Partagez
 

 I believe i can fly... What... I don't know... I love your candy ! [PV Tyzy Ghost]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Anonymous


Invité


Invité


I believe i can fly... What... I don't know... I love your candy ! [PV Tyzy Ghost] Empty
MessageSujet: I believe i can fly... What... I don't know... I love your candy ! [PV Tyzy Ghost] I believe i can fly... What... I don't know... I love your candy ! [PV Tyzy Ghost] EmptyMer 23 Mai - 18:02

Il faisait nuit dans l'une des nombreuses banlieues de New York, et rien ne se passait de spécial. Malgré des voitures de police qui passaient régulièrement, ça n'empêchait pas des racailles de traîner dans les rues, de renverser des poubelles pour se prouver à soi-même qu'ils valaient légèrement plus qu'elles, fumer des joints pour se la péter devant les autres, et à lancer des oeufs sur les rares voitures qui passaient histoire de s'enfoncer encore plus dans leur médiocrité. L'une de ses bandes marchaient tranquillement dans la rue, et s'étaient insérés dans une petite ruelle classique prise au hasard. Au fond de celle-ci, on y trouvait tout un tas de meubles jetés et des planches de bois, où s'installa la bande pour se fumer un énième joint tranquillement. Le chef de la bande s'installa sur ce qui semblait être une caisse en bois et regarda tranquillement le ciel en planant, ne pensant à rien de particulier. Ce fut alors qu'il sentît un frisson agréable le long de son bras. Il soupira d'aise et sa laissa faire, mais soudain, il sentît une main agripper violemment son poignet, et un visage horrifiant de femme lui apparut vivement devant les yeux. Le jeune hurla et se propulsa à toute vitesse le plus loin possible de la caisse en bois, les autres le regardant en ricanant, l'un d'eux lançant finalement :

"Bah alors, un bétail t'a touché ? T'as trop forcé sur la beuh, mec !"

"Elle... Elle me veut..."

L
e chef de la bande avait désormais un regard envoûté et étrange, presque emprunt d'une sorte de folie. Ses amis le regardèrent d'un air intrigué et inquiet, tandis que le jeune homme s'approchait de la caisse en bois et écarta tout ce qui était sur elle. L'un de ses potes alluma un briquet, et en l'approchant de la caisse... Se rendît compte qu'il avait en fait à faire à un étrange cercueil. L'affaire des mille cercueils du 12 Avril avait tourné dans le monde entier, et personne ne l'avait oublié, mais trois mois après l'évènement, le sujet avait été laissé de côté par les plus insouciants et on avait tendance à oublier que certains cercueils ne s'étaient toujours pas ouverts, et continuaient à croupier à divers endroits du monde. En voyant le cercueil, les racailles comprirent qu'ils avaient à faire à l'un d'eux, et en voyant le cadenas, ils comprirent également qu'il n'avait toujours pas été ouvert. Par ailleurs, une présence malsaine en échappait, qui faisaient frissonner nos jeunes rebelles. L'un d'eux, très inquiet, s'adressa au chef de leur bande qui admirait étrangement le cercueil :

"Mec, qu'est-ce que tu fous ? Tu sais bien que ces cercueils contiennent des gens avec des pouvoirs de ouf ! Et parait que certains d'entre eux sont maudits et contiennent des démons ! Eloigne-toi de ça... Hé, vieux..."

L
e jeune homme, obnubilé, ne répondait pas, ne réagissait pas, et regardait depuis un certain temps le cercueil, quand finalement, il regarda le cadenas, et posa vivement son doigt dessus. En un instant, le cadenas brilla et éclata en mille morceaux brillants, et le cercueil s'ouvrît plus que brutalement. Un pied avait vivement surgi et décrocher l'ouverture du cercueil de son réceptacle, l'envoyant valser plusieurs mètres en l'air avant de retomber un petit peu plus loin à côté d'une des racailles, aucune d'elles n'osant plus bouger. Le chef, lui, fixait intensément la jambe qui se tenait verticalement en dehors du cercueil comme une oeuvre d'art. Au bout de celle-ci se trouvait un haut talon noir et un collant blanc s'étendant tout le long. La jambe se plia alors doucement, et retomba dans le cercueil, laissant alors une belle main blanche s'agripper au rebord de la caisse funéraire. Une autre main surgît peu après, et une belle maid s'extirpa alors, en tenue de soubrette. Cependant celle-ci était noir avec des bandes grises, très sombre aussi. Le chef de la bande fonça sur elle pour l'enlacer lorsque la maid aux cheveux blancs se dressa droite devant lui. La femme l’enlaça sensuellement à son tour, et se mît à l'embrasser sur la bouche. Ses amis, eux, regardaient la scène sans trop comprendre. Finalement, les lèvres de la femme glissèrent le long du visage de la racaille pour se caler contre son cou, qu'elle embrassa tendrement. Ce fut alors qu'elle leva un regard terrifiant et sadique vers les autres jeunes, et lâcha d'une voix suave et décalée :

"J'ai la dalle !"

Soudainement, la femme mordît à pleines dents et profondément le cou du chef de bande, qui écarquilla les yeux et hurla de douleur. Les rebelles paniquèrent et s'enfuirent en hurlant, terrifiés. La maid referma sa mâchoire avec un air dément, et arracha violemment un morceau du cou de la racaille, répandant son sang partout et laissant le corps agonisant, avant de mâcher et d'avaler avec délice le morceau de viande saignant et cru, du sang partout sur le visage. Avec un visage diabolique, elle fît sortir un couteau de sa manche et l'empoigna fermement, avant de l'abattre avec violence et plaisir sur la poitrine du jeune homme à plusieurs reprises. A chaque coup infligé, l'homme criait de douleur, et la femme, elle, rigolait sadiquement. Mais soudainement, la femme arrêta de frapper, et changer immédiatement d'expression, prenant alors une expression blasé et monotone. Elle se leva et rangea son couteau, attendant que l'âme du jeune homme s'élève dans les airs, et l'avala tranquillement en mastiquant comme avec un chewing-gum. Sentant la puissance monter en elle, elle se gratta la fesse arrière gauche d'un air désabusé et regarda son bras, y voyant un étrange symbole et une date. Elle grogna. C'était quoi cette histoire ? Puis pourquoi... Nan, en faîtes, elle, Sakuya Izayoi, n'avait aucune question à se poser. Elle préférait partir se balader tranquillement une clope à la main. Toujours avec du sang sur les mains et le visage, elle ramassa par terre l'un des joints des racailles présents plus tôt, à peine entamée, et en tira une longue latte avant de sortir de la rue tranquillement. En arrivant dans celle-ci, elle regarda des deux côtés de la route, et vît alors un bel homme, fort, bien coiffé, et fort attirant. Sakuya prît alors un regard amoureux et jovial, et lâchant sa clope, fonça sur le nouveau personnage, et se mît à genoux devant l'homme, tête à ses pieds, lâchant d'une voix solennelle et passionnée :

"Vous là ! Votre beauté m'a plombé le coeur ! Je suis dès maintenant votre esclave sexuelle aussi longtemps qu'il le faudra ! Emmenez-moi où vous voulez et vous pourrez me prendre à votre guise, dans tous les sens du terme, et toutes les positions possibles !"
Revenir en haut Aller en bas
Tyzy Ghost


Masculin
Messages : 1922
Age : 22

Feuille de personnage
Expérience :
I believe i can fly... What... I don't know... I love your candy ! [PV Tyzy Ghost] Left_bar_bleue3500/3500I believe i can fly... What... I don't know... I love your candy ! [PV Tyzy Ghost] Empty_bar_bleue  (3500/3500)
Points Job:
I believe i can fly... What... I don't know... I love your candy ! [PV Tyzy Ghost] Left_bar_bleue22500/22500I believe i can fly... What... I don't know... I love your candy ! [PV Tyzy Ghost] Empty_bar_bleue  (22500/22500)
Tyzy Ghost




I believe i can fly... What... I don't know... I love your candy ! [PV Tyzy Ghost] Empty
MessageSujet: Re: I believe i can fly... What... I don't know... I love your candy ! [PV Tyzy Ghost] I believe i can fly... What... I don't know... I love your candy ! [PV Tyzy Ghost] EmptyMer 23 Mai - 20:20

Bordel de m... ouais en fait je commences à peu près tout mes RPs par "Bordel" et ça deviens monotone donc revenons trois mots en arrière : Diantre! ... trop solennelle. On s'en branles car aujourd'hui le jeune homme avait les nerfs à vif, réveillé de son lit par le bruit incessant et répétitif de la sonnette en face de la porte qui visiblement, ne semblait alerter ni Caleb ni Kagura (ou bien l'entendaient-ils mais avaient trop la flemme de se lever et profitaient de l'insomnie du Zombie pour qu'il se bouges) dans tout les cas, il devait bien être sept heure du matin, heure ou aucun humain normalement constitué ne devrait se réveiller si le monde avait été bien conçu, bon sang. Alors en caleçon et les cheveux en bataille, son air crevé et déplaisant de saut-du-lit ne servait visiblement pas de bonne figuration en tant que leader d'une troupe de Freelancers... et d'une chatte feignasse qui squatte et pilles le frigo tout comme cette Alien où bon sang , son estomac est un trou noir! Revenons-en au sujet principal, le Meister poussait la porte coulissante en laissant le soleil lui brûler les yeux dans un geste vampirique indiquant clairement "I'M BLIIIIND!" ... puis ses yeux finirent par s'acclimater à la douce couleur du matin et et ... et à ce type habillé en pingouin avec des lunettes et des cheveux brossés comme un fonctionnaire tout à fait basique dans une entreprise, le genre de type qui détestes sa vie et dont la femme le trompe, sûrement... Illogique, il n'y a aucun bâtiment à Death City. Les deux hommes passèrent un long moment à se regarder d'un air blasé, on aurait dit un concours international du type le plus fatigué des deux... mais rien ne rivalisait au regard quasi-mort et vide de toutes émotions du Meister aux yeux jaunes cerclés de noir... après s'être regardé les yeux dans les verres (oui parce que le mec portait des lunettes, tricheur) le Meister bailla et se gratta la nuque, c'est à ce moment que le fonctionnaire qui portait une mallette se décida à parler.

- Je m'appelles Mr.Takaminagawa et je ...

- Stop stop stop ... on est en Amérique, qu'est-ce que vous foutez avec un nom japonais? ... non, j'ai rien dit, continuez..

- J'ai entendu parler de votre agence de Freelancers et j'ai peut-être un travail à vous confier, qui peut demander des frais de déplacements assez importants et j'ai vraiment besoin de votre aide, ni la police ni l'agence tout risques ne veulent m'aider.

C'est toujours avec ce même air de déterré que le Meister invita le monsieur à entrer, il le laissa alors s'asseoir sur le canapé face à une tasse de café alors qu'il alla tranquillement s'asseoir à son bureau, les deux pieds sur le rebord et un air visiblement toujours autant dans le coaltar, il écoutait l'homme faire sa requête en se grattant consciencieusement le torse d'un air absent ... Apparemment cet homme venait de s'être fait tromper par sa femme (Bingo!) et aurait perdu son emploi (Double-Shot!) et détesterais sa vie (Headshot!) mais il lui resterait une dernière chose à laquelle il voudrait s'accrocher : ses enfants partis vivre en Amérique. Ils seraient apparemment étudiants fêtards mais leur père aimerait les rejoindre là-bas, à New-York, pour être plus proche d'eux, mais avant cela il voudrait s'assurer qu'ils ne le renieraient pas lorsqu'il irait et comment vont ses enfants, n'ayant trouvé aucune information sur eux après les avoir perdu de vue depuis environs 5 ans, il n'avait pas la moindre idée d'où chercher, ainsi vint l'idée de contacter les Freelancers de la ville. Après avoir écouté la requête du père avec cet air je-m’en-foutiste omniprésent, le Meister fit le tour de la table silencieusement en tapant d'un petit "Toc" dans le placard pour faire signe à Kagura de se réveiller (oui, l'alien dort dans le placard) , la seule réponse à laquelle il eut droit c'est un grondement sourd qui voulait distinctement dire "Fous moi la paix et laisses moi dormir".... même pas la peine de demander à Caleb, vue les conditions de vie actuelle, il refuserait de bouger son cul. Le fonctionnaire posa alors la liasse de billets sur le bureau en s'inclinant puis en quittant la pièce, il était inscrit sur l'élastique qui retenait les billets le numéro de téléphone et quelques endroits où chercher... ça fait une paie que le Shinigami n'est pas aller à New York, avant son installation ici non? Ehh bien.

Nous voila Trois heures plus tard avec un Tyzy coiffé et lavé comme il le faut, vêtu d'une simple grande veste grise dont le colle faisait une espèce de moumoute noirâtre, portant aussi un jean d'une couleur noir avec une ceinture à laquelle était accrochée plusieurs pochettes et chaines, en dessous de tout ça, des pompes noires style Vans.. pied à terre au quai de New York.. s'étirant de tout son long corps dans un "Craaaaaaaaawk" ignoble qui faisait frissonner les passants, pas besoin de gervé pour que les os du zombie émettent des sons bizarres. Le meister restait planté là, sur place, les yeux rivés sur son bras droit affublé d'un tatouage de flamme tribale ainsi que cette série de chiffres bizarres... en y songeant bien, ça faisait quelques mois qu'il était installé, à quoi pouvaient-ils bien servir? pas la moindre idée, peut-être que Keira en avait appris plus? Caleb et Kagura en avaient eux aussi.. une histoire bien étrange. Le jeune homme d'un bon mètre quatre-vingt trois commença a avancer en direction de l'adresse indiquée, il devait visiter un lycée populaire de la ville, endroit ou vont pas mal de petits bourges... bon sang, maintenant qu'il y pense, il n'a jamais eut le droit à la vie d'un Lycéen... ça ne fait que le rendre plus vieux du coup... et puis merde hein, un Shinigami ne vieillit pas non? les morts non-plus d'ailleurs, la jeunesse éternelle bitches!. C'est donc après deux heures de recherche complètement perdu dans les rues que le jeune homme plein de cicatrices et à torse complètement exposé fini par trouver le Lycée en question... typiquement américain, des majorettes en entrainement, des Footballers qui tournaient en rond... attends, ils avaient réunis tout les clichés d'un seul et unique coup? on s'en fous.. Le meister passa devant les gardes du préstigieux Lycée, qui lui barrèrent la route avec leurs tête bizarre, on aurait dit qu'ils avaient abusé des stéroïdes bon sang.

- Vous n'êtes pas étudiant, qu'est-ce que vous faites ici

- Je cherches juste deux personnes.. un frère et une soeur, Tama...Taka...un truc japonais quoi.

Les deux types en noir se regardèrent en se passant une main sur le visage avec un air affiglé en pointant la salle de sport à gauche plus loin, un gymnase recouvert de papier toilette et de gobelets de verre d'eau par terre, mais genre un véritable tapis quoi, les blagues lycéennes typiquement américaines... bref les deux types ne semblaient pas trop s'en soucier, peut-être que c'était des ados à problème? Le meister soupira longuement en écrasant les verres de flotte sous ses godasses qui prenaient la flotte, les jeunes dans la cour le regardaient avec un air de "Watch out! we've got a badass over here!" de la flotte partout par terre, et un peu sur les chevilles du Meister qui visiblement ne ressentait pas le froid que ça procurait, il toqua une fois à la porte du gymnase en parlant d'une voix assez forte pour être entendu. La porte était "si on peut dire" cadenacée avec du PQ et du papier bulles.. encore des petits cons qui font la fête... essayons de rester pacifiques. Le meister poussa la poignée et ... la porte ne s'ouvrait pas, ils s'étaient enfermés? ça commençait à devenir chiant et ça se lisait très bien sur le visage suturé du jeune homme qui fronçais légèrement les sourcils... les deux types au loin lui firent comprendre d'un mouvement de bras que ça ne servait à rien d'essayer... mais Tyzy portait des vans, et dans la pub de Nike, il est dit ...

- JUST DO IT!

Grand coup de pompe dans la porte immensément grande du Gymnase qui vola en éclat, Sparta Style.. Il y avait des jeunes étendus partout par terre , une japonaise étalée dans un coin entourée de bouteilles de bierre vide et son frère assis sur un tapis de relaxation qui avait un joint dans la bouche... que fous la sécurité, c'est pas censé être un établissement pour riches ici? Il n'y avait pas qu'eux, il y avait vraiment pas mal de jeunes ivres qui tenaient à peine sur leurs jambes... inutile d'essayer de récupérer juste ces deux là, il fallait réveiller toute la salle... tournant la tête une dernière fois vers les deux clampins en costume noir pour s'assurer qu'il avait la permission, il regarda finalement son auditoire qui commençait à se facher à coup de "T'as pourrit mon groove" ou "éteint la lumière mec" ... il leurs fallait une douche froide. Il ouvrit alors grand ses yeux jaunâtres et terrifiants, ses dents acérées comme des lames de rasoirs bien exposées , il fit apparaître dans sa main la grande faux brûlante qu'était le Ghost Eater puis se mis à parler avec une voix terrible digne d'un monstre.

- THE REAPER, Kishin de première classe, je vais bouffer vos âmes!

d'abord il y eut un rire général dans toute la salle, ils se foutaient de sa gueule? c'était sans compter sur le moment ou il fit sauter toutes les lampes dans la pièce qui ne supportaient pas son âme destructrice, d'un simple regard, la pièce fut plongée dans le noir, les seules lumières visibles étaient les yeux jaunes du jeune homme qui brillaient comme des phares de voiture, les flammes qui sortaient de la faux semi-transparente, et la lumière qui sortait de la porte derrière lui, lumière de fin d'après-midi... les étudiants hurlèrent et quittèrent la salle en vociférant comme des déments , il ne restait plus que les étudiants étalés. Une ou deux heures passèrent le temps que les deux japonais décuvent de leurs soirée et Tyzy eut le droit à une scène de discussion très "Pascale le grand frère", rôle qui ne lui allait pas du tout puisque sa vie d'étudiant se résumait aux coups de reins.. il finit par leurs parler de leur père, à sa grande surprise ils furent très contents d'apprendre qu'il allait venir habiter sur New York.. le Meister pris alors le numéro du Lycée et reparti... Mission accomplie! plus qu'a rentrer chez so... what? Il y avait un trou béant à la place de la rue dans laquelle il était passé tout à l'heure... il y avait plusieurs officiers tout autour du cratère, la route était barrée... et le quai allait pas tarder à fermer putain! mais sa curiosité était trop forte, il s'approcha d'eux et demanda ce qu'il s'était passé, ce à quoi l'officier répondit qu'un autre cercueil venait de tomber du ciel... impossible, il y en aurait qui tomberaient en retard? Bizarrement celui-là ne voulait pas s'ouvrir même si on touchait le cadenas... il en apprendrait sans doute plus aux journaux... là, il allait devoir faire tout le tour de cette putain de ville pour rejoindre le quai en priant pour ne pas être obligé de faire de la "Marche-Sous-Marine" pour rentrer chez lui (car oui, Tyzy ne sait pas nager et comme ses poumons ne lui servent que pour le luxe, il marches sous l'eau...). Le truc c'est que c'était la panique en ville, apparemment un meurtre venait d'avoir lieux , des cambriolages, bizarre, pourtant il ne s'était rien passé de la journée, pourquoi y avait-il un tel bordel alors qu'on approchait déjà des 19h? Haussant les épaules le Meister continua sa hâte en se disant "ça ne te concerne pas, n'interviens pas" Il faisait dors-et-déjà nuit... bordel. Il finit par arriver dans une rue où il n'y avait pas grand monde, mais au moins assez d'entre eux pour faire une petite population autour de la rue.. Tant pis, ça sera marche-sous-marine alors, espérons ne pas tomber sur des requins.. le Meister s'apprêtait à traverser la rue au passage piéton quand soudain des klaxon de voiture se firent entendre avec des injures diverses et une chose courait avec rapidité vers lui, même pas le temps de dire Ouf qu'il réalisa qu'une jeune femme en tenue de soubrette aux mains et au visage ensanglanté venait de s'agenouiller à ses pieds en disant des choses bizarres... il haussa tout simplement un sourcil alors que tout les passants fixaient ces deux personnes bizarres.

- Vous là ! Votre beauté m'a plombé le coeur ! Je suis dès maintenant votre esclave sexuelle aussi longtemps qu'il le faudra ! Emmenez-moi où vous voulez et vous pourrez me prendre à votre guise, dans tous les sens du terme, et toutes les positions possibles !

Ou bien c'était une blague et il était filmé par une caméra caché, ou bien il avait bel et bien affaire à un spectacle assez drôle... une femme cacha les yeux de son enfant en poussant un "Oooh! Honteux!" d'une voix qui se fit répéter et encore répéter par les passants ... putain de journée. Le meister s'apprêtait à simplement s'en détourner et l'ignorer lorsque sa vue fut soudainement intriguée par le bras de la jeune femme... un tatouage et une série de chiffre, impossible, elle serait sortie du cercueil? elle dégageait une certaine folie... s'il était encore un soldat il aurait été obligé de l'assassiner, mais là... il se baissa tout simplement vers la jeune femme et se mis à croupis, saisissant son poignet tatoué pour le cacher aux passants, avant de dire d'une voix assez audible pour que les passants l'entendent comme une comédie.

- C'est bien ma belle, très beau numéro! On est prêts pour Broadway je pense...

Les passants détournèrent le regard... c'est d'un geste rapide que le Meister passa son bras sous les fesses de la jeune femme pour saisir ses jambes et fit dériver son autre bras sous son dos pour la porter comme une mariée avant de se taper un drift en esquivant les voitures, l'air imperturbable et complètement blasé hors que le sang sur les doigts et le visage de l'Akuhei qu'il portait dans les bras laissait tomber quelques petites gouttes sur son torse, il fini par simplement s'enfoncer dans une ruelle sombre, pas la moindre idée d'où il pouvait bien être mais dans le cas présent, le fait que ça soit une Akuhei l'inquiétait bien moins que de voir ce tatouage noirâtre sur sa peau, il posa délicatement la jeune femme sur une marche d'une propriété abandonnée et la lâcha, restant à croupis à côté d'elle en montrant son tatouage de flammes sur lequel était inscrit les chiffres 1 7 5 4, puis posa doucement sa main dans ses cheveux pour la rassurer, après-tout il n'avait pas déjà vécu ça?.

- La folie... je m'en branles pour l'instant, je veux juste savoir ce qui t'as poussé à faire un truc pareil en plein milieu de la rue , si je te plais tu aurais pu très bien m'accoster de façon plus discrète bon sang...

Il regarda à droite et à gauche de la ruelle... personne, on ne pouvait voir au loin que les voitures passer comme des traits de lumière,il porta à nouveau son attention sur la jeune femme.

- Je m'appelles Tyzy Ghost, je suis Freelancer... je peux savoir ce qu'une soubrette couverte de sang fait en plein milieu de New York à se vendre comme une prostituée?...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous


Invité


Invité


I believe i can fly... What... I don't know... I love your candy ! [PV Tyzy Ghost] Empty
MessageSujet: Re: I believe i can fly... What... I don't know... I love your candy ! [PV Tyzy Ghost] I believe i can fly... What... I don't know... I love your candy ! [PV Tyzy Ghost] EmptyMer 23 Mai - 21:50

"C'est bien ma belle, très beau numéro! On est prêts pour Broadway je pense..."

En entendant ça, Sakuya fut surprise et intriguée, et le fut d'autant plus quand l'homme la prît dans ses bras comme une jeune mariée, et courut à toute vitesse dans la rue avec elle. Etonnée, elle changea néanmoins vite de comportement, et serra amoureusement le torse viril de son sauveur contre sa joue, en fermant les yeux comme dans un rêve. Finalement, Sakuya se laissa poser sur un escalier, et fixa longuement d'un air rêveur son héros, son maître, son amour éternel... Sans accorder la moindre attention à ce qu'il disait, aussi sérieusement ce fut. Tout ce qu'elle sembla retenir fut les mots "Tyzy Ghost", "Freelancer" et "prostituée"... Ah, se faire payer pour coucher, quel régal... Cependant, Sakuya sortît finalement de ses pensées déplacées, et tout à coup, l'expression de son visage changea du tout au tout. Soudainement, elle se leva, et prenant une allure fière et héroïque, elle montra Tyzy d'un doigt tendu à la Phoenix Wright et lâcha d'une voix forte, solennelle et assurée :

"Tu sens la pomme de terre ! Or, la pomme de terre est un fruit, et non un féculent ! Ton existence n'a donc plus aucun sens ! FATALITY !!!

Sakuya Izayoi simula d'entendre des applaudissements et prît un air satisfait, avant de secouer modestement sa main à côté de son visage, l'autre main posée sur la hanche, et remerciant agréablement son public pour tout l'honneur qu'il lui faisait. Après tout, c'était grâce à des gens comme ça qu'elle en était arrivé à là. Après ce long exil politique dû à cette affaire de viol, elle avait maintenant fait la grande traversée du désert et revenait sur la scène internationale. Plus rien ne l'arrêterait ! Même pas les pommes de terre et leur fléau démoniaque ! Elle les détruirait tous jusqu'au dernier ! Mais, une minute... En parlant de pomme de terre... Qu'est-ce qu'elle faisait ici ? Rah puis zut, c'était un détail ! Changeant de nouveau d'expression de visage, Sakuya prît un air "kawai" et fît des yeux doux en serrant ses mains ensemble. Des larmes coulèrent alors le long de ses joues et elle lâcha d'une voix désespérée et suppliante, digne des plus grands dramas :

"S'il vous plaît, très cher... Tyzy, c'est ça ? En tant que freelancer, j'en appelle à votre pitié et surtout à votre esprit avide. Mon père et ma mère m'ont abandonnés dans une poubelle à l'âge de 3 mois. Heureusement, j'ai été enlevé par un chat unijambiste à l'oeil d'argent, qui m'a hébergé dans son chalet en pleine montagne pendant des années. Mais voilà qu'un jour, il est mort de la gastro entérite, et je me suis retrouvée seule... Et sans foyer, puisque le chalet a eu une gastro mortelle lui aussi. Pour survivre, j'ai du vendre des pancakes au miel, et cirer les pompes de Jean-Claude Gus. Le problème, c'est qu'il est mort d'une gastro entérite lui aussi, du coup on m'a accusé d'avoir mis des microbes dans ses chaussures et j'ai été accusée à tort, même si c'était vrai ! Depuis je suis à la recherche d'une homme fort et courageux capable de faire cesser cette conspiration de la mafia sicilienne ! Je vous en prie, aidez-moi !

L'Akuhei fît un regard suppliant à Tyzy, mais sans attendre une réponse ou écouter cette dernière, Sakuya détacha ses mains et prît un air désabusé, hautain et négligé. Reprenant son joint, elle tira un coup avant que la flamme s'éteigne et souffleta doucement à la figure de Tyzy, qu'elle regarda d'un air blasé, avant de lâcher un "Pff, quelle vie..." sans vraiment expliquer pourquoi. Elle tira totalement le reste du joint, jeta habilement le mégot au loin avec ses doigts, et en se réinstallant tranquillement sur l'escalier, elle regarda Tyzy avec un début de yeux rouges... Elle avait envie de le bouffer... Mais avant que cette idée se concrétise, Sakuya changea une énième fois d'avis et prît un air suspicieux, à la Sherlock Holmes. Se relevant à nouveau, elle mima de fumer une pipe, souffla la fumée qu'elle avait gardée dans sa gorge et lâcha sur un ton suspicieux de détective :

"Tyzy Ghost... Ce nom me dit quelque chose... On ne se serait pas déjà rencontré ?"
Revenir en haut Aller en bas
Tyzy Ghost


Masculin
Messages : 1922
Age : 22

Feuille de personnage
Expérience :
I believe i can fly... What... I don't know... I love your candy ! [PV Tyzy Ghost] Left_bar_bleue3500/3500I believe i can fly... What... I don't know... I love your candy ! [PV Tyzy Ghost] Empty_bar_bleue  (3500/3500)
Points Job:
I believe i can fly... What... I don't know... I love your candy ! [PV Tyzy Ghost] Left_bar_bleue22500/22500I believe i can fly... What... I don't know... I love your candy ! [PV Tyzy Ghost] Empty_bar_bleue  (22500/22500)
Tyzy Ghost




I believe i can fly... What... I don't know... I love your candy ! [PV Tyzy Ghost] Empty
MessageSujet: Re: I believe i can fly... What... I don't know... I love your candy ! [PV Tyzy Ghost] I believe i can fly... What... I don't know... I love your candy ! [PV Tyzy Ghost] EmptyMer 23 Mai - 22:15

En entendant le discours de la jeune femme, le meister était sidéré, il savait très bien que les Akuheis avaient très peu de tact ou de cerveau, allez savoir, mais changer d'attitude aussi rapidement ça relève d'un exploit de la secte poulletiste. Il n'écoutait quasiment plus ce qu'elle disait et s'assied alors dos au mur en se passant une main sur le visage avec un air extrêmement blasé , ne respirant même pas la fumée de la latte qu'elle venait de se tirer... c'était peut-être de la drogue en fait, qui sait... Tyzy n'a pas eut affaire à un Akuhei depuis plus d'un an, du coup il ne savait plus trop comment gérer ces "Choses". Il repensait un peu au dernier qu'il avait vu, ce Hazama... il en serrait les dents rien qu'à y penser, l'envie de lui déchirer la colonne vertébrale était si intense lors de la réunion à la brigade prestige, chose qu'il aurais sans doute fait il y a quatre ans, mais il a bien grandit après-tout. Il fini par se focaliser sur la jeune femme lorsqu'elle lui demanda si ils ne s'étaient pas déjà rencontrés quelque part... il y avait un air familier mais Tyzy avait beau tenter, il n'arrivait pas à se souvenir d'une soubrette sombre aux cheveux blancs tachetée de sang et atteinte d'une schizophrénie évidente, à moins qu'elle soit enceinte et que ses sautes d'humeur soient assez violentes... est-ce qu'un Akuhei peut enfanter en plus? ça soulèves tout un tas de questions et de jupes ... on va pas s'attarder sur le sujet. Il détailla la jeune femme en l'observant de haut en bas, ses formes, son visage... rien ne lui rappelait qui que ce soit qu'il ai bien pu connaitre, mais la folie qu'elle dégageait était en revanche plutôt intense... une Akuhei débutante? Possible , elle semblait quand même bien atteinte. Mais il n'avait pas peur, Non, il se tenait là, à côté d'elle, sachant très bien qu'elle pourrait l'attaquer d'un moment à l'autre... mais que pourrait-elle en tirer? de la chaire morte, les organes qui fonctionnent encore chez Tyzy ne sont que ceux qu'il a décidé par lui-même d'activer, que ça soit la respiration, la faim, l'excitation et j'en passe, seule la fatigue est omniprésente, sans doute l’inconvénient d'une résurrection? Et puis Hazama dégageait une folie bien plus intense que celle-là, d'où la raison pour laquelle il ne paniquait pas, et au contraire se détendait même... il fini par répondre à la jeune femme en se laissant un peu délirer en espérant se faire comprendre dans le langage de la décolorée.

- Si, je me souviens de toi, on regardait un combat de coq à trois têtes et cinq testicules sur le dos, on a bu quelques bières puis on a laissé nos corps s'exprimer par la douce voie choisie, Vomissement ou relation sexuelle? je ne me souviens plus trop parce qu'il faisait nuit.... Non, sans rire, si j'avais vu une gamine cosplayée en Maid qui a visiblement pas été gâtée par mère nature ces deux derniers jours , je m'en souviendrait...

Il finit par se passer une main sur le visage pour décaler un peu ses cheveux foncés qui lui bloquaient la vue, vue qui finit par être assaillis par une chose qu'un homme se doit de regarder au moins une fois lorsqu'il toise une demoiselle, cette chose nommée la "Terre Promise", bien que son air blasé semblait n'y attribuer aucun intéressement, il semblait plutôt content d'être en compagnie d'une Lady pour la soirée, au moins il pourrait éviter la marche sous-marine cette nuit. D'un air absent il sortit de sa poche un téléphone portable et composa le numéro de la maison, ce fut Kagura qui répondit, visiblement c'était l'heure de manger.

- Allô *grumph* Maison des Freelancheurs de Deach chity, que puis-che faire pour vous?

- Espèce de goinffre, c'est Tyzy, c'est juste pour dire que j'ai reçu une mission compliquée ce matin et je ne rentrerais que demain après-midi, pense à dire à Blair de dégager du canapé et a promener Sadaharu, Caleb pourra pas le faire il se fera arracher le bras

- ça marche, fais attenchion à toi!

Il fini par raccrocher et reposer le téléphonne dans sa poche puis tourna les yeux vers la jeune femme à côté de lui avec un infime sourire aux lèvres.

- Je me demandes combien de temps peut survivre une Akuhei exposée à New York sans être coursée ... Je vais t'accompagner ce soir pour qu'il ne t'arrives rien si tu veux, j'ai pas nécessairement besoin de dormir, je peux monter la garde, il faudra juste que tu prennes le train ou le bâteau demain matin.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous


Invité


Invité


I believe i can fly... What... I don't know... I love your candy ! [PV Tyzy Ghost] Empty
MessageSujet: Re: I believe i can fly... What... I don't know... I love your candy ! [PV Tyzy Ghost] I believe i can fly... What... I don't know... I love your candy ! [PV Tyzy Ghost] EmptyJeu 24 Mai - 21:04

Sakuya Izayoi écoutait attentivement les propos de Tyzy, toujours en mode Sherlock Holmes, et avec un air de détective très convainquant. Il ne lui manquait plus qu'une vraie pipe dans la main et la tenue vestimentaire et on avait face à nous une détective hors pair ! Il faudra vraiment qu'elle s'achète un costume ! Mimant de fumer un peu de sa pipe une nouvelle fois, avant de simuler un crachat de fumée, elle attendît quelques instants afin que son interlocuteur finisse sa phrase sur une histoire de maid cosplayée, pour finalement le regarder d'un air intrigué et abusé, comme-ci quelque chose la chagrinait. Finalement, elle descendît son bras et lâcha d'une voix sérieuse et simple :

"Ce que tu dis n'a vraiment aucun sens... Tu as des problèmes psychiatriques c'est ça ? Sens... Sens... CA N'A AUCUN SENS !"

Tout d'un coup, Sakuya switcha son air sérieux et attentif pour un air défiguré par la douleur, un regard horrifié, souffrant et dément. Elle se mît soudain à hurler à la mort, et tomba à genoux au sol, tremblant et gémissant violemment. Les mains posées sur le visage, on pouvait voir à travers ses doigts ses yeux reflétant une souffrance et une confusion incommensurables. Qu'est-ce qu'elle faisait ici ? Qui était-elle ? Qui ? Hein ? De quoi ? Comment ? Sans cesse, des images apparaissaient violemment aux yeux de Sakuya. Des images de meurtres, de viols, de cruautés sans limites. Dont elle était la responsable. Sakuya eut un sourire narquois. Des mots lui revenaient... Mais quel était déjà le bon ? Sang... Meurtre... Poursuite... Boissons... Drogues... Sexe... Viols... Argent... Jeux... Ou bien... Oui, c'était ça ! Tout à coup, Sakuya se mît à ricaner par à coups, sans se libérer de son regard horrifié, de plus en plus fort et comme la dernière folle de la planète. Elle se leva brutalement et empoigna des deux mains le haut de Tyzy, plongeant son regard désormais dément et sadique dans le sien, parlant et exprimant un air ravi et complètement barré :

"C'EST CA ! C'EST L'ANARCHIE !!! HAHAHAHAHAHAHAHAHA !!!!!!!!! Haha... Haha..."

Sûrement essoufflée après une telle crise de folie, Sakuya se sentait fatiguée et lasse, son regard perdant sa folie et toute son animosité. Qu'était-elle en train de faire... C'était... La plus grande anarchiste de tous les temps, non ? Ou bien, non... Elle ne se souvenait plus. Enfin si, elle se souvenait de tout. Cependant, tout s'était mélangé dans sa tête, à quelle point qu'elle ne pouvait qu'est-ce qui était quoi... Elle arrivait à peine à réfléchir... Death City... Akuhei... Soleil... Anarchie... Tant de mots résonnaient dans sa tête, mais elle n'en comprenait plus la signification... N'était-elle plus qu'un amas de personnalités mélangées n'étant même pas la sienne ? Etait-elle actuellement la vraie ? Hein... Mais... De quoi... Elle commençait à repartir... CAR ON IRA TOUS AU PARADIS ! ♪... Il fallait qu'elle fasse quelque chose... Avant de ne plus penser à nouveau... Sakuya avait pris un air très sombre, en baissant les yeux. Finalement, elle enlaça fortement Tyzy, serrant fortement son haut dans son dos avec ses mains, et passant sa tête au-dessus de l'épaule de cet inconnu... Qui ne l'était pas tant que ça au final, mais peu importait... Calant son cou contre la clavicule du freelancer, collé à lui, Sakuya lâcha à son oreille, d'une voix faible et désespérée :

"Ne me laissez pas... Je sens au fond de moi que j'en aurais éternellement honte, mais... Je vous en prie... Aidez-moi... C'est trop... Pour moi..."

Sakuya resta un moment comme ça contre Tyzy, semblant s'être évanouie, mais finalement, au bout de quelques instants, elle revînt à la vie et s'écarta soudainement de Tyzy, avec un air enfantin. Amicalement, elle sautilla sur place en claquant dans ses mains, se comportant comme une pré-adolescente en manque de choses stupides à faire. Avec un air des plus joviaux, Sakuya prît la main droite avec l'une de ses mains ensanglantées, et toute excitée, elle tira cette dernière en direction de la sortie de la ruelle en lâchant naïvement, comme une enfant :

"Allez, emmène-moi faire quelque chose ! J'ai envie d'un cinéma, d'un bowling, ou de n'importe quoi du genre ! Je veut m'amuser, hihihi ! ♪"
Revenir en haut Aller en bas
Tyzy Ghost


Masculin
Messages : 1922
Age : 22

Feuille de personnage
Expérience :
I believe i can fly... What... I don't know... I love your candy ! [PV Tyzy Ghost] Left_bar_bleue3500/3500I believe i can fly... What... I don't know... I love your candy ! [PV Tyzy Ghost] Empty_bar_bleue  (3500/3500)
Points Job:
I believe i can fly... What... I don't know... I love your candy ! [PV Tyzy Ghost] Left_bar_bleue22500/22500I believe i can fly... What... I don't know... I love your candy ! [PV Tyzy Ghost] Empty_bar_bleue  (22500/22500)
Tyzy Ghost




I believe i can fly... What... I don't know... I love your candy ! [PV Tyzy Ghost] Empty
MessageSujet: Re: I believe i can fly... What... I don't know... I love your candy ! [PV Tyzy Ghost] I believe i can fly... What... I don't know... I love your candy ! [PV Tyzy Ghost] EmptyJeu 24 Mai - 22:22

Plus ça allait plus les propos de la maid devenaient incensés, la folie l'aurait affectée à ce point? bizarrement à un moment donné, le meister avait l'impression qu'elle était sérieuse et eut une once de pitié pour cette pauvre petite chose qui a sans doute fait la connerie de bouffer une âme... aucun risque que ça n'arrive avec lui, il savait comment être rationnel et bien qu'il ne frappes pas les femmes, fuir c'est pas mal non-plus... elle a soudainement pris l'expression faciale et les réactions d'une adolescente de treize ans, et lui agrippa la main en tirant avec force en lui demandant d'aller au cinéma... mauvaise idée de trimbaler avec lui une Akuhei qui venait sans doute de massacrer des gens dans la rue, l'amener voir le remake 3D de Star Wars.. d'un autre côté que faire de plus? attendre qu'elle s'endormes? Excitée comme elle était, c'est comme demander à un chien de faire du surf sur un piano en flammes. Sa main était prise dans la sienne, il dut donc user de son autre main pour se faire un bon petit facepalm avant de se relever en remettant cette dernière dans la poche de son Jean , puis c'est d'un geste plus ou moins rapide qu'il tira sur la main de l'Akuhei et enlaça son bassin en posant sa main sur sa hanche avec un air détaché, il parlait de façon assez basse tout en avançant avec la jeune femme.

- Bien, restes gentiment collée à moi et joues l'amoureuse transi sans non-plus exagérer , je vais t'emmener au Cinéma comme tu as l'air d'en crever d'envie mais restes calme jusqu'à la fin du film... comme je te l'ai déjà dit je peux rester constamment éveillé, c'est pas ce qui va me déranger d'amener une fille avec moi pour une ballade nocturne...

Il retira finalement sa main de sa poche et pris le poignet de la jeune femme pour presser sa main ensanglantée contre le revers de son manteau sombre afin de l'aider à "S'essuyer" les mains et ne donc pas paraître suspecte... pour le sang sur le visage, il se contenta s'essuyer ça en frottant sa main sur sa joue... certes il restait le sang séché qui donnait l'impression de femme battue qui traînes avec un proxénète bagarreur mais au moins ça avait moins l'allure de quelqu'un d'anormal... en théorie. Il ne cherchait pas vraiment à savoir ce qu'elle avait fait ou les raisons qui l'avait poussée à faire des choses comme ça, mais il est évident qu'une Akuhei restée autant de temps dans ce cercueil n'a pu être que désorientée et a forcément avalé son ou sa libératrice... Il continua donc sa marche avec la jeune femme qui n'avait de cesse de changer de personnalité, toujours sa main posée sur sa hanche avec un air désintéressé totalement naturel, il ignorait absolument toutes ses réactions et tout ce qu'elle pouvait bien dire, il avait tout simplement hâte que le quai ré-ouvre et à cette heure là c'était déjà mort... il n'avait pas d'autre choix que veiller sur elle pour la soirée de toutes façons. Ils finirent par arriver devant un cinéma ou il y avait une file d'attente longue comme ... évitons les allusions grivoises... longue comme si cinquante-sept mille-pattes se faisaient du tête à queue? Le meister invita néanmoins l'Akuhei à l'apparence jeune à prendre place dans la file... il n'avait pas d'argent sur lui, mais à supposer que le vendeur de tickets soit un poil craintif, voir le regard du couple avec leurs yeux de monstre, les multiples points de suture de Tyzy, combiné à cela par les taches de sang séché sur l'adorable visage de l'Akuhei lui donnerait sans doute l'envie de se déclancher lui-même une crise cardiaque... les gens dans la file se poussaient et cédaient "Volontairement" leurs places après un regard noir du Meister qui usait injustement de son autorité de Shinigami pour ces pauvres gens... ils finirent assez rapidement devant le vendeur de billets, mais il n'y avait que des filmes nazes...

- V-V-Vous dé-dé-désirez voir un film en particulier?

L'envie de répondre "I believe i can fly... What... I don't know... I love your candy ! [PV Tyzy Ghost] 6822930547_c710c6c403_tNon, on est en visite touristique, on était venu admirer ce magnifique guichet!" était étouffante mais il se contint, portant un regard interrogé à la jeune femme, après-tout c'est sa sortie non? pourquoi ne choisirais-elle pas? ayant une flemme totale de porter attention aux affiches, il s'adressa directement au réceptionniste.

- Alors nous avons Six films de disponible ce soir ... dans la catégorie enfants : Toys Story 3, Madagascar 3, Là-Haut. Dans la catégorie "Moins de douze ans" nous avons : Twillight 4, Hunger Games, The Avengers... et dans la catégorie "Moins de dix-huit ans" nous avons "Asian Blowj---

- C'est bon, on a compris...

il porta à nouveau son regard vers la jeune femme, lui incitant à choisir l'un des films proposés... sauf Twillight bien sûr, nom de dieu.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous


Invité


Invité


I believe i can fly... What... I don't know... I love your candy ! [PV Tyzy Ghost] Empty
MessageSujet: Re: I believe i can fly... What... I don't know... I love your candy ! [PV Tyzy Ghost] I believe i can fly... What... I don't know... I love your candy ! [PV Tyzy Ghost] EmptySam 26 Mai - 18:05

"Bien, restes gentiment collée à moi et joues l'amoureuse transi sans non-plus exagérer , je vais t'emmener au Cinéma comme tu as l'air d'en crever d'envie mais restes calme jusqu'à la fin du film... comme je te l'ai déjà dit je peux rester constamment éveillé, c'est pas ce qui va me déranger d'amener une fille avec moi pour une ballade nocturne..."

"Trop cool, t'es vraiment le meilleur, Tyzy ! I love you too much ! Regardez, on est en couple ! Hihihi ! ♥"

Sakuya se serra sans aucune retenue contre Tyzy, continuant à faire la fille gamine et simple d'esprit. Néanmoins, elle fut plus ou moins calme durant l'attente au guichet. Enfin, elle paraissait calme car Tyzy le lui avait demandé, et qu'en tant que gamine, elle obéissait aux ordres, car en elle, c'était l'anarchie la plus totale. Des dizaines d'images infantiles fourmillaient dans sa tête : des lapins roses, Winnie l'Ourson, des escargots, une glace à la vanille imprégnée de crème chocolat, une poupée barbie, Justin Bieber... Bref, un peu n'importe quoi, vous l'aurez remarqué. Tout en divaguant avec un air niais, Sakuya suivait Tyzy jusqu'au guichet et demanda à la belle Akuhei ce qu'elle voulait. Celle-ci regarda les affiches d'un air songeur, et finalement, eut un grand sourire et lâcha à haute voix :

"Deux places pour Asian Blowjob !"

"Hum... Très bien, voici vos tickets..."

"Trop cool, merci ! On va voir du sexeuh, on va voir du sexeuh ! ♪"


Chantonnant tranquillement et innocemment cette dernière phrase à haute voix, bien à l'écoute des personnes derrière eux, Sakuya demanda également du pop-corn et rejoignit la salle en tirant Tyzy par la main, l'air ravi. La salle était à moitié remplie, principalement par des hommes assez louches, âgés, gros, sales, pervers, les clichés du genre quoi. Il y avait une odeur assez désagréable dans la pièce, et plusieurs mouchoirs traînaient au sol, dans les poubelles ou sous les sièges, Sakuya, avançant tranquillement dans une rangée avec son paquet de pop-corn, regardait ces morceaux de tissus usés d'un air intrigué, et après un petit instant de réflexion, lâcha d'une voix innocente et naïve :

"Eh ben, le dernier film devait vraiment être triste pour qu'ils pleurent au point d'utiliser autant de mouchoirs ! J'aime beaucoup le parfum qu'ils ont mis dans la salle aussi !... Pff, ça va être ennuyeux..."

Au moment où la belle maid posa ses fesses sur l'un des sièges, son comportement changea, et Sakuya passa de la gentille fifille immature et naïve à la femme vulgaire, blasée et négligée. Se calant indécemment sur son siège, l'Akuhei posa ses pieds sur le siège devant elle, sans ménagement pour la personne qui y était installée, et commença à manger bruyamment des pop-corns à pleine main en attendant le début du film. Tandis que celui-ci commençait, Sakuya continuait à manger bruyamment, regardant d'un air passif, malgré le contenu qu'il prît au bout de quelques minutes. Déjà, on pouvait entendre des halètements virils et d'autres bruits étranges, qui inconfortait grandement la décolorée. Ce que les gens pouvaient être bruyants, aucun respect pour ceux qui regardent. Cependant, Sakuya les ignora à instant, et continua à regarder passablement le film en mangeant du pop-corn, sans faire attention à son voisin freelancer. Au bout de dix minutes de film, Sakuya commença sérieusement à être irritée par ce dernier, et sans le moindre respect pour ceux qui prenaient du "plaisir" à cette oeuvre cinématographique, elle lança son paquet de pop-corn vers l'écran, tout son contenu tombant sur les hommes devant elle, en lâchant méchamment :

"C'est quoi cette m*rde en boîte ? Ca fait dix minutes qu'on a commencé le film et toujours aucun attrait scénaristique ! Puis ça fait deux minutes qu'on est sur la même scène, c'est bon, on a vu que la femme *BIP* la *BIP* de l'homme, purée ! Remboursez, même si on a pas payé !"

Il ne fallut pas longtemps pour que face à ces remarques et le coup du pop-corn, les clients s'irritent légèrement et que nos deux compères se fassent virer du cinéma. Sakuya lâcha un juron, cracha sur la porte de la salle, et il fallut la retenir pour qu'elle n'y lâche pas son urine. S'éloignant de ce cinéma que l'Akuhei considérait misérable, Tyzy et Sakuya s'arrêtèrent quelques dizaines de mètres plus loin, Sakuya se calmant contre le mur en fumant une clope en attendant une nouvelle idée de sortie du freelancer, toujours avec son air des plus désabusés.
Revenir en haut Aller en bas
Tyzy Ghost


Masculin
Messages : 1922
Age : 22

Feuille de personnage
Expérience :
I believe i can fly... What... I don't know... I love your candy ! [PV Tyzy Ghost] Left_bar_bleue3500/3500I believe i can fly... What... I don't know... I love your candy ! [PV Tyzy Ghost] Empty_bar_bleue  (3500/3500)
Points Job:
I believe i can fly... What... I don't know... I love your candy ! [PV Tyzy Ghost] Left_bar_bleue22500/22500I believe i can fly... What... I don't know... I love your candy ! [PV Tyzy Ghost] Empty_bar_bleue  (22500/22500)
Tyzy Ghost




I believe i can fly... What... I don't know... I love your candy ! [PV Tyzy Ghost] Empty
MessageSujet: Re: I believe i can fly... What... I don't know... I love your candy ! [PV Tyzy Ghost] I believe i can fly... What... I don't know... I love your candy ! [PV Tyzy Ghost] EmptySam 26 Mai - 18:40

Bordel de nom de ... fuck, encore un "Bordel" pour démarrer, faut croire que ça aide. La fille avait choisis le pire film possible , peut-être même que Twillight aurait été un meilleur ch... non, ne disons pas de conneries, même un pr0n reste une meilleur histoire d'amour que Twillight... une odeur fétide et dégoûtante se dégageait des sièges, il est évident que le taux de Fapfap dans la salle était TOO DAMN HIGH. Alors que la demoiselle s'asseyait non-loin du premier rang ou l'odeur était encore plus ignoble qu'a l'arrivée, le Meister la regarda longuement, debout , avant de scruter les autres gens dans la pièce... la seule personne qu'il vit lui donna très vite envie de tourner la tête vers le sol et regarder Ô combien le parquet est plus sexy que cette tonne de branleurs. Il fini par s'asseoir à côté de la jeune femme avec l'air irrité, il se passait carrément la main sur le visage l'air de dire "Oh putain comment j'ai pu en arriver là" et commençais à se poser des questions sur le sens de sa vie en disant "Oh god i've wasted my life" et le pire ce n'était pas que le son des "Visiteurs" qui était perturbant mais aussi ceux du film lui-même, après-tout ça devait être seulement la troisième ou quatrième fois qu'il vois un film de ce type, plus habitué à "Vivre" le film qu'a le regarder, il trouvais ça tout simplement répugnant et passais son temps à regarder Sakuya avec un oeil qui faisait "Twitch" à l'air de dire "Bon sang mais qu'il se passes quelque chose et vite!" et c'est donc après dix minutes de commencement du film qu'elle se mise à péter les plombs une nouvelle fois, se plaignant de l'apport scénariste, c'est vrai que côté scénario c'était con, comme tout les pr0n vous me direz... "Hey, vous avez un très beau caniche! comment s'appelles-il?" - "Onbaiz?" - "OK! :D" et franchement un combat de coq aurait été plus divertissant.. mais elle faisait apparemment trop de bruits , assez de bruit pour couvrir le son des autres personnes à côté, tant mieux... au final c'est en deux-temps trois mouvements que les deux imbéciles finirent par être flanqués à la porte du cinéma, la jeune femme semblait extérioriser sa rage par des crachats et des coups de pieds, pendant que Tyzy se frappait la tête contre une affiche plusieurs fois d'affilées avec une certaine puissance qu'il fissura le mur et qu'une jolie traînée de sang était venue peinturlurer le mur, sang qui s'écoulai de son crâne... ce qui est hypothétiquement impossible venant de la part d'un Zombie, mais comme un facepalm n'était pas assez... Il fini par se ressaisir en voyant que la jeune femme tentait de baisser sa culotte pour pisser contre le chevalet , chose que Tyzy réussi à l'empêcher de faire juste à temps en lui foutant carrément la main au cul et en la faisant avancer de quelques mètres, ou elle se calma et sortit une clope... Il devait être quoi, 21h? à peine... ils n'étaient pas restés bien longtemps à l'intérieur de ce putain de cinéma.. c'et avec un air affligé que le Meister essuya son visage couvert de sang avec le revers de sa manche, puis pris la main de la jeune femme dans son autre, l'amenant à marcher le long des rues qu'il allait devoir arpenter toute la nuit durant, en compagnie de cette tarée.. il faut avouer qu'il en tenait lui aussi une couche, des questions se multipliaient dans sa tête, comme si une voix externe le conseillait de faire quelque chose.. "Pourquoi tu ne la tues pas, c'est une Akuhei, une ordure, personne ne t'en voudra, au contraire, tu aura épargné des vies en la tuant!"... et il est vrai que l'espace d'un instant le Meister regardait la jeune femme aux cheveux blancs fixement, un début d'envie de la massacrer... puis il revint très rapidement à la normale, comme si la pensée ne lui avait jamais traversé l'esprit... les séquelles de Shibusen, sans aucun doute. Il s'arrêta soudainement dans sa marche, tenant toujours fermement la main de la jeune femme... les yeux grands ouverts derrière sa chevelure noirâtre qui recouvrait ses derniers, lui donnant un air quelque peu effrayant... une idée venait de lui traverser l'esprit, et il se souvint de ce qu'il s'était passé lorsqu'il était en compagnie de Keira, ce baiser qui lui avait rendu une partie de sa mémoire, serais-ce la même chose pour celle-là?... c'était une possibilité.. la jeune fille ne réagissait pas en face, sans doute était-elle dans la lune... Le meister regarda à droite et a gauche, puis fis quelque pas avec la jeune femme, jusqu'à se retrouver à côté d'un hôtel... d'un geste extrêmement vif il retira la cigarette de la jeune femme d'entre ses lèvres et la fit voltiger plus loin à l'aide de son pouce et son indexe en le lançant... la manière de faire était un peu brutale, il avait poussé la jeune femme contre le mur de l'hôtel et ne lui laissa même pas le temps de faire quoi que ce soit, plaquant sa main contre le mur de briques et ses lèvres contre celles de la jeune femme, espérant secrètement que ça puisse donner le même effet qu'a la sorcière et réfréner quelque peu sa folie, sans quoi ils ne survivraient sans doute pas très longtemps ce soir... il fini par doucement reculer son visage, visage inexpressif, comme si il avait l'habitude de faire ça sans la moindre émotion. Il leva un sourcil interrogateur et lui demanda d'une voix assez sec.

- C'est bon, t'es calmée?

Il n'attendit même pas une réponse de l'Akuhei et lui tourna tout simplement le dos pour sortir de la ruelle, il ignorait si elle le suivait ou non, en tout cas, lui, il se dirigeait vers la terrasse de l'hôtel ou peut-être pourrais-il trouver un truc à boire...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous


Invité


Invité


I believe i can fly... What... I don't know... I love your candy ! [PV Tyzy Ghost] Empty
MessageSujet: Re: I believe i can fly... What... I don't know... I love your candy ! [PV Tyzy Ghost] I believe i can fly... What... I don't know... I love your candy ! [PV Tyzy Ghost] EmptySam 26 Mai - 22:13

De nouveau, Tyzy traîna la maid par la main à travers les rues, cette dernière le suivant tranquillement en profitant de sa clope et en regardant les alentours. Elle vît passer une voiture de police à un moment. Encore des jeunes qui avaient foutus le bordel, à tous les coups... Sakuya n'y accorda pas plus d'attention, et continua à suivre le freelancer, qui le conduisit devant un hôtel, se demandant vaguement ce qui lui passait par la tête. Soudainement, Tyzy se retourna vers la maid, qui n'y fit pas vraiment attention sur le coup, sauf au moment où il la sépara de sa cigarette. L'Akuhei voulut lâcher une remarque désobligeante, clairement irritée, mais elle n'en eut pas le temps, car le jeune homme la plaqua contre le mur de l'hôtel et l'embrassa. Sakuya haussa les sourcils clairement surprise, et ne réagit pas sur le coup, regardant d'un air surpris Tyzy s'éloigner de lui. Des milliers d'images vrillaient dans sa tête à ce baiser, certaines commençant à se coller entre elles comme un puzzle en cours de résolution. Elle put voir de courtes scènes, elle face à Tyzy, un pistolet à la main, sa folie à son summum, leur combat... Elle se souvenait de ça, mais n'arrivait pas à le replacer dans le temps et l'espace. C'était arrivé, voilà seulement ce dont elle était sûr. Elle regarda Tyzy prendre de la distance et lâcher sèchement :

"C'est bon, t'es calmée?"

"Calmée ? Non mais, calmée ? Tu plaisantes j'espère ?"

Sakuya regarda profondément Tyzy, s'humectant les lèvres. Ce baiser que cet homme venait de lui offrir... Il était génialissime ! Bien qu'encore confuse, elle ne se souvenait pas dans sa vie avoir eu l'occasion d'embrasser avec autant de plaisir un mec, elle en était encore subjuguée. En plus, cet homme était beau, grand et fort, et il avait un charisme sans précédent. Et puis, il y avait aussi ce côté badass, blasé et froid qui le rendait totalement cool et séduisant ! Sakuya commença à faire de grands yeux, qui seraient devenus des coeurs si c'était physiquement possible. Elle venait de tomber totalement amoureuse de ce freelancer, et pas simplement à cause d'une de ses pseudo-personnalités. C'était une décision à l'unanimité, que tout son être partageait sans la moindre hésitation. Depuis qu'elle était sorti de son cercueil, c'était la première chose dont elle était vraiment sûre : Elle voulait sortir avec cet homme, l'embrasser de nouveau, l'enlacer, coucher avec lui, être son âme soeur aussi longtemps qu'elle le pouvait. Elle avait la certitude de devoir faire ce qu'elle voulait, et ce qu'elle voulait, c'était Tyzy Ghost. Sans attendre, elle se précipita à la suite du jeune homme qui n'était plus très loin de la terrasse de l'hôtel, et interrompit la marche de ce dernier et se posant devant lui, le regardant vivement dans les yeux, avec un air déterminé et fougueux. Sans attendre, elle prît les mains de Tyzy dans les siennes, peu importait les gens de la terrasse qui regardait, et d'une voix courageuse et assurée, elle lâcha au freelancer :

"Tyzy Ghost, je dois vous avouer quelque chose, et je suis on-ne-peut-plus sérieuse ! Vous pouvez me prendre pour une folle ou ce que vous voulez d'autre, ça m'est égal. Pour moi, il n'y a qu'une vérité actuellement : Depuis que je vous ai rencontré, c'est le coup de foudre, et je me rends compte désormais que ce coup est tout à fait sincère : Je vous aime ! Et ici, de tout mon coeur, je vous en prie d'accepter cette requête : Voudriez-vous sortir avec moi ?"

Sakuya plongea son regard dans celui de Tyzy, plus forte et motivée que jamais. Peu importe sa réponse, elle en regretterai pas cette déclaration, mais elle espérait de tout coeur que la réponse du freelancer sera positive.
Revenir en haut Aller en bas
Tyzy Ghost


Masculin
Messages : 1922
Age : 22

Feuille de personnage
Expérience :
I believe i can fly... What... I don't know... I love your candy ! [PV Tyzy Ghost] Left_bar_bleue3500/3500I believe i can fly... What... I don't know... I love your candy ! [PV Tyzy Ghost] Empty_bar_bleue  (3500/3500)
Points Job:
I believe i can fly... What... I don't know... I love your candy ! [PV Tyzy Ghost] Left_bar_bleue22500/22500I believe i can fly... What... I don't know... I love your candy ! [PV Tyzy Ghost] Empty_bar_bleue  (22500/22500)
Tyzy Ghost




I believe i can fly... What... I don't know... I love your candy ! [PV Tyzy Ghost] Empty
MessageSujet: Re: I believe i can fly... What... I don't know... I love your candy ! [PV Tyzy Ghost] I believe i can fly... What... I don't know... I love your candy ! [PV Tyzy Ghost] EmptyDim 27 Mai - 0:28

Il venait présentement de se dérouler un truc qu'il n'est jamais arrivé à Tyzy auparavant : Une fille lui fait une déclaration. Qu'est-ce que c'est au juste? le processus d'une relation normale et fidèle c'est d'être amis, plus qu'amis, le sexe et puis plus rien... mais chez le meister ça s'est jusqu'à présent toujours déroulé d'une autre manière... connaissance, puis sexe, juste ça. Comment devait-il gérer un truc pareil!? comment est-ce possible d'aimer qu'une seule et unique femme!? Il regardait la jeune femme avec des yeux exorbités, limite si l'oeil droit n'avait pas un tic nerveux alors qu'une grosse goutte de sueur se formait sur sa tempe alors qu'il regardait droit dans les yeux la jeune femme plus petite que lui, cet air il ne l'a que dans les situations les plus stupides et inimaginables, mais là c'était pire que stupide, c'était incompréhensible pour lui! Toute la terrasse s'était retourné comme s'ils venaient de se mater toute la saga des feux de l'amour , mais vraiment TOUTE la saisons quoi. Il tournait la tête à gauche et à droite avec une certaine rapidité... il y avait du monde en plus, même des gens qui criaient au loin le célèbre "Woooh!" que tu entends du CP jusqu'au CP (Cours Préparatoire au Centre Pénitencier) bref, pendant toute ta vie quoi! Ne sachant pas gérer la situation Tyzy essayait de se persuader que c'était encore un changement d'humeur de la part de la jolie Akuhei aux cheveux blancs et essayait d'y croire dur comme fer mais un truc trahissait sa théorie, c'est le visage sérieux de la jeune femme qui détruisait toute sa théorie et le faisait sombrer dans les méandres du "Bordel comment je vais lui expliquer que c'est pas possible!?" qui est le dilemme de chaque ho... de chaque Tyzys. Tain, je suis sûr que les Foreveralones du ciné porno seraient en train de fapfapper devant la scène aussi grotesque soit-elle... le Meister avala sa salive en cachant ses yeux derrière ses cheveux et saisit les mains de l'Akuhei à son tour en les caressant doucement avec son indexe, il était complètement froid, glacial, mais tentait d'être assez explicatif pour exprimer la situation dans laquelle il se trouvait alors que son cerveau était actuellement en flammes pour tenter d'expliquer un truc aussi complexe... il parla alors à voix basse à l'Akuhei.

- Euh je ... euh .. c'est euh.. que ... euh...

l'apparition mystérieuse d'un Saxophoniste au look très funky ajouta de l'ambiance en donnant des coups de reins à gauche et à droite avec un déhanché endiabl... wait, qu'est-ce qu'il foutais là!? il est partout ou quoi!? ... c'est pas le sujet, mais ça arrange pas ses affaires non-plus.. et puis ce publique aussi putain. Il serrait les dents tellement fort qu'il aurait pu limite laisser une trainée de sang découler de sa bouche, yup, c'est ce qui arrive à quelqu'un qui ne sait pas gérer une situation qu'il n'a jamais du gérer, dans sa tête, tout ce qu'il se passait c'était un million de petits Tyzys dans une entreprise ou il n'y avait que trois bâtiments, "Amitié" - "Combat" - "Sexe" et actuellement les trois étaient en train de brûler, percutés par un avion terroriste portant le nom de "Awkward Situation" et tout les employés (qui avaient la gueule de Tyzy mais qui mesuraient 2 milimètres) sautaient de l'immeuble en brûlant les dossiers...Brain...fuck...B...BRAINFUCK.

- WRAAAHHH VIENS PAR LA!

Surchauffe du cerveau, il venait de complètement péter un plomb en tirant la jeune femme avec lui dans la même ruelle que tout à l'heure pour être à l'écart du publique afin d'expliquer la situation dans laquelle il se trouvait, il plaça la jeune femme à nouveau contre le mur et pris une grande inspiration pour s'expliquer... le bruit des pavés qui rencontraient des semelles de chaussures étaient pas discrets, il y avait des clients qui voulaient voir la suite de l'épisode... il regarda la jeune femme dans les yeux avec un air indéfinissable, on aurait dit un mélange entre la tristesse, l'incompréhension et la gêne.

- C-Comment t'expliquer... je ne suis pas ... euh ... comment dire .. euh ... quand j'était petit ... fuck.. non, euh...


Coup de boule contre le mur, petite flaque de sang au passage, la tronche que tirait Tyzy relevait de celle d'un film d'horreur. Il s'expliqua limite en hurlant et avec une telle rapidité de parole que Sonic le Hérisson aurait même pas fini de prendre son petit déjeuner

- J'ai pas la même conception d'amour que tout le monde et je suis incapable de n'aimer qu'une seule femme alors je ne comprends absolument rien à ce que tu me dis et ça me perturbes et je suis totalement infidèle aux femmes je n'ai aucun sens de la fidélité et je couches avec les filles quand ça me fait marrer ou plaisir ou simplement pour le fun et donc je suis un mec ABOOOMINABLE et sortir avec moi te rendrait plus tarée que tu ne l'est déjà avec la quantité inommable d'âmes que tu as du ingérer mais FUCK THIS SHIT ... *il ralentit soudainement et repris une respiration et un ton régulier* .... j'acceptes de rester à tes côtés mais je ne pourrais jamais te promettre de t'être fidèle ou de t'aimer plus qu'une autre femme... navré.

Le meister fini par tourner la tête vers l'Epic Sax Guy qui s'était arrêté de jouer et regardais les gouttes de sang tomber du crâne du Meister comme s'il venait de se frotter la tête sur une scie sauteuse... puis se remis à jouer d'un seul coup et partit en direction de la terrasse pour faire son show alors que grâce à la jolie Akuhei Tyzy venait de péter son premier câble depuis six mois, GG.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous


Invité


Invité


I believe i can fly... What... I don't know... I love your candy ! [PV Tyzy Ghost] Empty
MessageSujet: Re: I believe i can fly... What... I don't know... I love your candy ! [PV Tyzy Ghost] I believe i can fly... What... I don't know... I love your candy ! [PV Tyzy Ghost] EmptyDim 27 Mai - 11:18

Ne le quittant des yeux, Sakuya attendait la réponse de Tyzy avec impatience et beaucoup de pression, en espérant de tout coeur une réponse positive du freelancer, qui semblait pour le moins perturbé. Ecoutant attentivement ses dires qui semblaient difficiles à prononcer, la belle décolorée se laissa entraîner de nouveau dans la ruelle sous la musique de l'Epic Sax Guy. Avec un air intrigué, elle resta figée face à la dernière phrase de Tyzy, clairement surprise. Pendant quelques instants, on ne savait pas trop à quoi elle pensait, mais finalement, elle eut un grand sourire jovial, ce qui ne semblait pas vraiment concorder avec la réponse du jeune homme, et avec plaisir, elle sautilla sur place d'un air ravi et lâcha de tout son coeur :

"Donc... Ca veut dire oui ?! Oh, merci, i love you, dear ! ♥ Il a accepté ! On est en coupleuh, on est en coupleuh ! ♪"

Prenant sans retenue Tyzy par la main et l'attirant devant le public qui était toujours en attente d'une réponse sur la terrasse, Sakuya annonça cela en chantonnant à la populace, qui impressionnés comme si ils attendaient qu'un couple s'unisse dans "Sous le Soleil" depuis quatre saisons, se levèrent tous et commencèrent à applaudir le nouveau couple avec vigueur. Certains lâchaient même des "Bravo !" ou des "Félicitations !", et un homme secoua la tête avec fierté comme-ci il avait guidé ces deux amoureux pendant des années et attendait cet évènement depuis des lustres. Un serveur fît péter la bouteille de champagne qu'il s'apprêtait à apporter à des clients qui lui demandèrent de s'exécuter avec entrain, et le directeur de l'hôtel, qui a entendu les rumeurs de cet évènement, avait pour la première fois depuis deux mois daigner sortir de son bureau et se montrer à sa clientèle. Il prît du plaisir à applaudir et avec un grand sourire, s'approcha du couple et leur donna chacun un bouquet de fleurs après leur avoir serrer la main avec des encouragements enjoués, puis repartît comme il était parti. Même Epic Sax Guy fit un signe du pouce pour féliciter les deux "amoureux". Sakuya, aux anges, sautillait sur place, comme-ci elle venait de se marier. Il avait accepté ! Encore une fois, son désir était accompli ! Maintenant, elle allait passer son temps avec ce beau gosse surblindé et tellement classe ! Voyant néanmoins que ce dernier était gêné par cette foule, la maid salua une dernière fois les gens de la terrasse en les remerciant, prît le bouquet de fleurs de Tyzy, et lança les deux bouquets à son public, des femmes se précipitant pour les attraper. Puis, avec un grand sourire, elle éloigna le freelancer de toute cette populace, en quête d'un endroit plus calme, sans faire attention à l'avis de Tyzy. Elle était toute enjouée par les évènements. Cette sensation... Elle se souvenait l'avoir déjà vécu avec une seule personne... Mais elle ne se souvenait pas qui. Une ombre dont elle ne pouvait plus rien dire clairement, oubliée. Mais peu importait, elle avait maintenant son âme soeur dans la main, et après tant de temps passé avec lui (une petite heure, oui), elle se sentait désormais plus proche de lui que jamais ! L'amenant dans un endroit tranquille, elle s'adressa à Tyzy d'un air gai et incontrôlable :

"Et si on fêtait un peu ça ? Tu veut aller quelque part en particulier ? Un truc romantique si tu le souhaite, mais au fond peu m'importe tant que je suis avec toi ! Après tout, t'es le meilleur ! Vas-y, je te laisse choisir l'endroit, on a le choix dans cette ville !"

Sakuya tenait sensuellement les mains de Tyzy, se tenant face à lui avec peu de contenance, et avec toujours ces mêmes yeux profonds et amoureux. Où allait-il emmener l'Akuhei ? Les possibilités étaient nombreuses ! Dans un restaurant pour un dîner amoureux ? Dans un bowling ou une activité du genre pour prendre du bon temps ? Un hôtel pour prendre du bon temps autrement ? Ou juste batifoler dans les rues comme des amoureux ? Tout ne serait pas vraiment son genre, mais peu importait, Sakuya rêvassait et quelque soit la destination, l'Akuhei savait parfaitement qu'elle serait satisfaite, elle attendait juste que son "amoureux" comme elle prenait désormais lui réponde.
Revenir en haut Aller en bas
Tyzy Ghost


Masculin
Messages : 1922
Age : 22

Feuille de personnage
Expérience :
I believe i can fly... What... I don't know... I love your candy ! [PV Tyzy Ghost] Left_bar_bleue3500/3500I believe i can fly... What... I don't know... I love your candy ! [PV Tyzy Ghost] Empty_bar_bleue  (3500/3500)
Points Job:
I believe i can fly... What... I don't know... I love your candy ! [PV Tyzy Ghost] Left_bar_bleue22500/22500I believe i can fly... What... I don't know... I love your candy ! [PV Tyzy Ghost] Empty_bar_bleue  (22500/22500)
Tyzy Ghost




I believe i can fly... What... I don't know... I love your candy ! [PV Tyzy Ghost] Empty
MessageSujet: Re: I believe i can fly... What... I don't know... I love your candy ! [PV Tyzy Ghost] I believe i can fly... What... I don't know... I love your candy ! [PV Tyzy Ghost] EmptyDim 27 Mai - 12:15

indice de couleur :
Tyzy (21 ans)
Tyzy (19ans)
Tyzy (17 ans) (petit)
Tyzy (16 ans) (petit/androgyne)


BRAINFUCK. Tyzy , n'avait rien compris de la scène et, les yeux exorbités cachés sous ses cheveux foncés qui donnait un aspect dépressif et sombre, il fixais le ciel et les étoiles ... la Tyzy Inc. avait violemment était attaquée par une attaque terroriste armée de confusion et avait fait péter le bâtiment "Raisonnement" de son cerveau , il tenait inconsciemment la main de la jeune femme sans prêter attention à rien d'autre que le ciel... ses yeux étaient incrustés dans les étoiles et semblaient zoomer encore, encore et encore, il pouvait voir la galaxie... toutes les galaxies, l'univers! Physiquement on aurait simplement pu dire que ce n'était qu'un mort vivant (et c'est le cas) qui regardes le ciel avec un air lugubre, la bouche entrouverte, son cerveau s'en allait , au loin, 1.. 2... 3... rampe de lancement, décollage... Il se laissait entrainer par la jeune femme hors de l'hôtel, tel un pantin, il ne pensais plus à rien et ignorait totalement tout ce que la jeune femme disait... c'est alors que la jeune femme se mise à brûler en hurlant puis se jeta du pont, Tyzy repris ses esprits en regardant du haut du pont avec un air étonné... puis toutes les personnes dans la ville le regardaient d'un air meurtrier et assoiffé de sang... le ciel était devenu grisonnatre et mort, alors que des avions kamikaze vinrent à s'écraser sur les bâtiments de New York qui s'effondrait... la mer avait pris une couleur verdâtre et répugnante... c'est alors que trois autres Tyzy apparrurent à côté du Zombie actuellement en état de choc, l'un était petit avec un oeil vert et un oeil jaune au look étrangement androgyne, un air prétentieux et hautain. Le deuxième avait deux yeux jaunes et était un poil plus grand que le premier, vêtu complètement de noir, il avait un air nerveux... le troisième était tout simplement celui qu'il était l'année dernière : cheveux raides et mi-long, cicatrices partout et les vêtements de la S.E.E.S , un peu moins musclé... ils se regardèrent au tour à tour et c'est donc celui qui avait l'air énervé qui cramponna Tyzy par le cou (du moins, il essayait, avec sa taille) en lui hurlant dessus.

- Qu'est-ce que t'as fais bon dieu!? Qui tu crois que tu est putain!

Vint au tour du petit prétentieux aux yeux bicolors qui vint carrément lui donner un coup de pied dans les Dragonballz.

- Bordel, t'as du en avoir une centaine de femmes dans ton pieu! ça te troues tant que ça le cul qu'il y en ai une de plus!? regardes-là! regardes ce que t'as fait! moi je savais comment il fallait répondre! c'était "Tits or Get the fuck out" et rien d'autre! qu'est-ce qui déconnes chez toi bon sang!?

Puis ce fut finalement le plus vieux des trois, un poil plus petit que le Tyzy actuel qui posa sa main sur l'épaule du Meister avec l'air zombifié et sans la moindre émotion.

- Tout le monde se calmes.. écoutez, il a fait une connerie c'est vrai mais c'est pas la fin du monde non? il va passer du bon temps avec elle, peut-être se la taper, ensuite elle prendra la bateau et se tirera loin de là, c'est rien de bien spécial après-tout.

Le Zombie restait silencieux en voyant ses trois plus jeunes répliques l'engueuler, puis c'est alors que l'Androgyne et celui qui était à peine un peu plus vieux réagirent en coeur.

- Facile à dire pour toi connard, te taper des Akuheis c'est ta spécialité, tu t'es faite Hikari sur la sépulture de ton meilleur pote! c'est dégueulasse!

- On l'a fait dans un Hôtel! et puis merde à la fin, elle était en détresse et j'était triste et ...

- Mais oui mais oui, fermes là bordel, c'est pas parce que je suis pus jeune que toi que je ne sais pas mieux gérer ces situations.. *l'Androgyne adressa un clin d'oeil au plus vieux des quatre Tyzys, un air complice* C'est simple non!? l'Amour ça n'existe pas, c'est des conneries, tout ce qu'elle veut c'est ce qu'il y a dans ton froc! regardes toutes ces filles qui faisaient la queue rien que pour moi! tu balances deux ou trois paroles charmeuses et BANG! ensuite tu rentres chez toi!

- C'est agir comme un connard... restes dans ton monde de prépubaires et fous-nous la paix. répliqua alors celui tout de noir vêtu. Le Tyzy de la S.E.E.S regarda alors son compère plein de cicatrices qui avait toujours l'air complètement paumé et lui adressa un regard inquisiteur.

- écoutes.. euh... fais comme t'as toujours fais et n'écoutes pas ces gosses assoiffés de ladies. contentes-toi de la satisfaire comme un le faut, aussi sentimentalement parlant qu'au niveau du corps si tu vois ce que je veux dire...

Alors que l'adolescent et l'enfant commençaient à se foutre sur la gueule, celui de la S.E.E.S les poussa plus loin et ils disparurent comme des fantômes... le Meister regardait vers le ciel comme s'il y voyait un profond trou noir, totalement silencieux, le ciel passa du vert au blond foncé.. il reprenait ses esprits, il se trouvait à côté de la jeune femme , toujours main dans la main, il détourna enfin les yeux du ciel pour qu'ils se fixent vers la jeune femme toujours avec ce même air de zombie dépressif , elle n'avait pas brûlé et sauté du pont? c'était une illusion alors.. la Tyzy INC. était en train de ramener les dossiers en place dans son cerveau qui était encore le bordel ... le bruit qui l'avait réveillé était le petit bruit d'une goutte de sang qui tombait du haut de son crâne à cause du Wallpalm de tout à l'heure... il regardait la jeune femme sans la moindre émotion et ne répondit même pas à la question de la jeune femme, continuant à la lier par la main en avançant à ses côtés le long du pont où ils se trouvaient ou on pouvait apercevoir une magnifique étendue d'eau qui laissait se refléter les lumières allumées des Buildings, les passages des voitures... les rues étaient calmes et Stiks se trouvait devant eu...STIKS SE TROUVAIT DEVANT EUX!?. Tyzy ouvrit grand les yeux en voyant l'Ange juste en face d'eux, déployant ses six ailes et son regard de flammes ... il s'élevait dans les airs et Tyzy fit les mêmes mouvements de tête pour le suivre des yeux, encore vers le firmament... puis de plus en plus petit... puis il explosa en une espèce de feux d'artifices qui écrivait distinctement "YOU'RE FUCKED! LOL" ... la demoiselle devait sûrement se demander ce que le Meister faisait... putain, encore une hallucination. Il se frotta les yeux avec son indexe et son pouce pour se réveiller et fit encore quelques pas le long du pont, toujours sans répondre à la jeune femme, il tournait la tête vers les passants du trottoire dans face... ils avaient la tronche de Tyzy... non... même le bébé.. ils avaient TOUS LA TRONCHE DE TYZY! Même les lampadaires... il les regardait tous fixement uns à uns , ils semblaient tous chanter en coeur "Tu t'est fait baaaaaiser ~ ♫" Il s’étouffait intérieurement et lâcha la main de la jeune femme et fit quelques pas en arrière avant de dire "Excuses-moi, juste deux secondes..." puis mis ses deux pieds sur la rambarde du pont avant de sauter en mode "Plongeon" dans la flotte comme un suicidaire, il voulait juste de l'eau.... mais en plein vol il réalisa plein de choses, comme si tout passais au ralentit ... premièrement, il se demandait comment il comptait remonter après cette chute, deuxièmement, il réalisa qu'il ne savait pas nager et allait donc passer en mode "Nage sous-marine" ... c'est avant de pouvoir dire "Ouf" qu'on entendit un grand "SKCREAAACK" ... la tronche enfoncée dans la coque d'un bateau qui venait justement de passer juste en dessous du pont comme si tout avait été prévu pour la chute... Tyzy se retrouvait la tronche encastrée dans les planches du bateau de commerce qui commençait à prendre l'eau... Tyzy coula en même temps que l'équipage qui poussait des jurons au Zombie suicidaire... au final ils finirent tous par regagner le pont à l'aide des marches touristiques ou Tyzy revint vers Sakuya, trempé, mais toutes les taches de sang étaient parties et il avait l'esprit clair... alors qu'il était suivit par les matelots en colère qui lui jetaient des chaussures à la gueule (auquel il ne prenait visiblement pas attention) Il saisit alors la main de la jeune femme et courra droit devant, n'ayant pas la moindre idée d'où il l'amenait, ils finirent par déboucher dans ce qui semblait être un joli petit parc ou... Tyzy était déjà venu auparavant non? au cours d'une mission pour un richissime il y a trois ans... ça avait la même gueule en tout cas... le parc était assez mal éclairé mais plutôt bien décoré et il n'y avait visiblement personne.. le Meister s'arrêta devant la grille et regarda la jeune femme avec un petit sourire naissant en coin.

- Désolé pour l'attente ma belle, le lieux te convient? ~

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous


Invité


Invité


I believe i can fly... What... I don't know... I love your candy ! [PV Tyzy Ghost] Empty
MessageSujet: Re: I believe i can fly... What... I don't know... I love your candy ! [PV Tyzy Ghost] I believe i can fly... What... I don't know... I love your candy ! [PV Tyzy Ghost] EmptyDim 27 Mai - 22:51

D'un air intrigué, Sakuya regarda toujours aussi amoureusement Tyzy sauter du haut d'un pont pour aller s'écraser dans un bateau un peu plus bas. Attendant qu'il revienne, la belle maid se disait tout simplement que son âme soeur était oppressé par l'intensité de leur amour et avait besoin de se rafraîchir un peu. Mais soudainement, une voix cria, hurla avec une force et une fréquence hors du commun, qui cassèrent les oreilles de la décolorée avec la phrase "TU SAIS TRES BIEN QUE CE N'EST PAS CA, CONNASSE !!!". Ecarquillant les yeux, Sakuya plaqua ses mains contre ses oreilles d'où coulait du sang. Une nouvelle fois, un véritable capharnaüm se forma dans sa boîte crânienne, lui hérissant les cheveux et provoquant une migraine sans précédent. Des images violentes recommencèrent à lui percer le crâne comme-ci on lui plantait des clous dans la cervelle. Sakuya tremblota, sentant son esprit déraper de nouveau, et finalement, devint tout à coup sans aucune expression, comme une coquille vide. Lorsque Tyzy revint trempée sur le pont, elle le laissa sans réagir lui prendre la main et l'attirer jusqu'à l'entrée d'un parc somptueux. Puis le freelancer se tourna vers Sakuya, et lâcha d'une voix charmeuse :

"Désolé pour l'attente ma belle, le lieux te convient? ~"

"Hmm, oui, c'est parfait. Allons-y ♥"

Passivement, la belle Akuhei suivait Tyzy Ghost dans le parc, et en avançant sur l'un des sentiers décorés, elle marcha avec lui main dans la main, sans réellement être là. Ses yeux étaient vides, aucun sentiment n'en ressortant. C'était comme-ci elle était plongée dans ses pensées à un extrême tel qu'elle était déconnectée du monde, et qu'elle n'était plus qu'un pantin sans âme qui suivait cette main qui l'attirait. Pour comprendre ce qui se passait dans l'esprit décalé de Sakuya, il va falloir se plonger un instant dans son monde intérieur. Il s'agissait d'un immense dôme, sobre et sans décoration superficielle, avec au centre ce qui semblait être une assemblée. Une table ronde en ronde en pierre se tenait au milieu du dôme, éclairée par une lumière rouge sanglante, et sur lequel était tracé d'un rouge sang épais le symbole de l'anarchie sur toute la superficie de la table. Autour de cette autel se trouvait des sièges classiques, où des formes blanchâtres commencèrent à apparaître les unes après les autres, à commencer par Sakuya, dans sa tenue sombre qu'elle revêtait en ce moment même aux côtés de Tyzy. Assez étonnée, elle regarda autour d'elle les places se remplir petit à petit, dans le sens des aiguilles d'une montre en commençant à côté d'elle. En premier lieu, une Sakuya en tenue de Sherlock Holmes, avec une pipe à la main, apparut et lâcha d'une voix inquisitrice et sérieuse :

2=> "Eh bien, eh bien, une relation amoureuse, c'est pas joli joli. C'est plutôt du genre à fausser la liberté, ça... Hmm, vraiment mauvais..."

Sakuya écarquilla les yeux, voyant à la suite de la détective onze autres "Sakuya" apparaître, avec une apparence différente. La troisième était une femme en tenue assez légère, de prostipute dira-t-on, et avait un regard des plus sensuels. La quatrième était une Sakuya décontractée et sympathique, qui buvait tranquillement une chope de bière. La cinquième était une Sakuya sous sa forme d'adolescente, quand elle devait avoir... Une douzaine d'années grand maximum, et qui affichait un air des plus niais. La sixième était une Sakuya habillée noblement, telle une princesse, et qui affichait un air généreux et bienveillant, telle une sainte. Lorsque la septième Sakuya apparut, la première eut un frisson dans le dos en voyant l'air sadique et malsain de celle-ci. Elle était habillée en maid, mais pourtant, ce n'était pas la même que la sienne... Elle lui rappelait sa tenue qu'elle portait avant... De ce qu'elle se souvenait. La huitième Sakuya était habillée de la même façon que la première, donc comme elle le parait à Tyzy, mais elle avait néanmoins un air impassible et très clos, fermant les yeux et en croisant les bras sans regarder autour d'elle. La neuvième Sakuya était négligée, sale, et très vulgaire. Posant sans retenue ses jambes sur la table de pierre, elle regarda d'un air désabusé la dixième Sakuya apparaître. Celle-ci était digne des plus grands dramas, à peine apparue, elle lâcha des larmes car émue par ce nouveau couple, et elle était habillée en infirmière classique. La onzième Sakuya était habillée de façon extravagante, en bunny girl, et tapait dans ses mains, visiblement excitée et ne pouvant tenir sur place. Elle lâcha d'une voix joviale :

11=> "Bah c'est pas grave, on va avoir lancer la réunion et ce qui lui suivra ! Je vais pouvoir faire chier mon monde, hihihi ♪"

12=>"C'est faux, vu que c'est encore la première Sakuya qui a le contrôle du corps ! Pour l'instant tu ne sers à rien ! FATALITY !"


La douzième Sakuya était habillée en avocate, et avait tendu son doigt vers la onzième dès son apparition, tout en lâchant ça d'une voix solennelle et pleine de convictions. Fière d'elle, elle se félicita elle-même tandis que la dernière des treize Sakuya apparut, une Sakuya totalement dépressive en tenue d'enterrement qui regarda le symbole de la table en broyant du noir. Elle lâcha d'une voix morne, en tant que dernière arrivée :

13=> "Tout le monde semble présent... La première réunion au nom de l'anarchie va donc pouvoir être lancé... Septième Sakuya, puisque c'est vous qui avait brisé nos liens avec le corps et fait appel à cette assemblée, je vous laisse la parole..."

7=> "Je n'ai pas besoin que tu me laisses la parole, sale chienne ! Je ne requiert l'aide personne ici d'ailleurs, vous êtes toutes de trop ! Je ne sais pas comment ça s'est passé, mais depuis mon réveil, je me suis retrouvée avec douze timbrées se prétendant être moi. Et le pire, c'est que vous avez des visions de l'anarchie totalement faussées ! Je vous l'annonce dès maintenant, en tant que véritable personnalité de Sakuya, je vais tous vous faire disparaître !"

2=> "Ce que tu dis est touchant, mais le problème, c'est qu'on pense toutes la même chose : Etre la vraie. Rien ne dit que tu ne dis pas pour nous piéger et nous persuader que tu es la vraie. De toute façon, il est clair que la gagnante qui prendra le contrôle de ce corps sera celle qui imposera au final sa pensée de l'anarchie en démantelant celle des autres. Et je vais me faire un plaisir de toutes les étudier, pour toutes les détruire...

7=> "Ahah, j'attends de voir ça, Watson !"


La première Sakuya regarda les autres commençaient à s'envoyer des piques et des provocations, ne comprenant pas vraiment ce qu'il se passait, et se disant que le bordel dans son esprit était bien plus grave que prévu... Quelle était cette assemblée ? Pourquoi y avait-il soudainement ce dôme... On se croirait dans un jeu vidéo là. Elle voulait juste être avec son Tyzy adoré... Elle comprenait qu'il y avait un problème avec sa personnalité depuis son arrivée dans cette rue, mais... Pour le coup, elle était un peu perdue. Semblant lire ses pensées sur l'expression de son visage, la treizième Sakuya, juste à côté d'elle, eut un air attristé, et lâcha à la première Sakuya en guise d'explications :

13=> "Il faut croire que ce freelancer a accepter ma requête et a utilisé son âme purificatrice sur nous..."

1=> "Pardon ? De quoi tu parles au juste ?"

13=> "Ce que tu vois actuellement, ce dôme, cette assemblée, ces treize personnalités qui se sont matérialisées... Ceci est l'oeuvre de Tyzy, bien que ce soit inconsciemment. Jusqu'alors, Sakuya était prise dans un tourbillon de sentiments sans liens entre eux, et cela commençait à ronger son âme. Mais grâce à cet homme, ses idées se sont organisées sous la forme de ce monde abstrait... Grâce à ça, Sakuya va pouvoir limiter ses changements de personnalité et supporter leurs effets. Mais il reste encore du travail, car on est encore treize personnalités distinctes prétendant être la vraie Sakuya. Vu que chacune pense être la véritable personnalité, cette assemblée a été créée pour qu'on puisse y débattre et essayer de détruire l'opinion des autres Sakuya. C'est en gros une affaire de domination où chacune d'entre nous essaiera d'éliminer les autres pour qu'il ne reste plus qu'une et vraie personnalité... Un vrai bordel à vrai dire..."

2=> "Oui, bon, par contre là, il faudrait que l'une d'entre nous se sacrifie et s'occupe de la scène amoureuse avec ce Tyzy. Parce que là, il est en train d'avoir un rencart avec une carcasse sans vie... Une volontaire ?"


Il y eut un certain temps d'attente, personne ne semblant vraiment s'y résoudre. la première voulut revoir son chéri, mais le regard perçant de la septième lui fit comprendre qu'elle était le sujet de cette réunion et qu'elle ne pouvait s'y soustraire. Finalement, la treizième Sakuya soupira et leva la main en signe de désignation, et elle disparut de sa chaise dans une lumière blanchâtre. Revenons-en au monde réel. Après une longue marche silencieuse, Sakuya et Tyzy s'étaient posés sur un bac, et la femme dans la lune sembla finalement revenir à ses esprits, prenant un air attristé et reconnaissant. Elle lâcha doucement en caressant la main du jeune homme :

"Je voulais te remercier pour ce que tu as fait pour moi, Tyzy. Tu aurais pu me tuer, m'assommer, m'abandonner, mais tu as pris la peine de me supporter et de m'aider à supporter cet éveil... Je t'en suis redevable..."
Revenir en haut Aller en bas
Tyzy Ghost


Masculin
Messages : 1922
Age : 22

Feuille de personnage
Expérience :
I believe i can fly... What... I don't know... I love your candy ! [PV Tyzy Ghost] Left_bar_bleue3500/3500I believe i can fly... What... I don't know... I love your candy ! [PV Tyzy Ghost] Empty_bar_bleue  (3500/3500)
Points Job:
I believe i can fly... What... I don't know... I love your candy ! [PV Tyzy Ghost] Left_bar_bleue22500/22500I believe i can fly... What... I don't know... I love your candy ! [PV Tyzy Ghost] Empty_bar_bleue  (22500/22500)
Tyzy Ghost




I believe i can fly... What... I don't know... I love your candy ! [PV Tyzy Ghost] Empty
MessageSujet: Re: I believe i can fly... What... I don't know... I love your candy ! [PV Tyzy Ghost] I believe i can fly... What... I don't know... I love your candy ! [PV Tyzy Ghost] EmptyLun 28 Mai - 19:47

La fille était restée silencieuse un long moment, tout autant coquille vide que lui il y a quelques minutes... ses cheveux et ses vêtements avaient séchés à force de marcher silencieusement avec la jeune femme, laissant son regard dériver aux alentours, le Meister essayait de se remémorer la suite des évènements, comment il avait pu en arriver là, qu'est-ce que faisaient Kagura et Caleb à l'instant même, s'ils n'avaient pas foutu le feu en faisant à bouffer ou si Blair n'avait pas encore jouée la nudiste pro' pour se faire tabasser par la chinoise en furie... c'est vrai que cette bande d'abruti commençaient déjà à lui manquer, cette même affection qu'il avait pour son seul et unique ami, voila que maintenant il en a deux, voir trois, et un chien.. les choses avaient bien évoluées. Mais cet endroit ne lui était pas inconnu, il jurerais être déjà venu ici pour quelque chose mais ne se souvenait plus de quoi.. non, ça y ressemblait mais ça ne pouvais pas être ça. Soudainement la jeune femme pris la décision de s'asseoir sur un banc, il était déjà très tard, ils avaient une vue imprenable sur l'eau et le pont de tout à l'heure d'où on pouvait encore voir les ruines du petit bateau de transport au loin qui s'enfonçait lentement. Le meister étouffa un petit rire personnel sans faire attention à la demoiselle qui vint poser doucement sa main sur la sienne d'un air mélancolique en la caressant, elle avait un air désolé dans le ton... le Meister leva les yeux au ciel avec un petit sourire aux lèvres , sourire qui dévoilait toute la sympathie intérieure qui émanait de lui.

- Te tuer? C'est ce que j'aurais fais il y a quelques années. Je n'ai rien contre les Akuheis, ils portent le fardeau des gens qu'ils tuent seuls, tant qu'ils ne m'attaquent pas pourquoi devrais-je les attaquer?

Toujours les yeux incrustés dans la lune, il serra inconsciemment ses doigts entre ceux de la jolie Maid, adossant son dos contre le rebord de la table où il posa son autre bras pour mieux être à l'aise, ses yeux fatigués semblaient être fusionnels avec les étoiles et cette belle lune qu'il blanchâtre qu'il commençait à apprécier, qui aurait cru qu'un jour il verrais la lune sous cet angle? d'un blanc pur et d'une forme ronde des plus belles, ça change de cette lune aux dents ensanglantés et son hématome qui a tendance à faire penser à un Pokémon... Il se souvenait maintenant, qui était cette fille.. sa folie était familière et bien qu'il ne l'ai connu qu'une seule et unique journée, cela remontait à quatre ans... temps où il n'était que le chien, le pion de l'école de Meisters et d'Armes. Sans prêter attention, il joignit ses pensées à la parole en essayant de deviner si elle se souvenait elle aussi de ce qui était arrivé ce jour-là, au risque de plomber l'ambiance, autant racheter ses fautes.

- La raison pour laquelle je ne peux pas te laisser ici n'est pas uniquement le fait que tu est plutôt mignonne ou que tu éprouves des sentiments pour toi... *il baissa les yeux d'un air mélancolique, qui petit à petit devenait sombre et froid, un changement d'humeur soudain?* ... l'armée t'aura détruite en charpilles, en milles morceaux, quand j'était en Russie, à mosco... Eternal, j'ai vu des gens perdre totalement leur tête en s'injectant une espèce de virus nommé "Ârme" , un concentré d'ADN Weapon avec un brin de folie... c'est gens là n'ont plus la moindre humanité et je supposes que c'est ça que l'on peut vraiment désigner de "Monstre" ... mais je pense que quelqu'un qui est mené par le bout du nez par des idéaux qui ne sont pas les siens n'est pas disposé à décider de lui-même qui il est censé apprécier ou non. "Tues un Akuhei parce que c'est ton devoir" je l'aurais exécuté parce que j'était dans le faux, manipulé... je pense que si on m'avais demandé de me suicider pour une raison ou une autre, je l'aurais fait parce qu'être à la tête de quelque chose implique les responsabilités que quelqu'un pensera à ta place et te donnera ses propres pensées, idéaux...

L'ampoule du lampadaire à côté d'eux se mit subitement à griller puis s'éteindre, elle ne supportait pas la folie de Sakuya? ou bien étais-ce le poid de l'âme du meister? il n'y prêta guère attention, ses yeux brillaient comme des phares de voiture alors qu'il ne tournait pas le regard de son objectif, cette lune blanchâtre qu'il regardait comme si il allait la dévorer.. il ajouta sur un air très sombre en serrant cette fois un peu plus fort l'étreinte qu'avaient leurs deux mains, un regard sans joie ni haine qui semblait n'avoir aucune émotion. Il tourna finalement les yeux vers la jeune femme qui avait un air triste, admirant ses beaux cheveux blancs teintés et assombris par la noirceur du ciel et le seul éclairage disponible aux alentours : la lune elle-même.

- D'un autre côté la liberté est une belle chose qui est interdite à l'humain qui a tué, elle hante les gens, encore et encore, les fais perdre la tête et leurs fait croire qu'on peut vivre sans être dirigé... c'est une réalité , mais pas sous cette optique.. non, ils veulent le pouvoir, l'anarchie elle-même... je ne veux pas d'une liberté comme ça.

Il étouffa un petit rire modeste.

- Regardes moi, je suis libre comme l'air et pourtant je fais un métier des plus déroutants, j'accepterais de laver des chiottes tant qu'on me paies.

Il demeura ensuite silencieux en regardant la jeune femme, un regard plein de questions... il se demandais ce que pouvait bien ressentir un Akuhei, après-tout ils ne sont pas tous pareil.. Hazama était un véritable enculé, mais savait contrôler sa folie. Elle , elle ne semblait visiblement pas être capable de l'utiliser comme elle le souhaites, est-ce que la folie doit-être considérée comme une maladie? incurable peut-être? Rien n'est impossible, mais jusqu'à présent il n'avait avalé qu'une seule et unique âme, et ça n'était pas une âme humaine, non, bien plus spéciale, une âme qui sans elle il ne serait sans doute plus là pour en parler... Il avait même une certaine compassion pour cette pauvre jeune femme qui devait souffrir le martyr dans son corps, ou plutôt dans son esprit... le bruit assourdissant d'une cloche lointaine annonçait un nouveau changement d'heure, tapant une douzaines de secondes... il était donc minuit, déjà? La marque sur le poignet du meister pris alors une couleur rougeâtre comme les flammes et le faisait intérieurement souffrir, souffrance qu'il préféra se laisser défouler en griffant le bois de la table avec le peu d'ongles qu'il avait, quelle étiat cette douleur!? c'est comme si la marque bizarre qu'il avait réagissait à la folie de la jeune femme.. la marque redevint noirâtre en ayant bien fait attention à ce que la jeune femme ne remarques pas ce changement... aussi silencieusement que rapidement, il détacha sa main de la sienne et la poussa sur le banc pour la coucher, posant son autre main sur la table afin de se tenir juste en dessus de la femme d'une position assez suggestive, un sourire malsain aux lèvres dévoilant ses canines acérées. Il approchait doucement son visage de celui de la jeune femme.

- Je me demandes ... à quoi peut ressembler la folie... ♥

_________________
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé




I believe i can fly... What... I don't know... I love your candy ! [PV Tyzy Ghost] Empty
MessageSujet: Re: I believe i can fly... What... I don't know... I love your candy ! [PV Tyzy Ghost] I believe i can fly... What... I don't know... I love your candy ! [PV Tyzy Ghost] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

I believe i can fly... What... I don't know... I love your candy ! [PV Tyzy Ghost]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [UPTOBOX] Le Pacte [DVDRiP]
» 123456789... Déclaration !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Archives Rpg-