença à analyser ce que le messager leur avait transmis. Ils allaient avoir un membre de plus. L’attaque de front devenait possible, mais était toujours dangereuse. Cela dépend des compétences de la personne que se joint à elles. En espérant que ça ne soit pas encore un soul-user parce que sinon la japonaise allait réellement péter un câble.

Midori se réinstalla au bout de la table commençant à préparer au projecteur toutes les infos de la mission pour expliquer… à nouveau, la mission.


Dernière édition par Midori Kiryoku le Sam 23 Avr - 10:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Masculin
Messages : 12
Age : 24

Feuille de personnage
Expérience :
0/0  (0/0)
Points Job:
0/0  (0/0)




MessageSujet: Re: Une affaire pas très normale ! [Ouvert only SDPT] Lun 16 Fév - 11:34

'Tain, comment je me suis retrouvé de nouveau dans ce genre de merde moi... Ah oui, c'est vrai. C'était y a à peu de chose près une semaine. Alors que j'étais tranquille dans mon appart à Shinushi, en train de me détendre après avoir rackété des loubards qui menaçaient un gosse, avec le gosse en prime, je reçu un appel venant du central du SDPT. On m'avait annoncé que j'allais devoir ramener mon cul à Chicago, encore. Putain, j'ai l'impression de passer parfois plus de temps là-bas que dans mon propre appart, ça me faisait Zetta-chier. Bien évidemment, je n'allais pas me ramener comme ça sans poser deux trois questions auparavant. On m'avait dit apparemment que la semaine qui suivait, y allait avoir des nouvelles recrues qu'il faudrait former à l'arrache sur le terrain, bref, le genre de boulot que même le dernier des yoctogrammes refuserait tellement que c'était chiant. Et puis...

« - J’ai dit non !
- T’as un peu pas le choix.
- J’y gagnerais rien à venir, alors allez-vous faire-
- Vous aurez l’occasion de tuer plusieurs personnes et d’empocher le triple de ce que vous gagneriez sur une mission normale.
- WHY THE FUCK DIDN’T YOU CALL ME BEFORE ?! »

Me voilà donc, dans un avion en direction des Etats-Unis. J'me souviens que c'était aussi là-bas que l'on m'avait envoyé en mission, l'année de mon recrutement, afin de tuer un Corrompu avec sa famille qui se cachait parmi des flics... Aaaaaaaaah, c'était le bon vieux temps, où je ne devais pas encore me retrouver à faire une blinde de mission pour gagner ma croûte. Bon, fallait avouer, mon nouvel appartement qui pouvait accueillir mon écran plasma 43 pouces me plaisait bien, merci le salaire faramineux, et le fait de pouvoir fracasser des gens comme ça sans risque de représailles... C'était plutôt Zetta-cool. Oui, au fond, j'aime bien mon job. Comme diraient certains : si tu es doué dans quelque chose, ne le fais jamais gratuitement. Et même si j'adorais le meurtre gratuit, être payé pour ça, c'était le pied.

Voilà que j'étais arrivé au QG, l'Ailé comme ils l'appelaient. C'était un putain de bâtiment volant gigantesque, le genre de truc qui pourrait donner une érection à n'importe quel fan Hardcore de mécanique. Je devais admettre, ça avait une putain de gueule, mais fallait pas vraiment exagérer, c'est juste un Building qui flotte, pas de quoi fourrer un chat. Bref, me voilà en train de débarquer à l'intérieur... Et que je me rappelais pourquoi je trouvais l'endroit aussi cinglé que moi. Des consoles de jeux, partout, et pour tout. Pour entrer dans un ascenseur, fallait se taper une chorégraphie de Dance Dance Revolution. Pour aller à travers certaines portes, fallait battre des persos de Street Fighter. Putain, même poser sa pêche, fallait jouer à Tetris !

Enfin bref, me voilà que j'étais en train de marcher dans les couloirs pour me rendre dans les bureaux d'une grognasse qui allait me faire un topo de la situation. Avançant dans les couloirs, je pus voir divers type qui en maltraitaient d'autres tout du long. Sans doute des agents en train de profiter de l'occasion pour abuser délicieusement de leurs pouvoirs. Perso, je fais pas de discrimination : que tu sois agent ou esclave, tu fais chier, tu manges mes quatorze phalanges. Oui, je suis quelqu'un de bon, j'aime juste tuer, je ne laisse personne bénéficier d'un traitement de faveur et je bute tout le monde quoi. Enfin, me voilà devant la porte, sans même frapper, j'entre pour voir la patronne. Plutôt bonne pour une mûre, à voir.


« - ‘Sup ?
- Hum… A qui ai-je l’honneur ?
- Kurokami Yusei, j’viens parce qu’on m’a dit que y aurait une mission avec des recrues que je devrais accompagner.
- Mais, fit-elle en regardant son ordinateur… Votre groupe est parti y a déjà 3 heures.
-
-
- Je quitterais pas cet engin tant qu’on m’aura pas donné ce qu’on m’avait promis, à savoir beaucoup de meurtre et beaucoup de fric !
- Tss, C’est pourquoi je déteste bosser avec des amateurs… Bon, voilà votre nouvel ordre : Vous accompagnerez une jeune fille et une chose au Colorado pour anéantir à groupe de juges Soul Users qui utilisent leurs pouvoirs pour tuer des innocents. C’est clair ?
- Ai-je vraiment le choix ?
- Non. Elle tapa alors un numéro sur son interphone. Mog#7, prévenez miss Kiryoku qu’un nouvel individu va rejoindre leur équipe. Pensez bien à utiliser le texte habituel… Elle lâcha le bouton avant de se tourner vers moi. Bien, vous devriez aller du côté des distributeurs, elles doivent être là-bas.
- Soh cah toa… Ok, y a intérêt à ce que j’ai mon dut au final… See yah, fis-je avant de sortir. »

'Tain, leur système d'organisation, je le lui enfoncerais bien dans le cul, entre deux ou trois choses à cette milf. Me faire me bouger de chez-moi pour ensuite me faire porter le chapeau pour leur incompétence, fallait y aller. J'étais de mauvaise humeur, ça y est, j'allais devoir la faire passer sur quelqu'un. Et heureusement, je devais justement aller voir quelqu'un. Qu'est-ce qu'elles allaient prendre cher dès que je les verrais, c'était certain. Sur mon chemin, je croisai soudain un mioche qui était affuté d'un déguisement ridicule... Enfin, tu me diras, tout le monde est ridicule face à ma personne. Je posai ma main sur son crâne pour l'arrêter net.

« - Oy…
- Eeeeeuh… Comment puis-je vous aider-Kupo ?
- T’saurais pas où se trouve une dénommée Kiryoku par hasard ? T’as intérêt à balancer.
- Aaaaaah. Il commençait à perler quelques larmes alors que je montrais bien un sourire carnassier. E-elle se trouve dans la pièce au bout du couloir-Kupo. Il vous suffit de marcher tout droit et vous y serez-Kupo !
- Thank you, Terminai-je avant de lâcher le crâne du Gamin et de suivre la direction indiquée. »

J'aimais bien foutre la pétoche aux gosses, c'est toujours marrant de les voir se pisser dessus devant un gros loubard, que ce soit au sens propre ou figuré. Bah, que voulez, j'aimais bien les plaisirs simples de la vie quoi. Je me baladai donc encore une bonne cinquantaine de mètres, tout en observant le décor farfelu. Je me demandai bien qui avait le fric, et surtout l'esprit aussi tordu, pour construire un complexe pseudo-militaire entièrement fait en jeux-vidéos. Enfin, j'étais arrivé à la fameuse porte. Un simple « gee hee » sorti de mon sourire en coin avant que je ne m'arme de mon plus fidèle compagnon. Défonçant donc la porte avec mes rangers, j'allumais mon mégaphone est commençai les présentations.

« - ALRIGHT, MOTHERFUCKERS, YOUR LORD AND SAVIOR, KUROKAMI TOSHI-SAMA, IS HERE ! »

Après m'être assure de leur avoir explosé les tympans, je rengainai mon mégaphone et me mis à observer les alentours. Je pouvais voir autour d'une table deux personnes, sans doute celles que je devais rechercher. M'avançant un peu afin de pouvoir avoir chacun de mes deux « collègues » dans les coins de mon champ de vision, je me mettais à faire un regard bref. À ma droite, on avait la gamine à couettes lambda venant du Japon classique, le genre de pisseuse qui fuirait à la première occasion quand elle verrait un Soul user démoniaque. À ma gauche, c'était ce que l'on appelait plus communément une Gothic Lolita, aka, aussi une pisseuse, mais qui voulait se la jouer « tr0p D4rk » en portant des vêtements bien noirs et en snobant les gens.

« - Tss, je suis pas sorti avec vous deux... Fis-je en attrapant une chaise pour m'asseoir. Après quoi, j'étalai mes pompes sur la table en croisant mes bras en l'air, sans prendre soin de ce qui se trouvait dessus. Ok, alors on va faire une mise au point les mioches. Je suis Kurokami Toshi-sama, celui qui va devoir vous babysitter. Vu que j'ai la flemme d'apprendre vos prénoms, je vais vous appeler Gamine1 et Gamine2, disais-je en pointant d'abord la Gothic, puis la Idol, avant de croiser mes bras derrière ma tête. J'ai entendu dire qu'on devait se taper un groupe de Juges corrompus, ou un truc du genre, dans le Colorado, c'bien ça ? Je retirai alors ma casquette afin de la faire tourner, juste pour le swag de la chose. S'ils veulent un procès, pourquoi on leur en donnerait pas un ? Voyant que les deux me regardaient bizarrement, je soupirai une nouvelle fois avant de m'asseoir correctement. Je m'explique : l'un d'entre nous se fait passer pour un criminel là-bas pendant que les deux autres se présenteront en tant que victimes. Si c'est des bâtards de première, et croyez-moi, je m'y connais dans ce domaine, ils essayeront de chopper le beurre, l'argent du beurre et le cul de la crémière. On profitera de ce moment où ils tenteront de nous chopper pour lancer une contre-attaque. Zetta-simple ! »

Je remettais donc ma casquette en attendant leurs réactions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Féminin
Messages : 110
Age : 19

Feuille de personnage
Expérience :
43/3500  (43/3500)
Points Job:
1979/2220  (1979/2220)




MessageSujet: Re: Une affaire pas très normale ! [Ouvert only SDPT] Jeu 5 Mar - 2:29

HPR :
 

Quel con. Quelle conne. Quelle bande de cons ! L’idiotie et l’immaturité qui occupait cette pièce donnait de sérieux maux de crânes à la lady. D’autant plus que l’entrée plus que fracassante du fameux arrivant qu’avait annoncé le cosplayeur mog était suffisante pour la rendre sourde… D’ailleurs, des acouphènes titillaient ses tympans alors qu’il expliquait ses idées en employant un langage assez malpropre. Décidément, cette journée était loin d’être terminée. C’était à peine si elle commençait, à vrai dire.

…Si c'est des bâtards de première, et croyez-moi, je m'y connais dans ce domaine, ils essayeront de chopper le beurre, l'argent du beurre et le cul de la crémière. On profitera de ce moment où ils tenteront de nous chopper pour lancer une contre-attaque. Zetta-simple !

Non, rien n’est « Zetta-simple » ! Se déguiser ? Vraiment ?

La noiraude soupira en se massant le front sous l’exaspération. Ces imbéciles de la SDPT étaient vraiment tous les mêmes. Comme si la réalisation d’une mission aussi dangereuse et importante que celle de sauver des vies humaines menacée par des corrupted était aussi simple que de se la jouer Phoenix Wright. Quoi que cela s’avérerait être une bonne diversion, le temps que…

Il nous faut une bombe à retardement.

Quoi de mieux qu’une bombe pour tuer en masse à la même seconde ? C’était bien de ça dont le trio avait besoin pour mener à bien cette mission. Il ne suffirait que de faire évacuer les otages à temps et à bloquer les routes pour éviter qu’une gentille famille en voiture ne passe par là au mauvais moment… Ce genre de choses. Trois heures devrait suffire. L’un d’entre eux s’occupera de poser la bombe dans un endroit discret et hors de portée, après avoir regroupé toutes les victimes, bien sûr, tandis que les deux autres feront du bruit en cours…

À moins, bien sûr, que vous n’ayez une solution plus efficace…

_________________
• K N I G H T M A R E •
SIP CRIMSON TEA
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ~ [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Féminin
Messages : 48
Age : 24




MessageSujet: Re: Une affaire pas très normale ! [Ouvert only SDPT] Dim 12 Avr - 3:42

HRP :
 

Midori était exacerbée, hallucinée, exténuée. Bref, la situation qui se déroulait sous ces yeux était digne d’un film comique. D’un côté une arme prisonnière qui faisait des leçon de morale sur le fait que l’on doit pas aller à la mort qui propose une bombe au milieux d'honnêtes humains. De l’autre un personnage sorti de nul part qui propose une infiltration avec une équipe d'excentrique qui s’habillent n’importe comment et qui agissent de toutes les façons possible, mais pas en bon américain.

Un blanc se suivit de la remarque de la weapon. Les regards étaient tournés vers la gamine japonaise qui était avachie sur sa chaise en train de tapoter sur l’ordinateur qui lui faisait face. Sans doute une attente de réaction de la part des deux autres protagonistes. Au bout de quelques secondes le nouvel arrivant allait reprendre la parole, probablement énervé de la non réaction de la gamine, ou plutôt du refus immédiat de la weapon de son plan, voir même des deux à la fois. Mais il fut interrompu par une voix féminine robotique qui prit la parole dans la salle.

« Pas motivation pour parler, utilisation logiciel en remplacement, si vous parlez pendant, votre problème si vous n’entendez pas. Idées refusés : première. Groupe non adapté, un cinglé qui parle en gueulant, une folle qui s’habille en gothique et une gamine avec les cheveux verts. Impossible de s’infiltrer discrètement au milieu de citoyens américains. Deuxième. Explosion au milieu d’un bâtiment de l’état américain avec possibilité de blesser des humains. Exposition plan prévu : Rappel, connaissance cible, visage, nom, crime. Par conséquent, Inutile prendre risque infiltration. Attendre fin de journée, sortie des criminels de leur lieu de travail puis exécuter la mission. Présentation des éléments qui peuvent aider à la réalisation de la mission. *affichage sur le projecteur de la carte de la ville avec des points rouges* Voici des emplacements de bâtiments, ou d’appartements désaffectés. Proche du lieu de travail des cibles, trois emplacement, objectif, prendre possession des lieux, vérifier la non présence d'ennemis, attendre sortie de cibles, les abattre. Les autres points sont d’éventuels points de replis. Fin d’explication. Des questions ? »

La fille aux couettes verte avait sorti un paquet de midoka du néant et commençait à en manger en regardant les deux autres protagonistes dans la salle. Le monologue de l’ordinateur dans la salle avait jeté un blanc. Il fut compensé rapidement par quelque chose, de… Surprenant ? Imprévisible ? Toutes les télévisions, tous les écrans, projecteurs se sont soudainement mit sur une chaîne de télévision américaine, deux personnes étaient affichés. Pour des gens travaillant au science département les deux personnes étaient facilement reconnaissable, l’actuel directeur du SDPT, et un journaliste. Le discourt fut bref et sans appel. Une annonce claire et nette de l'existence du SDPT au monde entier. Après la fin de l’annonce les écrans reprirent leur occupation qu’ils avaient avant interruption.

Les trois personnes présentent dans la salle restaient bouche bée devant cette annonce qui venait de se passer sous leur yeux. Sans chacun pour des raisons totalement différentes, mais le fait était là. Tout le monde connaît leur existence et leur légitimité en tant que brigade anti-soul-users. Cette fois-ci ce fut Midori qui voulut reprendre la parole mais qui fut immédiatement interrompue par le retour du gamin de tout à l’heure.
« Vous devez partir au plus vite, je cite "ça commence à puer grave là-bas, ils veulent fermer l’accès à la ville." Une voiture vous attend en bas dès que vous êtes prêts.
-T’as oublié le kupo non ?
-On m’a dit que c’était insupportable et que ça donnait juste envie de me tuer, du coup j’arrête.
-Ah… Ça enlève tout le fun. »

Le gamin fit un signe pour s’excuser et partir de la salle en fermant la porte.

« Bon, c’est le bordel, du coup, des questions, suggestions par rapport au plan que j’ai proposé ? Si tout le monde est bon, nous sommes partis. »

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Féminin
Messages : 110
Age : 19

Feuille de personnage
Expérience :
43/3500  (43/3500)
Points Job:
1979/2220  (1979/2220)




MessageSujet: Re: Une affaire pas très normale ! [Ouvert only SDPT] Mer 29 Avr - 23:57

HRP :
 

Une voix robotique coupa court au débat. Les yeux grands comme des soucoupes, la noiraude écouta attentivement chaque mot que prononçait l’ordinateur. Rien d’étonnant à ce que cette petite garce de Midori ait la flemme de parler, ce moyen de communication ne les avait amenés nulle part jusqu’à présent. La voix artificielle commença par expliquer pourquoi le plan de l’agent hyperactif ne fonctionnait pas. Kamillia hochait la tête à chaque phrase tout en regardant le scientist d’un air narquois.

* Tu vois, pauvre imbécile ? Même l’ordinateur trouve ton idée pathétique. *

Son plaisir prit vite fin, alors que la voix synthétique refusa le plan, pourtant génial, de la lady.

- Deuxième. Explosion au milieu d’un bâtiment de l’état américain avec possibilité de blesser des humains.

Kamillia soupira. L’objectif de cette mission était bien de tuer, mais les seuls à perdre la vie était ces monstres, les souls-users. Dommage. Quoi de mieux, de plus amusant et de plus efficace qu’une explosion ? De la simple pression d’un bouton, des dizaines, voire des centaines de personnes perdent la vie dans d’atroces souffrances. S’ils s’en réchappent, c’est salement amoché. La noiraude étira un sourire sadique en s’imaginant Midori crever, rongée par les flammes et ensevelie sous les débris de l’Ailé. Juste avant que la gamine ne le remarque, la porte s’ouvrit avec violence, ramenant brutalement la weapon à la réalité. Une courte discussion entre la scientist flemmarde et le faux Mog s’en suivit.

Fermer l’accès à la ville ? Pour quel but ? Que cherchent-ils à faire ? Exterminer la ville au grand complet pour mieux bouffer les âmes pures ? Ont-ils apprit d’une manière ou d’une autre que la SDPT s’apprétait à leur botter les fesses ? Le Mog serait-il leur informateur ? Pourquoi Bruceman ? Pourquoi Batwayne ?  Pour la vie, pourquoi la mort ? Confuse, Kamillia ouvrit la bouche pour parler et faire le point, mais l’impatience de Toshi et la hâte de Midori en firent autrement.

- Bon, c’est le bordel, du coup, des questions, suggestions par rapport au plan que j’ai proposé ?
- Att-- Que.. Mais---
- Si tout le monde est bon, nous sommes partis.

La seconde d’après, ils étaient tous installés dans la voiture stationnée à l’entrée de l’Ailé ; Midori à l’avant, Toshi et Kamillia à l’arrière. Le conducteur était un esclave que l’arme démoniaque n’avait jamais vu auparavant. Un nouveau, sans doute. La voiture démarra au même moment où un horrible mauvais presentiment vint nouer l’estomac de la noiraude.

_________________
• K N I G H T M A R E •
SIP CRIMSON TEA
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ~ [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Féminin
Messages : 48
Age : 24




MessageSujet: Re: Une affaire pas très normale ! [Ouvert only SDPT] Mer 3 Juin - 12:58

hrp :
 

La route défilait sous les yeux des occupants du véhicule. Après réflexion il était totalement stupide de traverser la moitié des États-Unis en voiture. Surtout si l'on était pressé tel que l'était les occupants de la voiture.
La mission qui sortait d'une pochette surprise exaspérait déjà la gamine aux cheveux verts, et ses “collègues de travail” n’aidaient en rien à la situation. D'un côté un esper qui n'en fait qu'à sa tête, beuglant pour tout et n’importe quoi, de l'autre une soul-user dépressive gothique qui a les idées les plus stupides au monde. Le seul à peu près "normal" fut le dernier arriver dans le groupe un autre soul-user, vous me direz, il n’a pas eu le temps de débiter des âneries, lui.

« On arrive dans combien de temps ? »

Midori brisa le silence qui s'était installé depuis plusieurs heures avec la question la plus idiote et sans doute la plus répété durant un trajet quel qu’il soit.

« Encore au moins 10 heures de route.
-Accélère dans 6 heures je veux qu'on y soit.
-Mais… C’est impossible !
-Débrouille toi, je veux pas savoir. »

Globalement tout le monde dans la voiture a eu plus ou moins la même pensée à ce moment-là *La route va être longue...*

Mais comme je suis un bon narrateur, ne nous attardons pas sur cette situation complètement useless et laissons là notre groupe du Science Departement et allons spoil un peu les lecteurs en nous rendant directement dans la ville dont on a oublié de donner un nom donc elle n’en aura pas.

« Monsieur Light, vous êtes accusé d’être à la tête d’une organisation terroriste qui vise à renverser le gouvernement américain, de tentative de corruption et de tentative d'attentat. Qu’avez-vous à dire pour votre défense ?
-Je..Je n’ai...
-L’accusé n’a rien à dire pour sa défense, je vais donc laisser nos jurés aller délibérer.
-JE N’AI RIEN FAIT, J’AI UNE FEMME ET DES ENFANTS ! PITIÉ !
-L’accusé avoue l’appartenance de sa famille dans le complot, retrouvez les qu’ils soient jugés comme le veut la justice américaine !
-NOOOOOOOOON ! MONSTRE !
-Ce sont les gens comme vous les monstre. Des gens qui tentent de détruire la société américaine de l’intérieur. Gloire aux Etats-Unis d’Amérique ! J’irai à l’église ce soir et prier pour que votre âme repose en paix. Sur ce si vous voulez bien m’excuser... »

Le juge se leva et quitta la salle du procès tandis que ses jurés partirent dans une autre salle pour délibérer. La sentence n’avait pas été levée mais tout le monde connaissaient déjà l’issue du procès : La peine de mort.

Peu de temps après les jurés revinrent s'asseoir en salle peu de temps après le juge repris sa place également. Comme je vous ai déjà spoil la sentence je vous épargne le discourt lié.

Après la fin du discourt en question, des policier saisirent l’homme qui était désigné coupable, tandis qu’il proférait des insultes et tentait de se débattre en vain. Certaines personnes dans l’assemblée pleuraient en regardant l’homme traîné de force hors de la salle, mais outre ces personnes fondant en larme, personne ne réagissait. Était-ce parce que ce type de spectacle était habituel ? Ou plutôt de peur de se retrouvé dans la situation de l’homme en question ?

Après ce spectacle, faisons un petit bon dans le temps en avant et retournons dans la voiture.

La gamine avait sorti une console de jeu portable et jouait avec, l’esper engueulait le conducteur parce qu’il n’allait pas suffisamment vite… Petite précision, la voiture roulait à plus de 250km/h à ce moment-là. Et la weapon avait un air désespéré, à moins que ça soit son air habituel ?

Toujours est-il qu’il n’y aurait aucun intérêt à continuer ce post si nous n’arrivions pas en vue de la ville ? Oui cher lecteur notre fine équipe arrive enfin en vue de la ville. La hunter rangea sa console de jeu et tira la mallette de son ADAM pour l’avoir à portée de main.

« Rappel du topo, on rentre en ville on pose la voiture en A8 derrière la boulangerie au coin de la rue il y a un parking abandonné, puis on part en G4, il y a un magasin de vêtements, au-dessus il a au 5ème étage un appartement abandonné. On vérifie qu’il y a personne dedans, on s’installe vite fait et on avise depuis là-bas, compris ?
-Euh j’ai…

On ne saura jamais qui a commencé cette phrase, toujours est-il que... Cinématique ! La voiture rentra dans la ville qui avait une taille bien modeste pour sa position géographique totalement perdue. Lorsque soudainement une lame coupa littéralement la voiture en deux, envoyant valser le côté gauche et droit de la voiture dans deux rue adjacentes.

Les quatre protagonistes sortirent instantanément de leur morceau de voiture respective, d’un côté le conducteur et l’esper, de l’autre la weapon et la hunter avec son ADAM déployé dans une main et la valise dans l’autre. Midori balaya du regard son environnement en utilisant le pouvoir de son ADAM.

« Six ennemis repérés, changement de plan nous sommes repéré. ON IMPROVISE ! RENDEZ-VOUS POINT PREVU, RESTEZ EN GROUPE DE DEUX ! Toi suis moi j’espère que t’as encore l’oreillette. »

Grâce à l’augmentation de ses capacités proféré par son ADAM, la fille aux couettes verte se mit à courir à une vitesse inhumaine, atteignable en théorie que par ces cinglés de soul-user.

« Je te parle via l’oreillette. J’ai repéré trois ennemis qui nous poursuivent, il y en a sûrement en embuscade quelque part, ils veulent la supériorité numérique, ils sont conscient qu’on les surpasse en capacités. Ils ne se doutent pas à quel point à mon avis. Il y en a un sur les toits sur notre gauche à 7h, 156 mètres. Un dans la rue à 6h, 189 mètres. Le dernier dans une rue adjacente à 4h 203mètres. Au bout de cinq secondes on se retourne tu butes le plus proche, je m’occupe de celui sur le toit et si le dernier vient nous dire bonjour tu t’en occupes parce que seras la plus proche, mais je pense qu’il partira prévenir ses patrons. 5. 4. 3. 2. 1. GO! »

Tout se passa en une seconde, Midori s’arrêta soudainement de courir, pointa son ADAM vers l’homme qui était à ce moment-là à moins de 50m, et le rasa de la surface des vivants révélant à sa place une boule rouge symbolisant son âme de corrompu. Le temps que la gamine reporte son attention sur la weapon, l’âme du deuxième poursuivant flottait également dans les airs. Un corrompu également. Le dernier poursuivant s’était déjà enfuit.

Alors que la hunter collectait les deux âmes pour les mettre dans la valise de son ADAM. Quelque chose dont elle n’avait pas fait attention la frappa maintenant. Comment se fait-il qu’une ville aussi modeste soit aussi… Vide ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Féminin
Messages : 110
Age : 19

Feuille de personnage
Expérience :
43/3500  (43/3500)
Points Job:
1979/2220  (1979/2220)




MessageSujet: Re: Une affaire pas très normale ! [Ouvert only SDPT] Sam 13 Juin - 23:56

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Le voyage était interminable. Pire encore, l’équipe dans laquelle Kamillia était affectée méritait facilement le premier prix de la team la plus ridicule de toute l’histoire de la SDPT. Même Hildibrand et Zodiasiadoz ne pouvaient faire mieux ! Histoire de tuer le temps pendant le trajet, la noiraude refait sa manucure avec une lime qui traînait là, poli la lame cachée dans son ombrelle avec une lime qui traînait là, poli les pics métalliques décorant les bracelets de Toshi pendant qu’il ronflait avec une lime qui traînait là… Jamais Kamillia n’aurait cru qu’une lime lui soit aussi utile. Tellement qu’elle la glissa dans sa botte, au cas où elle lui serait une fois de plus bien pratique au cours de la mission. Finalement, le chauffeur parvint à temps à destination. Mais jamais il ne pourra se stationner, comme un rayon trancha l’automobile en deux. Étrangement, la noiraude ne fut même pas surprise de cet événement plus qu’insolite, mais bien irritée. Elle observa l’autre moitié de la voiture s’éloigner et s’amusa de la tronche que tirait Toshi avant de retrouver la terre ferme en même temps que Midori. La demi-voiture continua son chemin quelques secondes avant de finalement exploser plusieurs mètres plus loin. La lady se protégea du souffle chaud de la détonation avec son ombrelle et attendit ses ordres.

- Six ennemis repérés, changement de plan nous sommes repéré. ON IMPROVISE ! RENDEZ-VOUS POINT PREVU, RESTEZ EN GROUPE DE DEUX ! Toi suis moi j’espère que t’as encore l’oreillette.

Malgré son dédain, la weapon n’avait d’autre choix que d’exécuter les ordres, quand bien même elle préfèrerait qu’on lui laisse carte blanche pour défoncer ceux qui avaient eu la très mauvaise idée de s’en prendre à eux. Le groupe se scinda en deux, exactement comme l’avait ordonné Midori et le duo se mit en route vers le massacre. La petite peste semblait avoir la capacité de repérer l’ennemi avec précision, sans doute grâce à la technologie de son adam. Trois poursuivants étaient un peu trop proche. Le duo s’arrêta pour les accueillir et, une fois le décompte de la gamine aux cheveux de vomit terminé, la noiraude dégaina la rapière de son ombrelle et, d’un mouvement rapide et précis, trancha les ligaments de l’ennemi le plus proche, comme l’avait demandé la scientist. L’homme s’écrasa sur le sol et, avant même qu’il ne puisse comprendre ce qui venait de lui arriver, Kam écrasa son pied sur son crâne dépourvu de cheveux. Il était prêt à passer un petit interrogatoire avant de rendre l’âme.

- Soyez coopératif et vous connaîtrez une fin rapide et indolore… Pourquoi nous avoir attaqué ?
- …

Voyant son silence, la noiraude planta sans remord sa lame dans la nuque de l’ennemi, fit un moulinet qui fendit l’air afin de nettoyer le sang se sa lame et abandonna l’homme, le laissant convulser en se noyant dans son sang avant de s’immobiliser et finalement disparaitre pour ne laisser qu’une petite âme rouge crottée. Sans surprise, la mini boss s’était occupé des autres, vu son super radar adamesque. Nul doute que les deux autres s’étaient occupés du reste des six ennemis. Les deux filles se retrouvèrent et marchèrent en silence vers le point de rendez-vous. Cette ville était complètement vide. Même si la lune était bien haute, une ville normale devrait avoir quelques passants et autres commerces ouverts de nuit, les habitants ne peuvent pas tous dormir à point fermé et surtout pas avec l’explosion de la voiture, les pistolets et les cris de douleurs qui auraient réveillés les morts. Non, c’était limite si l’on pouvait entendre les claquements de dents terrifiés des habitants. Sans doute à cause de toute cette folie qui régnait dans la ville entière. La folie était si pesante que le cœur de la lady se mit à cogner dans sa poitrine. Elle respirait par le nez, mais plus les secondes s’écoulaient, plus elle avait les nerfs à vif. Il fallait vite nettoyer la ville de tous ces corrompus avant que tout le monde ne perdre la tête ! Kamillia la première !

Moins de cinq minutes après s’être occupés des akumas, le groupe se retrouva… Ou plutôt, le duo retrouva Toshi. Il semblerait que le petit nouveau n’ait pas survécu à l’attaque. Tant pis. On fera sans.

- Midori, tu veux bien recommencer ton petit tour de passe-passe et vite repérer nos cible, qu’on en finisse une bonne fois pour toute ? Ce silence de mort commence à m’irriter.

_________________
• K N I G H T M A R E •
SIP CRIMSON TEA
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ~ [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Féminin
Messages : 48
Age : 24




MessageSujet: Re: Une affaire pas très normale ! [Ouvert only SDPT] Mer 17 Juin - 20:42

Après l’accueil pour le moins mouvementé de la population locale, la ville était bien calme. La gamine portait son sniper à la main pour conserver son ADAM activé et observer les alentours… Mais il n’y avait rien à observer… Une ville fantôme littéralement. N’ayant pas le pouvoir de voir les âmes comme pourrait le faire certains soul-user, Midori n’arrivait pas a voir qui que ce soit, bien que le sentiment d’être observé était bien présent… A moins que ça soit la folie omniprésente dans cette ville qui donnait ce sentiment de malaise à la gamine japonaise.

Très rapidement le groupe arriva au point de rendez-vous, situé dans un bâtiment désaffecté au cœur de la ville… Certes vous allez me dire que ça ne semble pas compliqué, mais sur le papier les autres bâtiments sont théoriquement habités. Bref… Notre duo arriva en même temps que l’esper dont ils avaient été séparés peu de temps auparavant, trop peu de temps pour Midori mais c’est un autre problème. Le chauffeur semble avoir rendu l’âme, bien que l’esper ne semble pas l’avoir prise avec lui, ou alors ce dernier est encore vivant quelque part.

« Midori, tu veux bien recommencer ton petit tour de passe-passe et vite repérer nos cible, qu’on en finisse une bonne fois pour toute ? Ce silence de mort commence à m’irriter. »

Midori regarda la soul-user quelques secondes afin d’évaluer sa requête. Elle avait le mérite d’avoir tenté d’être polie, et la gamine partageait son sentiment. Ce silence était tout sauf normal.

« Je partage ton sentiment, malheureusement mon ADAM me permet juste de voir de façon plus précise mon environnement, sauf que avec la nuit je ne vois pratiquement rien, et si nos ennemis reste caché je ne peux pas les découvrir, par contre dès que je les ai vu une fois ça sera bon. Bref le souci c’est qu’il n’y a personne de visible de là où nous sommes. Je ne sais même pas s’ils savent où nous sommes. Le mieux serait d’attendre demain pour y voir plus clair, et voir s’il y a plus de vie dans cette ville le jour. Mais l’effet de surprise de la nuit serait plutôt avantageux… La surprise quand on est découvert c’est un peu nul en fait. Bon on s’installe ici pour la nuit. Sauf si quelqu’un a une idée non suicidaire en tête. »

La gamine après avoir fini son speech (étrangement respectueux) rangea son ADAM dans sa mallette. Inutile de le décharger alors qu’il ne se passe rien. Elle s’assied dans un coin de la salle sortant une barre de céréale de sa poche commençant à grignoter. C’est ça aussi le problème d’un groupe n’ayant aucune confiance l’un en l’autre, au moment où des tours de garde ou ce genre de chose devrait s’organiser chacun était plus ou moins de son côté…

L’environnement n’aidait en rien, ils étaient dans un bâtiment au cœur d’une ville ou la folie était tellement présente qu’elle pouvait être ressentie par toute personne présente. Midori n’y avait pas fait réellement attention depuis leur arrivée, peut-être à cause du côté mouvementé de cette dernière, mais maintenant que son ADAM était rangé elle sentait clairement l'oppression que la ville exerce, et comme elle le dit souvent, c’est une simple humaine, ce genre d’oppression était lourd. Pas au point de céder à la terreur, à la folie où à autre chose. La japonaise était avait trop de fierté en elle pour succomber à ce genre de sentiment. Mais la tension ambiante était tout de même suffisante pour la mettre mal alaise sans son ADAM activé.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Féminin
Messages : 110
Age : 19

Feuille de personnage
Expérience :
43/3500  (43/3500)
Points Job:
1979/2220  (1979/2220)




MessageSujet: Re: Une affaire pas très normale ! [Ouvert only SDPT] Sam 11 Juil - 0:49

HRP :
 

Quelle merde… Voilà maintenant deux heures que le groupe s’était installé pour roupiller tranquillement pendant que la soul-user devait se démerder à monter la garde. Les ronflements caverneux de Toshi lui tapaient sur le système à un point où elle devait faire des efforts colossaux pour ne pas lui trancher la gorge direct. Et Midori… Le simple fait de la savoir près d’elle lui donnait des haut-le-cœur… Hors de question d’endurer tout ça une seconde de plus ! Kamillia préférait de loin agir la nuit, à l’abri du soleil et de ses rayons mortels. Qu’est-ce qu’elle aurait aimé avoir ces bombes avec elle ! Le boulot serait déjà terminé à l’heure actuelle.

Incapable d’endurer une seule seconde de plus la compagnie de ces scientists orgueilleux et cette ville de merde, la weapon abandonna son groupe et se mit en quête de recueillir des informations, au moins pour passer le temps et penser à autre chose que la folie qui pesait sur elle de plus en plus. Elle frappa à quelques portes, se mit en hauteur pour observer les environs, écouta le silence en espérant repérer une bride d’information ; rien. Cette ville puait la peur, c’était presque palpable. Les habitants, prisonniers dans cette cage qu’est la terreur, refusent de mettre le nez dehors. La seule façon de remédier au problème : Localiser la source de cette folie environnante et l’exterminer. Comment la trouver ? En l’attirant à soi, bien évidemment. Déterminée à mettre un terme à cette mission qui s’éternisait inutilement, Kamillia se rendit à un lieu ouvert, et fit tout son possible pour attirer l’attention à elle : Fracasser des poubelles, s’adresser aux bandits en criant, se défouler sur des arbres avec son glaive… Finalement, un homme et une femme aux traits similaires s’approchèrent d’une drôle de démarche, portant chacun un pistolet. Ils s’approchèrent à hauteur de la lady et se mirent à parler avec une synchronisation parfaite.

Vous êtes en état d’arrestation.

… Perturbant.

Les deux étranges étrangers pointèrent alors le canon de leur arme droit sur Kamilla, toujours en symbiose, sans afficher la moindre émotion.

Veuillez nous suivre calmement.

Et pour aller où ? Vers vos camarades ? J’espère bien, parce que j’ai une très grand envie de faire mes griffes…

Vers la mort, mademoiselle.

Sur ces mots, la jeune femme transforma son avant-bras gauche en glaive et dégaina sa lame cachée dans son ombrelle avant de se mettre en garde. Des coups de feu et le son de fer s’entrechoquant brisa par la suite le silence dans toute la ville. Enfin un peu d’action !

_________________
• K N I G H T M A R E •
SIP CRIMSON TEA
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ~ [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Féminin
Messages : 48
Age : 24




MessageSujet: Re: Une affaire pas très normale ! [Ouvert only SDPT] Mer 12 Aoû - 14:12

Les yeux scrutant les environs à la recherche d’une proie. Mais le monde était vide, une étendue incolore, le néant absolu. Des capacités d’observations hors normes, mais même en pouvant voir des kilomètres à la ronde, le vide reste le vide. Soudainement se levant pour voir d’un point de vue plus haut, espérer apercevoir quelque chose ? Le sol se délia. Tomber. Mais pourtant n’était-ce pas déjà le vide partout ? Le vide n’est plus, le néant devient folie. Toujours chercher sa proie pendant la chute. Toujours ce monde désormais coloré en ondulations rouges. Mais pour autant, encore vide. Soudain un bruit. Une épée s’entrechoquant contre quelque chose...

Midori ouvra soudainement les yeux sortant de son rêve étrange. Elle entendit un coup de feu venant de la droite… C’était étrange elle n’avait rien entendu de l’oreille gauche…
L’oreillette ! Ces sons provenaient de l’oreillette qu’elle avait oublié d’enlever pour dormir et cette oreillette n'était connectée qu'à une seule personne donc le doute n'était pas permis. L’autre folle de soul-user était en train de se battre… Mais… Si elle n’entend rien de sa deuxième oreille c’est qu’elle n’est plus dans l’appartement. Donc cette idiote est partie toute seule dans une ville dont ils ne savent rien avec seulement des ennemis aux alentours abandonnant son tour de garde.

« Putain la conne, pas besoin de suicidaire bordel. »

La gamine, ignorant le fait que la soul-user l’avait entendu avec son oreillette, se jeta sur sa valise activant son ADAM saisissant le sniper qui avait été propulsé en l'air dans l'action, elle courut vers la fenêtre tout en ignorant totalement Toshi qui ronflait toujours dans son coin inconscient de la situation actuelle. Scrutant l’obscurité, Midori rechercha d’où venait le combat, et surtout pourquoi il est toujours en cours après plus de 30 secondes…

Un nouveau coup de feu éclaira la ville pendant une demi-seconde, le temps qu’il fallut à Midori pour voir sa provenance, derrière un immeuble proche, ce n’est pas trop loin, mais hors de son champ de vision donc pour tirer un coup de sniper c'est même pas la peine d'y songer. Elle courut sur le toit. C’était la façon la plus simple d’avoir la possibilité de voir le combat, et par conséquent, de pouvoir agir. Arrivée en haut, malgré l’obscurité, la hunter pu le voir rapidement, c’était la merde. Beaucoup de policiers affluaient dans cette direction, même si la gothique n’avait aucun problème à les repousser, leur nombre allait commencer à poser problème.

« Vu que j'entends parfaitement ce qu’il se passe de ton coté je suppose que tu m’entends, en plus des cinq que t’as dans les environs, environ une trentaine arrive dans moins d’une minute et plus du double dans les 5 minutes. J’ai l’impression que toute la ville converge vers toi, enfin les flics. D’ici je peux t’en tuer quelques-uns mais je risque de compromettre la sécurisée d'honnêtes citoyens si je veux être d’une réelle aide… Bon de toute façon c'est que des trash tu devrais les gérer solo avec ton dps. Par contre j'ai un boss qui vient de spawn sur le toit où je suis. Quand t'auras fini avec les add si t'as le temps de venir dans le coin ça m'arrangerait. J’coupe mon micro good luck. »

La gamine tout en faisant son speech regardait dans les yeux un homme d'une corpulence plutôt élevée. Il portait un costume avec un chapeau, enfin pas un costume comme un super héro ou un gamin lors d’une fête, le costard cravate avec le chapeau classe quoi. Le truc qui indique que le monsieur est soit un homme d’affaire… Soit autre chose mais le truc qui est sûr c’est qu’il n’est pas là par hasard.

« Bonjour jeune demoiselle du Science Département, j’ai le regret de vous annoncer que votre escapade dans notre ville s’arrête ici.
-J’aimerai bien que ça finisse vite, j’ai une esclave qui prend des initiatives débiles, des soul-users de partout qui veulent buter tous les humains qu’ils croisent. S’il n’y avait pas des honnêtes citoyens dans cette ville j’aurais déjà lâché une bombe comme le voulait l’autre folle. Mais bon, il suffit de buter les chefs pour que ça se calme, j’voulais attendre demain parce que les combats nocturnes c’est pas trop mon délire.
-Toutes mes excuses, je me suis mal exprimé, vous n’aurez pas l’occasion de faire cela puisque vous allez… »

L’homme n’eut pas le temps de finir sa phrase qu’il fut traversé de part en part par un rayon violet provenant du fusil de la gamine.

« Pff, et dire que j’ai cru que c’était un boss. »

Au bout de quelques secondes le corps de l’homme laissa apparaître une grosse âme violette avec des oreilles de chien, la gamine s’approcha intriguée.

« Oh wait, c’était pas un homme mais une femme déguiser en homme et c’était une sorcière… Mais what da fuck je viens de tuer une sorcière en un coup juste parce que je l’ai prise par surprise ? *clic* Allô, j’ai fini ici étrangement vite, une sorcière du camp ennemi est tombée. Comment ça se passe de ton coté ? Je ne vois plus rien d’ici. »

HRP :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Féminin
Messages : 110
Age : 19

Feuille de personnage
Expérience :
43/3500  (43/3500)
Points Job:
1979/2220  (1979/2220)




MessageSujet: Re: Une affaire pas très normale ! [Ouvert only SDPT] Sam 5 Sep - 2:09

Ces jumeaux ne l’étaient pas pour rien ! Ils exécutaient les mêmes mouvements, tel un reflet dans un miroir, en parfaite symbiose. Pourquoi était-ce si agaçant ? Bien, parce que peu importe ce que Kamillia faisait, les jumeaux trouvaient le moyen de parer ses attaques ! D’autant plus que ces deux-là étaient incroyablement agile et rapides, rien ne semblait y faire.

- Vous vous fatiguez pour rien, mademoiselle. Nous vous conseillons fortement de jeter vos armes et vous de vous rendre calmement.
- Pas avant que vous ne jetiez les vôtres !

Les coups de feu combinés des jumeaux n’en finissaient plus, mais aucun d’entre eux n’atteignait la noble. Ce détail l’intriguait plus que tous les autres ; comme s’ils la forçaient à emprunter un chemin bien précis. Elle n’eut pas le temps de se pencher sur le problème qu’une voix plus qu’agaçante surgit soudainement dans son oreille. Ah ! L’oreillette ! Avec tout ça, Kamillia l’avait déjà oubliée…

- Putain la conne, pas besoin de suicidaire bordel.

Ack. Cette petite peste allait le regretter, peu importe comment, mais un jour, elle paiera son insolence ! Mais là, tout de suite, Kam avait d’autres chats à fouetter. Coup de chance, les jumeaux tombèrent à court de balles et ne semblaient pas posséder de recharges non plus. Comme s’ils venaient de vivre le drame de leur vie, le duo stoppa tout mouvement, et Kam en fit de même, confuse. De retour à la case départ, à la différence que la gothique avaient les poumons en feu après avoir dépensé inutilement son énergie pour trancher de l’air et éviter la pluie de plomb qui s’abattait à elle. Alors que Kamillia réfléchissait sur le pourquoi de cette soudaine réaction, Midori (ou plutôt sa voix, une fois de plus) vint appuyer sur le bouton pause.

- Vu que j'entends parfaitement ce qu’il se passe de ton coté je suppose que tu m’entends, en plus des cinq que t’as dans les environs, environ une trentaine arrive dans moins d’une minute et plus du double dans les 5 minutes. J’ai l’impression que toute la ville converge vers toi, enfin les flics. D’ici je peux t’en tuer quelques-uns mais je risque de compromettre la sécurisée d'honnêtes citoyens si je veux être d’une réelle aide… Bon de toute façon c'est que des trash tu devrais les gérer solo avec ton dps. Par contre j'ai un boss qui vient de spawn sur le toit où je suis. Quand t'auras fini avec les add si t'as le temps de venir dans le coin ça m'arrangerait. J’coupe mon micro good luck.
- Hmpf, le jargon MMO était-il vraiment nécessaire… Eh bien, mes chers, je suis au regret de vous annoncer que je vais devoir disposer de votre… Animée compagnie.
-
- … Voilà qui fait plaisir à entendre.

Kamillia n’attendit pas une seconde de plus et utilisa immédiatement sa technique de téléportation. Malgré les quelques mètres qui la séparait de ses adversaires, il ne lui fallut qu’une seconde pour qu’elle ne les rejoigne, surgissant hors d’un nuage de papillons de longueur d’âme. Les jumeaux n’eurent pas la moindre réaction, pas même lorsque les lames de la noiraude ne leur tranchèrent la tête.

- Allô, j’ai fini ici étrangement vite, une sorcière du camp ennemi est tombée. Comment ça se passe de ton coté ? Je ne vois plus rien d’ici.
- À toi de me le dire, dear. Ce silence accablant est suspe—Wait. Une… Sorcière dis-tu… ?

Kamillia ne savait pas trop si elle devait rire où se sentir impuissante, et la réponse ne tarda pas à apparaitre, penchant vers la deuxième option. Seulement, ça n’était pas parce que Midori avait tué une motherfucking sorcière d’un simple ridicule coup de feu, mais parce que la dizaine de flics dont parlait sa supérieur surgit soudainement de nulle part en mode attaque surprise. Sur le coup, une dizaine, on se dit que c’est pas grand-chose, mais cette dizaine devint presque aussitôt une trentaine, puis une cinquantaine…

- … Je crois que nos cibles viennent de lâcher les chiens… ! How annoying…

_________________
• K N I G H T M A R E •
SIP CRIMSON TEA
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ~ [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Féminin
Messages : 48
Age : 24




MessageSujet: Re: Une affaire pas très normale ! [Ouvert only SDPT] Mar 29 Déc - 12:19

HRP:
 

La lune commençait à décroître. En temps normal, dans une petite ville normale seuls quelques fêtards seraient encore dans les rues, avec les policiers pour les amener en cellule de dégrisement.
Dans notre cas, les policiers étaient bien de sortie, mais ils ne tentaient pas d'emmener un ivre mort en prison, mais des membres d’une section plus trop top secrète de l’ONU. Enfin, pour être plus précis, une esclave et une membre. (Nous pouvons ajouter un homme qui est en train de dormir mais bon, il dort quoi.) Si nous voulions être encore plus précis pour le moment c’est l’esclave qui était attaquée.

Alors que la gamine sautait de toits en toits, elle commençait à avoir un visuel de la situation.

« Changement de plan, même si on en avait plus un, sauf si tu veux tous les buter, il faudrait les attirer vers un bâtiment désaffecté pour que je puisse tirer sans risque de blesser des humains normaux. Il y en a celui où nous étions, mais il y a l’esper, sinon il y en a un si tu continues à 12h deux rues à droite et ça sera le bâtiment à 50m avec une pancarte “les frites c’est le gras” dessus, le suivant est beaucoup trop loin. Si ça peut te rassurer en dehors de la masse que nous avons là il n’y a pas de renforts pour le moment. »

Midori posa son regard sur l’hud inscrit sur son champ de vision, la petite batterie indiquait 78%. Son prochain tir n’était toujours pas prêt, quoi qu’il en soit elle ne pouvait pas tirer dans la situation actuelle, elle risquait comme elle le disait de blesser des citoyens, mais en plus de ça de blesser l’esclave, bien qu’elle se moquait ouvertement de cette dernière à l’Ailé, la gamine n’avait aucunement envie de se risquer à tuer la weapon dans un nid de vipère tel que cette ville.

Les deux couettes vertes et la fille qui les portait continuaient de sauter de toits en toits en suivant la masse de policiers, elle ne savait pas trop si la personne qui était en bas l’avait écouté, en même temps si elle lui avait répondu avec le brouhaha dans l’oreillette, Midori ne l’avait probablement pas entendu répondre, mais toujours est-il qu’elle s’était mise en mouvement.
Certains dans l'assemblée me signale que rester sur place aurait été suicidaire, Midori leurs aurait répondus qu’ils ne sont pas des monstres de soul-users donc ils ne peuvent pas comprendre leurs façon de penser, qui n’est évidemment pas comme la notre.

Vous vous en doutez sans doute mais du vert qui saute de toits en toits ça ne passe pas indéfiniment inaperçu et certains policiers se joignirent à la danse, le petit indicateur était maintenant à 89%

« Tsk. »

Même si le fusil de la japonaise était l’équivalent d’un petit pistolet, niveau poids, il avait tout de même une grosse carcasse peu pratique à bouger dans tous les sens. Vous allez me demander, mais pourquoi tu précises ça ? Tout simplement pour préciser que donner un gros coup de sniper dans la tête d’un adversaire est parfaitement faisable, mais enchaîner des coups complexes est quasiment impossible, surtout en pleine course.

Par rapport à la masse noire qu’il y avait en bas, le nombre d’ennemis sur les toits étaient extrêmement faible, mais ils n’en restaient pas moins suffisamment nombreux pour être problématique pour la gamine qui n’avait que peu de talents martial, outre le kendo qu’elle faisait plus pour se défouler que pour se battre, ce type de situation où des ennemis passait au travers de son avant garde était clairement à son désavantage et utiliser son prochain tir était clairement une mauvaise idée, elle pourrait tuer une bonne partie de ceux qui sont en bas mais si la japonaise tuait les policiers qui étaient sur les toits avec son tir, la weapon serait en bien plus mauvaise posture que la hunter dans la seconde actuelle.

Au loin la japonaise apercevais l’immeuble qu’elle mentionnait plus tôt…

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Féminin
Messages : 110
Age : 19

Feuille de personnage
Expérience :
43/3500  (43/3500)
Points Job:
1979/2220  (1979/2220)




MessageSujet: Re: Une affaire pas très normale ! [Ouvert only SDPT] Ven 22 Avr - 2:10

Dans le dictionnaire de Kamillia, le mot « changement de plan » avait pour définition la fin du monde, la mort et la malchance. C’est dans cet état d’esprit que la noiraude écoutait les ordres de sa supérieure de 12 ans tout en affichant une mine des plus agacées. Ses tympans ne réussirent qu’à filtrer de la gamine que quelques mots clés, comme le brouhaha que l’armée de corrompus créait faisaient déjà ciller ses oreilles.

- … Changement de plan… Tous les buter… Bâtiment désaff--… 50m… Les frites c’est le gras dessus… Pas de renforts…
- Si je ne sors pas de là vivante, je veux que tu sache… Que je te hais.

Cela dit, la weapon déchira le bas de sa robe afin de dégager ses jambes et décampa au pas de course vers la direction opposée de la masse de folie qui s’approchait d'elle comme la déferlante d’un tsunami. Thing is, l’étât mental de Kamillia n’était plus ce qu’il était autrefois. Avoir une vague de folie si près d’elle ne lui laissait pas trente-six solutions : Ça l’affectait, et pas qu’un peu. Cette ardente colère avec laquelle elle dealait depuis plusieurs dizaines de mois maintenant (elle avait arrêté de les compter) brûlait en elle comme jamais auparavant. Son cœur battant s’accélérait plus par la rage que par le sprint. Alors qu’elle se concentrait très fort pour ne pas péter un plomb, ses yeux s’arrêtèrent sur ce mot clé qu’elle avait enregistré dix minutes plus tôt.
- Les frites c’est le gras. Alright School Girl, I’m here.

Rapide comme elle l’était, l’arme démoniaque était parvenue à mettre quelques dizaines de mètres entre elle et la nuée de fous, lui offrant deux précieuses minutes pour reprendre son souffle et calmer sa rage. Elle en profita aussi pour repérer la gamine et analyser sa situation, se demandant pourquoi cette dernière n’avait-elle pas déjà tiré sur ses poursuivants. Sous les rayons de la lune à l’excellent sens de l’humour, Kamillia identifia sur les toits deux couettes volantes… Ainsi qu’une demi-douzaine de silhouettes à la démarche saccadée. Fuck! Midori avait d'autre chose à chier, jamais elle ne donnera priorité à la noiraude et sauver ses fesses. Il semblerait que la noiraude était seule pour lutter contre une mort certaine. La respiration lourde, elle baissa les yeux, désespérée et stressée. Tout lui semblait dramatique et elle avait l'impression que le monde entier lui riait au visage, tout, même la petite fourmis qu'elle contemplait en tremblant. Face à un problème si colossal, une seule solution s’offrait à elle. Kamillia observa un instant sa montre et son décompte pendant que la masse de corrompu tournait le coin de la rue. Puis, à elle-même, elle se dit que si quelqu’un devait mourir ce soir, ça ne serait pas elle. Du moins, pas par la faute de la SDPT ! Cette seule pensée raviva la flamme de sa folie au point où un véritable brasier se mit à la consumer. Elle décida de ne plus lutter contre lui et de s’y abandonner. Kamillia se redressa, transforma son avant-bras gauche en glaive, attendant d’un pied ferme l’armée de fous, les yeux brillants d’une sombre étincelle et un sourire déformé aux lèvres.

- May the hunt begin!

L’esclave laissa le feu l’immoler.
HRP:
 

_________________
• K N I G H T M A R E •
SIP CRIMSON TEA
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ~ [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une affaire pas très normale ! [Ouvert only SDPT]

Revenir en haut Aller en bas
 

Une affaire pas très normale ! [Ouvert only SDPT]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Une très mauvaise journée...
» Le futur d''Haiti selon l''homme d''affaire Mike Spinelli
» Haïti-Justice : L’affaire des 200 enfants empoisonnés bientô
» Bal costumé d'All Hallows' Even. [OUVERT À TOUS]
» Interdiction de depart dans le cadre de l'affaire Socabank

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: SDPT HQ :: L'Ailé (SDPT HQ)-