Partagez
 

 TASTE YOUR MIGHT ! [Snow & Cal]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Snowers


Féminin
Messages : 146
Age : 21

Feuille de personnage
Expérience :
TASTE YOUR MIGHT ! [Snow & Cal] Left_bar_bleue478/3500TASTE YOUR MIGHT ! [Snow & Cal] Empty_bar_bleue  (478/3500)
Points Job:
TASTE YOUR MIGHT ! [Snow & Cal] Left_bar_bleue548/3004TASTE YOUR MIGHT ! [Snow & Cal] Empty_bar_bleue  (548/3004)
Snowers




TASTE YOUR MIGHT ! [Snow & Cal] Empty
MessageSujet: TASTE YOUR MIGHT ! [Snow & Cal] TASTE YOUR MIGHT ! [Snow & Cal] EmptyVen 28 Déc - 0:01

Suite de Underground Tentacles Tournament. ♪

Putain de réveil à la con. Obliger de se lever tôt avec lui. Je le fixe, lui balançant un regard noir. Parfois c'est mon pire ennemi. Toujours même. Mais rien à faire, c'est mon ennemi quand même. Mais je me levé quand même, histoire de me préparer. Qu'elle vie passionnante j'ai là. Je me fais un café et je m'habille, je bouffe une brioche et un pain aux chocolats en buvant le liquide amer et je me brosse les dents. Je me coiffe. Ouai, je sais que j'ai un truc à faire. Je soupire. Je descends quatre à quatre ma seule et unique marche de chez moi. C'est pas le bon terme mais on s'en fout, quatre à quatre for the win. Je marche dans la ru et je vais jusqu'au café. J'entre et je me dirige vers les chiottes en étant à moitié endormir. Dans les saint urinoirs, il y a un mec. Pas étonnant, il appuie comme un con sur le pénis aussi. Un moment il dit « Merde ! » et la porte s'ouvre. C'est rapide au moins. J'en profite pour entrer au même moment et je le double dans le couloir. La grosse porte est là. Je toque, on me regarde à travers une vieille fenêtre en bois et on me laisse entrer. Ils savent que je participe, c'est cool. C'est donc avec un air de fille mal réveillé que je suis allais m'asseoir au fond du monte-charge pour dormir en paix. Le mec en tenue de spider-man était là mais en tenue de superman aujourd'hui … Wé, c'est super tout ça … Et sinon, Cal', il était pas là ? Ah bah quand on parle du loup, on en voit la queue … Ou du moins la tentacule.

Bon, mettons donc les choses aux claires : j'avais l'impression qu'on n'était pas perdant, au contraire. Notre équipe n'avait pas subit grande perte, loin de là. Deux pauvres membres. On était encore plus que cinq. C'était bien. Mais pas assez. Je ne sais pas comment cela était possible, mais l'imbécile en superman était toujours là. Il avait du tomber sur un combat de courte paille. Et encore, je crois qu'il aurait perdu à ce niveau là. Donc la seule option possible était qu'il avait tellement fait chier son adversaire que ce dernier avait abandonné. Oui, c'était la seule et unique option dans tout cela. Dans tous les cas, j'allais faire semblant qu'il n'était plus là. J'allais l'ignorer en toute beauté. Il irait pleurer son ours en peluche avant la fin de la journée s'il me parlait, parce qu'il se prendrait de ces vents. Et sinon, hormis ce gars ? On avait pas eu de grosses pertes. Une fille et un mec, tous les deux dans la vingtaine. D'après les commentaires ils s'étaient bien défendus : j'en déduisais donc qu'ils avaient perdu comme des merdes. C'est la vie, perdre, se faire envoyer chier et humilier. Enfin, c'est pas la mienne, c'est pas celle que j'ai prévu alors merde, je ne perdrais pas comme ils ont du perdre. Si je devais perdre, je ferais un truc badass avant. Je sais pas encore quoi mais ça sera fait. Je partirais en marquant les mémoires d'une façon inoubliable. Mais j'avais pas prévu de perdre … Non, non. Pas du tout. Mais pour en revenir à nos moutons, nous étions encore plusieurs dans l'équipe et les meilleurs étaient toujours présents. Normal, c'était pas étonnant vu que les meilleurs étaient passés en premier aussi. Oui, je ne nous lance pas de fleur à Caleb et moi. Vraiment pas. Mais bon, ce qui est dommage c'est que les plus craignos soient encore là. Qu'il soit encore là. Je crois que je vais faire une fixation sur ce crétin pour décrire un peu mieux sa pauvre personne … En gros, il est à gerber. C'est le genre de personne qu'on essaie d'esquiver au maximum quand on le connaît parce qu'on sait tout de suite qu'il est chiant. Le genre de personne où tu pleures quand il dit que tu es son ami. Le genre de personne a parler en geek toute la journée et à écrire en SMS, parlant parfois des statiques de Wow. Le genre de personne à qui t'aimerais presque acheter des fringues parce qu'il se trimbale déjà deux jours d’affilé avec des costumes pour gosses trop court. C'est aussi le genre de personne avec les cheveux gras et la vieille frange dans les yeux, frange qui parfois laisse paraître des boutons plein le front, possédant des dents pleins de bouts de salade à cause des millier d'hamburger qu'il mange chaque jour et du fait qu'il est trop occupé à regarder du porn que de brosser les dents. Limite, on se demande s'il ne se fait pas plaisir lui même avec sa propre bouche sur son … Mord-gland. Seigneur, c'était son nom, j'en suis presque sûre. En tout cas je le nommerais comme ça maintenant parce que j'ai, dans un certain sens, que ça à faire pour le faire chier et le dégoutter de ce lieu et qu'il ne vienne plus. Qu'il fuit comme une merde en se disant qu'il va mourir et qu'il ne revienne jamais. Qu'on le retrouve mort avec une veine taillé et une enveloppe ensanglanté à côté du cadavre. Ce que je dis fais presque emo alors que c'est pas le but. Après la fangirl, la mal réveillé voilà que je joue à l'emo. Je suis une bonne actrice, sérieusement je me félicite de mes dons d'acteurs qui n'ont pas l'air d'être utile dans ma vie mais qui me font dire pas mal de merde alors c'est pratique. Très pratique même. Donc pour en revenir à nos moutons une nouvelle, on était tout simplement bien parti Cal' et moi pour arriver en final et sérieusement, je crois qu'on en avait tout les deux rien à foutre des autres. Après, c'était un duo. Une équipe de deux qui allait avoir le droit à la récompense du dernier jour. Pas une équipe de six ou sept. C'était deux. Pas plus. Pas moins. Alors, je crois que j'allais gagner avec Caleb. Ouai, je suis un peu sûre de moi. Je devrais calmer mes ardeurs mais vu les cas qu'on a dans ma tête c'est clair : si les autres équipes ont eu autant de chance que nous et bien la victoire n'était vraiment pas loin. Et vu les échos qui étaient lancés de gauche à droite de notre plate-forme, on était pas les seuls à être gâté comme ça. Mais genre … Toutes les autres équipes aussi. C'est rassurant de savoir qu'on est pas malchanceux mais plutôt chanceux. Après tout, de mon côté j'avais la chance d'avoir Cal' et du sien il m'avait moi. Quel doux échange que de nous soutenir mutuellement entre toutes ces … trucs qu'on ne peut pas vraiment appeler participants vu le peu d'effort qu'ils ont l'air de faire. Mais, le fait qu'il y ai tant de personnes aussi peu aidées mentalement me prenait quand même légèrement au dépourvu. Parce qu'il fallait quand même avouer que bon … Là, ce tournoi risquer de tourner à l'ennui alors qu'il y avait pas mal de gens cool à Death City. La blonde de l'autre fois, par exemple, Alice. Elle était douée et je suis sûre qu'elle aurait autant géré que moi. Il y avait aussi Tyzy … Longue connaissance, il en va de soit. Mais rien que ces deux personnes prouvaient que la situation mentale des habitants n'étaient pas encore perdu … Quoi que, vu la mienne, c'était pas sûr. Mais au moins elle était bien perdue, pas comme actuellement. Et depuis tout à l'heure je tourne en boucle là-dessus comme un disque rayé alors … On va dire que je suis un disque rayé badass, genre un de … Rammstein. Ouai, c'était bien ça. Violent, agréable quand on connaît, qui bouge et qui n'a pas de limite à sa mondialisation. Cela prouvait bien qu'un jour je serais connu dans le monde entier. Hell yeah , vivement ce jour proche et peut-être bénie où je dirais toujours autant de merde qu'aujourd'hui : et quelle merde !

Un grincement strident se fait entendre. Le micro sature. Ils veulent nous broyer les tympans, je le sais. Ils veulent nous rendre sourd et que l'on détruise le monde parce qu'on entendra plus ce que les autres disent et qu'on se sentirait insulté d'être inférieur ! Oui, c'était un plan diabolique qu'ils avaient inventés là … Fichus organisateurs. Après, ils iraient manger du poulet en riant de leur plan qui serait une victoire et ferait un feu de camp en mangeant des chamallows dans du chocolat liquide. Ils iraient ensuite kidnapper les magasins pour chercher à boire et volerait les boulangeries. Ils détruiraient la veuve et l'orphelin dans un spectacle totalement dégueulasse. Ils n'avaient aucune honte ! Ils les frapperaient tous : enfant, femme, homme, poulet, cheval, bonhomme de neige et même les Kevin ! Certes la dernière est plutôt avantageuse … Mais c'était tellement diabolique, j'avais honte pour eux … Penser une telle chose … Hey, stop le délire. En y repensant bien, ils étaient sûrement pas assez intelligent pour ça. Après tous, ils étaient quand même assez cons pour créer l'arène sous le café le plus fréquenté de la police. Ils étaient même assez cons pour avoir laissaient Mord-gland participer à ce fichu tournoi et l'avoir laisser gagner son match. Donc, pour en revenir à ce micro, c'était juste les branchements de la journée qui faisait ça mais ils étaient rapidement fait, évitant l'horreur de l'aïgue plus longtemps. Une voix fit un « Allo ? Un deux allo ? » avant de commencer à chantonner du Ozone. Pauvre animateur, il devait vraiment se faire chier pour trouver une telle occupation. Et le pire dans tout ça c'est que l'une des filles de notre équipe avait lâché que c'était son morceau favori, qu'elle l'avait entendu à la radio hier et que depuis elle était fan et qu'elle était étonnée qu'il soit si vite connue … Elle ne devait pas savoir que cette musique existait depuis des années et avait eu une droit à de nombreuses reprise. Mais ne lui gâchons pas son rêve à cette rousse. Gâchons plutôt mon point de vue sur Caleb. Caleb qui m'avait mis un magnifique vent hier. Au téléphone certes, mais quand même. Il aurait au moins pu m'envoyer un smiley bien niais comme une majorité de personne le fait quand ils ne savent pas quoi répondre. Juste un pauvre x suivi d'une parenthèse quoi. Mais non, il ne m'avait pas répondu de la nuit. Ni quand je m'était réveillée. Je n'avais pas non plus senti le portable vibrer dans ma poche alors pour moi : il ne m'avait pas répondu. J' allais donc le bouder. Pourquoi ? Non pas à cause de cette simple chose mais tout simplement parce que je suis une fille et que c'est ce que je sais le mieux faire dans ma vie. Bouder. Nous autres femelles étions vraiment des professionnelles quand il s'agissait de bouder pour un rien et j'allais le prouver aujourd'hui même. Je sais pas si je tiendrais longtemps mais au moins jusqu'à ce qu'il s'excuse de m'avoir mis un vent téléphonique. Je le bouderais … Ouai. Je ferais semblant de pas l'entendre ou je le regarderais d'un air grave pour lui faire comprendre sa boulette.

J'attendais donc toute sorte d'excuse potable venant de sa part pour pouvoir lui adresser la parole. En attendant, j'écoutais le bruit qui ressemblait à des murmures provenant des haut-parleurs. Le présentateur était entrain d'engueuler un de ses subalternes avec la main sur le micro pour que « personne » n'entendent. Mais tout le monde entendait ? Problème ? Oui, sûrement, mais on n'y peut rien si les présentateurs sont de plus en plus cons de nos jours et qu'on a pas de mal à se rendre compte du bordel qu'il y a derrière le programme que l'on observe. C'était la même chose avec le tournoi, c'était juste un programme en live qui faisait bouger pas mal de monde pour observer des gens se taper soit de manière badass soit de manière merdiques. Soit long soit cours. Je payerais pas pour ça, moi. Mais on va faire comme si de rien n'était vu que je fais pas partie des spectateurs mais plutôt des acteurs. D'ailleurs, en tant qu'actrice je me permets de me demander pourquoi il y a de la bout sur le terrain … Le prochain match va quand même pas être du catch féminin ? Rassurez moi, dîtes moi que ça sera pas mon match … La voix résonne de nouveau mais plus clairement cette fois-ci. L'heure de vérité, sûrement.

    «   Bonjour cher public, j'espère que les matchs d'hier vous on plût et que vous êtes chaud pour vous remettre en piste car aujourd'hui … Sera pire qu'hier ! De l'action, de la baston et de la bagarre vous entende … Mais ne perdons pas plus de temps que ça. QUE LE PREMIER MATCH COMMENCE. »

Les cris des fans se font entendre. Le public est en feu dîtes donc … Mais pas moi. Je sais pas pourquoi mais ce crétin a dit trois fois la même chose avec trois mots différents. C'est con, ça sert à rien mais il l'a fait. Son niveau mental me fait peur mais je ferais comme si de rien n'était pour protéger une pauvre santé mentale encore inexistante. Et puis le second truc qui m'a refroidit c'est le fait qu'il ai sous-entendu que les matchs d'hier étaient sympas. J'y crois pas trop … Mais bon, je me demande quand même ce qu'il veut dire par « pire » parce que si c'est dans le sens négatif ça sera peut-être pas compliqué. Mais bon, mine de rien il n'a toujours pas dit quel serait le premier match et les règles. Et Cal' dans tout ça ? Bah, je le boudais donc je sais même pas s'il me parlait ou non. Pas que j'en ai rien à foutre mais si je l'écoutais j'aurais envie de lui répondre ce qui voudrait dire que je ne le bouderais plus donc je ne l'écoutais pas pour ne pas lui répondre. C'est dans l'ordre des choses, c'est normal. En parlant d'ordre des choses, ça n'a aucun rapport mais le premier combat vient d'être annoncé. J'en fais pas partie. C'est deux filles qui ne font pas parties de notre équipe qui sont demandés sur place. Donc Caleb non plus. A moins que Caleb ne soit une fille. Avec un pénis. Sans boobs. Et une voix virile. Ouai, non. Ça aurait pu mais non. Sinon ça voudrait dire qu'il était gay avec deux filles mais forcément vu que le monde croit que c'est un mec l'appellation gay marche sur ce sexe et donc qu'il aime les hommes mais s'il c'est une fille mais qu'on le dit gay parce qu'on croit que c'est un mec alors il est hétéro et … Non. Je vais fermer ma gueule et ne rien penser à ce sujet où je risque d'avoir la même réaction quand mangeant du Perle de lait. Oui, parce que Perle de lait … C'est ce que vous savez.

Pourquoi je parle de nourriture d'ailleurs ? Je dois vraiment fermer ma gueule, Cal a déteins sur moi pour ces conneries. Non mais, en plus à l'origine je devais penser à ces règles à la noix. Parce que maintenant qu'il les avait dîtes … Je me demandais si on était pas ici dans un tournoi pour gars et meufs en rûtes. Mais vraiment. Parce que ce que j'avais redouter le plus était vrai : les règles dîtes étaient bien celle d'un combat de cacth féminin … Dans la boue. En plus, dès que l'une des filles sort de la boue elle a perdu. Un mélange de catch et de sumo. Sauf que pour le sumo c'est loupé vu que c'est genre deux filles sortants à peine de leurs adolescences avec limite des tenues de magical girls. C'était donc une mode de venir habiller en déguisement … C'était décidé, demain je viendrais en sac poubelle en faisant « C'est pour ramasser derrière les matchs. » en sous-entendant bien que les participants étaient … De l’excrément ! Restons poli dans la limite du plus, haha. Mais bon, je ne suis pas sûre que le mec de la porte me laisserait passer après … Quoi que. Il aura peut-être de l'humour et vu ce qu'il laisse entrer, je crois pas qu'il va pouvoir me refuser. Au part, je passerais quand même parce qu'en j'en aurais rien à foutre. Ouai, c'était une bonne idée ça, passer malgré l’interdiction. Mais bon, faut-il déjà que je viennes vraiment habillé en poubelle demain.

Sinon, je vais m'amuser à décrire la scène parce que j'ai actuellement que ça à faire vu que je ne dois pas parler à cal' jusqu'à temps que je ne le boude plus et que j'ai pas envie de parler aux autres parce que c'est les autres et que je fais du favoritisme à la con et que je l'assume pleinement parce que fuck voilà j'ai tous les droits et j'emmerde le monde avec bonheur, joie et bonne humeur ! So, d'un côté c'était genre une brune avec deux nattes sur la tête, des yeux bleue, une tronche ultra niaise et une tenue de sorcière digne de yu-gi-oh. Elle semblait pas vraiment se rendre compte du danger mais je ne dirais rien là-dessus par pur respect envers sa personne … Ouai, envers sa personne … Hein. En fait c'est parce que j'ai la flemme d'en dire plus. Sinon de l'autre côté c'était tout le contraire. Une sorte de pseudo-gothique avec une tonne de maquillage pour avoir la peau pâle et des cernes noirs sous les yeux, des habits à moitié troué et tout ça tout ça mais le détail qu'il ne fallait pas louper : la chaussette droite rose bonbon qui cassait tout ! J'en déduis donc que ce n'est qu'une fille voulant se donner un genre. Tant pis, ça marche bien parce que si on lui rajoute un nez crochu et une verrue ça ferait peur aux gosses. Je sais, ce moquer c'est mal … et j'en ai rien à foutre. Donc je pourrais continuer comme ça pendant longtemps mais je ne pourrais pas vous décrire ce qui se passe devant vos yeux ébahis ! Même si là il n'y avait pas grand chose à décrire vu que malgré le fait que le départ fut lancé, aucune des deux ne bougea pour autant. Un combat mental ? Sérieusement ? Mais-euh, ça gâchait le plaisir. Moi qui m’attendait à de la magie, des soirs, des étoiles, de la niaiserie and co' voilà que j'ai le droit d'observer un … Combat invisible. Je suis maudite, j'aurais mieux fait de rester dans mon lit et de dormir. J'aurais même le temps de regarder si Cal' m'a répondu. Quoi que non, j'y aurais pas pensé et je lui aurais mis un vent, mais lui il n'aurait pas eu le droit de me faire la tronche.

Oh, oh. Ça bouge en bas. Pas beaucoup mais elles se sont au moins attrapées par les épaules comme en lute pour essayer de faire sortir l'autre de la zone. Pas très pratique si les deux poussent à la même puissance. Pas pratique du tout même. Ni intelligent ni quoi que ce soit hormis con parce que sérieusement là ça l'était. Non mais sérieusement, on avait même pas l'impression qu'elles poussaient … Que c'était bête. Je sais même si c'était pas le cas. J'aurais tendance à dire que là elles ne faisaient aucun effort et que si j'étais une spectatrice je demanderais à ce qu'on me rembourse vite fait bien fait parce que j'avais payé pour un tournoi et pas pour un salon de thé. Tiens, le pied de la brune avait glissé et elle avait manqué de se prêter la tronche, par le même coup la méchante sorcière qui ressemblait à ma belle mère, que je n'ai jamais connu ni vu d'ailleurs, a failli se ramasser en lui passant par dessus l'épaule à cause de la réaction en chaine du : tu appuie je me pète la gueule tu me passes par dessus les épaules et tu te casses les dents. Jolie réaction qui est parfois utile mais là c'était pitoyable. Néanmoins, la blonde sembla soudainement dotée d'un cerveau et fit un croche pied à son adversaire qui se vautrer littéralement se cognant la mâchoire sur le sol comme si c'était tout à fait normal ce qui se passait actuellement. Ça l'était, ça ressemblait à peu près à un match là. Surtout que l'autre n'avait pas prévu de tomber seule et lui avait agripper le cou pour la faire chuter avec elles. Un combat de fille s'en suivit donc : des roulis-roulas totalement inutiles avec des insultes et des tirages de cheveux. Et puis là, l'attaque suprême. La belle mère vut son ongle cassé ! Grossière erreur de la brune qui allait le regretter avec son air fier qu'elle allait bientôt ravaler vu le crime qu'elle venait de commettre un peu plus tôt. Et quel crime ! Un ongle chez une fille c'est comme une console en panne chez un homme. La « gothique » n’apprécie guère et lance une attaque digne d'un pokémon : elle lui attrape les cheveux et lui fait bouffer la boue. Encore et encore. Et ce jusqu'à temps que l'autre ne puisse plus réagir. Une fois ceci fait, elle se releva comme victorieuse, tenant toujours la crinière dans sa main, et elle tira le corps jusque dehors. Le son de la victoire retentit alors, montrant qui était le vainqueur de l'histoire.

C'était le genre de combat au quel je ne m'attendais pas … Mais alors pas du tout. Je regarde Caleb pour voir sa réaction et au passage savoir si oui ou non il me parle. Si je le boude encore ? Bah, oui, mais qui sait, dans les prochains épisodes, je ne bouderais peut-être plus à Cal' !

_________________
TASTE YOUR MIGHT ! [Snow & Cal] Snowerssigna02

Présentation || Fiche techniques
Kit de Tyzy. Thank you Chéri
Revenir en haut Aller en bas
Caleb Dörner


Masculin
Messages : 533
Age : 26

Feuille de personnage
Expérience :
TASTE YOUR MIGHT ! [Snow & Cal] Left_bar_bleue3500/3500TASTE YOUR MIGHT ! [Snow & Cal] Empty_bar_bleue  (3500/3500)
Points Job:
TASTE YOUR MIGHT ! [Snow & Cal] Left_bar_bleue17580/19260TASTE YOUR MIGHT ! [Snow & Cal] Empty_bar_bleue  (17580/19260)
Caleb Dörner




TASTE YOUR MIGHT ! [Snow & Cal] Empty
MessageSujet: Re: TASTE YOUR MIGHT ! [Snow & Cal] TASTE YOUR MIGHT ! [Snow & Cal] EmptyVen 28 Déc - 3:31

Réveil tardif post cuite, tentative maladroite de reconnexion des neurones et des messages tendancieux sur sa boite sms ? Autant dire que ce matin commence plus que bien ! Me levant tant mal que mal, je glissa du canapé en entrainant la couette que Cally me volait aux trois-quarts pour me retrouver le nez dans mes rangers.. et j’aime autant vous dire que l’odeur est pas franchement la meilleure chose qui puisse vous arriver juste au réveils ! C’est un peu comme passer des bras de Morphée aux aisselles de Pestilence après un match de Rugby contre les démons majeurs et les Archanges.. Je vous laisse un peu tenter d’imaginer la chose, et j’espère juste que vous n’avez pas mangé ou que vous n’êtes pas en train de boire votre coca cola au-dessus de votre clavier sinon bonjours les dégâts ! Sortant la tête de ma chaussure aussi vite que ce qu’elle y était entré, je rampant le plus vite possible sur le sol pour aller vite fait bien fait retrouver l’air libre sur le balcon de l’appartement, respirant un bon bol d’air pur et bien saturé en pollution avant de me foutre sur le dos pour tenter de faire le point dans ce qui me servais de tête… Cally devais surement encore dormir, la plupart des alcooliques révolutionnaire aussi, le soleil et depuis quelque temps levé maintenant et qu’est-ce que je fou avec mon téléphone à la main moi ? Ah oui c’est vrais j’ai reçu un truc bizarre ce matin mais j’arrive plus trop à savoir quoi… Un sms ? Un appel ? Un simple réveil que j’ai pas supporté ? La troisième option est plus qu’envisageable mais bon vu que mes réveils sont basé sur mes musiques du moment ça m’étonnerais fortement que j’ai pu ne pas en supporter un… Je pense qu’il est temps de demander l’avis du publics en les personnes de mes neurones encore en vie ! Mon cerveau questionna chaque neurone les uns après les autres et me rendis une réponse qui ne m’étonna même pas : « Cthulhu président avec quarante-deux voix contre 0 pour son adversaire Géranium !, le reste de l’assemblé se la touche ou se tape la secrétaire c’est au choix ». Autant dire qu’avec ça j’étais pas près d’aller bien loin je crois ! Déverrouillant le téléphone en rassemblant tout mon courage, j’ouvris la boite de message qui tel une boite de Pandore me dévoila son contenu morbide sous la forme d’un écran sombre et terrifiant… Avant d’arrêter de planter comme à son habitude pour m’afficher finalement le dernier sms reçu avec un numéro qui d’ailleurs m’était totalement inconnu… puisque j’avais même pas pensé à le rentrer dans la mémoire du téléphone of course, je l’ai pas su en cherchant dans ma mémoire si le numéro pouvais me dire quelque chose of kurs.. En plus je ne sais pas parler le numéro de téléphone, c’est chiant comme langage et pas franchement super utile dans notre société actuelle je trouve ! Pressant la touche ENTER du clavier, je laissai quelque seconde à mon téléphone pour qu’il puisse enfin m’afficher le message tant attendu qui ne me laissa littéralement pas de marbre lorsque les pixels eurent enfin décidé qu’il était temps pour moi de connaitre la vérité sur le monde, le sexe de Bridget et… Et qui est donc cette personne voulant me montrer son tentacule ? Cogitant vitesse grand V, tentant de faire le plus de connexion possible dans mon petit cerveau, je n’eut d’autre choix que de comprendre ce que je redoutais le plus… Snowers m’avait bel et bien répondu pour autre chose que pour m’annoncer le prochain combat, m’incitant ainsi à lui répondre par n’importe qu’elle connerie possible histoire de noué le contact… Et je fais comment moi qui suis juste ultra dans la merde pour les relations dite « normale » avec les gens ? Et encore plus avec les gens du sexe opposé au miens ? En notant bien sûr qu’avec les Bridgets aucune question ne se pose vu que je les fuis comme la peste vu que même chez elles/ils, les albinos sont aussi directement synonyme d’albigay.. Autant dire que je ne suis pas gâté par la nature dans ce genre de situation ! Mais avant d’avoir pu faire le moindre mouvement je fis la plus grosse erreur de ma pauvre vie et enregistra le contact presque par reflexe histoire de ne pas me faire avoir une seconde fois… Juste au moment où Cally vint se poser sur mon dos pour me faire une sorte de câlin et posant sa tête sur mon épaule en souriant, son regard tombant lentement vers l’écran du téléphone

Cally : CALEEEEEEEEEEEB ! J’espère que Daisuke à quelque chose à bouffer parce que moi je meurt de fa…. Attend….. « Tu veux voir ma… tenta… »… YAK ? C’est qui ce Snowers ? Me dit pas que tu est… Arg Tyzy avait donc raison, mon frère est un…

- Rah mais merde Cally, c’est une fille qui utilise elle aussi des tentacules pour se battre, on a sympathisé et… Oh…. Merde….

Le regard de Cally passa de la rage la plus totale à ce petit regard quelque peu vicieux qui habite souvent les sœurs qui s’amuse à charrier leur frère sur leurs amourettes et tout le tralala qui va avec… Ben là c’est un peu la même chose mais avec une sœur vraiment, mais VRAIMENT plus petite que moi ce qui renforce à mort le coté malsains de la scène. Et autant vous dire qu’avec le reste de Belac à l’intérieur d’elle, ce n’était pas pour arranger les choses je peux vous le garantir ! Fermant rapidement le téléphone portable, je le rangeai en vitesse dans ma poche avant qu’elle n’ait le temps le choper pour fouiller mes historiques de conversation pour vérifier si il n’y avait pas d’autre truc aussi croustillant à trouver.. Avant de s’attaquer finalement à ma tête histoire de me soutirer un maximum d’information sous la torture. Je la choppai à deux mains avant de la balancer le plus loin possible de moi, me laissant glisser sur le sol pour choper mes rangers. J’enfila la première sans problème mais un défi de tailles m’attendit pour foutre la seconde car ma petite sœur était de retour et on pouvait voir mon sourire s’animer sur son visage débordant d’une envie certaine de s’émincer dans ma vie privée juste histoire de foutre la merde comme je lui ai si bien appris à le faire sans même lui expliquer une seule fois… lui a juste suffit de me regarder agir et de s’amuser à me ressembler le plus possible, chose que je constate qu’elle fait plus que bien d’ailleurs ! S’en suivit une superbe course poursuite dans tout l’appartement en mode Matrix mais sans les habits de cuir, esquivant les attaques fourbe de Cally avec tout ce que je pouvais trouver autour de moi en enfilant tant mal que mal ma seconde rangers histoire de pouvoir me barrer le plus vite possible d’ici et tout y passa : chaise, bouteille, corde, bombe, lampe à huile, corps encore cuité de Daisuke qui se mangea je ne sais combien de coup de la part de Cally avant que je lâche et même une cassette collecteur de La Petite Maison Dans La Prairie qui passait par là… Le tout en remettant ma rangers quand même ! Esquivant un coup de saucisson trouvé sur la table, je força un bon coup et tapa dans le mur avec mon pied pans encre valide, emboitant correctement ma rangers tant mal que mal avant de me manger le revers du saucisson en pleine gueule.. Heureusement j’eu le bon vieux réflexe de serrer les dents et le délicieux mets se retrouva piégé dans ma mâchoire d’acier alors que ma sœur lâché sa prise sur son arme de fortune, me laissant le champ libre pour sprinter vers le balcon pour… me prendre la porte fenêtre que j’avais tout simplement zappé au passage. Serrant les dents et ravalant ma fierté et le sang qui coulais lentement le long de ma cavité nasale endolorie, je chopa la poigné à deux mains avant de l’ouvrir en grand et sauter avec un minimum d’élan dans le vide, dos au vide pour faire un dernier doit d’honneur à sa petite sœur qui l’observa en grognant du balcon en lui rendant le geste obscène.. mon dieux que je l’ai bien élevé cette petite !

Fonçant dans la ville comme jamais, je ne pris même pas le temps de faire un arrêt pour me faire un minimum propre et fonça directement vers le café central de la ville pour rejoindre l’arène au plus vite, me foutant royalement de mon allure totalement dépravé. Après tout ne suis-je pas.. Caleb Dörn… Nan, nan on va pas allez plus loin mentalement sinon va falloir que je m’imagine avec une moustache de vieux sage et ça franchement ça ne le fait pas mais alors pas du tout je trouve ! Heureusement que les gènes d’albinos entraine une sorte d’imberbité si je peux me permettre d’inventer le mot et que donc j’ai pas a me taper les éternelles heures passé devant le miroir à me raser tous les matins histoire de ne pas ressembler a rien. Parce que oui le problème c’est que soit tu rase tout et tu es normal, soit tu à des poils de bases et ce depuis quelque temps de manière à ce que le rendu soit assez classe.. mais par contre ce qu’il y a entre les deux est franchement casse burne parce que la petite barbe de trois jour qui ne ressemble à rien fait que tu passes soit pour un putain de flemmard soit pour un mec qui n’a pas assez de fric pour se payer un rasoir, mais tu es obligé de passer par ce stade pour avoir une barbe un minimum classe donc bon, couper or not couper, dat is the question… question que je ne me poserais d’ailleurs jamais parce que moi ça ne me concerne même pas alors voilà, j’aime me poser des problèmes que je ne rencontrerais jamais…. Mon dieux que je peux être con parfois quand même ! J’entra en tombe dans l’enceinte du café, jouant des coudes au milieu des clients habituels et casuels pour me diriger directement vers les chiottes des dames, gueuler a nouveau devant le robinet et passer par le petit passage secret comme si c’était la chose la plus normale au monde. La porte s’ouvris à mon arrivé, preuve que je commençais à être connu ici-bas, me laissant le champ libre pour finir mon sprint final vers le monte-charge ou je m’écroula comme une merde alors que le punk vert s’occupait de lancer les moteurs, me laissant seul sur la plateforme en mouvement. Ma position était plus qu’inconfortable et je me promis de parler de l’idée d’installer des matelas dans le monte-charge aux organisateurs histoire que les mecs qui comme moi on envi de se taper des sprints puisse se reposer peinard une fois arriver dans l’enceinte de l’arène.. même si bon j’ai des doutes quant au fait qu’ils prennent mes paroles au sérieux quand même ! Roh, au pire je le leur donne un bon coup de basse et… de basse ? Attend j’ai pas l’impression d’avoir oublié quelque chose là ? Je me relevai tant mal que mal en cherchant ce qui pouvais bien me manquer avant de me rendre compte que ce que j’avais oublié n’était juste qu’une des pièces maitresse de mon équipement, une véritable pièce de collection dans les nombreux objets que je conserve pour moi, mon ami le plus précieux…. Bref j’ai juste complètement oublié de prendre ma basse en me barrant de chez Daisuke !

Le monte-charge se stoppa finalement et j’en émergea en titubant, me maudissant intérieurement avant de desserrer finalement les dents pour choper le saucisson qui y était toujours bloqué histoire de me passer mes nerfs sur cette source de nourriture qui me semblait plus qu’appétissante. Bon ok ce n’est pas si grave, je sais que Cally connait sa valeur à mes yeux et ne tentera rien avec, Daisuke aussi donc à niveau-là au moins je peux être rassuré : ma basse va bien et je la retrouverais lorsque je partirais d’ici mais bon autant dire que pour mes combat ça me fait un peu chier là quand même, parce que bon j’ai juste laissé mes masques accroché sur la house, m’obligeant maintenant à envisager de devoir me contenter de mosher et de me servir du couteau de Vox qui heureusement lui ne me quitte jamais, toujours dans son fouteau accroché derrière mon pantalon dans le cas où j’en aurais besoin, dans le cas où une situation identique à celle où il est mort se reproduise.. Au moins je serais prêt et personne n’aura le luxe de crever a nouveau sans que je ne puisse rien faire d’autre que me morfondre sur mon propre sort ! J’entrai dans les vestiaires pour les traverser sans même accorder le moindre regard aux membres des autres équipes s’y trouvant, le traversant pour émerger sur les gradins réservé au participant, retrouvant sans grand problème mon groupe qui semblait en pleine discutions. Je ne pris même pas la peine de saluer tout le monde et me contenta d’un simple bonjour général avant de m’assoir sur le sol pour m’adosser à la barrière et fermer les yeux, finissant mon saucisson en me foutant mes écouteurs sur les oreilles pour couvrir les sons inutiles se trouvant tout autour de moi, laissant juste la musique aussi douce et calme qu’un accouchement sans assistance me bercer aux rythmes des lignes de basses pendant que je fermais les yeux tranquillement, tentant de faire un minimum le vide en mois.. Pourquoi ? Y’a-t-il une raison particulière pour que je décide soudain de me la jouer bouddhiste ? Et bien non mais putain qu’est-ce que sa doit rendre classe depuis l’extérieur de me voir limite en paix avec moi-même, bouffant du saucisson au milieu d’une véritable cohue de fans tout en graisse et de combattant tout en muscle ou en âme… Bref au milieu d’un monde qui me convient plus que parfaitement parce qu’il est juste bien plus amusant et plus epic que le monde de la surface avec ses lois et ses règlements de bonne conduites ! Ici on se respecte parce qu’on sait de quoi l’autre est capable et qu’on a aucune envie de se prendre son point dans la gueule, pas juste parce qu’il a un post au-dessus du notre et une plus grosse voiture.. Ouais bon ok, la taille de la voiture peut compter si le mec en face te sort un Dragster américain tout bien gonflé là où il le faut avec les roues de capable de t’écraser ta petite citadine comme si c’était un cafard sur la route !

Mes yeux se rouvrirent avec lenteur pour se réhabituer à la lumière agressive et totalement artificielle de la zone alors que je faisais craquer mes articulations une à une pour me relever tant mal que ma en mâchouillant le reste de saucisson avant de cracher le bout avec la ficelle par-dessus mon gradin en espérant qu’il fasse un superbe petit head-shot sur un des cons en contre-bas. Je me tourna vers le groupe qui semblait en totalement concentration sur un combat plus bat, combat dont je me foutais éperdument mais que je fut tenter d’observer aussi juste pour suivre le mouvement et parce que oui j’ai vraiment rien à foutre la tout de suite maintenant.. Mais bon que je vis la tête des deux filles en train de se friter comme des merdes je ne pus retenir le facepalm de partir, me retournant pour ne pas avoir à supporter ça un instant de plus pour enchainer sur une toute autre activité histoire de ne surtout pas repenser à ce qui viens de ce passer en me roulant une nouvelle clope avec ma dextérité habituelle pour ma la caller au coin du bec et me rendre compte que j’ai réussi à oublier mon seul briquet chez Daisuke aussi… Rah c’est bien la dernière fois que je me prends une petite cuite quand je sais que le lendemain je dois me barrer rapidement ! Et c’est aussi la dernière fois que j’emmène Cally avec moi, la flemme de me refaire un nouveau remake de Matrix juste pour ses beaux yeux quand même ! Autant dire que ça me fait un paquet de chose à me souvenir maintenant, choses que je suis sur d’oublier d’ici la fin de la journée mais bon pas grave, au moins je sais que j’ai eu la bonne idée un jour de penser a essayer de faire bouger les choses, même si au final ça reviens toujours au même et que j’oublie tout comme une merde ! Attend… de quoi je parlais déjà ? Roh aucune importance, ça devais encore être une de mes conneries d’idées pour tenter de devenir quelqu’un d’un peu mieux et de sortable, autant dire que c’était voué à l’échec au moment même où j’y ai pensé ! Je me tourna vers le groupe et demanda un briquet sans porter grand intérêt pour ce qui ce passais toujours dans l’arène, chopant celui qu’une des filles me fila, filles que je reconnue comme étant celle qui avait bouffé la semelle de ma rangers à mon retour de mon premier combats… et c’est pas vraiment à son visage que j’ai reconnu ça, plutôt à sa dentition quand elle m’a sourie au moment de lui rendre.. un vrais carnage dont je suis l’auteur et qui ferrais frémir n’importe quel dentiste qui se respecte ! Je tira une bouffé sur ma cigarette avant de larguer mon petit nuage de fumé droit devant moi, observant l’arène qui venait enfin de se vider de ses deux concourantes sans aucun intérêt pour préparer le prochain combat. Le présentateur cracha une nouvelle fois dans le micro pour annoncer le prochain combat, appelant une fille de notre équipe à aller se bouger le cul dans la grande arène pour se battre contre un mec inconnue de mes services. La fille en question était la borgne aux tatouages qui n’était ni trop naïve pour passer son temps à s’extasier devant la moindre connerie dans l’arène, ni trop comme moi ou Snow’ à rester en dehors du groupe.. Bwef une fille qui semblait pas mal et qui avait décidé que se la jouer en groupe était surement la meilleur solution je pense.. Mais bon vu comme je connais mon jugement, y’a de grande chance que je raconte que de la merde et là par contre ça serait particulièrement drôle je pense ! Tout le groupe encouragea la gourgandine qui se barra en rigolant, l’air vachement détendu et vraiment sure d’elle… Peut-être qu’elle est bien badass en faite.. Peut-être même qu’on a de grande chance de se faire voler la vedette du tournoi par cette fille ? ARG ça ne se passera pas comme ça, je me dois d’avertir Snow’ mais de manière discrète pour ne pas éveiller les soupçons des autres membres du groupe sur notre possible mutinerie anti-élément-badass-qui-pourrait-hypothétiquement-nous-voler-la-vedette mais comment ? La première idée qui me vint à l’esprit fut un système de pigeon voyageur avec des codes décodable au moyen d’un minitel reconfiguré par nos soins avec une reconnaissance par glaire mais bon.. Je suis pas sûr d’avoir une prise a proximité pour pouvoir alimenter les distributeurs à nourriture des pigeons donc ça règle déjà ce problème-là, idée refusé ! Hum… Pourquoi ne pas tenter avec des fourmis crée génétiquement et entrainé pour former des lettres sur la rambarde que Snow pourra lire et.. Nan c’est de la merde, d’autant que si jamais elle est phobique des fourmis je suis pas dans la merde pour l’a jouer discret ! Je plongeai mes mains dans mes poches pour tenter de réfléchir plus longuement, touchant du doigt quelque chose de froid et dur que je sorti sans grand intérêt avant de me retrouvant bêtement devant une solution batarde et toute faire à mon problème… mais bon quand on trouve rien, autant faire avec ce qu’on a j’ai envie de dire ! Je déverrouillai le téléphone et me mit à écrire un sms comme je le pouvais, observant la blonde en essayant de rester le plus discret possible


      A : Snowers
      Sujet :
    On est grave dans la merde..
    Je sais pas si t’a remarqué mais la borgne qui vient de descendre dans l’arène à tout d’une bonne combattante et qui plus est qui est bien intégré dans l’équipe…Elle va nous voler la vedette si elle gagne son match et que nous ne réagissons pas !
    Formons ensemble une alliance tentaculaire pour nous assurer d’être les deux seuls sur le devant de la scène et devenons ensemble… LES MEILLEURS DRESSEURS ! Arg nan mais ça c’est dans Pokémons c’est vrais.. Bwef t’a compris le truc, ça te tente ?


Pressant le bouton d’envois sans avoir penser à vérifier mon orthographe, je rangea le téléphone dans ma poche avant de me placer de manière à pouvoir observer le combat en contrebas qui n’avais toujours pas commencer et Snowers en même temps du coins de l’œil histoire de pouvoir capter sa réponse le plus vite possible et de pouvoir agir en fonction.. Diantre que cette journée risquais d’être éprouvant si mes doutes se confirmes, parce que tenter de saborder le match des autres n’est pas quelque chose de facile, et encore moins quand il s’agit de personne de ta team et que donc tu dois faire tout ça de manière le plus discret possible pour pas te foutre tout le monde a dos. Quelque techniques me virent rapidement en tête, comme le coup de lui servir une bière pas fraiche ou de foutre des draget Fuca dans sa bouffe juste avant un combat, ou tout ce genre de chose en même temps histoire de maximiser les effets et d’être totalement sur du résultat quel que soit la constitution de la personne.. Au pire on augmente la dose de laxatif et elle n’y résistera pas longtemps ! Mes pensées furent dévié par la voix du présentateur qui énonça enfin les règles du combat qui se présentera sous la forme d’une battle en.. en robe ? Et oui car il fallait un peu de fan service sur ce coup et les deux conçurent se sont vu obligé de porter de magnifique robe de princesse Disney avec pour simple objectif de ne pas se faire arracher ses vêtements car la première personne à oualp perd le match et toute dignité ! Et bien sur comme le hasard fait plus que bien les choses, les deux combattantes n’était pas trop mal, résultat la foule se déchaina et les paris grimpèrent avant même le début du combat, autant dire je ne pouvais qu’enrager en voyant ça car ça confirmer mes plus grandes craintes… Cette borgne avait tout les atouts pour nous voler la vedettes et les organisateurs l’avait tout de suite compris, lui foutant une épreuve qui allait surement la faire encore plus grimper dans les classement grâce aux paris qui risquait de faire péter les records sur se match vu que plus de quatre-vingt pourcent du public est constitué de ce que l’on fait de pire dans la gente masculine… Des bof’ et des geeks en rut !

_________________
TASTE YOUR MIGHT ! [Snow & Cal] 1388410115041960100
Admini_ZBLAH_teur Like A Wai_Lord
Kit by Lilice et Keikei
Revenir en haut Aller en bas
Snowers


Féminin
Messages : 146
Age : 21

Feuille de personnage
Expérience :
TASTE YOUR MIGHT ! [Snow & Cal] Left_bar_bleue478/3500TASTE YOUR MIGHT ! [Snow & Cal] Empty_bar_bleue  (478/3500)
Points Job:
TASTE YOUR MIGHT ! [Snow & Cal] Left_bar_bleue548/3004TASTE YOUR MIGHT ! [Snow & Cal] Empty_bar_bleue  (548/3004)
Snowers




TASTE YOUR MIGHT ! [Snow & Cal] Empty
MessageSujet: Re: TASTE YOUR MIGHT ! [Snow & Cal] TASTE YOUR MIGHT ! [Snow & Cal] EmptyVen 28 Déc - 13:56

Alors que le prochain combat était annoncé, je tiltais que c'était une personne de notre équipe qui était demandé sur le terrain. A son nom je pouvais en déduire que c'était une fille et à sa tronche aussi vu la … Poitrine qu'elle avait. D'ailleurs, j'en déduisais aussi que la chirurgie esthétique avait aussi fait des merveilles là-dedans parce que bon je doute fortement que ce soit une vraie et non je ne fais pas une fixation dessus je décris juste cette scène à la peau mate et aux tatouages. Pour en revenir à nos moutons, je ne la sentais pas celle-là. Je sais pas pourquoi mais j'avais la sensation qu'elle allait être un véritable problème … Mais dans quoi ? L'instinct féminin ne peut-il pas m'aider plus que ça ? Il sert à rien ce instinct … M'enfin, ça change rien au fait qu'elle était déjà partie depuis longtemps et que les règles venaient d'être annoncés : et quelles règles ! Je crois que c'est vraiment la journée vidage de burne des spectateurs là … Après le catch féminin, voici … Le combat en robe Disney ! De quoi en faire venir plus d'un, c'est sûr. Et je ne doutais pas qu'ils allaient tous parier sur la fille de notre équipe … Je sais que c'est mal de penser ça : mais j'ai sérieusement envie qu'elle se ramasse et qu'elle perde, parce que sinon elle va nous faire de l'ombre à Cal et moi … Enfin, surtout moi. Parce que c'est un duo qui doit gagner, pas une seule personne. Et il allait de soit que les créateurs de ce tournoi avait prévu de faire comme dans les films bien cul-cul niant-niant … Une amourette de merde avec les héros. En plus ça plairait au public … Wait. Le public est masculine. Si ce sont des pervers … Alors … Noes, en fait c'était à Cal qu'elle allait faire de l'ombre, parce qu'il est bien connu que les hommes aime voir des lesbiennes plutôt que des hétéros. Mais bon, j'irais royalement l'envoyer chier dans ce cas là. Quoi que, si l'on reprend l’hypothèse que Cal est une femme … Un couple à trois ? Un triangle amoureux ? Noes, ça sera juste un trait, parce que j'ai Alice, moi. Wait, qu'est-ce que je raconte encore comme merde …

Je sens mon portable vibrer dans ma poche et je vois Cal' ranger le sien. Hum hum … Serait-ce … Bah ouai, qui d'autre serait assez con pour m'envoyer un message à cette heure-ci alors que d'habitude je dors. Je sors donc l'appareil pour regarder ce que me dit l'autre … Je me sens moins seule dans mon pressentiment de doublage. Cal et moi sommes en danger, et nous ne pouvons tout simplement pas laisser passer ça … C'est trop risquer, ça gâcherait notre image de « gens badass dans une compétition à la con ». Je me mets donc déjà à réfléchir à une réponse. Un moyen. Un truc qui peut faire qu'elle perd … On peut pas directement lui balancer une attaque dans la tronche sans qu'on remarque notre révolte et qu'on se fasse virer … Et puis à l'origine, elle fait partie de notre équipe … Faut croire que Cal & moi on voit notre équipe comme un truc simple : Cal' & moi. Pas plus. Tant mieux. Bon, je lui réponds quoi à lui ?

      A : Caleb
      Sujet :Re: On est grave dans la merde...

    Eukay pour l'alliance tentaculaire, dude et devenons ensemble des maîtres de la ligue pour pokémon de type … Octopus !
    Sinon … Je propose … Hum, qu'on se fond dans la masse et qu'on lui envoi une brique à la tronche pour ensuite fuir et revenir ici comme si de rien n'était. On peut aussi faire en sorte de lui envoyer un hameçon de cane à pêche dessus pour lui retirer sa robe pour qu'elle perde … Ainsi, elle sera éliminé et nous vaincrons l'adversaire, reprenant notre place de number one. Tant dis quoi ?

J'envoie le message, gardant le portable en main et passant mes bras autour de ma taille. S'il répond okay, on perd pas de temps et on y va, s'il a une meilleure idée on la fera. Mais bon, on est assez pressés vu que le combat ne tardera pas à commencer. Et quel combat. La borgne avec une robe de Belle et l'autre avec celle de Raiponce. Il manquerait plus que les deux se pètent la gueule … Oui, je rêve que toutes les personnes de cette arène, hormis l'albinos et moi, se pètent la tronche au même moment. C'est bizarre mais je crois que ça mettrait de l'ambiance, surtout qu'on serait supérieur à eux vous qu'on serait pas tombé. En fait, même si Cal' tombait ça serait cool, parce que moi je serais toujours debout. Héhé. Ah, la putain de voix dans le micro annonce que le match commence dans moins de dix minutes … Cal, grouille toi de me répondre avec ton portable. Ou alors gueule un « HELL YEAH ! » ou une connerie dans le genre pour que je puisse savoir si c'est bon, parce que là je crois que les gens vont se faire des idées parce que je te regarde en coin et qu'ils ont tous des cerveaux de merde.

[HRP: C'est court et tout mais j'avais pas d'idée et que je ne voulais pas faire bouger Cal sans ton accord et tout ça donc je me rattraperais au prochain. '^']

_________________
TASTE YOUR MIGHT ! [Snow & Cal] Snowerssigna02

Présentation || Fiche techniques
Kit de Tyzy. Thank you Chéri
Revenir en haut Aller en bas
Caleb Dörner


Masculin
Messages : 533
Age : 26

Feuille de personnage
Expérience :
TASTE YOUR MIGHT ! [Snow & Cal] Left_bar_bleue3500/3500TASTE YOUR MIGHT ! [Snow & Cal] Empty_bar_bleue  (3500/3500)
Points Job:
TASTE YOUR MIGHT ! [Snow & Cal] Left_bar_bleue17580/19260TASTE YOUR MIGHT ! [Snow & Cal] Empty_bar_bleue  (17580/19260)
Caleb Dörner




TASTE YOUR MIGHT ! [Snow & Cal] Empty
MessageSujet: Re: TASTE YOUR MIGHT ! [Snow & Cal] TASTE YOUR MIGHT ! [Snow & Cal] EmptyVen 28 Déc - 18:33

Arg une réponse positive, je fais comment pour gérer ce genre de cas moi ? Non je ne suis vraiment pas fait pour les relations humaines avec mon feeling de tueur de tueur, encore moins avec des personnes que je ne connais que depuis une journée et qui déjà veulent me montrer leurs tentacules ! J’aurais peut-être dû y réfléchir à deux fois avant de me lancer dans une pareille entreprise sans préparation aucune et sans allié pour me soutenir… Attend, des alliés ? C’est vrai que j’ai quand même un bon gros réseau de connaissance mais techniquement en allié j’ai qui ? Bon Tyzy et Kagura je pense que ça va de soi, je ne suis pas chez les Freelancers pour faire de la couture tout de même mais bon je peux rajouter qui alors à cette liste qui hélas ne se compte que sur les doigts d’un moignon atrophié pour le moment ? Et bien je ne vois pas vraiment, la plus part des gens que j’ai rencontré comme Steph ou bien Alice sont des amis, des camarades de baston mais bon ça se résume à une ou deux présences par mois, sans plus, rien de vraiment concret ni de régulier et c’est vrais que ça fait limite un peu mal de s’en rendre compte quand même. Genre pour m’occuper du culte je suis limite seul, parfois je rencontre des personnes mais c’est juste le temps d’une session de combat vu qu’après chacun retourne à ses occupations.. Et même quand je me retrouve dans une vaste organisation m’offrant des alliés de choix il faut que je me viande comme une merde et foute le bordel dans tout ce que j’ai voulu faire vu que je suis presque obligé de devenir une sorte d’agent dormant des Anonymous le temps que la tension retombe sur toute nos tête et encore, je ne suis même pas sûr de pouvoir réintégrer leur rangs un jour ! Ah y’a pas à dire mais quand je me rends compte de ce genre de réalité que je me sens légèrement seul quand même.. Mais bon est-ce que je peux y faire quelque chose ? Ouais techniquement j’ai bien la faculté mentale de fonder mon propre groupe pour suivre un objectif commun, un truc si possible qui me tiens à cœur pour pas que je m’en lasse et d’assez important pour que d’autre personne veuille bien se joindre à moi, pas cul-cul ni trop politique pour éviter de passer pour un con et d’assez discret en même temps pour pas que Tyzy s’en rend compte sinon il va vouloir tout faire à ma place et ça sera plié en deux temps, trois mouvement… Moi je veux que ça dure, un truc classe qui en jette et où je puisse faire le con en plus de mon boulot chez les Freelancers parce que oui j’ai aucune envie de quitter cette team qui représente bien plus qu’une famille pour moi parce que sincèrement je ne sais pas ce que j’aurais bien pu faire dans cette nouvelle dimension sans Tyzy et Kagura ! Dès qu’y a du bordel faut toujours qu’on y soit mêlé et y’a pas à dire mais moi je suis totalement pour, alors autant fonder quelque chose en parallèle pour faire un truc qui n’a strictement rien à voir histoire de pas empiéter sur mes deux boulots sans le vouloir. Je rangea toute ces idées dans un coin de mon petit cerveau en y apposant une bonne vingtaine de sceau du genre « penses-y », « n’oublie pas » ou encore « FTAGHN BATARD », bref assez de phrase d’importance pour que ces idées ne disparaissent pas dans la masse sans pour autant que je ne pense qu’à ça.. Putain c’est bien fait le cerveau humain quand même vous ne trouvez pas ? Je repris mon téléphone et tapa un nouveau message,, imaginant déjà un plan de combat pour tenter de faire perdre la gourgandine tatoué dans l’arène

      A : Snowers
      Sujet :Re:Re : On est grave dans la merde...

    Le problème est qu’il faut se montrer discret si on ne veut pas se faire lyncher par toute l’équipe et ainsi perdre en réputation auprès du public parce que bon… ça compte quand même, même si on est les deux asociaux du groupe, on doit quand même faire semblant d’en avoir quelque chose à foutre ! Bref j’ai déjà un petit plan d’attaque que j’ai astucieusement nommé.. OPERATION TEMPETE DU DESSERT ! (oui j’emmerde le copyrigth militaire, j’ai fait exprès pour la faute !)
    Bwef on va se glisser dans le public et balancer des objets dans l’arènes en essayant de rester le plus discret possible et tenter ainsi de la faire perdre son match.. Pas le temps de me dire si tu es pour où non, tout le groupe nous zieute depuis tout à l’heure vu qu’on est quand même les deux seuls con sortir nos portable à tour de rôle, tel deux amant se faisant des mamours et…. Hum… BWEF ! On va continuer de leur faire penser ça et s’éclipser tous les deux, ça nous fera un genre d’alibi en béton armé !


Tentant de rester le plus expressif possible, je lui balançai un petit sourire un coin au moment de presser la touche d’envoi, me décollant de la barrière pour quitter tranquillement le gradin des participants et me diriger vers le bar l’air de rien, quittant la zone qui nous était réservé pour entrer dans le territoire du public. C’était un peu comme notre côté en fait…. En beaucoup, beaucoup, mais alors beaucoup plus peuplé, plus crade et surtout plus bruyant ! Les participants ont beau être pour la plupart des trous du cul je trouve, au moins il ne sont pas des trous du cul sans aucun amour propre et qui se contente de se goinfrer de pop-corn en matant les autres se battre pour parier sur leur tête avec l’argent durement volé à leurs parents pour les plus jeunes, à leur patrons pour les plus âgé.. Bon ok je ne vais pas trop cracher sur le public quand même parce que c’est juste grâce à eux qu’un tel tournois peut être organisé et qu’on arrive à grimper dans les scores grâce à leurs paris sur nos maigre petite tête… Mais bon quand même ! Me focalisant sur la mission que je m’était donné, je m’inséra dans la foule en mouvement tant mal que mal, avançant rapidement en espérant qu’aucun fan de ma première performance n’arriverais à me reconnaitre mais bon, vu que je n’ai ni ma basse ni mes pelles je pense que j’ai pas mal de chance de passer un minimum inaperçu ! Chopant tout ce que je pouvais au sol et dans les poubelles à proximité, je me retrouvai avec une bonne dizaine de boite de pop-corn pété sous le coude, une grosse bucket de KFC remplis de cannette vide ou presque… Ouais je me suis pas fait chier à vérifier pour chacune quand même, ça fait déjà assez space de voir un albinos faire les poubelles pour que j’en rajoute niveau zarb’ ! Me dirigeant vers les gradins les plus proches de la zone de combat, je me retrouvai face à un gros cordon de sécurité avec de véritable gorille en-t-shirt, poil sous les bras étout étout… Je n’étais pas au courant moi qu’on avait le droit d’engager des wookies dans les agences de sécurité Underground, faut croire que les Portugais peuvent réellement se faire engager de partout, et ceux quel que soit le domaine ! Le prestige du poil sans doute… mais bon pas le temps de débattre sur ça, le combat viens déjà de commencer te la foule en délire me permet de remonter discrètement vers un autre gradin pour tenter de trouver un autre méthode d’approche ou tout simplement un autre point de lancer histoire de pas passer trois heures à me balader dans les gradins sans lancer la moindre de mes armes de destruction massive.. Mais que fait donc la blondasse ?

Changeant de tactique d’approche, je remontai rapidement les escaliers bordant les gradins avec une nouvelle idée bien précise…. Arriver à atteindre les passerelles suspendu les plus haute que l’on a du mal à voir depuis les gradins mais que l’on a pu aisément remarquer lors de notre arrivé spectaculaire pour la première épreuve. Entrant à nouveau dans la zone des participants par le bar, je longeai la foule de gladiateur pour ne pas me faire repérer par les membres de mon groupe qui devait encore et toujours être en train d’observer le match en gloussant pour me diriger vers le zone du monte-charge qui heureusement pour moi était vide de monde, aucune âme qui vive… En même temps vu le combat qui se déroule en ce moment, tu m’étonne que personne n’a envie de se barrer ! Observant longuement le plafond, je finis pas remarquer la plateforme suspendu la plus proche du chemin du monte-charge dans lequel je grimpa en quatrième vitesse, kickant de ma rangers le bouton pour le faire démarrer histoire de ne perdre aucune précieuse seconde et de le faire de manière classe of kurs ! Prenant mon élan tant mal que mal, je sauta en court de route avant de balancer ma tentacule pour me rattraper le plus près possible de la plateforme, me hissant comme je le pouvais avant de m’éloigner un maximum du bout où n’importe qui levant les yeux depuis le monte-charge était capable de me voir déambuler dans un endroit où je n’étais pas forcément autorisé à aller. Gardant ma bucket plus que remplis sous le coude, je passa en mode furtif pour m’approcher au mieux des plateformes centrales, m’installant le plus confortablement pour commencer l’opération de bombardement à grand renfort de canette que je supposais vide… mais bon si il reste un peu de coca dedans ça pourra lui tacher les vêtements et dieu sait oh combien ça fera plaisir au public ! Mais bon il me suffirais d’une seule canette bien placé pour faire pencher la balance de la gloire en notre faveur, une seule petite canette manufacturé en chine qui nous apportera une grande victoire pour notre cause inexistante… Tiens ça me fera presque donner envie d’adopter un petit chinois si ça marche ça !

_________________
TASTE YOUR MIGHT ! [Snow & Cal] 1388410115041960100
Admini_ZBLAH_teur Like A Wai_Lord
Kit by Lilice et Keikei
Revenir en haut Aller en bas
Snowers


Féminin
Messages : 146
Age : 21

Feuille de personnage
Expérience :
TASTE YOUR MIGHT ! [Snow & Cal] Left_bar_bleue478/3500TASTE YOUR MIGHT ! [Snow & Cal] Empty_bar_bleue  (478/3500)
Points Job:
TASTE YOUR MIGHT ! [Snow & Cal] Left_bar_bleue548/3004TASTE YOUR MIGHT ! [Snow & Cal] Empty_bar_bleue  (548/3004)
Snowers




TASTE YOUR MIGHT ! [Snow & Cal] Empty
MessageSujet: Re: TASTE YOUR MIGHT ! [Snow & Cal] TASTE YOUR MIGHT ! [Snow & Cal] EmptyVen 28 Déc - 23:36

Mon portable re-vibre comme si de rien n'était et je le regarde de nouveau pour lire le message et là … Arg, mon cœur vient d'en prendre un coup. Comme mon cerveau d'ailleurs. C'était quoi cette histoire de mamours ? Il était pas sérieux … si ? Caleb … Tu me déçois beaucoup … Penser une telle chose … des amants quoi … Gawd. Caleb, en fait, tu veux qu'on mon cerveau repasse mode fangirl parce que tu attends tout ce que je pense mais que tu n'oses me le dire … Traître, tu me le payeras un jour. Sache le, je ne laisserais pas passer cela, jamais. NETHA, FOR THE ROLLAN ! Non mais, pour qui tu te prends Cal, de me lire ainsi dans mes penser pour savoir ce que je pense de ton message, hein ? Eh … Eh, te barre pas sans moi !

Il se sauve le bougre. Je ne le laisserais pas faire. En mode super ronchonne que je suis, je pars sur ses traces tel les chercheurs partent sur celles du marsupilami. Et la plupart des regards de notre équipe nous suivent des yeux Cal' et moi avant de regarder de nouveau le terrain comme s'ils avaient oublié qui nous étions. Que nous étions les pros, les meilleurs … Cette fille me le payerait, fois de Snowers, elle le regretterait toute sa vie. Je ferais en sorte qu'elle se souvienne de mon nom et de la défaite qu'elle se prendra aujourd'hui. Elle n'osera même pas revenir en fin de semaine, mais vraiment. Elle me fuirait de honte, moi et Cal', parce qu'elle sera inférieur et … Je viens de perdre de vu Cal'. Oh le con, je vais devoir lui balancer des trucs moi-même dans mon coin … Mais on va me reconnaître … Noes. Je vais donc passer en mode caché. Je fous la capuche de mon sweet kanabeach et je ferme la fermeture jusqu'en haut. Faire semblant d'être viril maintenant, pour al réussite de la mission. Je marche en observant autour de moi et en essayant de pas rentrer dans les gens pour ne pas qu'on me reconnaisse, je marche même à côté d'acteur de Star Wars, qu'elle classe, je croyais pas que ça m'arriverait un jour. C'est le genre de chose unique que l'on croit impossible dans ce lieu et qui pourtant l'est. C'est quelque chose d'agréable même, voir tous ces poils bien sales frotter contre les gens … Non, en fait c'est juste dégueulasse mais ne jamais vexer un wookie. Jamais. Je m'assois sur l'une des chaises du premier rang et je pique au passage tous les déchet qu'il y a par terre, je me relève cinq minutes plus tard comme si de rien n'était avec toutes ces poubelles dans les bras et je vais me mettre à un coin caché par un mur pour balancer ça tranquillement sans que personne ne me voit. D'ailleurs, Cal n'est toujours pas là … Il a du trouver un autre point de tire.

Le match à commençait. Je me prépare à balancer un pop de pop-corn quand je vois tomber du ciel, une canette vide sur la tronche de notre rivale. Je relève les yeux. Caleb. Ce con a trouvé un beau perchoir pour faire son numéro. M'enfin. Je balance le pot de pop-corn, je rate. Je crois qu'il balance une seconde canette mais rien n'y fait, ça ne la touche pas. Les deux adversaires se battent et se déplace trop vite. Ça me gonfle, il faut qu'elle perde. Je balance brusquement une bouteille de verre qui explose par terre en plusieurs bout de verre. Bon, maintenant, que son adversaire soit intelligent et utilise ces bouts pour lui déchirer ses fringues, merde ! Pourquoi ils sont tous trop cons pour penser à ça, hein ? Ils peuvent pas avoir genre une seconde d'intelligence en se disant « Hé si je découpais avec quelque chose qui coupe ?! ». Bordel, ça m'énerve. Je stresse. Je devrais pas, il y va sans dire qu'elle va perdre … Ouai, c'est obligée … L'abigay renvoi une canette, c'était dernière était encore pleine .. Gawd, les tâches qu'elle a sur sa robe. Je m'en réjouis, mais ce ne fut que de très courte durée quand j'entends derrière moi les cris de joie du public. Merde. Pas ça, on peut pas perdre comme des grosses merdes. On peut pas … Elle doit se ramasser bordel … En plus il me reste qu'un pauvre os de poulet. Je le lance, le tout pour le tout. J'aurais pas du. La bourde. La grossière erreur. Bordel, non. Il se coince dans la robe de l'autre et la balafré tire dessus en déchirant au passage la tenue Disney de son adversaire.

Putain de merde. Non. Bordel. Cal va me détester. Putain de. Je vois une dernière canette tomber et arriver sur la tête de la fille de notre équipe, mais cela ne change rien au fait qu'elle ai gagné … Bordel … Je crois que je vais m'excuser directement. Ouai, c'est une bonne idée. Je sors le portable de ma poche et commence à écrire mon message.

      A : Caleb
      Sujet :...

    Bordel de merde. Dis moi que je rêve là ... Dis moi qu'elle a pas gagné ... Enfin, écris le moi parce que là je suis avachie contre un mur tellement je suis dépitée de cette victoire ... Enfin, défaite. Je me comprends.
    Elle ... Va nous piquer la vedette. ;^;

J’en vois. J’attends qu'il me réponde sans pour autant bouger. Je crois que j'ai même pas envie de voir les autres la féliciter. C'est débile, enfantin mais bon … J'y peux rien, c'est plus fort que moi, savoir que je vais peut-être mise au placard parce qu'elle était là et que c'était un duo qui remporterait la victoire. Si ça se trouve Cal allait faire en sorte que l'alliance que nous venions à peine de créer soit détruite … et il irait avec elle. Bordel, je crois que je viendrais même plus ici à la fin de la semaine … Attends … Je doute de Cal ? Alors que c'est moi qui ai tout fait foirer ? Je devrais plutôt douter de moi-même. Je suis trop conne bordel, il doit me détester. J'ai pas envie de bouger … Alors, je vais juste rester appuyer contre le mur, les genoux repliés sur moi et la tête à moitié écrasé sur mon bras.

Merde quoi.

_________________
TASTE YOUR MIGHT ! [Snow & Cal] Snowerssigna02

Présentation || Fiche techniques
Kit de Tyzy. Thank you Chéri
Revenir en haut Aller en bas
Caleb Dörner


Masculin
Messages : 533
Age : 26

Feuille de personnage
Expérience :
TASTE YOUR MIGHT ! [Snow & Cal] Left_bar_bleue3500/3500TASTE YOUR MIGHT ! [Snow & Cal] Empty_bar_bleue  (3500/3500)
Points Job:
TASTE YOUR MIGHT ! [Snow & Cal] Left_bar_bleue17580/19260TASTE YOUR MIGHT ! [Snow & Cal] Empty_bar_bleue  (17580/19260)
Caleb Dörner




TASTE YOUR MIGHT ! [Snow & Cal] Empty
MessageSujet: Re: TASTE YOUR MIGHT ! [Snow & Cal] TASTE YOUR MIGHT ! [Snow & Cal] EmptySam 29 Déc - 2:15

Un gros facepalm et me voilà qui tourne des talons sans même vouloir observer à nouveau la zone de combat tandis que le présentateur annonce la nouvelle gagnante et donc favorite de notre groupe, le tout sous un véritable avalanche d’applaudissement et de cris en tout genre de la part du public… enfin plus des hurlements viril et totalement hétérosexuel brulant toute la testostérone des pauvres males en rut qui n’en pouvais plus du tout après ce combat d’une epicness… particulière si je puis dire ! Sautant par-dessus la barrière de la passerelle pour retomber sur un câble de soutient, je me laissa glisser tranquillement avant de tomber au milieu de la maigre foule de participant en contre-bas, m’aventurant dans une partie de l’arène que je n’avais jamais visiter et c’était cool d’ailleurs, fallait que je change un peu d’air là ! L’endroit devait se trouver après le bar mais j’avais jamais pensé à m’y balader et franchement je pense que je peux commencer à regretter.. Parce que c’est un véritable marché noir qui se présente à moi ! Plusieurs grande allée comportant je ne sais combien d’échoppe proposant diverse armes, matos militaire, drogues, fringues tombé du camion et même des versions collector des cassettes de La Petite Maison Dans La Prairie.. Dédicacé ! Autant dire que cet endroit mérité totalement le surnom de « cour des miracles » rien que pour posséder ce genre d’article en vente, et je sais de quoi je parle parce que j’en ai visité des marchés noirs quand même mais je ne n’aurais jamais pensé en trouver un dans Death City, enfin pas un de cette taille là et juste sous le café central quoi.. C’est juste un truc hyper improbable mais je pense que c’est plus une sorte de rassemblement juste pour le tournois et que chacun repartira l’air de rien une fois la semaine passée, planquant leurs profits pour aller les dépenser dans une autres ville histoire de pas attirer l’attention sur leurs maigres personnes et…. Oh mon téléphone qui vibre ! Le chopant en vitesse, je parcourra du regard le message de Snowers s’affichant sur l’écran avant de lui répondre de manière solennel, versant une larme solitaire et virile en me souvenant de la dure réalité que nous étions en train de traverser

      A : Caleb
      Sujet : Re :...

    Ce n’est pas grave, nous avons voulu tenter de l’empêcher de gagner et notre destin nous en a empêcher… Car nous devons gagner de manière loyale fairplay ! SNOWERS, NOUS ALLONS MONTRER A CETTE BANDE DE TROU DU CUL CE QU’EST LA VERITABLE PUISSANCE TENTACULAIRE CAPS LOCKIENNE ! NOUS ALLONS LEUR FOUTRE TELLEMENT PROFONT QUE LEURS MORVEUX CO-SANGUAINS AURONT QUINZE TROU’D’BALLE JUSQU’A LA CINQUIEME GENERATION !
    PS : On va devoir se défoncer comme jamais sur les prochains combats, n’hésite pas à utiliser tes atouts charismatiques pour te faire aimer de cette bande de geek dégueulasse histoire de remonter dans le classement toi aussi !
    PS2 : Très bonne console, j’ai passé je ne sais combien de temps sur les Jak & Dexter !
    PS3 : Connerie a part, si cette journée n’est pas concluante niveau classement… ON TABASSE UN MEMBRE DU GROUPE RANDOM !


Pressant la touche entrée, je repris mon petit tour d’observation dans le marché noir histoire de voir si y’avais strictement qui aurais pu m’intéresser même si techniquement je savais que je n’avais pas le fric sur moi et que même… comment j’aurais pu expliquer la présence d’un objet puant à plein nez l’illégalité dans une niche avec des colocataires aussi strange que Tyzy et Kagura ? Sans compté Sadaharu qui a toute les chances de le débusquer pour me le bouffer ou Cally qui risque de tomber dessus et…. Me le démonter en long, large et travers pour une raison que j’ignore encore d’ailleurs ! Bref autant pas prendre de risque et pas perdre de fric pour rien, donc autant pas rester plus longtemps ici pour éviter la tentation.. surtout que la collection de cassette de Derrick commence à me faire de l’œil depuis tout à l’heure et ça ne prévois rien de bon pour moi ça ! Fuyant à toute jambe de la manière la plus classieuse possible, je retourna l’air de rien vers le bar alors que le présentateur se manifesta a nouveau, nommant mon nom pour la prochaine session de combat avec celui d’un mec random encore une fois… Merde pourquoi je ne tombe jamais contre un gars connu moi ? Ah ben peut-être parce que je ne connais juste personne qui fréquente ce genre de milieu donc bon… SCHEISSE ! J’avais la grande flemme de refaire en entrée en fanfare pour me la péter et je me contenta donc je juste me ramener sur l’ascenseur l’air de rien, rejoignant en un instant la zone de combat qui avait d’ailleurs pas mal changé pour l’occasion… Vais-je enfin avoir le droit à un combat qui sort vraiment de l’ordinaire ?

Présentateur : Bon… Vous voyez tous le grand poteau central qu’on vient juste d’installé au centre de l’arène ? Il doit bien faire quoi.. Cinq mètre de hauteur ? Ben nos deux concourant vos devoir s’amuser à balancer des Lunettes de chiottes de couleur différents sur le poteau pour tenter de gagner mais attention, la seule condition de victoire est d’arrivé à empiler deux de ça couleur, deux de la couleur adversaire et encore deux de sa propre couleur, autant dire que ça va rajouter un max de challenge pour cette phase de combat qui s’annonce particulièrement epic !

Nan mais… C’est quoi c’est règles totalement brainfuck ? Nan mais moi j’approuve totalement, le combat va être tout simplement epic avec ce genre de condition de victoire même si bon je ne sais pas encore si mon adversaire va réellement s’amuser à suivre le délire mais bon OSEF, moi j’ai prévu de m’amuser comme un petit four ! Laissant craquer mes articulations en souriant, observant mon adversaire dont le visage m’était toujours invisible sous sa capuche… D’ailleurs franchement j’aime ses fringues ! Le pull rouge bordeaux avec les côtes graphés en blanc sur le tissu, un superbe crane sur la capuche et un bon gros treillis militaire noir… Le genre de style que je porterais bien, et que je pense même que je vais tenter de lui voler en guise de véritable trophée de ma prochaine victoire écrasante sur sa maigre personne ! Ouais bon niveau maigreur je sais que je suis assez mal placé pour parler mais bon on s’en fou, ça en jette comme phrase d’accroche je trouve donc ça passe. Le grand poteau était presque neuf, portant quelque trace d’impact et de sang séché par endroit, preuve que le dernier match de ce genre avait dû être quelque peu.. hum… agité ? Le terrain en lui-même m’avais déjà semblait transpirer de souvenir guerrier mais avec une telle disposition et ce je ne sais quoi dans les règles.. Autant dire que je voyais soudain toute l’arène sous un œil nouveau et que ce n’était pas pour me déplaire ! Voilà qui risquais fort de me donner encore plus envie de faire durer le combat mais bon, je ne connais pas mon adversaire, j’ai fait la connerie de pas regarder ses combats ou du moins les replays qu’ils ont passé tout à l’heure et j’avoue que ça me fait quelque peu chier finalement.. Un peu de préparation n’aurais pas était de refus pour arriver à lui faire la misère sans pour autant le finir du premier coup histoire d’arriver à remonter un peu dans le classement grâce à la cote des paris.. Mais bon merde, comment je peux faire pour me faire aimer du public vu que j’ai pas la paire de Boobz de l’autre borgne qui peut faire des combats spécial fan-service rien que pour monter sa popularité alors que moi je vais devoir me battre, badassement certes, mais avec des lunettes de chiottes quand même ! Rah si seulement j’avais pu naitre avec une paire de boobz, un œil en moins et des gros tatouages j’aurais pu… Attend… Tatouages ? Mais quel cornichon albinos que je suis, je suis plus que tatoué et y’a toujours moyen de paraitre ultra-classe même après des gros porcs du publics en tentant la carte de la badassitude de mes tatouages en lui foutant une belle raclée tout en me montrant de la manière la plus classe qu’il soit histoire de remonter le mieux possible les paris sur ma personne.. Avec de la chance en plus des femmes sont dans l’assemblé ou devant leurs postes de télé donc y’a possibilité de récupéré leurs paris avec de la chance….beaucoup de chance…. Et non même pas j’imagine me l’a joué Albigay a fond pour tenter de séduire le public avec le cul entre deux chaise ! Arg non rien que dit penser ça me donne le genre de frisson gerbatoire post-cuite !

_________________
TASTE YOUR MIGHT ! [Snow & Cal] 1388410115041960100
Admini_ZBLAH_teur Like A Wai_Lord
Kit by Lilice et Keikei
Revenir en haut Aller en bas
Snowers


Féminin
Messages : 146
Age : 21

Feuille de personnage
Expérience :
TASTE YOUR MIGHT ! [Snow & Cal] Left_bar_bleue478/3500TASTE YOUR MIGHT ! [Snow & Cal] Empty_bar_bleue  (478/3500)
Points Job:
TASTE YOUR MIGHT ! [Snow & Cal] Left_bar_bleue548/3004TASTE YOUR MIGHT ! [Snow & Cal] Empty_bar_bleue  (548/3004)
Snowers




TASTE YOUR MIGHT ! [Snow & Cal] Empty
MessageSujet: Re: TASTE YOUR MIGHT ! [Snow & Cal] TASTE YOUR MIGHT ! [Snow & Cal] EmptySam 29 Déc - 15:40

Woah, Cal' n'avait pas l'air d'être fâché, c'était déjà rassurant à savoir. En plus, je doute fortement du fait qu'il dise ça par pur intérêt et qu'en fait il prépare à coup monté dans mon dos, une pièce montée peut-être, mais pas un coup. Et au pire, je le contrerais avec mes tentacules. Tentacules contre tentacules … Qui gagnera ? C'est une dure question dont nul ne veut savoir la réponse. Mais bon, l'idée de Cal de faire autre chose avec mes tentacules était pas conne … Détruire le cerveau de nos adversaires pour que les générations futures aient douze trou de balle … Il cherchait loin ses idées, mais c'était agréable de voir que de telle personnes existaient encore dans ce monde, le genre de mec qui se fout un peu de tout et quand a limite rien à branler d'une grande majorité des autres lors de ce genre de tournoi tant qu'il s'éclate. Certes peut-être un peu poussé par le désire de gagner mais sûrement pas autant que les autres présents ici. Et moi dans tout ça j'ai encore le cul par terre … Bon, quand faut y aller, faut y aller ! Je me relève en grognant, m'aidant au passage de la barrière. Je jette un rapide coup d’œil dans l'arène : les deux adversaires sont déjà partis ce qui signifie que le prochain match ne tardera pas. Si ça se trouve, c'est mon tour … Alors, dans l'optique de cette idée je décidé de retourner vers ma plate forme en bousculant au passage quelques mecs qui s'en rendirent sûrement même pas compte vu l'état où ils étaient à cause du leur degré d’alcoolémie.

Une fois au même endroit où je m'étais encapuchonnée dans ma veste, je pris le temps d'ouvrir ma fermeture et d'enlever justement ma capuche comme si de rien n'était, essayant au passage d’aplatir un peu mes cheveux qu'étaient parties n'importe comment à cause de l’électricité statique. Putain de capuche à la noix, toujours présente pour vous faire chier dans les plus brefs délais. Et si on pas satisfait ? C'est la même chose, on a quand même les cheveux qui partent en couille ! Sérieusement, la prochaine fois je me trimbalerais avec un sac MacDo sur la tronche ça me le fera moins et je suis sûre que je passerais inaperçue dans toute cette foule. Je sourirais presque de cette idée mais le souvenir de mon amère défaite m'en empêche alors je continue d'avancer comme si de rien n'était pour rejoindre mon équipe et sûrement Cal' qui y est déjà. J'allais devoir être forte pour ne pas regarder Cal' d'un air de « On a fail » qui pourrait intriguer les autres et mettre la puce à l'oreille, après tout, c'est pas tous les jours que des canettes tombent du ciel et que des os de poulets arrivent par un côté comme des pigeons se prenant une fenêtre dans la tronche.

Bref, alors que j'arrive à mon équipe et que j'aperçois la tignasse blonde de Cal', la voix du présentateur lui demande de venir car c'est son tour de se battre contre un parfait inconnu. Je risque donc encore d'avoir droit à la merveilleuse et si magnifique compagnie de Superman … A moins qu'il ne soit occuper avec la nouvelle star de notre groupe. Bah, tant mieux si c'était le cas. D'ailleurs, c'est moi où elle me regarde celle-là ? Elle attend que j'aille la féliciter ou c'est juste pour me narguer ? Dans tous les cas je vais pas me faire chier pour l'ignorer et je lui passe royalement à côté, à elle et autres, sans les regarder pour retourner à la barrière et voir le match de Cal'. Cal, Caleb, albigay, albinos … Il faut que je lui trouve un nouveau surnom tiens … Calou ça me fait penser à un Caribou. C'est classe mais je sais pas si ça lui plaira … Hey, mais je pourrais toujours lui acheter un t-shirt avec écris Caribou dessus et le nommer Calou après … Quoi que, je dois déjà lui acheter cette pelle à sable pour qu'il puisse faire des châteaux de sable. J'irais lui acheter ce soir tiens, juste pour le fun parce que je veux voir sa tête devant cette pelle en plastique jaune pisse.

Le micro grince de nouveau et les règles sont annoncées. Drôles de règle : c'est la guerre des W.C. qui est déclarée ! J'ai hâte de voir comment ils vont se débrouiller et de voir ce parfait inconnu se faire défoncer la tronche par Cal qui va sûrement ainsi remonter encore un peu au niveau des classements. Par contre il le fera sans moi, j'ai déjà fais foirer un de nos plans je vais pas me risquer à essayer de faire perdre son adversaire si c'est Cal qui se prend tout ce que j’envoie dans la tronche. D'ailleurs, pour éviter d'avoir envie de faire ceci je vais … Je vais me pousser bien loin et aller faire un tour quelque part pour me diversifier les esprits. Je me retourne donc, prête à partir quand je tombe nez à … nez – je suis pas sûre que ce soit un nez … – le pauvre fake de superman qui hier encore était spiderman. Et il me regarde du genre « Toi … » et moi je le regarde du genre « ... » parce qu'en fait il m'a limite fait peur mais il est tellement pathétique que je ne réagis pas. Je le fixe, il me fixe. Il me regarde et je me barre en le détournant. Direct, il part derrière moi comme un chien-chien … Qu'est-ce qu'il me veut encore bordel ? Bwarf, dans tous les cas j'en ai rien à foutre alors j'essaie de prendre le chemin du bar pour le semer mais il est vachement coriace l'asticot. J’accélère le pas et il en fait de même, j'ai même pas besoin de tourner la tête pour le savoir, ses bruits de pas le montre bien. Il m'interpelle. Je continus à avancer comme si de rien n'était, arrivant au bar quasiment vide, sûrement à cause du fait que ce un match avec Caleb Dörner dedans tiens …, et toujours éclairé de la même manière. Vite, un endroit où se planquer … Je me dirige vers un box mais il est déjà entré dans la salle … Bordel, il me suit, je suis finie … Hé … Là-bas, un autre chemin : pas le choix, j'y vais ! J'entre rapidement dans le corridor éclairé par quelques néons bien mal en point mais je ne ralentis pas pour autant le rythme, loin de là, parce qu'avec l'éclairage et la personne qui me suit, j'ai l'impression d'être dans un film d'horreur qui fait surtout peur à cause des acteurs plutôt que de l'histoire elle-même. Sérieusement, vous imaginez un superman tueur qui se promène avec une … disons une hache et qui dis en boucle « Kill », ça fait rire plutôt qu'autre chose, enfin, jusqu'au moment où l'on voit la gueule de superman et là c'est une crise cardiaque assurée !

Ah, mais y a de la lumière au bout … Et du bruit. Au moins je sais que je ne suis pas partie dans un cul de sac et que j'allais pouvoir, sûrement, semer le crétin. Je continus donc tout droit, marchant de plus en plus vite. Et là : c'est juste un gros mind fuck. Des stands partout, des personnes à tous les coins. Des offres, des armes and co' … Un marché noir. J'avais donc raison, j'allais pouvoir facilement semer l'autre gugusse. Je me dirige vers une allée mais l'autre m'a vu. ARG. NETHA ! Je continue de bifurquer à toutes les allées possibles et inimaginable mais il est toujours là, tel un slenderman te suivant dans un foret. Et bien le slenderman, j'allais le pommer et plus vite que ça ! Et quand je crois l'avoir perdu, je découvre qu'il est encore là, caché quelque part à attendre tranquillement que je crois l'avoir semé avant de réapparaître … Quel bougre ! Je me cache derrière des murs, des stands mais rien n'y fait, il est toujours là en mode pot de glu. Là, le pot de glu me faisait chier. C'est donc avec toute la haine du monde que je repartis en essayant de le semer et que je tombais nez à stand devant des poisons directement inséré dans des aliments. Et une idée m'interpella rapidement. Coup d’œil à droite, coup d’œil derrière. Personne pour l'instant, parfait. Je sors mon porte-monnaie en riant et je prends une sorte de brownie. Parce que tout le monde aime les brownies. Je fais en sorte de revenir sur mes pas pour la simple raison que sinon, il va passer devant le stand. J'ai le temps de faire une dizaine de mètre à peine que je tombe nez à nez avec superman. Vite, ne le laissons pas parler !

    « Pour toi … »

Je lui tends le gâteau et ému il le prend comme un con et semble si émerveillé qu'il ne veut pas le manger. Merde. Fait chier. Quoi que, c'est peut-être mieux ainsi, je lui ferais avaler plus tard … Dans l'ombre, dans le couloir ! Ouai, le couloir. Je me rédige vers ce dernier en essayant de retrouver mon chemin, toujours suivi de l'autre qui n’arrête pas de parler dans le vide. J'ai envie de lui gueuler de bouffer ce putain de brownie pas aussi saint que celui qu'Alice et moi avions mangé il y a fort fort longtemps. Mais je me retiens et je fais bien car quelques pas devant moi se trouve le corridor. J'entre dedans suivis de l'imbécile, on s'enfonce un peu plus dans le tunnel et je me retourne avant de dire.

    « T'aimes pas les brownies ? Si t'en veux pas tu me le donnes je le mange. »

Pris au dépourvu et sûrement de peur de se faire voler son cadeau il engouffre le tout dans sa bouche et se met à mâcher. Je le regarde avec un petit sourire victorieux aux lèvres alors qu'il mâche. Il avale tout en déglutissant et soupire un bon coup pour faire passer le tout. J'attends. Il me fixe comme s'il hésitait à dire quelque chose. Je le fixe avec un air arrogant. Il cligne des yeux et tombe par terre, paralysé. Je souris et je tourne les talons, me préparant à aller applaudir la victoire de Cal'. Notre victoire. Après tout, je n'avais peut-être pas réussi à faire perdre la borgne, mais j'avais réussi à le mettre hors-je, ce crétin de superman.

_________________
TASTE YOUR MIGHT ! [Snow & Cal] Snowerssigna02

Présentation || Fiche techniques
Kit de Tyzy. Thank you Chéri
Revenir en haut Aller en bas
Caleb Dörner


Masculin
Messages : 533
Age : 26

Feuille de personnage
Expérience :
TASTE YOUR MIGHT ! [Snow & Cal] Left_bar_bleue3500/3500TASTE YOUR MIGHT ! [Snow & Cal] Empty_bar_bleue  (3500/3500)
Points Job:
TASTE YOUR MIGHT ! [Snow & Cal] Left_bar_bleue17580/19260TASTE YOUR MIGHT ! [Snow & Cal] Empty_bar_bleue  (17580/19260)
Caleb Dörner




TASTE YOUR MIGHT ! [Snow & Cal] Empty
MessageSujet: Re: TASTE YOUR MIGHT ! [Snow & Cal] TASTE YOUR MIGHT ! [Snow & Cal] EmptySam 29 Déc - 23:19

Le présentateur balança le signal de départ du match et se fut soudain l’anarchie dans mon cerveau… Merde c’est quoi déjà les règles ? Je sais qu’on doit se servir de cuvette de chiotte et les empiler sur le grand poteau au centre, poteau qui fait cinq mètres exactement d’ailleurs… mais merde après c’est quoi les conditions de victoire ? Rah merde j’arrive à me souvenir de la taille du poteau mais pas de ça ? Mais c’est quoi le problème avec ma mémoire là ? J’ai hérité de la seules mémoire sélective qui me troll avec des truc qu’on m’a dit y’a même pas deux minutes ? Nan y’a des limites quand même à la connerie là je pense.. Quoique nan avec moi c’est difficile de donner une limite fixe à la connerie vu que je suis tous les jours capable de me renouvelé dans cette pratique où j’excelle ! Enfin bon, y’avais que moi qui semblais être à la ramasse vu que l’autre se jeta directement sur sa pille de lunette de chiotte tagué en rouge sang pour en lancer une vers le sommet du poteau et la voir glisser en crissant le long du métal pour tomber au sol, parfaitement placé et signant le véritable début du match.. Sauf que bon moi je pouvais faire quoi de plus que de prendre une lunette et la regarder l’air de rien avant de la balancer à mon tour pour la voir rebondir un peu trop bas pour retomber finalement au sol l’air de rien.. Ouais je ne suis pas une quiche au lancé d’objet pour rien, j’ai jamais pensé que la compétence Arme De Jet pourrais me servir à quelque chose.. Grossière erreur que je commence amèrement à regretter ! Mes quelques neurones se replacèrent tant mal que mal dans ma tête alors que mon adversaire chopait agilement une nouvelle lunette avant de faire un bon sur le poteau, s’y accrocher et foutre la seconde dans l’axe avant de retomber de mon côté et ce fut le déclic… Deux de sa couleur, deux de la couleur adverse et deux de sa couleur, la voilà la combinaison gagnante ! Ne perdant pas plus de temps, je me jeta sur mon adversaire en gardant mes capacité pour plus tard et le plaqua au sol de surprise avant de lui foutre un joli coup de boule qui lui bloqua au sol, me relevant rapidement pour choper trois des cuvettes noires et les propulser à grand renfort de tentacule vers le poteau histoire de l’empêcher de prendre l’avantage. Mais le bougre était assez résistant et se releva tant bien que mal, sortant une sorte de poignet métallique qui se déploya comme le sabre laser de Dark Maul, mais avec deux longues tiges métalliques se couvrant de l’électricité de sa longueur d’âme avant de me charger en le faisant tourner avec suffisamment de skill pour nous prouver à moi et au public qu’il avait un niveau quand même largement acceptable. Donc autant dire que moi, un adversaire ayant la classe physiquement et dans sa manière de se battre, ça ne peut que me pousser à faire un putain de combat !


Laissant les lunettes de chiottes s’empiler sur les deux déjà placé et me laisser ainsi une chance de revenir au score, je me bougea enfin le cul et esquiva un coup de son arme Tesla avant de faire apparaitre le tentacule-arm en souriant comme à ma grande habitude, toisant mon adversaire en fléchissant les genoux, prêt à me battre de manière sérieuse.. et même le public le senti vu que tout le monde se mit à hurler dans tous les sens pour encourager le match et non une personne en particulier.. Bref le genre d’ambiance bien badass pour un match plus que badass ! Ne cherchant plus à retenir mes coups, je fouettai l’air dans sa direction avant de me jeter vers lui tenta d’électrifier la tentacule qui hélas pour lui se retira plus vif que l’éclaire avant de me voir l’espace d’un instant avant que je sois sur lui, arrivant quand même à placer son arme entre nos deux corps pour me balancer un jolie petite décharge dans le corps alors que je perdais littéralement l’équilibre. L’encapuchonné se servi de mon poids et de ma vitesse pour me faire basculer par-dessus lui alors qu’il se relever avec une roulade et que moi.. ben je volais vers un coin de l’arène pour me crasher comme une merde, me relevant tant mal que mal pour faire craquer mon coup sans quitter mon sourire, retournant à l’assaut en me foutant totalement de la brulure que je pouvais ressentir au ventre et de l’état de mon t-shirt. Un nouveau sprint, je laisse le tentacle-arm actif et je m’accroche sur le poteau pour me propulser à grande vitesse vers lui mais bon faut croire que l’on me vois arriver gros comme une maison vu que mon adversaire ne pris pas son temps non plus et plaça à nouveau son arme en travers de ma route, me chopant sur le bras cette fois ci mais sans que je ne ressente la moindre brulure dut au passage de l’électricité dans mon corps, juste le contact froid et métallique du métal qui heurte ma peau pour me laisser un bleue alors que j’en profite pour lui foutre mon genoux dans le ventre, le chopant par la capuche pour lui foutre la tête dans le sol histoire de taper dedans une nouvelle fois et tenter de le clouer à l’arène le temps que j’empile un peu de ses lunettes de couleurs sur le poteau pour m’approcher de la victoire. Je chopa la première et la lança tant mal que mal avant de la voir retomber au sol comme une merde, m’obligeant à un prendre une autre, la lancer en essayant de me montrer plus précis et… la voir ricocher comme une merde sur le poteau avant de retomber sur le corps de l’encapuchonné qui se releva tant mal que mal, attrapant son bâton au sol pour l’aider à retrouver un position stable avant de forcer avec son âme et le voir se charger à nouveau en électricité, me laissant sourire à nouveau alors que je comprenais son petit manège : Il n’alimente pas vraiment son arme avec son âme en continue, il se contente juste de lui donner une bonne grosse impulsion pour la charger d’un coup et laisse l’électricité en résultant en circuit fermé dans l’arme. Il doit surement avoir une bonne grosse paire de gant anti-contact histoire de pas prendre le jus lui-même, mais ça implique donc que dès que l’arme porte un coup sur une surface conductrice, elle se décharge totalement et il doit à nouveau forcer pour qu’elle retrouve son côté badass et incapacitant, sinon ça reste juste un bon gros bâton métallique qui fait mal quand tu tape mais bon rien de plus.. Bon on ne va pas dire qu’avec ça ma victoire est assuré mais au moins je sais comment bien le faire chier et l’empêcher de me refoutre un coup de ce genre qui fait quand même bien mal je dois l’avouer !

Lui balançant une lunette à la gueule en mode freesbee, je me retourna et en lança deux nouveau vers le poteau en espérant arriver à en placer au moins un avant de foncer vers mon adversaire sans même prendre le temps de regarder si au moins un des deux passa… voir même les deux mais bon si ça arrive je pense que j’ai le droit à une médaille et je tente l’EuroDeathMillion là ! Concentrant mon âme dans mon bras tentaculaire, je balançai trois Larmes partirent comme à leurs habitudes de manière totalement anarchique tout en suivant quand même un minimum la direction mais mon adversaire en esquiva deux et plaça son arme en travers de la route de la dernière et l’aspira littéralement dans son arme qui se gorgea de cette source de longueur d’âme plus qu’abondante avant qu’il ne recommence à nous faire son petit jeux de figure avec son bâton sous les applaudissements et autre gueulantes des membres du public avant de tenter quelques coup d’estoc facilement esquivable.. Mais bon j’avoue que lorsqu’il planta son bâton dans le sol pour s’en servir comme d’une sorte de perche et me passer dans le dos je fus quelque peu pris au dépourvu et me pris une nouvelle décharge bien corsé en plein dans la colonne vertébrale, m’arrachant un cri de douleur alors que je m’effondrais au sol avec me visage pissant des yeux comme une blonde dans une bibliothèque. Bordel qu’est-ce que ça peut faire mal son truc, surtout que c’est impossible d’arriver à le parer sauf avec une arme non conductrice… et c’est vrais que j’y pense tous le jour à en embarquer une sur moi, juste au cas où ! Tentant de me relever, se furent mes muscles qui me firent défaut et me lâchèrent sitôt que je les sollicitai, me laissant mâcher le sable au sol en observant du coin de l’œil, et avec un panorama incliné de quatre-vingt-dix degré dans sens des aiguilles d’une montre, mon adversaire ou du moins son dos, entrain de choper une de mes lunettes avant d’observer le poteau l’air perplexe, semblant hésiter durant quelque seconde, seconde que je mis à profit pour faire une nouvelle tentative de relevage. Forçant comme un malade sur mes muscles, je ramena mes genoux sous mon torse histoire de ne pas retomber torse le premier et m’étaler a nouveau comme une bouse de pigeon malade sur le sol, poussant sur mes bras pour me redresser avec difficulté et pas mal de fourmis dans les membres aussi, le genre de truc bien chiant quand tu es sensé devoir te battre bien sûr ! La tension retenant mes muscles crispé se relâcha peu à peu, me laissant un impression de fatigue assez intense dans le corps mais me permettant finalement de me relever tant bien que mal, tâtant mon dos pour me rendre compte qu’une bonne partie de mon t-shirt avait littéralement brulé et que c’était la même chose devant, gâchant le visuel de la couverture de l’album de Rammstein imprimé sur le tissu. Autant dire que j’avais les nerfs mais ça faisait bien longtemps que j’avais pas eu l’occasion de me prendre une telle raclée sans mes armes parce que bon , même avec Tyzy on avait pu se foutre sur la gueule mais de manière armé et civilisé.. bon à notre manière mais civilisé quand même ! Là on se foutait totalement de la condition physique de l’adversaire, seul compté de gagner ce match a tout prix et mon adversaire était plus que bon à ce niveau-là mais bon, qui a dit que j’étais hors-course ? Retirant mon t-shirt avant de la balancer au sol histoire de laisser mon corps respirer un peu, je me massa les épaules histoire de faire disparaitre les raideurs encore présente du au passage du courant électrique dans mon corps, vérifiant mes tatouages en priant pour que la peau qui avait subis les brulures ne soit pas à proximité direct avec l’un d’eux mais me ravisa en voyant que finalement tout était encore bon. Une chance ? Possible, mais là c’est plus de chance dont je vais avoir besoin.. Juste d’une bonne grosse dose de talent, de Brainfuck et d’un maximum de puissance tentaculaire !


Chargeant le tentacule-arm, je me mis limite à rire en voyant des tentacules rouges sang refaire leurs apparitions dans la masse, prouvant que peut être finalement la chance est de mon côté parce que bon… c’est pas tous les jours qu’il veut bien se réveillé cet enflure de Nyarl’ avec son nom imprononçable ! Retournant sur mon adversaire qui avait décidé de lâcher les cuvettes sans savoir quoi faire, je me contenant de le spammer d’attaque un peu random pour l’empêcher de pouvoirs réagir, lui en foutant dans la gueule, dans les épaules, dans les genoux et je vous en passe des vertes et des pas mures de chez pas mures ! L’encapuchonné se démerda quand même assez bien pour pas trop s’en prendre dans la gueule et chargea son arme a fond avant de l’abattre sur le sol en déclenchant une sorte d’explosion électrique au sol en mode supernova qui me propulsa quelques mètres plus loin en me laissant une drôle d’odeur de toast laissé un peu trop longtemps dans un toaster chromé.. bref pas ce qu’il existe de meilleur senteur dans ce bas monde ! Les vêtements du mecs semblait en avoir pris un sacré coup et diffusé eux aussi une légère odeur de cramé sans pour autant prendre feu.. Par contre lui posa un genoux à terre, se tenant limite que à son bâton en chancelant, sans doute plus que vide après cet attaque qui devait surement faire énormément mal… mais alors pourquoi j’avais pas l’impression d’avoir si mal que ça ? Voir même, et non c’est pas du tout vantard sur ce coup là, que j’avais rien senti ou presque ? La réponse ne me vint même pas de moi mais d’une interpellation du présentateur qui se mit à commenter la scène alors que la foule était déjà plus que survolté

Présentateur : OH WOAW ! ADAM COLE A DE NOUVEAU UTILISE SON BLACKOUT, SATURANT TOUTE LA ZONE D’ELECTRICTEE STATIQUE ET BLOQUANT LES LONGUEURS D’ÂMES DONT LA SIENNE !! MAIS QUE… CALEB NE SEMBLE PAS AFFECTE PAR LE BLACKOUT ? MAIS QUI EST DONC CE MEC ??

Alors comme ça il s’appelle Adam Cole et il s’est amusé à sursaturé la zone avec son âme pour tenter de me réduire a silence au même moment histoire que ce ne soit plus qu’un combat de résistance physique ? Ben faut croire qu’être un régulateur entre âme et folie ça aide dans ce genre de cas ! Je laissa réapparaitre mon tentacule-arm strictement fait qu’en folie pour une fois et m’approcha de l’encapuchonné en souriant, kickant son arme plus loin avant de le choper a la gorge, lui virant la capuche pour observer enfin son visage qui ne semblait pas vraiment marqué par une quelconque peur de la défaite… Nan, il était plus mue par une sorte d’envie de foutre son poing dans ma gueule mais son corps en était incapable alors il se contentait de sourire en m’observant sans rien dire… Avant de me balancer un coup de tazer discrètement dans la tentacule pour que je lâche et qu’on reprenne le match comme si de rien n’était… sauf que maintenant ça allais être principalement un duel d’endurance et de lunette de chiotte ! D’ailleurs en parlant de ça, j’en chopai une des siennes que j’avais fail tout à l’heure avant de la relancer et d’admirer avec plaisir la seconde rouge glisser le long du poteau pour se poser avec délicatesse et volupté sur la pile de six lunettes déjà empilé précédemment, portant le compte à deux rouges, trois noires et deux rouges.. Il ne me reste plus donc que deux noires et j’ai la victoire pour moi, alors autant finir ça de manière assez épic pour que ça plaise au public ! Sortant rapidement mes écouteurs, je brancha le son sur mon Deathpod qui se lança sans que je n’ai rien besoin de faire, se laissant guider électroniquement par le flux de mon âme comme toute merveille technologique qu’on a payé une jolie petite fortune dans la boutique en ligne des artéfacts, laissant le son me guider en retour en créant de véritable vague de basse autour de moi, vent musical qui surpris presque tout le monde dans l’assemblé de part sa puissance et le fait que n’importe qui pouvais l’entendre malgré que ce soit moi qui possède les écouteurs.. Car oui merde je me suis pas fait faire ce truc sur mesure pour être le seul à en profiter, faut bien qu’y’ai un mode ultra-badass pour en faire profiter un maximum de monde sans avoir besoin de baffle gigantesque et impossible à transporter dans sa poche. Le son en résultant était diffusé par mon âme qui pulsais comme la membrane d’une enceinte aux rythme de la musique alors que je commençais à bouger en fonction du son, jouant des cervicales en fermant progressivement les yeux histoire de ne profiter au maximum du début de la musique avant de finir ce combat en fanfare

- [ Are You Ready ? ] –

La vague de son heurta tout le monde alors que l’ambiance se gonfla d’un seul coup alors que le combat reprenais de plus belle et sans interruption aucune, Adam se mangeant un véritable déluge de coup comme je suis tant habitué à en délivrer en période de Moshing, laissant mes tentacules s’exprimer par moment et le fouettant plus d’une fois le corps depuis une mi-distance avant de retourner au corps-à-corps pour lui faire comprendre ce que c’était que de se battre avec aucune autre arme que son corps purement et simplement… bon avec des basses de taré en fond sonore et de véritables vagues de son sur lesquels j’arrive à me propulser mais bon ça ne reste que des détails tout ça, pas la peine d’en faire un plat ! Lui chopant la jambe avec la tentacule, je l’envoya valdinguer plus loin le temps de choper une cuvette de ma couleur, de sauter sur une vague de son et de m’en servir pour me propulser le plus haut possible avant de lancer la lunette et la voir avec plaisir s’insérer tout droit sur le poteau, me laissant toucher la victoire du doigt alors que dans mon esprit tout était rivé sur ce dernier point à marquer…. PLUS QU’UNE FUNCKING CUVETTE ! Je retomba au sol et en ramassa une nouvelle avant de voir avec horreur que mon adversaire en avait aussi une à la main, m’observant avec le genre de regard que possède tout joueur de Puissance 5 qui veut absolument faire son chieur en pleine partit et qui décide de ne plus jouer normalement mais d’adopter la techniques dite du « j’vais-te-pourrir-toute-tes-tentatives-s’en-jamais-tenter-quoi-que-ce-soit-…-pour-l’instant» ! Et j’aime autant vous dire que là il suffirais que d’une seule de ses cuvettes pour m’obliger à tout recommencer comme si de rien n’était et là j’ai sincèrement la grosse flemme de le courser sur tout le terrain pour l’empêcher de tirer ! Chargeant mon bras tentaculaire en visant un minimum, je balança la lunette dans les airs avant de la voir se faire heurter en plein vol par celle lancé par mon adversaire, réitérant l’opération une seconde, puis une troisième, une quatrième et même une cinquième fois avec toujours ce genre de résultat : soit c’était du pur fail, soit il arrivait à me contrer ! Autant dire que mes nerfs commençais à crisser au point que j’en chope cinq en même temps pour toutes les lancer en même temps, les observant incrédules se faire décimer par une vague de tir de contre-attaque adverse… Avant qu’un seul tir adversaire supplémentaire ne s’élève par-dessus les autres, prêt à retomber tout droit sur le poteau pour me priver de ma victoire rapide. Mais bon à situation exceptionnelle, mesure optionnelle : chopant la garde du couteau de Vox je pris rapidement le temps de visé avant de le balancer de toute mes forces en y foutant une bonne grosse dose de Folie pour la propulsion avant de le voir… Passer à cinq bons centimètres de la cuvette qui ne bougea pas d’un millimètre sa direction et… tomba au sol en manquant le poteau de bien quinze centimètre, nous laissant tous les deux un peu con sur le coup alors que je fus soudain pris par une grosse impulsion possessive en courant pour choper le couteau de Vox qui c’était planté dans le sol de l’autre coté du poteau, emportant deux autres lunettes de chiottes peinte en noir avec moi pendant que mon adversaire faisait le tour l’autre côté histoire qu’on se retrouve pas à nouveau chacun au même endroit, balançant une nouvelle lunette en cloche que je contra avec l’une des deux miennes avant de choper le couteau dans le sol et le retirer en souriant, me retournant et virant encore plus pâle que ce que je pouvais déjà l’être : une nouvelle cuvette rouge sang venais de voler mais cette dernière était déjà trop bien partie pour que j’ai une chance de l’arreter en vol et elle était sur le point de glisser le long du poteau. Mon corps devançant mon cerveau troué et lança instinctivement le couteau de toute mes forces vers le poteau, le plantant à l’intérieure et bloquant la cuvette en équilibre sans qu’elle n’ait le temps de descendre plus bas alors que déjà je m’étais relevé, réduisant la distance qui me séparer du poteau en un instant alors que Adam tentais de s’interposer, se prenant mon pied en pleine tête et me servant même de tremplin pour atteindre le couteau et la lunette pouvant changer le cour du match… avant de littéralement la faire péter en deux en abattant sa rangers dessus, laissant les deux morceaux bien distinct se séparer du poteau en emportant le couteau avec eux tandis que je Smasha de toute mes forces avec la dernière lunette, la casant parfaitement sur le poteau et l’observant glisser en m’accrochant en haut sans qu’aucun bruit ne se fasse entendre.. Jusqu’à ce que la cuvette noire n’heurte le reste de la pille et que toute la foule et le présentateur ne se mette à hurler comme des demeurés en gesticulant comme des orang-outans cocaïnomane en manque. Je me laissa glisser au sol, et manque de me ramasser comme une grosse merde et me mit à fouiller le sol à la recherche du couteau de Vox quand une voix inconnue se fit entendre dans mon dos, m’obligeant à tourner la tête pour me retrouver face au visage d’Adam me tendant le couteau de Vox par la garde, un petit sourire au coin des lèvres

Adam : T’a pas perdu ça sur le chemin ? J’ai cru le voir accroché à la cuvette qui m’aurais apporté la victoire !

- T’es sur ? Me semble avoir vu aucune cuvette ressemblant de près ou de loin à ce que tu me décris là ! * Récupère le couteau en souriant, laissant Adam rifoler à la remarque *

Adam : Très beau combat mec, j’pensais pas trouver un gars capable de rester de marbre après un BlackOut

- J’irais pas jusqu’à dire que c’est normal, mais bon j’peut te garantir qu’on remet ça quand tu veux Adam ! * Lui tend le point et check avec l’encapuchoné *

Adam : Avec grand plaisir Caleb ! Oh et désolé pour ton t-shirt, les risques de l’arènes mais bon ça ma fait mal au cœur de bruler du Rammstein quand même..

- Un collector pris un concert en plus, tu me remboursera quand tu pourra !

Adam : J’pense même que je vais le faire maintenant ! * retire son pull badass et le tend à Caleb * Oeil pour oeil, vêtement pour vêtement !

Je pris le pull avant de l’enfiler en souriant, checkant une nouvelle fois avec le perdant qui récupéra son arme au sol pour retourner vers ascenseur, me laissant rejoindre le mien tout heureux en ramassant le reste de mon t-shirt bien sur.. Parce qu’il a beau être bien cramé maintenant, un collector de Rammstein choppé en concert reste un collector de Rammstein chopé en concert, et ça c’est plus que badass ! Le public était toujours en transe et je semblais avoir réussi mon petit manège en voulant faire monter ma cote, autant dire que mon humeur était au beau fixe et que désormais je n’avais plus qu’un seul objectif en tête… Me boire une putain de bière et le plus vite possible ! Mais bon comme la renommé est une sorte de grosse bitch qui à plus que décidé de me faire chier aujourd'hui, je me retrouva face à une véritable horde de fan en folie qui m'attendaient de l'autre coté de la grille de l’ascenseur ! Le genre meute de zombie en t'en faire totalement regretter d'avoir voulu faire ton flemmards et de pas avoir pris l'escalier où les faire tomber aurait pu être tellement fun et instructifs au passage mais bon.. Quand on est con faut croire qu'on le reste longtemps ! J'avais pas du tout la fois de me charger de taper dans le tas mais hélas je n'allais pas avoir d'autre choix et ce fut donc avec un grand sourire que je renfila mes écouteurs, balançant la musique a fond pour me plonger dans la mêlée une fois que les portes s'ouvrirent, un immense sourire sur le visage et la capuche relevé sur ma tignasse blanche. Les fans tentèrent de me prendre en tenaille mais il faut croire qu'être fan implique forcément d'avoir un Q.I proche de celui d'une poignet de porte et personne n'eu le temps de comprendre quand je balança mes rangers dans la gueule des premiers venu, chopant des cranes pour les envoyer sur les grilles de l’ascenseur alors que la musique se diffusais autour de moi comme un virus dans un serveur d'Internet Explorer sans anti-virus.. Mais au lieu de faire fuir la population en dehors de la cage d’ascenseur assez grande quand même, ces cons se mirent à bouger sur la musique et la transformèrent en véritable zone de Rave improvisé mais avec une sorte de putain de Moshpit au centre et moi qui tente de m'en dégager, foutant des coups là où je pouvais mais qu'en y'en a plus... Y'en a toujours plus ! Un mec tombe avec le nez en sang et trois autres sont là pour venir danser et une fille tente de me prendre dans ses bras, m'obligeant a trouver un autre endroit où viser que le coeur pour One-shoot parce que bon foutre un coup dans des Boobz ça ne le fait vraiment pas ! Une forme gigantesque se profila dans la foule, me choppant par la capuche sans que je n'ai le temps de rien faire, ne prenant même pas la peine de parer mon coup mais ne bronchant pas non plus sous la puissance alors que je me rend compte qu'il semble rembourré avec... des poils ? What Dat Funk ? Le Géant me tira de manière violente et me fit sortir de l’ascenseur avant qu'une bonne dizaine d'autre forme aussi grande ne commence a déblayer le chemin, nous créant une sorte de mur autour de lui et moi alors qu'il m'aide a avancer en dehors de la cohue. Mon esprit encore un peu sonné par le combat, je ne broncha pas et reconnu assez rapidement l'uniforme des mecs de la sécurité et l'apparence bien particulière des Wookies qu'ils avaient engagé pour garder les gradins, remarquant quand même que celui là semble avoir du galon si j'en juge par sa plaque en métal plaqué or portant son nom accroché à ses poils de torse, gravé de manière plus que stylisé pour annoncer la couleur "DYLAN". Y'a pas à dire mais ça en jette, et le service est niquel en plus ! Le Wookie me déposa dans l'air fait pour les combattants, retournant avec ses hommes s'occuper de l’ascenseur alors que je mis a marcher enfin "seul" sous les regards soit haineux, soit compatissant de pas mal de concurrent autour de moi, retrouvant finalement mon groupe toujours à la même place depuis le début de la compétition... a croire que ses cons ont même pas l'imagination de visiter un petit peu l'endroit ! Je m'attendais aux habituelles remerciement et autres check avec les mecs pour me féliciter du match mais à peine ils me virent qu'un des mecs tenta de ma taper avec force sur l'épaule, se mangeant par réflexe mon poing sur le coté de la mâchoire alors qu'une fille, sans doute l'édenté, voulu me sauter sur le dos pour me montrer son envie d'affection et sa condition de groupie.. Mais hélas pour elle, je me baissa a temps et elle trébucha sur mon dos, se prenant le mec qui devais avoir perdu une ou deux dent avant que je leur balance une Black Tears concentré sur le Tentacule-arm en plein dans leur gueule, les faisant littérallement décoller pour retomber quelque part dans les gradins plus bas... Me retournant vers le groupe l'air de rien avant de voir Snow et de m'approcher en haussant les épaules... et un putain de grand sourire de psychopathe amplifié par ma veste nouvellement acquise

- T'a pas vu deux membres de la team ? Ils étaient là et on voulu me féliciter et.... POUF disparu ! Bwef, on va se boire une bière ? Ch'ui entrain de perdre de l'epicness toute les secondes et doit surement avoir moyens de faire une petite bastons dans le bar pour se tenir en forme !

_________________
TASTE YOUR MIGHT ! [Snow & Cal] 1388410115041960100
Admini_ZBLAH_teur Like A Wai_Lord
Kit by Lilice et Keikei
Revenir en haut Aller en bas
Snowers


Féminin
Messages : 146
Age : 21

Feuille de personnage
Expérience :
TASTE YOUR MIGHT ! [Snow & Cal] Left_bar_bleue478/3500TASTE YOUR MIGHT ! [Snow & Cal] Empty_bar_bleue  (478/3500)
Points Job:
TASTE YOUR MIGHT ! [Snow & Cal] Left_bar_bleue548/3004TASTE YOUR MIGHT ! [Snow & Cal] Empty_bar_bleue  (548/3004)
Snowers




TASTE YOUR MIGHT ! [Snow & Cal] Empty
MessageSujet: Re: TASTE YOUR MIGHT ! [Snow & Cal] TASTE YOUR MIGHT ! [Snow & Cal] EmptyDim 30 Déc - 12:52

J'étais revenue sur mes pas, passant au passage par le bar sans rien acheter, laissant superman au sol dans sa paralysie. J'étais plutôt de fière de moi, fallait l'avouer, c'est donc avec un sourire victorieux que j'avais marché jusqu'à la plate-forme de mon équipe, arrivant en plein milieu du match. Tant mieux, je pourrais faire croire que je n'ai strictement rien loupé à ce combat et que le corps de superman n'est pas là-bas à cause de moi. Excellent, héhé. Pour ne pas changer à mon habitude, je m'installe bien loin des autres mais assez proche du terrain quand même, histoire de voir un peu ce qui se passe d'intéressant en-bas. Je ne sais pas pourquoi mais une fille de mon groupe avec des dents en moins pousse un cri de fangirl en voyant le match. Quoi que, en fait, elle en pousse depuis tout à l'heure. Qu'est-ce qu'elle a, hein ? C'est le fait que de l'adversaire de Cal' se soit pris une raclé qui la met dans cet état post-orgasmique ? Certes ses victoires étaient impressionnantes mais … Ohmagad, passons mode cerveau de fangirl pour essayer de mieux comprendre pourquoi elle était comme ça. On prend donc un Cal avec un t-shirt à moitié arraché, un adversaire masculin et le fait qu'il soit albigay … Noes, rien que ça est compréhensible si l'on utilise un cerveau adapté. Ensuite, elle peut peut-être très bien dans cet état à cause rien qu'avec le t-shirt arraché. Si ça se trouve c'est juste de voir les lunettes de waters qui lui font cet effet … Elle a du se rappeler de la dernière fois où elle a … Je veux pas savoir en fait, je vais déjà avoir ma dose de cauchemar à cause du fait que l'autre con m’a suivi tout le long de … ma fuite de sa personne. Y a vraiment des gens bizarres ici. Mais en revenir à la situation, Cal' et son adversaire étaient entrain de s'envoyer des lunettes qui se contraient mutuellement et n'allait pas sur le poteau … Alors qu'il en restait qu'une seule à mettre pour que Cal ai la combinaison gagnante. Y en aurait sûrement plus pour très longtemps mais l'adversaire semblait coriace et je me mis à espérer que mon futur adversaire à moi soit aussi balèze qui lui qui possédait une putain de veste pour qu'on le voit bien de loin. Une nouvelle lunette est lancée dans le ciel et par tomber sur le poteau mais un couteau vient l'en empêcher. Drôle de façon d'agir mais ça marche et … Et c'est pas un but, c'est une lunette de Cal' qui prend sa place ! La foule se met alors à hurler comme des fans, sûrement heureux d'avoir eu un tel combat. Même de là où on est, je vois pas mal de spectateur se lever pour aller sûrement accueillir le gagnant de ce combat. Je le plains, passer ce genre de barrière humaine est chiante, espérons qu'il ai un peu d'aide. En attendant, les autres aussi commence à se diriger vers là où Caleb fera son entrée. La fille édentée était même la première suivi d'un gars. Ces deux là, d’ailleurs, n’arrêtez pas de vanter les « magnifiques » qualités de Cal et « toutes les autres » qu'il devait avoir. Je sais mais … à l'origine rien qu'avec cette mentalité là, Cal' a toutes les qualités utiles de ce monde … Bon, okay, j'ai juste un drôle de point de vue sur le mot qualité mais j'en ai rien à cirer.

Les bruits de pas se font entendre dans le couloir et … on aperçoit la veste de rouge du dît « Adam Cole ». Il voulait se venger ou ? Cri de joie, la pauvre imbécile sauta limite sur le dos de cette personne entrain de mettre un poing à un mec et de se baisser pour l'éviter en toute classe et albinissmegay. Et après ils apprirent à voler comme si de rien n'était, un peu comme la team Rocket. J'en déduis donc une chose : c'est Cal qui a du avoir droit à la veste pour le dédommagement du t-shirt. Et j'en suis encore plus sûre quand il ignore tous les autres pour venir me voir. Rofl, je suis une privilégiée en fait. Bah, osef, c'est sûrement parce que je le vaux bien. C'est d'ailleurs avec un sourire de psychopathe – puissance mille voulez vous – qu'il me demanda si je ne les avais pas vu. On venait peut-être de se débarrasser de deux gêneurs et on me demandait à MOI si je ne les avais pas vu ? Non, je ne les avais pas vu. De qui on parle déjà ? On parlait de quelqu'un ? Oh, mais oui, c'est sûrement de cette créature immonde qu'on parlait ! Je souris donc avec un magnifique sourire pas autant psychopathe que celui de Cal mais quand même un peu quand même. Et je me retiens même de rire pour qu'on ai l'air le plus sérieux possible, chose dur, il faut l'avouer.

    « T'as pas vu un superman ?  »

On se regarde comme si on avait compris exactement ce que ça voulait dire, c'est sûrement le cas aussi. On se venge du fait qu'on ai pas pu se débarrasser de la balafrer en se débarrassant des autres sans que personne ne s'en rende vraiment compte … Quoi que Caleb avait quand même un tant soit peu visible sur ce coups là, mais on pouvait pas lui en vouloir de donner ainsi du spectacle qui égayé sérieusement l'ambiance. Enfin, de mon point de vue, sûrement pas de celui des autres qui avaient limite fait une crise cardiaque en voyant les deux autres s'envoler vers d'autres cieux. Mais au fait, on devait pas aller se boire une bière ?

On partie donc en direction du bar pour le saint liquide Allemand. Autant dire qu'on fit vite parce que le bar était quand même aussi pour les visiteurs et au vue de la victoire de Cal', fallait se faire tout petit et discret là-dedans. Encore heureux pour nous, il semblait qu'il n'y avait pas tant de personne aux bars hormis quelques ivrognes au nez couleur prunes qui devait sûrement raconter leurs dures vies amoureuses aux serveurs qui semblaient sérieusement ne rien à avoir à cirer. Cal' était donc partie commander sa bière. Moi ? J'allais pas en payer une, vue le prix, alors que mon futur match n'allait pas tarder à commencer et que j'allais pouvoir en avoir une gratuitement. Fallait vraiment être fou pour claquer ainsi son fric. Dans tous les cas, une fois la commande de la bière terminée, Cal' et moi nous sommes partis nous asseoir dans le même box qu'hier où il s'est vu servir sa poche. Mon regard c'est immédiatement posé sur le couloir au fond de la salle qui menait au marché noir. Il devait sûrement y avoir l'autre imbécile et je suis sûre que ça aurait était amusant de le voir ramper au sol en disant qu'il s'est fait empoisonné et qu'il y avait un cou monté dans l'équipe. Mais bon, je doute fortement qu'il en ai les burnes … donc pas de soucis pour ce côté là.

C'est avec la vieille musique de fond du bar que je m'installais en tailleur, mettant les pieds sur les coussins qui là, allaient royalement se faire voir si on avait pas le droit de s'installer comme on voulait. D'une oreille distraite, j'écoutais les hauts-parleurs voir s'ils annonçaient le prochain et, si oui, ce serait le mien.

_________________
TASTE YOUR MIGHT ! [Snow & Cal] Snowerssigna02

Présentation || Fiche techniques
Kit de Tyzy. Thank you Chéri
Revenir en haut Aller en bas
Yzyt


Masculin
Messages : 42
Yzyt




TASTE YOUR MIGHT ! [Snow & Cal] Empty
MessageSujet: Re: TASTE YOUR MIGHT ! [Snow & Cal] TASTE YOUR MIGHT ! [Snow & Cal] EmptyDim 30 Déc - 13:53

Revenons quelque peu en arrière, c'est à dire quasiment trois mois après la défaite du culte de Cthulhu. Ces pauvres imbéciles s'étaient fait botter le cul par une bande d'idiots sortit de nulle-part. Mais il faut dire qu'à l'époque, le leader d'une petite section était menée par un homme à qui on ne pouvait pas réellement faire confiance : Benjamin castaldi. Animateur télévisé le jour ; démon aspirant le soir. On lui avait confié la lourde tâche de s'occuper de rameuter des personnes intéressantes dans sa grande résidence , aussi nommée "Maison en T". La pêche aura été fructueuse mais aura amené de nombreux nouveaux problèmes; problèmes qui au début n'étaient qu'une futile fissure, puis qui s'agrandit afin de créer un véritable fossé sans fond. Résultat des courses? Une trahison. La porte du R'Lyeh ouverte, l'animateur de télévision était assoiffé de pouvoir, trahissant le culte afin de s'approprier lui-même le pouvoir du grand dieu aux tentacules. Néanmoins son règne ne fut pas très long, car ironiquement, il fut tué par ces mêmes jeunes qu'il avait invité dans son humble demeure. Au final, plusieurs cas de figure en ressortir, certains de ces "héros" gardèrent des séquelles plus ou moins grave, et de plus, une lame légendaire avait fait sa sortie là où elle était enfermée ; c'est à dire dans le temple du R'Lyeh (notez qu'on se serait bien passé de cette lame parlante casse-pieds). Après avoir essuyé cette grave et lourde défaite, le culte n'avait pas d'autres choix que de rester dans le mutisme pendant une longue période, créant par-ci par-là des expériences farfelues visant à faire revenir à la vie leurs dieu de toujours : Cthulhu. Néanmoins, l'un de ces importuns de la maison en T se dressait toujours contre eux, peu importe la manière; il était toujours dans leurs roues : Caleb Dörner. Meister potentiellement dangereux et portant un Elder Sign avec lui, c'était l'homme à éliminer d'urgence avant qu'il ne fasse de l'ombre à leurs vénérations et mette en péril leurs desseins (Ouais ça fait UN PEU scénario classique maaaaais...). Néanmoins, les travaux de Castaldi ne furent pas vains : il avait réussi à collecter moultes informations des plus intéressantes sur les comportements, l'aspect physique, l'âme des personnes présentes dans cette fameuse maison. Autant dire que chacun d'entre eux était un cas assez particulier. Le défunt leader de section avait mené des études très intéressantes à propos de "Clonages" ; et ce serait donc la raison de base pour laquelle il avait kidnappé ces gens dans sa demeure : récolter le plus de données possible afin de créer le clone parfait. Après un premier essai râté à Eternal (ils avaient tenté de cloner l'albinos) , et un petit bottage de cul plus tard ; le culte finis par se réunir dans une base d'Allemagne , fidèles alliés du culte; ce pays ne leurs avais jamais rien refusé. Il faut dire que son président avait le don pour être assez peu orthodoxe , il aimais par-dessus tout voir sa "force" s'étendre via les petites branches de cultes ou associations militaires, comme le culte de Cthulhu, les joyeux enfants de la compagnie de Belzébuth et j'en passe. Au final, c'est maintenant que démarre notre histoire, dans ce laboratoire froid et humide, là où le silence est roi , et où la population n'est qu'une bande d'hommes et de femmes drapés dans de longues robes avec des tentacules au bout et un grand "X" au lieu de la position du visage (certains portaient des blouses par dessus, je ne sais pas trop à quoi c'est sensé servir mais bon...)

Des bruits de pas se firent entendre dans les couloirs métalliques, des bruits pressés de semelles en caoutchouc frappant avec violence le sol synthétique; alors que la blouse de la personne en question flottait dans le vent que ses propres mouvements affolés créaient ; la faisans valdinguer dans tout les sens. Il faut dire qu'elle était longue , cette blouse ; pas aussi longue que la chevelure distordue d'un célèbre samurai régulateur, mais ça s'en rapprochait pas mal , dans le fond. Coupe de cheveux impeccable, lunettes bien nettoyées, l'air sérieux, presque constipé : l'homme qui marchait ne portait pas la moindre robe, et il était suivis d'une foule de chercheurs du culte, marchant comme si il les tenait en laisse. Le nom de cet homme? On s'en branle , mais à juger le nombre de personnes qui le suivent , il doit être sacrément important. Entrant dans une nouvelle pièce à la température pas plus haute que -5 degré Celsius , l'homme aux lunettes-rétro éclairé fit une entrée triomphale suivit d'une pose très classe, posant ses pieds violemment sur le bureau d'une jeune scientifique en train de travailler durement sur son ordinateur ; le coup de pied sur le meuble de recherche fit tomber la tasse à café remplie à ras-bord de la jeune femme, tout droit pour un voyage anticipé sur le clavier. Maintenant allez savoir qui fait le plus d'éclairs : le clavier bousillé, ou la jeune femme en train de littéralement flinguer ses carreaux de lunette à cause de son regard brûlant comme un terroriste martiniquais? la deuxième réponse semble la plus favorable ; et la réaction fut on-ne-peu-plus explicite. Oh ! n'allez pas imaginer qu'elle l'a cogné ou quoi que ce soit, il porte des lunettes non? à l'école on vous apprends à ne pas frapper les gens qui ont des lunettes... bah, Screw that ! une bonne tasse à café vide en pleine tête. Cette action aussi brutale que celle d'un gorille, le chercheur s'essuya le visage rougis par la tasse, redressant ses lunettes fissurées tout en retirant son pied de la table avant de claquer des doigts, arrachant un soupire à la jeune femme. C'était sa secrétaire, et visiblement, il s'attendait à ce qu'elle lui fasse un rapport détaillé. Manque de pot, il a voulu se la jouer devant les petits nouveaux adeptes et il s'est pris une veste. Sortant un bloc-note comme ont toutes les secrétaires qui se respecte, elle se plaça derrière l'homme aux lunettes fissurées, commençant à lui lire à voix haute le planning exagéré de sa journée (ils ont rajouté des mots compliqués afin de se la péter devant les nouveaux adeptes) alors que le scientifique continuait d'avancer les mains dans le dos, dos droit et le regard vif ; alors que la petite équipe allait franchir la prochaine salle, cette salle qui depuis peu faisais la joie de tout le culte : ils allaient recevoir un nouveau jouet, et sûrement mener l'expérience la plus importante depuis l'évaluation de la maison en T. Ses chaussures parfaites glissèrent sur le tapis froid de cette chambre en dessous des 15 degrés celsus, là où trônait un énorme cube remplis d'eau d'une couleur bleue pure que l'on a déjà eut l'occasion d'observer. Je vous vois venir mais NON ce n'est pas du Mana, mais bien de la longueur d'âme compressée. Il n'existe que quelques personnes au monde à être capable de transformer les âmes en énergie, et je crois que vous savez à qui je fais référence. Il se tenait là, les bras croisés, un petit sourire aux lèvres alors que de nombreux pansements figuraient sur son visage. Sa chevelure blonde et sa carrure de gamin fraîchement arrivé au pouvoir donnait une drôle d'impression dans la salle... c'est exact : Urrich Von Karma en personne venait d'arriver sur les lieux... du moins, c'est ce qu'on croyais. La vérité est qu'Urrich n'est pas fils unique, vous connaissez la monarchie non? tout le monde queute avec tout le monde... je vous présente sans plus tarder...

- Neil Von Karma, c'est un honneur ! j'ai appris pour votre frère jumeau, j'en suis nav---
- Si il s'est fait chopper c'est simplement parce que c'est un nul. Père n'avait pas non-plus l'audace de gérer un pays comme le mien.
- Mais, depuis l'insurrection à Eternal, vous n'êtes plus au pouvoir, n'est-ce pas?
- Qui a dis que j'avais besoin de "Pouvoir" ? je peux très bien m'en tirer sans un haut grade social, je ne suis pas aussi péteux que ces deux là. Bref, j'ai apporté ce que vous m'avez demandé, ce petit corps à intérêt à être à la hauteur de mes espérances. Voila donc votre échantillon de smog d'Insanity Gate.
- C-Comment avez-vous pu tenir là-bas !? c'est de la folie, nous aurions-pu y envoyer des adeptes et ça aurait été largement moins risqué !!
- ....
- Mr.Von Karma?
- Eh, regardez-le, franchement... et dire que c'est le type qui a tué Père...

Le scientifique, les internes et le frère jumeau du Shokan péteux récemment mis en taule dans les donjons d'Azulith contemplèrent le corps flottant dans cette eau azure aux reflets relaxants. Se tenir à côté de cette lumière détendait absolument tout les adeptes stressés par le travail, certains dépressifs se réunissaient même devant cette clarté divine afin d'apaiser leurs nerfs. Mais ce qui fascinait le blondinet, ce n'était pas cette eau à la couleur surnaturelle, mais plutôt ce corps flottant. Des formes qui tiennent plus de la jeune fille que de l'homme, une chevelure sombre aux reflets bleutés faibles ; de multiples cicatrices sur tout le corps. C'est exact, c'était le premier clonage réussis d'une version antérieure d'une personne évaluée dans la maison en T. Tyzy Ghostlinger n'avait pas autant d'importance aux yeux du culte que pouvait en avoir Caleb Dörner. Peut-être pas au niveau de la force, mais plutôt au niveau de l'intérêt : il n'avait aucun lien avec Cthulhu... néanmoins, il possédais quelque chose d'aussi (voir, de plus) rare qu'un Elder Sign : Des gênes de Shinigami et une longueur d'âme notifiée "Madness destroyer". Ces deux cas n'étant en aucun cas reliés à Cthulhu, restaient des forces absolument introuvables dans ce monde, quelque chose de si rare que jamais qui que ce soit n'en avait entendu parler; et bien qu'Asthar ai présenté plus ou moins des signes d'intéressement à ceci, il n'avait en aucun cas lancé une recherche particulière à Azulith. Non, il s'était contenté de dire à ses soldats "Ma foi, c'est tellement familier" avant de partir en riant. Revenons à nos moutons : une réplique du Reaper of disorder se trouvait là, flottant dans l'eau, de multiples câbles lui transperçant la peau du dos alors qu'il semblait dormir d'un sommeil paisible, gracieusement endormis. Les scientifiques pressés et stressés rentrant dans la salle en faisant voler leurs papiers partout furent soudainement apaisés rien qu'en entrant dans la salle , ramassant consciencieusement leurs papiers comme si ils étaient défoncés au crack. Le scientifique leader du bâtiment fait un geste de bras, tendant à un autre scientifique le bocal que venait de lui remettre l'ex noble ; ce dernier l'attrapant avec un air des plus angoissés, sachant que faire tomber ce bocal contenant la source d'énergie qui permettrait l'éveil de la créature, reviendrais à faire tomber son propre coeur au sol, qui n'attendrait plus que d'être piétiné par tout le monde. Enchainant les pas jusqu'à un grand escalier en fer, l'homme tenant le bocal était observé par tout le monde, les yeux grands ouverts. Tout le monde travaillait sur cette expérience depuis trois mois, bossant jour et nuit, tout ça dans l'unique but de voir ce petit être s'éveiller et leurs servir afin d'assassiner l'albinos causeur de problèmes. le leader de la base poussa un long soupire satisfait et sortit de la poche de sa blouse un grand livre blanc qu'il passa aux mains de Neil ; un livre tout de noir et blanc, à l'aspect de guide de montage Ikea. Le blond regardait le livre avec un air niais, feuilletant les pages : "Yzyt Ghostlinger : Le clone parfait !" il y avait également un guide de montage, là où il fallait insérer les vices, et il fonctionnait sous Windows vista.. mais en fait c'était juste une mauvaise blague du scientifique qui.. riat moins quand il se pris l'épée du frère tyrannique dans la jambe, hurlant à la mort. Et la catastrophe se produisit : alors que le scientifique tenant le bocal était au dessus de l'échelle du grand tube dans lequel reposais le clone ; le hurlement de souffrance l'avait perturbé, et ses mains tremblèrent, versant un quart du contenu du bocal sur le sol. Evidemment, personne n'a rien vu, pas même lui-même. Il essuya une goutte de sueur sur son front à l'aide de son autre main, versant le contenu à l'intérieur de l'eau bleutée, doucement mais sûrement. La poudre noire à l'apparence nuageuse se déversa dans l'eau bleutée, prenant alors une couleur d'un blanc pur et magnifique, éclairant les verres des lunettes du leader aux carreaux cassés et à l'épée dans le genoux qui semblait complètement avoir oublié l'arme plantée dans sa guibole, se contentant d'observer son oeuvre prendre vie. La poudre blanche s'étala sur son corps tout entier, et ce jusqu'à ce qu'il bouge un muscle un doigt sous la fascination générale. Les soignants s'activèrent plus que jamais, sortant des civières, appareils respiratoires, tout le tintouin, prêts à accueillir la bête d'un mètre soixante-deux. la main bougea, plus le bas, puis les pieds... un médecin se mis à hurler sur les responsables de le faire sortir avant qu'il ne se noie.. mais il fut de suite calmé par un geste du frère de la tarlouze tyrannique, un petit sourire aux lèvres.

- Je la sens... une réplique quasi-parfaite de la Zombia Soul hein?
- Oui , c'est ainsi que l'ont appelé nos espions à Azulith, ils ont surpris le général en train d'en parler.
- Donc , ce gosse, enfin... l'original aurait bouffé une âme de démon et aurait exploité ses effets hein... est-ce que la réplique connait les mêmes vertus?
- Eh bien... la plupart, d'après nos récentes analyses. Son corps est trois fois plus résistant que celui d'un humain normal, il n'est pas obligé de manger ou de dormir, c'est un monstre inépuisable ! néanmoins... il connait une moins forte densité physique dû à son corps. Notre programme ayant planté, le corps a été recréer avec 4 ans de moins que l'aspect actuel du sujet Reaper.
- ... 4 ans? vous vous moquez de moi n'est-ce pas? il est sensé avoir 19 ans là!?
Théoriquement oui, c'est ce que son ADN démontre en tout cas... il a certainement connu une croissance plus rapi... Oh attendez! ça commence! regardez !!

Le corps commençait à s'agiter de plus en plus férocement, commençant à donner des coups de pieds dans le vide, ses coups si puissants dans l'eau que la pression de celle-ci commençait à devenir plus dense, envoyée comme une véritable onde de choc tranchante, elle commençait à fissurer le verre de la cage aquatique. Les fils dans son dos se détachèrent et voila que des sutures se mirent automatiquement à se former dans son dos, cousant sa peau en ne laissant pas une seule goutte de sang s'échapper de sa chaire. Au même moment, il se calma, se laissant flotter dans l'eau. Tout le monde cru l'espace d'un instant qu'il était décédé et que le projet était un échec.. jusqu'à ce qu'il ouvre violemment les yeux, provoquant un sursaut à presque tout le monde. Un oeil bleu, un oeil doré plein de cercles noirs. Il avait l'air plutôt énervé, et son dernier coup de pied dans l'eau sonna la fin de l'existence de la cage de verre dans laquelle il se trouait, la faisant sauter en morceau alors que le flux d'eau bleuté se déversa en masse dans les cavités positionnées juste en face du leader, du frère jumeau et de la secrétaire qui l'admiraient avec un sourire à s'en décrocher la mâchoire. L'eau vidée, le petit corps fut emporté par les eaux, tombant à quatre pattes devant ces trois personnes, jusqu'à ce que le frère jumeau du tyran ne s'abaisse face au petit être, attrapant son menton entre son indexe et son pouce, lui faisant lever la tête vers lui. Il avait l'air très fatigué, ses yeux vairons ne semblaient rien viser de particulier, il était vide de chez vide... et pourtant, il fascinait le russe rien qu'en ressentant son âme.

- Un très, très bon produit que nous avons-là... !!
- *tout les adeptes en même temps* YAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAY !
- Il n'y a pas un problème avec la disposition du corps, Docteur Doof?
- Hein? de quoi tu parles?
- Bah, la taille de sa .... enfin, vous voyez...
- Eh bien au moins il fera des heureuses au lit non? enfin, du moins, si il se reproduis avec d'autres de nos clones, ça pourrait former de magnifiques monstres vous ne croyez pas? Secrétaire, vérifiez si il peut parler.
- Ce n'est pas un peu tôt? Il viens à peine de naître.
- Je veux juste vérifier que tout ses organes sont en place, Infirmières, vérifiez les organes vitaux... si aucun d'entre eux ne marche alors... considérez que l'expérience est un succès.
- Nous avons créer un mort-vivant?.. c'est incroyable, vos recherches n'étaient donc pas vouées à l'echec, Mr.Doof.

La jeune femme en blouse pris la place du frère jumeau du soldat tyrannique, s'accroupissant devant le petit être à l'air vide, posant sa main sur sa joue, passant sur ses oreilles, son front, ses cheveux, ouvrant sa bouche en posant un doigt sur sa langue, ses dents... les autres vérifièrent sur le poids était correcte, tâtant le plexus, les omoplates, tout ce qu'il y avait à vérifier. La jeune femme posa son oreille contre sa poitrine afin de vérifier le pouls ... et comme prévu : aucun battement de coeur, ce petit être était cliniquement mort, et pourtant bien vivant. L'infirmière se leva et claqua des doigts, donnant alors l'autorisation d'emporter le petit Shinigami en salle de soins intensifs afin de le mettre en de parfaites conditions pour l'éducation au combat. Qui aurait pu croire que dans ce tout petit corps résultait la copie d'années d'expérience d'un monstre au potentiel combatif jamais vu?.

Faisons une petite ellipse : trois autres mois passèrent, l'éducation du clone de Tyzy Ghostlinger (baptisé "Yzyt Ghostlinger" ou "Yty" ) se déroula extrêmement bien, mais par des méthodes quelque peu brusques. Le premier mois visait à lui apprendre les choses non-violentes de la vie. Certaines étaient farfelues, d'autres très honteuses, mais il n'avait rien à voir avec tout les clones ratés qu'ils avaient pu créer auparavant. Les expériences furent nombreuses, diverses et variées. La première semaine fut dédiée à lui apprendre à parler, à se mouvoir, à interagir avec d'autres personnes (les scientifiques dépressifs venaient même se plaindre à lui rien que pour qu'il les console, il était devenu une petite mascotte en très peu de temps). Bien qu'inutile, ils lui apprirent également à dormir, à manger comme une personne normale.. tenir sa fourchette, couteaux, cuillère, ce genre de choses. La deuxième semaine fut consacrée à observer les capacités de son corps dans les moindres détails : combat, course, nage, relations moins catholiques avec des cobayes, situations de péril extrême. La troisième semaine du premier mois consistait à lui apprendre tout ce qu'il y avait à savoir sur le grand Cthulhu, leurs dieu. Le sujet présentais néanmoins quelques soucis psychologiques : il savait pertinemment qu'il était un clone, hors qu'il ne devrait pas. Il se mis en tête de chercher son "Original", et cette idée l'obsédais à un point tel qu'il oubliais même quelques cours qu'on lui avait inculqués. Ce n'était néanmoins pas la seule défaillance : Il n'avait pas le caractère exacte de l'original, présenté comme Polygame et réticent envers les hommes à un point extrême ; le clone était quant à lui tout aussi amical avec les femmes qu'avec les hommes, bien trop joyeux pour être candidat à Tyzy.. il n'était pas exact en tout points, mais certaines de ses attitudes étaient pourtant bien dignes du Reaper of Disorder : Il refusais qu'on lui donne des ordres, il exigeait d'avoir au moins une demoiselle dans sa chambre chaque soirs. Si il disait "Non", c'était "Non" , et peu importe ce qu'on pourrait lui dire, rien ne lui ferais changer d'avis. En bref, malgré certaines divergences, le Clone ressemblait plus ou moins au Tyzy originel d'il-y-a quatre ans. Le deuxième mois fut consacré à lui apprendre à se battre via les données accumulées sur l'originel lors de son combat contre Benjamin castaldi réincarné en idole de Cthulhu... mais là aussi il y avait un soucis : il n'arrivait pas à reproduire les mouvements de bras de l'originel, il n'était doué qu'avec ses jambes à proprement dire.. alors les scientifiques préférèrent se pencher sur ce cas de figure, tentant de traduire les mouvements de bras qu'exécutait l'originel, afin de les retranscrire sous forme de coups de pieds. Et le résultat fut plus que satisfaisant, il arrivait à se battre comme un pro', un potentiel de niveau 4 ; un monstre de combat à peine né et sans expérience particulière. De nombreux tests se firent, faisant venir de nombreuses personnalités du monde des arts martiaux ; aucun humain ne lui arrivait à la cheville, et les meisters les plus expérimentés se prenaient une raclée... mais il lui manquait toujours quelque chose de très, très important afin que ce "Clone" soit le plus fidèle possible au model originel : la longueur d'âme. Ils imaginèrent alors de nombreux concepts d'artefacts capables de l'aider à contrôler ce fameux pouvoirs, de préférence afin que ce soit utilisé avec les pieds. Grieves, Jambières, ils eurent tout essayé mais... une chose seulement semblait fonctionner : les Rollers. Ils firent alors de nombreux essais, le laissant se balader librement dans le centre de recherche avec ses patins... mais d'apprendre à en faire comme un professionnel du combat mettrait trop de temps, et le model originel n'étant pas très habile avec les objets à roulette, ils allaient devoir faire usage d'une autre technique expérimentale nommée "Brain-Charger" , consistant à injecter dans le cerveau le savoir d'une autre personne.... et de ce côté là, le culte n'y était pas allé de mains mortes : ils enlevèrent plusieurs patineurs professionnels et les tuèrent dans l'unique but d'injecter leurs données dans un disque compressé. Les données de près de 25 professionels dans un simple disque injecté dans son cerveau, et voila que les rollers utilisés en combat n'avaient plus le moindre secret pour ce petit Shinigami en herbe qui étalais maintenant peu importe qui tentais de lui chercher des noises. Le dernier mois fut le plus dur d'entre eux : ils lui apprirent à se servir de sa longueur d'onde et d'âme fusionnées à l'aide du prototype final de rollers de combat nommé "A-T : Régalia" ; des rollers dotés d'un catalyseur permettant d'aider à affluer sur l'utilisation de la longueur d'âme et d'onde, d'un moteur pouvant aller jusqu'à 90km/h (en activant le moteur seul hein, càd sans accélérer).. la chose la plus impressionante durant ce test fut le fait qu'il était bien capable d'invoquer l'Outsider, mais à la jambe droite au lieu du bras droit, et sa couleur de flammes témoignait que cet "Outsider" n'était pas aussi évolué que celui de l'originel. En bref, le clone était à moitié râté.



-------------------- 18 Octobre , Premier jour du tournois ------------------------

Nous somment le 21 Octobre, à Death City, dans une immense salle d'attente. Où somment-nous exactement? Eh bien, dans un endroit où le ciel ne pénètre pas, là où il n'y a qu'excitation et bruit. Il y avait dans cet immense dôme des gens de toutes races, et impossible de dire exactement où on se trouvait. évidemment, le point d'entrée pour tout le monde était exactement le même : passez par les toilettes d'un célèbre café de la ville et vous y êtes ! il y a approximativement une heure de marche dans les couloirs du passage secret afin d'arriver ici, il est même probable que cet endroit se trouve sous la mer, personne ne le sait vraiment à vrai dire. Mais pour sûr il y avait une agitation hors norme, et surtout du côté du flanc droit du dôme alors que les combats aux règles stupides n'allaient pas tarder à commencer. Pop-corn (haha !) et boissons pour tout le monde, le système de ces combats interdis a traversé les âges , faisant rêver petits bourgeois et grands aristocrates souhaitant se divertir d'une nouvelle façon aussi sanglante que violente, tout en restant simplement assis leurs gros cul sur un siège confortable. Eh oui vous l'aurez deviné, les combats de gladiateurs existent toujours, d'une manière déjà un peu moins terrifiante bien sûr qu'à l'époque, où tuer ton adversaire était une routine... là c'est interdis. Néanmoins ça reste une compétition très violente où on ne compte pas trop au nombre de cottes cassées : tant que ton adversaire est en vie, tu peux continuer à le cogner comme bon te semble. En bref, c'était l'ouverture du tournois le plus violent de toute l'année. Evidemment , rendez-vous inratable pour les assoiffés d'argent et de baguarre, chacun était ici dans un but précis. Que ce soit pour observer ou participer, tout le monde avait le sang chaud! ... et surtout une petite voix criarde dans un coin qui jetais du pop-corn partout en secouant les mains , ne sachant même pas ce qu'elle encourageait à vrai dire étant donné que rien n'avait encore commencé. La petite voix venait du petit clone renversant tout son snack sur la gueule du premier aristocrate juste en face de lui. à côté de lui, un homme de grande taille encapuchonné, portant un masque à gaz et une tenue grise, il semblait ne pas être plus dérangé que ça que tout le monde les fusille du regard (dans cette rangée en tout cas). Il se contenta d'attraper les lèvres du clone sur-excité pour l'empêcher de parler en "cousant" ses lèvres entre ses doigts avant de lui faire comprendre de se taire un peu... enfin, il ne s'est pas contenté de ça, il a aussi pointé du doigt un petit couteau dans sa poche.. mais le leader Doof qui les avait accompagné (à la droite d'Yzyt) calma la situation avant que ça ne devienne trop violent, donnant une tape faible sur le bras du Shokan qui retira sa main en soupirant, tournant la tête vers le milieu du dôme. Ce type était froid, distant, et ne semblait pas apprécier la compagnie qui lui était offerte; et bien que le clone n'ai pas d'opinion particulière (à croire qu'il apprécie tout le monde de toutes façons) , il ne pouvait pas s'empêcher de penser qu'il allait avoir des problèmes avec lui sous-peu. Se détendant, une clope au bec; le docteur doof jeta un oeil à l'agitation générale, posant sa main dans les cheveux du clone à l'air enthousiaste, les enveloppant entre ses doigts comme de la laine de peluche. Des trois, il semblait le plus détendu et également le plus responsable, et pourtant c'était Ezekiel le leader des opérations, pas lui. Eh oui, les apparences sont trompeuses. Avec un air des plus relax, il profita d'un moment de silence de la foule pour expliquer grossièrement en quoi consistaient ces combats, et qu'elle était la manière dont il fallait opérer pour avancer.

- Bieeeeeen... j'expliquerais pas à Eze' , j'ai cru comprendre qu'il savais déjà tout. Et toi , tête de linotte? tu sais comment ça se passe ?
- C'est comme le foot hein ? dis! dis !!
- Nan, rien à voir. En gros, chaque année le lieu est différent mais le concept reste le même. Ce sont des combats illégaux organisés par des riches personnes ravis de regarder des gens se taper sur la gueule pour les payer. Les règles sont différentes suivant le combat, ça peut être n'importe quoi.
- Genre, un concours de mesurage de ...
- Non ! pas ça. Mais tu peux genre avoir une course, du basketball, du comptage de culottes ou du Freestyle en caddie. J'ai cru comprendre que l'année dernière il y a eut un spécial "écoutez les musiques de Justin Bieber, le dernier à convulser gagne" et il y a du coup eut 5 regrettables décès, ils se sont tous avalé la langue... puhu ♪
- Ooooh ! j'vois, mais m'explique pas comme si j'était un demeuré connard, j'ai bien compris t'sais.
- Oh ! mais c'est qu'il se rebelle le petit merdeux!
- Fermez-la... ça va bientôt être à moi.
- Tu veux dire "Nous" nan?


L'ambiance était soudainement devenue plus lourde... les yeux du petit clone étaient devenus fixes, ses sourcils froncés, il avait un air des plus sombres alors qu'il tordait ses doigts sans arrêts, les sutures reformant ses os à chaque fois qu'il les cassais. De son côté, Ezekiel ne détournait pas la tête des participants, et surtout pas de cet Albinos qui sortait du terrain. Il le connaissait, et c'était également la cible de la mission. Le tuer à tout prix, mais ne surtout pas le faire pendant le tournois, ce serait bien trop facile de se faire repérer. Il n'en avait pas l'air comme ça avec ses airs d'emo distant, mais ce Shokan avait le cerveau parfaitement en place pour ce genre de situations. Yoshi en revanche (Doof) veillait du coin de l'oeil à ce que ses deux partenaires ne pètent pas un câble, mais resta muet en attendant. Cela dit... ils ne s'attendaient pas le moins du monde à ce qu'Yzyt sois le premier à participer. Hystérique, le petit clone regardait le numéro qu'il tenait entre les mains, se levant de son siège en sautillant et en gloussant comme une gamine avec le plus grand anthousiasme du monde, il se préparait à quitter le siège pour aller en arène... jusqu'à ce que Yoshi ne lui attrape la manche avec un air des plus sérieux.

- ... Yzyt. Je sais que t'es excité mais... Ne le tues pas.
- Ouais ouais j'ai pigé les règles ! t'inquiètes Youshouuu ♥
- Bah, file. évite d'en faire trop, n'utilise pas les Régalias avant d'affronter l'albinos, à ce moment là, tues-le. Tu seras disqualifié et la police te cherchera, mais on les arrêtera et tu pourras fuir dans une base du Groenland.
- reçu 5/5 Captain Tarlouze !
- C'est pas moi le gay ici...

Avec une jovialité si grande que ça devrait être interdis, le petit clone passa hors des gradins en sautillant et en chantant l'air d'une musique punk à la mode dont il avait eut l'occasion d'écouter sur les PCs du centre. Pour sa troisième excursion dans le monde extérieur, il allait enfin pouvoir prendre du bon temps d'une autre manière qu'en s'enfermant dans sa chambre avec des filles à moitié-mortes. Descendant dans l'arène à peu près en même temps que son adversaire situé à plus de vingt mètres plus loin, il lui adressait un sourire des plus mignons en balançant sa main de gauche à droite; l'adversaire hésitait même à cogner une bouille aussi innocente. Détaillons-le d'ailleurs, ce gaillard. Pure produit Punk-suèdois ; du dur de dur, l'air d'un véritable terminator avec une casquette à l'envers, une barbe à en faire bander un écureuil; l'air sadique comme votre mère en apprenant votre relation avec une jeune femme. Il repris un air des plus sérieux, sortant de son dos deux grandes poêles à frire, sa spécialité : la cuisine. Les spots de lumière vinrent éclairer le milieu de l'arène alors que des lasers descendirent du plafond, délimitant 4 zones distinctes , des lasers tout bonnement inoffensifs. La voix du présentateur se fit des plus lourdes alors que ce dernier fit l'annonce des deux combattants, ainsi que des règles de ce fight qui risquait d'être des plus originaux alors que le petit clone levait innocemment la tête vers la voix.

- Mesdames et messieurs, procédons au troisième combat de la journée !! d'un côté ; une brute de 85 kilos, spécialité du dîner ordinaire suédois ... MONSIEUR SWENGLISH !! de l'autre côté, petit garçon de 35 kilos tout mouillé mais à l'enthousiasme à toute épreuve : YZYT GHOSTLINGER ! Est-ce qu'il faut vraiment faire des omelettes pour casser des oeufs !?... euh attendez... non... enfin je me perds. Voila les règles de ce match : Toutes les armes sont permises tant que l'adversaire n'est pas trop gravement blessé. L'arbitre est libre d'arrêter le combat à tout moment. Le terrain est délimité par quatre zones de couleurs délimitées par des lasers ; vous ne pouvez pas rester plus de 30 secondes dans chaque zone, vous devrez en changer avant la fin du compteur. Si vous restez 30 secondes dans la même zone ou que l'un des adversaires est K.O, c'est la fin. Par ailleurs, vous ne pouvez pas toucher les lasers. Prêt? Feu , GO !!

La foule en délire se mis à parier, et évidemment la plupart pariaient sur celui qui avait le plus de chance de s'en sortir physiquement parlant. après-tout, qui parierais sur un garçon à l'allure de fillette, innocent comme tout? personne, même pas les membres du culte. Yoshi avait beau avoir confiance aux capacités d'Yzyt, ce qui le préoccupais le plus n'est pas le fait qu'il puisse possiblement perdre, mais surtout le fait qu'il tue son adversaire pendant qu'il l'affronte; c'était le cas le plus probable ; ce gosse est incontrôlable. Quatre carrés de couleur délimitaient la pièce, ainsi que les lasers situés à environs un mètre au dessus du sol. Sur ces cases de couleur s'affichaient des chiffres différents, certaines restaient à zéro, tandis que les autres continuaient de montrer au fur et à mesure du temps qu'ils y passaient ... croyez-le ou non, le combat allait être extrêmement rapide. Faisant chauffer le moteur de ses AT, le petit gosse jovial restait tout content, s'élançant doucement dans la case verte ennemie alors que trois secondes étaient déjà passées. Mais le Swenglish était plutôt vivace et brutal et l'avait directement accueillis à coup de poêle ultra-violente dans un endroit qui normalement n'est pas autorisé, arrêtant le petit clone net alors qu'il venait à peine de pénétrer dans la case. Persuadé d'avoir réussi à blesser le clone, le suédois lâcha un violent "IT'S GOOD FOR YOU !" ... avant de réaliser qu'il n'avait absolument rien, et tenait encore parfaitement sur ses rollers, un sourire des plus heureux aux lèvres. Cette surprise l'obligea à tente une esquive en arrière mais... c'était trop tard, le combat était déjà terminé. Comment? très simple : le petit clone attrapa le col de la brute aux poêles ; et avec une force terrifiante, lança un coup de pied droit en plein dans son bras droit. La réaction normale est "Boah, c'est rien".... son bras ne pouvais pas en dire autant. Un immense craquement se fit entendre dans tout le dôme, ce craquement sinistre qui n'arracha pas le moindre cri au suédois trop fier pour montrer sa douleur, il se contenta de lâcher une larme virile alors que son bras distordu pendait. La foule était sous le choc; mais le pire c'est que ce n'était pas encore terminé. Passant sa langue sur des lèvres ,l'excitation de massacrer sa cible montait en Yzyt alors qu'il reposa sa jambe au sol ,levant la deuxième à une vitesse terrifiante pour détruire l'autre bras, le grand "CRAWK" ignoble se fit de nouveau entendre... c'est la dure réalité. Ce n'est pas un enfant mignon et innocent... c'est un zombie monstrueux. Titubant sous la douleur, le suédois commençait à perdre connaissance, mais était encore assez conscient pour que le combat ne se termine pas... mais le petit meister comptait en terminer, lui. Faisant en saut en arrière pour changer de case à l'aide d'un terrible saut aérien passant au dessus des lasers avec un magnifique 360° qui ne manqua pas de chauffer la foule, il retomba sur ses rollers, les sangles de ses vêtements ayant fermement attrapé le col de son adversaire, assez pour le tirer vers lui... et là, une scène d'une brutalité horrifiante se profila : projeté comme un boulet de canon vers le petit démon aux rollers; ce dernier lança un terrifiant coup de pied en estoc sur le ventre du suédois, attrapant son col alors qu'ils se retrouvèrent tout les deux sur la case rouge affublée de seulement 10 secondes, tandis que la verte (celle sur laquelle ils se sont battu) en comptait 21... il suffisait de 9 secondes d'inaction et il gagnerais... eh bien non, ce n'était pas suffisant pour lui. Sa jambe fermement enfoncée dans son ventre, le petit monstre actionna la batterie du roller, celle-ci tournant à fond la caisse en déchirant le torse du suédois, presque assez pour que le sang gicle (on pouvais d'ailleurs voir quelques petites gouttes rouges sur les roues). L'effet? eh bien... imaginez-vous entre un mur et des pneus de Ferrari qui vous roulent dessus à 90km/h et vous allez comprendre votre douleurs. L'arbitre était prêt à sonner la disqualification, mais au même moment (c'est à dire, après l'avoir torturé pendant 10 secondes) le petit Meister relâcha d'un coup le col, les roues faisant partir le suédois quasi-mort comme une fusée , le projetant avec violence contre le mur de la case verte. les 9 secondes s'écoulèrent tout simplement alors qu'un petit sourire vint bercer son visage innocent, sautillant sous un tonnerre d'applaudissements forcés. Un combat remporté sans bavure ni problèmes, mais tout le monde était estomaqué.

- Q-Qu...-E-Ehh... HEIN !? Mais il l'a démonté !! ... e-excusez-moi. Le vainqueur est Yzyt Ghostlinger ! le petit démon au visage d'ange !! une tonnerre d'applaudissements pour ce rider violent ! Un petit commentaire pour la fin?
- Dinner is Served , bitches. ♥

C'est avec un petit clin d'oeil innocent que se termina la première journée de combat d'Yzyt, sa victoire triomphale fut suivie par cette de Yoshitsune et d'Ezekiel.


-------------------- 19 Octobre , Premier jour du tournois ------------------------

La deuxième journée fut assez simple en somme, le combat était bien trop rapidement terminé pour qu'il vaille la peine d'être expliqué. une fois tout les match faits, le prochain fut annoncé -ceux de l'après midi- , désignant le futur adversaire du petit Meister qui commençait légèrement à s’impatienter d'affronter des nuls dans l'unique but d'affronter ce "mignon petit Albinos" comme il s'amusais à le répéter à la cafétéria. Prenant ses joues dans ses mains, coudes appuyés sur la table et paille dans la bouche ; les trois partenaires du culte étaient réunis à table pour la pause déjeuner, réfléchissant à un moyen le plus rapide possible pour passer les éliminatoires, ne sachant bien sûr comment les règles allaient-être. La seule chose qu'ils savaient durant cette petite pause de 2h était le nom de leurs adversaires. Ezekiel semblait s'en foutre du temps que prendraient ses combats, ils étaient tous bien trop faciles pour lui de toutes manières, et Yoshitsune quant à lui, avait bien trop la flemme de continuer et songeais même à abandonner. Mais ils remarquèrent assez rapidement dans la manière de faire d'Yzyt que quelque chose clochait dans son comportement : il ne parlais pas. Penchant la tête sur le côté et avec l'air le plus paternel au monde, le scientifique leader je-m'en-foutiste posa un doigt sur le front du petit Meister, l'obligeant à lever son oeil non-couvert vers lui , intrigué. Mais ce ne fus pas lui qui ouvrit la bouche en premier, mais le Shokan froid; Ezekiel. Il ouvrit la discussion de la manière la plus inconfortable possible, balayant du regard les gens dans la salle qui étaient plus ou moins tous sous un stress compréhensible. Le petit meister efféminé se contenta d'absorber le liquide avec un air attentif.

- T'as prévu de le buter comment?
- O-Oh ! attendez un peu les gars ! c'est pas le moment de le tuer encore !
- Je ne parlais pas de Dörner... Yzyt, comment tu as prévu de le tuer, ton adversaire?
- ... Je ne vous suis pas là, si on tue quelqu'un , on perd ! la mission sera foutue! putain, je savais que c'était moi qui aurait du m'occuper de la mission merde !
- Mhhh... vous verrez ! t'excite pas autant Eziiii ♥
- Arrête de me draguer, tu me rends malade.
- T'es trop mignon quand tu fais çaaaaa !
- J'me barre.

L'adversaire du petit monstre était un pauvre thaïlandais qui n'a rien demandé , ne venant dans ce tournois dans l'unique but de se faire de l'argent pour quitter totalement sa terre natale... le genre de mec pour qui vous verseriez une larme n'est-ce pas? Personne ne fus surpris d'apprendre qu'en plein milieu de la cafétéria, il déposa les armes et déclara forfait sous la vue de tout le monde, l'air ébahis... il ne fut pas le seul, et l'organisateur déjeunant à sa table VIP ne fit rien d'autre que de confirmer son arrêt de participation.Vous vous demandez pourquoi? très simple... "Abandonne ou je te tues" était sûrement la phrase que le petit meister lui avait fait passer rien que par le regard. C'est exact : juste avant que la pause déjeuner ne commence , il avait eut l'occasion de le prendre à part et de lui sectionner quelques doigts en l'obligeant à aller abandonner la compétition à la pause déjeuner en échange de sa vie... ça comportait néanmoins un risque : il risquait de tout cafter juste avant la fin des combats; et Yzyt n'est pas le genre à laisser un risque se balader. Le Thaïlandais quitta la cafétéria , prêt à s'en aller du dôme pour être tranquille... approximativement au même moment où le petit Meister avait terminé son met : Lait à la fraise, on va pas lui en vouloir de pas prendre d'alcool même à 19 ans après-tout. Quittant la table, il se contenta de suivre le thaïlandais à sa destination : les toilettes. Il y avait très peu de monde qui regardais, aucun témoins pour dire quoi que ce soit ; les chiottes étaient un endroit si mal fréquenté et du coup si désert que personne ne pouvait être sûr que quelqu'un y soit entré un jour.. ils étaient seuls à seuls, le petit corps du Meister bloquant la porte, empêchant qui que ce soit de sortir. Le combattant ayant abandonné, il fut surpris de voir le petit monstre encore après-lui et se mis à genoux, implorant qu'on lui sauve la vie. à ces mots (qu'il ne comprenais pas d'ailleurs, il est américain, pas thaïlandais) , le petit monstre s'approcha de lui, posant sa main sur son épaule.

- Je te pardonnes... ♥

et VLAN, violence gratuite : il enfonça ses AT dans la face du thaïlandais ; des lames tranchantes comme des rasoirs en sortirent ... inutile de préciser la boucherie terrible que ce fut, les lames s'enfonçant dans son visage , le déchirant comme de la vulgaire chair à saucisse, ces lames tranchantes tournant à plus de 90km/h... ce sont les "régalias" la visage défiguré du thaïlandais annonçait le fait qu'il était maintenant déjà mort... il en profita pour donner un petit coup de pied vertical, découpant sa tête pour la balancer dans la cuvette des chiottes, laissant le corps à l'abandon. Ce lieu était tellement mort que personne ne se rendrait compte de la disparition de ce type avant une bonne trentaine d'heures... le problème restait le fait que , le sang, ça éclabousse ! ... c'est sans la moindre pudeur que le meister retira ses vêtements, restant en débardeur/short et rollers, sortant des toilettes alors que pas mal de gens dans la cafet' le regardaient avec un air étrange : inutile de préciser qu'ils pensaient qu'il faisais des choses qu'il ne devrait pas faire en publique... seul Yoshitsune savait vraiment ce qu'il avait fait.

Au final, Yzyt gagna le combat par forfait et n'eut même pas à lever le petit doigts, et décida de célébrer sa "victoire" le soir dans une petite filature maison : ignorant complètement les ordres d'Ezekiel, il suivit malgré tout l'albinos après son combat, se mordant les lèvres d'excitation. Il était accompagné d'une blonde plutôt mignonne et parfaitement à son goût... sa cible, l'objet de sa venue : Caleb Dörner était juste en face de lui, et il ne le savait même pas !! Il se contenta de les suivre comme un petit toutou, le vent hivernal caressant sa peau alors que l'automne touchait bientôt à sa fin; observant de ses yeux vairons les deux complices entrer à l'intérieur d'un bar à la mode... ça risquait d'être intéressant ! il entra deux minutes après eux afin de ne pas éveiller de soupçon, et voila qu'ils étaient déjà en train de picoler comme des trous... il se contenta de s'approcher, attrapant sur le porte manteau des vêtements de serveur qu'il enfila derrière un paravent, attrapant un plateau et volant quelques boissons appartenant à un autre client, il s'approchais deux. Plus il s'approchait de leurs place (un box deux places avec des lumières violacées donnant une ambiance déprimante ou sexy, à vous de voir comment l’interpréter) plus il l'envie montait... cette envie de les tabasser tout les deux et leurs apprendre ses "capacités" ... il aurait commencé par la donzelle, puis l'albigay, et après ça il les aurait découpé en morceaux et balancé dans un canal ! mais ça, ce n'était que ses fantasmes après-tout (Indice de sa tête : Tyzy's Fangirl Scre ) malgré ça, il tenta de reprendre un peu de sérieux , affichant un air particulièrement innocent en posant le plateau sur leurs tables sans éveiller le moindre soupçons. L'albinos était à moitié ivre et visiblement bien crevé par son combat, tandis que la blondinette , elle, débordait d'énergie. D'une voix parfaitement aigu , le petit meister annonça sa venue en replaçant les verres devant eux. La blondinette tirait une tête... comme si elle avait vu quelqu'un qu'elle connaissait.

- Z'êtes Caleb Dörner? j'suis votre plus grand faaaaan! sérieuuuux! est-ce que je peux avoir un autographe !? vous pouvez ? hein? dites !! ... Attend, non en fait.... j'ai juste envie de t'arracher les tripes.

Sans le moindre respect ni quoi que ce soit, le petit Meister s'assieds sur le tabouret en face d'eux et, appuyant sa main sur la table, approcha son visage de celui de la blondinette en déposant doucement ses lèvres sur les siennes, l'effet de surprise ne lui octroya pas vraiment le temps de se défendre, et quasi aussitôt, il tourna la tête pour .... rouler une pelle à l'Albinos aussi, avant de faire un grand saut en arrière avec un air des plus joyeux, tapant dans ses mains.

- Baaaaaah ! la blonde est meilleure ! toi t'es aussi dégueulasse qu'une multiprise défectueuse !! *soupire* et dire que je dois te tuer... j'aurais aucun plaisir à t'arracher les burnes si elles n'ont aucune capacités... qu'est-ce que t'as à dire pour ta défense huhuhu ? ~ ♥

De la provocation pure et simple comme seul ce petit esprit tordu en est capable ... ~
Revenir en haut Aller en bas
Caleb Dörner


Masculin
Messages : 533
Age : 26

Feuille de personnage
Expérience :
TASTE YOUR MIGHT ! [Snow & Cal] Left_bar_bleue3500/3500TASTE YOUR MIGHT ! [Snow & Cal] Empty_bar_bleue  (3500/3500)
Points Job:
TASTE YOUR MIGHT ! [Snow & Cal] Left_bar_bleue17580/19260TASTE YOUR MIGHT ! [Snow & Cal] Empty_bar_bleue  (17580/19260)
Caleb Dörner




TASTE YOUR MIGHT ! [Snow & Cal] Empty
MessageSujet: Re: TASTE YOUR MIGHT ! [Snow & Cal] TASTE YOUR MIGHT ! [Snow & Cal] EmptyDim 30 Déc - 22:10

Observant la petite tête toujours penché à notre table, je mis quelques instants à comprendre ce qui venais de ce passer, à faire les connexions dans ce qui me servais de cerveau et à tenter de trouver une réaction quelque peu approprié à ce qui venait de se passer.. mais bon autant dire que c’était peine perdue et que tout ce que mon cerveau renvoya à mes yeux vu une superbe erreur 404 – Brain Not Found avant de planter, tentant un reboot forcé histoire de pas rester inactif trop longtemps. Les raisons ? Oh ben je viens juste de voir une réplique de Tyzy identique, ou presque, à mes souvenirs de lui datant de notre ancien monde qui se ramène, embrasse Snow’ l’air de rien avant de me rouler à patin à moi aussi alors que mon taux d’alcool dans le sang dépasse quelque peu la limite légale et que j’ai juste deux de tension à cause du combat assez sportif contre Adam.. Le tout au beau milieu du bar de l’arène et l’air de rien, comme ça… Just for Da Lulz… Nan mais scheisse dans quel monde on vit là pour laisser des mini-Tyzy embrasser n’importe qui juste pour le fun ? Laissant mes fonctions cérébrales se reconnecter toutes seules, la réaction tant attendu ne tarda pas à se manifester sur mon visage sous la forme d’une moue caractéristique de l’homme en période hivernale lorsque le microbe plus que connu de la gastro-entérite commence à faire sentir ses effets indésirable sur le corps humain.. Je pense que j’ai pas besoin de vous donner plus d’explication quant à la tronche de constipé que je me tapa avant de choper mon reste de bière pour le boire cul sec-histoire de me laver la bouche de toute impureté avant de prendre la parole en me levant maladroitement, laissant au passage tomber ma chaise avec assez de bruit pour que les gens autour se retourne histoire de voir ce qui était en train de se passer, cherchant mes mots pour tenter de répliquer de la meilleurs manière que ce soit… donc pas la mienne je pense

- Normale que la blonde soit meilleur, c’est de la bière Allemande con de bipède à sexe mou ! Viens pas faire chier un Allemand sur son territoire gamin, tu risquerais d’y laisser le peu de virilité qu’il te reste !

Une sorte de foule c’était agglutiné autour de nous, les membres de ce qui nous servais de team se callant aux coté de Snow’ et moi comme si on avait pu avoir besoin d’eux pendant que tout le monde semblait en train de se chauffer comme pendant un prélude à une bonne vieille baston de bar comme j’en ai pas vu depuis bien longtemps.. Et bon faut dire que même moi j’étais limite chaud là, malgré mon état et en occultant presque totalement ce que je venais de subir et la présence du mini-Tyzy juste à côté de nous, à croire que mon esprit n’avais pas trouvé d’autre parade à ce traumatisme que de tenter de l’effacer de mon esprit mais bon quand je vois que j’arrive encore à me souvenir à peu près de ce regrettable épisode de la maison en T.. Autant dire que c’est peine perdu et que le souvenir de ce baisé plus que non voulu risque de revenir me hanter plus d’une nuit ! Une horde de wookie s’aventura dans la foule et s’interposa entre nous et le gosse alors qu’un mec avec un gros mégaphone, chapeau melon, paire de lunette et sourire ravageur s’approcha a grande enjambé de la zone avec son escorte personnel que je reconnue en la personne plus que poilue de Dylan. Le mec se mit soudain à parler dans son instrument en prenant les poses qui le font bien alors que sa voix amplifié par tous les haut-parleur de l’arène nous diffusais une voix que nous connaissions tous plus que bien

Présentateur : Et bien, et bien ! Il semblerait que déjà nos groupe commence à se foutre sur la gueule en dehors de l’arène ? Ne serais-ce pas interdit par le règlement si je ne m’abuse ? Mais bon comme je vois que nous avons une putain de bonne ambiance aujourd’hui je pense qu’on peut vous autorisé un petit match d’arène en équipe histoire de régler de manière bien plus amusante qu’une simple bataille de bar vous en pensez quoi ? Je vous laisse quinze bonnes minutes pour vous préparer et on se retrouve là-bas pour un Show inoubliaaaaaaaaaaable !!!
Le présentateur se barra aussi classieusement que ce qu’il avait pu venir et là plus part des mecs sur place partirent vite faire leur paris avant l’ouverture du match, histoire de pouvoir ensuite aller à leurs places et profiter du spectacle sans en perdre une miette.. A croire qu’un match en groupe c’est si badass que ça, j’en doute quand même fort vu le groupe de bras cassé qu’on se tape nous quand même ! D’ailleurs en parlant de cette belle bande de con, ils me tirèrent par l’épaule pour me faire rejoindre notre vestiaire en vitesse alors que mon regard resté toujours braqué sur le petit Tyzy qui ne trouva rien de mieux que de faire un petit cœur avec ses mains avant de partir en gloussant, glissant sur le sol comme le King dans les superbe cinématiques de Zelda : Face of Evil.. A croire que lui aussi est monté sur roulette ! Je me retourna tant mal que mal pour ne pas passer tout le trajet à me faire trainé et me dégagea de la poigne pas vraiment super agréable d’un mec qui sembla décidé à se faire passer pour un pseudo chef de groupe en rassemblant tout le monde derrière son humble personne qui pourtant ne me rappeler strictement rien.. même pas sur de me souvenir de son prénom c’est peu vous dire. Moi et Snow’ semblions aussi paumé l’un que l’autre et on se calla dans un coin du vestiaire à observer l’autre con tenter de nous en souder les uns les autres pour l’épreuve à venir, demandant à tout le monde si ils avaient la moindre info sur le jeune et sur les membres de son groupe.. enfin une idée constructive j’ai envie de dire ! A priori, et selon ce que la borgne tatoué avait pu noter en regardant les combats, il se nomme Yzyt Ghostlinger et se bat avec des rollers, confirmant déjà la ressemblance plus que frappante avec Tyzy et le fais qu’il m’ai directement fait penser au King du Zelda le plus drôle de tous les temps.. mais dans ce cas ça veut dire que… C’est un membre de la famille du Shinigami ? Mais pourquoi Tyzy ne m’en a jamais parlé ? Mais si ça se trouve.. C’est son fils.. Avec Zelda ? Nan il aurait déjà fallu que Tyzy arrive à se matérialiser dans le jeux et je doute que la pauvre gourde en deux dimension soit vraiment de son genre quand même.. Mais alors avec qui ? Je n’ose même pas l’imaginer avec Skwalala ou Link, et encore moi avec le King mais bon là… Mah Boi tout de même ! Tentant de chasser ces images horribles de mon esprit, je concentrai mon esprit toujours embrumé par l’alcool sur les paroles de la borgne en tentant de ne pas en rater une miette, notant le maximum de chose dans mon esprit histoire de finir le combat le plus vite possible et pouvoir aller cuver dans un coin juste après. J’avais raté l’explication du combat du premier jour du gamin mais il s’emblait que son adversaire du second jour avait déclaré forfait en ne se présentant même pas au combat, autant dire que ça m’aidais vachement pour connaitre sa puissance mais bon j’ai plus que la flemme de demander à la fille de répéter son explication alors bon je laisse couler et note un peu le reste sans y prêter grand importance. Elle parla des autres membres du groupe en évoquant un Shokan encapuchonné d’un level assez impressionnant pour finir ses combats de manière plutôt rapide et sanglante et d’autre mecs sans forcément d’intérêt.. sauf peut-être un qui a gagné son match sans lever le petit doigt, son adversaire tombant au sol avec les oreilles en sang en quelque seconde. Bref le genre de truc assez bizarre qu’on ne peut arriver à croiser que dans ce genre d’arène of course ! Une forme entra dans la salle sans rien dire avant de se caller à côté de moi en souriant, m’obligeant à tourner la tête pour reconnaitre Adam Cole qui me toisais sans rien dire, me proposant de le suivre plus loin. On quitta le plus discrètement possible, et en n’heurtant que deux casiers resté ouvert, le vestiaire avant qu’il ne se décide enfin à me causer et je pense que je vais vous faire un petit résumé parce que même mon cerveau à encore un peu de mal à suivre avec toute ses conneries : en clair il m’a rapidement fait un point sur le fait qu’il avait placé pas mal d’espoir en moi pour la tournois en me laissant cette veste qu’il considère comme une sorte d’héritage de son ancien clan porté sur le vaudou qui était basé dans jolie ville nommé New Marais, me tendant une sorte de coque pas vraiment descriptible qu’il appela la « Skull maker ». L’objet en question était un prototype utilisé pour faire une sorte d’impression temporaire sur la peau qu’ils avaient adapté pour en faire leurs symbole et qu’il voulait me confier pour continuer de faire perdurer le clan qui était maintenant éteint. J’étais un peu trop à l’Ouest pour lui poser plus de question mais ça me semblait tellement cool que j’acceptai sans hésiter et qu’il m’aida à me monter comment ça pouvait fonctionner, me l’apposant sur le visage avant de presser deux sorte deux petit boutons pressions au niveau de la gorge, me diffusant une sorte de laque froide sur le visage entre la coque et la peau avant que le tout ne se réchauffe instantanément et qu’il ne me le retire en souriant d’avantage, m’invitant à m’observer dans une glace sur le mur, me tirant un sourire gigantesque : Ma peau avait viré au noir mais je sentais cela comme une peinture corporel, un crane blanc blafard sur mon visage… La grande classe quoi ! Il me laissa sans plus d’explication, se barrant en souriant avant que je ne retourne dans le vestiaire sous le regard quelque peu.. hum… Ahurie des autres membres qui semblait avoir vu un fantôme. Et comme tout bon con un peu éméché qui vient de se faire peinturlurer la face sans rien demander à personne, je ne trouva rien de mieux à dire en leur souriant

- Ben quoi ? On croirait que vous venez de voir un albinos se faire noircir la face, ça ne vous ai jamais arrivé non ? Ben pourtant je vous le conseille, c’est super cool ! Bon, on va se les faires ces connards d’enculeur de mouche ? Je vous préviens juste que le petit con est à moi, j’ai mon genou qui a plus que très envie d’aller dire bonjour au peu de virilité qui doit lui rester !!

_________________
TASTE YOUR MIGHT ! [Snow & Cal] 1388410115041960100
Admini_ZBLAH_teur Like A Wai_Lord
Kit by Lilice et Keikei
Revenir en haut Aller en bas
Snowers


Féminin
Messages : 146
Age : 21

Feuille de personnage
Expérience :
TASTE YOUR MIGHT ! [Snow & Cal] Left_bar_bleue478/3500TASTE YOUR MIGHT ! [Snow & Cal] Empty_bar_bleue  (478/3500)
Points Job:
TASTE YOUR MIGHT ! [Snow & Cal] Left_bar_bleue548/3004TASTE YOUR MIGHT ! [Snow & Cal] Empty_bar_bleue  (548/3004)
Snowers




TASTE YOUR MIGHT ! [Snow & Cal] Empty
MessageSujet: Re: TASTE YOUR MIGHT ! [Snow & Cal] TASTE YOUR MIGHT ! [Snow & Cal] EmptyLun 31 Déc - 0:30

Je crois que j'avais sérieusement loupé un épisode là. Voir une série entière. Il y a avait à peine quelques secondes avant un gamin s'asseyant sur un tabouret juste à côté de nous et nous fixait. Et ce gamin ressemblait à Tyzy … certes, plus petit, mais Tyzy quand même. Alors, là tête que je devais tirer devait être assez choquée car là, croiser un Tyzy Ghost passé à la machine … C'est pas le truc qui arrive souvent quoi. Surtout que j'avais une vague impression de déjà vu. Mais je doute avoir rencontré Tyzy si petit … Et puis, merde. J'en avais aucune idée et je crois que j'avais pas le cerveau pour ça là. Parce que bon, si le fait qu'il se soit simplement installé à notre table en souriant d'un air bizarre serait passé, le fait qu'il m'embrasse avant de rouler une pelle à Caleb passe déjà moins bien et a le don de littéralement cramer mon cerveau et de me laisser sans voix. Non parce qu'on m'embrasse, okay, je peux comprendre, mais qu'on roule une pelle à quelqu'un d'autre juste après moi, je trouve ça totalement con et ça me donne des envies de gerbes. Je veux dire, pourquoi quelqu'un d'autre alors que je suis déjà passée ? Certes je choppe pas toutes les conneries qu'on eu les autres mais l'expression « le meilleur pour la fin » me dérange pas mal dans cette situation. C'est presque une insulte et … Je crois que j'ai le cerveau qui débloque totalement parce que là je devrais être en rogne parce qu'il m'a embrassé et non pas parce qu'il y a eu quelqu'un après et … d'abord, qu'est-ce que foutait Tyzy là, à rouler une pelle à un mec, je croyais qu'il était hétéro, merde ! On se fout vraiment de moi ces derniers temps. Je crois que je lui en toucherais deux mots la prochaine fois qu'on se verra et qu'il aura grandis parce que là je me vois mal parler à un tel môme qui semblait être un … Pire qu'une fangirl psycopathe. J'avais pas de mot pour le décrire là. Mais vraiment aucun. Et Cal' qui prenait part à son jeu en se levant, faisant tomber la chaise au sol avant de parler de bière en utilisant le terme « blonde ». Soit il était juste très con soit il était en état d'ivresse mais c'était un Allemand alors je vote pour la deuxième solution qui est, bien entendu, plus plausible que la première au vue du sang qui coule dans ses veines. Au fait, pourquoi il répondait en fait ? J'avais du louper des paroles de Tyzy Junior pour plus comprendre … Je crois que je vais même pas chercher à comprendre parce qu'en plus là, il y a toute notre équipe qui se ramène limite pour nous défendre comme si on était pas assez fort pour régler la situation par nous même. D'ailleurs, dans le toute notre équipe … Il y avait hélas l’édenté, l'édentée et superman qui étaient de retour. Ils avaient peut-être formé une alliance qui sait, j'allais devoir faire attention, entre ces trois là et mini-Tyzy, je crois que je vais avoir du fil à retordre. Et dans tout ça, t'as tous les autres debout et moi je suis assise comme une grosse conne qui garde la chaise rien que pour elle lors d'une partie de chaise musicale, et j'en suis fière ! Je bougerais pas mon cul pour rien au monde là, je suis bien assise, j'y reste et j'aurais qu'à utiliser la technique du je-me-sens-pas-bien-après-ce-qui-s'est-passé pour rester assise.

Dans la salle, alors que les troupes se sont attisées autour de nous, on peut apercevoir des poils qui avancent vers nous. Des poils oui, mais pas n'importe quels poils. Des poils de chewbacca. Sûrement ceux que j'avais vu un peu plus tôt dans la mâtiné. En tout cas, il accompagné un drôle de gars possédant un chapeau melon et des putains de lunettes que j'avais envie de piquer. Le truc, c'est qu'il avait un microphone dans la main et que lorsqu'il se mit à brailler dedans, on pu très bien reconnaître la voix du présentateur qui annonçait déjà un match … En équipe. Peut-être le premier du tournoi, j'en avais aucune idée et c'était pas le genre de détail qui m'importait vraiment parce que bon, les équipes c'est pas mon genre. Dans tous les cas, on a pas vraiment eu le choix et pendant que Tyzy se barrait en souriant et en envoyant des cœurs à Cal, nous on s''est juste dirigé vers le vestiaire où une majorité des gens de notre équipe se sont mis en ronde autour d'un inconnu qui faisait sûrement lui aussi parti de notre équipe. S'il n'y a qu'une majorité qui s'est mis autour de lui, c'est tout simplement parce que la minorité était composé de Cal' et moi et qu'on était plutôt avachi sur un mur dans le coin de la salle en écoutant le blablatage inutile de l'autre imbécile qui disait que séparément on était tous des grosses merdes mais qu'unis on était badass. J'avais envie de lui dire de pas prendre son cas pour une généralité mais j'étais toujours trop choquée par la scène qui s'était déroulée pas mal de minutes avant. Là, le pseudo-chef de pacotille expliquait que le match qu'avait fait le dit Yzyt Ghostlinger avait était un truc avec des cases ainsi que des rayons lasers inoffensifs et qu'il avait royalement écrasé son adversaire. Là, l'explication je crois que j'avais pas vraiment compris et que je voulais pas vraiment comprendre parce que j'avais coincé sur le nom qui était juste totalement … con. En fait, Tyzy s'amusait à changer de nom, d'orientation sexuelle ainsi que d'âge pour me suivre like a ninja dans le noir et partout où j'allais. Bon, c'était peu probable vu le peu de fois où je le voyais mais je ne trouvais pas vraiment d'autres explications hormis peut-être le fait qu'un alien et fait en sorte de s'accoupler avec lui pour ensuite d’accoucher d'une réplique ou alors que le Yzyt en face était en réalité juste un fanboy de Ghost et qu'il voulait tellement devenir lui qu'il avait tout fait pour mais que les droits d'auteurs de Tyzy lui empêchait d'avoir le nom de Tyzy, il avait donc du choisir Yzyt soit Tyzy à l'envers. Intelligent certes, mais pas très malin quand même.

Alors que ça devait faire au moins cinq bonnes minutes qu'on était là à écouter la merde de l'autre, l'ancien adversaire de Cal' sortit de nul part et l’emmena à l'autre bout de la salle, loin, loin de moi. J'ai envie de dire qu'il avait pas de chance le pauvre, à avoir tous ces mecs à ses pieds, je comprenais d'ailleurs de mieux en mieux le surnom d'albigay qui lui avait donné le public. Il allait sans dire que vue ce qui se passait actuellement, je commençais à avoir des doutes sur Cal … qui était entrain de se faire poser un machin sur la tronche. Un présent de mariage ? Ils avaient prévus de se marier et Cal ne m'avait rien dit ? Il se moquait de moi ou bien ? Je ne pouvais pas croire ça … Je suis sûre qu'en fait ils se faisaient un baiser indirect grâce à ce machin. Je vois pas ce que ça serait d'autre sinon … Quoi que, là maintenant tout de suite je voyais déjà mieux vu qu'il avait enlevé le bordel et qu'il s'était fait peindre la tronche en noir et blanc avec un crâne de squelette sur la face. D'ailleurs, Adam voulu lui montrer ça alors il l'installa devant une glace et ohmondieu Caleb balança un sourire. Le cadeau de mariage lui plaisait, il allait partir en noce avec lui ! Comme un albigay ! Arg. C'est trop pour mon cerveau là, je crois que je vais plus comprendre ce qui se passe. Mais bon, d'un certain côté, c'était un peu normal que le cadeau lui plaise vu la tronche que Cal' avait maintenant, au moins je doute que Yzyt aille lui rouler une galoche dorénavant, et puis c'était roxxor aussi alors je vois pas pourquoi ça lui plairait pas. En tout les cas autres ne comprenaient soit pas cet art, soit ils ne s'y attendaient pas du tout, du tout vu la tronche qu'ils tiraient en ce moment. Et je me suis même retenue de rire quand Cal' leur lança une phrase qui en gros leur disait de pas être choqué de manière plus personnalisé et plus badass, auf kurs. Mais la dernière partie de sa déclaration laissait quand même à désirer vu qu'il disait en gros que son genou allait rencontrer la virilité de Yzyt et … gawd. Le baiser lui avait plus. Caleb, Caleb, tu m'étonnes à chaque instant mais je crois que parfois ça serait mieux que ce soit pas le cas, juste histoire de … je sais pas moi, d'éviter de montrer à tout le monde le fait que tu sois peux-être véritablement gay et que tu rêvais de te faire ce gosse ? Parce que là, je crois que c'est ce que certains de la team ont compris … D'ailleurs, le silence était de mise là, alors je me permis d'ouvrir ma gueule pour le briser, au passage pour féliciter Cal' de son nouveau maquillage et aussi pour faire remarquer que ça allait bientôt être l'heure.

    « Badass ton maquillage, gourgandin, mais c'est pas pour détruite ta joie d'avoir goûté à ça mais je crois que ça serait bien qu'on y aille avant qu'on se fasse disqualifier en toute beauté, vous voyez ? »

La plupart des membres du groupe hochèrent rapidement la tête et certains se mirent à courir comme des demeurés vers le couloir qui se diriger vers l’ascenseur. Si j'étais à leur place, et je dis bien si, je crois que j'aurais plutôt peur de la belle troupe qui devait déjà attendre sur le sol du terrain, prête à essayer de nous péter la gueule. Ils y arriveront, enfin, à certaines personnes c'était sûr, à d'autres ça l'était moins. Je dois avouer que dans ces conditions là j'étais plutôt heureuse d'avoir la borgne dans notre équipe parce que là, Cal' avait sérieusement l'air fatigué, moi j'allais gérer, les autres étaient nuls à chier et la borgne était douée. Et ouai, je fais des rimes parfois, comme quoi mon cerveau et mon esprit sont trop doués pour dire ce genre de merde. Mais là, au lieu de faire des rimes, je crois que je devrais plutôt me concentrer sur mes pas parce qu'on marchait tout droit en direction de l'arène qui serait sûrement notre futur carnage pour une bonne majorité d'entre nous. Adam était parti s'installer dans les spectateurs histoire d'avoir une place pour regarder le combat et soutenir Cal' du mieux qu'il pourrait. Oui, oui, il avait bien dit soutenir Cal' et pas soutenir l'équipe. Drôle de personne que voici, et pas si drôle encouragements qui ne faisaient que renforcer mes preuves sur le côté gay de mon ami. Il devait sûrement s'en cacher le pauvre, je lui dirais clairement que s'il voulait en parler, mon épaule viril serait là pour ses larmes. Oui, viril. Et oui, ses larmes. Non, je n'échange sûrement pas les rôles. C'est très sérieux, après tout, un gay ne peut-être viril, donc c'est moi qui prend la virilité. Et un albigay ? C'était pas la même chose … J'allais devoir me poser la question à un autre moment que celui-ci parce que là, on était entré dans l'ascenseur qui descendait petit à petit vers le sol. On pouvait même déjà apercevoir l'équipe adversaire qui était elle aussi composé de sept membres. Un sept contre sept, soit. La plate-forme mouvante s’arrête et nous descendons, foulant le sol de nos pieds. Là, y a une sorte de mouvement de groupe assez con qu'est d'aller devant l'équipe adversaire, bomber le torse et passer ses bras autour de la taille pour essayer de se rendre imposant, chose qui donnait plutôt un rendu pitoyable et dont nous ne furent que trois à ne pas participer : la minorité qui survivrait sûrement. Minorité qui alla quand même se placer devant l'ennemi mais d'une façon beaucoup plus « normale » que celle des autres.

Le microphone grinça de nouveau, saturant encore les haut-parleurs dont ressortait encore la voix du présentateur. Il y eut d'abord des cris de joies dans le publique avant qu'un sombre silence s'installe sur le terrain, comme si c'était un moment crucial des choses qui se préparait.

    « Bien, cher public, pour ne pas changer et toujours pour votre pur plaisir, un nouveau match épique ne tardera pas à se dérouler devant vos yeux. Un 7 vs 7 ! Le premier de cette saison, et peut-être même le dernier, qui sait. Mais ne perdons pas de temps à vous faire baver de patience et commençons directement à vous expliquer les règles. Je suis sûr que vous avez remarqué le magnifique cube géant sur le terrain, et bien il sera LE lieu de bataille ! En effet, toutes les cinq minutes, deux plaques s'électrifions. Deux plaques toutes les cinq minutes, pas une de plus, pas une de moins. Et ces plaques, c'est vous, PUBLIC, qui les choisiront et ceci grâce aux cubes holographiques que les wookies vous ont installés ! Nous vous demandons donc déjà de choisir à la majorité les deux premières plaques pour qu'en suite, le combat puisse Dé-dé-débuteeer ! »

Je crois que là, on tous regardé le cube d'un air assez spécial, mais vraiment tous. Parce que bon, se battre là-dedans à quatorze en même temps, ça allait vraiment être très chiant. Surtout si en plus il y a des faces qui nous fout des coups de jus quoi. Il suffirait que le public ai un minimum de sadisme et choisissent le côté du bas et ont deviendraient alors limite des poissons grillés sur le grille. Et cette idée me tentait pas vraiment, mais alors vraiment pas. Je sais pas pourquoi, mais j'ai senti que la borgne aux tatouages avait eu la même pensée que moi sur ce coup là et qu'elle se doutait bien que ça risquait de pas être aussi facile que tout à l'heure. Mais au moins on se battrait pas en robe, il n'y aurait donc pas véritablement de fanservice dans ce match à moins qu'une règle ne fut oublié d'être cité là-dedans mais j'espérais sérieusement que ce ne soit pas le cas parce que ça allait déjà être assez chiant comme ça. Enfin, ça allait marrant pas compliqué. Surtout qu'il y avait l'air d'y avoir certains – voir beaucoup – de mec plutôt doué dans l'équipe d'en face et que nous on avait surtout des bras pétés alors, si l'un d'entre nous se faisait laminer, y en aura un de nous qui devrait alors se battre contre deux mecs en même temps et je doute vraiment que ce soit une bonne dans ces conditions là, mais alors vraiment pas. D'ailleurs, Caleb s'était déjà attribué sa cible, mais moi c'était pas mon cas, alors, je cherchais des yeux contre qui j'allais bien pouvoir me battre et mon regard s’arrêta sur un gars – ou une fille peut-être, I don't know – portant un sweet et se foutant une capuche pour cacher sa tête. On rajoute à ça un masque et des sortes de grosses lunettes de mouches, une paire de basket, des gants et un pantalon large et ça rendait un truc badass et cool. En plus il avait une épée ce qui montrait qu'il devait savoir un minimum se battre, j'allais donc me le réserver mais miss borgne passa devant moi sur ce coup là.

    « Je me réserve celui avec le masque et l'épée, je crois que personne d'autre pourra lui faire sa fête. »

Pas que je n'aime pas qu'on me passe devant mais … Si. En plus là elle tentait vainement de nous rabaisser, les autres je veux bien mais pas moi, alors je ne tardais pas à la toiser de haut en bas avant de claquer d'un air vénéneux :

    « Non, prends en un autre, celui là il est pour moi, après tout, il s'agit pas vraiment de leur faire la fête mais de leur mettre la racler. »

Elle me regarde d'un air noir. Je la regarde sans broncher. C'est un combat de regard qui commence entre nous, qui n'étions vraiment pas faîtes pour s'entendre. Et étrangement je sentais que ni l'une ni l'autre n'était prête à lâcher prise malgré le fait que les adversaires avaient tous l'air d'être au même niveau. Mais on est des filles, on est têtue, on est chiante et on fait la gueule pour un rien. Et parfois, ça peut servir, parce que j'allais pas abandonner comme ça un adversaire qui semblait cool et qu'avait de bon goût niveau fringue pour être aperçu. Elle scille quelque instant, tourne la tête et lâche que je peux me battre contre lui vu que de toute façon je ne vais pas faire long feu. Victoire ! Je souris d'une manière … victorieuse et retient un ricanement dans ma gorge. La voix au microphone nous dit d'entrer dans le cube et c'est sans vraiment discuter qu'on le fit. Malgré l’épaisseur, on pouvait encore entendre la voix du présentateur hurler dans son micro.

    « Un … Deux … TROIS, BONNE CHANCE AUX EQUIPES ET DONNEZ NOUS DU SPECTACLE ! »

_________________
TASTE YOUR MIGHT ! [Snow & Cal] Snowerssigna02

Présentation || Fiche techniques
Kit de Tyzy. Thank you Chéri
Revenir en haut Aller en bas
Yzyt


Masculin
Messages : 42
Yzyt




TASTE YOUR MIGHT ! [Snow & Cal] Empty
MessageSujet: Re: TASTE YOUR MIGHT ! [Snow & Cal] TASTE YOUR MIGHT ! [Snow & Cal] EmptyLun 31 Déc - 12:03

Comme ça c'était parfaitement réparti! trois membres sérieux dans chaque équipes, et des baltringues inintéressantes pour combler le vide! ça allait être un combat du tonnerre ; et le petit monstre s'en léchais déjà les doigts rien qu'à penser où ceux-ci termineraient quand il en aura terminé avec l'albinos. Mais son excitation avait été troublée par une petite claque derrière la tête si précipitée qu'il manqua d'avaler son doigt et par la même occasion d'offrir un fingerjob non-approprié aux enfants ; levant la tête vers le distributeur de baffes en chef , avec son petit sourire de winner : Yoshi. Le scientifique à la grande classe se mis à trifouiller les cheveux du petit Shinigami après sa petite baffe (comme d'habitude, en fait) qui ne tarda pas à prendre un air blasé en voyant qu'une fois de plus il se servait de lui comme d'un outil anti-stress. Sérieux, ce mec aurait du faire coiffeur et pas créateur d'idoles du culte ! clope au bec, il dévisageait l'équipe adverse avec un air des plus relaxés. Pas qu'il les sous-estimais ou quoi que ce soit, mais il savait qu'il suffirait d'une seconde pour qu'une rétame tout le monde au sol sans leurs laisser la moindre chance. Néanmoins, le petit clone savait aussi ce que signifiait ce regard qu'il avait envers lui, et celui-ci voulait distinctement dire "Ne t'en fais pas, je ne te piquerais pas ta cible" ; regard qui ne manqua pas de le faire glousser avec tout le manque de virilité qu'il pouvait avoir. Son oeil doré se dirigea vers sa cible, tirant la langue, tout simplement. L'équipe d'Ezekiel était composée (si on ignore les trois monstrueux membres) d'adeptes du culte ayant plus ou moins suivi le programme d'apprentissage de la base GU-9 en Allemagne -même programme qu'Yzyt-. Un Shokan de pierre extrêmement expérimenté ; un Zombie sur patins ; et un génie surpuissant mais feignant. inutile de dire que Yoshitsune comptait abandonner le combat après avoir rétamé tout les indésirables; ils savaient déjà tous que ce combat se terminerais en 2 contre 2. Cela dit, Caleb et Snowers ne sont pas là dans le même but qu'eux. Ils ne désirent pas une victoire, ils désirent uniquement la tête de l'albinos. Le type au chapeau melon et aux grosses lunettes de soleil empoigna ses deux mégaphones en tribunes alors qu'un de ses pieds était fermement posé contre le rebord de celle-ci (Un homme qui aime prendre des risques ! des animateurs comme on les aimes !) annonçant plus ou moins le début du combat avec sa voix de professionnel à la classe sans égal, le genre de type qu'on aurait aimé nommer président. Il serait sûrement même capable de rendre "Zone Interdite" intéressant. à ce signal, [une musique] démarra, les hauts-parleurs de l'arène crachant les sons d'une musique désignée par Yoshitsune quelques minutes avant le combat ; et ce connard a bon goût mine de rien ! Retirant doucement sa main des cheveux du petit brun, il pris un air quelque peu plus sérieux, tirant une bouffée de sa cigarette alors que les gros bras de l'équipe adverse sortaient de leurs terrier comme des chevaux dans une course hippique ; les lunettes de Yoshit faisaient le célèbre coup du rétro-éclairage alors qu'il tordait sa clope entre ses dents; ses cheveux blonds ordonnés bizarrement semblaient carrément vibrer au rythme de la musique, ce qui ne manqua pas d'amuser le petit meister qui n'avait pas bougé, attendant simplement que son créateur fasse le travail qui lui avait été convié. D'une voix relaxée et à la fois amusée, il leva les bras en l'air et démarra une série de mouvements avec ses doigts.

- Alors petit prince, qui tu veux éliminer dès le début?
- Ooooh... Les gorilles, on en a pas besoin !
- Okayyyyy j'te laisse le maigrichon, la blonde et l'espèce de ... euh... tatouée?
- Ouais ! ouais !
- Tu veux pas que j'élimine aussi cette nana?
- élimine TOUT LE MONDE sauf nous trois et eux trois! si tu ne t'amuses pas toi non-plus Youshou' tu vas me décevoiiiiiiir ! héhé ♥
- Tseh, j'vais pas prendre de risques. Okay, on est parti.

Tournant la tête avec son petit air "trokawaii" le petit Meister tourna la tête et admira les baraques foncer sur eux, prêts à leurs coller des gnons... alors que le scientifique venait de terminer ses petits mouvements de doigt, achevant sa maneuvre par un magnifique doigt d'honneur aussi insultant que violent, alors qu'une onde invisible se propagea sur toute l'arène, faisant grésiller le son des hauts-parleurs. L'effet fut instantané : les oreilles ensanglantées, toutes les personnes désirées par le chi du gardien furent mises à terre en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire ; la bave leurs sortant de la bouche quasi-instantanément, alors que leurs corps tombèrent lourdement au sol.

- Evil Concerto ~

et VLAN, tout les indésirables, étaient à terre; il ne restait plus que six personnes debout sur le terrain. Le publique restait estomaqué alors que le scientifique au puissant chi venait d'étaler plus de la moitié des deux équipes à l'aide d'un simple geste. Les haut-parleurs reprirent une sonorité normale après un petit temps de réaction. Action parfaite, discrète et sans bavure, comme toujours, qui lui octroya un petit baiser sur la joue offert par l'hystérique petit Meister qui n'hésita pas à s'accrocher à son cou alors que le scientifique semblait lui avoir eut sa dose de câlins pour aujourd'hui et tenta de le foutre par terre : un combat dans un combat, BATTLECEPTION MOTHERFUCKERS ! enfin bref, une fois la mini-bataille terminée, ils réalisèrent tout les deux en même temps que leurs adversaires n'avaient pas bougé d'un poil : ils les attendaient? qui sais; mais le gosse ne semblait pas avoir envie de les faire attendre de toutes façons. Se relevant doucement, montant ses ses pâtins, il adressa un magnifique petit sourire au mosher en penchant la tête , alors que le moteur de ses pâtins vrombissaient avec un son mécanique et très "next-gen". Ezekiel de son côté, se mettait en position de combat, comprenant assez rapidement qui était sa cible et comment comptait-elle s'en prendre à lui.. c'est une question de visibilité d'expression : on peut trop aisément voir ce que son adversaire compte faire rien qu'en le regardant , c'est la raison pour laquelle porter un masque est un plus grand avantage. Retenant sa petite créature par le col ; Yoshi tira une nouvelle bouffée de sa cigarette en soupirant en regardant "son" adversaire , baissant la tête vers le petit clone pour lui chuchoter quelque chose à l'oreille, lui faisant hocher la tête un court instant... puis il fit le geste libérateur , lâchant le col du petit monstre qui dévala à une vitesse folle sur ses rollers, fonçant vers le mosher qui semblait lui aussi courir vers lui, sortant une espèce de ... tentacule ? c'était fait entièrement d'encre, et le visage du meister albinors avait complètement changé, depuis quand il était congolais !? enfin.. cette comparaison avait eut le don de faire rougir et déstabiliser le petit Meister qui s'arrêta net dans sa course sous la surprise générale, fixant le sol en portant un doigt à ses lèvres... avant de repartir d'un coup avec le mosher, les bras grands ouverts, souriant niaisement : vous savez ce qu'on dit sur les congolais, ils ont toujours une grande...

- Yeaaaaahhh ! Satisfait-moiiiii ! Tyzy's Fangirl Scre

Fierté, une grande fierté. Cela dit, c'était trop imprudent de foncer comme ça sur un Meister aussi expérimenté ; cela dit, il était fatigué. Il n'y avait plus qu'à parier sur son temps de réaction encombré par l'alcool comparé à la vivacité et à l'excitation du petit Meister semblant très heureux tout d'un coup jusqu'à ce qu'il ne s'arrête net à nouveau : le poing de l'albinos était encastré au plus profond de son plexus, le son des os craquant sous l'impact de la vitesse de projection des AT et du poing de sa cible était absolument effrayant.. l'espace d'un instant, il lâcha un petit "aïe..." jusqu'à ce que son torse n'émette une lumière verdâtre, commençant la récomposition de ses Os.. la demi-Zombia Soul était constamment en action ! une lumière bleutée envahis le petit meister alors qu'il continuait à rester sur place, se préparant à recevoir un deuxième coup de l'albinos.. et il n'avait pas tord : la droite partie en plein dans sa face. Du moins, c'est sûrement ce que pensais Caleb, mais il n'en était en fait rien : le poing traversa son visage, faisant s'évaporer le petit monstre sous une floppée de lumières bleutées qu'il avait déjà eut l'occasion de voir le passé. C'est exact : "Ghost Speed" , la technique de base de Tyzy Ghostlinger. Les lumières réapparurent derrière l'albinos alors que la main du petit monstre fut plus rapide que la sienne, saisissant la ceinture du mosher en tirant d'un coup histoire de voir ce qu'il y avait à l'intérieur; avec un air des plus enthousiastes ... puis se remis à faire la gueule d'un coup, ses attentes avaient visiblement été trahies.

- Mouais... Grande gueule, petite bi...
- Quelle est cette action inattendue !! il défroque son adversaire en plein combat !! est-ce une nouvelle technique de déstabilisation !? voyons si ça paye ou non !!

Mais il ne laissa pas au meister le luxe de se retourner pour lui en coller une. Il lança un terrifiant coup de pied circulaire dans le dos de son adversaire un peu comme [celui-ci] mais avec des rollers ; une magnifique pirouette arrière jartant l'albinos en avant pour lui faire mordre la poussière, profitant de son ivresse pour jouer un peu avec lui en tentant d'oublier la cruelle déception de son froc. Il ne s'arrêta pas là : aussitôt fut-il projeté que son corps fut réceptionné par les sangles de son vêtement, celles-si s'enfonçant au plus profond de la chaire de ses bras, laissant couler un mince flot de sang avant de le projeter quelques mètres plus loin, la tronche traînante au sol. L'alcool ne devait certainement pas l'aider à penser et le petit monstre avait bien conscience que son adversaire devait être fort mais.. il trouvait ce spectacle décevant.. du moins, jusqu'à ce que le mosher ne lui fonce dessus d'un seul coup et lui jette un grand coup de pied entre les jambes pour le sonner... comme quoi ce dernier savais comment fonctionnait son collègue Freelancer après-tout ! sonné, le petit monstre tenta de garder l'équilibre sur ses rollers mais c'était déjà trop tard : une tentacule d'encre vint à fouetter son crâne avec une violence inouïe, lui faisant embrasser le sol à de multiples reprises alors que Yoshitsune commençait sérieusement à s'inquiéter , s'apprêtant à foncer à sa rescousse ... jusqu'à ce qu'Ezekiel ne l'arrête en attrapant son bras sans mot dire. L'action parlait d'elle-même : "laisse le se faire massacrer".. et il ne tarda pas vraiment à voir qu'il n'avait pas tord : Utilisant les forces surhumaines qui lui étaient octroyées par la zombia, le petit monstre se mis à soulever son adversaire, le jetant en l'air avant de lui enfoncer ses pâtins en pleine poire dans un coup "crochet-de-lune" , lui éclatant la face par terre. La situation avait complètement changée : le mosher était au sol, le petit meister était au dessus de lui, les pâtins enfoncé dans sa face. Un sourire apparut sur les lèvres de Yoshitsune, hurlant le signal : il faillais le tuer maintenant ! sortir les régalias et lui percer le visage en deux ! Mais quelque chose d'inattendu se produisit, obligeant le petit meister à faire quelques pas en arrière avec un air des plus étonné... ce nom que l'albinos venait de dire alors qu'il était à terre suffit à complètement troubler le cerveau du rider qui agrippa ses cheveux sombres , les yeux grands ouverts.

- Y-Yty !?... réponds! qu'est-ce qu'il y a !?
- O-O-O-Ori...Original... i-il connait l'original !!
- Mais on s'en fous de ça !! dépêche toi de le crever putain !!
- I-Il le connait !! Il le connait !! il le connait vraiment !! Gaaaaaahhhhhh !!! ♥
- Putain, on peut rien y faire maintenant.. Yzyt, si tu ne peux pas le tuer, captures-l...
- Le capturer?... Oh non...

Laissant l'albinos se relever, le petit meister tourna la tête vers Yoshitsune et afficha un air des plus sombres, arrachant le cache-oeil sur son visage, dévoilant son oeil azure et brillant comme le saphir.

- Je n'ai pas besoin d'un homme entre moi et l'amour de ma vie , je le tuerais lui, et tout ses collègues, Original est à moi et rien qu'à moi ~ ♥
- Ce gosse est complètement cinglé... bien, fais ce que t'as à faire, j'ai une tatouée sur les bras moi. Eze' ! comment tu t'en sort !?
- ... Elle gère cette petite conne...

Ezekiel quand à lui semblait avoir du fil à retordre contre la Shokan de flammes, mais difficile de dire lequel des deux avait l'avantage : il lui lançait des coups de blocs de terre aussi rapidement qu'elle lui balançais des coups enflammés. Un combat à armes égales qui ne l'était malheureusement pas autant que celui de Yoshitsune contre la borgne : elle avait beau tenter quoi que ce soit pour le frapper, elle n'y arrivait jamais : il se contentais de faire un petit saut arrière à chaque coup en fûmant sa clope, trop feignant pour la finir : il préférais s'amuser un peu avec elle, bien qu'il trouvait cet affrontement chiant comme la mort. Mais son regard était plus pris par le combat d'Yzyt que par le sien, et il vit quelque chose d'assez prématuré se produire : la jambe du petit Meister rayonnait d'un éclat brillant, et les régalias étaient complètement à l'air libre; les lames rougeâtres des rollers , ainsi que les rollers eux-même étaient déployées.. il comptait bien en finir, et il n'en avait rien à faire que l'arbitre les disqualifie ou non ; le but de sa venue ici n'a jamais été la victoire après-tout. L'abinos était dans un coin du dôme électrique et voila que le premier compteur d'activation pour les grillages électriques allait se faire ! partout dans la salle, des gens levèrent leurs enchères pour voter pour une face particulière, mais pour l'instant, personne n'était assez sadique pour choisir la case du bas. Les premiers votes se firent à la fin du compteur eeeeeeeeeeet !

- Vous avez choisis le plafond et la droite !! très bon ch.... Hein !?

Vif comme pas possible, le petit meister ne laissa pas le temps à l'albinos de se relever, l'attrapa par le col et lui lança une véritable uppercut avec l'Outsider sur sa jambe, l'envoyant avec force sur le plafond de la grille ... l'effet fut des plus nets : le corps de l'albinos resta accroché au grillage par les courants électriques, et il se mis tout simplement à disjoncter , les décharges électriques le crâmant comme du poisson frit. Lorsque la décharge s'arrêta, il ne suffit au meister que d'exécuter un petit coup de pied faible pour l'envoyer valser contre une autre grille. Il mettra un peu de temps à se relever, et de toutes façons, il en avait marre de le frapper pour l'instant. Le petit Meister retira sa veste et la jeta contre l'autre grille électrifiée , le vêtement partant en fûmée, ne laissant sur le corps frêle du petit monstre qu'une sorte de débardeur aux bretelles trop grandes pour lui.

- Hey mon beau, frappes-moi un peu aussi, c'est pas drôle si je suis le seul à jouer avec ton corps ♥
- Quelle VIOLENCE mes amis!! la tarlouze androgyne d'un mètre soixante-deux mène en bâteau l'albinos tentaculaire! quelle est cette soudaine prise de sérieux!? comment va s'en sortir notre albinos !? ah, voila qu'il se relève. La foule est en délire et ne compte visiblement pas sur la somme mise dans l'investissement de ce combat !! La blonde enflammée et le masque de pierre quant à eux sont dans une lutte acharnée et violente à armes égales ! ... mais on ne peut pas en dire autant pour le scientifique au pouvoir bizarre qui semble plus s'emmerder qu'autres chose !... comment ce combat va évoluer !?
Revenir en haut Aller en bas
Caleb Dörner


Masculin
Messages : 533
Age : 26

Feuille de personnage
Expérience :
TASTE YOUR MIGHT ! [Snow & Cal] Left_bar_bleue3500/3500TASTE YOUR MIGHT ! [Snow & Cal] Empty_bar_bleue  (3500/3500)
Points Job:
TASTE YOUR MIGHT ! [Snow & Cal] Left_bar_bleue17580/19260TASTE YOUR MIGHT ! [Snow & Cal] Empty_bar_bleue  (17580/19260)
Caleb Dörner




TASTE YOUR MIGHT ! [Snow & Cal] Empty
MessageSujet: Re: TASTE YOUR MIGHT ! [Snow & Cal] TASTE YOUR MIGHT ! [Snow & Cal] EmptyJeu 3 Jan - 20:27

Scheisse…. Scheisse, scheisse et re-Scheisse ! Ce signal d’alarme vrillant ce qui me servais de crane depuis maintenant quelque instant alors que mes muscles tentais tant bien que mal de répondre aux ordres de mon cerveau qui n’étais pourtant pas compliquer que je sache : « Se relever, poutrer ce petit con, aller prendre une autre bière, dormir ».. Merde y’a quoi de compliqué la dedans ? Faut croire que je suis trop con pour arriver à suivre une suite d’ordre logique ou juste incapable de poutrer une réplique miniature alors que je me débrouille plutôt bien contre Tyzy quand il s’agit de se foutre sur la gueule ! Bon ok j’ai perdu notre dernier duel et pas que d’un peut mais au moi j’ai eu plus de mérite que lorsque je me fait déchirer la gueule dans cet arène, dans les débris du Cléon j’avais au moins un minimum de cote alors que là… Bordel j’ai dû perdre je ne sais combien de place sur le classement rien qu’en ce début de combat ! Forçant mon corps à me répondre, je martela du poing toujours engourdis le grillage pas encore électrifié du sol avant de reprendre l’opération de relevage à tâtons, mon sang coulant des nombreuses blessures que j’allais devoir porter maintenant.. et j’ose autant vous dire que je compte lui rendre la monnaie de sa pièce, avec les intérêts sinon c’est pas assez drôle et aussi pas assez… hum… rentable ? Et c’est sur cette optique de banquier au bord de la faillite et de la fenêtre que je me posa enfin un genou à terre alors que ma semelle se posa lourdement sur le grillage, ma main gauche se posant lourdement sur ma jambe alors que je reprenais ma hauteur de mon mètre quatre-vingt… euh.. Rah et puis je me souviens même plus de ma taille, faudra que je pense à refaire un tour contre un mur métré et une balance aussi, juste pour voir si comme d’habitude j’ai pris aucun gramme de graisse. Laissant mes cervicales craquer et mon cerveau continuer de penser à des trucs totalement à côté de la plaque et donc sans aucun rapport avec le combat en court, m’avançant vers le petit Tyzy avec la sexualité entre deux chaises en marchant sur les corps gémissant d’un des trouffions de l’équipe adverse qui c’était mangé l’attaque sonore de l’autre blondinet disco-retro qui semblait vouloir autant que moi faire attention à ses pauvres petit poumons sans défense. Je n’avais aucun de mes masques, je n’avais aucunes de mes armes, rien pour faire de la musique si ce n’est mon DeathPod.. Autant dire que le public risque d’être condamné à une refonte du Moshpit mais à grand renfort du couteau de Vox parce que sincèrement je ne me vois ne pas mettre mon poing ou mon coude entre ses lames de roller et mon corps si vous voyez ce que je veux dire, je tiens à ma belle peau blafarde et tatoué qui perdrais tout son charme une fois coloré en rouge et totalement déchiqueté en mode steack Tartare… Mais une grande question peut se poser dans ce cas : suis-je de la viande blanche ou de la viande rouge ? Autant dire que j’ai bien envie de savoir mais que la flemme m’habite totalement concernant le choix de la méthode pour connaitre cette réponse existentiel… Ou pas ! Nan mais oh, y’a pas marqué Emo-Pizza sur mon front que je sache, je suis incapable de me couper tout seul.. Et un tatouage sur le front c’est juste le genre de chose que je trouve le plus ridicule après celui sur le nez ou la fesse droite, la gauche étant tout simplement toléré pour légétimer le genre de connerie que je serais capable de faire une fois que j’aurais le salon de tatouage… et que je serais au moins aussi torché que maintenant ! D’autant que ça doit te faire douiller un max’ en plus… Mais bon là n’est pas le sujet et j’avais sans m’en rendre compte traverser la distance entre mon point de chute et le gamin qui avait décidé que c’était plus cool de se battre sans sa veste, nous offrant la superbe vue d’un t-shirt trop grand pour un corps trop petit, le genre qui va littéralement baigner dans ses habits en voulant qu’on le concidère comme un grand alors que le manque flagrant de centimètre nous empêche de le prendre correctement au sérieux… Ben là c’est exactement la même chose mais en prenant en compte le fait que cette petite chiure arrive à me foutre au sol et en sang ou l’inverse je sais plus ça me saoul, le tout en l’espace d’un instant et sans que je n’arrive a comprendre le pourquoi du comment… Bien rageant comme combat quand même, plus aucun respect pour ceux qui ont pensé à se gaver de soupe dans leurs jeunesses !

Observant mon adversaire de mes pupilles rougies par mes gènes et la fatigue, je ne pris pas longtemps à me décider avant de faire apparaitre mon Tentacule-arm pour balancer une attaque d’estoc sans grande envie et sans trop bouger, laissant le gamin l’esquiver d’un mouvement d’épaule pour m’offrir son petit sourire narquois avant que je ne m’accroche sans qu’il ne le remarque au sol derrière lui, me catapultant droit sur son corps pour le choper littéralement avec mon genoux dans le ventre et ma main se fixant profondément dans la masse hirsute de ses cheveux alors que l’on gagner en vitesse durant la demi-seconde que dura l’action, ma tentacule nous propulsant droit vers le mur non loin, crépitant d’une haute-tension n’attendant qu’un corps où circuler tranquillement pour répondre aux attentes du public de l’arène. Le petit Tyzy heurta le mur grillagé et se mit hurler à son tour alors que je le maintenais tant mal que mal contre la surface électrifié, me prenant donc une nouvelle dose dans ma gueule, m’obligeant à le lâcher la seconde d’après pour me tenir les mains et les observer fumer comme des jamaïcains. Le petit androgyne se releva bien plus rapidement que moi, se palpant le dos histoire de constater les dégâts alors que mon petit sourire refaisait lentement son apparition sur mon visage grimé version vaudou pour l’occasion.. tant mal que mal tout de même vu que la simple action de faire bouger mon facies suffisais à devoir me faire utiliser tout le peu de capacité cérébrale me restant après les nombreux coup de jus que j’avais pu subir dans cette journée quelque peu… hum… éprouvante ? Mouais je pense que c’est le mot juste pour une fois ! D’autant que je doute que ce soit fini quand même mais bon, c’est vraiment pas sûr que je puisse me transformer en lapin Duracel et me recharger l’air de rien avec un bon coup de deux-cent vingt volt en pleine gueule pour retourner faire de l’alpinisme en trainant derrière moi une bonne escouade de lapin lambda just for dat Lulz.. Merde je ne pense pas que mon corps soit capable de faire ce genre de prouesse dans cet état, d’autant que je ne sais pas où en trouver moi des lapins ! Mon esprit quant à lui tenter fermement de trouver une parade à mes nombreux défauts actuel pour remporter une victoire décisive et incontestable.. Bref il tente tant bien que mal que palier à mon état d’ivresse manifeste et le fait que je me fasse donc déchirer la gueule par ce gamin en cherchant quelque chose capable de me faire remonter la pente et me venger de la jolie petite connerie du simili Tyzy de petite taille.. Et la seule solution qui en résultat était que lui parler de celui qu’il a nommé comme « l’Original » semble être la meilleur solution ! Ouais je sais, taper la parlote en plein combat ça semble seulement réservé aux méchants dans les Shonens qui ont envie de palier au fait que leur combat sont merdique et qui donc les agrémentes de longue tirade totalement inutiles et particulièrement chiante que tu ne peux pas esquiver sinon ben tu a de grande chance de rater quelque chose d’important.. ou pas.

- Donc tu comptes buter tous les potes de Tyzy rien pour l’avoir pour toi ? Pauvre con je pense que tu risques juste d’être dans la merde quand tu vas rencontrer Kagura… Si déjà on arrive à trouver un fin pas trop casse-burne à ce combat of Kurs ! Mais bon surtout… J’ose même pas la gueule que va tirer le Bro’ si il apprend qu’un fanboy.. ou girl… anyway…. Qu’un fanboy s’amuse à embrasser à tort et à travers, homme et femme, en étant cosplayé en lui.. Lulz ça risquerais d’être comique et ça se règlerais à grand renfort d’Outsider dans ta pauvre petite gueule que je vais me faire un plaisir tentaculaire de foutre en sang !

Terminant ma tirade en sortant le couteau de Vox d’un main et arrangeant mes écouteurs dans mes deux oreilles, je laissa les douces basses émerger de mon DeathPod pour pulser un peu partout autour de moi, envahissant rapidement l’espace alors que mes mouvements encore endoloris et ralentis par la fatigues tentaient tant mal que mal de se calquer sur le rythme de la musique qui dut s’adapter mes handicaps physique en changeant plusieurs fois de musique jusqu’à trouver quelque chose de vivable dans mon état actuel, moins agressif que ce que j’aurais voulu mais bon là je vais pas commencer à faire mon chieur, je suis juste entrain de pisser des flots de vie par tous les pores de ma peau tout de même ! La musique m’avait empêché d’écouter une quelconque réponse de l’a part du fanboy et je me contenta de lui foncer dessus en tentant ce nouveau style de combat avec l’arme de mon défunt ami histoire de profiter des avantages que me confère le Moshpit en terme d’aisances et de maitrise de ce style de combat, ainsi que le gros bonus des coups randoms qui sont presque imprévisibles et donc assez pratique contre une personne possédant assez de vitesse pour esquiver avec aisances.. Mais bon quand on ne sait vraiment pas si le coup va être finalement être porté ou juste être là pour faire jolie dans la chorégraphie de combat, quoi de mieux à faire que de tenter d’en esquiver le plus possible en essayant de décrypter le style de combat de l’adversaire ? Et faut croire que la chance avait pour une fois voulu copier mon sourire psychotique vu que le petit se contenta de sautiller sur place en gloussant, utilisant ses rollers pour esquiver toutes mes frappes avant de voir que ça ne servais pas à grand-chose vu que pas mal d’entre elles n’était même pas faite pour parvenir au contact, modifiant alors son approche me concernant en tentant de les contrer pour me balancer son roller à lame en pleine gueule.. Mais bon il comprit assez rapidement que sur ce genre de terrain, même avec plus de bière que de sang dans les veines, je reste tout de même un expert et mon coude fis la rencontre aimablement avec sa mâchoire, le bloquant dans mon champs de combat alors que je me servais des vagues de son pour me propulser sur lui à chaque tentative de retraite, le stalkant plus qu’une kikoo sur le 15-18 sans qu’il n’arrive à se défaire de ma présence quelque peu… encombrante ? Quoi, osez donc me dure qu’on n’a pas besoin d’un albinos, au sourire gigantesque et grimé en version vaudou of kurs, chez soi ! Le combat entre Snow’ et l’encapuchonné se déporta soudain pour une raison inconnue et passa littéralement entre moi et le gamin, me laissant sourire à la vue de ma camarade qui foutait toute sa rage dans le combat contre cet autre Shokan dont l’âme semblait me rappeler quelque chose… mais bon comme je suis quelque peu teuber et bourré, il fallut attendre une attaque de la blondasse tentaculaire qui brula une partie de la capuche, dévoilant la chevelure d’ébène de son adversaire ainsi qu’une partie de son visage pour que j’arrive à mettre un souvenir sur ce connard : le Gabon ! Ce mec était sans contestation possible le Shokan que j’avais dû affronter tant mal que mal dans les rues pleines de samouraï paumé et démon en vacance de la sympathique petite Libreville lorsque je cherchais encore à remonter la piste du culte avec comme seuls indices ce que j’avais réussi à trouver comme information dans l’ordinateur rescapé de la Maison en T. D’ailleurs en me souvenant de cet épisode quelque peu epic du Gabon, je me demande tout de même ce qu’a pu devenir l’autre nippon aux cheveux rouges avec son héroïsme hors du commun et ses tirades au moins aussi fulgurantes et charismatique que les interventions d’une vache dans l’univers de Gundam !

Ne les laissant terminer de se déporter plus loin dans le cube tout en profitant de ma musique, je balança ma tentacule sur la surface du haut en occultant totalement que c’était encore électrifié pour me balancer au-dessus du combat en cours, me chopant une nouvelle décharge qui fit instantanément disparaitre mon bras tentaculaire alors que je m’écrasa comme une merde juste à côté de mon adversaire qui n’eu pas l’air de bien comprendre ce que je venais de faire.. Une attaque suicide ? Une tentative vaine de technique à base d’électricité ? Un Fail monumental que je ne cautionne pas du tout ? Autant de réponse possible mais juste une correcte qui ne peut que prouver que même lorsque je tente de faire de mon mieux j’arrive à être le pire des boulets sur cette nouvelle terre. L’un de mes écouteurs tomba lors de ma chute et contrecarra mes idée de malchance redondante lorsque la voix du présentateur se fit entendre dans toute l’arène pour nous annoncer que les nouvelles faces électrisé était désormais la face frontale et celle de gauche.. C’est-à-dire juste derrière le gamin qui se mangea soudain un regain de santé de ma part lorsque je tourna sur le dos avant de lui balancer mes deux rangers dans les genoux pour le faire tomber en arrière, l’obligeant ainsi à se rattraper tant mal que mal au grillage derrière lui qui se gorgé en un instant d’une bonne grosse dose de tension sadiquement choisie par les organisateurs pour faire durer le combat. Mon cerveau connecta mes quelques neurones et fit la relation entre la lourde semelle isolante de mes chaussures et le combat en court, me donnant une nouvelle solution pour tenter de m’en sortir, solution que j’adoptai avec un sourire dès plus significatif. Et c’est ainsi que je rampai littéralement sur le sol depuis le dos pour tenter de plaquer le gamin contre le grillage avec comme seule zone de contact la semelle renforcé de ma rangers gauche, m’accrochant le plus solidement possible au grillage du bas pour le maintenir dans cette position sans bouger sous les soubresaut de son corps mais bon, il fut assez intelligent pour tenter de lancer son bras le plus loin possible pour me choper la jambe au-delà de la rangers et me donner un simple petit coup de jus qui m’obligea a tout lâcher a nouveau pour me replier sur moi-même le temps que la contraction musculaire ne passe. Le Tyzy miniature ne semblait pas craindre tant que ça niveau corporel vu les doses qu’il venait de ce manger, me laissant quelque peu perplexe avec trois neurones s’entrechoquant pour tenter de comprendre d’où pouvait bien provenir une résistance digne du Tyzy que je connais.. Une autre zombia-soul ? Nan quand même pas faut pas déconner, ça serais juste beaucoup trop badass si n’importe quel fan en ruth pouvais se procurer le même genre de matos badass que son idole histoire de véritablement devenir comme lui.. J’ose même pas imaginer ce que ça pourrais donner si je pouvais avoir ce même genre de fan moi-même.. Ils iraient d’eu même se foutre sur la gueule dans une version Nextgen de la Maison en T ? Arg je n’ose même pas penser aux conséquences plus que désastreuse que ça pourrais avoir si ils tombaient sur le même genre d’expérience que nous, surtout si eux aussi ont le droit à un pack spécial souvenir en vidéo de haute qualité lors de leur retour à une vie plus normale… parce que oui les caméras sur place film en 1080p et je peux vous assurer que c’est bluffant comme graphisme ! Rampant au sol pour tenter de prendre un peu de distance avec le gamin qui semblait légèrement sous le choc électrique, ce fut cette fois si à moi de faire irruption au milieu du combat entre la tatoué borgne et le blondinet adepte de la grande nicotine qui se stoppèrent un instant en me voyant me la jouer à la Solid Snake comme si de rien n’était, sortant mon paquet de clope avant de demander aimablement si l’un des deux combattant avais du feux sur lui, mon briquet étant resté comme le reste de mon équipement dans la house de ma basse. Le mec en blouse de docteur tata ses poches et m’en sortit un joli petit zippo, se baissant pour me l’allumer alors que je caller sur le dos pour lui éviter de se foutre à ras de sol avant de le remercier et de recommencer ma reptation quelque peu brainfuck alors que les deux adversaires reprirent leurs combats l’air de rien, me laissant admirer le style de combat de la tatoué bronzé de notre groupe : ses deux gros gantelets métalliques qui lui remontais jusqu’aux avant-bras était maintenant porteur de deux lames chacun dont elle se servais dans un style de combat genre capoeira acrobatique et aérienne alors que l’autre se contentais juste de faire un maximum d’esquive en lui lançant des attaques faites de son sursaturé dans la gueule mais bon on pouvait clairement voir qu’il n’y allais pas à pleine puissance et faisait juste durer le combat pour pas se faire chier vu qu’il se grillait une clope l’air de rien en même temps, comme si il était juste en train de se la toucher devant un petit épisode de Derrick un dimanche soir pluvieux

Ma clope au bec je laissa mon esprit vagabonder durant ma reptation, mes neurones s’entrechoquant pour que mon imagination se mette en marche et arrive à me faire philosopher sur une méthode de négociation dans un jeu allemand de simulation de prise d’otage en étant coté flic.. Et autant dire que le simple fait de proposer de relancer les rediffusions de l’intégrale de Derrick sur toutes les chaines de télé de la ville si les terroristes refusent de relâcher les otages pourrait faire office de Konami-code InGame pour finir instantanément le niveau en cours ! Bravo Derrick, encore une victoire pour le plus ridé et lent des inspecteurs Allemand ! Mais bon même pas le temps de me réjouir de ma connerie qu’un pied monté sur un roller lui-même monté sur lame se planta juste à la droite de ma tête, à quelques petits centimètres de ma pauvre oreille. Pas la peine de prendre le temps de me retourner pour m’extasier sur la superbe coupe de cheveux du mini-Tyzy en feignait la surprise quand à son retour à mes coté signant la reprise de notre combat… hélas ! Mon esprit passa en slowmotion et je tenta d’analyser la situation histoire de ne pas faire de connerie parce que bon ma dernière sauvegarde date quand même quelque peu et j’ai plus qu’un peu la flemme de me retaper tout le Cléon et les premiers du tournois, alors autant tenter de se référer à une personne dont je sais qu’elle arriverais à se sortir de toute les situations conflictuelle dans ce genre-là.. Ah ben tiens, que ferais Derrick dans le cas où un fanboy, ou fangirl je ne sais toujours pas, de son meilleur ami tente de lui massacrer la gueule à grand renfort de roller-emo en poussant le genre de petit cris de jouissance qui te font largement douter de la véracité de sa virilité, le tout dans une arène cubique grillagé où un publique sadique s’amuse à choisir deux face à électrisé toute les cinq minute en enrichissant les organisateurs du tournois à chaque vote ? Et bien je pense que la réponse est plus que simple, il se serais contenté de faire sn regard de dimanche pluvieux en lançant une tirade de cinq mot avec son style unique qui lui permet de faire durer cet instant pendant plus de cinq putain de minutes quand même ! Mais bon la flemmardise étant ma muse depuis mon réveil dans ce monde, je me contenta de lui choper la jambe au niveau juste en dessous du genoux avant de le mordre a pleine dents en désespoir de trouver autre chose à faire, arrachant un cris de désagrément quand à cette sensation surement nouvelle pour le gamin avant que je ne me souvienne que j’ai toujours le couteau de Vox dans ma main et qu’il ne se retrouve l’air de rien dans la jointure de son genoux sans que je ne veuille lâcher sa peau de zombie à travers le tissu de son pantalon. Sa force herculéenne me fit me retrouver soudain dans les airs alors qu’il balançait sa jambe dans tous les sens pour me décrocher, m’obligeant à desserrer ma mâchoire pour ne pas laisser mon estomac lui faire partager les restes de mon dernier repas et me laissant donc refaire mon habituel session de freefly avant de rencontrer un mur grillagé qui amorti le choc, le corps d’un mec de son équipe entrain de comater me servant de matelas à la confortabilité quelque peu douteuse alors que je pouvais déjà observer le gamin rouler vers moi avec un peu moins d’aisance tout de même. En même temps merde avec un couteau dans la rotule ça doit pas aider, même si la Zombia Soul te permet de ne pas ressentir une bonne partie des dommages physique en les réparant au fur et a mesure comme des fucking drone de réparation dans tout Space Opera qui se respecte alors que la voix du présentateur résonna à nouveau dans la salle pour son annonce tant attendu pour faire encore bouger le match

Présentateur : Et bien, et bien, c’est drôlement entrain de partir en couille là-dedans mais je suis sûr qu’il y a moyen de foutre encore plus le bordel et le tout avec votre aide membre lambda du public ! ELECTRISONS ENFIN ENSEMBLE LE SOL ET LE DEVANT DU CUBE !!

Déglutissant tant mal que mal, je me releva tant mal que mal pour tenter un position stable sur le grillage alors que le courant se m’était soudain à circuler dans le maillage du grillage sous mes semelles m’isolant tant mal que mal des arc électrique grâce à leurs matière caoutchouté alors que les membres encore en combat se demerdèrent pour faire durer le combat sans toucher le sol, nous offrant une sorte de duel aérien entre la borgne et le doc qui c’était accroché à un bon mètre de hauteur du sol ou sur un monceau de pierre formé par les deux shokan qui ne semblait toujours pas vouloir nos dire lequel des deux avait pris l’avantage sur son adversaire.. Par contre aucun signe de la petite tête de l’androgyne qui ne pouvais quand même pas avoir tout bonnement disparu.. mais bon comme il semble que j’ai l’esprit encore trop lent pour tenter de réfléchir et surtout pour regarder au-dessus de moi, je ne vis pas le coup suivant m’arriver en plein dans le dos alors qu’il se servit de moi comme tremplin pour retourner hors de portée de la zone sous haute-tension, me laissant chancelant dans un équilibre précaire avec un putain de douleur localisé dans le dos. Usant de mon skill naturel pour le déplacement en situation de cuite, je me rattrapa tant mal que mal et ne me ramassa pas la gueule sur le sol alors que le gamin revenais déjà à l’assaut, toutes lames de ses roller-emo dehors prêtent à me transformer en viande a Kebab, ne me laissant que très peu d’option quand à ce que je pouvais faire sur le moment avec un temps plus que reduit pour faire ce choix. Mon cerveau ragequitant pour laisser mes reflexes s’exprimer, je présenta la tranche de mon corps tant bien que mal en lui balançant le tentacul-arm en travers de son chemin qu’il déchira dans une gerbe d’encre sombre, me tirant une larme virile quant à la douleur qui me vrillait le cerveau alors que je me pris son corps en pleine épaule, chopant habillement le couteau de vox pour lui découper d’un coup sec le genou qui se disloqua avant de laisser tomber la jambe et le roller au sol, crépitant sous le courant électrique alors que le gamin chutai vers le sol dangereusement. Mais bon, comme le Deus Ex Machina n’est jamais loin dans ce genre de situation, le Shokan de pierre vit la scène du coin de l’œil et fit apparaitre une sorte de plateforme de terre juste sur le grillage au point d’impact approximatif de l’androgyne qui ne se mangea donc pas la grosse décharge tant attendue alors que moi je chancelais de plus en plus, me contenant de cracher un petit molard de sang qui implosa au contact de la surface sous haute-tension

- Tu vaudras jamais Tyzy Mah Boi, le Badass Level Is Too Damn High For You !


_________________
TASTE YOUR MIGHT ! [Snow & Cal] 1388410115041960100
Admini_ZBLAH_teur Like A Wai_Lord
Kit by Lilice et Keikei
Revenir en haut Aller en bas
Snowers


Féminin
Messages : 146
Age : 21

Feuille de personnage
Expérience :
TASTE YOUR MIGHT ! [Snow & Cal] Left_bar_bleue478/3500TASTE YOUR MIGHT ! [Snow & Cal] Empty_bar_bleue  (478/3500)
Points Job:
TASTE YOUR MIGHT ! [Snow & Cal] Left_bar_bleue548/3004TASTE YOUR MIGHT ! [Snow & Cal] Empty_bar_bleue  (548/3004)
Snowers




TASTE YOUR MIGHT ! [Snow & Cal] Empty
MessageSujet: Re: TASTE YOUR MIGHT ! [Snow & Cal] TASTE YOUR MIGHT ! [Snow & Cal] EmptyVen 4 Jan - 1:34

Il y a des jours où on se demande dans quelle merde on s'est fourré. Pourquoi on fait ça, pour quelle raison on est là. Y a vraiment des jours où on sait pas ce qu'on fout. Pourtant, on le fait quand même. Je crois qu'aujourd'hui, c'est un de ces jours bordélique où je vais faire en quelque sorte ce que je veux parce que de toute façon je sais pas pourquoi je le ferais. C'est vrai, pourquoi étais-je revenue ? J'en avais aucune idée. Pourquoi est-ce que j'avais choisi ce type en adversaire ? J'en avais aucune idée. Pourquoi m'étais-je sûrement mis dans un beau merdier ? Peut-être parce que … J'en avais aucune idée. Oui, aujourd'hui j'avais plus l'idée de rien. En fait, je me demandais même comment ça se faisait que je n'ai plus d'idée, mais encore une fois je n'ai pas eu d'idée à ma réponse. Putain de journée sans idée. Putain, qu'est-ce qu'elles étaient cools ces journées. A faire ce qu'on veut parce que de toute façon qu'on le fasse ou non ça ne changera pas grand chose à notre vie ou à notre façon de penser. Ouai, c'était cool, il fallait l'avouer. J'aimais bien faire ce qui me bottait moi sans demander aux autres parce que dans un certain sens, ça procurait une dose de liberté qu'on nous offrait difficilement part ce temps. Des règles sur d'autres règles, voilà ce dont on avait généralement le droit. Alors que là, dans un truc illégal comme ça, on avait le droit à bien plus de choses. Ça devait-être pour cette raison que j'étais revenue. Ce qui me donne une idée. La raison pour la quelle j'avais pris cette adversaire était simple : par envie. Parce que j'avais pas envie de me coltiner un imbécile heureux comme second adversaire. Oui, c'était ma seconde idée. Ma troisième était bien plus évidente, c'en était sûr. Après tout, la raison était simple ; une vie sans emmerde c'est pas vraiment une vie. Donc j'avais inconsciemment cherché des emmerdes. Mais … Eh … Je viens d'avoir une pensé intelligente là ? Le genre de pensé que les gens fort en mathématique ou en philosophie ont ? Woah. Je me pensais plus conne que ça moi, je m'épate de jour en jour. Pour me féliciter, je prendrais même un putain de paquet de cookie en rentrant. Ça me forcera à avoir ce genre de pensé plus souvent, une sorte de stimulant. A chaque fois que mon cerveau dit un truc d'intelligent, allez hop, un paquet de cookie ! Certes, j'allais pas en avoir souvent mais c'est pas grave, j'en aurais.

Sinon, on pouvait dire que le match commençait vraiment. Enfin, on était tous entré et la plupart était rapidement tombé. Aussi bien de notre équipe que de l'autre. Trois survivants de chaque camps. Six en tout. Je crois que c'était fait exprès, j'en mettrais même ma barbe à couper vu que dans tous les cas j'en ai pas. Et puis bon, le fait que ce soit égale et que ça collait à la description d'un des combats fait plus tôt par l'équipe adversaire me disait au passage que j'avais pas vraiment de quoi m'inquiéter. Après tout, ces mecs avait quand même l'air d'aimer l'égalité et … Non, en fait ils n'en avaient pas du tout l'air mais bon. Il n'empêche que c'était égal et qu'en plus ça nous débarrassait de poids morts ainsi que d'adversaire donc, c'était plutôt aimable de leur part et je ne vois pas trop ce qui pourrait me contrarier là-dedans. Le fait d'une injustice envers les autres ? C'était pas face à moi à ce que je sache, donc bon, non, je vois vraiment pas. Sinon, oui, il me semble donc que là, le combat est officiellement ouvert. La borgne en tout cas à déjà essayé d'attaquer son adversaire, mais sans sucés. Quand au combat de Yzyt – seigneur que c'est laid – et Caleb, je me faisais pas trop de soucis alors je n'y prêtais qu'un vague intérêt, me concentrant plutôt sur mon adversaire qui avait l'air d'en faire autant. J'allais sûrement pouvoir lui faire sa fête vu qu'il ne s'attendrait sûrement pas à tomber face à face avec des golems. Les personnes « normales » sont si impressionnables de nos jours. Un sourire naît sur mon visage à cette pensé. Pourquoi m'inquiétais-je ? Ce n'était pas comme s'il avait l'air d'être quelqu'un d'extraordinaire. Il devait sûrement être un spécialiste dans son sabre et se donnait un genre avec le masque mais dans tout les cas, cela ne faisait pas de lui un être qui pouvait se transformer, un sorcier ou bien même un shokan. J'avais donc un avantage. Un beau. Après tout, cela ne mettrait que quelques instants à le mettre hors jeu, je pourrais donc regarder l'autre brune d'un air supérieur. Totalement amical, hein, juste supérieur. Pourtant, j'aurais peut-être du prendre en compte le fait que je ne l'ai jamais vu se battre. Peut-être même que je ne savais rien de lui. Cela aurait sûrement pu m'éviter bien des surprises qui pouvaient m'être regrettables. Mais bon, quand on est pas voyante, on peut juste prédire la fin du monde, pas comment va nous attaquer notre adversaire.

J'aurais peut-être du faire voyante. Juste pour savoir. Pour voir le fait qu'il n'allait pas attendre gentiment que je vienne l'attaquer, qu'il allait montrer directement de quoi il était capable. Le fait qu'il n'allait pas me faire de cadeau et que j'allais vraiment devoir combattre sérieusement. Après tout, quand on manque de se faire crever les yeux et fendre son nez en deux, on fait tout de suite plus attention. Surtout quand on sait que ça serait vraiment arrivé si l'on avait pas fait quelques pas en arrière pour pouvoir esquiver l'attaque qui semblait assez simple à contrer ainsi. Sûrement parce que c'était le tout début et qu'il me sous-estimait. Sûrement. Dans tout les cas, je me rendais bien compte petit à petit que ce match n'allait peut-être pas finir en « salon de thé ». Loin de là. J'en perdis même le sourire qui était né un peu plus tôt, le remplaçant par un air renfrogné. Je n'allais sûrement pas me laisser battre d'une telle manière. Je ne pouvais pas me laisser éliminer dès le second jour. Non, c'était une option que je ne pouvais pas me permettre. Je n'ai pas non plus vraiment le temps pour tenter de trouver une tactique d'attaque ou autre face à lui car les secondes semblent durer des heures. Et le temps est important dans cette bataille, alors, hors de question d'en perdre. Sans perdre une seconde dès que j'ai compris ça, j'insérais une main dans un des gants attaché à ma ceinture, détachant la paire de l'autre main, avant de revêtir le second à cette seconde. Et maintenant, que faire ? Je n'avais aucune idée du genre d'attaque que pouvait utiliser mon adversaire et je ne pouvais pas lire quelconque idée sur un visage masqué. En fait, il était sûrement bien plus intelligent que je ne le pensais. J'allais avoir du mal à me débarrasser de lui. Je devais trouver un moyen de pouvoir prendre l'avantage et un peu de temps supplémentaire avant le prochain coup ne me ferait pas de mal. Alors, je fis juste quelques pas en plus en arrière, en profitant au passage pour avoir un appui solide au niveau des jambes, fixant l'autre en essayant de prédire sa prochaine action. Je n'ai rien vu venir alors, je m'étais permis d'attaquer, lui rendre l'appareil. J'inspire le maximum tout en mettant mes paumes devant ma bouche. J'expire le tout dans une chaleur qui devient flamme. Je ne pense pas qu'il ai bougeait. Je ne crois pas que les autres ait était touché. Je pense donc avoir atteins mon objectif. Je ne m’essouffle pas plus, séparant mes mains, les décollant de mon visage et faisant ainsi taire les flammes. Je me retiens de rire et de sourire, imaginant déjà le corps brûlé de l'autre. J'ai bien fais. Ne rien montrer était une bonne idée. Je ne sais pas pourquoi ni comment, mais un mur de pierre forme une barrière entre moi et l'emplacement où était l'autre. Je crois que mon visage trahis ma surprise. Et je crois que sur ce coup là je n'en ai rien à faire. Je crois que j'ai joué un peu trop ma conne, à m'être dit que je n'allais pas avoir de mal à me battre contre cette personne. Parce que soit disant elle n'avait pas grand chose pour se défendre. J'aurais peut-être du rester observer les matchs hier. Pour observer mes adversaires. Pour l'observer lui. Me dire qu'un jour je pourrais le combattre. Le combattre aujourd'hui en sachant pertinemment comment me défendre. J'aurais vraiment du rester hier. Mais il faut croire que j'ai mis tout le monde au même niveau, me croyant invincible face aux autres. Pourtant, là, je sentais que j'allais avoir du mal, que je rentrerais sûrement avec quelques belles blessures. Si je rentre. Après tout, cette personne avait l'air de réserver pas mal de surprises en combat. Des surprises dont je me serais sûrement bien passé.

Maintenant, je fais quoi ? J'attends de voir si ça bouge ? Ouai, c'est une bonne idée à la con. Je fixe le mur de pierre, attendant un quelconque signe de faiblesse. Au lieu de ça, je vois une sorte de poing fait de la même matière sortir du mur et frapper brutalement mon thorax et me soulèvement du sol. Le genre de chose qui n’arrive que dans les films à l'origine, aux quelles on n'a pas vraiment le temps de réagir à cause du choque. Le genre de truc qui fait mal à s'en tordre de douleur. Pire que de se prendre un caillou sur le pied. On se retient généralement de vomir ses tripes sur le sol, d'hurler, de s'évanouir et de pleurer. Personnellement, moi c'est surtout les deux premières options avec la dernière. L'évanouissement c'est pour les minables et bordel que ça fait mal, j'ai l'impression qu'on m'a écrasé de l'intérieur et c'est tellement douloureux que je ne sais même pas comment décrire ça. Je ne sais pas quand ce machin va se retirer, mais je ne compte pas perdre de temps avec, alors, je pose mes gants sur la pierre et j'essaie de la chauffer au maximum avec l'espoir de la faire fondre. Au départ, cela ne donne rien. Et puis petit à petit la roche se casse, se brise et me laisse tomber au sol. Difficilement, j'arrive à atterrir sur mes pieds. Difficilement, j'essaie de reprendre un rythme de respiration normale. Et bien plus facilement cette fois-ci, j'observe le mur, sans le quitter des yeux. Attendant sa chute ou toute autre chose risquant de m'attaquer. Le mur se brise petit à petit, sûrement une action désirée. Je ne cherche pas à comprendre, voyant l'autre revenir à la charge. Cette fois-ci, c'est lui qui trinquerait. Pas moi. Je le vois approcher, lame en main. Plutôt crever que de perdre. Vraiment. Je me mords la lèvre inférieur. Je risque peut-être d'y perdre quelques doigts, mais bon, tant qu'à faire. J'attends, serrant les poings. J'attends, les desserrant. Je vois l'arme se rapprocher, les levant. Je l'attrape, d'une main la lame et de l'autre je tente d'attraper la poignée. J'arrive à peine à la toucher. Je sens la fraîcheur du métal commençant à découper le tissu de ces gants. Je ne perdrais pas. Je chauffe la lame, en espérant que cela fonctionne. Je n'ai pas le temps d'attendre ou des cicatrices qui ne s'effaceront jamais risquent de se graver sur mes paumes. Alors, je profite du maintien que j'ai dans mes mains pour lever ma jambe et lui foutre un coup de pied dans le ventre. Comme si de rien n'était. Comme si c'était normal. Il recule. Peut-être par surprise, peut-être par douleur ou peut-être même par plan. Mais il recule. Je sens la pression de la lame partir petit à petit, je me sens déjà plus rassurée. Mon visage ne montre rien, pas de joie ni même de peur. J'essaie d'être le plus stoïque possible. Je ne dois pas me vendre moi-même. Mais au fond, mon regard doit me trahir. Il doit montrer que je ne sais pas quoi faire, que je ne sais pas comment réagir face à ça. En tout cas, il ne perd pas de temps. J'aurais du faire comme lui, faire en sorte de me battre. Une colonne sort du sol. Encore de pierre. Ne se sert-il que de cela ? Dans tout les cas, je manque de quelques secondes à me le prendre dans la tête mais j’eus le reflex de souffler, de la même manière que tout à l'heure, sur la colonne ce qui me permit de faire tomber la consolidation des pierres de l'autre. Je ne sais pas s'il s'y attendait, mais il ne s'attend sûrement pas à la suite.

Une fois que j'en eus terminé avec cette sorte de marteau sortie de la terre pour me foutre un coup dans la mâchoire et m’exposer le cou au passage, je fis de grands pas en avant, précis et rapide. L'attrapant par le col, me préparant à l'envoyer sur l'un des côtés électrifié du terrain. Mine de rien, l'enfoiré à un solide appui sur le sol et je manqua même de tomber en essayant de le balancer sur le côté qui n'était pourtant pas bien loin à côté de nous. Il a du comprendre ce que je voulais faire, car dès lors, je me suis retrouvée dans la même situation : à être poussé vers cette face. C'était donc une question de se retenir et de tirer l'autre pour qu'il se ramasse en beauté. Mine de rien, on bouge quand même de ce côté, certes doucement, mais on y arrive. Tout ce qu'il fallait désormais était de la concentration pour ne pas finir rôti comme un poulet. Mais, la concentration, c'est quelque chose de dur à avoir, surtout quand on voit d'un œil distrait le match d'à côté. Non pas celui de la borgne mais celui de l'albinos. Ce dernier se faisait d'ailleurs pas mal frapper par le clone de Tyzy. Et il rencontra même le mur, ou du moins le plafond, se faisant électrifié au même moment. J'allais sûrement hurler son nom. S'il ne m'avait pas déconcentré bien sûr, car il semblait que mon corps basculait lourdement vers l'un des murs du cube. Dès que mon épaule toucha ce dernier, je sentis une puissante décharge me parcourir le corps alors que mon adversaire me lâcher pour ne pas y avoir droit aussi. J'étais comme paralysée à cause de ça et il fallait grandement que je bouge pour pouvoir me défendre convenablement. Quoi que. J'avais mieux. Utilisant le peu d'énergie m'étant accessible à cause du courant, j’attrapais mon adversaire de la même manière que plutôt, il du le sentir car il essaya de se dégager avant que je ne fasses en sorte qu'il rencontre à son tour le mur, me servant du poids lancé sur ce côté pour me décoller. Je le lâche et fait en sorte de me pousser pour ne pas qu'il puisse m'atteindre et me renvoyer dessus, me frottant au passage l'épaule et en espérant que ma coiffure ne soit pas en l'air à cause de l'électricité statique. Non mais c'est vrai, j'ai l'impression que le but de ce tournoi est de décoiffer les participants. Dans tous les cas, j'étais fière de mon coups et la douleur que je venais de subir et que je ressentais encore avait bien fait d'être.

Enfin, c'était sans compter le fait qu'il arrive quand même à se décoller après avoir créé un fin mur de pierre sur la façade, freinant ainsi la douleur. Et voilà, on en était revenu au même point et je ne voyais toujours pas le bout de ce combat ni même ma future victoire proche. Si je gagnais, bien entendu. Après tout, face à lui je n'étais sûre de rien et même si je voulais être sûre, je doutais fortement que cela soit possible. Je n'étais même pas capable de savoir si actuellement il me regardait où si c'était juste une impression qu'il m'offrait là. A vrai dire, je crois qu'on ne chercha pas à comprendre. On s'attaqua, tout simplement. Je ne cherchais même plus à envoyer l'autre sur le mur, non. Je crois que je commençais à m'amuser. Et que j'avais les nerfs de me faire presque maîtriser par ce gars. Il essaie de me planter à l'aide de pic sortit du sol, je recule, créais un pistolet dans ma main et les détruis grâce à ce « golem ». Il avance, essaie de passer par derrière pour ne faire je ne sais quoi, je me retourne au passage et tente de lui tirer dessus. La balle le frôle juste au niveau du bras. Elle ne fait que le frôler. J'avance, j'ai même l'impression de m’apprêter à sauter ce coup là, il recule encore un peu. Je claque des mains devant ma bouche, soufflant un bon coup dedans, brûlant au passage un bout de la capuche de mon ennemi, me permettant d'apercevoir ses cheveux. Je me rends compte au passage que nous sommes arrivés entre Yzyt et Caleb. Je crois que lui aussi l'a compris, sur ce coup là, on se poussa pour ne pas les déranger, mais ne perdant pas non plus cette occasion pour essayer de faire tomber l'autre. Enfin, tomber pour sa chute dans le tournoi. Et une fois sortie de la zone entre les deux participants, on ne s’arrêta pas pour autant.

Il essaie de me briser des os avec ses pierres sortants de nul part, j'essaie de le brûler jusqu'au sang. On se contre, on s'attaque, on surenchéri comme si nos blessures étaient des prix lors d'une mise aux enchères. Je ne prête pratiquement pas attention à ce qui se passe autour de moi hormis ce combat et les possibles attaques surprises de mon adversaire. Au fond, j'y prends un malin plaisir. Peut-être pas partagé comme plaisir, mais présent quand même de mon côté. Je pense que l'autre en a plutôt marre et qu'il aurait aimé en avoir terminé avec moi depuis bien longtemps. S'il savait à quel point j'espérais pouvoir terminer ce match en quelques instants. Je crois que sur ce coups là, on avait la même envie : terminer se match le plus vite possible.

J'essaie de créer encore une fois des tentacules sur le terrain avec l'espoir de pouvoir faire tomber au sol mon adversaire et pouvoir l'écraser avec un marteau de pierre. Histoire d'en finir une bonne fois pour toute avec. Mais rien. Strictement rien. Il me fout un bon coup dans la gueule sans que je n'eus le temps de voir et m'empêche de créer ces putains de tentacules dans le sol, laissant par terre quelques tas de caillasses n'ayant pas eu le temps de se former. Je crois que ça va me gonfler s'il se met en tête de détruire les golems que je fabrique, j'ai déjà assez de mal ainsi, alors s'il s'amuse comme ça je crois qu'on va rester bloqué pas mal de temps en mode construction-destruction. Mais genre, des heures et des heures jusqu'à temps que l'énergie nous manque. En gros, ça pourrait durer très longtemps vu comment je suis têtue et que l'autre ne semblait pas vouloir lâcher prise e-... bordel, le présentateur vient d'annoncer les prochaines zones. Putain. Je saute en l'air avant que l'électricité ne soit changé de place, l'autre fait de même. Je crois qu'on a eu la même idée. Sûrement, car on créait tout les deux, au même moment, une zone sous nos pieds à l'aide, encore une fois, de pierre. Et puis ce crétin tourne la tête. Pauvre fou, c'est une mauvaise idée. Enfin, c'est ce que je pensais. Mais je crus à une attaque en le voyant utilisant ses dons de shokan pour créer je ne sais quoi. Mais rien n'arriva sur moi. Je tourne la tête pour voir ce qu'il a fait et je fus on ne peut plus surprise de voir le corps de Yzyt sur un bloque de pierre, la jambe tranché. Et en face, Caleb, essayant de ne pas se casser la tronche, jonglant comme il pouvait malgré l'alcoolémie qu'il avait en lui. Très bien. Ce shokan voulait jouer à ce jeu, okay. J'imite son geste, créant moi aussi un morceau de pierre sous Cal' pour éviter qu'il se casse la tronche par terre et meurt électrifié. En tout cas, cela ne change rien au fait que mon adversaire m'ait mis de côté. Je ne sais pas comment le prendre. Assez mal je pense, vu que c'était comme s'il m'avait ignoré.

    « Hé ! Imbécile, concentre toi plutôt sur notre match au lieu de te mêler de celui des autres ! »


Il tourne de nouveau la tête vers moi. Je ne sais pas si ma remarque lui a plu ou non, j'en ai rien à foutre. Je souris, encore une fois, de façon bestiale. Un peu le même genre de sourire que font les loups face à leurs proies. C'est un peu la situation actuelle. En plus humaine. Je me retiens de rire, le publique ne devait pas s'attendre à ce que les matchs montent en hauteur. On doit les surprendre. Les paris doivent d'ailleurs être aux mêmes niveaux, hormis pour la borgne qui n'avait pas réussit à toucher une seule fois son adversaire et qui s'épuisait petit à petit. Alors, que moi, je me battais comme si de rien n'était contre ce shokan dont le nom m'était inconnu et que Caleb état entrain de faire de la pâté du Yzyt qui lui même avait fait de la pâté de Cal' avant. En gros, c'était équilibré à peu près partout. Je ricane avant de m'accroupir et poser mes mains sur la pierre. Je ne lâche pas l'endroit, où devrait être le regard de mon adversaire, des yeux. Je sens qu'il me fixe tout autant que je l'observe. Il doit sûrement se demander ce que je fais, ce que je prépare. Il ne doit pas se douter de grand chose. Tant mieux. Vraiment.
Mes mains chauffent petit à petit le sol. Je sens la chaleur terrestre remonter doucement vers l'air. Je vais me battre à arme égales face à lui. D'une telle façon qu'il n'oubliera pas mon nom de si tôt. Je ricane. Je sens que le moment est bientôt là. Je ne le quitte toujours pas du regard, silencieuse, riante, souriante. Pour ne pas dire radieuse. C'est presque un moment d'euphorie que je possède actuellement, grâce à cette fichue idée de génie. Je souris, montrant mes dents. J'ai vraiment l'impression d'être dans une situation bien précise : celle où le carnivore chasse son repas. C'est bientôt le moment. Je le sens. Cela me met de bonne humeur, un peu plus à chaque instant. Je sais comment faire. Je le ferais tomber, je lui briserais le cou s'il le faut. Oui. C'était normale après-tout : nous étions dans un match illégal, il devait bien y avoir un ou deux morts malgré tout … C'est le moment. Je le sais, j'en suis sûre. La pierre remonte encore, formant un V se fermant sur mon adversaire. Et de cette même Pierre qui fait le sol, j'en tire un sabre, une lame de pierre durcit grâce à la cette sensation de fraîcheur après la chaleur terrestre. Sans perdre de temps, je me relève. Sans perdre de temps, je me dirige rapidement vers lui, lame en main. Lame contre lame. Ce serait si beau. Mon regard ne quitte toujours pas sa proie. Je suis à quelques pas de lui. Juste quelques pas. Il s'arme, se préparant à contrer. Il a tord, pauvre fou. Je lance ma lame rapidement derrière lui, elle passe à côté et se plante dans la pierre, s’effritant un peu. Je souris et tout en faisant les derniers pas, je laisse ma main frôler le sol, me baissant au passage pour esquiver la lame de l'autre. J'ai envie de rire. Je l'ai. Dans ma main se tient une pauvre dague fait bien rapidement. Mais tellement utile. Je n'attends. Je lui plante au niveau du foie. Elle se détruit dès lors. Je ricane. Le pauvre, il allait se sentir sacrément mal. Après tout, je me demandais vraiment combien de temps il allait tenir, avec une plaie à désinfecter avant qu'il ne soit trop tard. Combien de temps tiendrait-il, ce pauvre mec ? Allait-il s'arracher la peau pour continuer à se battre ? Bon dieu, j'ai vraiment hâte de voir ça. Tellement hâte de même. Je ne peux pas m’empêcher de ricaner, l'observant toujours. Il a du comprendre qu'il m'avait peut-être un peu trop sous-estimé, cet imbécile. N'empêche, mine de rien, j'espère qu'il va réagir. Après tout, il m'occupe ce mec là.

_________________
TASTE YOUR MIGHT ! [Snow & Cal] Snowerssigna02

Présentation || Fiche techniques
Kit de Tyzy. Thank you Chéri
Revenir en haut Aller en bas
Yzyt


Masculin
Messages : 42
Yzyt




TASTE YOUR MIGHT ! [Snow & Cal] Empty
MessageSujet: Re: TASTE YOUR MIGHT ! [Snow & Cal] TASTE YOUR MIGHT ! [Snow & Cal] EmptyVen 4 Jan - 17:56

[Conclusion]

Vous savez, les tissus musculaires deviennent de plus en plus solides au fur et à mesure qu'on les fait travailler. Cogner dans un arbre chaque jour risque d'endolorir vos membres, peu à peu, ils souffrirons de plus en plus. Au final c'est après s'être cassé un os qu'on se rends compte à sa re-composition Ô combien sa résistance s'est accrue. Il en va de même pour ces tissus : déchirez-les et ils reviendront en meilleur état. Cela dit ... trancher complètement un membre ne provoquera pas son endurcissement, au contraire : c'est un allé sans retour. Du moins, cette science ne s'applique qu'aux humains normaux. Mais il existe une âme dans ce monde permettant des "miracles" des plus étranges; intensifiant par trois fois la capacité de rétablissement et d'endurcissement d'un humain basique, assurant elle-même la recomposition des parties peu importe combien elles peuvent être endommagées, amputées ou réduites en cendres. Tel un drone médical , elle s'assurera de remettre en état tout ce qu'elle jugera "Utile" pour la continuité des actions de son hôte; à l'aide de ses sutures de longueur d'âme qui agissent comme des sujets d'une fourmilière obéissant à leurs reine. Cette âme se nomme "Zombia Soul" et elle appartenait à un démon venu des abysses , un monstre offrant la vie éternelle à un humain choisi en échange d'une action irréalisable , ce qui valait toujours la victoire de la déesse des morts-vivants qui triomphais encore et toujours de repas gratuits. Mais un jour elle s'éteint, terrassée par le dieu de la mort, son âme conservée dans une malle scellée en attendant le jour ou quelqu'un aurait une âme assez pure pour la dévorer. Le corps du petit meister flottait dans les airs alors que cette scène semblait se passer au ralentis , et plus aucun son ne pouvait pénétrer ses oreilles. Il était là, suspendu dans les airs, prêt à chuter ; alors que du sang d'une couleur plus sombre que rouge s'étendais hors d'en dessous de son genoux ; les globules rouges volant à l'air libre dans les airs avant de s'éclater plus rapidement contre les grillages. Il n'eut pas vraiment le temps de réaliser ce qui lui arrivait, même alors que ses yeux vairons étaient rivées sur son membre tranché flottant à quelques mètres de sa tête. Sa jambe venait d'être complètement détachée de son corps et ne tarda pas à retomber au sol. La déchirure arracha un cri strident au petit monstre qui s'apprêtait à retomber au sol en laissant son corps tomber, ne pouvant sous le choc que tendre ses bras vers les barreaux. Mais c'est ainsi qu'on comprends l'efficacité du culte ; ou plutôt de ses deux partenaires : d'un claquement de doigt de Yoshitsune; le Shokan compris qu'il devait faire apparaître une large rampe de terre, soulevant par dessus le grillage des rochers qui se formèrent sous le petit monstre afin de le réceptionner; couché par terre, les yeux fermés. évidemment l'arbitre , voyant la scène , fut des plus indignés et s'apprêta à souffler dans le sifflet afin de disqualifier cette action hors-règle de l'Albinos prêt à tout pour gagner. ça allait sonner la fin des aventures de Caleb et de Snowers, et assurer la victoire du culte... mais la victoire, ils s'en branlent comme l'an 40; ils ne désirent que la tête de ce petit pisseux ! Portant le sifflet à ses lèvres, l'arbitre pris la respiration nécessaire afin de souffler dans l'appareil.. souffle qu'il perdit lorsqu'il vit le sol et l'avant du cube s'électrifier au même moment ou le bras du petit zombie s'accrochait aux barreaux affublés de cette lumière bleue mortelle sans même pousser un soupire : L'électricité et la Zombia soul ; c'est une grande histoire d'amour. Ce geste terrifiant provoqua un véritable coup de froid dans toute l'arène alors que sur un seul roller, le zombie se relevait avec un petit air fatigué ; le sang coulant de sa jambe comme un pot de ketchup percé. L'arbitre se ressaisit alors et tenta une fois de plus de faire son boulot, courant jusqu'au côté droit de la cage en portant son sifflet à ses lèvres, il fut une fois de plus stoppé par quelque chose qui manqua de lui donner une crise cardiaque : la jambe coupée bougeais toute seule ; s'illuminant d'un éclat verdâtre alors qu'elle se redressait debout sur le grillage électrifié. L'albinos eut au moins assez de chance pour que la tatouée n'ait eut le temps de faire une petite escale pour le jeter contre une facette de la cage pour pas qu'il ne finisse en homard trop cuit; l'obligeant à s'agripper aux grilles. Estomaqué, l'arbitre ne put que s'arrêter et regarder l'âme des morts vivant opérer comme elle l'a toujours fait. Les roues de la régalia s'activèrent toutes seules alors que la jambe roulait vers son hôte, la lumière verte s'intensifiant avant que celle-ci ne quitte le sol pour s'accrocher directement à l'endroit amputé. N'importe qui aurait facilement largué ses tripes sur le sol à voir un spectacle aussi macabre qu'étrange. Et le pire c'est que ce n'était pas terminé : la jambe se mise à se recoudre toute seule, un fil vert et fluorescent perçant la peau du petit meister en liant le membre arraché à la partie fixe. Le membre fixé au reste du corps entama alors sa phase de reconstitution : les tissus musculaires se rejoignirent et s’entremêlèrent. Peu importe quelle chirurgie esthétique vous pouvez pratiquer sur un humain ; aucune méthode de soin n'est plus parfaite que celles des soins prodigués par cette âme démoniaque. Le regard vairon et brillant du petit meister riant à nouveau sur ses deux jambes se porta vers les mirettes ensanglantées de son adversaire accroché aux grilles comme un Spiderman bourré un soir du nouvel an. Au loin ; Yoshimitsu constatait pour la cinquième fois la merveilleuse puissance de cette âme et de sa puissance copiée à seulement 45% de sa forme originelle.. rien que de voir une chirurgie si parfaite lui donnait forcément envie de voir à quoi ressemblerais la Zombia Soul à ses 100% de capacités , à savoir celles de celui qu'on nomme "Reaper of Disorder". Ce petit sourire sur ses lèvres fut assez rapidement happé par un grand coup de poing dans la gueule de la part de la tatouée, l'obligeant à quitter le grillage sur lequel il était pour tomber en contrebas, prêt à se bouffer les lignes électriques en plein dans le dos en hurlant "Noooooeeees ! " ... Non mais vous y croyez sérieusement? ce type est pire qu'un monstre-à-lunettes. Il avait néanmoins relâché son attention le temps de regarder le spectacle de l'androgyne, ce qui avait donné l'occasion à la brute de borgne de lui en coller une patate aussi douce que celle d'un grizzli un soir de pleine lune... néanmoins Yoshimitsu avait l'air plus sérieux alors que son corps n'était plus qu'à quelques centimètres du sol-grille affublé de sa lumière bleutée et magnifiquement... dangereuse. Et à la surprise générale son corps se stoppa en plein air. Comme couché sur un lit de vent, son corps restait là, bien droit, couché à quelques centimètres au dessus du sol, clope au bec et croisant les bras. Impossible de dire comment il avait pu faire ça mais il était évident que ça n'avait rien d'humain; et qu'il était désormais hors de portée de la femme-gorille qui commençait tant à l'ennuyer. Son regard se porta à nouveau vers le petit monstre qui arracha la partie déchirée de son débardeur... bah, on aurais dit une vraie gamine au nombril à l'air maintenant ! jusqu'où ira le fanservice non-demandé? vous voulez que ça aille plus loin? soit ! vous l'aurez! votre documentaire sur la reproduction entre Jean-Ping et l'Escargot à b*te rétractable ! Or not. Bref ; le bout de tissu arraché n'était pas là seulement pour le faire paraître encore plus Loli-shota-kawaiidessu qu'il l'est déjà, mais bien pour une raison particulière. Penser ses plaies, il s'en foutait complèteemnt étant donné que son âme s'occupait de la maintenance corporelle... non, il enroula le bout de T-shirt sur une roue particulière de sa régalia droite ; à la roue arrière plus précisément. Posant ses pieds au sol, il se mis tout simplement en position de lancement d'une course de 100 mètres (précisons que la cage a beau être grande, on ne peut pas courir à fond la caisse dessus) Le bruit du moteur des rollers se mit à rugir de plus en plus violemment alors que les lames sortirent des roues, se plantant dans le sol que lui avait construit son collègue du culte; les lames tournant comme des scies sauteuses , elles se mirent à complètement creuser dedans. Ses petits doigts posés sur le sol et l'arrière remontée vers le haut, il s'élança d'un seul coup sur Caleb, de l'autre côté du grillage. Il y avait un bon saut de 20 mètres au dessus de l'électricité à couvrir au moins ; mais la vitesse procurée par les régalias furent largement suffisantes : il fonça dans l'autre partie du grillage comme un boulet de canon, prêt à enfoncer son genoux de la manière la plus violente possible dans l'estomac de l'albinos... mais ce dernier eut le réflexe de se décaler un peu ; obligeant le petit monstre à exécuter une réception d'urgence en plantant les rollers dans la grille et ... surprise : il pouvait complètement rouler sur les murs sans problème ! mais ceux-ci le gênaient alors qu'il n'avait pas d'autres choix que de briser les règles pour un petit moment. Comment? eh bien c'est là où le tissu va agir : il se jeta en contrebas, dans un lancé suicidaire en direction de la face électrifiée du sol de grillages; pieds en avant alors que l'albinos s'éloignait un peu plus en tentant de grimper au moins jusqu'au plafond pour se retenir, espérant sûrement que cette distance serait suffisante (le plafond est à 5 mètres du sol) ... et à la grande surprise générale, l'électricité ne blessait même pas le petit Meister ; au contraire : elle semblait complètement drainée ! le courant du grillage s'accumulait dans le bout de tissu; le tissu le transmettant aux parties métalliques (métal et électricité ne font pas bon ménage) ; mais cette même énergie bleue se mise à se coller à la peau du petit meister, lui octroyant une aura électrique accumulée par le courant que les organisateurs furent obligés de couper avant qu'il n'absorbe toute l'électricité de l'arène. Par demande des organisateurs, l'alimentation du sol fut complètement coupée; mais c'était trop tard pour arrêter l'androgyne maintenant... ses cheveux relevés en l'air, son corps recouvert d'électricité lui donnait une forme des plus démoniaques; ses yeux blancs rayonnant au même rythme que sa peau bleutée qui semblait maintenant n'être constituée que de neutrons... C'est exact : il était devenu une véritable énergie concentrée de longueur d'onde à lui tout seul !. Mais il ne comptait pas tuer Caleb ainsi, oh non. L'électricité bleutée se modifia au niveau de sa jambe droite, formant une fois de plus cet Outsider qui lui est fidèle mais dont la couleur rouge avait virée au bleu (rien à voir avec les ondes purificatrices) et il leva doucement la jambe alors que le scientifique ouvrit grand les yeux, se jetant violemment de l'autre côté de la cage pour éviter cet assaut qui serait mortel ; peu importe qui le toucherais...

- Spectral Fangs !
- COUCHEZ-VOUS !!

Spoiler:
 

L'énergie accumulée se déploya dans sa jambe droite alors qu'il lança un coup dévastateur dans une direction lambda; le slash de lumière se décomposant en de nombreuses ondes de choc découpant tout l'alentour de la cage, la réduisant en petites limailles alors que les ondes eurent tôt fait de mettre K.O l'Albinos ; la pression électrique n'avait pas été assez puissante pour le tuer, mais assez pour lui faire sauter le cerveau en moins de deux. Mais les ondes de choc ne s'arrêtèrent pas là et allèrent même couper quelques places des gradins, tuant sur le coup plusieurs poignées de visiteurs, de riches gens pas forcément très aimables qui finirent également découpés en morceaux. Et bien que la victoire appartenait dors et déjà à l'équipe du culte; cet incident valu un coup de sifflet en signe de disqualification alors que les urgences se déployaient dans l'arène pour évacuer les cadavres, soigner les blessés.. La coupe de cheveux et la couleur de la peau du petit Meister redevinrent normal alors que deux éclairs venaient de brûler les extrémités de ses yeux, laissant une petite marque semblable à du maquillage rouge ; d'autres parties de son corps (comme le tibias ou le poignet) furent brûlés vifs. La Zombia Soul avait beau être d'une grande puissance, elle ne l'était pas assez pour couvrir toutes les parties du corps en même temps, n'oublions pas qu'il s'agit d'une réplique. La panique pris possession de toute la foule, les spectateurs apeurés hurlant dans la salle en se bousculant les uns-les-autres pour sortir de là sous cet assaut digne d'un terroriste. Tout le monde dans la cage était à terre, sans la moindre exception ; ce coup dévastateur d'Outsider mélangé à la pression électrique des catalyseurs absolument abusés des régalias avaient provoqué un impact aux volts si concentrés qu'au moins tout les cerveaux avaient grillés en moins de deux (mise à part Yoshitsune; utilisant le son pour contrer les assauts électriques via une espèce de barrière de vent). Enjambant les blessés alors que ses rollers à lame montaient sur les pièces de grillage tenant comme des sortes de "rampes" il passa au dessus du Shokan de pierre qui ne lui adressa qu'un bref "Petit con je te tuerais" avec une voix torturée. Mais le petit Meister semblait s'en foutre complètement; pas une once de peur, ni de rire, rien... il fixait sous sa petite touffe de cheveux; de son unique oeil doré, sa cible couchée au sol à quelques mètres sous une pile de fer. L'arbitre avait beau siffler pour que le petit monstre s'arrête, rien n'y faisais.. il allait mettre fin à la vie de celui que l'on appelait Caleb Dörner. Pas parce que le culte lui en avait donné l'ordre; pas parce qu'il est fort; pas parce qu'il représente une menace... non, dans le seul et unique but de se rapprocher de celui qu'il désire ; il couperais en rondelles l'Albinos et n'en laisserait que des charpies déconfites impossible à identifier. à quelques mètres de l'albinos, il entendit quelques bouts de grillage se lever alors qu'une petite tête blonde dépassais, lui disant de s'enfuir le plus vite possible... action inutile étant donné que l'albinos était maintenant complètement inconscient. Se baissant en attrapant le géant d'un mètre quatre-vingt; sa force exceptionnelle lui permettait de tenir le mosher dans les airs en se penchant en arrière, ses yeux vairons fixant le jeune homme. Le moteur des lames rotatrices se fit à nouveau entendre alors qu'une grande masse de pierres réduites en poussière formaient un écran de fumée derrière lui; ses rollers tournant à plus de 100 km/h alors que lui, ne bougeait pas d'un poil, fixant et tenant en l'air sa cible comme une prise digne d'être admirée. Il lança un terrifiant coup d'Outsider en plein dans le ventre du Mosher , un coup d'une violence rare lui faisant cracher un filet de sang plus ou moins gros; le laissant se rétamer à nouveau par terre. Il n'avait pas la moindre honte à frapper son adversaire hors qu'il n'était plus en état de se battre... il trouvais juste ça "chiant" alors que lui, était toujours en état de coller des gnons sans problème. Il se plaça au dessus du corps de l'albinos et leva un sourcil , pensant à quelles genre de sévices il pourrait bien lui infliger hors qu'il était sans défense, là, gisant comme un vulgaire cloporte mourant sur un dédale mixte de pierres et de bouts de métaux fraîchement incisés. Il pourrait lui arracher un bras, le défigurer, lui crever les yeux pour avoir porté les yeux ne serais-ce qu'une fois sur son idole. Il pourrait aussi le violer sans que personne ne s'en rende jamais compter, puis le découper en morceaux et l'attacher dans un endroit où il serait à la vue de tous, tel un monument de déshonneur et de honte. Non, il n'avait pas envie de tout ça, il ne désirais qu'entendre des hurlements de douleurs, l'entendre hurler "Je suis désolé". Se tenant au dessus de son corps, il posa lune de ses rollers contre son torse, les lames se plantant assez profondément dans son thorax ; alors qu'il y mit également le deuxième pied ; les lames formant des plais plutôt grandes au niveau de son torse; alors que le petit monstre s'accroupis au dessus du Mosher souffrant, posant ses coudes contre ses genoux, et ses mains contre ses joues, fixant l'Albinos avec un air sans haine ni colère; il avait plutôt l'air perplexe et triste alors que le sang coulait des lames des rollers. Yoshitsune s'approcha en montant sur quelques grilles, toujours la clope au bec, regardant le petit androgyne au dessus de l'albinos avec un air des plus blasés, comme si ce combat ne l'avait même pas ne serais-ce que fatiguer.

[Hide 'n seek]

- ... T'hésites hein? t'as pas vraiment envie de l'tuer.
- Il connait original... c'est peut-être ma seule chance de le connaitre et de .. *il jeta un rapide coup d'oeil effrayé derrière lui, mais fut rassuré par la voix du professeur*
- T'inquiètes, Ezekiel ronfle comme pas possible. Tu veux fuir c'est ça? le culte, tout ça, ça te dis plus rien?
- Mais si je le laisse vivre, il sera encore ami avec Original et ça m'éloignera de lui et je veux pas que... enfin, tu sais, je veux pas qu'il aimes quelqu'un d'autre que moi et...
- Baaaah ! on dirais une adolescente inquiète pour son couple ! arrêtes de chialer un peu de fais un choix. T'es comme mon fils tu sais ; ça a déjà été bien dur d'accepter que tu préfère les hommes aux femmes alors ne fait pas plus pleurer ta mère !
- J'ai pas d'mère, tu chies toujours dans ton froc avant de leurs parler !
- Je suis un gentleman timide faut que t'arrive à comprendre ça !... bref, quoi que tu fasse, j'm'assurerais que tu ne feras rien de stupide alors choisis maintenant.
-... Cthulhu m'en voudra si je ne le tues pas?..
- Cthulhu n'existe pas ; arrête de stresser. Je ne suis pas un fanatique ou quoi que ce soit, je les ai juste rejoint parce que j'était curieux de voir comment les choses allaient évoluer. Au final mon plus beau projet à aboutis : tu est là, tu vis, tu saignes, tu respires et tu t'exprime parfaitement... c'est pas un gros blob tentaculaire qui t'as fait, petit crétin.
- Dans ce cas...

Le petit Meister se redressa, retirant les lames des plaies de l'albinos, lui arrachant un grognement de douleur alors que son torse saignait abondamment; regardant son adversaire couché au sol avec un air mélancolique alors que la sécurité ne tarda pas à se montrer, armée de toute la panoplie du flic parfait : Tazers, mitraillettes, fusils tranquillisants. Le professeur poussa un long soupir : ils venaient de commettre le plus gros crime de toute l'histoire de l'Underground. Il se relevas et pris la main du petit Meister avant de le prendre dans ses bras comme une mariée, faisant quelques pas en avant, passant au dessus du corps d'Ezekiel et celui de Snowers... les deux eurent une réaction quasi-spontanée lorsque l'ombre du scientifique s'éleva au dessus d'eux.

- Espèce de ... connard... tu changes de camp comme ça !?...
- Bah ! j'pensais t'étudier aussi mais je me suis dis que j'avais déjà ma dose avec les thèses élaborées sur le village de Leow... donc bon, les Shokans ne m'intéressent plus. Et pis moi et ce petit truc on a tout les deux un but commun t'sais.
- F'Foiré....
- La Zombia Soul est quelque chose qui vaut la peine d'être étudiée sur un corps originel ; et ce n'est pas tout. Les elder signs m'intéressent grandement; et j'ai cru comprendre que le leader des Freelancers, le groupe auquel appartient cet albinos fraichement découpé dans le coin, a connaissance du grand Franken Stein, le scientifique d'Eternal... ça ne serait pas une super aubaine de les rencontrer tout les deux!?
- J'vous retrouverais et je vous tuer-----
- Heavy Metal cataclysme ~

Une terrifiante vague sonore se diffusa dans toute l'arène alors que la sécurité tomba au sol comme de vulgaires mouches; un son de guitare électrique se propageant à chaque fois que l'homme à lunette visiblement décoiffé faisais un pas... Nulle ne sait comment ils se sont enfuis de l'arène sans même se faire remarquer, ni où ils vivent... tout ce qu'on peut s'assurer aujourd'hui c'est que ...

------------------------------- Quelques semaines plus tard, devant la maison des Freelancers-


- ........
- O-RI-GI-NA-LU-KUUUUUN ! Tyzy's Fangirl Scre
- Who in the bloody hell are you ?

mais on verra ça sûrement quelque part d'autre.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé




TASTE YOUR MIGHT ! [Snow & Cal] Empty
MessageSujet: Re: TASTE YOUR MIGHT ! [Snow & Cal] TASTE YOUR MIGHT ! [Snow & Cal] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

TASTE YOUR MIGHT ! [Snow & Cal]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Archives Rpg-