Partagez | 
 

 Un nouveau jour se lève et la vie continue[PV:Louise lapin& Elric Bradley]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


Masculin
Messages : 99

Feuille de personnage
Expérience :
165/500  (165/500)
Points Job:
330/350  (330/350)




MessageSujet: Un nouveau jour se lève et la vie continue[PV:Louise lapin& Elric Bradley] Lun 22 Juin - 21:12

Le soleil se lève il apporta ses premiers rayons du jour dans les habitations de Death City, un de ses merveilleux rayons vint frapper le visage d'un jeune homme aux cheveux noirs qui semblent bruns, il ouvrit ses yeux bleus, le même bleu qu'on retrouve dans le ciel, il lécha ses lèvres qui étaient toutes sèches, il bailla légèrement signe d'une petite fatigue qui passait après qu'il eut passé vingt bonnes minutes au lit, il enleva la couverture qui a été sur lui toute la nuit il la plia et fit rapidement son lit après cela le jeune ouvra grand les vitres de chez lui pour bien recevoir la chaude lumière du soleil, il s'étira éclairer par ces doux rayons après quelques minutes d'étirement, il alla enfiler son vêtement habituelle dont il avait plusieurs exemplaires dans le placard, un habit noire ressemblant trait pour trait à une robe avec des colles blanches qui paraissent déchirer elles étaient de couleur blanche. Elric alla se brosser comme il le fit quotidiennement chaque matin, il sauta le petit déjeuner et sortit avec dynamisme il débordait d’énergie et se demandait comment la dépenser aujourd’hui , il appréciait sa vie à Death City il apprend plein de choses et se fait des amis il marchait souriant dans la ville mais calmement, ses yeux bleus épiaient chaque coin et recoin de la ville, le jeune homme réfléchi ses pensées s’entrechoquèrent dans sa tête, il se passait rapidement les deux mains dans les cheveux   qui devinrent ébouriffer après cela. Il dégagea quelques mèches rebelles de son visage et se mit la main sur le front puis il eu une image dans la tête, un café dans lequel il était déjà aller plusieurs  fois il pensa que son idée était bonne de plus il avait sauté le petit déjeuné donc raison de plus pour aller au café  gouté au met succulent  qui s’y trouve, le jeune homme était décidé il se mit en direction du café, il passait par les ruelles dont il était habitué parce qu’il a grandi dans ses mêmes ruelles, où la rue l’a élevé, dans laquelle il apprit à risque et péril la tragédie de la vie,  certains crimes qu’il avait commis l’ont éduqué et aujourd’hui il est quelqu’un de nouveau pour lui passer par ses ruelles c’est de revoir son passé tourné en boucle, il entra dans le café et ouvrit la porte qui  fit sonner la clochette accrocher sur celle-ci, il salua poliment le  patron du café et les serveuses il s’assit à une table il prit deux gâteaux et un café qu’il sirota lentement puis mangea un peu de gâteau ensuite il regarda autour de lui pour voir comment l’ambiance du café est et elle n’a toujours pas changé pour lui elle restera la même enfin tant que le patron sera ici, il leva les yeux vers le plafond et se laissait entraîner dans ses pensées , il était rêveur et souvent enclin à la rêverie la joue sur la main droite il regarda droit devant lui avec fixation le mur sans détourner les yeux et clignés , il paraissait concentrer mais c’était le contraire tel un acteur dans son rôle comme un mauvaise qui dort les yeux ouverts
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Masculin
Messages : 88
Age : 30

Feuille de personnage
Expérience :
1337/1700  (1337/1700)
Points Job:
2705/3004  (2705/3004)




MessageSujet: Re: Un nouveau jour se lève et la vie continue[PV:Louise lapin& Elric Bradley] Mar 23 Juin - 2:41



Un jour comme un autre, mais au moins depuis que Ailee partage ma chambre, non seulement, je peux écouter de la musique avec elle, mais en plus adios serpents ! Saloperie qui me couraient sur le corps pendant la nuit brrr ! Enfin soit, notre coloc en temps que partenaire marche au poil, on est vraiment faites pour être ensemble et c'est cool à constater ! En tout ça, même si on ne reste pas ensemble définitivement, fin a long temps, le temps passé avec elle en tandem sera agréable et donc par la force des choses productive. Bon par contre on s'est mise rapidement d'accord sur certains trucs : par exemple si on passe tout notre temps ensemble on va finir pas plus pouvoir se piffer alors il faut qu'on passe du temps seules où avec d'autre gens quand même.

Tout ça pour dire qu'après une toilette et un choix décisif pour les habits et un petit déjeuné digne d'une héroïne du rien du tout que je suis... Aller hop, j'ai une tenue grunge constituée d'une jupe à carreau écossaise gris et noir légèrement délavée, des collants sombres, un t-shirt blanc anarchie et une veste noire par-dessus.

Je ne prends pas mon service avant plusieurs heures au magasin de disque et je pense que me rapprocher ne me fera pas de mal. Ainsi, je suis allé vers le deathbuck café pour y voir la faune habituelle. Des gens que je connais et d'autre, bah je ne connais pas, c'est logique en soit quand même... Je me prends un double latte vite fait et vais à une table au hasard. Tiens ce mec qui a l'air de dormir de bout ? De dormir tout court ? Je ne sais pas...

Je m'installe, avant de le faire j'ai tout de même baissé la musique de mon casque fétiche qui m'accompagne partout. Quoi ? Je ne vais pas lui défoncer les oreilles alors qu'il dort... Ouais bon pas a ce point, mais un petit bruit de fond comme le font les casques trop forts ça dérange j'en sais quelque chose. Du coup, j'attends, assise la chaise à côté de la sienne. Peut-être qu'il se réveillera et que ça amorcera quelque chose de bien ? Ou qu'il va râler parce qu'il attend quelqu’un allez savoir ? En tout cas, une chose est sûre, je suis à côté de lui avec un grand sourire en attendant de voir s'il réagit.

HRP:
 

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Masculin
Messages : 99

Feuille de personnage
Expérience :
165/500  (165/500)
Points Job:
330/350  (330/350)




MessageSujet: Re: Un nouveau jour se lève et la vie continue[PV:Louise lapin& Elric Bradley] Mar 23 Juin - 12:22

Le jeune homme sortit de  la rêverie dans laquelle il était quand la jeune femme vint s’assois à coté de lui il la regarda  dans les yeux pendant quelques minutes, il ne souvenait pas de son visage donc il ne la connaissait sûrement pas, pour lui c’était l’occasion parfaite pour faire une nouvelle connaissance et l’ajouté à sa liste d’ami(e) vu qu’elle était venue s’asseoir près de lui donc pour lui c’était pour la même chose donc il mangea un peu de son gâteaux après l’avoir avalé, il bu un peu de café, il attendit cinq minutes le temps de totalement sortit de son imagination puis il porta toute son attention sur la jeune femme en veillant à ne pars retomber dans sa tête il se débarrassait de toute les pensées inutiles qui était dans sa tête.

Il se dit que la saluer était la première chose à faire surtout lui demander comment elle va même s’ils ne connaissaient et aussi la vouvoyer par respect et parce qu’on ne sait jamais à qui l’on parle et qui plus être c’est une dame  pour le vouvoiement était obligatoire à moins qu’elle lui demande de la tutoyer le jeune la vouvoiera. Il remarqua qu’elle portait un casque il se demandait ce qu’elle pouvait écouter, il  pensait qu’elle écoutait du rock et se défonçait les oreilles dès le premier regard il la trouva super cool mais il savait qu’à son dépend qu’on ne jugeait jamais les  gens sur les apparences  donc il attendait qu’elle engage la conversation, et sûrement si elle avait enfin de papoter elle le lui dirait il ne voulait pas la déranger pendant qu’elle était en train d’écouter de la musique mais il ne pouvait pas s’empêcher de se demander quelle genre de musique elle écoutait, le nom de l’artiste mais aussi qu’elle était son type de musique.

Il lui toucha l’épaule pour qu’elle lui prête attention dès qu’elle eut tourner son visage vers le jeune homme il la dévisagea de haut en bas son visage redevenait tout souriant à l’idée de pouvoir parler à quelqu’un parce que le « DeathBucks Coffee »  est calme et surtout le patron qui ne voulait pas que le café soit bruyant ce café attirait des jeunes , des adultes ou même des vieux mais ceux qui sont le plus habitués au café se sont bien sûr les hipsters qui passent tout leur temps au café dedans comme dehors pour ce lieu est comme leur maisons dans tous les cas le « DeathBucks » était l’endroit idéal pour réfléchir et se concentrer ou aussi prendre du recul et s’écarter du monde extérieur tout en restant à l’intérieur, bref il engagea la conversation en la saluant poliment et en lui posant quelques questions

Bonjour, vous écoutez quel genre de musique et de qui ?

Après l’avoir salué et lui avoir posé ces deux petites questions il la regarda et attendit patiemment ses réponses en espérant qu’il pourrait parler calmement et qu’ils seraient amis, mais avec un casque sur les oreilles et un sourire au visage elle ne pouvait être que sympa ça ne faisait aucun doute il en était certain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Masculin
Messages : 88
Age : 30

Feuille de personnage
Expérience :
1337/1700  (1337/1700)
Points Job:
2705/3004  (2705/3004)




MessageSujet: Re: Un nouveau jour se lève et la vie continue[PV:Louise lapin& Elric Bradley] Mar 23 Juin - 15:11

Ah, monsieur est vivant et conscient bonne nouvelle. Bon, j'attends, il me pose deux questions qui au passage sont bonnes et surtout. Test réussi, il n'a pas louché là où il ne le faut pas et tant mieux. Bon encore, même s'il l'avait fait cela n'aurait pas vraiment était un problème, mais c'est quand même un plus qu'il ne le fasse pas dans les premiers instants. Donc je garde mon sourire et me dis que ça va être une bonne conversation qui avec un peu de chance se renouvellera de temps en temps. Voir régulièrement, qui sait ?

Bon bon, assez disgressée, je vais lui répondre, je suis habituée à avoir le casque sur les oreilles donc oui, j'ai entendu ce qu'il a dit et j'ai même quelques notions de lecture sur les lèvres ce qui aide. Sourire amical à l'appui, j'enlève le casque sans arrêter la musique et lui répond. Bon, j'espère qu'il va me comprendre, même si je m'améliore j'ai encore un accent bien franchouillard à couper à la machette.

"I burn, c'est une des musiques d'une série d'animation américaine. Son titre se prononce Ruby, mais s'écrit RWBY."

Une fois que je lui ai dit cela, je sors de mon sac à main un mouchoir en tissus, essuie un peu le casque pour l'éventuelle transpiration que j'y ai laissé dessus et le lui mets sur les oreilles après avoir baissé le volume à un niveau acceptable pour le commun des tympans. Enfin je dis que je lui mets, s'il fait signe de refuser je ne le force pas non plus, la musique ça se partage, on ne force pas les goûts. Je le laisse écouter ou non, une fois fais je retire mon baladeur MP3 de ma poche et la pose sur la table avec ou sans le casque à côté.

"J'écoute beaucoup de choses différentes, j'aime parfois m'imaginer certains paysages par rapport à certains sons. Tu aimes quoi comme musique ?"

Ouais je le tutoie direct, je suis à peu près sûre de l'avoir déjà vu quelque part... Enfin soit, de toute manière mise à pas mes vieux et Tyzy personne pour le moment m'a prouvé mériter ce respect de ma part. Pendant que j'y pense... Oui ! Je pense l'avoir vu dans les couloirs proches du tableau des missions, au pire si je me trompe il n'y aura pas mort d'homme.

"Ah ! Pendant que j'y pense, je suis Louise Lapin. Il me semble t'avoir déjà vu de loin à Shibusen non ?"

Je le laisse répondre, je me sens un peu plus galvanisé, il n'est pas si courant de rencontrer des personnes comme lui, pas qu'il soit spécial... Enfin si pour moi chaque personne est unique, ce que je veux dire, c'est que son comportement est... Il est comme il faut pour une personne comme moi, son calme qu'il affiche pour le moment trouve un écho dans mon esprit. Bref, tout ce charabia pour dire qu'il semble être sympathique comme tout et que je le case direct dans la friendlist. D'ailleurs, il va être un des rares à savoir ce que je suis plus particulièrement si on exclut ma partenaire et certains partenaires de classes.

"Je suis une arme, Louise le canon tigre et toi ?"

Non décidément, je sens un truc en lui, une bonne onde à moins que ce soit juste moi qui soit de trop bonne humeur pour pouvoir juger de cela. Du coup, puisque j'ai arrêté de fumer je sors ma cigarette électronique et sans réellement lui demander si ça le gêne, m'affale sur ma chaise et prend une grande bouffée. Une agréable odeur de violette se dégage alors, mélangé à mon parfum un peu sucré ça doit être agréable à sentir d'ailleurs. Enfin sauf s'il déteste les odeurs sucrées bien sûr.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Dernière édition par Louise Lapin le Jeu 25 Juin - 15:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Masculin
Messages : 99

Feuille de personnage
Expérience :
165/500  (165/500)
Points Job:
330/350  (330/350)




MessageSujet: Re: Un nouveau jour se lève et la vie continue[PV:Louise lapin& Elric Bradley] Mer 24 Juin - 21:20

Après lui avoir touchée l’épaule la jeune femme, le regardait elle garda son sourire sûrement par ce qu’elle voulait lui parler comme il l’avait pensé, il sentit que le courant allait bien passer entre eux, puisqu’elle l’avait écouté ce que le jeune homme lui avait, il regarda le casque de la jeune femme dont il ne connaissait pas le nom. Quand elle lui mit le casque il devenait encore plus souriant signe qu’il avait apprécié son geste  mais il remarqua une chose qu’elle avait baissé le son du casque pour que ses oreilles puissent supporter la musique qu’elle allait mettre.

Je te comprends identifier des paysages à une certaine musique c’est souvent apaisant et sa calme, je le fais mais différemment je pense à une mélodie en fonction de l’ambiance de l’endroit où je me trouve l’atmosphère quoi … J’aime écouter du rock et du rap surtout le rap où les punchlines sont bien faites, en parlant de ça tu as déjà écouté du rap ?


Après lui avoir répondue, le jeune homme se sentit comme plongé dans un océan de joie, normal vu qu’il avait prit un bon bain de soleil, mais ce n’était pas ça c’était de parler avec cette fille qu’il venait de rencontre lui parlée le soulageait un peu, cela lui permit de garder le même sourire mais on y sentit encore plus de joie, son visage décontracté et souriant ne pouvait que le rendre on ne peut plus joyeux, le sourire qu’elle affichait montrait sa sympathie et sa gentillesse tout ça pour dire qu’il aimait sa compagnie et il su dès lors qu’il pouvait parler sans retenu et lui dire ce qu’il voulait lui dire mais sans trop exagérer.

Enchanté Louise je m’appelle Elric Bradley, oui je suis à Shibusen je traînais souvent près du tableau des missions histoires de voir ce qu’il y avait d’intéressant là-bas, mais toi aussi je t’ai déjà vu à Shibusen avec une autre jeune es-ce que c’est ta partenaire ? Je vous ai vu livré un combat contre deux autres types

Je lui laissai le temps de répondre à mes questions, je pris d’abord cinq bonnes minutes de silence et aussi pour prendre un peu de souffle et respirer l’air frais du « DeathBucks »  se calme et se silence allait finir par m’ennuyer mais plus maintenant vu que j’ai quelqu’un à qui parler

Moi aussi je suis une arme tout comme toi Elric le Katana démoniaque, es-ce que tu veux savoir quelle genre de Katana je suis ? Parce que cela ne me gênerait pas et cela ajouterais un plus de piquant à notre conversation.

Elle avait raison il y avait une drôle d’odeur qui se dégageait l’ambiance à changer depuis que j’ai commencé à lui parler cette atmosphère joviale et détendu je la ressens à travers tout mon être je n’en crois pas mes yeux il y a enfin quelqu’un a qui je peux parler librement bien sûr après Edea la jeune meister avec laquelle j’ai fait un partenariat mais qui ne tient plus vu que nous ne sommes pas fait pour être partenaire.

Je vis la cigarette électronique qu’elle fit sortit c’était la première fois que j’en voyais une de toute ma vie j’en avais déjà entendu parler, qu’elle n’était nocif pour l’homme mais l’odeur qu’elle dégage est très attirante elle respira le doux parfum de la cigarette électronique c’est sûrement de cette odeur qu’elle parlait pour lui elle était délicieuse même si ce n’était que respirable.

Peux tu me dire où tu as obtenu cette cigarette ? J’en voudrais bien une parce que l’odeur me plait

Sérieusement je ne pouvais pas m’empêcher de respirer l’air de violette qu’elle déjà, elle avait une odeur sucrée tant mieux pour moi parce que j’aime beaucoup le sucre. Après ma question je me tu continua de respirer cette belle odeur agréable pour mes délicates narines
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Masculin
Messages : 88
Age : 30

Feuille de personnage
Expérience :
1337/1700  (1337/1700)
Points Job:
2705/3004  (2705/3004)




MessageSujet: Re: Un nouveau jour se lève et la vie continue[PV:Louise lapin& Elric Bradley] Jeu 25 Juin - 18:13

Du rap ? Je ne sais pas trop, enfin si j'en ai écouté. Enfin le problème, surtout, c'est que je vais lui donner des noms qu'il ne connaîtra certainement pas si je le fais. Enfin soit, je vais lui répondre.

"Oui, mais principalement des groupes français. Cela serait dommage de passer à côté de leurs messages en ne comprenant pas les paroles en profondeurs. Mais j'ai toujours de la place pour un I AM, un Mc Solaar sur mon baladeur MP3. J'ai déjà écouté un peu d'Eminem, mais comme je t'ai dit, sans comprendre le sens profond des paroles, c'est un peu du gâchis pour moi de les écouter. Bon, je m'améliore de jour en jour en anglais donc bientôt, je pourrais les écouter sans rougir."

On échange nos noms, nos impressions. Il est important de se faire des amis non ? Autant que ce soit des personnes avec qui cette sorte d'alchimie opère. Décidément en peu de temps je suis tombée sur certaines personnes très particulières. Mais le plus étonnant c'est que toutes ces originalités ne les desservent pas, au contraire ça semble rendre ma théorie des êtres uniques d'autant plus vrai et agréable à contempler. J'ai hâte de voir en quoi tu es spécial et unique mon cher Elric.

Donc il m'a vu avec Ailee, en mime temps ce n'est pas comme s'il y avait trop d'endroits différents dans Shibusen. Petit à petit je suis à peu près sûr d'avoir dû voir une grande partie des membres encore présents. Mais ce n'est pas comme si je les connaissais non plus. Ailee, oui, elle est très spéciale pour moi, une harmonie qui nous emmènera loin espéreront le.

"Oui, on est partenaires, j'ai eu beaucoup de chance de la trouver."

Je vais éviter de poser la question qui me brûle la langue. D'habitude je ne me serais pas prié, mais je ne suis pas non plus du genre à blesser gratuitement les gens. Le rapport ? C'est un sujet quand même délicat, beaucoup surtout en début d'années ont beaucoup de mal à en trouver un et parfois en on un avec une affinité bien faible. Alors, autant ne pas remuer le couteau dans la plaie, si c'est aussi son cas.

Il me demande si je veux savoir quel genre d'arme il est, vu, les mots qu'il emploie je suis à peu près sûre qu'il meure d'envie de la dire, mais a suffisamment d'éducation pour ne pas me forcer à l'entendre. Je lui fais un grand sourire.

"Pourquoi pas ?"

Je sens directement le poids d'un regard si noir, que même le ciel infini avec son lot d'étoile la nuit ne semble pas si sombre. J'observe le proprio qui a des sourcils si expressifs que je pourrais presque crois qu'il peut étrangler quelqu'un avec. Enfin soit, du coup ça laisse le temps à Elric de passer a la question suivante. J'ai sorti instinctivement mon clou de cercueil électronique et il semble apprécier l'odeur.

"À moins que tu ne sois un fumeur, c'est une très mauvaise idée. C'est un palliatif pour s'aider à réduire puis arrêter la clope. Enfin si tu veux vraiment essayer."

Je lui tends la mienne, le premier qui me fait une réflexion sur les baisers indirects ou l'échange de salive, je l'éclate ok ? Je le laisse la prendre et se tuer la gorge où refuser poliment, moi ça ne changera rien. Un instant plus tard, je vois que le proprio regarde ailleurs, j'en profite pour laisser le prix de nos consommations sur la table et me lève. Puis me met à l'écart des tables et... Heu cherche un endroit ou la taille de mon autre forme ne va pas risque de tout démolir. J'ai autre chose à faire de l'argent de mon boulot à mi-temps que de rembourser ce genre de dégâts.

"Tu n'as qu'à me montrer ça dehors en fait."

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Masculin
Messages : 99

Feuille de personnage
Expérience :
165/500  (165/500)
Points Job:
330/350  (330/350)




MessageSujet: Re: Un nouveau jour se lève et la vie continue[PV:Louise lapin& Elric Bradley] Ven 26 Juin - 12:30

Il écoutait la jeune femme parler enfin je veux dire Louise, elle avait cité des noms de rappeur plutôt intéressant, en entendant ses réponses le jeune homme c’est-à-dire Elric su dès lors que sa nouvelle amie enfin si elle le veut bien s’y connaissait en musique cela ne l’étonnait guère d’une personne qui avait un casque en permanence sur la tête. Il ne pouvait que sourire devant les connaissances musicales de la jeune femme ce qui le rendu un peu plus heureux.

Louise et lui parlait sans contrainte il n’avait tous les deux pas à se  soucier de chercher des réponses aux questions de l’autre, de faire semblant de s’y connaître dans ce qu’il dit, bref, ce n’était plus une simple discussion s’était devenu un échange un véritable échange sans tromperie sans mensonge Elric était tout en joie, de pouvoir  parler avec elle.

Il lui avait posé une question à laquelle elle n’avait pas encore répondu donc, il gardait son attention sur elle mais encore plus c’est comme s’ils étaient ailleurs dans un monde où il n’y avait qu’eux sans personne pour les déranger et les interrompre à par le patron qui les regardait avec un regarde effrayant quand le jeune homme aperçu le regard du patron du « DeathBucks » il fit comme si de rien n’était et regardait Louise en écoutant bien ce qu’elle allait dire.

Tu crois vraiment que s’est seulement la chance vous étiez sûrement appelées à vous rencontrer l’expression que prend ton visage quand tu parles d’elle montre que vous vous entendez bien.

J’étais surpris qu’elle ne me demandait pas es-ce que j’avais un partenaire ou peut-être j’ai mentionné dans notre échange ? Bon je ne vais pas trop chercher à savoir  cela je suppose qu’elle voulait me poser la question mais elle ne voulait pas toucher un point sensible cela la rendait encore plus sympathique elle était cool j’espérais au moins qu’elle le savait rendant son attitude encore mieux je pense qu’elle ne le sait pas donc pas besoin de lui dire les choses viendront avec le temps.

J’attendais son avis si elle voulait savoir quelle genre d’arme je suis j’en ai bien envie de parler mais je ne peux pas l’obliger à m’écouter se serait de la mauvaise éducation donc je décidais de parler en fonction de sa réponse dans ma grande joie elle voulait bien savoir qu’elle genre d’arme je suis cela me ravi encore plus, bien par quelle pouvais-je commencer ? Je ne vais pas me prendre la tête je vais faire une explication simple après c’est une arme elle le comprendra plus que certains meisters si je lui explique quelle genre de katana je suis.

Bon, comme tu le sais je suis un Katana démoniaque, mais je suis de couleur noir contrairement à un Katana normal c’est là que vient maintenant le « démoniaque » cette couleur noire est en faite une interprétation de l’arme démoniaque que je suis, d’abord l’arme que je suis à quelques exigences, d’abord quand le meister et moi réussissons à établir une connexion un gant noir possédant un poids de deux Kilogrammes apparaît sur le bras du meister ainsi qu’une chaîne pesant le même poids que le gant vient s’ajouter à l’attrape du Katana elle est reliée au gant empêchant mon meister de me lâcher quand je me transforme mon en arme je pèse quinze kilogrammes.

Je la regardais longuement pendant dix bonnes minutes le temps de reprendre du souffle et de m’assurer qu’elle comprenne puis je continuai mes explications.

Le tout fait un poids de dix-neuf kilogrammes c’est un peu lourd si mon meister et moi avons une faible connexion, le poids sera un handicap pour lui mais il peut s’en servir à son avantage ainsi que la chaîne et le gant tout les meisters que j’ai eu ont abandonné ne pouvant pas réussir à me manier d’autres plus musclés ont abandonné(e)s parce que nous n’avions pas réussir à établir une connexion.

Je lui souriais longuement raconter cela m’a rendu un peu plus léger c’était pour moi un poids que je n’arrivais pas à soulever et maintenant que j’ai réussi à l’abandonner je me sens léger comme une plume, puis elle commença à me parler de sa cigarette électronique après qu’elle m’eut dit pourquoi elle en avait une je compris que ce n’était pas fait pour moi, je refusai poliment.

Non, merci après ton explication ce n’est pas fait pour moi.


Puis elle se leva soudainement laissant l’argent de ce qu’ils avaient commandé tout les deux, c’était fini Elric se leva et c’était décidé il pouvait l’ajouter dans sa liste d’amie cela ne faisait plus aucun doute ils pouvaient s’entendre à merveille et sans soucis.

Oui je veux bien te montrer ma transformation mais en échange peux-tu me montrer la tienne ? Dit Louise tu veux bien être mon amie ?

Il était tout content à l’idée qu’elle veuille qu’il montre sa transformation il dit sa demande  avec un grand sourire aux lèvres et en se disant intérieurement j’espère qu’elle dira oui se serait une super chance pour moi d’avoir une amie comme celle-ci. Le jeune sortit accompagner de la jeune femme puis arriver dehors il s’étira légèrement et attendait que Louise sois prête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Masculin
Messages : 88
Age : 30

Feuille de personnage
Expérience :
1337/1700  (1337/1700)
Points Job:
2705/3004  (2705/3004)




MessageSujet: Re: Un nouveau jour se lève et la vie continue[PV:Louise lapin& Elric Bradley] Dim 28 Juin - 11:17

Le destin hein ? Peut-être, en tout cas, je suis bien avec elle c'est vrai. Je me sens moi, je ne fais pas semblant ce, que je ne fais jamais en fait ça tombe bien. Enfin soit. Je savais que certaines armes étaient particulières, d'autre plus ou moins et d'autre peut-être juste rare. Mais un katana a lame noire incrustée avec un gantelet ? Je ne saurais dire dans quelle catégorie le placer. Par contre pour ce qui est du poids ?

"C'est le meister qui choisis le poids, sinon crois moi qu'avec moi ma partenaire serait vite à genoux, voir par terre. À moins que ce soit ta spécificité en tant qu'arme, j'en sais rien."

Oui et heureusement, sinon je plains les partenaires de certaines armes, genre l'autre mec avec les cheveux blonds en pointe qui manie une pelle a tarte... Enfin une épée presque aussi large que lui et plus haute, ou l'autre prétentieuse qui se balade avec un minigun comme partenaire... Enfin soit, je fais aussi ma bonne action de la journée en l'empêchant de s'intéresser de trop près aux cigarettes, même artificiel, et... On se met d'accord pour se montrer nos petits secrets... Dit comme ça cela sonne comme si on aller se cacher dans les toilettes pour faire des trucs bien dégueulasses, enfin bref ! Une fois sorties, nous sommes tranquillement dans la rue. Un peu de circulation, mais rien de plus. À tiens il tombe bien lui ! Du coup je donne l'impression d'avoir snobé sa question, mais en réalité c'est surtout que je n'ai pas eu le temps de la faire monter jusqu'à mon maigre cerveau.

"John ! Tu viens un instant s'il te plaît ?"

Quand il arrive, je lui fais la bise et on échange rapidement quelques civilités. John est l'archétype pour ne pas dire presque un stéréotype de jeune américain. Fin, grand, blond aux cheveux courts. Il porte un jean des plus classique, un t-shirt blanc avec le drapeau des États-Unis au-dessus d'un aigle. Ajoutons à ça une grande paire de lunettes de soleil et une ceinture à grande boucle et on a fait le tour du personnage. Il parle avec une grosse voix et un accent typique du Texas et rien qu'à voir l'état de ses mains, on peut s'imaginer qu'il a dû faire plus d'un rodéo qui les lui a détruites.

Je me tourne ensuite vers Elric.

"John, lui c'est Elric."
"Enchanté."

Dit il avec un sourire franc et en tendant la main de celui-ci pour la lui serrer. Mais attention, pas la méthode des macho du genre, je t'écrase pour montrer que j'ai la plus grosse, non. Il a une poigne ferme, elle est aussi honnête que lui et représente sans mal les heures de travail acharné qu'il a dans son bagage. Une fois cela fait, il me regarde à nouveau.

"Tu m'voulez quoi sugarcube ?"
"Je voudrais lui montrer ma forme, mais sans finir au sol ce n'est pas pratique."

Il se met à rire avec les mains sur les hanches. Venant de moi, c'est presque comique ce genre de demande, j'en ai rien n'a faire d'être pleins de poussière ou au sol, mais forcement, il se doute que pour me montrer à mon complice du moment ça ne serait pas pratique. Avant de changer de forme, je me rappelle d'un truc. Je m'exclame comme si j'avais inventé le fil à couper le beurre puis viens mettre une tape amicale derrière le dos d'Elric.

"Ah pendant que j'y pense, ce genre de question que tu as posée tout à l'heure, ça ne se fait pas trop. C'est comme demander le beurrier alors qu'on là dans les mains."

Après lui avoir dit ça le lui tire la langue en espérant qu'il a compris que je voulais dire par là qu'on ne demande pas à une amie si elle veut bien devenir ton amie. Cela n'a aucun sens vous ne trouvez pas aussi ? Après avoir dit ça, un petit rire je me jette littéralement dans les bras de John en riant avant de me transformer. Il souffle en roulant des yeux l'air amusé. Laissant apparaitre ce que je suis, un canon de blindé lourd. Le canon d'un Panzerkampfwagen VI Tiger, le problème de cela est que c'est bien à une échelle réduite, mais pas suffisamment. Donc imaginez le bestiau, un foutu canon de 88 mm même réduit c'est loin d'être ce qu'on imaginerait pour une jeune femme , certes avec des belles rondeurs, mais qui n'est pas grande. Ouais donc, j'approche facilement les trois mètres de long et pourtant John me porte comme s'il faisait un cosplay avec une arme en mousse.

"Pas trop lourde John ?"
"Une mam'selle n'est jamais lourde sugarcube ! C'est l'mec qui est pas assez costaud, ouais mam'selle !"

Il dit ça, mais il sue quand même un peu. On est un exemple classique de deux personnes dont le caractère est suffisamment proche pour que cela puisse fonctionner, mais sans expérience pour pouvoir rendre ça réalisable. Sans parler d'une autre barrière mentale entre nous deux, il a son partenaire et moi la mienne du coup on ne pourraient pas réellement être bien synchronisé hors cas de force majeur comme un combat ou la loi de l'autopreservation prévaudrait.

Je reprends ma forme normale après que le bon jeune homme m'a montré autant qu'il le souhaite à Elric puis je reprends ma forme normale. Je remercie John d'un bisou sur la joue et le laisse aller à un rendez-vous avec son partenaire, apparemment une mission à venir, ils ont besoin de discuter de leurs plans. Ils nous saluent tous les deux et s'en va tranquillement.

"Allez, c'est a toi ! Ne t'inquiète pas mon ami, je pense qu'on est assez sur la même longueur d'onde pour que je puisse te porter sans me tuer les bras ou pisser le sang par les narines."

Je lui fais un grand sourire, puis tends les bras vers lui. C'est un peu comme un test de confiance, j'ouvre mon cœur, s'il en fait au moins autant je devrais pouvoir être en mesure de le porter sans rien risquer de méchant. Bon après je ne pourrais pas non plus faire des cabrioles avec lui, je ne suis pas une Meister. Mais juste pour l'observer ça sera bon. J'ai déjà entendu parler d'armes maniant d'autres armes, donc c'est possible.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Dernière édition par Louise Lapin le Mer 1 Juil - 11:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Masculin
Messages : 99

Feuille de personnage
Expérience :
165/500  (165/500)
Points Job:
330/350  (330/350)




MessageSujet: Re: Un nouveau jour se lève et la vie continue[PV:Louise lapin& Elric Bradley] Mer 1 Juil - 0:54

La réponse que la jeune femme lui donna, le poussa à réfléchir sur lui-même. Il se demandait pourquoi il était aussi lourd en tant qu’arme, elle avait sûrement raison, le poids était ma spécificité de mon arme mais comment l’utiliser à son avantage  ou peut-être la connexion avec mes anciens partenaires n’étaient pas assez bonne ? Les deux options sont envisageables.

Mais cela restera à voir, je suis quelqu’un qui ne prend pas trop en compte ce genre de détail, je préférais m’en occuper quand il commençait à poser problème, cela laisse à certains que je suis fainéant, mais c’est ma manière d’agir, on verra bien jusqu’où cela arrivera, mais je ne suis pas inquiet, si j’ai un Meister il tiendra le coup.

Ta partenaire, elle ne montre pas des signes d’avoir une grande force physique, donc je crois que le poids doit être ma spécificité comme tu  le dit.

J’espère que je ne l’ai pas offensée en disant que ça partenaire ne montre pas de signe de force physique, parce qu’on ne sait jamais les apparences sont trompeuses, il ne faut jamais beaucoup se fier à ce qu’on voit moi de mon coté je fais plus confiance à mon instinct dit comme cela, ça plutôt un peu animal, mais bon je m’en fous totalement du regard des autres, la honte tue et « sachons le bien la honte est la meilleure des tombes », si je veux qu’on m’enterre, on m’enterrerait dans la honte c’est drôle quand je pense à ça mais la n’es pas le sujet de notre conversation, je ne sais même pas comment je suis arrivé à cette pensée  trop réfléchir c’est pas mon truc je vis au jour le jour ça me convient mieux parce que si je prend le temps de planifier ce que je vais faire chaque jour je ne ferais pas jamais rien je dormirais pendant longtemps , bref tout ça pour dire que le poids n’es pas un problème et en plus il a déjà aidé Edea la jeune Meister rousse binoclarde.

Je regardais le jeune qui était venu vers nous c’était sûrement une
connaissance, voir même un ami de Louise, la manière dont il était vêtu ne faisait aucun doute, c’était un Américain, il vient sûrement du Texas à voir l’état de ses mains il a dû faire  des rodéos et des plus violents, je pouvais voir qu’il était robuste, il devrait être vif et plein d’énergie cela fait de lui un type parfait pour l’action et les ambiances, rien que du regard je le trouvais impressionnant, non je ne me laisse pas impressionné facilement il était juste un tout petit peu imposant, mon instinct me frappais le cerveau ce type était tout simplement génial. Bref, tout ça pour vous dire que je l’aimais bien juste d’un regard mes yeux ne me trompent que rarement étant l’une des connaissances de la jeune femme, ça ne m’étonnerait pas qu’il fasse parti des personnes que mon regard n’arrivait pas à donner des précisions sur comment je les trouvais, je le sentais bien pour vous la faire courte, il pourrait être un potentiel camarade si on se revoit un jour et on apprend à faire connaissance.

Enchanté, John !

Je lui rendis son sourire mais cette fois je ne fais pas un sourire idiot je lui fais un sourire normal et franc comme il l’a fait. Il me tendit dans la main je le la lui serra d’une poigne ferme, pour ne pas qu’il pense que je n’ai rien dans le ventre, il avait aussi une poigne ferme, elle était aussi honnête que lui, et en lui serrant la main je pouvais sentir qu’il n’était pas un mollasson, pour moi ce type je devrais plutôt dire John était un dur à cuir cela ne faisait aucun doute.

Le rire de John voulait sûrement dire qu’il était surpris qu’elle lui demande de la porter pour ne pas qu’elle finisse à terre autrement dit, elle devait sûrement s’en ficher de la poussière et d’être au sol. Je peux donc en dire que c’était pour que je la voie complètement et proprement, je ne voyais pas d’autres raisons à cela, mais en prenant en compte le rire ça veut dire qu’elle et moi sommes complices, c’est ce que je pense plus ou moins mais ça ne sert jamais à rien de se poser ce genre de question on verra cela tôt ou tard donc je ne m’inquiète pas à ce sujet ci. Je me retournai quand elle me fit sa tape amicale qui venait réjouir mes espérances.

Je compris la phrase qu’elle venait de dire, elle me tira la langue mais amicalement ce qui ne pouvait que me rendre encore plus heureux, nos liens s’étaient renforcés c’était bon signe. J’étais d’accord avec elle parce que je ne pouvais pas demander quelque chose que j’avais déjà, elle avait tout bonnement raison. J’observais les moindres et gestes que Louise faisait, puis quand elle se transforma j’étais encore plus attentif quand elle finit de se transformer je pouvais voir un canon qui me paraissait certainement blindé. Son canon était a coupé le souffle rien qu’à le voir j’étais stupéfait , il semblait faire trois mètres de long, il n’y avait pas à dire sa forme d’arme, me laissait presque sans voix, je me demandais comment le jeune homme ferait pour la tenir dans ses mains, sa forme d’arme était le contraire de ce qu’on voyait d’elle, sous cette forme elle avait l’air d’un mastodonte, je comprenais ce qu’elle voulait dire par sa partenaire serait déjà à terre si les Meisters ne choisissaient pas le poids de leur arme sinon pour d’autres cela serait vraiment pénible, j’imagine un combat dans lequel une arme pesait son vrai poids cela empêcherait carrément de bouger surtout la partenaire de Louise car la jeune femme ressemblait à une arme de destruction massive.

John faisait de légers efforts pour pouvoir soulever l’arme qu’était Louise, il avait beau joué les durs mais, il suait un peu montrant encore plus la lourdeur de la jeune femme sous sa forme d’arme, il faisait cela pour que je puisse voir quelle genre d’arme était Louise, j’étais vraiment surpris qu’elle emprunte une telle forme, je ne l’aurais presque pas cru si je n’avais pas assisté à sa transformation de mes propres yeux.

Après qu’elle ait reprit sa forme normale je l’applaudis elle et John, pour leur performance car elle était très bonne pour un Meister et une arme qui ont déjà des partenaires, réussir à avoir une synchronisation avec un autre était déjà bon signe de leur entente, après que John nous ai faussés compagnie pour rejoindre son partenaire je regardais Louise.

Tu dois avoir raison, si je mets toute ma confiance en toi je suis sûr qu’on y arrivera à 98% sans forcer  tu es prête ?

On va voir si nos liens étaient devenus aussi profond que je le croyais, c’était un petit test, je fermais les yeux dix bonnes secondes le temps de me concentrer puis je me transformai en arme un katana comme je vous l’avais décris mais sans le gant et la chaîne ils apparaîtraient si j’arrivais à établir une connexion avec Louise et que nos longueurs d’âmes étaient synchrones, le moment de vérité était arrivé, une fois ma transformation terminée, je flottais devant Louise en attendant qu’elle me saisisse, sur ce j’avais totalement foi en elle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Masculin
Messages : 88
Age : 30

Feuille de personnage
Expérience :
1337/1700  (1337/1700)
Points Job:
2705/3004  (2705/3004)




MessageSujet: Re: Un nouveau jour se lève et la vie continue[PV:Louise lapin& Elric Bradley] Jeu 2 Juil - 1:59

C'est le moment de vérité. Il se concentre dix bonnes secondes et nous allons bien voir le résultat. Un sabre à la lame aussi noir que l'ébène, mais avec le même genre de reflet qu'une matière métallique. Bon par contre, si une arme peu avoir un poids bien amoindri par la volonté du meister, il ne peut pas normalement jouer avec la gravité. Je l'attrape donc au vol et... Cela ne manque pas, je suis à deux doigts de finir au sol.

Pourquoi ? Déjà comme dit, nous n'avons pas d'entraînement commun ensemble et même si on s'entend très bien, on ne se connaît pas si bien. D'un autre côté, si nous n'étions pas faits pour avoir un minimum de synchro je serais réellement au sol avec la main voir l'avant-bras complètement écrasé.

Quinze kilos, je pense qu'il en fait juste huit. Enfin juste est tout à fait relatif hein ? J'en chie pour le maintenir juste au-dessus des genoux et j'ai peur de faire une erreur d'on j'ai entendu parler. Un meister qui avait forcé sa longueur d'onde et fait grandement saigner son partenaire.

"Désolé, j'espère que je ne t'ai pas fait mal."

Je l'ai posé doucement, ce n'est pas ça le problème. C'est que j'ai eu peur de forcer mon âme en lui un instant pour le porter.

"Laisse-moi juste un instant pour me recentrer."

Je respire profondément, me libère de mes préjugés. Il est une arme, je suis pour le moment sa partenaire. Alors qu'il touche le sol et que j'ai le dos courbé par le poids. Six kilos, je pense que je n'arriverai pas à faire moins. Mais avec mon entraînement à Shibusen cela me permet au moins de le soulever. Je lève avec les genoux et pas le dos, pour éviter de massacrer celui-ci et ouvre les yeux et là...

"Je m'en doutée. Bon en même temps pour un premier essai, que j'arrive même avec du mal à te soulever, c'est déjà pas mal. Je ne suis pas une manieuse."

Pas de gant, mais c'est tout de même une victoire. Je pense que dans le fond le fais de penser à ma manieuse créer une petite barrière qui m'empêche pour le moment de la "tromper" avec un ou une autre. Mais je suis certaine que le temps me permettra d'arranger ça. Mais plus que ça, ce qui me bloque le plus, c'est un manque de confiance en moi. Je n'en suis pas réellement consciente, les plus grandes gueules ne sont pas forcément ceux qui ont l'ego le plus développé.

Je le laisse reprendre sa forme humaine, je sue comme une cochonne, j'en ai fait de l'exercice pour ne pas me vautrer au sol quand même. J'en profite pour m'appuyer sur lui d'une main sur l'épaule, mais je vacille un peu quand même. Je respire un peu pour me remettre de mes émotions, puis je vais mieux.

"Il va falloir que je reprenne une douche avant d'aller taffer."

Je sors un papier et y note mon nom, mon numéro de dortoir et mon numéro de portable pour qu'il puisse me contacter et attends de voir s'il fait de même.

"À la prochaine, l'ami."

À moins qu'il me retienne, bah je vais aller me changer et surtout me prendre une douche. Je ne peux pas me présenter au travail dans cet état.

hRP:
 

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Masculin
Messages : 99

Feuille de personnage
Expérience :
165/500  (165/500)
Points Job:
330/350  (330/350)




MessageSujet: Re: Un nouveau jour se lève et la vie continue[PV:Louise lapin& Elric Bradley] Ven 3 Juil - 0:30

On allait bien voir si Louise et moi étions synchro, mais pour moi c’était une manière, devrais-je dire une chance pour moi ? J’allais enfin savoir si mon poids était ma spécificité en tant qu’’arme ou une connexion laissant des trous avec mes anciens partenaires, je n’en savais rien, il faut dire que je ne suis pas bien informé sur moi-même en tant qu’arme, tous mes espoirs reposaient en Louise on allait bien voir ce qui allait en suivre. Elle me saisit au vol, mais elle n’avait pas l’air de tomber elle arrivait à me tenir dans sa ou ses main(s) tout dépendait d’elle.

La synchronisation me paraissait bonne parce que je crois qu’elle ne s’effondrait pas et ne montrait aucun signe de fatigue, j’en conclu qu’elle pouvait me soulever sans faire trop d’effort mais pendant combien de temps cela lui sera possible. J’ai déjà entendu parler d’armes maniant d’autres armes, elle aussi sûrement en avait déjà entendu parler d’où lui était venue l’idée. Si je pouvais m’auto soulever en tant qu’arme je pourrais voir jusqu’à où s’élève ma maniabilité.

Quinze kilos était un poids un peu élevé pour une arme surtout qu’un Meister supporter le poids de ces quinze kilos et essayé de synchroniser sa longueur d’arme avec la mienne me paraissait presque impossible, bref j’en ai trop dit sur moi voyons voir l’état de ma partenaire du moment, elle commença a montré des signes de fatigue elle était en train de faiblir, me porter devant elle devait être un lourd fardeau qui lui coutait toute son énergie, et en plus le gant et la chaîne n’était pas encore apparu cela voulait dire que nous n’avions pas encore réussi à connecter nos âmes ça prenait vraiment du temps . Peut-être qu’elle n’y arrivera pas ?

Non, tu ne m’as pas fait de mal.

Je me demandais pourquoi elle n’avait pas réussir à établir une connexion avec moi, je croyais que nous étions assez proches mais pas assez pour que nos âmes puissent se synchroniser, si nous nous entraînions nous pourrions sûrement le faire.

Prend ton temps...

Je lui lassai prendre tout son temps après cela je commençai à me poser des questions du pourquoi et comment cela n’avait pas marché, mais cela ne faisait rien, cela voulait aussi dire que si Louise était un Meister on ne pourrait pas être partenaire mais, je restais neutre sans y chercher de réponse, parce que cela ne m’inquiétais pas le moins du monde, si elle y avait presque réussi peut-être que mon futur Meister n’est pas loin je ne suis pas pressé, je garde mon calme on verra bien ce que la vie me réserve.
Tu as raison tu n’es pas mauvaise si on s’entraînait on n’y arriverait dans quelques jours.

Rien ne c’était passé comme je le voulais Louise n’avait pas réussi le test mais elle était quand même mon amie, ce n’est pas parce qu’on n’a pas réussi à synchroniser nos âmes qu’elle ne m’apprécie au contraire cela voulait dire que nous devions renforcer nos liens en tant qu’ami pour réussir un jour a accordé nos âmes, notre amitié n’était pas encore profonde normal vu qu’on venait de se rencontrer ça ne faisait même pas encore un jour que nous nous sommes parlés donc il n’y avait pas de quoi en faire un plat. Elle avait une partenaire ça faisait aussi parti des raisons pour lesquelles on ne pouvait pas se synchroniser.

Je repris ma forme humaine je l’ai fait bien transpirer cela pourrait lui servir de petit sport du jour, le sport c’est bon pour la santé. Elle s’appuya sur mon épaule pour se relever je l’avait bien fatigué, elle devrait beaucoup dormir après cela pour récupérer de l’énergie, ou peut-être elle est hyperactif et ne sera pas fatiguée de si tôt ?

Bonne chance pour le travail !

Je fis de même pour qu’on puisse préserver notre amitié et que nous puissions continuer de nous parler enfin vous savez très bien de quoi je ne parle pas besoin de vous donner plus de précision.

Au revoir

Je la laissai parti après lui avoir fait un signe de la main et je retournai chez moi encore une nouvelle journée bien improvisée et qui s’est bien passée, je me jetai sur mon lit et ferma les yeux pour et je m’endormi rapidement à peine cinq minutes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un nouveau jour se lève et la vie continue[PV:Louise lapin& Elric Bradley]

Revenir en haut Aller en bas
 

Un nouveau jour se lève et la vie continue[PV:Louise lapin& Elric Bradley]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un nouveau jour se lève. [~ Lawla]
» Demain sera toujours un autre jour.
» " Un nouveau jour qui se lève" [Sasuke Sarutobi]
» Un nouveau jour, un nouveau venu
» Mon insomnie cesse à l'aurore [Livre I - Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  DEATH CITY :: Backseat Campus :: Deathbucks Coffee-