Partagez | 
 

 Run boy, run {ft. Kumo}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


Masculin
Messages : 57

Feuille de personnage
Expérience :
100/1000  (100/1000)
Points Job:
1712/1900  (1712/1900)




MessageSujet: Run boy, run {ft. Kumo} Sam 6 Fév - 20:31


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Run boy, run


Feat Kumo Kô

17 heures.

Que faisais-tu si loin de l’orphelinat à une telle heure Timmy ? Le soleil avait entamé sa longue et fatigante descente avant de laisser la place à sa magnifique sœur la lune et toi tu déambulait entre les bâtiments désaccordés de ce quartier traversé par la Bloody Mary Avenue. Pour dire la vérité, tu étais perdu et c’était en quelque sorte ma faute. Tu restais chaque jour de ta jeune vie, de notre vie, cloitré entre les murs de ta chambre. Bien au chaud avec tes camarades qui commençaient à ne plus supporter ton absence, à jouer avec tes petits soldats, et même si cette atmosphère calme et pleine de paix était agréable je voulais voir le monde. Je t’avais donc demandé de profiter de l’inattention passagère du concierge après le déjeuner, c’est le moment où il prend le temps de faire une petite sieste, afin de partir explorer un peu la ville. À vrai dire elle ne nous était pas inconnue, tu y avais toujours vécu, mais le temps passant les souvenirs s’effacent. Il était donc temps de rafraichir notre mémoire.

Au début tu avais été un peu réticent, tu avais peur de sortir hors de cette enceinte si familière, tu avais peur de sentir le regard étonné des gens dans la rue, tu avais peur que quelqu’un au détour d’un embranchement te prenne et t’emmène loin. Comme on avait pris tes parents, ou du moins, comme tu croyais qu’ils avaient disparu. Mais je n’ai pas abandonné, je t’ai rassuré, je t’ai comme à chaque fois dit que je te protégerai et que dehors tu pourrais peut-être te trouver un ou une nouvel(le) ami(e) qui t’aiderait à découvrir le monde autour de toi. Même si je serai toujours là pour toi tu dois pouvoir faire confiance à d’autre gens. Et puis, comme je reste toujours avec toi je ne peux pas te parler de choses comme les jeux vidéo ou le cinéma alors que ça t’intéresse tant ! En m’entendant te chuchoter ces mots à l’oreille, tu as pris ton courage à deux mains, tu es discrètement passé sous le nez d’un concierge ronflant comme un dragon et tu es sorti de l’orphelinat incognito.

Comme l’établissement se trouve dans les Deadman Streets il t’a fallu du temps pour finir sur Bloody Mary Avenue. Tu avais commencé par traverser les grandes places touristiques non loin de là où tu avais commencé ta route. Les gens étaient souriants et la plupart léchaient les vitrines de telle ou telle boutique. Tu étais anonyme dans cette foule de gens qui t’ignoraient, tu me serrais fort contre toi lorsqu’un vendeur de glace errant avec sa charrette te héla. Le bonhomme te proposa une glace pour te redonner le sourire même si tu n’avais rien pour payer, tu étais méfiant, tu enfouissais la moitié de ton visage derrière moi mais une fois encore je te rassurai. Ce n’était pas le genre de personne que tu devais craindre, loin de là. Finalement tu pris le cornet de crème glacée en souriant, tu remercias l’homme barbu et tu continuas ta route. C’est lorsque tu es passé devant l’école de Shibusen que ta route à déraillé, je te suppliai de ne pas t’approcher de cet endroit, qu’il était remplis de méchantes personnes qui voulaient nous séparer contre lesquelles je ne pourrai pas te protéger et tu as rapidement pris tes jambes à ton cou.

Je ne savais plus où tu allais, tu as couru quelques minutes à travers de petites ruelles désertes avant de déboucher sur une grande rue. Le panneau indiquait « Bloody Mary Avenue », un nom qui te donna des frissons dans le dos mais je te rappelais en riant que tu habitais « Death City ». Tu n’as pas trop apprécié ma petite blague et tu as commencé à me bouder tout en descendant la grande avenue. Tu regardais les bâtiments bordant les deux rives avec de grands yeux sans vraiment faire attention à l’astre solaire couchant et à la luminosité qui s’effaçait peu à peu. Tu allais toujours plus vers l’ouest lorsque tu es finalement arrivé dans ce quartier que tu as trouvé vraiment très joli. Jusque-là les maisons, immeubles ou autres appartements avaient toutes plus ou moins la même tête mais ce n’était plus du tout le cas. On va dire la vérité, c’était vraiment le bordel. Oups, pas de gros mot. C’était vraiment n’importe quoi, mais ça avait l’air de te plaire. Peut-être que d’ici peu de temps tu te mettrais à décorer ta chambre n’importe comment toi aussi.

Intrigué et séduit par ces maisons vraiment intrigante tu as décidé contre mes avertissements répétés de pénétrer dans une petite ruelle insidieuse qui se faufilait entre deux bâtiments. Au départ tu avais un peu peur, tu regardais à chaque embranchement des deux côtés afin de ne pas te faire surprendre pas une méchante grande personne mais bien vite tu as abandonné cette inspection. Tu préférais largement remarquer que telle ou telle maison était bizarre, différente de sa voisine, ou je ne sais quoi d’autre. Au final tu as fini par t’enfoncer loin, trop loin dans un endroit bien dangereux pour un petit garçon de neuf ans. Mais tu n’en es rendu compte que trop tard, lorsque la lumière du soleil n’éclairait plus la ruelle dans laquelle tu t’étais engagé. Rapidement tu as commencé à paniquer, tes yeux ont commencé à se mouiller de larmes et tu restais immobile, en train de trembler de tous les membres de ton corps.

Pour la plusieurs fois depuis presque une heure et demi tu demandes enfin mon aide, tu implores mon aide. À mon tour je te boude un peu, pas beaucoup, juste assez longtemps pour que les premières larmes coulent de tes petits yeux. Une fois ce stade dépassé je ne pas m’empêcher de me sentir mal alors je t’ai consolé en te rassurant, on allait se sortir d’ici tous les deux. Pour ça c’était simple, il suffisait que tu refasses le chemin que tu venais de faire, mais dans le sens inverse. Facile non ? Tu as séché tes larmes, reniflé bruyamment et encore une fois tu m’as serré fort. A force, on dirait que je ne suis là que pour te sauver la mise, cette fois-ci, c’est toi qui me rassures en me faisant un gros câlin. Nous étions sur le chemin du retour à la maison et malheureusement nous n’avions rencontré aucun ami, à part le vendeur de glace peut-être.

C’est là que les ennuis ont commencés, déjà au premier croisement tu hésitais et ça n’a fait qu’empirer au fur et à mesure que tu nous perdais dans ce labyrinthe complètement tordu. Comme si ça ne suffisait pas en tournant à la va-vite au coin d’une ruelle particulièrement sombre que tu voulais absolument quitter tu es rentré dans les jambes de quelqu’un. Vu ton gabarit tu as perdu l’équilibre et tu t’es vite retrouvé le fessier sur le sol. Tu lamentais d’une manière pitoyable sur ton sort lorsqu’une voix rauque a raisonné au-dessus de ta tête.

« J’ai faim… »

Il ne s’était même pas énervé lorsque tu lui étais rentré dedans, il n’avait même pas bronché d’ailleurs. Un peu effrayé par le timbre de la voix de l’homme que tu avais visiblement dérangé dans une profonde réflexion, te levas lentement la tête. Tu ne pu retenir un cri de détresse en voyant l’apparence chaotique de celui qui se tenait devant nous, presque aussi chaotique que l’architecture de ce quartier. Amusé le Corrupted se pencha au-dessus du tout petit toi.

« Tu n’as pas l’air très appétissant mais je vais faire avec gamin… »

Je te criais de fuir en courant mais il a fallu que l’être monstrueux lève son bras au-dessus de ta petite tête comme une gigantesque épée de Damoclès pour que tu te réveilles enfin. Tu as perdu une belle mèche en esquivant le premier coup et c’est un criant que tu as pris la fuite aussi vite que tu le pouvais. L’être avide d’âme sembla amusé par ta tentative de fuite et il se mit à te suivre en prenant son temps, comme s'il voulait t’effrayer le plus possible. Mais bon, ça ne t’intéressait pas trop, tu te contentais de courir le plus vite possible, un adulte t’aurait rattrapé en quelques secondes mais tu courrais de toutes tes forces. Tu te jurais que plus jamais tu sortirais de l’orphelinat, que plus jamais tu ne quitterais tes amis et que tu ferais plus attention à mes conseils. Presque que des bonnes résolutions. Mais bon, l’horreur monta d’un autre niveau lorsque tu entras de nouveau dans les jambes d’un habitant des environs. Cette fois ci tu ne pris pas le luxe de prendre ton temps, tu regardas tout de suite son visage et crias de plus belle.

« Bonjour petit ? Tu as perdu ton chemin ? »

Un large sourire sanguinaire éclairait la face de l’homme barbu, tu sentais peser sur ton dos l’ombre oppressante du premier. Tu ne savais pas quoi faire, tu étais épuisé après avoir couru juste quelques minutes. Tu tentas de nouveau de prendre la fuite mais tes jambes ne suivaient plus, tu t’écroula sur le sol, la tête contre les pierres taillés. Tu sanglotais, m’implorant de te venir en aide mais je ne pouvais rien faire. Je t’encourageais à te remettre debout, à recommencer à courir mais déjà l’autre se rapprochait de toi.

© code by Lou' sur [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Féminin
Messages : 235

Feuille de personnage
Expérience :
1869/3500  (1869/3500)
Points Job:
5313/5600  (5313/5600)




MessageSujet: Re: Run boy, run {ft. Kumo} Jeu 17 Mar - 18:50

Kumo regardait le petit garçon s'éloigner en courant de Shibusen, accompagné seulement d'une peluche, avec un regard inquiet. Aussi jeune, sans parents, ici ? Sa curiosité avait été piquée. Kumo se mit à suivre le gamin en se posant des tonnes de questions. Bloody Mary Avenue... Ugh. Quel genre de parent irresponsable pouvait bien laisser son gosse déambuler comme ça dans les res d'une ville comme Death City ? À force de le regarder se promener avec sa peluche, Kumo finit par fronçer les sourcils et accélérer le pas pour aller lui parler, mais il tourna dans une ruelle. FUCK. Tourner dans une ruelle de ce secteur, c'était vraiment une mauvaise idée ! La miss aux cheveux violets serra les dents et se mit à sprinter vers l'endroit où elle l'avait vu pour la dernière fois, mais il avat déjà disparu. Noooo ! Elle se plaqua la main sur son front en se maudissant de ne pas l'avoir rejoint plus tôt, puis elle s'empressa de s'enfoncer dans le labyrinthe que formait les ruelles du secteur C.

Eeeet le temps passait. Déjà, le soleil était bas dans le ciel et la nuit n'allait pas tarder à tomber. Kumo était de plus en plus inquiète pour le pauvre petit dîner pour corrompu qui devait trembler de peur quelque part dans ces foutues ruelles tortueuses. Et plus son nquiétude montait, plus sa patience foutait le camp, alors elle finit par tirer un huron du grand nord sous une gouttière quelconque et se propulsa sur un toit, question d'aller dix fois plus vite. C'est donc en faisant du parkour que Kumo continua ses recherches, fouillant le moindre recoin en essayant d'aller le plus vite possible. À un moment, elle cru voir une silhouette, mais elle vit que ce n'était qu'un vieil homme qui savait visiblement où il allait, alors elle passa son chemin pour continuer ses recherches.

Les ruelles devenaient de plus en plus sombres alors que le ciel perdait ses couleurs de feu de plus en plus. Kumo atterit sur un toit après avoir fait un petit saut et se redressa, un peu désespérée. Et si le gamin était en train de mourir par sa faute ?! Et ce fut sur cette pensée qu'elle entendit un hurlement, ce qui lui causa une crise cardiaque ; elle ne prit pas le temps de se calmer et fonça comme une torpille en direction du cri... qui continua encore et encore. D'un côté, c'était bien parce qu'elle pouvait localiser l'enfant effrayé, mais de l'autre, c'était HORRIBLE parce que cri est égal à DANGER et--- Kumo s'arrêta sec au bord d'un toit. Elle venait de trouver le petit garçon qui se réconfortait sans succès avec sa peluche, prit en sandwich entre un corrompu très clairement affamé et... c'était le vieux de tout à l'heure, ça ? ...Un autre corrompu qui avait très faim.

Il n'en fallait pas plus.

Kumo sauta du toit et atterrit juste devant le gamin en activant Arclier wow 4000 juste à temps pour que les deux corrompus se détruise la gueule en fonçant dessus. D'un coup, le stress retomba. Elle était là. Kumo profita de ce moment de répit pour vérifier si le gamin allait bien. Elle mit sa main sur son épaule tout doucement pour attirer son attention et lorsqu'elle croisa son regard, elle le rassura avec un sourire.

- Calme-toi, tout va bien aller maintenant.

Kumo se redressa ensuite, au moment où elle laissait son bouclier exploser. Le premier corrompu s'apprêtait à attaquer, mais son bras se fit détacher de son corps au moment où Kumo le coupa grâce à super cutting party, tourna sur elle-même et le coupa définitivement en deux avec sa deuxième lame, laissant le démon exploser pour ne laisser qu'une âme rouge. Elle se tourna très vite vers le barbu en lui tirant une flèche tout juste à côté du coeur. Voyant qu'il n'avait aucune chance, son adversaire tenta de s'enfuir et voulu attraper son repas, mas Kumo l'en empêcha en le tirant par-dessus l'enfant avec huron du grand nord. Elle utilisa toute la force de ses bras pour le faire voler quelques mètres plus loin de sa cible et il s'écrasa sur le sol alors que la flèche disparaissait. Le temps qu'il se relève, la weapon était à côté de lui et lui planta une de ses lames dans le crâne. Le corrompu vendeur de crème glacée s'immobilisa, puis explosa et laissa lui aussi une âme rouge flottant doucement derrière lui.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Kumo fit disparaître sa forme d'arc pour utiliser sa main et prendre la petite âme. Elle alla vite rejoindre le gamin avec son nounours, prit la dernière âme et les absorba en quelques secondes. Elle se tourna finalement vers le marmot et se pencha pour être à sa hauteur. Il avait toute son attention.

Tout petit, tout fragile, si jeune... il aggripait son ourson en peluche comme si sa vie en dépendait. Kumo le regarda avec un air à la fois intrigué et toujours aussi inquiet. Elle lui parla d'une voix douce, toujours dans le but de le calmer.

- Ça va ? Où sont tes parents ?

_________________
darkviolet
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Masculin
Messages : 57

Feuille de personnage
Expérience :
100/1000  (100/1000)
Points Job:
1712/1900  (1712/1900)




MessageSujet: Re: Run boy, run {ft. Kumo} Ven 25 Mar - 10:31


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Run boy, run


Feat Kumo Kô

Tu ne comprends pas. Tu ne veux pas pas comprendre. Tu as peur. Tu es seul avec moi. Tu es seul face à eux. Tu ne veux plus être ici. Tu veux retourner à l’orphelinat. Tu ne veux plus jamais quitter l’orphelinat et tes amis. Tu caches ton visage derrière moi, tu m’écrase le plus fort possible sur tes yeux pour ne plus les voir. Tu voudrais simplement disparaitre, que tout ce qu’il y a autour de toi disparaisse mais même si tu peux arrêter de voir la scène autour de toi tu sens encore le pavé froid contre ta peau et les grognements effrayants. Tu entends clairement les pas aussi lents que lourds se rapprocher petit à petit et plus tu sens la distance se réduire plus tu t’enfonces dans le désespoir. Tu continues d’entendre, tu ne peux pas te cacher les yeux et te boucher les oreilles. Tu es forcé d’écouter le rythme lent de la progression des deux démon s’accélérer, les son de leur pieds frappant le sol devenir de plus en plus fort. Tu l’entends et tu pleurs de plus belle.

Les pas sur le sol disparaissent de tes oreilles, remplacé par un grand choc et des cris de douleurs étouffés. Tu risques un regard par dessus ma tête pour comprendre ce qui peut bien être en train de se passer, est ce que l’aide que tu implorais est finalement arrivée ? Je ne saurais pas répondre à cette question, mais ce qui est sur c’est que de l’aide est belle et bien arrivée. Tu as juste le temps de sentir une main se poser sur ton épaule, de laisser ton regard glisser le long de ce bras jusqu’au visage surplombant la fine silhouette, redoutant chaque seconde un peu plus de voir apparaitre un visage déformé et monstrueux. Mais non, ta peur s’évanouit lorsque tu voit apparaitre les traits de la demoiselle. Ton expression se fige dans un sorte d’incompréhension, tu n’es pas sur de saisir ce qu’il se passe ni même le sens de ses paroles. Tout ce que tu sais c’est que cette fille à l’air gentille à côté des deux autres monstres et qu’elle avait seulement posé sa main sur toi sans te faire de mal. Elle ne peut pas être méchante.

Tu reste immobile, les yeux rivé sur elle pour voir la suite des évènement comme si tu ne peut regarder qu’elle. Elle est la seule chose un tant soit peu rassurante et pourtant quelques secondes plus tard tu regrettes amèrement ton choix. La fille se lance dans une danse macabre et violente avec pour partenaires les deux hommes menaçants. Changeant l’apparence de son corps en arme plus menaçante encore, tranchant ceux qui te voulaient du mal avec violence. Lorsque le premier homme explose et laisse apparaitre une petite sphère rouge l’angoisse s’empare à nouveau de toi. Tu ne comprend plus, la peur te fait réfléchir à toute allure et une question s’impose à ton esprit : est ce que toi aussi tu vas disparaitre ?

Tu as arrêté de suivre les mouvements de la fille, tu ne te caches pas le visage à nouveau mais tu es trop obsédé par la peur et les question qu’elle engendre pour prêter attention à la scène qui se déroule autour de toi. Pourtant tu sens au bout d’un moment la tension retomber, le bruit de combat s’éteint, les sons sont moins confus, tu peux clairement entendre une simple personne marcher, s’approcher. Tu me serres de plus en plus fort, les yeux rivé sur le sol, tremblant comme une feuille. La voix de la fille s’élève à nouveau mais cette fois en l’entendant tu es traversé par un sursaut. Tu ne réponds pas. Tu la sens s’approcher encore. Tu te tends encore plus, rendant tes tremblement plus violent. Tu veux qu’elle disparaisse. Tu veux être seul. Seul avec moi. Un pas de plus.

« Non ! Laisse moi tranquille ! »

Toujours sur le sol te recules comme tu le peux mais l’espoir de la fuite disparait lorsque tu te heurtes au mur derrière toi.Tes larmes recommencent à couler, imbibant ma fourrure déjà trempée et salée. Je tente de te rassurer mais moi même je ne veux pas voir la fin de cette rencontre. Il est temps de me reprendre en main ! Je te protégerai comme d’habitude et tu n’auras qu’a courir le plus loin possible. Je fixe la jeune femme de mes yeux cousu, ces même yeux qui ont vu son combat et qui me crient que je ne pourrai pas l’arrêter longtemps. Mais peut importe, je dois le faire pour toi. Je ne te fait pas part de mes doutes et me contente d’agir.

Après un instant de vide, ils commencent à apparaitre, ces petits bras qui me permettent d’interagir avec le reste du monde. Naissant de nul part et disparaissant à chaque fois sans laisser de trace. Deux viennent saisir les chevilles de la meurtrière rapidement rejoints par deux autres qui  tentent de la faire tomber. C’est le moment pour toi de fuir Timmy, je ne sais pas combien de temps elle mettra à reprendre ses moyens.

Mais tu ne fais rien, tu reste là, dos au mur, sanglotant. Moi qui ai l’habitude que tu me fasse confiance en toute situation je n’ai pas remarqué que cette fois ci mes paroles s’étaient heurté à ta peur. Tu te replis un peu plus, me serrant toujours plus fort et, impuissant, je regarde les quatre membres colorés tenter de retenir celle que tu crains tant.

© code by Lou' sur [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Timmy s'adresse à vous en #0000ff.
Teddy s'adresse à vous en #ff0000
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Run boy, run {ft. Kumo}

Revenir en haut Aller en bas
 

Run boy, run {ft. Kumo}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» CK005 : Tournoi Chuunin, partie de Kumo
» Armurerie de Kumo
» CK002 - Les Herboristes de Kumo [1]
» Au Sud de Kumo - La Demeure des Toshiya
» Changement de la couleur de Kumo !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  DEATH CITY :: ZONE C-