Partagez | 
 

 Love hurts - // Sakuya //

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


Messages : 75

Feuille de personnage
Expérience :
3500/3500  (3500/3500)
Points Job:
4073/4200  (4073/4200)




MessageSujet: Love hurts - // Sakuya // Dim 12 Jan - 17:48


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
MAKA VS SAKUYA




- Woah... je comprends pourquoi t'es revenue avec autant de blessures. Cet enfoiré de Tyzy, t'envoyer sur des missions aussi dangereuses!
- Hey, c'est moi qui me suis proposée ! il fallait bien qu'on prouve quelque chose, Soul et moi.

deux jours après cette fameuse mission, Maka était rétablie bien plus rapidement qu'elle ne l'aurait pensé : il lui restait quelques bandages à certains endroits, mais elle ne semblait pas réellement fatiguée, au contraire, elle avait le sourire aux lèvres. La meister était assise sur une terrasse devant un café en compagnie de la gérante du café. Elle et la blonde s'étaient particulièrement bien accommodées l'une à l'autre, et c'était devenu une habitude pour la gérante que d'écouter les histoires de ses clients. Après tout, de nombreuses personnes venaient se ressourcer ici pour tuer le temps où pour confesser des choses... d'une certaine façon, la fille qui s'occupait de cet endroit assumait les fonctions de serveuse, gérante, psychiatre, prêtre et mère.. de quoi être assez polyvalente. Elle commençait même à considérer Maka comme l'une de ses très nombreux enfants (ses "très nombreux enfants" étant plus ou moins la totalité de sa clientèle régulière, même les vieux messieurs en fin de vie).  La blonde aux cheveux blondes et quelque peu en bordel à l'arrière et au dessus, touillait son verre de thé glacé en posant son coude sur la table, l'air un peu rêveur alors que ses yeux verdâtres se noyaient dans la couleur presque jaune doré de son breuvage, cette couleur lui rappelant pas mal de choses. La gérante à l'air plutôt jeune croisa les bras sur son tablier et se mis à sourire en haussant un sourcil, penchant la tête sur le côté : ce même genre de tête que font vos amis proches lorsqu'ils se rendent compte que quelque chose à changé chez vous.

- Et c'est tout, vraiment?
- Hm? qu'est-ce que vous voulez dire?
- Eh bien, je connais quand même assez peu de filles de ton âge capables de se lancer contre une organisation terroristes parce qu'un garçon leur a demandé avec un joli sourire.
- Wha!?

La blonde avait eut une réaction quelque peu disproportionnée en sursautant sur sa chaise et en rougissant, se rendant compte combien la gérante pouvait être près d'elle à l'analyser de ses yeux d'ambre en se grattant le menton, avant d'afficher un sourire convaincu en voyant la réaction de la manieuse d'arme; poursuivant sur un air presque chanteur.

- C'est donc ça... tu ne devrais pas te laisser berner par des hommes dans le genre du Shinigami! tu sais ce qu'on dit : les roses ont des épines! Je ne voudrais pas voir ce type te manipuler!
- Qu-Qu's-Qu'est-ce que tu -tu racontes!? il n'y a pas ce genre de trucs du tout, je fais juste ce qu'il demande parce que c'est mon supérieur e-et..
- Hmmmm... ma fille, je comprends que ça soit difficile d'admettre ce genre de choses mais tu dois comprendre la situation dans laquelle tu es! l'amour finis par tuer!
- Je ne suis pas amoureus---
- Tu l'es, ma fille!
- OKAY! je le suis et alors !?

Elle disait ça presque en lançant un coup de poing sur la table, mais elle s'était arrêté au dernier moment : elle se rendait compte qu'elle était peut-être un peu trop violente ces derniers temps, un peu trop tête en l'air aussi... après tout, elle avait faillis les tuer elle et Soul parce qu'elle n'avait pas réfléchis correctement. Elle devait néanmoins l'admettre : cette femme était perspicace et elle avait décelé les failles de la mangeuse de livre qu'on qualifiait dernièrement de "Tsundere" ; étiquette qui l'énervait plus que ça ne le devrait. Elle finis par baisser la tête et joindre les mains, sa frange recouvrant son visage alors que ses joues étaient toutes rouges; la gérante du magasin la sondant du regard comme une commère assoiffée d'histoires intéressantes à raconter à ses copines.

- Qu'est-ce qu'il s'est passé entre toi et ce ..."Tyzy Ghoooooooost" ~ ♪
- O-on se connait depuis tout petits et c'était vraiment un emmerdeur de première qui s'habillait comme une fille et qui cherchait tout le temps à ridiculiser les autres.. j'était jalouse de sa progression en tant que Meister à l'époque alors on se lançait des défis stupides; mais il finissait toujours par gagner et se foutre de moi...
- Et puis vous avez grandis pas vrai? c'est un grand homme maintenant, j'ai du mal à croire à cette description.
- I-Il s'est passé beaucoup de choses après mais , il a beaucoup changé, surtout dernièrement..

Maka profitait du moment de silence pour attraper son verre en espérant pouvoir y boire une gorgée : après tout elle avait faillis le tuer en frappant sur la table, et ça aurait fait 5D$ de partis à la poubelle pour du commérage; ce que son partenaire aurait sûrement assez mal digéré vu tout le mal qu'ils se sont donnés pour réunir de l'argent. Elle avait chaud, toutes ces indiscrétions lui mettaient la pression; et alors qu'elle croyait enfin pouvoir se rafraîchir...

- Et ça a été jusqu'où, Shinigami et toi?

...et en fait non, elle commençait à s'étouffer avec sa boisson, frappant sur le sol avec ses chaussures en hésitant entre tout recracher ou tout avaler (sans mauvais jeu de mot) et finis par prendre la bonne décision, même si cela lui valu quelques toussotements poitrinaires semblables à ceux d'une mourante. La gérante avait parfaitement compris le message et se mit à rire intérieurement en se levant de sa chaise, tapant dans le dos de la blonde pour qu'elle puisse se ressaisir, les yeux grands ouverts; elle parlait d'une voix très basse.

- On s'est embrassés...
- Comme c'est adorable! ... mais je pensais que les hommes dans son genre étaient des ordures qui tentent immédiatement d'aller plus loin.
- E-Eh b-bien...
- SALOPE !!


Un dimanche matin ensoleillé. Sakuya Izayoi attendait tranquillement sur un banc d'un magnifique parc son prince charmant, qui arriva tranquillement et bien habillé, un cadeau tout de rose emballé dans la main. Il s'agissait de son Tyzy adoré, qui l'embrassa tendrement alors que la belle femme lui sautait au cou, follement heureuse dans les bras de son chéri. Celui-ci la complimenta de "chieuse", ce qui fit frémir avec délice son amante, totalement sous son charme. Le bel homme lui offrit le cadeau, qu'elle déballa à toute vitesse avant de lâcher un cri hystérique en le voyant : Un magnifique jouet (inutile de préciser de quel type) d'une bonne vingtaine de centimètres. Elle remercia intensément son amant et cacha le jouet sous sa jupe, à un endroit que l'on ne préférait pas savoir. Elle gifla avec violence son chéri en rigolant, ce dernier lui répondant par un poing en plein visage qui envoya l'anarchiste au sol, celle-ci aux anges. Quand elle reprit ses esprits, les tourtereaux partirent se promener, courant dans le parc en faisant voler leur main extérieure, l'autre tenant celle de leur autre moitié en faisant la balançoire. Les amoureux rigolaient et batifolaient intensément, alors que les autres promeneurs regardaient avec horreur et dédain un couple totalement nu passer devant eux. S'arrêtant devant un marchand de petits cadeaux romantiques, Tyzy s'y arrêta, toujours nu, et prit un paquet de fleurs, le tendant à Sakuya, qui conquise, se frotta le visage avec les épines en émettant des petits gémissements mélangeant douleur et plaisir. Voulant lui rendre le cadeau, la belle prit un couteau calé à son oreille comme un crayon et s'en servit pour s'avancer vers le vendeur et prendre son "cadeau". Peu après, la belle revint vers son amant avec deux mains fraîchement coupées en main, lui en confiant une en souriant amoureusement. L'homme le remercia et les deux tendres continuèrent la promenade en savourant leur goûter.

La suite fut encore plus passionnante ! L'après-midi, les beaux amoureux trouvèrent un lieu très romantique pour la belle, un bar à femmes, où les deux tourtereaux rentrèrent toujours dénudés. Côte-à-côte en se tenant la main, ils regardaient les strip-teaseuses avec envie... Jusqu'à ce que l'une d'elle les tente de trop, et subisse sur place et en public leurs désirs charnels. Suite à ça, les jeunes amoureux se mirent à tuer tous les membres du bar avec complicité et plaisir, faisant gicler du sang rose partout, et mangeant leurs âmes avec délice. Puis à la fin, quand tous furent massacrés, les deux tueurs se rejoignirent avant de se câliner avec passion, le corps recouvert pour chacun de sang rose et de bouts d'organes. A l'heure du midi, l'innocent couple partit se rassasier dans un restaurant, mangeant à la main et de façon immonde chaque plat en rotant et en rigolant à haute voix. Toute personne leur demandant de payer ou de se calmer se faisait bien évidemment égorger direct, le couple mangeant leurs âmes en dessert. Ils s'installèrent finalement dans le parc, où ils s'allongèrent ensemble pour exprimer leur amour par de doux baisers, et par un acte sexuel en puissance devant tous les passants. Aaaah, ce qu'ils étaient heureux ensemble... Une vie amoureuse et pleine de plaisirs... Autant dire que c'était la belle vie... Sakuya avait enfin la chance d'être avec l'homme qu'elle aimait, et de vivre avec lui... Pour l'éternité...

"Debout, salope !"

Sakuya se réveilla en sursaut, une voix d'homme venant de lui hurler ça avec colère, la tirant de son si magnifique et utopique rêve. Elle était allongée sur de la paille, dans une grande grange de la ville, qu'elle avait choisi comme gîte pour la nuit, après une bonne beuverie au bar. De toute évidence, le propriétaire de la grange l'avait repéré et n'était pas vraiment ravi qu'une femme habillée en maid squatte sa paille. Celui-ci proliféra des insultes, arguant fièrement le fait que c'était sa grange et qu'elle n'était pas faite pour accueillir des clochards, qu'il lui laissait dix secondes pour se barrer ou il appelait les flics. Pour toute réponse, la belle maid le regarda d'un air vide et fatigué, et se cala confortablement contre la paille en l'ignorant, semblant à l'aise et sans la moindre intention de bouger. L'homme avait beau l'interpeller autant qu'il voulait, Sakuya ne bougeait pas d'un pouce, ayant clairement envie de finir sa grasse matinée. Finalement, le propriétaire de la grange s'énerva et donna un coup de pied violent dans le ventre de la squatteuse... Enfin, il essaya. Effectivement, la main de la maid surgit soudainement sur la trajectoire du pied alors qu'elle ne regardait pas, sa poigne se refermant fermement sur le mollet du pauvre fou qui prit un air surpris. Finalement, l'anarchiste lui lança un regard noir et rempli de folie, puis sauta sur son pied pour le mordre avec violence, telle une bête sauvage. Du sang gicla dès la première morsure et l'homme hurla de douleur. De l'extérieur, on entendit qu'un petit cri étouffé, puis quelques bruits indistincts, et enfin un silence complet. Une petite dizaine de minutes plus tard, Sakuya sortit tranquillement de la grange, un sourire aux lèvres alors qu'elle léchait le sang restant sur ses doigts, et s'éloigna en chantonnant.



Les mains derrière la tête, Sakuya marchait tranquillement dans Death City, l'air enthousiaste. Cela faisait maintenant un moment que l'anarchiste était à la recherche de son amour de toujours, Tyzy Ghost, dont elle avait été tristement séparée il y a deux ans lors de leur première rencontre. Jusqu'à maintenant, elle fut assez perdue, mais récemment, elle avait appris que le nouveau Shinigami était justement son cher amant. La bonne nouvelle était qu'elle avait enfin retrouvé sa trace après tant de recherches. Le mauvais point, bah... C'était le directeur de Shibusen, cet endroit qu'elle haïssait... M'enfin, elle faisait avec. Après avoir fait la fête toute la soirée, suite à son arrivée la veille, elle avait décidé de prendre son courage à deux mains aujourd'hui et de retrouver son amour perdu. Elle n'avait pas trop le choix de toute façon, dès que la mort de cet homme de ce matin sera découvert, Shibusen sera bien plus surveillé et Death City inspectée au peigne fin. Donc c'était maintenant ou jamais ! S'avançant dans les ruelles de la ville, cachant bien sûr au maximum sa longueur d'onde, Sakuya visitait les lieux avec intérêt, pour voir comment ces derniers avaient changé depuis le temps. Elle visita l'ensemble du coin, pour arriver finalement dans le quartier commercial, où elle regardait avec envie. Elle n'eut pas beaucoup de surprises, la ville restait dans le même cadre que d'habitude : C'était de la *bip*. Les gens vivaient dans une routine macabre et étaient clairement ennuyeux. Elle devait cependant reconnaître que l'endroit était bien plus attrayant visuellement qu'auparavant, les belles enseignes, les décors colorés des magasins et des restaurants... Bref, c'était classe. Mais on peut faire passer autant qu'on veut de la chiasse pour du Nutella, ça restera toujours de la chiasse.

Cependant, la belle maid n'y accordait pas beaucoup d'attention. Elle était plutôt toute rêveuse et joviale, s'imaginant avec son prince charmant en train de massacrer tous les habitants de la ville dans la joie et la bonne humeur. Pour elle, le moment était enfin venu de conquérir le cœur de son bien-aimé, de passer le reste de sa vie avec lui et de ne faire plus qu'un. Le fait qu'il soit un puissant Shinigami chargé d'éliminer son espèce ? Un détail, rien n'arrête l'amour de deux jeunes lapins en rut, même pas les obstacles ethniques ! La seule chose à laquelle elle pensait actuellement, c'était à ce qu'ils feraient ensemble une fois réunis. Il vaut mieux ne pas faire de descriptions supplémentaires sur ce sujet, vous risqueriez de voir votre innocence brisée à jamais. En tout cas, l'anarchiste Akuhei était prête à tout pour récupérer son Tyzy chéri, et allait passer le reste de sa vie avec lui. De toute façon, elle était persuadé qu'il était célibataire. Il était sûr à 100% qu'actuellement, il l'attendait au sommet de son château, ne cessant de penser à elle dans l'espoir qu'elle lui revienne un jour, refusant allègrement toutes les demandes de ses prétendantes. Même les plus belles d'entre elles n'arrivaient pas à toucher à son cœur, le bel homme n'attendant qu'une chose avec patience et désespoir : l'arrivée de Sakuya Izayoi, son amour de toujours et absolument unique...

"Qu'est-ce qu'il s'est passé entre toi et ce ..."Tyzy Ghoooooooost" ~ ♪"

Sakuya s'arrêta soudainement de penser et de marcher, venant d'entendre un nom qui l'avait fait de suite tiqué. Tournant sa tête vers la source de cette voix, elle vit non loin d'elle deux amies se parler à une table extérieure d'un café modeste. La première femme, qui avait parlé à l'instant, était largement correcte physiquement. La deuxième, par contre... Une blondinette à couettes aussi plate qu'une planche à repasser, sans le moindre charisme ni attrait physique particulier, et à l'air timide et coincée absolument horripilant. En les entendant parler, le visage de Sakuya se défigura, passant d'un air doux et songeur à un regard noir et haineux. Ses poings se serrèrent fortement, tout comme ses dents. Impossible... Son Tyzy était fidèle... Prêt à supporter les pires tentations pour elle... Alors comment... Comment pouvait-il n'avoir que le moindre contact physique ou amoureux avec un laideron pareil ? C'était absolument immonde... Un immense mensonge de la part d'une fille prétentieuse voulant se mettre en valeur... Tyzy... Il ne méritait pas d'être rabaissé à sortir même en rumeurs avec une telle mocheté. Le clou fut définitivement enfoncé avec la suite de leurs propos, qui furent la goutte d'eau faisant déborder le vase. Sakuya eut un rictus furieux et sortit ses couteaux.

"On s'est embrassés..."
"Comme c'est adorable! ... mais je pensais que les hommes dans son genre étaient des ordures qui tentent immédiatement d'aller plus loin."
"E-Eh b-bien..."
"SALOPE !!"



La terrible anarchiste fonça à toute vitesse en hurlant ça sur la jeune blondinette, faisant basculer violemment la table avant de se retrouver sur elle, l'air fou de rage. N'essayant pas de l'écouter un seul instant, la maid ne pensait qu'à une seule chose : Tuer. Tuer cette salope qui osait parler à tort de son amant, prétendant des balivernes ignobles... Les yeux écarquillés, elle appuyait de toutes ses forces ses couteaux sur la gorge de la fille, qui résistait comme elle pouvait, jusqu'à finalement être sur le point de craquer, au grand plaisir cruel de Sakuya. Cependant, avant cela, la blonde lui donna un coup étonnamment fort pour une personne à l'apparence aussi chétive, et en crachotant un peu, le souffle coupé, l'anarchiste fut propulsé sur le côté, se retrouvant contre une chaise. Cependant, avec une vivacité et une agilité étonnantes, la folle se remit sur ses jambes, qu'elle écarta en se penchant en avant, un couteau en garde devant elle. Elle écouta finalement les questions de sa future victime, et se renfrogna directement, l'air fou de colère alors qu'elle lui répondait en criant presque.

"Ce que j'ai ?! Tu ne manque pas de culot ! Je suis Sakuya Izayoi, la petite amie de Tyzy Ghost depuis maintenant deux ans ! Comment... comment oses-tu proférer de tels mensonges à son sujet... JE VAIS TE LE FAIRE PAYER ! Reign of Anarchy !"

Alors qu'elle l'avait caché jusqu'à maintenant, Sakuya fit exploser sa longueur d'onde de folie, qui se ressentit avec violence sur un certain rayon autour d'elle, traversant l'esprit de chacun, en particulier son adversaire. Elle hurla de rage, et finalement, sa folie pénétra en chaque personne présente, qui se mit à regarder les autres avec envie. Puis soudain, chacun se mit changer son style vestimentaire pour ressemble aux autres, se trouvant tous hideux et voulant changer. Certains arrachaient directement les vêtements des autres sur leur corps pour les enfiler, le chaos s’installant vite dans la rue et dans le café. L'amie de Maka, elle, se tourna vers la meister et lui lança amèrement :

"Dire que tu as embrassé le Shinigami... J'aurais tellement voulu avoir cette chance...  Puisque tu es si privilégiée hein, demande-lui de l'aide à ton Tyzy adoré."

Puis en disant ça, son amie rentra dans son café en l'ignorant avec méchanceté, clairement jalouse d'elle. Sakuya, elle, regarda Maka avec une envie maladive. Cette jeune fille... Elle avait un visage si mignon... Et ses couettes lui donnaient un air si supérieur... Empreinte de folie autant que les autres, la maid retira ce qu'elle portait sur la tête pour le jeter devant elle, puis elle prit deux morceaux de sa robe qu'elle déchira pour se faire des couettes absolument moches avec, l'air ravie.

"C'est ça qu'il aime chez toi hein... Ces magnifiques couettes... Je vais te les prendre alors... Je veut tes vêtements aussi ~~"

Sakuya balança ses couteaux à ses pieds, comme-ci elle n'en avait plus besoin, et se jeta sur cette fille qu'elle enviait tant, essayant de la déshabiller avec folie.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Messages : 75

Feuille de personnage
Expérience :
3500/3500  (3500/3500)
Points Job:
4073/4200  (4073/4200)




MessageSujet: Re: Love hurts - // Sakuya // Sam 18 Jan - 21:24


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
MAKA VS SAKUYA