Partagez | 
 

 [Soul Eater : Crysis - Arc 4 : Farewell] - Un piège pour Shibusen !? [/!\ Gore /!\]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar


Masculin
Messages : 489
Age : 25

Feuille de personnage
Expérience :
3500/3500  (3500/3500)
Points Job:
7231/7640  (7231/7640)




MessageSujet: Re: [Soul Eater : Crysis - Arc 4 : Farewell] - Un piège pour Shibusen !? [/!\ Gore /!\] Lun 25 Fév - 15:44

[Corrigerais plus tard, pas le temps, doit partir.]

Le combat faisait rage entre Havelock et Kyoufu. Ce dernier usait de certaines des capacités du Miroir Solaire, qui pour lui était presque tout inconnues, au final, il c’était retrouvé a tiré des sphères lumineuses sur le sorcier. Le sorcier qui était en face tirait lui aussi, via son flingue, des balles de couleurs rouges. Les deux ne bougeaient pas, se contentait de tirer des salves tout en accueillant les tire de l’autres. Ils avaient beau tirer, aucun des deux ne bougeait ne voulait bouger, c’était le dernier debout. Les vêtements noirs du sorcier devenaient écarlates, tandis que la fourrure blanche du renard prenait la même teinte que l’espèce de cape du gunner. Kyoufu ignorait maintenant tout le reste, tout ce qui lui importait maintenant était d’en terminer le plus vite possible, non à cause du timer, la seule chose qui le préoccupait alors qu’il était à deux doigts de passer l’arme à gauche, c’était de choper la personne ou la chose qui l’avait foutue dans ce monde. On peut se demander pourquoi peut être, la raison qui le motive à en finir le plus vite est que, cette chose qui l’à amené ici possède un lien avec cette déesse qui se crois tout permis. Kyoufu tentait d’augmenter le nombre de balle ainsi que leurs cadences, mais Havelock, qui devait être poussé par quelque chose, fit de même. Puis tout disparut après une étrange parole.

Kyoufu ouvrit les yeux, il sentait son corps endoloris. Il voyait le ciel, sombre, pas comme celui où il était il y a peu. Le ciel de son monde était là, il voyait la lune avec son sourire, il était de retour à Death City. Comment il était de retour ? Il ne savait pas trop. Il tentait de se lever, mais les jambes ne voulaient pas obéir… Il venait de remarquer qu’il avait encore changé de forme, qu’il avait repris sa forme humaine sans qu’il ne se rende compte. Encore ! Combien cela fait de fois qu’il change de forme comme ça ? Trois quatre fois ? Bah, pour l’instant il avait autre chose à penser. Il relevait son buste pour être au moins assis. Il voyait une espèce de canard blanc (remarque : Kyoufu n’a encore jamais rencontré ce personnage) qui porte un chapeau, se dandine comme un danseur de claquette et qui tient une canne… En voyant cela, Kyoufu se demande comment qu’il fait pour prendre une canne alors que d’après ce qu’il voit, ce canard ne possède pas de doigt ! Il tentait d’oublier ce détail… Mais c’était juste impossible !

Le machin blanc se mit à parler, il demandait où se trouvait Eibon…Comme personne ne répondait, où presque l’espèce de gélatine noire tentait de communiquer, le canard enchérit avec une connerie… Dans la tête de Kyoufu, il y a un gros moment de « WHAT THE FUCK ?! ». Havelock qui semblait en avoir mare, se levait, tout en maintenant l’un de ses mains contre son torse pour stopper le sang. Juste après ceci, la masse noire partit… Fuyant dans un conduit qui se trouvait à un pas de lui, laissant le Beast et Excalibur. Le canard s’approchait de l’homme-bête pour lui panser les mains. Avec le changement de corps, la plupart des dégâts étaient interne, ce qui est assez emmerdant pour se soigner ! L’arme légendaire redemandait au renard où se trouvait Eibon ! Comme il ne savait même ce qu’était Eibon, cela allait être encore plus dur de lui indiquer le chemin ! Puis au final, il partit en disant qu’il savait où ce trouvait la chose qu’il cherchait… Chose ou personne ? Impossible à dire. Néanmoins, il sentit Tsukuyomi s’agiter. Etrange fut sa seule pensée pour le moment. Il devait se casser d’ici, au cas où cette chose lui retombe dessus. C’était clairement impossible plus lui de se battre dans l’état quand lequel il était. De plus, même s’il était d’attaque, est-ce qu’il pourrait faire quelque chose à cette masse ?

Kyoufu avançait avec difficulté, enfin… Avancé est un grand mot ! Il se traine plus qu’il ne marche ! Usant de ses bras pour ramper au sol, ses jambes ne répondent toujours pas ! De plus, se trainer ainsi dans la neige le refroidit plus qu’autre chose. Il s’approchât de la ruelle la plus proche possible, il tentait de se mettre debout en prenant appuie contre un mur. Cet acte lui arrachât un cri de douleur, mais il fut sur pied ! Il longeait le mur tout en avançant, ceci lui permettrait d’avoir un appuie au cas où il tomberait. Pendant qu’il longeait le mur, son dos frottait à plusieurs portes, il tentait de les ouvrir pour entrer et ainsi trouver des bandages et autres produits pour calmer cette atroce douleur qui le lançait entre les côtes, mais elle était toutes fermée. Ce qui paraissait logique avec tout le bordel qui se passe dans les ruelles ! Il jetait aussi des coups d’œil par les fenêtres, il voyait les gens se cacher, la peur les avaient enfermée chez eux, barricadé, tout ceci pour ne pas se faire manger à leurs tours… Sauf que les nouveaux démons ne vont pas se contenter de faire comme l’homme renard. Ils n’hésiteront pas à enfoncer les portes, briser les fenêtres pour se repaitre de leurs âmes. Le renard continuait son chemin.

Trouvant enfin une maison ouverte, qui semblait vide d’ailleurs au premier coup d’oeil. Il entrait sans faire attention, puis quelque chose lui tombait dessus. La chose s’aplatit contre un hexagone orange, il avait sentit avant d’entrer qu’il y a quelque chose derrière la porte, dans un sens, c’était un jolie traquenard, la créature laissait entrer ceux qui cherchait un refuge… Puis est-ce qu’il y a besoin de décrire la suite ? La chose tentait de percer la forme protectrice, Depore apparut. Kyou planta l’arme la créature, à travers le Material. Le sang se répandit sur lui. Après ceci, il abandonna le corps sans vie. Il entrait dans la cuisine, puis se dirigeait vers un lavabo, il fit couler de l’eau chaude, puis s’essuya la figure, histoire d’être un peu plus présentable. Il trouvait un frigo à côté, sans hésiter, il ouvrait pour voir ce que renfermait la machine. Il ne restait pas grand-chose : du lait qui à déjà tourné et une bouteille de thé glacé. Il prit cette dernière, faisait glisser le bouchon pour l’ouvrir et but un bon quart de la bouteille. Il cherchait ensuite la salle de bain, on met parfois les médocs et tout le reste là-bas… Du moins, c’est ce qu’il pensait jusqu’à ce qu’il ouvre par mégarde un panneau coulissant, un carton remplie de sparadrap et tout le reste. Il la boite et retourna dans la cuisine. Il prit son temps pour se panser correctement, même si les blessures son interne, s’il change de forme les bandages restent… Contrairement aux vêtements… Une chose qu’il n’a jamais compris d’ailleurs. Il pris quelques antidouleurs pour ce qu’il ressentait.

Une fois sur pieds… Où presque. Il se posait sur une chaîne, regardait l’extérieure… Bon, a part le mur d’en face, il y a pas grand-chose ! Il rebut un peu de thé, avant d’étendre la main vers la corbeille à fruit qui se trouvait sur la même table où il avait laissé en plan le matériel aux premiers soins. Sans même regarder ce qu’il avait pris, il croquait. Une pomme. Il se mit à manger et à boire pour retrouver un peu de vitalité. Pendant sa dégustation, il sentit quelque chose. Une longueur d’onde augmentait de façon un peu… Exponentielle. Puis une autre se mêlait à la première longueur d’onde. Il était compliqué de reconnaitre les longueurs d’onde à cause du mélange. Kyoufu voulait en avoir le cœur net, et puis quelque chose lui disait qu’il aille voir.

Il sortit de la maison, tout en enjambant le cadavre à l’entrée. Par mesure de sécurité, il fermait la porte derrière lui… A quoi cela pouvait bien servir ? Aucune idée ! Quelqu’un passait devant lui, armée d’une épée, il ne s’agissait pas d’un des nouveaux akuheis. Bizarre, Kyoufu pensait qu’il avait déjà rencontré cette personne. Il se disait tant pis. Puis se mit en route vers le lieu où un combat n’allait pas tarder à commencer. D’un côté, le Shinigami éxilé Tyzy. De l’autre le sorcier créateur Eibon.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Masculin
Messages : 488
Age : 818

Feuille de personnage
Expérience :
3500/3500  (3500/3500)
Points Job:
3863/4200  (3863/4200)




MessageSujet: Re: [Soul Eater : Crysis - Arc 4 : Farewell] - Un piège pour Shibusen !? [/!\ Gore /!\] Mer 27 Fév - 16:30

By Jove, Havelock n'avait pas été aussi amoché depuis longtemps... enfin, la dernière fois qu'il avait été aussi amoché c'était parce que le Kishin lui avait arraché un bras et qu'un Shinigami format poche lui avait fait fondre le visage. Il avait connu pire que sa situation du monde... la fois où il est mort genre. Il se demandait aussi d'où était venue cette envie de vouloir exploser le renard. Sous l'adrénaline il avait sortit des sorts sur lesquels il commençait à peine à travailler et, dayum, ils avaient fonctionné. Il pissait le sang, c'était immonde mais il gardait encore sa lucidité pour le moment. Il n'allait pas en mourir mais il allait probablement tomber dans les vapes bientôt. C'était marrant, lui qui normalement clignait des yeux pour équivaloir les heures de sommeil qu'il fallait à un humain n'avait jamais autant dormi qu'aujourd'hui. Qui sait combien de temps il avait été out sur le bateau? Et là s'il ne trouvait pas un coin tranquille pour fermer ses plaies, il allait finir sur le trottoir où n'importe quel timbré pourrait lui manger le cul. Il déboucha d'une ruelle sur la place publique, déserte en fait, de la fontaine. De l'eau et un coin tranquille, farpait. Il s'assit sur le rebord de la fontaine, et lâcha prise de sa blessure. En l'inspectant un peu, il réalisa que ce n'était qu'une blessure superficielle. Profonde, oui, mais qui n'a rien touché de vital. C'était déjà ça. Elle commençait déjà à arrêter de saigner et ses autres égratignures semblaient s'être arrêtées aussi. Ouf. Il y avait une petite branche à ses pieds. Il la prit, la passa dans l'eau de la fontaine et se la fourra entre les dents pendant qu'il chargeait une petite quantité de magie électrique dans son doigt qu'il pointa sur sa plaie. Il du s'y reprendre trois fois avant que la blessure ne soit refermée. Les deux premières fois, il s'était presque évanouit à cause de la douleur et la dernière, il avait mordu si fort dans le bout de bois qu'il aurait probablement des échardes dans les gencives pendant une semaine.

Puis il y eut un bruit derrière lui. Même blessé comme il l'était, Havelock s'était retourné et avait pointé son flingue sur la source du son en moins d'une seconde. Et là, son monde s'écroula. Sortir la probable version de cette dimension de sa soeur c'était déjà un coup bas mais là... c'était contre les règles. Que faisait donc l'arbitre? Il tomba au sol, assis, les yeux écarquillés, fixés sur une petite fille d'environ sept ans, châtaine, aux beau yeux verts... comme ceux du sorcier, portant une robe noire qui gambadait en riant à travers la place en poursuivant un papillon de nuit. Pourquoi, oh grand pourquoi, tout ce bordel arrivait cette nuit? Le Kishin qui sort de son trou, les Shinigamis qui reviennent, sa "soeur" qui tente de le tuer, il se fait bouffer par un fucking Devil Survivor et libérer par un épée légendaire à la con après un duel d'une violence rare contre un renard maniant les pouvoirs de la déesse du soleil... et maintenant ça! Sérieusement, c'est quoi le thème de la soirée? On en fait voir de toutes les couleurs à ce vieux Havy que l'on déteste tant? La petite créature avait tourné les talons et courrait vers lui en riant et fini par se jeter sur lui, l’étreignant comme seul un enfant peut faire avant de disparaître comme une image dans le brouillard... pendant qu'Havy tombait dans les doux et chauds bras de l'inconscience. Il ne mit que quelques minutes avant de commencer à ronfler et à baver comme un buffle. Signe que la fatigue, autant physique que mentale, finit toujours par nous rattraper si on ne fait pas gaffe et qu'on essaie de s'attaquer aux Big Bads du monde sans être proprement préparé.

Pendant son sommeil, il ne fit que des cauchemars. Des rêves illustrant son passé. En huit siècles d'existence, il avait vu beaucoup de choses, vécu beaucoup d’évènements. Il avait vu le monde des humains évoluer, changer, devenir ce qu'il était maintenant. Il avait vu les sorcières fuir se cacher derrière les Meisters et les foules en colère. Il avait vu des gens mourir... trop de gens... et pas tous de vieillesse. Ça a commencé avec ses parents et sa soeur quand il était gosse... et ça s'est terminé avec sa famille, presque sept-cent ans plus tard. Il n'avait pas toujours vécu la vie qu'il vit en ce moment. Traverser le monde à la recherche de grimoire et d’artéfacts magiques qui pourraient l'aider dans sa quête de destruction de la personne qui a ruiné sa vie par deux fois et ses sbires. Avant le fâcheux évènements. C'était un mec bien. Le genre de mec qui voit un nouvel arrivant en ville et qui lui paie une bière pour lui souhaiter la bienvenue. Le genre de mec qui vient t'aider quand t'as besoin de bras ou d'une oreille. Le gens de mec qui a cassé plus d'une dent à plus d'un mec qui était impoli envers une femme dans un pub. Et ce soir, il a vu la cause du pourquoi les Meisters collectent des âmes de sorcières, la personne qui leur donne des ordres, le gamin qui l'a tué pour la première fois, la soeur qu'il a vu mourir devant ses yeux et qui a essayé de le tuer, un autre Grand Dévoreur qui a faillit le bouffer et...

Pendant que tout le monde rappliquait autour du Grand Sorcier Eibon et du Shinigami Freelancer. Pendant que l'air vibrait sous les énergies qui y étaient relâchées. Pendant que BREW se mettait en action. Pendant que tout le monde retenait son souffle en attendant que le premier coup soit lancé, Havelock pionçait comme un bébé de quatre-vingts-dix kilos, ronflait comme un ours et bavait comme un esc... non je ne le dirai pas :mwé:

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Merci à Mechanical pour la signature
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Féminin
Messages : 311
Age : 22

Feuille de personnage
Expérience :
3500/3500  (3500/3500)
Points Job:
5601/6500  (5601/6500)




MessageSujet: Re: [Soul Eater : Crysis - Arc 4 : Farewell] - Un piège pour Shibusen !? [/!\ Gore /!\] Dim 3 Mar - 20:01

Le froid si pénétrant engourdissait son âme et son corps, malgré l'ajout futile d'un manteau donné par une inconnue. Son corps commençait à frissonner, preuve qu'elle avait un besoin urgent de chaleur, sans quoi elle tomberait en hypothermie et ce n'était en aucun cas le moment. Son ombre s’étendit et la recouvrit, tel un manteau pour limiter la perte du peu de chaleur qui lui restait. Mais a présent c'était trop tard. Après tout ces évènements qui s'était enchainés beaucoup trop vite a son gout elle n'aspirait plus qu' a une chose. Dormir. Alors que ses paupières se fermaient, elle sentis quelque chose de chaud se poser sur ses épaules. Elle releva la tête, en papillonnant des yeux et elle se retrouva face à face une jeune fille au sourire et à l'aura innocente, pure. Un dégout sans nom lui donna presque instantanément la nausée rien qu'en la voyant. Tout ce qu'elle arborait ce trouvait en elle. Et étrangement ce fut ce sentiment de dégout et de répugnance qui la tira hors de état transi de froid. Se réchauffant un peu, elle serra néanmoins un peu plus autour d'elle ses couvertures de fortune pour se protéger du froid glacial et du vent mordant. Étrangement le sentiment de solitude a cet instant fut plus que présent en elle. Étant pourtant de nature solitaire et mystérieuse, la sorcière en était venue à apprécier la compagnie de certaines personnes, chose qui était déroutante en soi. Certes, elle ne pouvait plus se passer à présent de la compagnie de son serviteur. Elle secoua la tête, ses cheveux de jais volant, portés par les vent imprévisibles du blizzard. La voix presque inaudible de son serviteur résonnant dans son esprit, contribuait à chaque instant de la tirer hors de son état comateux. Un sentiment de remerciement profond naquis en elle tandis qu'elle se redressait tant bien que mal. La flamme froide de sa détermination repris de plus belle en elle et chacun de ses mouvements devenait plus affirmés, plus sur a mesure que le temps passait.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Ses yeux azurés brulant d'une flamme nouvelle, elle se redressa et observa la foule qui l'entourait à présent. Ce fut un véritable choc pour elle de découvrir la présence absolument inattendue du Shinigami. Pas le jeunot, non, l'autre, celui avec le masque blanc et toujours drapé de son ample cape noire. Si elle pouvait tuer le shinigami rien qu'avec son regard, il serait déjà mort sur place. Une moue dédaigneuse, un claquement de langue dégouté et un regard meurtrier fut cependant une alternative relativement honorable. Si seulement il était resté mort dans l'ancien monde! Elle déduit donc que le groupe de jeunes gamins, accompagnés par quelques adultes n'étaient autre que ses petit chien chien de subalternes. Soudainement, la sorcière avait très chaud, trop chaud même. Son âme brulant d'une haine dont la mesure ne saurait se plier au limitations du vocabulaire. Cette haine faisait partie d'elle. Cette erreur de la nature devait mourir. Cet appel brulait en elle, l'écorchant intérieurement. Les cris de vengeances n'était en aucun cas comparables a la haine qui l'habitait à présent. Son serviteur à l’unisson avec ses pensées ne murmurait que des paroles meurtrières lui aussi. A l'aune de la sorcière, lui aussi avait une histoire et une sacrée dent contre les shinigamis. Oh qu'elle aurait adoré repeindre la ville de leur sang, et violer la pureté maladive de ce blizzard avec leur entrailles. A ces pensées, elle ne put s'empêcher de frémir, l'excitation de la chasse combinée a la pulsation émanant de son tatouage sur son bras avaient définitivement débarrassé de toute sensation de froid. Alors qu'ils se mirent en route, elle se fit violence pour les suivre, tout en se laissant lentement distancer pour ne pas attirer l'attention. Malgré tout ses efforts pour cacher ses envies meurtrières, elle ne put détacher son regard acéré du Shinigami, se promettant silencieusement de faire partie des artisan de sa mort, peu importe le moyen employé. Oui, un jour, il mourra, que cela soit dans mille an ou demain, elle se jura sa perte. Un jour elle aurait le plaisir de le voir geindre sur le sol, et le plaisir de le voir mourir une bonne fois pour toute. Rien n'est plus plaisant que de voir l'objet de sa haine disparaitre. Certes, cela ne fera pas disparaitre la haine qu'elle portait mais cela serait une consolation bien méritée. Enfin, lorsqu'elle eut mit entre eux une bonne distance, elle s'arrêta et prit une longue inspiration avant de jeter avec dégout les manteau offerts. Stupide mais sa fierté ne pouvait les supporter un instant de plus. Elle fit demi-tour et s'en alla dans une autre direction, ayant senti quelque chose d'étrange. Cette longueur d'âme se trouvait en hauteur, pas si loin que cela. C'était tout ce qu'elle pouvait sentir. Et décidant d'aller y jeter un œil elle se décida de se mettre en route. A cause des vents, imprévisibles, elle ne pouvait se permettre de voler sans signer son arrêt de mort certain et du donc marcher pied nu dans la neige. Combattant le blizzard, elle s'avança bien décidée cette fois ci a ne pas rendre les armes. Dans ce cauchemars blanc, elle aperçut a sa gauche une sorte de masse rouge clair qui s'avéra être ni plus ni moins qu'un civil, grelotant recoquillé dans la neige. Et ce n'était pas la seule. De ci et de la des gens, dont le désespoir était pour la sorcière une douce liqueur. Leur désespoir était pour elle comparable à un fruit exotique, rare, précieux et jus et à la chair gouteuse et acidulée. Son humeur s'allégea a leur vue, et les ignorant, elle repris sa route accélérant de plus belle. Le désespoir des mortels lui redonnait un peu de force, assez pour continuer. Au détour d'une ruelle, elle réalisa enfin. Devant elle se trouvaient en réalité deux choses qui n'auraient jamais du exister selon son avis. Mais le destin est une salope qui n'en fait qu'a sa tête. Le jeune Shinigami croisé en Russie faisait face à un sorcier. Un sorcier connu qui aurait du trouver le repos éternel il y a bien longtemps de cela. Observant les alentours, elle décida d'entrer dans un bâtiment relativement bien placé et s'y engouffra en courant, sa cape blanche claquant derrière elle. Elle monta une série d'escalier relativement longue et arriva sur le toit. Cet bâtiment se trouvait en retrait mais elle avait une vue imprenable sur la scène. Elle s'assit donc au bord, ses pieds se balançant dans le vide, une main en visière. Elle se prit à regretter pour une fois de ne pas avoir de popcorn et de champagne a portée de main.
«Let the game begins ♫»

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


   
   
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Masculin
Messages : 1922
Age : 21

Feuille de personnage
Expérience :
3500/3500  (3500/3500)
Points Job:
22500/22500  (22500/22500)




MessageSujet: Re: [Soul Eater : Crysis - Arc 4 : Farewell] - Un piège pour Shibusen !? [/!\ Gore /!\] Lun 4 Mar - 18:44

[Arc 4 - Vers une fin - Partie 1]


On pourra dire ce qu'on voudra ; au final il n'y a qu'une chose qui sépare un homme de sa destinée, et ironiquement, cette chose est elle-même une partie du destin. Il s'agit là de la mort. Et ces deux hommes s'apprêtaient à la ressenti. Les paroles et les motifs du grand sorcier étaient nobles, et pourtant, le Shinigami ne pouvait l'accepter. Qu'avait-il bien pu lui dire pour le rendre dans un état pareil? les paris sont ouverts sur la question, et jamais vous n'en trouverez la réponse. Ses bottes noires forçant sur les tuiles du toit sur lequel il trônait en maître; le dieu de la mort s'opposerait au roi des sorciers et sa création suprême. Et bien que sa détermination avait de quoi rendre le plus courageux des hommes à l'état de lavette, il ressentait quelque chose de mauvais.. il savait que peu importe comment ce combat tournerait, il tournerait forcément mal. Néanmoins, ses questions furent rassasiées par des réponses lors de cette courte discussion qu'ils eurent en haut du building commercial. Une discussion qui malheureusement perturba bien trop son esprit pour lui permettre de réfléchir de manière posée et réfléchie. Il savait maintenant pourquoi Eibon faisait tout ça, il savait aussi la véritable raison pour laquelle il avait scellé son âme dans cet objet à la forme cubique et à la puissance incomparable. Oui, Tyzy Ghostlinger était maintenant le seul homme au monde à connaître la vérité sur les agissements du sorcier, son but, son idéal, la raison de toutes ses actions depuis le commencement ... et désormais, il savait même contre qui il se battait vraiment. Les réactions étaient partagées dans les rangs, Shinigami s'apprêtait à se ruer sur son ancien partenaire pour le tuer avant qu'il ne tente d'assassiner Tyzy... mais le dieu de la mort officiel fut stoppé dans son élan par une canne blanche pendant au milieu de son masque. Une canne qu'il ne connaissait que trop bien, et peut-être pourrons-nous dire que ce personnage est "Tristement connu" en tant que bestiole la plus oisive et chiante que la planète ai jamais connu. L'ancien camarade de Shinigami, l'arme antique ultime : Excalibur. La bestiole blanche joignit la parole à son geste, il fit bien comprendre au dieu de la mort qu'il ne devait en aucun cas bouger, bien que la situation semblait plus amuser l'épée qu'autre chose. Comme il l'avait dit : tout ceci ressemble étrangement à une réunion d'anciens élèves.. il ne manquerait plus que ce froussard de Kishin et le tableau serait comblé par des souvenirs nostalgiques, amusants ou dérangeants... le passé est pavé de bons et de mauvais souvenirs, et leur histoire n'aura malheureusement été rien de plus qu'une immense tâche de sang qui ne cesse de s’agrandir au fil du temps. Shinigami respecta alors le choix de son ancien camarade et repris une posture d'observation.. mais ses intentions étaient lisibles, même à travers ce masque : si le meister était trop en difficulté , alors il n'hésiterais pas une seconde à bondir pour trancher la tête de celui qui autrefois était son allié dans la chasse aux sorcières. Tout deux savaient comme Eibon pouvait être un homme très mystérieux. Avant d'être un ami, il est surtout le plus grand créateur d'artéfacts démoniaques au monde, et aussi l'époux de celle qui aura mis au monde les toutes premières armes démoniaques. Un vent perturbé souffla alors que la lune rieuse commençait à s'exciter tout en baissant en hauteur.. il était extrêmement tard et qui sait dans combien de temps le soleil se lèverait et laisserait sa place à un nouveau jour, tournant une page de l'histoire. Mais actuellement... l'histoire n'était pas prête de se terminer. Kagura était arrivée alors tout en haut du building, et ne vit qu'un homme mystérieux à la longue chevelure, portant dans son dos plusieurs bacs remplis de katanas. Et à ses pieds, l'inspecteur de police semblant plongé dans un sommeil agité, ressemblant plus à un cauchemars qu'à un rêve. La petite chinoise ne comprenait pas ce qu'il se passait; et plusieurs questions se bousculaient dans sa tête comme des affaires dans une machine à laver : où est Tyzy? où est le Kishin?... elle paniquait et s'apprêtait à faire le chemin inverse pour le chercher.. jusqu'à ce qu'elle sente cette terrible longueur d'âme couvrant toute la ville. Les yeux tout ronds et l'air visiblement fatiguée; elle tomba sur les genoux, à bout de force; plaquant ses mains contre les grilles du toit du building pour ne pas tomber alors qu'une douce chaleur couvrait ses épaules : le samurai venait de poser son manteau sur ses épaules avec un air aussi concentré que compatissant; mâchouillant son morceau de paille entre ses lèvres en poussant un long soupir. La petite chinoise ne savait comment réagir, elle n'avait pas la force de foncer à toute allure pour lui porter secours, comme elle l'avait prévu au début. Mais celui que l'on appelle "Dieu de l'épée" s'adossa contre cette même grille et adressa des paroles à l’extraterrestre qui pourtant ne semblait pas vouloir se calmer.

- Peu importe ce qu'il se passera , à partir de maintenant, le monde va changer.

Le sorcier flottait dans les airs, son écharpe volant au gré des bourrasques de vent produites par leurs deux longueurs d'âmes. Il sentait en Tyzy bien plus de frustration que de colère. Il n'y avait pas de sourire, ni de larmes.. tout ceci n'était qu'un aspect de la folie : l'incompréhension. L'objet cubique flotta alors face au sorcier, aiguisant la curiosité de toutes ces personnes qui allaient dès maintenant faire face à un combat qui changera définitivement le monde, peu importe son issue. Le dieu de la mort se maudissait pour avoir été assez stupide de ne pas avoir tenu sa promesse envers la jeune femmes aux cheveux de neige lorsqu'ils se trouvaient dans la cité des morts. Mais d'un autre côté.. peu importe qu'il l'ai pris ou non : c'est son propriétaire légitime, il l'aurait retrouvé d'une manière ou d'une autre. Les yeux dorés du Shinigami ne fixaient désormais que l'homme au masque, alors que ce dernier s'avança doucement en dressant les bras, l'objet cubique et brillant tournant de plus en plus vite en lévitation , émettant une lumière pure.. de la véritable magie. L'objet tournait et tournait, et la puissance s'accumulait comme de la buée dans une cocote minute. La puissance affluait dans toute la ville, brouillant les sens de chacun, faisant perdre connaissance aux plus faibles, stresser les plus jeunes, blesser les plus vieux... De sa voix impartiale, le sorcier aux artefacts adressa une dernière parole au Shinigami qui l'écouta attentivement; bien que son esprit vaquait entre le combat et ses pensées.

- As-tu fais ton choix? es-tu certain de ne pas vouloir te soumettre?
- On aurait pu en discuter devant un bon Meso Gear mais je suis un peu trop tendu pour ça..
- Qu'il en soit ainsi... Brew, Activation !

L'objet-clé s'ouvrit alors que le sorcier levait ses bras en l'air dans un geste théâtral merveilleusement exécuté. L'artéfact diabolique gagna alors en taille : ses boulons se rétractèrent, se divisèrent, s’agrandirent. Les particules de métal ne firent que se reproduire et gagne en taille à chaque seconde alors que se formait la volonté de son créateur. La véritable forme de Brew allait être révélée au monde entier. Et tel que le grand sorcier le disait : cet outil possède un nombre tout à fait infini de possibilités. Les parties mécaniques s’étendirent dans les airs et se divisèrent en deux, laissant alors apparaître une magnifique paire d'ailées aux allures steampunk d'où une électricité intense s'échappait. Si l’électricité était impressionnante.. la magie qui en émanait l'était encore plus. Cette paire d'ailes se posta alors dans le dos du sorcier, des pointes s'enfonçant dans sa peau, fixant l'homme à l’artefact , unissant ces deux entités en une seule. La puissance de Brew allait être montrée une bonne fois pour toutes, et Death City en serait son malheureux premier cobaye. Mais la réaction du Shinigami fut tout aussi directe : Il se propulsa en avant comme un lion enragé, une traînée de crânes noires suivant ses pas alors que son corps était l'espace d'un instant passé à un état quasi-transparent. Sa vitesse exceptionnelle fit jarter les tuiles des toits comme des petits pains alors qu'il s'apprêtait à attaquer de front son adversaire.. mais il avait sous-estimé Brew, largement. Le sorcier s'envola alors très haut dans les airs, propulsé par les éclairs sortant des ailes de l'artefact démoniaque. Il affichait dors et déjà sa supériorité : un ange donnant son jugement sur un démon teigneux.. cette description collait visiblement à la peau du Shinigami qui ressentait cette sensation nostalgique en voyant le sorcier prendre de la hauteur.. mais il savait comment réagir avec ses gens là, depuis. Eibon n'était visiblement pas décidé à l'attaquer... mais il avait largement sous-estimé le meister aux yeux d'or. La longueur d'âme affluait sous ses pieds, encore et encore, creusant dans le toît... et ce jusqu'à ce que dans un geste enragé, il ne relâche la pression et exécute une poussée dans les airs totalement monstrueuse, détruisant le toît sur lequel il s'était servi d'appuis à la base. Atteignant les hauteurs à une vitesse démentielle, il ne lui fallut que très peu de temps pour se trouver face au sorcier, alors que sa longueur d'âme bleutée s'accumulait autour de son bras, annonçant l'arrivée imminente de ce bras que tous craignaient … mais il n'en fit rien : la longueur d'âme se contenta de s'accumuler autour du poignet alors que le meister se laissait porter par la pression du vent, gagnant en hauteur. Eibon avait bien entendu largement le temps d'esquiver, mais il désirait connaître réellement la force de celui qu'il avait choisi pour sa «tâche»... et il ne fut pas déçu. Se redressant dans un rétablissement aérien impressionnant, le Zombie abatti son poing contre le masque du créateur avec une violence époustouflante don le choc fut si violent qu'une bourrasque de vent dévastatrice se créa et écrasa tout ce qui se trouvait là autour d'eux (heureusement , à plus de dix mètres au dessus du sol, il n'y a pas grand chose à détruire). Le masque se craquela, la longueur d'âme bleutée explosa aux quatre coins du ciel alors que le sorcier fut projeté dans le sens contraire avec la rapidité d'un boulet du canon, son dos heurtant une bâtisse de la ville, laissant son empreinte bien visible à l'intérieur de la pierre. Il n'avait pas mal, néanmoins, c'était en partie grâce à Brew : un coup comme celui-ci aurait infligé la mort à une personne normale, sa tête n'aurait pas simplement été décollée non.. la longueur d'âme accumulé lui aurait carrément fait sauter tout l'intérieur de la boite crânienne. Retombant sur ses pieds lourdement, le meister tenta de se rétablir de sa chute .. mais ne pris pas tant de temps que ça pour repartir foncer sur son adversaire une quarantaine de mètres plus loin , attrapant dans la neige un morceau de bois qu'il serra fort dans sa main alors que l'homme à l'écharpe jaune l'attendait de pied ferme, une petite craquelure se formant sur son masque alors qu'il ne semblait toujours pas faire un seul geste... mais il y avait une raison à cela : il préparait son attaque, et réfléchissait à un moyen pour frapper à l'aide de Brew sans impliquer trop de dégats sur la ville... car oui, certaines vies dans cette ville étaient encore très importantes pour lui, surtout pour ce qu'il comptait faire. Cinq mètres séparaient le Shinigami et le sorcier alors que dans un mouvement extrêmement rapide, le sorcier se projeta en avant, plantant ses griffes d'acier dans l'épaule du brun aux yeux dorés, avant de le lancer avec une violence rare très haut dans les airs, sans lui laisser le luxe de se rétablir. Le temps pressait, et Eibon le savait... au lever du jour, tout serait terminé, et c'était sa dernière chance d'utiliser les pouvoirs limités de Senon. Les ailes d'acier dans son dos se mirent à briller d'une lumière dorée, et au centre, se forma un globe blanc et pur qui accumulait une puissance énergie magique. Un tir de canon d'une puissance équivalente à celle d'un tir nucléaire... étais-ce la raison pour laquelle il avait envoyé le meister si haut dans les airs ? Non.. ce n'était qu'un test parmis tant d'autres. Le sorcier étendit ses bras très rapidement et la sphère tira un terrifiant laser magique d'une puissance terrifiante, au moins équivalente à celle des Jugements d'Aegis. Les yeux dorés du Shinigami se posèrent sur cette masse de lumière qui approchait à grande vitesse... il n'avait pas trente-mille-choix. Il était dans les airs et n'avait donc aucun contrôle de déplacement, il n'allait pas avoir d'autres choix que de parer cette attaque. Serrant le bout de bois dans sa main, celui-ci commença à se faire absorber par une longueur d'onde noire en forme de crâne, l'envahissant et changeant la forme du bout de bois en celui d'une épée d'apparât qui semblait tout à fait ordinaire , mais qui ne l'était en rien. Le tir n'était plus qu'à quelques mètres de lui, et d'un seul coup, le Shinigami força sur l'épée et l'abattit avec une férocité démentielle sur le tir de magie infernale, provoquant un choc qui le projeta une fois de plus en arrière avec puissance... mais il avait réalisé quelque chose d'incroyable : le tir partit dans une toute autre direction, et alla s'écraser dans la mer, créant une énorme colonne d'eau qui s'éleva sur une trentaine de mètres au loin, provoquant de nombreuses explosions sous-marines et soulevant les eaux dans des vagues déchaînées. C'était littéralement un combat de colosses, et le pire était sûrement le fait qu'aucun des deux n'avait réellement commencé à montrer de quoi il est capable.
Malheureusement le contrecoup du tir commença à affecter Tyzy, qui n'eut pas le temps de se rétablir dans les airs et s'enfonça tout simplement dans une tour de Death City, son corps creusant dans la pierre comme si celle-ci n'était qu'une simple structure en carton; libérant un grand nuage de poussière qui descendit peu à peu, des cailloux s'éclatant une dizaine de mètres plus bas alors que le sorcier s'approchait de la destination d’atterrissage du Shinigami sans pour autant l'attaquer : il se contentait de voler et se le regarder se relever tant bien que mal en retirant les pierres sur ses épaules.


- Tu m'avais dis que tu ne te retiendrais pas alors... pourquoi n'utilises-tu pas ce «Don»? et où est ton arme démoniaque?
- Ne commence pas à me donner des conseils comme si j'apprenais les bases.. Je peux te foutre en pièces sans avoir à appeler Musashi à la rescousse.
- C'est justement là où tu fais erreur. La liaison entre un meister et son arme est quelque chose de primordial. Peut-être que si tu l'avais manié, tu aurais eut une chance contre moi. Montres-moi plutôt ce pouvoir que tu refuses d'utiliser, Tyzy... Montres-moi ta forme de dieu de la mort!
- … à ton service.

Tyzy s'était remis debout à l'intérieur de cette petite tour dans laquelle il avait fait un immense trou à cause de son atterrissage ; baissant les yeux vers les débris de pierre, les bras pendant comme si son corps était trop lourd pour qu'il arrive à le soulever complètement. Ses yeux brillaient d'un éclat inquiétant dans l'obscurité de cette pièce, alors que le sorcier pouvait sentir émaner du Shinigami cette fâmeuse longueur d'âme qu'il s'apprêtait à déchaîner contre lui. Une longueur d'âme qu'il s'était refusé d'utiliser peu importe la raison ; le symbole de ce qu'il considérait être comme la « Séparation » entre ses gênes et sa destinée... au final, peu importe comment, vous finirez par utiliser ce que la nature vous a donné. Les crânes noires affluèrent autour du bras de Tyzy alors que sa longueur d'âme bleutée commençait à le recouvrir, laissant apparaître le légendaire « Outsider », l'incarnation de l'Exorcism Wavelength. Quelques pointes de ses cheveux hérissèrent et se colorèrent d'un blanc brillant , alors que le bout de ses vêtements pris une forme de lambeaux noirs flottant dans les airs comme des flammes. Eibon pouvait l'affirmer : l'âme du meister venait de doubler de volume.. mais il semblait encore bien trop peu habitué à ce pouvoir. Il ne restait plus qu'à voir de quoi il en retourne. Le meister leva alors la tête, fixant le sorcier avec son habituel air de poisson crevé.

- Done.

Il claqua des doigts... et une gargantuesque onde de choc invisible se forma entre lui et le sorcier, une onde de choc de vide qui ressemblait étrangement à un assaut psychique tel que ceux que détiennent ces êtres spéciaux nommés «Espers». Une onde de choc d'une violence rare qui écrasa littéralement le sorcier aux artéfacts et l'envoya valser contre le bâtiment suivant ; alors que la tour sur laquelle Tyzy trônait avait subit des dégâts encore plus importants qu'à son arrivée : le trou n'existait plus, en effet.. puisque cette tour venait d'être complètement arrachée par l'attaque, laissant le toît tomber quelques mètres plus bas. Le sorcier et le Shinigami se regardèrent et comprirent tout les deux qu'à partir de maintenant, tout les coups sont permis. Le sorcier se sortit de là où il se trouvait, alors que le Shinigami se jetait de la tour pour réaliser une attaque piquée sur l'homme masqué quelques mètres plus bas.. mais celui-ci fut réceptionné par quelque chose de bien plus désagréable : Eibon était sérieux cette fois, et il n'allait aucunement cracher sur l'utilisation de Brew. L'artéfact démoniaque se décomposa en des milliers de petites pièces tranchantes et lourdes qui s'élancèrent contre le dieu de la mort, s'écrasant sur diverses parties de son corps et inversant par la même occasion la situation : il ne déscendait plus en piqué, au contraire, les coups de Brew décomposé avaient une force suffisante pour l'envoyer quelques mètres plus haut. La souffrance était inimaginable et il se devait de réagir très rapidement.. ce qu'il fit d'ailleurs sans perdre une seconde.

- Skull Shield !!

De l'outsider sortit la longueur d'âme des dieux de la mort ; ces crânes noires formant alors à la base de son bras un énorme crâne de Shinigami doré le protégeant momentanément des impacts du Brew décomposé... mais bien qu'il ne souffrait plus ; les bribes de l'artéfact étaient largement suffisants pour le faire gagner en hauteur ; et le pire est qu'il ne pouvait rien faire pour arrêter ça. Qu'est-ce que le sorcier tentait de faire en l'envoyant le plus haut possible ? .. la réponse sera des plus impressionnantes : Les pièces de Brew s'arrêtèrent soudainement le meister via un geste des bras d'Eibon, et se contentèrent de flotter autour de son adversaire , scrutant de ses yeux dorés chaque pièces de la machine démoniaque qui disparurent soudainement sous ses yeux dans une sorte d'onde. Comme si les pièces avaient fusionnées avec l'air et avaient totalement disparu... il n'en était rien : il ne s'agissait là que d'une téléportation magique. Le meister n'eut pas réellement le temps de se retourner dans les airs qu'un immense marteau venait de se créer à la base de l'outil aux milles possibilités, un marteau géant à la force colossale propulsé par des fusées qui cogna d'un seul coup dans son dos dans la mointre protection, lui faisant cracher un filet de sang qui n'avait de cesse de s'intensifier alors qu'il fut expédié à plus de cent-quarente kilomètre-heure contre le sol, juste en face du sorcier, son corps creusant dans la sol dans un magnifique cratère alors que le Shinigami sous le choc ne semblait pas encore avoir la force de se relever. Le marteau se décomposa alors dans les airs et revint à Eibon, reprenant la forme des ailes mécaniques. Le sorcier scruta le dieu de la mort à ses pieds.

- C'est déjà trop pour toi ?
- Hey hey.. qu'est-ce qu'il t'arrive ?... tu saignes on dirait..
- …. Quoi ?

Du sang... il y avait une éclaboussure de sang gigantesque, sortant du bras du sorcier qui sembla être complètement propulsé au loin. C'est exactement le même effet qui se produit lorsque votre bras est happé par une tempête terrifiante. Impossible de dire comment cela s'était produit, mais cette action rappela au sorcier une leçon importante : même si vous semblez avoir l'avantage sur un dieu de la mort... alors vous n'avez que l'illusion de l'avantage, et il s'appropriera le triomphe. Le sang sortait à grosses gouttes de l'épaule droite du sorcier qui au final ne semblait pas tant s'en soucier que ça. Levant son bras restant ; il ordonna à Brew de changer de forme, prenant alors la forme d'une immense épée Damoclès pesant au dessus de la tête du Shinigami qui tenta de se relever tant bien que mal, serrant la pierre entre ses mains et forçant sur tout ses muscles ; ses bottes frotant contre la paroi des débris de pierre.. autrement dit, il était quasiment à quatre pattes, sachant parfaitement qu'une énorme épée magique allait sûrement le scinder en deux en quelques secondes.

- Un dernier mot peut-être ?
- Nan, dansons encore un peu milady! La nuit est bien trop courte!

La pointe d'humour se joignit à un geste violent : alors que l'épée s'apprêtait à trancher en deux le Shinigami ; une fraction de seconde avant que cela ne se produise ; la longueur d'âme noire se mis à envelopper le meister qui força sur ses jambes et se projeta comme un buffle contre le sorcier, tête la première, enfoncée dans le ventre du sorcier. L'épée s'enfonça malgré tout lourdement dans le sol : Eibon venait de perdre le contrôle de Brew à cause de l'impact bien trop violent. Les deux hommes traversèrent littéralement deux pâtés de maison avant que le Shinigami ne termine son "Boost" par une jolie roulade suivit d'un glissé de ses pompes contre la pierre qui tentèrent de freiner même à cette vitesse assez grande pour faire flamber un humain sur place. Eibon fut quant à lui projeté un peu plus loin dans la ruelle, son corps glissant contre le sol et son masque accrochant quelques pavés de pierre qui ne firent que provoquer quelques égratignures supplémentaires à sa visière de métal. Tyzy pensait avoir l'avantage maintenant que le sorcier était séparé de son artéfact, mais il se trompait lourdement.. et il n'allait pas tarder à en payer le prix. Il commença à courir vers le sorcier ayant perdu son bras, qui lui tentait de se relever tant bien que mal, tournant la tête vers son adversaire qui une fois de plus usa de ce pouvoir étrange : l'onde de choc invisible. Tyzy frappa dans ses mains et une terrifiante zone de gravité de forma autour du sorcier qui fut enfoncé dans le sol avec violence, incapable de se relever.. il était pris au piège tant que le meister maintenait cette liaison : il ne restait plus qu'à l'achever avec l'Outsider. Le brun aux yeux jaunes pointa alors son bras vers son adversaire, prêt à serrer son visage à l'intérieur de la paume bleutée pour le réduire en bouillie... jusqu'à ce qu'une traînée de sang ne vienne tâcher son visage et ne se mette à rompre le marteau de gravité. D'où venait cette goûte de sang ? Tyzy ne semblait pas comprendre … du moins, jusqu'à ce qu'il ne baisse les yeux vers son torse. Un javelot lui traversait le dos et la poitrine, le sang dégoulinant à flot... une énième forme de Brew, que le magicien avait contrôlé pendant que le meister avait le dos tourné. Le sorcier se releva alors , flottant dans les airs et remuant son bras unique pour retirer le javelot de la poitrine du meister qui fléchis sur ses jambes et tomba au sol, repeignant les pierres à la couleur du sang.

- Cesses ta comédie.
- … Laisses-moi un break hey. Aucun respect envers ceux qui se font empâler vif hein?
- Dépêches-toi. Je n'aurait aucun regrets à transformer cette ville en tas de cendres.
- T'es bien trop aimable pour un antagoniste...
- . . .

Eibon accorda un moment de répis au meister. L'artéfact démoniaque repris sa forme ailée et se planta dans le dos du sorcier qui pris de la hauteur, décidé à en finir avec cette comédie. De son côté, la zombia soul de Tyzy était en totale activité et cette longueur d'âme verdâtre commença à penser sa blessures, créant une nouvelle cicatrice en forme de X à l'intérieur de son corps. Eibon s'éloignait de plus en plus et se dirigeait vers Shibusen.

----

Alors que Tyzy se préparait à l'assaut final, les réactions étaient partagées dans toute la ville. Les gens savaient que se cloîtrer chez eux ne servirait à rien étant donné que même l'intérieur des maisons était pris pour cible; et la curiosité était bien trop intense. Ils étaient effrayés, en proie à la folie. Si le sort de ce soir n'avait pas été assez effrayant comme ça alors l'issue du match le serait encore plus. Une personne ayant la capacité d'user de Brew à sa volonté mène au même résultat que détenir la planète entre ses mains. Trop de meurtres et de peur ce soir là.. Death City sera marquée à jamais, peu importe l'issue du combat. Le Shinigami était vu comme un protecteur ici, mais ce soir il n'était qu'un énième provocateur de désolation et de tristesse. Une bouffée de fumée sortait de la bouche du professeur Stein qui semblait boullir de l'intérieur en observant le carnage depuis les hauteurs alors qu'une blondinette blessée s'approchait de lui en tenant maintenant l'ancienne lame damnée. Il s'agissait d'Alice Kinglsey. La pistolero avait ramassé la lame damnée comatant dans un coin de la ville.. les deux filles étaient complètement lessivées par cette soirée.. et tout le monde l'était, dans un sens. La blondinette restait silencieuse et fixait ce qu'il se passait au loin avec un air quelque peu vide. Alice posa la jeune femme aux cheveux roses sur la cheminée, et porta son regard vers le professeur nerveux qui s'agrippait le bras, ne quittant pas des yeux la position du sorcier qui flottait au dessus de Shibusen. Il était reconnaîssable, largement : d'immenses ailes mécaniques brillantes... il avait déjà vu ce scénario une fois.. non, c'était pire qu'une simple coincidence, car c'était exactement la même situation qui se produisait, là , maintenant.

- Prof' ?..
- Cette situation est trop familière pour être une coïncidence.. Un homme aîlé, un Shinigami, Brew.. combien de fois est-ce que ce scénario va se reproduire?
- Vous faites référence au cinglé de notre monde?
- Je commence certainement à devenir fou, je n'ai aucun moyen de prouver ce que je dis, je n'ai pas non-plus besoin d'une réponse de ta part, je veux simplement énoncer mon hypothèse à voix haute, Alice, toi qui à été dans la division commandée par Tyzy... Et si Stiks et Eibon étaient liés? Si ce scénario était condamné à se reproduire encore et encore ? Quel rôle Tyzy joue là dedans ? Pourquoi Shinigami ne se bouge pas pour l'aider ?... ça me rend malade. Même moi je ne suis pas assez cinglé pour aller affronter Brew... qu'est-ce qui le pousse à face ça!?

Le professeur s'apprêtait à se lever et partir l'aider mais une main frêle se posa contre son épaule et l'obligea à se rasseoir sur la paroie sur laquelle il était assis. C'était la main de Medusa, qui fixait l'horizon avec un air quelque peu déprimé, un sentiment d'impuissance l'envahissait, et elle savait que laisser Stein lui porter secours serait suicidaire. Eibon détenait Brew, la Demon tool ultime.. que voulez-vous faire contre ça?
Shinigami-sama, quant à lui, bouillonnait d'impatience et d'envie d'intervenir.. si il ne faisait rien alors c'est très certainement le pire des scénarios qui se produirait, et il ne pourrait en vouloir qu'à lui-même pour ne pas avoir secouru son ancien élève... mais il ne pouvait pas s'opposer à la volonté de l'épée antique qui restait là, bien face au Shinigami, tenant sa canne fermement plantée entre les briques de pierre constituant le sol.

- Laisses-moi y aller ! Il va se faire tuer ! Ne m'obliges pas à m'opposer à toi, Excalibur.. je n'aurait aucune pitié.
- Imbécile. Je ne t'empêche pas d'y aller.. je t'empêche simplement de faire une bêtise que tu pourrais regretter.
- Je ne comprends pas un traître mot de ce que tu racontes! Expliques-toi!!
- Tu connais comme moi Eibon et je suppose que tu sais qu'il n'agit pas de manière irréfléchie. Si il est venu ici pour tuer Tyzy Ghost alors il doit sûrement avoir une raison.
- Si la folie du Kishin s'était emparée de lui ? Shinigami, c'est tout à fait probable ! N'écoutons pas cette épée chiante et allons l'aider!
- Dans le domaine de la folie, Asura est certainement le dernier des problèmes d'Eibon. Je pense que vous savez très bien pour quelle raison il s'est mit à inventer tout ces gadgets farfelus et dangereux. Sa femme, Arachne Gorgon, était tombée gravement malade. Une maladie dite incurable, qui le terrasserait peu importe les soins prodigués. Alors Eibon s'est mis à travailler sur un domaine qu'il n'aurait jamais dû découvrir : l'immortalité. C'est dans ce but qu'il sacrifia tout ce qu'il aimait excepté sa bien aimée, afin de se consacrer à la réalisation d'une Demonic Tool ultime permettant de rendre l'éternité à sa femme. * Excalibur fit quelques pas en arrière et se retourna vers Shibusen, et continua son récit sur une voix grave * évidemment, il échoua. L'aboutissement de Brew n'eut lieu que deux semaines après la mort de sa femme. Déprimé, il abandonna alors ses recherches, et il fit alors face à l'outil dont la force était bien trop dangereuse pour être laissée aux mains de qui que ce soit, et scella son âme dans un artefact clé servant dernier verrou de sécurité à l'utilisation de son œuvre, avant de demander à ses subalternes de l'enfermer quelque part... mais ceci est la version connue de tous, n'est-ce pas Shinigami, mais où est la vraie?
- … Que veux-il dire, Shinigami ?
- …. Spirit, allons-y.
- E-Euh... Okay!

Le faucheur empoigna le manche de la faux et la fit tourner avant d'avancer vers l'épée de légende qui ne bougea pas d'un poil, fixant encore et toujours la Shibusen. Des ombres se formèrent sous la cape du dieu de la mort, et des crânes-fusée firent leur apparition alors que l'expression du masque de Shinigami devenait des plus sinistres ; une expression terrifiante qui voulait bel et bien annoncer la suite des événements : il allait tuer Eibon avant que Tyzy ne soit tué. Les fusées émirent alors une salve de flammes bleutées et élevèrent le dieu de la mort en l'air qui partit en destination de Shibusen.

De son côté, le fils de Shinigami était en proie au doute, et il n'était pas le seul. Death the kid se tenait là, debout sur une bâtisse à moitié effondrée, les mains dans les poches et l'air perdu alors que des bruits de pas s'approchaient de sa position : il s'agissait du reste de son groupe ; Maka Albarn, Soul Eater, Tsubaki et même le ninja aux cheveux bleus entouré de bandages sur tout le corps, ressemblant plus à une momie qu'autre chose. Les yeux dorés du jeune homme aux bandelettes blanches étaient rivés sur la même destination que tout le monde en ville regardait à l'instant : Shibusen.

- Est-ce qu'il va s'en sortir?
- Bah ! C'était un élève féroce ; pas autant que moi bien sûr.
- Mr.Momie à raison ; qu'est-ce qui pourrait tourner mal ? Je veux dire, c'est le boss de la classe de petits génies de Shibusen non ? Hein, Maka !... Maka ?
- …. J'ai la sensation qu'on ne nous as pas tout dis, à Shibusen..
- Alors toi aussi tu commences à douter hein ?.. tout ça ressemble plus à une immense mascarade qu'autre chose.
- Vous pourriez arrêter de parler en énigme un peu et me dire ce qu'il se passe ?
- La sortie soudaine de Shibusen.. l'apparition d'Eibon en ville.. le massacre.. ça ne vous rappelle absolument rien ? Nous n'étions pas là quand ça s'est produit mais.. j'ai la sensation que tout ceci répètes le scénario exact de l'attaque de la S.E.E.S sur Asgard.. et je doutes très fort que ça soit une coïncidence. J'ai donc deux hypothèses.
- Vas-y ! arrêtes de nous faire poireauter !
- Ou bien Tyzy est le responsable de tout ces drames depuis le commencement... ou bien... Shibusen nous ment depuis le début.

Un grand silence s'installa et l'incompréhension totale fit son règne.. que voulait dire Kid par là?

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Masculin
Messages : 1922
Age : 21

Feuille de personnage
Expérience :
3500/3500  (3500/3500)
Points Job:
22500/22500  (22500/22500)




MessageSujet: Re: [Soul Eater : Crysis - Arc 4 : Farewell] - Un piège pour Shibusen !? [/!\ Gore /!\] Lun 4 Mar - 20:39

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Il était maintenant debout, sur la place de la fontaine. Ses yeux dorés ne voyaient maintenant plus que sa destinée alors qu'il visualisait celui qu'il devra annihiler pour survivre. Eibon était situé au sommet de Shibusen, ses ailes géantes ne cessant d'illuminer le ciel de toute sa splendeur. Il envahissait le monde de la magie telle qu'elle apparaissait en son temps, le temps où tout les sorciers vivaient normalement. Ça allait être le Rush Final , celui qui mettra fin à toute cette histoire. Ses trois mèches blanches brillaient d'un éclat aussi magnifique que la clarté dans ses yeux alors qu'il se préparait à courir comme il n'a jamais couru. Et Death City serait le terrain de jeu de ce spectacle macabre. Le bras purificateur disparut, la longueur d'âme du meister toute entière disparut et repris une forme normale.. il n'aurait aucunement besoin de la longueur d'âme pour ce qu'il s'apprêtait à faire. Il n'aurait là besoin que de courage et de cran. La tension était à son comble , et l'heure passait déjà très rapidement et il allait bientôt être cinq heure du matin, heure limite pour le sorcier, peu importe ce qu'il était venu faire ici. Les deux hommes n'avaient pas besoin d'être côtes à côtes pour savoir qu'ils étaient tout les deux prêts à se faire face maintenant... tout allait se jouer...

- … Now.

Le meister poussa violemment sa jambe sur le sol et partit de la place de la fontaine comme un boulet de canon , et commença à courir à très grande vitesse alors que le sorcier, du haut de Shibusen, réagit quasi automatiquement et leva le bras pour ordonner à la forme ailée de Brew de lancer une salve de missiles qui couvrirent tout le ciel de la ville et s'abattirent dans tout les coins pour provoquer de multiples explosions un peu partout. Des missiles qui suivaient le Meister qui arrivait à les esquiver ingénieusement à travers ses gestes acrobatiques. Mais il arrivait à la partie la plus compliquée pour esquiver : les escaliers du courage. Il les montait comme si les marches n'existaient pas ; exécutant souvent quelques sauts pour gagner en vitesse , alors que les explosions derrière lui se succédaient, et les escaliers n'aillaient d'ailleurs pas tarder à s'effondrer en l'emportant avec eux. Mais il voyait le bout du tunnel, il était là, sur la cour de Shibusen! Il faisait face à son adversaire, ses ailes scintillantes prouvant sa supériorité alors que les escaliers du courage s'effondrèrent derrière le meister, bloquant l'accès à toutes personnes n'étant pas susceptible de voler.. ils n'étaient maintenant que tout les deux, là où tout se jouerait et là où personne ne les dérangerait. Ils restèrent là un moment à ne rien faire, le vent filtrant dans les cheveux bicolores du Shinigami qui adressait un regard des plus sérieux à son adversaire, tandis qu'Eibon lui, restait fixe, le vent faisant virevolter son écharpe dans tout les sens;et la lumière de ses ailes ne faisant que s'intensifier. Ils allaient dès maintenant en finir une bonne fois pour toutes. Le signal du commencement fut celui d'une plume d'oiseau tombant entre les deux hommes, une plume qui tombait allègrement sur le sol...Ce fut alors immédiat. Les deux hommes se jetèrent l'un sur l'autre, la longueur d'âme de Tyzy revint alors d'un seul coup dans une pulsion gargantuesque, ses mèches blanches s'allongeant d'un seul coup et son bras bleuté brillant d'un éclat magnifique. Ce même bras fut lancé à une vitesse terrifiante vers le masque du sorcier qui esquiva sans le moindre problème avant de réapparaître dans le dos du meister, prêt à le déchirer en deux d'un coup de griffe.. mais Tyzy aussi était aux aguets, et avec une vivacité étonnante , il fit apparaître l'épée Izanagi d'un claquement de doigt pour le protéger de l'assaut. Les griffes ne firent alors que glisser contre la lame de longueur d'âme en laissant s'échapper une floppée d'étinelles de toutes couleurs. Une occasion de déstabilisation que le Shinigami ne pouvait pas laisser passer : il se retourna vers son adversaire avec une vitesse impressionante, faisant disparaître la lame, et attrapant d'une main le bras de son adversaire en tirant d'un coup dessus pour le tirer vers lui, et fléchissant le bras bleuté pour finalement l'enfoncer avec une férocité hors-norme en plein dans le visage du sorcier. L'impact fut tellement puissant que la visière de métal vola en morceaux et une énorme fissure se manifesta sur le masque du sorcier qui fut projeté en arrière, mais pas sonné pour autant: Une branche de ses ailes dorées avait attrapé la jambe du Meister et tira d'un seul coup dessus pour le fait chuter lourdement contre le sol, alors qu'une nuée d'épines magique sortirent des ailes de lumière et s'apprêtèrent à transformer le meister en vulgaire hérisson. Mais évidemment il fut assez rapide pour envisager ce cas de figure et fit appel à la longueur d'âme des dieux de la mort pour invoquer un Skull Shield doré le protégeant de l'assaut ; les épines furent alors réduites en poussière... mais il n'avait évité que le plus léger ; en effet, sa jambe était encore liée aux elles, et Eibon en profita naturellement pour tirer et l'élancer contre la parois de Shibusen. Le choc fut tellement violent que le bouclier de Tyzy fut réduit en morceaux, un espace assez important venait de se former entre les actions.. un espace que le sorcier exploita très rapidement en lui lançant un violent coup de griffe en plein visage, laissant son visage se couvrir de sang. Le combat était intense, et ne faisait que gagner en ampleur plus le temps passait. Le Shinigami exécuta une roulade pour esquiver un empalement iminent d'une grande flèche lancée par Brew, et fit de nouveau face à son adversaire qui s'élevait une nouvelle fois dans les airs, levant le bras d'une manière théâtrale, joignant la parole à son geste.. Brew changea de forme ; les ailes se disloquèrent et prirent la forme de 14 épées géantes battant dans son dos. Une lumière intense se formas près de son membre arraché et voilà que son bras fit à nouveau son apparition... à ce moment précis, Tyzy compris que la prochaine attaque serait la dernière.. chacun se préparait à lancer un assaut décisif.. Le Shinigami n'avait plus d'autres choix que d'utiliser toute la longueur d'âme qu'il avait en sa possession. Une violente bourrasque de vent frappas Shibusen, sa sonorité brutale sonnerait le glas de l'un des deux combattants. Le bras bleuté du Meister brillait d'une lumière intense alors que les huit épées de lumière au centre du revers de sa main se mirent à doubler de volume, prenant une teinte pâle , alors que les chaînes de l'Outsider se mirent à flotter dans tout les sens....

- Tyzy Ghostlinger... Allons-nous en vers un monde où la tristesse n'existe pas. J'ai besoin de toi dans ce monde, tu dois être celui qui régis la mort et la vie en son sein. Tu dois être le Dieu de la mort qui n'a pas échoué. Partons vers un monde meilleur.
- Désolé mais mon monde parfait existe déjà.. je vais t'offrir le repos que tu as mérité.
- Demonic Tool «Brew »... Final Form : Angel's Wings!
- Outsider...

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Le meister se projeta à toutes vitesses alors que le sorcier décrocha les 14 épées d'Or de son dos. Ces épées étaient totalement énormes, chacune d'entre elles avait bien plus en hauteur que la Shibusen elle-même... mais cela n'effrayait pas le meister qui pris de la vitesse, entouré d'une aura bleuâtre magnifique. Tout ce qu'il avait à faire était d'attraper la tête d'Eibon, et tout serait terminé... mais les choses ne se passent pas toujours comme prévu. Les épées fonçaient à toutes allures, mais étaient bien trop anticipables : Tyzy passa au travers des six premières sans problème à l'aide de sauts entre les ouvertures , mais les choses se compliquaient : trois épées se plantèrent face à lui, et il réalisa (sans s'arrêter de courir) qu'il était piégé dans une véritable cage d'épée dorées géantes. Les attaques n'étaient pas destinées à le tuer, mais à l'isoler, à l'empêcher de sortir alors que les épées restantes viendraient le réduire en miettes... il devait réfléchir vite, très vite. Les dernières épées pesaient au dessus de lui. Toucher ces épées brûlante le réduiraient en cendres... et pourtant, il n'avait peur de rien. Il usa de sa vitesse, plaquant fermement son pied contre l'épée géante en face, et commença à courir verticalement pour remonter, esquivant les dernières épées qui tentaient de l'empâler alors que ses bottes prenaient feu et que la souffrance qu'il ressentait ne faisait qu'augmenter... ce fut un geste spectaculaire : Il sauta du haut de l'épée et ne se retrouvait maintenant plus qu'à quelques centimètres du sorcier flottant ; les dents serrées et l'air enragé alors que son bras en arrière s'apprêtait à agripper le visage du créateur de Brew... tout se passait au ralentis. Les gouttes de pluie étaient alors des plus nettes, s'éclatant contre le masque du créateur ou contre la chevelure du Shinigami. Le bras était alors lancé à une vitesse exceptionnelle dans une traînée bleutée pure, il allait dès maintenant mettre fin à toute cette histoire, et deviendrait maître de son propre destin. Du moins... jusqu'à ce que son courage ne le trahisse.

- Q...Que !?...
- Tu as échoué.

La paume du bras bleuté ne se refermas que sur du vide. En une fraction de seconde le sorcier avait disparu de sa vision.. sa rapidité n'avait pas d'égal, et Tyzy avait alors gaspillé sa seule chance d'en finir avec le sorcier. Au lieu d'attraper la tête du sorcier, ce fut l'inverse : le cou de Tyzy fit emprisonné entre les griffes du sorcier qui l'empêcha de bouger, neutralisant toute forme de longueur d'onde en lui : les lignes blanches disparurent, l'Outsider disparut, il n'était entre ses griffes plus qu'un simple humain. Sa chevelure noire commença à virer au blanc et ses yeux dorés laissèrent leur teinte à une couleur bleutée. À l'aide de son autre bras, Eibon fit revenir Brew à lui : les quatorze épées se disloquèrent et reprirent la forme d'un cube se plaçant au dessus de la tête du Meister... une terrifiante lumière en émana et enveloppa tout Death City.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Lorsque la lumière s'atténua, celle-ci laissa derrière elle une impression maccabre qui enveloppa toute la ville alors que Shinigami-sama achevait sa traversée de la ville , volant à toute vitesse jusqu'à Shibusen où il fit une constatation des plus horribles. Et il n'était pas le seul à s'être invité sur la scène, non... devant lui se trouvait une jeune femme à la chevelure rousse qui était arrivée quelque peu plus tôt que lui. Il n'y avait pas besoin de se trouver près de la scène pour comprendre ce qu'il s'était passé ici. Un sentiment de tristesse et de peur enveloppa les spectateurs de cette scène macabre. Des larmes coulèrent le long des joues de la petite chinoise qui n'arrivait pas à bouger le moindre muscle, ses yeux fixes ne regardaient qu'une seule chose.

Le corps inerte de Tyzy Ghost...

Face au corps, Eibon, le sorcier aux artéfacts. Il tenait dans sa main l'objet cubique aux utilisations illimitées. Les lumières cyan sortant de son masque ne visaient que le corps du Shinigami à terre. La rage bouillait en Shinigami; une rage qui en Spirit était passée sous le forme d'une sorte de sentiment de désolation, il n'osait pas regarder le corps, et se contentait de baisser les yeux sous sa forme d'arme.

- Eibon... qu'as-tu fais !?
- Ne me dis pas que tu as cru que je laisserais tout se dérouler comme tu le souhaites..
- Je pensais que tu étais mon compagnon mais en vérité tu es tout aussi cinglé qu'Asura !!
- ... J'en suis navré.

Une lumière intense fit son apparition dans un coin de la cour, non-très loin d'Eibon. De cette lumière sortit alors l'homme en qui Sennon avait offert sa confiance.. l'héritier du dragon du temps : Stephen Ryu. Il était debout sur ses deux jambes, marchant près du sorcier. Mais il semblait comme hypnotisé, et ses yeux étaient complètement vides. Pour quelle raison est-ce que le sorcier avait fait apparaître le gardien ici? il y avait une raison bien distincte, mais il n'avait aucune explication à fournir à quoi que ce soit. Eibon lança un dernier regard à Shinigami avant de faire peser son bras au dessus de la tête du gardien vide, et l'autre positionnée face au corps du Meister; où se positionna entre eux deux l'Artéfact magique. Shinigamis s'apprêtait à bondir d'un moment à l'autre alors que Kagura était toujours sous le choc et incapable de faire quoi que ce soit d'autre que d'assister à la scène.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

L'artéfact se déplia et une sorte d'énergie semblait être soutirée du corps du gardien; cette même énergie afflua dans Brew alors qu'une lumière intense en sortit.. c'est alors que Brew explosa en milles morceaux, libérant une masse de longueur d'âme terrifiante, inondant de lumière toute la place. Une vague d'énergie bien trop puissante pour que Shinigami ne puisse faire quoi que ce soit pour empêcher son ancien compagnon de faire ce qu'il avait à faire.

Lorsque la lumière s'en alla.. il n'y avait plus de Tyzy. Tout avait été réduit en cendres; la légende du Shinigami artificiel n'était désormais plus qu'un vestige du passé. Mais étrangement Eibon ne réagissait plus, il restait là ,les bras pendants alors que son artéfact recomposé tomba sur le sol comme un rubik cube. Il ne répondait pas, il ne respirait pas.. même la présence de son âme semblait s'être complètement envolée.. Shinigami ne perdit en revanche pas une seconde et lança un coup de faux à la base du cou de son ancien ami et tira d'un seul coup, tranchant la tête du sorcier dans une effusion de sang qu'il aurait espéré ne jamais provoquer. Le corps du sorcier tomba sur le sol lourdement.. aucune âme n'en sortit, il n'était plus qu'une coquille vide. Le dieu de la mort se retourna alors vers la petite chinoise, en état de choc extrême, assise sur le sol, les larmes coulant sur ses joues sans qu'elle ne soit capable de dire un mot. Son partenaire venait s'être pulvérisé. Spirit quitta alors sa forme d'arme très rapidement et enlaça la petite extraterrestre comme si il s'agissait de sa propre fille.

Les réactions furent évidentes pour tout ceux qui avaient vu ce massacre, alors que le soleil manifestait ses premiers rayons, débarrassant lentement la ville de cette nuit de folie. Caleb n'était réveillé que depuis quelques minutes, mais avait assisté au massacre comme tout le monde ici, adossé contre un mur, les yeux révulsés. Il se trouvait à côté de la petite Shokan au sexe inconnu qui laissait pleinement s'exprimer son chagrin par des larmes, alors qu'elle tournait lentement la tête vers le deuxième partenaire du défunt Freelancer. L'albinos était littéralement en train de céder à la folie. Son sourire était large, extrêmement large, et il ne pouvait plus s'empêcher de rire, un fou rire dépressif qui ne s'arrêtait pas, même alors qu'un filet de bave coulait de sa lèvre inférieure comme une personne qui convulse. Il se laissa glisser contre le mur et tomber au sol en hurlant de rire sans s'arrêter, et le gardien d'Azulith ne pouvait absolument rien faire pour l'en empêcher. Du côté du toit, Alice ne semblait pas savoir comment exprimer la surprise, elle restait tout simplement là, bloquée, les yeux et la bouche grand ouverts et les bras pendants le long de son corps. Stein exprimait quant à lui plus un sentiment de colère intense et lança un grand coup de pied dans la cheminée qui vola en morceaux. Crona semblait aussi détruite que Kagura et se contentait de regarder les tuiles crasseuses du toit sur lequel elle était assise. La douleur et l'incompréhension envahis toutes les personnes qui avaient pu côtoyer le Freelancer et tout ce qu'il avait pu faire pour réparer ses erreurs passées... Death City porterait le deuil de centaines de milliers de personnes en cette soirée, dont celle d'une icone protectrice de la ville.

Rapidement la nouvelle se répandis partout : Musashi avait subitement disparu de la Brigade prestige sans dire un mot, Caleb demeura introuvable, Kagura quitta la planète pour retourner chez elle dans le monde des sorcières, Kyoufu n'avait pas exprimé un regret si profond que cela, il s'agissait plus d'une mort supplémentaire qu'il devrait supporter. Beaucoup de personnes furent marquées alors que la ville reprenait déjà les constructions bien que celle-ci portait le deuil des disparus. Shibusen organisa une journée de commémoration et honora une stèle sur la place de la fontaine portant le nom de tout les disparus... la colère de la Shibusen se tourna alors vers le suspect numéro 1 de ce massacre : Asura, le Kishin.


Mais beaucoup refusent souvent d'abandonner.

ARC 4 : Farewell - FIN

la suite des évènements seront en plusieurs parties que vous pourrez suivre via plusieurs séries de RPs qui seront postés dans la liste des RPs de la Storyline :
• La chasse des "Asgard Parts" de Crona
• Les entraînements & recherche (Caleb, Kagura, Alice, Stephen, Havelock, Kyoufu, Keira)
• ???

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Soul Eater : Crysis - Arc 4 : Farewell] - Un piège pour Shibusen !? [/!\ Gore /!\]

Revenir en haut Aller en bas
 

[Soul Eater : Crysis - Arc 4 : Farewell] - Un piège pour Shibusen !? [/!\ Gore /!\]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» [Soul Eater : Crysis - Arc 4 : Farewell] - Un piège pour Shibusen !? [/!\ Gore /!\]
» Un triste départ ... pour toute la communauté du forum RPG Soul Eater
» Soul Eater RPG
» Entrainement collectif (PV Soul Eater ; Maka; Tsubaki)
» Alistair Souleater

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  DEATH CITY :: Bogeyman Square-