Partagez
 

 Bonsoir, Death City [PV: Zack Egea / Hikari / Snowers]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Anonymous


Invité


Invité


Bonsoir, Death City [PV: Zack Egea / Hikari / Snowers] Empty
MessageSujet: Bonsoir, Death City [PV: Zack Egea / Hikari / Snowers] Bonsoir, Death City [PV: Zack Egea / Hikari / Snowers] EmptyVen 22 Juil - 1:52

Un frisson. L'air semblait se rafraichir, malgré les rayons du soleil qui couvraient le visage du jeune homme. Les yeux fermés, il tenta de retourner dans le bercement de ses songes, dans la paix d'un sommeil qui se faisait trop rare. Mais ses oreilles subirent soudainement les nuances d'une voix affreusement enjouée:

"Yo, Death City ! Il est 17h, man, et je vois le sourire sur les bouilles des mes chers auditeurs ! C'est la voix magique de votre présentateur fétiche ! À présent, dédicace à la Shibusen et à ses jeunes artistes. Tendez vos oreilles au son du charismatique manieur, néanmoins très talentueux DJ: EatJam !"


En ouvrant les yeux, Rayruko poussa un grognement peu discret. Cette voix l’insupportait, tout comme ces commentaires complètement idiots. Tournant la tête, il vit qu'un jeune garçon tenait une radio sous son bras. Il s'était assis sur le banc à côté de celui sur lequel était Ray. Le petit ne dit rien et se contenta de regarder Ray, un peu gêné. Alors sur le point de l'engueuler, l'arme épée aperçut une sorte de badge rectangulaire accroché à la veste du petit. Dessus était écrit en lettres noires: WEAPON. D'abord hésitant, Ray finit par se lever de son banc sans accorder plus une seule attention au petit. Au moins s'éloignait-il de l'horrible son que produisait la radio.

Rayruko marcha jusqu'aux escaliers de la Shibusen, le cœur légèrement serré et les jambes encore engourdies par sa sieste. La vue de Death City ne fit que confirmer la réalité où il se trouvait. Sans se retourner, il pensa au petit à la radio. Lui aussi, partageait sa nature d'arme. Lui aussi, désirait-il peut-être devenir Death Scythe. Mais peut-être que ce petit était libre, contrairement à Ray. Admirant Death City, l'arme épée sentit son cœur se serrer d'avantage, se rappelant à quel point il était venu ici à reculons. C'était il y a quelques jours, et ces derniers furent entièrement consacrés à son inscription, son admission et à la visite de la Shibusen. À présent, lui aussi, était une arme au service de Shinigami, tout comme son grand-père. Tâtonnant son badge WEAPON dans la poche de sa veste, Ray soupira, puis commença à descendre les marches menant à Death City. Après tout, il n'avait jamais eut l'occasion de la visiter depuis son arrivée. De plus, il était trop tôt pour rentrer. Tout ce qui l'attendait dans sa chambre n'étaient que songes et questions sans réponses. Au moins dehors, il aurait un peu de soleil. Ainsi que la permission de fumer.

S'aventurant au hasard dans les rues, tentant d'éviter le plus possible les passants, il se dit que finalement, rien n'avait changé et qu'il y avait toujours autant de monde, trop selon lui, dans les rues. La foule, les bruits qu'elle engendre, l'insupportaient. Ayant un caractère solitaire et peu joviale, il commençait à regretter sa décision de visiter la ville. De plus, il n'y avait rien d'attrayant. Death City n'était finalement rien de plus que des maisons plantées les unes à côtés des autres, sans originalités. En fin de compte, le seul "monument", c'était l'école. Mais Ray ne voulait pas y retourner pour le moment. Tout ce qu'il voulait, c'était un coin tranquille, loin des gens et de la Shibusen.

Finalement, après une bonne demi-heure de marche, Ray finit par se retrouver devant un petit terrain de basket. Des enfants, ayant fini de jouer, s'en allèrent en rigolant de leurs performances durant le jeu. Ray les observait de loin, attendant de les perdre de vue au coin d'une rue afin de pouvoir être seul. Juste en face du terrain, il y avait un banc. Sûrement pour les joueurs remplaçants, ou pour les parents qui désiraient surveiller leurs gamins. Ray s'assit doucement sur ce banc et regarda le terrain vide, mélancolique. Aussi loin qu'il s'en souvienne, il n'avait jamais joué à un sport d'équipe, même durant sa scolarité. Peu sportif, il n'avait ni la motivation, ni le nombre d'amis suffisant. Se demandant quelles sensations cela produisait, il soupira, s'adossa contre le banc, et chercha de sa main droite son étui à cigarette. En voulant sortir son Zippo, il fit tomber son badge d'arme de sa poche. L'ignorant, il alluma tranquillement sa cigarette. Tout en fumant, il regardait son badge sur le sol poussiéreux, relisant son titre plusieurs fois. Il eut du mal à croire ce que cela représentait, à la fois pour lui, pour la Shibusen, mais également pour sa famille. Mélancolique, il finit par détacher son regard de son badge et planta ses yeux au ciel, vers les nuages. Soudain, un bout de poésie lui revint en tête. C'était d'Eluard. Croyant qu'il était seul, il ne put s'empêcher de le confier à haute voix:


"Sur la mousse des nuages
Sur les sueurs de l'orage
Sur la pluie épaisse et fade
J'écris ton nom
"


"Liberté..."
Revenir en haut Aller en bas
Snowers


Féminin
Messages : 146
Age : 21

Feuille de personnage
Expérience :
Bonsoir, Death City [PV: Zack Egea / Hikari / Snowers] Left_bar_bleue478/3500Bonsoir, Death City [PV: Zack Egea / Hikari / Snowers] Empty_bar_bleue  (478/3500)
Points Job:
Bonsoir, Death City [PV: Zack Egea / Hikari / Snowers] Left_bar_bleue548/3004Bonsoir, Death City [PV: Zack Egea / Hikari / Snowers] Empty_bar_bleue  (548/3004)
Snowers




Bonsoir, Death City [PV: Zack Egea / Hikari / Snowers] Empty
MessageSujet: Re: Bonsoir, Death City [PV: Zack Egea / Hikari / Snowers] Bonsoir, Death City [PV: Zack Egea / Hikari / Snowers] EmptyMer 12 Oct - 14:11

Dix-sept heures. C'était le moment où la vile commençait à sombrer dans une profonde symphonie de ténèbres. Malgré le faîtes que le soleil soit toujours là, les gens commençaient à rentrer chez eux et terminer ce qu'ils faisaient... Tous ? Bien sûr que non, il y avait quelques fous qui ne souhaitent qu'une chose, pouvoir assister à la tomber de la nuit et ainsi pouvoir apercevoir un spectacle des plus sanglants. Et puis, il y avait un troisième groupe, ce qui s'en fichait et qui se disait qu'il avait encore le temps : et notre blonde en faisait partie.

En effet, il était dix-sept heures et Snow' venait d'arriver au niveau de la ville, elle avait prit l'habitude de venir à Death City dès qu'elle avait un peu de temps, elle trouvait ça sympathique et aimait bien les rencontres qu'elle faisait. La dernière fois, elle avait rencontré deux jumelles et c'était faîtes passer pour une Allemande, elle avait ensuite parlé Anglais mais sans l'accent Américain ce qui avait fait que les filles n'avaient rien compris. Elle n'avait pas put s'empêcher de faire ça, après tout, c'était dans sa nature.

Mais bon, elle n'avait pas prévue de recommencer aujourd'hui, elle voulait juste voir la vie de tout les jours des Meister et de leurs armes. Étant une Shokan, elle n'avait jamais vu comment vivait les petits hommes de Shibusens et ça l'intriguait. Alors elle s'était dit qu'elle allait voir ça de plus près, et sans s'en rendre compte, elle se trouva au niveau du terrain de basket.

Et elle tendit l'oreille, elle avait entendu quelque chose... Une mélodie.. Eluard ? Il n'y avait donc pas que des incultes qui ne pensaient qu'a jouer au basket ici ? Elle s'approcha par derrière de l'homme qui était entrain de réciter ce doux vers et ne put s'empêcher d'en réciter un aussi.

-Ma jeunesse ne fut qu'un ténébreux orage,
Traversé çà et là par de brillants soleils;
Le tonnerre et la pluie ont fait un tel ravage,
Qu'il reste en mon jardin bien peu de fruits vermeils.

Voilà que j'ai touché l'automne des idées,
Et qu'il faut employer la pelle et les râteaux
Pour rassembler à neuf les terres inondées,
Où l'eau creuse des trous grands comme des tombeaux.

Et qui sait si les fleurs nouvelles que je rêve
Trouveront dans ce sol lavé comme une grève
Le mystique aliment qui ferait leur vigueur ?

Ô douleur ! Ô douleur ! Le temps mange la vie,
Et l'obscur Ennemi qui nous ronge le cœur
Le sang que nous perdons croît et se fortifie !


Elle marque un temps de pose et sourit calmement.

-Baudelaire, Les Fleurs du Mal. On peut croire que dans ce texte, il parlait de la folie comme ennemi, n'est-ce pas ?

Et elle le vu, par terre, le mot WAEPON écrit sur un badge, et elle comprit que la personne avec qui elle venait de parler était son ennemi, et elle se dit qu'elle avait plutôt bien choisis sa poésie...

Post de merde, désolé %D

_________________
Bonsoir, Death City [PV: Zack Egea / Hikari / Snowers] Snowerssigna02

Présentation || Fiche techniques
Kit de Tyzy. Thank you Chéri
Revenir en haut Aller en bas
 

Bonsoir, Death City [PV: Zack Egea / Hikari / Snowers]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Death City :: La Ville-